Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sanglant Traqueur] Rapport de routine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   Sam 24 Aoû - 10:41

 A bord du Sanglant Traqueur, quartiers personnels de Dame Zehir, 600 heures

Le Sanglant Traqueur avançait doucement dans l'infini espace tandis qu'une femme à genoux devant une baie qui donnait sur la proue psalmodiait doucement, un simple souffle quittant ses lèvres. Même à cet instant précis elle incarnait à la fois la puissance et la sensualité. Droite ses maigres seins dénudés n'étaient pas sans être fermes malgré leur petite taille, sa taille de guêpe et son arrière train rebondi montraient clairement son appartenance à la gente féminine tandis que ses cheveux, d'un rare noir jais, étaient lâchés autour de son joli visage aux traits fins. Ses yeux, pour le moment entrouverts, laissaient deviner un regard d'un bleu profond et innocent et sa voix mélodieuse tandis que son chant augmentait en vitesse et en force faisait frisonner. Mais il il restait quelque chose d'inhabituel dans sa façon de se tenir. On reconnaissait une tueuse dans sa façon de se mouvoir et une sueur glaciale coulait le long de votre dos si vous croisiez son regard. Quelque chose émanait d'elle et ce quelque chose était malsain... Le Côté Obscur était en effet très puissant en elle et plus particulièrement lorsqu'elle était en méditation. Le chant en lui même n'était qu'une aide pour se concentrer et oublier l'instant présent pour enfin se plonger dans le courant de la Force. Peu à peu elle oubliait qui elle était vraiment et...


Ce fut comme un éclat de lumière dans l'obscurité. Tout se passa très rapidement et le Côté Obscur envahit le corps de la femme qui se tendit comme sous l'effet d'un stimuli important et son souffle s'accéléra. La sueur perla sur son corps tandis que son visage se crispait. Un gémissement s'échappa de ses lèvres et ses yeux s'ouvrirent en grand. Se balançant d'avant en arrière elle ouvrit grand les bras, les paumes tournées vers le plafond et un râle quitta sa gorge. Enfin dans un dernier gémissement des éclairs pourpres apparurent entre ses doigts et y dansèrent un instant. Puis elle s'écroula en arrière, sa poitrine se soulevant avec force et ses yeux roulant dans leurs orbites. Après quelques difficiles minutes la femme se retourna sur le ventre et se leva, tremblante. Tout ce qu'elle était revenue : Katlynn Greenlight, Dame Zehir la Prophétesse du Côté Obscur. Et elle venait de voir des choses. Un sentiment d'urgence, de peur, l'habitait et elle rêvait encore de cette Lame d'Ebène, qui l'avait clairement menacé au sein même de son territoire. Quelque chose ne tournait pas rond dans l'Ordre Sith et Katlynn le ressentait. Elle allait devoir user de son outil le plus puissant : les Divisions d'Altruisme. Et pour cela elle allait convoquer son nouvel Haut-Inquisiteur où plutôt Haute-Inquisitrice. La Sith attrapa son comlink et l'activa.

"Sabre Gordon, faites venir la Haute-Inquisitrice Elohus je vous prie.
- De suite mylady."

Katlynn raccrocha et s'habilla d'une robe d'intérieur simple, d'un beau bleu turquoise. Le tissu, en soie, était doux et lisse au toucher et après une méditation aussi profonde son contact la rassurait. Malgré ses airs froids et martiaux la Dame Sith restait quand même bien une femme qui se devait être protégée. Sans homme pour réchauffer son lit et son esprit elle se trouvait bien seule et se contentait de peu, malgré ce vide qui lui creusait la poitrine. La femme attendit quelques minutes puis son comlink bipa, attestant de l'arrivée de ce qui s'approchait le plus d'une amie au sein de l'Ordre Sith. Ouvrant la porte elle sourit, malgré ses cheveux détrempées et fit signe à son invitée d'entrer. 

"Entre mon amie... J'ai besoin de savoir : que deviennent les Divisions d'Altruisme ? Comment vont mes enfants ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   Sam 24 Aoû - 23:29















D’une lenteur avérée, la pièce retomba dans une obscurité relative, faiblement éclairée par les lumières tamisées qui en parcouraient les murs qui la délimitait, masquant en partie de nouveau les six silhouettes présentes en son sein.  L’atmosphère, elle était lourde, pesante. Et cette obscurité n’aidait pas à améliorer cela. Mais c’était là une nécessité. Les silhouettes formaient toutes  ensemble un cercle parfait dont le centre se trouvait exactement au milieu de la salle, et dont le rayon devait être d’approximativement deux bons mètres. Puis, du dit centre émergea finalement un nouveau flot bleuté de particules holographique qui ne tarda point à se scinder en de nombreux autres. Rapidement, et tout aussi surement, ces derniers vinrent former des quartiers résidentiels, un parc, des zones piétonnes. En somme, un quartier résidentiel, et cela, dans ses détails les plus profond. A la vue du nombre d’habitations, on pouvait facilement deviner qu’il s’agissait d’une zone assez fortement peuplée. Ce qui me fit afficher un léger rictus, avant que je tourne la tête sur ma gauche, en direction de l’une des personnes présentes, celle qui était à l’origine de cette réunion. Un mouvement futile compte tenu du fait que je ne puisse point le fixer d’un quelconque regard. Et d’ailleurs, en général, j’agissais plutôt à l’opposé, pour des raisons évidentes, inhérentes à mon statut. Mais des fois, cela permettait à l’individu en question que je m’adressais bien à lui et non à un autre. Cependant, c’était plus pour le côté pratique qu’autre chose.

Pas un mot. C’était inutile, je l’invitais seulement à poursuivre. Le renseignement. Epine dorsale de mon institution. Beaucoup le nieront, et nombreux sont ceux qui n’en voient pas l’importance. Une mission ne peut être accomplie uniquement grâce à la chance ou par simple volonté. Il faut tout une préparation en amont. Une connaissance du terrain, des personnes potentiellement amies, ennemies ou utiles, les lieux et chemins à éviter, les issues que pourraient emprunter la cible, ses habitudes, etc… L’assassinat n’est, en fait, qu’une faible portion de la tâche, lorsque l’on pense aux renseignements qu’il faut récolter derrière pour pouvoir au final exécuter la mission. Le négliger, il ne faut donc pas. Je le laissais débuter son exposé, débutant par l’appartement de la cible, situé au cinquième étage d’un immeuble situé légèrement à l’écart de la zone résidentielle. Faisant un gros plan sur ladite zone, il en expliqua les issues, les moyens d’accès « dérobés » avant de passer à la suite. Le tout sous le regard inquisiteur des autres personnes présentes, tandis que je me contentais de croiser les bras devant moi, apposant un de mes coudes sur la main opposé, c’est naturellement que je passais lentement mon autre main sous mon menton, prenant appui ici aussi.

Et cela jusqu’à ce que les verrous de la lourde double porte renforcée de la salle de ne se déverrouillent, les deux battants s’écartant rapidement pour laisser s’engouffrer la lumière des couloirs extérieurs. Une silhouette se tenait à présent à l’entrée, n’osant cependant pas s’approcher plus. Et il y avait de quoi, la réunion étant bien évidemment d’un très haut niveau de confidentialité. Comme à chaque réunion, d’ailleurs, qu’elle soit vraiment importante ou non.

- Je croyais pourtant avoir été claire sur le fait que l’on ne devait pas nous déranger lors de mes réunions, Gordon… Et cela m’irrite de constater que vous n’en teniez pas compte.

Le ton était naturellement sec, et chaque mot appuyé de la manière dont il le devait. Il y avait clairement, chez certains Sith, un relâchement plus ou moins important. Et cela dans tous les domaines, bien malheureusement pour nous. Ce sont ces personnes qui se doivent d’être remises à leur place.

- Je.. désolé c’est que... elle veut vous voir, maintenant..

Désolé ? Il avait bien dit désolé ? Pitoyable… J’amenais rapidement mon bras gauche tendu dans sa direction, usant de la Force pour le projeter sans douceur contre le mur intérieur de la salle, l’y maintenant et laissant une pression lentement grandissante s’exercer sur l’ensemble de son corps. Il avait beau être mon attaché auprès de Dame Zehir, cela ne lui donnait pas plus de droits qu’aux autres. Et il subissait là le même châtiment. Oh non, je n’allais pas le tuer. Cela ne servirait à rien, de toute manière.

- Bien ! Poursuivez la réunion, je veux qu’ils soient pleinement informés de leur tâche, qu’ils puissent établir leur plan d’action. Ensuite, vous viendrez me rendre compte pour que je valide ou non. Sur ce je vous laisse, je suis attendu, visiblement … Et toi, tu viens avec moi !

Le tout était destiné à l’ensemble des personnes présentes dans le cercle, tandis que le reste était bien évidemment destiné à mon cher ami Gordon. Relâchant la pression sur l’ensemble de son corps excepté de son cou, où je maintenais une pression constante, suffisamment faible pour le laisser respirer mais suffisamment forte pour bien le gêner, je le laissais retomber sur ses jambes avant de me déplacer vers l’extérieur de la salle pour arpenter le couloir, tirant sur le cou du Sabre pour qu’il me suive. Comme précisé, je n’allais pas le tuer. Cependant, l’humilier devant le reste de l’équipage qu’on le croiserait était bien plus satisfaisant. Malheureusement, les quartiers de la Prophétesse n’étaient hélas pas bien loin pour des raisons pratiques et stratégiques. Et je ne pus donc malheureusement pas finir ce que j’avais entrepris avec Gordon. Ce faisant, arrivant devant la porte des appartements de la Sith, je libérais le Sabre de l’étreinte et l’incitait à détaler d’ici dans la seconde.
Finalement, je laissais la porte s’ouvrir devant moi, dévoilant la dite Prophétesse, celle qui était à ma place il y a encore peu de temps, celle qui m’avait fait rejoindre l’ex-Inquisition il y a des années de ça. Cependant, dire d’elle qu’il s’agissait d’une « amie » serait quelque peu erroné du fait que je n’offre ma confiance à personne.  Effectivement, si je devais choisir une personne en qui je pourrais avoir confiance, ce serait bien elle. Car Sith rime avec trahison, manipulation et tout ce qui est en rapport avec ces deux mots. Cependant, elle reste l’une des très rares personnes à connaitre entièrement mon passé, que je cherche depuis bien longtemps à masquer. Ce qui fait que la garder au plus près de moi est un avantage non négligeable.
J’entrais donc, croisant les bras devant moi une fois dans la pièce principale. J’étais du genre à ne pas avoir beaucoup de temps libre à offrir, surtout en cette période. Mais c’était elle la »chef », au final, pas moi. Et c’était là un poste qui ne m’intéressait guère. Ma position était bien plus intéressante !

- Nous suivons le cours de l’eau, je dirais. Comme vous le savez, la situation actuelle ne prête pas à la stabilité et c’est également le cas en notre sein. Certains voient en la période que nous traversons le moyen de grimper dans la hiérarchie et la charge de travail s’alourdit de jour en jour. Nous remarquons un nombre toujours aussi important de troubles à l’ordre public, de désertion, de tentative de rébellion. Vos « enfants », comme vous dites, sont actuellement occupés sur tous les fronts en ce qui concerne la sécurité intérieure. La politique actuelle ne plait pas à tout le monde, et beaucoup ont besoin d’être « aider » pour rentrer dans le droit chemin. Mais compte tenu de nos moyens, nous ne pouvons pas nous occuper de chaque cas et nous devons trier par ordre d’importance. Il faudrait que l’on re-dispache certaines cellules chargées des affaires extérieures dans les cellules s’occupant de la sécurité intérieure. Et seulement après, avec un peu plus de temps, tout devrait rentrer dans l’ordre. Il faut dire, avec tout mon respect, que vous avez laissé l’ex-Inquisition dans un système de fonctionnement qui ne se sied guère à la situation actuelle. Surtout si nous évoluons vers un gouvernement officiel sur la scène galactique, à ce que j’ai entendu dire..



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   Dim 25 Aoû - 18:47

Ainsi donc l'Inquistion, désormais connue sous le nom (et murmuré par ceux qui en étaient pourchassés) des Divisions d'Altruisme, se trouvait dans une position instable. Il était vrai que jusqu'alors la police secrète était plus brutale et petite qu'elle ne l'était depuis l'ascension au pouvoir de Katlynn. Par ailleurs il était attendu quelque chose différent désormais pour les membres des Divisions. Jusqu'alors simples espions au sein de l'Ordre lui même les Divisions représentaient aujourd'hui les forces de renseignement, d'intervention et de répression de l'Ordre, un véritable organisme Sith qui se devait d'être pourvu de moyens plus importants. La Dame Sith avait toute confiance en Elohus pour se montrer capable et loyale envers l'Ordre mais l'afflux de nouveaux membres avait crée des dissensions au sein des Divisions, divisées en espion, police secrète et traqueurs de Jedi. Malgré l'aide de ses lieutenants Darth Elohus ne pouvait être partout à la fois et il était difficile pour elle de voir tous les secrets que cachaient les membres de l'Ordre.

"Haute-Inquisitrice, la voix de Katlynn était devenue plus sèche et puissante, je comprends tout à fait votre demande et c'est pourquoi je prévois de vous allouer de nouveaux fonds. Sachez que le Sanglant Traqueur, mais également les souterrains d'Almas sont ouverts aux Divisions. Rappelez vous également que le coeur de l'ancienne Inquisition se trouve sur Athiss et que nombre de mes anciens officiers s'y trouvent actuellement, en attente de vos ordres. En effet nous avons atteint un état critique dans la gérance des affaires des Divisions. Le mieux pour vous seraient d'engager disons... La moitié des effectifs des Agents Sith et un tiers de nos Eliminateurs dans les services de sécurité intérieure. Cela devrait fortement t'aider. En parlant de cela..."

 La Dame Sith se leva et s'avança dans ses appartements. Là elle se dévêtit entièrement et choisit une tenue plus martiale : une chemise blanche très transparente, un pantalon moulant noir rentré dans des bottes de cuir de la même couleur. Elle leva ses cheveux dans un chignon plus fonctionnel qu'esthétique puis fit signe à la Haute-Inquisitrice de s'asseoir sur un des moelleux fauteuils qui faisaient à l'espace infini. Katlynn prit une bouteille de vin rouge dans le réfrigérateur ainsi que deux verres puis s'assit, les jambes ramenées sous elle, dans l'un des sièges. Après s'être servi un verre, ainsi qu'à Elohus, elle trempa ses lèvres dedans, apprécia le goût légèrement terreux de cette cuvée puis sourit à la femme qui lui faisait face. Dans le fond elles se ressemblaient beaucoup et en effet c'était ce qui ressembler le plus à une amie pour Katlynn, sans compter sur le fait qu'elle connaissait de nombreux secrets sur elle et inversement. 

"Alors... Je suis au courant que tu as trois officiers qui sont chargés chacun d'une chose bien précise au sein des Divisions, Katlynn avait repris un ton amical et doux. Et l'un d'eux se prénomme Darth Mirian, une Lame d'Ebène, or lors d'un rendez vous elle m'a littéralement rejetée, insultée et a quitté la pièce d'un pas rageur. Venant de la part d'un membre des Divisions ce comportement m'inquiète grandement. Cela ne m'était jamais arrivé avant et je peux t'assurer que cela me choque. Pour que cela arrive il aura fallu qu'elle soit... Disons... Influencé par quelqu'un qui s'oppose à l'Ordre, et à ma personne par ailleurs. J'aimerais que tu enquête sur elle. Et qu'elle fasse parti des effectifs qui s'occuperont de la sécurité intérieure. Une bonne punition je pense. Qu'en pense tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   Ven 30 Aoû - 22:10

Aucun organisme ne pouvait prétendre être efficace à cent pour cent sur tous les champs d’actions dans lequel il était impliqué. Et c’était également le cas des Divisions. En un rien de temps, leurs rôles s’étaient démultipliés pour se retrouver à agir, pour certains cas, dans des domaines où elles n’étaient clairement pas adaptées. Une partie du personnel ne disposaient que de peu d’expérience dans les domaines où ils étaient affectés. Des assassins ne peuvent pas s’improviser espion. Alors soit il fallait les former, soit il fallait les réorienter et récupérer du personnel plus compétent d’autre part. Tout comme on ne pouvait pas dissocier renseignement intérieur et police d’état. Ces deux organismes doivent travailler ensemble pour obtenir une efficacité des plus remarquables.
Enfin bref, c’était là des notions qui prendraient du temps à mettre en application. Mais peu importe le temps qu’il faudra, tant que l’organisation continuera d’avancer dans le sens que je souhaite, alors je n’aurais pas grand-chose à réclamer.
Excepté ma demande précédente, bien entendu. Une demande qui n’en était pas une, puisque de toute façon, étant la responsable des Divisions, j’aurais eu le dernier mot sur la question.

« J’observais » mon environnement, sondant naturellement la Force pour me repérer, comme je l’ai toujours fais. Les appartements étaient assez spacieux, bien trop grand pour une seule personne selon moi. Moi-même, je disposais d’appartements plus petits à bord. Un lit et un simple bureau suffisait. Je n’étais pas du genre à m’étendre mais plutôt à condenser l’espace. Et puis, lorsque j’étais ici, ce n’était pas pour flâner ou pour méditer sur le Côté Obscur. Mais bien pour assurer le bon fonctionnement des Divisions d’Altruisme sur le terrain. Voir pour prendre moi-même le commandement de certaines opérations. C’était comme cette vue sur l’espace, que je devinais aisément. C’était un confort dont je me passais, puisque je ne voyais pas les choses de la même manière que la grande majorité des êtres de la galaxie. C’était ça, être Miraluka. Mais de là à dire que je les enviais, ça non. A quoi bon disposer d’organes supplémentaires aussi vulnérables que des yeux alors qu’il me suffit de « voir » à travers la Force. Et je pouvais détecter bien plus de choses qu’un autre pouvait le faire par la vue.

Je restais cependant confiante du fait que nous étions, Zehir et moi, sur la même longueur d’onde sur la nécessité de réorganiser, ne serait-ce qu’un temps les Divisions. Cependant, l’entendre me donner des conseils me faisait grincer des dents. Je ne laissais bien évidemment rien paraître, mais c’était à moi de choisir quel pourcentage irait ici ou là, pas à elle ! Cependant, il était inutile de faire un scandale pour si peu. Ce n’était, de toute manière, pas mon genre même si cela m’irritait.
Quant à l’idée d’obtenir des fonds supplémentaires, là, je ne pouvais que m’en réjouir. Cela allait permettre d’accroitre les capacités des Divisions. De remettre au gout du jour des opérations abandonnées dû aux manques de ressources par exemple !

- Mhhh… oui, sans aucun doute que des fonds supplémentaires ne seraient pas de refus. Cependant, le souci est ailleurs. Avoir de l’argent, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir l’employer. Les Divisions sont uniquement composées de Sith, et la raison à cela était simple puisqu’elles ne s’occupaient que des affaires des Sith. Cependant, si création du gouvernement d’Almas il y a, avec une reconnaissance officielle et toute la paperasse qui va avec, la situation va vite changer. J’ai ouï dire à ce sujet que les Sith resteront en retrait, c’est bien ça ? Dans tous les cas, ce sera une obligation pour ne pas causer notre perte. J’aimerais en savoir plus sur votre discussion avec  Darth Fames sur ce sujet. Et oui, je suis au courant que vous vous êtes rencontrés plus d’une fois…

Et oui, c’était utile d’être à la tête des services de renseignement ! La preuve, on pouvait aisément suivre une discussion sans y être conviée. Enfin, il n’y a rien de mieux que d’être sur place, cela permet de se forger une véritable opinion sur le sujet. Et puis, entre nous, je voulais en savoir plus. J’adore les détails.

Mais revenons à nos moutons. Je la laissais aller se changer tandis que j’en apprenais plus sur le lieu où je me trouvais. Et lorsque finalement, elle revint, sortant une bouteille de vin, m’expliquant cette histoire avec cette Lame d’Ebène, je restais perplexe.  Elle l’aurait menacé, rejetée ? C’était là une accusation grave, très grave. Cela pourrait même relever de la trahison. Encore une ? Des rumeurs affirmaient effectivement des réunions suspectes, des dissidences, mais pas à ce niveau-là. Pas au sein des Divisions.

- Hum… C’est là une accusation grave. Vous rendez-vous compte de ce que vous affirmez ? Il y a beaucoup de rumeurs qui courent à ce sujet, mais il n’y avait jusque-là rien de concret. Selon vous, elle ne serait qu’une marionnette ?  Je vous croit quand vous dîtes qu’elle vous a menacé mais tout de même, qui au sein de l’Ordre voudrait s’y opposer. Vous avez sans doute des noms..

Je prenais bien évidement le verre, mais je me gardais bien de le boire. On ne savait jamais ce qu’il pouvait y avoir là-dedans. Une simple précaution diront-nous.

- Quand à la « punition » à donner à cette Darth Mirian, je m’en chargerais. L’enquête sera faites, selon votre volonté. Cependant, j’organiserais un entretien, seule à seule, avec moi. Histoire de discuter, de connaitre son opinion. Peut-être pourra-t-on en savoir plus directement à la source, sans pour autant la brusquer. Je ne connais pas vraiment son dossier, j’ai besoin d’en savoir plus avant de prendre une décision. Vous me comprenez surement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   Dim 8 Sep - 14:40

 Katlynn comprit d'un coup l'erreur de son amie. Pendant des mois cette dernière l'avait suivi , protégeant ses arrières mais également apprenant pour un jour prendre sa place. Lorsque la Prophétesse Obscure prenait un apprenti ou un second c'était bien souvent pour le former à ce qu'elle connaissait le mieux et pour qu'un jour, s'il se montrait reconnaissant, il puisse prendre sa place. Et elle avait fait cela avec Elohus... Quel dommage qu'elle ne se soit jamais rendu compte. Certes la majeure partie des membres de Divisions étaient des Sith. Mais Katlynn se servait bien entendu d'hommes et de femmes issus des non-sensibles à la Force, et de nombreux espions ne l'étaient pas. Certes la plupart ne savaient pas pour qui ils travaillaient au final mais c'était une question de sécurité. La Dame Sith pinça ses lèvres et leva ses beaux yeux vers ceux de son amie en secouant légèrement la tête. 


Et si cela n'avait été que cela. Elle lui demandait désormais un rappel de ce qu'elle avait discuté avec le Seigneur Fames. La Haute-Inquisitrice ne connaissait même pas le sujet de rencontre entre son chef et un Sith qui n'était jamais apparu auparavant ? Elle n'avait même pas songé espionner cette sombre rencontre, tout du mois ces deux première rencontres avec le Sith ? Voilà qui était fort décevant. Qui plus en disant clairement qu'elle avait ouïe dire qu'ils s'étaient rencontré elle montrait clairement une partie de son jeu, ce que Katlynn pouvait retourner contre elle. Surtout lorsque Elohus lui demandait à vive voix la nature de cette rencontre, ou tout du moins, les paroles qui s'y étaient échangée. La Prophétesse aurait tout aussi bien pu mentir - c'est par ailleurs ce qu'elle avait faire en partie ou tout du moins en arrangeant la vérité.

"Certes ma chère il nous faudrait un organisme autre que des Sith. Mais nous avons de nombreux espions disséminés dans la Galaxie. Ceux qui sont au courant de notre existence pourront aisément nous rejoindre. Je te laisse le choix pour créer ce que tu désire au sein des Divisions, tu es désormais leur mère comme je le fus. Cependant si tu a besoin d'une voix extérieure je suis présente. Par ailleurs une... unité comparable au COMPORN serait grandement appréciée. Et sur ce qui s'est passée sur Almas avec le Seigneur Fames..."

La Dame Sith lui expliqua clairement ce qui s'était déroulé lors de sa rencontre avec le Seigneur Sith tout en insistant sur les menaces émises par le vieil homme, ses idées quelques peu étranges et son indépendance très marquée. Si elle pouvait montrer à Elohus, sans lui dire clairement, qu'elle arborait le vieil homme et qu'elle souhaitait qu'on le surveille de près c'était gagner.

"Je suis sûre de ce que je dis. Je me suis montré quelque peu froide et distante mais pas plus qu'un chef parlant à son subordonné. Cette jeune femme est effrontée, cela est clair mais elle ne sembla pas du genre à rejeter son supérieur et le menacer sans une bonne raison. Fais comme tu veux, mais je n'accepterai pas que la pourriture gangrène ta police secrète... Sinon que peux tu me raconter sur les Sith en général ? Des idées ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Sanglant Traqueur] Rapport de routine   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sanglant Traqueur] Rapport de routine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Espace-
Sauter vers: