Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Dxun] - A la recherche du Masque de Mandalore [Solo Lenneä]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Dxun] - A la recherche du Masque de Mandalore [Solo Lenneä]   Dim 8 Sep - 14:21

Le Starhunter émergea de l’hyperespace, créant une secousse puissante dans l’habitacle du chasseur. Un mois s’était écoulé depuis sa dernière venue dans le système, bataille au cours de laquelle elle avait connu Valek Beviin. L’homme qui lui avait conseillé de tenter sa chance en tant que Mandalore. Elle avait suivi son conseil, était retournée sur sa planète d’origine et avait parlé à bien des personnes. Elle savait que le masque était perdu depuis longtemps, il avait donc fallu se baser sur de nombreuses rumeurs. En retournant sur Manda’yaim, Lenneä avait directement été à la ferme Syrial, chez son père. La dernière qu’elle y était allé, son paternel l’avait une fois de plus mal accueillit, restant froid et ne cessant de lui rappeler qu’elle avait tourné le dos à certains préceptes des mandaloriens. Et en arrivant là-bas, elle avait reçu un accueil bien différent de celui qu’elle pensait avoir. Pour commencer, elle avait eu la surprise de voir deux gamins, une paire de jumeaux – garçon et fille – âgés de six ans. Se demandant s’il s’agissait de ceux de ses parents, elle comprit que non quand sa mère lui confirma l’adoption. Mais le plus émouvant pour elle fut son père, qui la prit dans ses bras en la voyant et en lui demandant pardon. Lenneä avait retrouvé le bonheur d’une famille, et cela l’avait bien aidé à se convaincre définitivement pour la tâche qui l’attendait.

Puis, elle avait du poser des questions, étudier des archives douteuses et voyager sur plusieurs planètes des Protectorats. Elle était rapidement arrivée à la conclusion que le dernier possesseur du Masque avait été Canderous Ordo, car personne ne savait ce qui était advenu de l’artefact après son règne. Elle avait donc dressé une liste des planètes où il avait vécu, dont Dxun, la principale lune d’Ondéron. Ondéron… elle avait si proche de son but un mois plus tôt, et elle était de retour. Elle laissa le chasseur dériver encore quelques minutes, entrainé par son inertie. La flotte mandalorienne se trouvait en orbite de la planète, et la lune était délaissée. Elle ressemblait à Mandalore, avec toutes ses jungles. Mais elle avait aussi une influence bien plus néfaste, d’après ce qu’on disait. Il s’agissait cependant, maintenant, de faire fi de ça et d’aller directement à la recherche de ruines sur la lune. Le Masque n’ayant pas de signature particulière, elle ne pouvait pas le trouver d’un simple balayage radar. De toute façon, avec la jungle, cela n’aurait pas fonctionné en étant aussi loin.

Bien, il était temps, se dit-elle. Il fallait désormais se poser sur Dxun, à proximité de ruines mandaloriennes. Ce qui ne serait guère évident. Le X-Wing gronda, et Lenneä l’emmena en direction d’un point central sur la face visible de la lune. Elle pourrait ainsi commencer son balayage en atmosphère, ce qui serait plus efficace. A voir els couches de nuages qu’il y avait, un orage et de fortes pluies se profilaient sur une sacrée partie de la surface. Elle espérait ne pas devoir y aller. Elle préférait encore devoir entrer dans un volcan instable pour aller piquer le Masque. Même si elle ne doutait pas un instant que simplement prendre le Masque était impossible, il y aurait forcément des pièges et des obstacles avant de pouvoir mettre la main dessus. Mais elle n’avait pas l’intention de renoncer. Elle devait aller jusqu’au bout.

Le chasseur rentra dans l’atmosphère, volant au-dessus de la jungle. Le balayage radar était programmé pour détecter des structures non-organiques, qu’il s’agisse d’un bâtiment ou d’un droïde. Elle repassa rapidement dans sa tête l’équipement dont elle était pourvue : Karpaki 50 modifié (un achat récent dont elle était fière), grenades IEM, détonateurs thermiques, son duo de pistolets blasters, datapad, corde, lance-flammes caché au poignet droit, missile au poignet gauche et son beskad. Elle était armée pour lutter contre à peu près n’importe quel ennemi. Si ennemi il y avait. Elle doutait devoir affronter autre chose que des créatures sauvages quand elle serait dans la jungle, mais rien n’était prévisible ici. Soudain, un bip sonore lui indiqua un contact non-organique. Elle transmit les données sur son ATH, et elle put voir des formes sous la surface des arbres.

Il était difficile de savoir de quoi il s’agissait avec précision, mais Lenneä aurait parié sur une section de mur écroulé. Des bâtiments avaient du être construits dans la zone. Il y avait forcément d’autres traces de civilisation laissées ici. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire : trouver un endroit où poser le X-Wing. Elle dépassa largement le lieu qu’elle venait de situer, mais eut de la chance. Elle en découvrit plusieurs autres, dissimulées dans les alentours. Parfois, il y en avait des plus importantes, voir des structures entières, parfois il n’y avait presque rien. Mais elle était certaine d’avoir trouvé le bon point de départ. Elle avisa la montagne qui se dressait à proximité, et repéra un coin escarpé où elle pourrait atterrir sans trop de difficulté. Le chasseur ralentit brusquement, puis se posa dans un bruit sourd sur le sol humide. Même ici, en hauteur, elle voyait de la jungle autour d’elle. La mandalorienne ouvrit la verrière du cockpit, puis sortit du vaisseau.

Le sol était boueux, humide et dangereux. Lenneä était convaincu, en regardant autour d’elle, qu’elle avait raison de porter son armure, finalement. Si elle avait voulu sortir dans la tenue anonyme qu’elle portait parfois sur Nar Shaddaa, elle aurait surement été attaquée par des moustiques et autres nuisances de la jungle dès qu’elle avait posé le pied. Elle verrouilla le vaisseau, enclencha le système de sécurité et afficha à nouveau les données sur son ATH. D’autres ruines se dressaient au nord, et à l’est. Elle partit donc dans la première direction, laissant la montagne à l’ouest. Elle marcha pendant une bonne dizaine de minutes, ne s’inquiétant pas vraiment de la chaleur qui semblait régner à l’extérieur. Elle avait appris depuis longtemps à se déplacer tout en gardant l’œil sur plusieurs données en même temps : température extérieure, radar, détecteur de mouvement, météo et vision à 360°. Elle tenait à s’assurer qu’aucune créature ne viendrait la surprendre, ni même qu’aucun orage – surtout celui qu’elle avait vu – ne s’approche de sa zone de recherche. Elle ne pensait pas pouvoir se mettre facilement à l’abri si la violence du tonnerre venait à se déchainer au-dessus de sa tête. Elle arriva enfin près de d’autres ruines, dont le schéma rappelait vaguement – même incomplet – un bâtiment semblable à un hangar ou un entrepôt. Elle observa les alentours, et ne voyant toujours rien, elle s’approcha du bâtiment. Il n’y avait toujours aucune créature, même si elle remarquait nettement la surface d’Ondéron dans le ciel, la lune touchant presque la planète. Elle posa sa main sur le mur, fait en pierre. Une couche épaisse de mousse le recouvrait, et il avait de toute évidence perdu de sa solidité à cause de la jungle autour de lui.

La température était constante, l’air toujours aussi humide et lourd. Mais même en ne détectant aucun signe de vie, la jeune femme était persuadée d’être observée. Il y avait quelque chose dans cette jungle qu’elle ne pouvait pas voir ni entendre, et qui pourtant la voyait bien. Les mandaloriens avaient surement laissé d’étranges choses ici, mais jusqu’à preuve du contraire il ne s’agissait pas de technologie cette fois. Elle se remit en marche, guettant les alentours tout en se dirigeant vers une zone dégagée. Et le premier vrai danger arriva. Elle entendit des grognements, des bruits de chair qu’on disloque et des cris d’agonie animale. Elle hésita, puis finalement sortit le Karpaki 50. Elle s’accroupit près d’un arbre, puis se servit de la lunette de l’arme pour voir ce qu’il se passait.

Trois créatures se trouvaient devant une sorte d’arche en pierre, que la base de données incorporée dans le datapad de l’armure identifia comme des bomas. Plus précisément, deux bomas à la peau sombre se chargeaient de dévorer vivant un troisième, dont la peau était bien plus claire. Leur férocité impressionna Lenneä, qui ne s’était pas attendue à devoir affronter ça. Elle hésita, le doigt sur la détente de l’arme. Elle avait un chargeur de billes magnétiques, qui faisaient énormément de dégâts et libéraient une substance paralysante. Néanmoins, elle ne pouvait s’empêcher de constater que les créatures mesuraient plus de trois mètres de long. Finalement, elle dirigea sa lunette vers l’arche, et y lut l’inscription gravée dans la langue mandalorienne. Crypte. Elle avait plus de chances de trouver le masque là-dedans que dans la jungle. Elle repointa l’arme vers les bomas, qui se battaient maintenant entre eux. Surprise, la jeune femme commença à se demander ce qui clochait là-dedans. La nature toute entière semblait étrange, mais ça, c’était autre chose.

Elle s’apprêtait à tirer quand elle vit le détecteur de mouvement s’allumer brusquement. Quelque chose venait de l’arbre à côté d’elle et se jetait sur son bras. Elle n’eut pas le temps de réagir qu’un serpent particulièrement gros tentait de planter ses crocs dans le bracelet en beskar de l’armure. Bien sur, il n’y arriva pas, et retomba au sol sans faire de dégâts. Mais maintenant qu’elle avait lâché le Karpaki, Lenneä dégaina son beskad de la main droite, et donna un coup de taille alors que le serpent bondissait à nouveau. La tête vola dans les airs tandis que le corps retombait lourdement. Mais le détecteur de mouvement continua de lui indiquer des déplacements. Son regard se tourna alors vers la clairière, et elle vit le dernier boma en vie lui fonçant dessus. Il ne lui restait que quelques secondes  pour agir. Inutile de ramasser le fusil de précision. Elle se servit de son jetpack pour s’élever doucement dans les airs, et retomber sur le dos de la créature. Et elle lui planta son arme dans la nuque.

Le combat terminé, elle rangea le sabre, ramassa le fusil et se dirigea vers l’arche de pierre. Les cadavres des bomas empestaient, surtout celui qui avait été déchiqueté par les deux sombres. Et en y repensant, elle avait été surprise par un serpent. La nature de Dxun était décidément bien plus dangereuse qu’elle ne l’avait imaginée. Elle passa sous l’arche, et s’arrêta là. Un chemin de terre, devant elle, descendait en pente vers l’entrée d’une sorte de souterrain. Il ne semblait y avoir aucun piège pour le moment, mais elle savait qu’il y en aurait à l’intérieur. Un mausolée sur une telle planète aura forcément été protégé afin d’empêcher des créatures comme les bomas de s’y aventurer. Elle prit une longue inspiration, puis, sortant ses pistolets blasters, elle s’avança vers le passage.

Il y faisait sombre, très sombre. La température chuta rapidement de plusieurs degrés, passant de chaude à froide en un instant. Le système de l’armure compensa cette perte, mais elle le sentit quand même. Quelque chose rendait cette crypte glaciale. Elle baissa le regard, distinguant le sol et les murs grâce à son système de vision nocturne. Elle fronça les sourcils en observant les murs. Des corps étaient enterrés là, dans des cercueils de duracier. Ça ne ressemblait pas aux mandaloriens de faire des tombes pour les leurs, hormis pour les héros et les Mandalore. Quelqu’un serait-il venu ici après les mando’ade ?

Son pied toucha quelque chose, qui craqua sous le poids de sa jambe combinée à l’armure. Elle baissa le regard, et s’efforça de rester calme. Elle venait de marcher sur un squelette. Humain, de surcroit. Quelqu’un était donc déjà venu ici. Pour faire quoi ? Violer une sépulture ? Voler la Masque ? Personne ne pensait qu’il était ici, même Lenneä ne serait pas surprise de constater qu’elle s’était trompée d’endroit. Elle remarqua quelque chose près des restes. Un sabre laser, éteint. Elle le ramassa, et activant la lame. Un rouge rubis éclaira aussitôt le couloir de la crypte. Emerveillée devant la pureté de la couleur et la facilité avec laquelle elle pouvait tenir l’arme, la jeune femme le désactiva et le rangea à sa ceinture.

« Merci pour le cadeau, Dar’Jetii. »

Elle continua sa route, commençant à y voir plus clair. Après le départ des mandaloriens, des Sith s’étaient installés sur Dxun, probablement dans le but d’attaquer les Jedi depuis un coin assez isolé. Encore un de leurs plans étranges. Cachés au fond d’une jungle, ils avaient surement du pouvoir se faire des copains ici, avec les bestioles à l’extérieur. Elle comprenait maintenant la fraicheur de la crypte et la férocité des bêtes, ainsi que le sentiment angoissant d’être observé sous les arbres : la Force. Cette chose dont les mandos n’avaient pas besoin pour être les meilleurs de la galaxie dans le domaine de la guerre.

Elle marchait d’un pas prudent, observant les murs et le sol afin d’éviter toute mauvaise surprise. La jeune femme connaissait assez de choses sur les Sith pour savoir qu’elle n’était pas à l’abri d’un piège encore plus retors que ceux que les mandaloriens auraient pu fabriquer. Mais la crypte était devenue encore plus dangereuse, après le passage de ces adeptes de la Force. Elle espérait que la tombe de Canderous et le Masque étaient toujours là. Si les Sith avaient trouvé le Masque avant elle, elle n’aurait aucune chance de le récupérer. Mais il ne fallait pas désespérer. Elle avait la possibilité de devenir Mand’Alor et de guider les siens vers un nouvel horizon. Vers le retour de la gloire de jadis. Et elle y arriverait avec le Masque de Mandalore. Ce qui lui rappela qu’elle devrait se choisir un nom de Mandalore, si elle voulait vraiment respecter les anciennes coutumes. Elle n’en avait cependant aucune idée de nom pour le moment, si bien qu’elle décida de se secouer un peu. Il fallait rester concentré. Son objectif était encore loin d’être atteint.

Elle descendit encore davantage, sentant sa claustrophobie revenir la hanter. Elle s’efforça de penser à autre chose, d’éviter de laisser ce sentiment angoissant venir la ronger et l’empêcher d’accomplir sa tâche. Elle était déterminée à réussir, et ne devait donc pas échouer. Son père lui avait dit un jour que s’entrainait était inutile, seule la volonté comptait. Sans volonté, on ne pouvait espérer surmonter les épreuves, pas plus que ne pas réussir à vaincre ses peurs ne permettait d’agir. Reprenant confiance, elle s’aperçut qu’elle arrivait dans une sorte de salle. Avec, en son centre, une sorte de grosse pierre tombale. Et dessus, l’armure de Canderous et le Masque.

Son instinct lui souffla de s’arrêter, car maintenant, il risquait d’y avoir des pièges. Et pas des petits. Elle observa le sol, et y vit plusieurs cadavres. Par conséquent, les pièges fonctionnaient et de toute évidence semblaient capable de venir à bout d’adeptes de la Force. Un point important à noter pour Lenneä. Elle regarda ensuite les murs, et le plafond. Et elle y vit plusieurs interstices pour des choses surement dangereuses. Prudemment, elle posa le pied sur une dalle ronde au sol, au milieu de l’assemblage carré. Elle entendit un déclic, et retint son souffle. Il ne se passa rien. Elle s’avança alors, et entendit un crépitement d’étincelles.

Mais il ne se passa rien de plus. Elle venait d’avoir de sacrées sueurs froides, pour rien. Elle se força à se calmer peu à peu, essayant de raisonner sur ce qui s’était passé – ou plutôt pas passé. Le système déclenchait une mise à feu à retardement, empêchant ainsi la prudence de sauver le pilleur de tombes. Convaincu d’avoir évité un piège, le pilleur s’avancerait et mourrait d’une rafale. Mais les armes devaient être déchargées, car rien ne vint. Au moins, maintenant, la mandalorienne savait quelles dalles déclenchaient les pièges. Et elle s’avança ainsi, pas à pas, prenant garde à ne pas marcher là où il ne le fallait pas. Elle arriva cependant face à un dilemme. Le piège ultime. Les dalles autour de la tombe étaient toutes rondes. Elle déclencherait forcément la protection ultime du Masque en s’avançant. Mais elle n’avait plus le choix. Posant le pied sur une dalle, elle entendit à nouveau un déclic, suivi de trois autres. Quatre ouvertures dans le mur se créèrent, et un droïde de combat surgit de chacun d’entre elles. De vieux droïdes, certes, mais toujours au summum de leurs capacités, car ils n’avaient encore jamais servi.

Elle eut alors une idée, un peu bête, mais qui lui sauva la vie. Elle garda un blaster dans la main gauche, puis prit le sabre laser dans la droite. Activant la lame, elle se tourna vers l’adversaire le plus proche, et frappa. La lame brisa le corps du droïde, qui s’effondra dans un crissement métallique. Lenneä se retourna, et para involontairement un tir de blaster. Le coup lui arracha le sabre des mains, qui s’éteignit en tombant au sol.  Elle n’eut pas d’autres choix que de sortir l’autre pistolet et de se battre comme elle l’avait toujours fait contre des droïdes : en visant les points faibles et en bougeant sans cesse.

Elle savait y faire aussi bien avec une machine qu’avec un être vivant. Mais en l’occurrence, la technologie obsolète des trois adversaires qu’il lui restait rendait difficile l’établissement d’une tactique viable. Pour ce qu’elle en savait, ils avaient peut-être un équipement les empêchant de se désactiver à cause d’une impulsion EM. Ses grenades ne lui seraient pas forcément d’une grande utilité. Elle s’approcha de la tombe et plongea de l’autre côté, esquivant une rafale. Elle entendit une sorte d’explosion, et se baissa à temps pour éviter de recevoir un éclat d’armure dans le visage. Son casque l’aurait protégée, mais il se serait retrouvé hors service. Le Masque était toujours sur la tombe, mais l’armure de Canderous venait de voler en éclat. Vu les traces d’impacts, les droïdes n’avaient pas de petites armes. Elle se redressa, et élimina un adversaire en tirant dans son torse mécanique. Plus que deux adversaires. Elle prit une grenade IEM.

Il fallait tenter le tout pour le tout. Empoignant la grenade, elle la lança de l’autre côté de la tombe. Sauf qu’au lieu de rebondir sur le sol pour exploser, elle percuta la tête d’un droïde, lequel perdit l’équilibre et tira sur son allié, qui partit en fumée. Fronçant les sourcils, la jeune femme s’inquiéta de ne pas voir le projectile explosif restait muet. Elle se leva doucement, et fut soudainement projetée au sol par le souffle de l’explosion. Et bien sur, il fallut un certain temps à ses systèmes pour récupérer.

Mais, maintenant, c’était terminé. Encore au sol, Lenneä sourit. Elle avait réussit. Le Masque était à elle, désormais. Elle savait qu’elle avait eu de la chance, car elle n’avait rencontré que peu de créatures dans la jungle, et les Sith avaient déblayé une partie du chemin menant à l’artefact. Elle se releva finalement, son ATH se réinitialisant tout seul. Elle alla ramasser le sabre laser, puis se tourna vers la tombe. Et se figea. Un hologramme venait d’apparaître au-dessus de la pierre. Même si elle n’avait jamais vu son visage, elle sut de qui il s’agissait.

« Salutations, verd. Tu es venue ici avec l’intention de récupérer le Masque du Mand’Alor, le symbole de la gloire de notre peuple. Tu as su te montrer à la hauteur des guerriers les plus illustres. Tu as mérité de le prendre. Va, mando’ad, et porte fièrement l’objet qui fera de toi le leader légitime de notre peuple. »

Encore sous le choc, Lenneä ramassa le masque, et aussitôt la dernière pièce d’armure qu’elle trouva. Elle plaça l’épaulière gauche, puis repartit en sens inverse. Elle devait admettre qu’elle ne s’était pas attendue à voir un message de Canderous Ordo. Mais cela la réconfortait de savoir que le Masque avait bel et bien était placé ici dans cette intention : permettre à un mandalorien de prouver sa valeur. Une heure plus tard, la jeune femme se trouvait dans le cockpit de son chasseur, l’épaulière en forme de triangle remplaçant celle qu’elle portait habituellement. La couleur orange foncé tranchait considérablement avec le noir du reste de l’armure. Elle retira son casque, puis entra un message hypercomm à l’intention de Valek Beviin, sur Mandalore.

// Valek, ici Lenneä. Réunis les clans à Keldabe. Je l’ai trouvé.\\
Revenir en haut Aller en bas
 
[Dxun] - A la recherche du Masque de Mandalore [Solo Lenneä]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Autres Planètes-
Sauter vers: