Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Flotte Impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race: Cyborg (Hapienne)
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponible: 0
avatar
Ta'a Chume
Commandant du Phénix
Ta'a Chume  Commandant du Phénix
MessageSujet: La Flotte Impériale   Jeu 28 Jan - 21:55


La Flotte Impériale :


La Bataille d'Orinda vit deux Star Dreadnought de classe Executor, le Reaper et le Lusankya s'affronter pour le contrôle de la planète et fut une véritable leçon de tactique de la flotte impériale contre la nouvelle flotte de la Nouvelle République, bien que ce fut l'une des dernières victoires de la flotte impériale lors de la Première Guerre Civile Galactique

A l'instar du corps des Stormtroopers, la Flotte Impériale s'est construite sur les bases de la flotte républicaine de la Guerre des Clones. Toutefois, à l'instar des mutations issues du changement de régime au sein de l'armée, la flotte de guerre impériale allait subir de profondes modifications et bien plus rapides pour permettre l'instauration de l'Ordre Nouveau. Elle subit d'abord une purge de deux semaines veillant à balayer toutes les oppositions possibles en son sein, puis fut réorganisée rapidement afin de lui faire adopter une nouvelle doctrine. Palpatine avait appuyé sa montée au pouvoir sur la noblesse du Noyau, une caste de privilégiés profondément xénophobe et parmi cette noblesse, l'on trouvait l'élite de mondes comme Anaxes qui était très influente dans le domaine des flottes militaires. Elle prit naturellement la tête de la flotte impériale comme récompense pour ses bons et loyaux services et supervisa l'assemblage de la plus grande flotte militaire que la galaxie connue et n'ait jamais connu dans toute son histoire. Toutefois, comme pour l'armée, ce changement de mission entraina le changement de la doctrine militaire, le nouveau régime recherchant davantage à imposer ses vues et sa domination dans la galaxie et si cela fit de la flotte impériale une arme de terreur, cela allait également engendrer les raisons de ses échecs.

Durant la guerre des Clones, les armées de la République devaient faire face aux nuées de chasseurs droïdes attaquant sans discontinuer et il était nécessaire d'en donner la chasse. Sachant ses navires vulnérables, la flotte Républicaine dota ses navires de guerre d'une grande réserve de chasseurs, le Venator incarnant parfaitement cette doctrine. Kuat Drive Yards commença même à développer vers la fin de la guerre des chasseurs dotés d’hyper-drive pour permettre des raids composés uniquement de petits appareils. Mais cette approche n'avait jamais satisfait l'élite Impériale qui décida de changer de doctrine : pour elle, il fallait tout miser sur les navires de guerre et bâtiments lourds qui permettraient de créer une ligne de bataille dans l'espace et remporteraient la victoire en alliant une résistance hors du commun avec la plus grande puissance de feu de la galaxie. L'aboutissement de cette doctrine donna naissance à la lignée des Star Destroyer de classe Impérial I et II qui allaient dominer la flotte de guerre Impériale et même imposer un nouveau standard au sein des armées galactiques en intégrant la taille standard des destroyers de Kuat Drive Yards dans le système de classement officiel des navires de guerre.

Les Imperial I et II n'étaient pas des erreurs en eux-mêmes : puissantes forteresses volantes embarquant à elles seules une légion Stormtrooper, elles étaient dotées d'une puissance de feu colossale, mais même un navire de cette taille avait besoin de soutien et de protection. L'élite de la noblesse négligea un point essentiel : la qualité de ses chasseurs. Si le TIE de Sienar présentait un système de propulsion révolutionnaire, tout son équipement n'était rien d'autre qu'un chasseur d'économie de guerre qui n'avait tout simplement pas sa place dans un véritable conflit armé autrement qu'en nuée de chasseurs. Pour les stratèges impériaux, tout reposait sur la puissance des Star Destroyers, Star Dreadnoughts et Croiseurs Stellaires, les pilotes de chasses n'étaient qu'une quantité négligeable sacrifiable de la même manière que les Stormtroopers. Pour beaucoup d'analystes, c'est l'adoption de cette doctrine qui provoqua la chute de l'Empire Galactique : si la flotte était devenue un véritable instrument de terreur, elle n'était pas capable de s'adapter aux engagements plus flexibles de l'Alliance Rebelle et même ses effectifs pléthoriques ne lui permettaient pas de couvrir toute la galaxie. Mais pour d'autres, c'est avant tout l'incompétence de la noblesse impériale qui fit échouer sa flotte, qui bien trop confiante dans sa supériorité, fut incapable de s'adapter. Ils mettent en avant l'exemple d'officier comme Pellaeon ou Thrawn pour justifier leurs points de vue, arguant que correctement manœuvrés, les Destroyers Stellaires étaient même capables de mener les stratégies de guérilla employées par l'Alliance.

La bataille d'Endor scella le destin de la Flotte Impériale qui se morcela entre les Seigneurs de Guerre et s'épuisa dans une guerre civile en plus du conflit contre la Nouvelle République qui ne prit fit qu'à la signature des Accords de Bastion. Cependant, Pellaeon prouva à plusieurs reprises que la doctrine des navires de guerres puissants n'était pas morte et elle reprit même du poil de la bête un siècle après sa mort, lors du conflit Imperialo-Sith où les Destroyer portant son nom s'affrontèrent dans des batailles titanesques pour le contrôle de l'espace. La fusion entre l'Alliance Galactique et les Vestiges de l'Empire qui donna naissance à l'Imperium donna à cette dernière la flexibilité dont elle avait besoin : elle brisa en grande partie les dernières traces de l'influence de la noblesse et permit aux chasseurs Stellaire d'Incom de trouver enfin leurs places au sein des arsenaux des Star Destroyer de Kuat, bouclant une boucle qui aurait du se terminer dès la Guerre des Clones et celle que l'on nomme aujourd'hui l'Invincible Armada se trouve face à son plus grand défi, face à une flotte du Consortium réputée supérieure technologiquement parlant et le retour des Sith.

Doctrine et Organisation :


L'Invincible Armada est toujours capable d'aligner les terribles Star Dreadnought, véritables colosses des cieux et rois des champs de bataille galactiques.

L'organisation de la flotte de l'Impérium a bien évolué depuis la fusion avec l'Alliance Galactique : elle a été influencée en partie par cette dernière au niveau de l'organisation de son personnel : bien que l'académie impériale existe toujours, les différentes antennes de cette dernière recrutent désormais bien plus large, alors qu'il s'agit du secteur qui a eu le plus de mal à intégrer des aliens et des femmes dans ses rangs jadis, tant la noblesse du Noyau avait verrouillé sa chaîne de commandement. Mais cette dernière s'étant affaiblie ou ayant trahi l'Empire pour Hapès, la promotion est désormais bien plus facilement ouverte aux talents originaires de tous les horizons divers de l'Impérium ce qui entretient sa vivacité d'esprit et permet à l'Invincible Armada de s'adapter bien plus facilement aux conditions pouvant être imposées par ses adversaires, ce qui n'était pas le cas sous l'Ancien Empire Galactique. Aujourd'hui, les amiraux par exemple représentent tous les horizons de l'Impérium et chacun est renommé pour favoriser l'emploi d'une stratégie particulière, car si la doctrine de guerre au sol est très standardisée, celle d'une flotte est plus flexible et dépend de la personnalité de son commandant autant que des besoins que celui-ci rencontre lorsqu'on lui confie une campagne à diriger.

L'Académie Impériale sert avant tout d'aiguillage aux recrues, permettant de les séparer entre ceux disposant du talent nécessaire pour devenir pilote (de n'importe quel type, qu'il s'agisse de la Chasse, de bombardier ou encore de transport de troupes par exemple) et ceux dont l'esprit vif et alerte et la réflexion est suffisante pour être destinés à une carrière d'officier. Contrairement à l'armée, l'Académie n'a toutefois pas abandonné toutes ses pratiques et les élèves considérés comme les plus prometteurs peuvent sortir avec le rang de Capitaine de Vaisseau, qui représente l'un des grades les plus élevés de la hiérarchie de l'Armada de l'Impérium. Chez les pilotes de chasse en revanche, les officiers dirigeant les escadrilles sont toujours des vétérans ayant survécu à nombre de batailles et prouvé qu'ils avaient autant le talent autant que le leadership nécessaire pour pouvoir encadrer leurs escadrilles de chasse. Disposant aujourd'hui d'Hyper-Drive, ils peuvent mener des opérations de harcèlement contre les bases adverses sans avoir besoin de la couverture immédiate de leurs Destroyers Stellaires, ce qui leurs permet d'être bien plus efficace et la protection de leurs appareils a également été revue à la hausse, leur assurant un bien meilleur taux de survie. Il est également intéressant de noter que la flotte dispose également de ses propres troupes de commandos, assurant la tête des opérations d'abordage ou de sabotage nécessaires sur le terrain avant l'arrivée d'une flotte de guerre de l'Impérium.

Contrairement à une idée reçu, la mission d'un Amiral prenant en charge une campagne n'est pas de la superviser dans les moindres détails : il forme un conseil de guerre avec les autres officiers (généralement, un commandement inter-armée incluant l'officier de l'armée impériale le plus haut gradé, un officier de l'Intelligence ainsi qu'un Chevalier Impérial et/ou un Jedi) et son rôle est de s'assurer que les conditions soient parfaites pour les autres corps en gérant autant la bataille spatiale que le déploiement de ses différentes escadrilles : la chasse pour assurer sa couverture et celle de ses escadrilles de bombardiers qui assureront le soutien des forces au sol. Il s'agit d'un rôle souvent oublié par les Amiraux sous l'Empire qui pensaient pouvoir à eux-seul diriger une campagne et qui a valu à Ozzel une mort particulièrement douloureuse des mains de Darth Vader lors de la bataille de Hoth, son entrée brutale ayant alerté les Rebelles et fait ainsi perdre l'effet de surprise aux troupes du Général Veers. En veillant à ce que chacun occupe son rôle et travaille en une collaboration étroite pour s'assurer que la partition soit parfaite, permettant à l'Impérium de disposer de la force de frappe coordonnée la plus efficace de la galaxie.

Hiérarchie :


Si elle ne fut pas l'officier le plus talentueux de la flotte Impériale et doit son ascension en partie à la liaison qu'elle avait noué avec Tarkin, l'Amirale Daala fut la première à ouvrir l'armée à tous les horizons en réformant l'Empire pour intégrer des femmes dans l'armée et la flotte.

Rang 1 – Enseigne : Les Enseigne sont un rouage indispensable d'un navire de guerre, bien qu'ils n'aient pratiquement aucune responsabilité : ils occupent une fonction précise sur le pont du navire, ils peuvent être chargés par exemple du système de visée des armes automatisées, du rayon tracteur ou encore de l'Hyperdrive. Mais il faut bien commencer quelque part et beaucoup sont également des spécialistes capable de répondre à de nombreux problèmes techniques.

Rang 1 – Pilote : Les Pilotes sont peut-être la caste la plus nombreuses dans l'Armada Impériale. Ils forment une sorte de confrérie à part vivant dans leur monde et sont souvent dépréciés des autres membres de la flotte qui pensent qu'ils leurs prennent tous les lauriers de la gloire. Mais ils mènent également une vie dangereuse, car un chasseur, bombardier ou une navette sont des éléments bien plus fragiles qu'un navire de guerre et beaucoup finissent avec les débris de leurs appareils flottant dans l'espace. Ils sont toutefois aujourd'hui mieux considérés, disposant des systèmes de survie, de protections et d'Hyperdrive dont ils ont besoin pour accomplir toutes les missions que l'on peut leur assigner.

Rang 2 – Lieutenant : Un Lieutenant de Vaisseau est un officier sorti de l’académie en montrant de bonne dispositions pour le commandement, mais pas assez pour s'assurer qu'il soit capable d'assumer la direction d'un bâtiment lourd. De ce fait, un Lieutenant est soit placé comme officier d'ordonnance d'un Capitaine ou d'un Amiral qui le prendra sous son aile pour lui expliquer les ficelles, soit aux commandes d'un navire de guerre d'un tonnage plus modeste qu'un Destroyer Stellaire ce qui lui apprendra sans pression les rouages du métier.

Rang 2 – Capitaine d'Escadrille : Un Capitaine d'Escadrille est un pilote expérimenté connaissant parfaitement les tactiques de vol et capable de s'adapter en toutes circonstances selon sa spécialité : le Capitaine d'une Escadrille de chasse dirige ses escadrons pour s'assurer de pouvoir couvrir toutes les approches et vaincre ses ennemis, celui d'une Escadrille de Bombardier connaît les points faibles des super-structures adverses et les indiquent par exemple. Ils sont très respectés de leurs hommes et veillent à maintenir leur réputation intacte.

Rang 2 – Commando de la Marine : Les Commandos de la Marine forment une caste de Stormtrooper particulière basée sous l'égide de l'Armada. Bien qu'ils furent beaucoup plus nombreux sous l'Empire Galactique, l'Impérium a réduit leur nombre au strict nécessaire pour empêcher la Navy de dominer les autres branches de l'armée, mais a renforcé l’entraînement et l'équipement des commandos. Ces derniers sont employés pour des opérations au sol visant à saboter des dispositifs adverses ou encore lors d'un abordage, que cela soit en attaque d'un navire ennemi que pour défendre un bâtiment de l'Impérium abordé.

Rang 3 – Capitaine et Commodore : Les Capitaines et Commodores sont les officiers de ligne des navires principaux de l'Impérium. A moins qu'ils ne soient spécialisés dans un type bien précis de tactique, ils sont toujours placés aux commandes d'un Destroyer Stellaire. Si l'Amiral ne peut conduire une opération en personne en ayant divisé sa flotte, c'est l'un des Capitaines qui est désigné pour assurer le commandement de cette force le temps de l'absence de l'Amiral. Si certains Capitaines sont des vétérans ayant gravi les échelons, la plupart sortent toujours fraîchement promus de l'Académie Impériale et sont généralement aidés de leurs seconds pour s'intégrer à l'équipage et faire leurs preuves.

Rang 3 – Colonel d'Aviation : Le Colonel d'Aviation est le commandant d'une formation entière de chasseurs ou de bombardiers, ayant généralement sous ses ordres l'effectif complet embarqué dans un Star Destroyer. Il fait parti des spécialistes conseillant l'Amiral dans la marche à suivre lors d'une campagne, mais il pilote toujours son propre vaisseau et participe généralement aux déploiements dans l'espace afin de pouvoir commander les mouvements de ses unités. C'est un as de son domaine et certains deviennent même des héros de la propagande, au grand désespoir des autres officiers.

Rang 3 – Sergent Commando de la Marine : Les Sergents Commandos commandent leurs escouades au plein cœur des combat : ceux sont eux qui reçoivent les ordres de missions et les transmettent à leurs hommes. Ce sont des combattants aguerris par de nombreux combats et qui sont dévoués à la cause, même s'ils savent qu'ils n'obtiendront probablement jamais la reconnaissance qu'ils méritent, dans l'ombre des pilotes comme des stormtroopers.

Rang 4 – Amiral : Au nombre de douze, les Amiraux de l'Armada de l'Impérium commandent à toute une flotte de guerre à bord d'un gigantesque Star Dreadnought. Ils sont tous des officiers triés sur le volet et choisis par le Grand Amiral et l'Empereur en personne pour leurs talents autant que leurs compétences : chacun a la charge d'entretenir ses effectifs comme il l'entend et l'observation de l'organisation d'une flotte parle parfois davantage sur les pratiques de l'Amiral que son nom lui-même.

Rang 5 – Moff Grand Amiral de la Flotte : Le Moff Grand Amiral de la Flotte est un officier qui a émergé autant par ses talents militaires que son charisme : il sait faire des grands discours pour motiver ses troupes, est devenu l'image même de la propagande impériale en incarnant la force et le bouclier du régime et en remportant ses plus grandes victoires. Officier de talent de nombreuses fois décoré, il a l'insigne honneur de porter l'uniforme blanc distinguant sa charge et mène toute la flotte à la victoire à bord de son Star Dreadnought personnel.

Escadron de la Mort :


L'Executor, le vaisseau personnel de Darth Vader, restera éternellement le symbole du Death Squadron, qui incarnait pourtant à l'origine la doctrine de Terreur du Grand Moff Tarkin.

L'Escadron de la Mort est la flotte la plus importante de toutes les flottes impériales et il est directement placé sous la responsabilité du Champion de l'Empereur, ce qui en fait l'exécutrice de la volonté du trône dans la galaxie. Ce statut était déjà son origine, qui remonte désormais à quatre cent années et la cinglante défaite lors de la bataille de Yavin. Lors du retour de Vader dans l'Empire après la destruction de la première Death Star, Palpatine lui ordonna de partir punir les rebelles et lui confia la responsabilité de l'Escadron de la Mort, qui n'était au départ constitué que de six bâtiments. En réalité, cette unité misait tout sur la puissance du tout dernier bébé des Chantiers Navals de Kuat, le Super Destroyer Stellaire de classe Executor, qui disposait des cinq destroyers qui avaient été jugés nécessaire à son escorte (encore que le bâtiment représentait à lui seul une puissance de feu colossale). Vader exerça sa vengeance sur Yavin en utilisant son nouveau Star Dreadnought ainsi que son TIE Advanced X1, puis poursuivit impitoyablement les fuyards dans la galaxie, tentant également de capturer son fils, présent dans les rangs de la Rébellion. L'Escadron était au départ placé sous la responsabilité de l'Amiral Ozzel, un noble aux compétences douteuses que Vader n'a jamais apprécié et qu'il exécutera lors de la bataille de Hoth pour avoir pris la décision la plus stupide en plaçant la flotte impériale à portée du Canon à Ion de Hoth, révélant sa présence et faisant prendre l'effet de surprise.

Vader remplacera Ozzel par Piett, l'un des rares officiers issu d'un milieu modeste, compétent bien que discret et manquant de dynamisme, plus un choix par défaut pour Vader qui préférait les hommes entreprenants comme Maximillian Veers. La victoire de la bataille de Hoth doit bien plus à l'action de ce dernier et de la 501ème Légion, combiné à la présence de Vader, qu'à l'Escadron de la Mort lui-même, qui perdit même des bâtiments dans l'obstination de Vader à vouloir poursuivre le Faucon Millenium dans la ceinture d'astéroïde. Lors de la bataille d'Endor, l'Escadron de la Mort avait grossi pour répondre aux besoins du plan de Palpatine et comptait pas moins de 33 Destroyers Stellaires de classe Imperial I et II, 3 de classe Tector et deux Croiseurs Lourds. Cette puissance de feu colossale ne permit pourtant pas à ce dernier de s'imposer, la faute à la stratégie de Palpatine de l'employer seulement comme une flotte d'interdiction et de laisser la seconde Death Star détruire la flotte rebelle. Si le Death Squadron avait engagé la flotte rebelle au contact, il aurait probablement triomphé de cette dernière sans difficultés, mais Piett n'osa pas remettre en cause les décisions de l'Empereur et cela lui couta la vie : l'Executor fut une cible facile et Ackbar concentra toute sa puissance de feu sur le Star Dreadnought pour faire tomber ses boucliers. Même ainsi, le vaisseau était pratiquement indestructible, mais par un malheureux coup du sort, un A-Wing s'écrasa sur la passerelle de commandement et le Star Dreadnought partit en dérive sur la Death Star.

Sa destruction, ainsi que celle de la Super-Arme, poussa l'escadron à la retraite malgré sa supériorité numérique encore écrasante (après tout, il n'avait pas perdu d'autres bâtiments). Gilad Pellaeon, qui était pourtant derrière Vader et Piett d'après la chaine de commandement, ne put contenir les désirs de puissance des Amiraux qui refusaient d'obéir aux ordres d'un simple Capitaine, et cela marqua le début de la fragmentation de l'Empire Galactique. L'Escadron de la Mort perdit nombre de ses navires, mais les douze derniers connurent un retour en grâce lors de la campagne du Grand Amiral Thrawn : ce dernier employa ses bâtiments en deux flottes distinctes lors de sa campagne de harcèlement et de reconquête contre la Nouvelle République et obtint d'excellents résultats en couplant son génie tactique à la Méditation de Combat du « Jedi Fou ». Sa mort sonna toutefois la dissolution définitive de l'unité, d'autant plus lors de la résurrection de Palpatine, qui tenta par tous les moyens d'effacer les traces dans l'Histoire de l'existence de Vader, qui fut son assassin. C'est l'Impérium qui ressuscita l'Escadron de la Mort lors de l'enclenchement officiel des hostilités avec le Consortium Galactique. L'Impératrice de l'époque commanda en secret la construction de six nouveaux navires à Kuat Drive Yards et en confia la responsabilité au Champion de l'Empereur de l'époque. Suivant l'exemple de son père historique, l'Escadron de la Mort a grandi en retrouvant une existence officielle et applique aujourd'hui la volonté de la Couronne Impériale dans la galaxie.

Note : Le Death Squadron suit, en dehors de son commandement particulier, la même structure que celle de n'importe quelle flotte impériale.

Escadron Skull :


Gunn Yage dirigea l'escadron Skull durant la guerre Imperialo-Sith et le retourna contre les Sith en refusant de massacrer les novices du Temple Jedi, restaurant l'honneur de sa famille.

L'Escadron Skull est probablement le plus connu et celui cumulant les plus grands états de services de l'histoire de l'Impérium. Comme beaucoup d'autres unités, ses origines remontent à l'Empire Galactique, mais contrairement à d'autres, elles ne sont pas particulièrement glorieuses : il s'agissait d'un escadron « pénal » placé sous les ordres de l'incompétent Evir Derricote, génie du mal responsable de l'invention de nombreux virus mortels, mais officier à l'incompétence crasse. Toutefois, le 181ème Escadron de Chasse fut sauvé de la disgrâce grâce à l'obstination d'un seul homme : le Baron Soontir Fel. Fidèle à l'Empire et sa vision de l'Ordre Nouveau, Soontir Fel reforma profondément le 181ème en lui imposant une discipline stricte, qu'il suivait également, et en l'emmenant sur les missions les plus difficiles en première ligne. Ses victoires furent si éclatantes qu'il attira l'attention de la propagande impériale qui en fit un héros de guerre et il devint « Le Baron Rouge », le pilote de l'Empire, derrière Vader, a cumuler le plus de victoire en combat aérien. Après la défaite d'Endor, le 181ème resta en compagnie de Derricote proche de Coruscant et se retrouva sous l'influence de la directrice de l'Imperial Intelligence Isard.

Cette dernière sacrifia l'escadron pour accomplir un plan visant au déploiement d'un virus tuant les non-humains et à la fuite de son Star Dreadnought de Coruscant. Cette trahison marqua la fin du premier 181ème Escadron de Chasse, mais lorsque la dynastie du fils du Baron Rouge, Jagged Fel, arriva sur le trône impérial, ce dernier ressuscita sous le titre d'Escadron Skull, car il attirait toujours autant les têtes brûlées ! Lors de la guerre Imperialo-Sith, c'est une autre lignée de grands militaires impériaux qui avait formé sa renommée chez les Skull : les Yage. Le père, Rulf puis la fille Gunn le dirigèrent en montant les échelons de la force de leur pilotage intrépide, et pas en utilisant leur nom comme passe droit. Les Skulls furent de tous les combats, mais une fois l'Alliance vaincue, ils se rangèrent d'abord du côté de l'usurpateur Darth Krayt. Gunn Yage suivit son père qu'elle observa dépérir, l'homme ayant obéi aux ordres le plaçant la tête du massacre d'Ossus, ne s'en est jamais remis. Toutefois, c'est elle qui lui montra la voie lors de l'attaque sur le nouveau temple Jedi des années plus tard, en tuant en dogfight son officier Sith et en déclarant son allégeance à Roan Fel. Son père la suivit et le Skull retrouva son honneur en combattant aux côtés de deux autres escadrons renommés, les Rogue et le Twin Sun, lors de la bataille de Coruscant.

L'Escadron Skull existe toujours sous l'Impérium et il est peut-être l'un des seuls à ne pas intégrer de chasseur Incom dans ses effectifs, maintenant la tradition des risques inconsidérés à bord d'appareils très mobiles, mais plus fragiles. L'on y trouve les pilotes les plus fous et téméraires, mais également les plus connus du régime et certain d'entre-eux ont déjà accumulé un certain nombre de victoires contre les chasseurs du Consortium et de la Coalition Sith. La compétition sera féroce pour savoir qui aura le plus de silhouettes dessinées sur le flanc de son chasseur à la fin de la guerre, car après tout, c'est avec cela que l'on mesure le talent d'un pilote.

Rang 1 – Pilote de chasse de l'escadron Skull : Les Pilotes de l'Escadron Skull sont toujours recrutés selon des critères considérés par la bureaucratie impériale comme démentiels : qu'il s'agisse de repris de justice à qui l'on offre une reconnaissance, de pilotes ayant obtenu de très bons résultats à l'académie et étant suffisamment fous pour le rejoindre où encore des membres de la noblesse voulant tenir leurs rangs, tous vivront le même enfer sous les ordres de leurs supérieurs, mais tous seront les as dont a besoin l'Impérium pour triompher !

Rang 2 – Capitaine d'Escadrille de l'escadron Skull : L'on dit qu'il y a toujours un meneur dans les asiles pour motiver les fous à faire des bêtises. S'il y en a un dans l'armée de l'Impérium, ce serait un Capitaine des Skull ! Personnalité particulière, c'est un as du pilotage dont la carlingue du chasseur recouverte de silhouettes des chasseurs abattus ne peut que témoigner de ses talents, mais c'est également quelqu'un sûre de ses forces qui relèvera tous les défis, qu'importe le prix ! Il faut un chef de cette trempe pour s'assurer qu'il soit suivi et respecté par les pilotes du Skull.

Rang 3 – Colonel d'Aviation : Si vous pensez qu'un galon de Colonel fait d'un membre de l'Escadron Skull quelqu'un de civilisé, vous commettez une erreur lamentable ! C'est probablement la personne de l'armée disposant du langage le plus fleuri de tout l'escadron ! Mais c'est aussi le meilleur pilote de tout l'Impérium et lorsqu'il aboie, même le Champion de l'Empereur en personne l'écoute avec considération !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Flotte Impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: I - Holonet :: Espace Réglementaire :: Groupes :: Impérium-
Sauter vers: