Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Imperial Intelligence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race: Cyborg (Hapienne)
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponible: 0
avatar
Ta'a Chume
Commandant du Phénix
Ta'a Chume  Commandant du Phénix
MessageSujet: Imperial Intelligence   Jeu 28 Jan - 22:14


Imperial Intelligence :


Agent de l'Intelligence en plein briefing. Peut-être les personnes les plus compétentes de tout l'Impérium en dehors des Chevaliers Impériaux, les agents de l'Intelligence mènent une vie dangereuse et solitaire qui ne leur rapportera aucune gloire, car ils resteront des anonymes dans l'Histoire de la Galaxie.

L'Imperial Intelligence est une sorte de société secrète dont l'existence officielle se résume à son nom et celui du Moff qui en prend la tête. Personne dans l'Imperium, à l'exception de quelques rares élus, comme l'Empereur lui-même ou le Grand Moff, ne savent exactement en quoi elle consiste et le nombre d'agents dont elle dispose. L'on raconte même que les informations données à ces deux officiels sont factices, permettant ainsi à l'agence de travailler dans l'Ombre. Elle puise ses origines de la fondation de l'Empire Galactique, où elle ne fut que l'héritière des services de renseignements de la République. Ironiquement, l'Intelligence, bien que disposant d'une influence réelle dans les décisions du pouvoir galactique, sortit comme étant l'organisation souffrant le moins du passage vers l'Ordre Nouveau : le culte du secret la préserva d'une réorganisation profonde et plutôt que de prendre le risque de défaire un instrument efficace en forçant une mutation, Palpatine préféra, dans sa stratégie favorite, diviser pour mieux régner en créant le BSI sous l'égide de l'organisation pour l'Ordre Nouveau qui devint un rival pour l'Intelligence. Toutefois, cette dernière resta la division dominante du pouvoir de l'Empire Galactique jusqu'à la chute de Sidious grâce à l'influence des Isard. Si la fille trahit le père dans la plus pure tradition Sith pour prendre sa place, l'organisation en elle-même ne fut pas affectée, car l'Empereur n'était pas dupe.

La mort de Palpatine lors de la bataille d'Endor causa plus de tords à l'Intelligence que prévu : la fragmentation de l'Empire en territoire de Seigneur de Guerre laissait cette dernière sans commandement centralisé, pire encore, certains de ses agents, coupés du soutien de l'agence, disparurent, éliminés par les Moffs et Amiraux essayant de se tailler un Empire Galactique. Ysanne Isard choisit de rester aux côtés du Grand Vizir de l'Empire qui était officiellement le régent, mais Sage Pestage était un faible et elle le fit assassiner en même temps que le premier Conseil Régnant, devenant officieusement l'Impératrice. Isard était une manipulatrice de génie, mais une piètre militaire et une politicienne limitée : elle ne fit rien d'autre qu'assurer sa survie en refusant de construire une défense coordonnée de Coruscant, sacrifiant le 181ème escadron de chasseur, composé de l'élite des pilotes impériaux, pour couvrir sa fuite et tenta un coup d'état politique tout en libérant un virus sur Coruscant afin de bloquer les lignes de Bacta en devenant elle même Seigneur de Guerre, mais l'escadron Rogue contre-carra ses plans et elle ne laissa pas assez d'espace aux officiers qui travaillaient pour elle. Elle trouva la mort après la campagne de Thrawn, lorsqu'elle tenta de reprendre le Lusankya, son navire qu'elle avait perdu lors de sa tentative de coup d'état, pour le compte de Palpatine ressuscité. Sa fin sonna le glas de l'Intelligence sous la forme de l'ère Sidious.

Le Conseil des Moffs, conscient des trop grands pouvoirs de l'agence, dissout son organe de commandement, l'Ubiqtorate, qui divisait chaque branches en bureaux indépendants les uns des autres. Il plaça également la responsabilité de cette dernière à l'un de ses membres, mais rapidement, ce poste politique devint simplement celui de l'agent le plus efficace de l'Empire. Durant le conflit Imperialo-Sith, il fut occupé par Morrigan Corde, qui avait fabriqué une seconde identité juste dans l'espoir de pouvoir se rapprocher du trône en épousant d'abord l'amiral Yage, puis le Grand Amiral Veed. L'agence resta dans l'intrigue jusqu'au bout, puisque si Corde renseigna Fel après qu'il fut chassé de son trône par Darth Krayt (c'est elle qui lui indiqua le complot Sith visant à l'assassiner) elle disposait également d'agents auprès de l'Empire en exil qui travaillèrent pour les Sith jusqu'à la fin du conflit. Lors de la fusion entre l'Empire et l'Alliance Galactique, qui donna naissance à l'Impérium, l'agence absorba simplement l'agence de l'Alliance en l'intégrant à son organigramme, ce qui allait contre les accords prévus. Toutefois, l'Intelligence n'est plus aussi libre qu'autrefois : l'Empereur peut compter sur ses Chevaliers Impériaux pour disposer de sources de renseignements fiables et le Champion de l'Empereur, parmi ses devoir, la garde à l’œil. L'on est jamais trop prudent…

Doctrine et Organisation :


Un interrogatoire d'un officier de l'Intelligence. L'agence n'hésite jamais à avoir recours à tous les moyens nécessaires, y compris les moins légaux, pour atteindre ses objectifs, quitte à faire un peu de ménage pour couvrir ses traces ensuite...

Après la dissolution de l'Ubiqtorate, l'agence, qui n'était alors plus composée que d'agents isolés travaillant au service de l'Empire, se recomposa lentement vers l'organisation actuelle. Le but principale de celle-ci est désormais davantage tourné vers la manière dont l'agence peut faciliter le travail et la vie de ses agents sur le terrain qu'une véritable agence contrôlant chaque faits et gestes de tous les aspects de la vie de la galaxie, bien qu'elle n'a pas abandonné cet objectif : elle le remplit simplement différemment en dispatchant ses agents dans les quatre coins de la galaxie, y compris au sein même de l'Impérium et ce en collectant des informations en vue de pouvoir s'en servir à l'avantage du régime ou celui du Moff Directeur, car après tout, c'est lui qui décidera en dernier lieu de la manière d'exploiter ou non une information qu'il obtiendra de l'un de ses agents et il reste la personne de l'Impérium disposant du plus de renseignements. L'Intelligence entretient également toujours ses propres effectifs de commando afin de pouvoir intervenir de manière plus musclée lorsqu'il s'agit d'aller exfiltrer un agent ou encore mener une opération de contre-terrorisme, les Sith s'étant fait une spécialité des opérations de déstabilisations interne. Toutefois, même si l'Ubiqtorate n'existe plus, l'agence reste divisée en bureau à la fonction bien précise, mais ses leaders n'ont désormais plus aucune influence sur la conduite des opérations en dehors de leurs champs d'action.

Bureau de gestion des Missions : Bien que certaines missions soient si importantes et spécifiques qu'elles requièrent obligatoirement l'accord du Directeur pour désigner l'agent qui l'effectuera, beaucoup de missions pourtant considérées comme périlleuses selon les standards galactiques sont attribuées par le Bureau de gestion. Celui-ci connaît très bien ses agents et sait lequel sera le plus efficace selon la tâche à accomplir. Il est donc en grande partie composé de bureaucrates manipulant des noms de codes et les changeant à intervalles plus ou moins régulier selon le niveau de sécurité des missions auxquels ils affectent les agents. S'ils connaissent ainsi les noms de code des agents, ils sont tenus à l'écart des informations concernant leurs identités réelles et ne peuvent associer un visage à ses noms de codes, ainsi, si l'un d'entre eux serait compromis ou capturé, il serait dans l'incapacité de trahir un agent en service et n'aurait donc aucune valeur pour les services de renseignements adverse.

Bureau de Recherche et Développement : A l'origine, le Bureau de recherche et Développement fut créé pour permettre aux agents de disposer des meilleurs accessoires possibles pour remplir leurs missions. C'est toujours le cas, mais ils ont désormais de nombreuses tâches à accomplir : l’émergence du Consortium Galactique a plongé la galaxie dans une frénésie technologie et une course à l'armement que les scientifiques Impériaux et Sith ont du mal à suivre. Le Bureau de Recherche et Développement étudie donc les armes capturées par les troupes impériales sur les champs de bataille afin de comprendre leurs fonctionnements et livrer à l'Impérium leurs secrets. Ils espèrent également un jour mettre la main sur le corps d'un agent du Phoenix, mort comme vivant, pour pouvoir le disséquer et le démonter, mais personne ne fut capable d'en ramener un jusqu'ici. Si certaines inventions du bureau de recherche et développement peuvent paraître triviales (certains agents excentriques appréciant de pouvoir disposer d'un coffre secret pour ranger de l'alcool d'excellente qualité dans leur air-speeder) d'autres en revanche peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Contrairement au Bureau de gestion des Missions, il entretient un corps d'agent lui-même spécialisé dans le piratage informatique, une tâche nécessaire dans l'univers d'aujourd'hui.

Bureau de la Sécurité Intérieure : Le Bureau de la Sécurité Intérieure a pour mission d'intervenir lorsqu'une attaque se produit à l'intérieur même des frontières de l'Empire : il doit prévenir les sabotages et les infiltrations d'espions adverses tout en étant capable de fournir rapidement des commandos en cas d'attaques terroriste. C'est la branche la plus visible de l'Intelligence, même si la plupart des citoyens impériaux ignorent que ses troupes en armures visibles dans les spots de propagandes sont en réalité dépendants des services de renseignements. Aussi étrange que cela puisse paraître, la vie des agents est considérée comme une question de sécurité intérieure et si l'un d'entre-eux risquait d'être capturé ou tué, alors le Bureau de la Sécurité Intérieure serait chargé de mener une équipe pour tenter de le récupérer, même s'il s'agit d'une intervention en territoire ennemi. Il est donc le visage le plus visible de l’organisation et probablement celle que tout le monde apprécie le plus, car ses commandos ne sont pas assez nombreux pour représenter une menace interne tout en étant le plus souvent les sauveurs de la population.

Bureau de Formation des Agents : Le dernier Bureau est celui de la formation des agents pour la guerre. Il recherche parmi les jeunes adolescents des candidats mûrs pour rejoindre l'Intelligence : parfois, l'agence s'intéressera à un candidat simplement parce qu'il a coché dans un questionnaire quelconque une case indiquant sa volonté de servir dans les renseignements, ou parce que les résultats aux tests d'aptitudes révèlent de véritables qualités d'espions. Ceux qui rentrent en tout cas disparaissent de la circulation et suivent une formation complète entraînant autant au maniement des armes qu'aux disciplines les plus dures des arts martiaux, particulièrement le Teras Kasis. Un Agent confirmé peut presque devenir une armée à lui tout seul, semant la zizanie dans les dispositifs militaires adverses, capable de trouver des sympathisants à la cause impériale dans toute la galaxie, ils peuvent également se dissimuler sous une fausse identité dans les organisations adverses afin de devenir des agents dormants. Mais cette vie est risquée et particulièrement ingrate : leurs noms ne seront jamais connus des populations pour lesquelles ils travaillent et la plupart mourront seuls, trahis par un indice infime loin de leurs proches.

Hiérarchie :


Armure de Commando de l'Intelligence : le dernier modèle est très élaboré et offre à ces derniers une protection bien supérieure a celle des Stormtroopers leurs permettant d'effectuer des missions particulièrement difficiles.

Rang 1 – Agent Aspirant : Les Agents de l'Intelligence subissent une formation très poussée dans de nombreux domaines pour pouvoir accomplir toutes sortes de mission, leur formation peut donc se révéler particulièrement longue. Les Aspirants, souvent chaperonnés par un agent, peuvent toutefois être jugés suffisamment autonome pour accomplir quelques missions simples d'espionnage afin de tester leurs réactivités et leurs performances et pouvoir éventuellement ajuster leur formation afin de combler les lacunes de celle-ci.

Rang 2 – Agent : Un Agent de l'Impérial Intelligence est capable d'accomplir toutes sortes de missions pour son état : la plupart du temps, il trouvera tout de même une spécialisation particulière dans un domaine et s'y tiendra, permettant au Bureau de gestion de Mission de l'assigner là où il sera le plus efficace. Celui-ci est doté d'un code d'identification reconnu par les autorités impériales lui permettant, en cas de besoin, de détourner des unités militaires de leurs missions initiales pour l'aider à accomplir la sienne. Certains agents sont si sûrs d'eux qu'ils donnent les ordres, mais beaucoup se contentent d'expliquer ce qu'ils attendent des militaires qui prendront eux-mêmes les décisions qui s'imposent dans ce but, car même avec une formation aussi polyvalente, le rôle d'officier ne s'improvise pas.

Rang 2 – Commando de l'Intelligence : Les Commandos de l'Intelligence sont la face visible de l'organisation pour n'importe quel citoyen. A l'origine des Stormtroopers, ils ont été détournés de leurs affections, souvent à cause de leurs performances exceptionnelles, afin d'accomplir des missions considérées comme presque impossibles, ou assurer la répression des actes terroristes sur le territoire de l'Impérium. Ils sont protégés par une armure très résistante et savent toujours ce qu'ils doivent faire en toute occasion.

Rang 3 – Assassin : La vie d'un agent est difficile et parfois, ceux-ci peuvent devenir simplement obnubilés par une seule obsession : celle d'offrir la mort à leurs ennemis. L'agence savait que le mental risquait de ne pas suivre pour tous les aspirants et a très vite compris que cette obsession pouvait être utile, elle a donc développé une branche spéciale d'assassinat en veillant à permettre aux tueurs de pouvoir accomplir leurs missions en toute discrétion. Les Assassins sont de meilleurs tueurs que les agents, mais négligent certaines compétences essentielles de ceux-ci et ne peuvent donc être fondamentalement considérés comme plus efficaces que ces derniers, mais effrayent davantage leurs cibles.

Rang 3 – Sergent Commando de l'Intelligence : Les Sergents Commando de l'Intelligence dirigent leurs escouades d'une main de fer, s'assurant que leur mission sera toujours accomplie quel qu'en soit le prix. Ce sont des vétérans de nombreuses batailles connaissant parfaitement leurs devoirs, mais aussi leurs limites, ce qui en font de très bon conseillers lors d'un conseil de guerre. Toutefois, ils disposent également d'une formation en communication car ils font régulièrement des rapports en cas d'attaques terroristes pour la presse et doivent pouvoir rassurer les populations terrorisées qu'ils protègent.

Rang 4 – Commandant de l'Intelligence : Les Commandants de l'Intelligence sont des agents dont les états de services furent si exemplaires qu'ils furent capables d'obtenir leurs galons d'officiers. Souvent, le Directeur de l'Agence est issu de leurs rangs. Ils peuvent commander des équipes d'agents lors de missions si ambitieuses qu'elles nécessitent plusieurs agents de l'agence. Ils sont également mobilisés lors des missions les plus difficiles, exigeant les connaissances les plus pointues et si essentielles qu'elles ne peuvent être laissées à un agent lambda. Un Commandant de l'Intelligence peut, comme un agent, détourner des moyens militaires pour accomplir sa tâche, mais il dispose d'un pouvoir plus conséquent puisqu'il peut même détourner un Destroyer Stellaire et tout son équipage de sa mission d'origine. Toutefois, un Chevalier Impérial peut annuler cet ordre en cas de besoin.

Rang 5 – Moff de l'Imperial Intelligence : De tous les Moffs et peut-être à l'exception du Grand Moff, le directeur de l'Intelligence est le plus effrayant : il est le seul dont l'élection semble toujours influencée ou truquée, souvent une personnalité émergeant depuis l'inconnu et connaissant une ascension fulgurante fabriquée par l'agence elle-même lorsqu'elle prépare un changement de direction, voire imposé par l'Empereur grâce à ses pouvoirs spéciaux. Même ses collègues le craignent, car un bon directeur aura des dossiers sur tout le monde, et personne, pas même l'Empereur, ne lui fera totalement confiance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Imperial Intelligence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: I - Holonet :: Espace Réglementaire :: Groupes :: Impérium-
Sauter vers: