Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Consortium d'Hapès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race: Cyborg (Hapienne)
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponible: 0
avatar
Ta'a Chume
Commandant du Phénix
Ta'a Chume  Commandant du Phénix
MessageSujet: Consortium d'Hapès   Sam 20 Fév - 20:10


Consortium D'Hapès


Officier de la flotte d'Hapès : profitant des expérimentations menées sur les troupes du Secteur Corporatiste, la noblesse Hapienne mit au point des implants, prothèses et armures répondant à leurs critères esthétiques tout en offrant des performances en situation de combat supérieures.

Le Consortium d'Hapès est un régime issu des cendres d'une organisation pirate datant de quatre mille années avant la bataille de Yavin. La destruction de cette organisation, entièrement composé d'homme, de la main des Jedi, libéra de nombreuses femmes kidnappée et réduite en esclavage par les Pirates. Toutefois, ses dernières ne souhaitaient plus quitter l'abri naturel que représentait l'amas d'Hapès, système doté de nombreuses planètes riches en ressources et protégé par des trous noirs et des ceintures d'astéroïde. Elles proclamèrent l'instauration d'une Monarchie Absolue qui ne serait jamais gouverné par un homme, la Reine Mère, ou Ta'a Chume dans la langue d'Hapès, serait traitée comme une divinité toute puissante et intouchable. Elles développèrent une haine féroce des Jedi, une ironie du sort puisqu'elles leurs devaient la liberté, mais ses événements ont indéniablement conduit à la situation actuelle, puisqu'ils favorisèrent l'émergence de la noblesse d'Hapès et de la construction d'une culture eugéniste donnant naissance à une nouvelle espèce de proche humain, les Hapiens, doté d'une vision nocturne pratiquement nulle a cause de la puissance du soleil du système, mais tous divinement beau. Bien que la première reine mère se fit construire un palais gigantesque, puis un navire à l'identique de ce palais pour afficher sa puissance, Hapès choisit l'isolationnisme en limitant les contacts avec la galaxie connue.

Il faudra attendre la fin de la guerre des Clones et l'avènement de l'Empire Galactique pour pousser Hapès a agir de manière plus vigoureuse : Ta'a Chume, qui connaissait bien les pratiques du pouvoir absolu, craignit que Palpatine ne recherche à s'emparer des richesses du Consortium : elle dispersa ses espions dans la galaxie tout en entreprenant la construction d'une gigantesque flotte de guerre pour contrôler les rares accès de sa frontière. Ses espions parvinrent à infiltré suffisamment bien les grandes entreprises comme Kuat Drive Yard pour procéder à un espionnage industriel poussé au nez et à la barbe de l'Imperial Intelligence tandis que la flotte de guerre d'Hapès devint bientôt une force si grande et puissante que Palpatine compris qu'il n'avait pas d'intérêt à provoquer le secteur en duel. L'Empire Galactique se contenta donc de procéder a quelques échanges commerciaux avec la noblesse Hapienne, tout en utilisant sa flotte pour envoyer des officiers en disgrâce au suicide, dont un Grand Amiral. C'est un conflit de succession qui amènera le Consortium d'Hapès a entrer réellement dans le jeu galactique, après la chute de l'Empire : Ta'a Chume n'avait pas eue de fille et recherchait une femme digne d'épouser son fils, Isolder.

Celui-ci fut dotée d'une flotte immense pour parcourir la galaxie à la recherche d'une femme digne de lui : il jeta d'abord son dévolue sur Leïa Organa, mais devant le refus de cette dernière et suite à un conflit avec un Seigneur de Guerre Impérial, trouva finalement son épouse en la personne de Teneniel Djo, une sorcière de Dathomir, ce qui créa la première lignée d'utilisatrice de la Force a la tête du Consortium. Hapès devint bientôt une force d'arbitrage galactique, dont le poids de la flotte était si important qu'il faisait pencher la balance d'un conflit en la faveur de la faction qu'il soutenait. Même les Yuuzhan Vong ne furent pas capable d'inquiéter la puissance de la flotte Hapienne, qui du sa perte à la folie de Corellia qui préféra employer Center Point contre les extragalactiques, détruisant également la flotte Hapienne au passage, mais celle-ci fut reconstruite et prête au combat dès l'année suivante. Elle participa à la bataille de libération de Coruscant, puis on la retrouva sous le règne de Tenel Ka Djo alignée à la Coalition Jedi lors de la Seconde Guerre Civile Galactique, dont l'un des enjeux fut le sort de la princesse héritière. La naissance d'une « dynastie Jedi » ne fut toutefois pas du goût de la noblesse, et l'amour du complot entraîna déjà plusieurs intrigues pour tenter de renverser la reine.

La guerre Impérialo-Sith vit le Consortium se refermer plus sur lui-même alors que l'Impératrice des Vestiges, une Hapienne ayant épousé Roan Fel, fut assassinée par un Chevalier Impérial renégat, ce qui fut considéré comme une trahison par la noblesse Hapienne. Les années passant, cette dernière rumina sa haine et ses désirs de vengeance et la maison Solaris commença à prendre de l'importance en imposant peu à peu ses vues aux autres maisons nobles du Consortium, affaiblissant petit a petit la couronne. En 350, Alicia Solaris lança le coup d'état et parvint à renverser la Dynastie Djo, mais cette dernière avait pris la fuite vers Dathomir et malgré ses efforts, le Consortium d'Hapès fut incapable de l'éliminer, puisque l'ancienne Reine et ses suivants prirent la fuite vers le Système Sith. Dix ans plus tard, le Consortium d'Hapès devenait le membre fondateur de la zone commerciale de libre échange du Consortium Galactique qui devint la seconde super-puissance politique et économique galactique, lançant ses armées dans la galaxie dans le but de permettre au règne de la Reine Mère de devenir enfin absolu sur toute la galaxie. Pour beaucoup, le Consortium d'Hapès est l'incarnation même du Consortium Galactique et la Reine Mère actuelle, Alexandra Solaris, son véritable dirigeant, ce qui n'est toutefois pas tout à fait vrai en pratique.

Culture :


Noble d'Hapès : la noblesse a conservée ses traits faisant d'elle l'espèce la plus belle de la galaxie tout en adoptant les atours de la tendance technologique du Consortium, qui est après tout partie de sa volonté de se donner les armes pour conquérir la Galaxie.

Hapès étant une Monarchie Absolue, elle tourne autour d'un système gravitant entièrement sur le rôle central de sa dirigeante, la Reine Mère. Si cette dernière dispose d'une assemblée constituée des 62 nobles les plus influentes du Consortium, son avis n'est que consultatif et ne peut en aucun cas remettre sa parole en doute : sur Hapès, la Reine Mère est une divinité et toute personne osant ne serait-ce que remettre sa parole en doute est passible de la peine de mort pour trahison. Toutefois, comme beaucoup de société de noblesse, les Hapiens ne sont pas particulièrement loyaux entre eux : si la plupart soutienne bien entendu la Reine Mère, surtout depuis l'éviction de la Dynastie Djo, ils n'ont que peu de respect pour les autres maisons de noblesse et la Cour de la Reine est une lutte constante entre les différentes maisons nobles pour tenter de gagner de l'influence auprès de la souveraine. Cette lutte se traduit très souvent par le marchandage des membres masculins d'une famille : les maisons nobles Hapiennes sont toutes dirigées par des femmes, qui détiennent tout pouvoir dans le Consortium. Les hommes ne sont que des serviteurs, au mieux des marchandises de valeurs lorsqu'ils sont suffisamment beaux pour susciter la convoitise de la noblesse, car le mariage est une notion bien vague dans le Consortium, bien qu'il existe.

Les femmes les plus influentes se constituent généralement des Harems privés d'homme acheté comme marchandise a d'autres familles ou sur des marchés, certains étant même détourné depuis les marchés aux esclaves galactiques lorsque la réputation d'un esclave particulièrement beau suscite la convoitise, mais pour la Reine, le tout prend des atours différents et l'on nomme les hommes gravitant autour d'elle les « Princes Consort ». Une reine sage et rusée entretiendra plusieurs Princes Consorts, car si elle donne naissance à un enfant, elle aura tout intérêt à dissimuler l'identité du père afin de pousser les maisons nobles à se disputer la paternité pour ne pas attaquer l'enfant : car si la Reine, Divinité, est intouchable, ce n'est pas le cas de la princesse héritière, la Chume'da, devra, avec le soutien de sa mère, tenter de faire échouer les complots presque constant la prenant pour cible visant à faire changer l'arbre de succession pour permettre à une autre maison noble de fonder sa dynastie. Toutefois, cette tendance, bien qu'existant toujours, c'est quelque peu essoufflée ses dernières années : la menace du retour des Djo couplé aux promesses d'enrichissement offerte par la guerre et la création du Consortium Galactique ont davantage poussée la noblesse a élargir son influence sur les territoires conquis et tenter de s'attirer les faveurs de la reine, toujours sans héritière, plutôt que de tenter de renverser la dynastie Solaris.

Les Hapiens sont une société basée sur l'eugénisme et sont très fières de leurs génétiques en faisant les êtres les plus beaux de la galaxie (un titre certes contesté par les Twi'Lek et les Zeltrons, mais le fond xénophobe Hapien fait de ses derniers de piètres opposant aux yeux de la noblesse du Consortium). Si les hommes sont devenus des marchandises, c'est avant tout parce que les femmes recherchent les plus beaux possibles afin d'engendrer a leurs tours des filles magnifiques, le physique étant incontestablement une nécessité pour accéder au plus haute responsabilité : par exemple, les seules compétences martiales ne suffisent pas à faire rentrer une femme dans la Garde Royale de la Reine, un physique parfait est également nécessaire, sous peine d'être recalée pour ce simple motif, rien ne tournant autour de la Reine ne pouvant afficher un défaut l'éloignant de la perfection ! Cette obsession a fait des Hapiens des personnes craignant plus que tous la vieillesses, préférant mourir jeune que vivre dans la décadence d'une apparence flétrie : ce sont de fait des professionnels de la chirurgie esthétique et nombre de femme du Consortium ne font pas leur âge réel, même entièrement nue. Ses dernières n'hésitent d'ailleurs pas à investir des fortunes dans la chirurgie esthétique pour leurs esclaves masculin favoris.

Issue d'un Consortium basé sur le commerce, les Hapiens sont souvent de très bon commerçant et ont largement profité de l'étendue du Consortium Galactique pour faire du commerce avec les autres régimes galactiques le composant : certaines maisons nobles n'ont pas hésité à investir dans certaines entreprises pour en prendre le contrôle et ainsi assurer la loyauté de nouveaux systèmes en supplantant progressivement les régimes politiques en place. Ils ont également adoptée la vague technologique qu'ils ont eux-mêmes initié : l'armée propose des implants neuraux de série à ses officiers pour améliorer leurs visions d'ensemble et faciliter leur tâche de commandement, tandis que les soldats disposent d'une technologie plus avancées permettant aux Hapiens de pouvoir disposer d'une force mobile et efficace, sans bien entendu sacrifier a leur critère esthétique, rien ne saurait être laid venant du Consortium d'Hapès. Expert dans l'espionnage, les Hapiens surveillent les deux régimes rivaux avec beaucoup de vigilance, mais garde également un œil intérieur sur leurs alliés au sein du Consortium Galactique, particulièrement la capricieuse Corellia, l'on est jamais trop prudent…

Cour Royale :


Garde Royale Hapienne en train d'étouffer dans l’œuf un complot contre la Reine Mère. Les Gardes Royaux disposent de tous les pouvoirs et peuvent même prendre le pas sur des officiers supérieurs de l'armée au nom de la Reine

La Cour Royale d'Hapès est le centre du pouvoir du Consortium, situé sur la planète éponyme au sein du palais royal. C'est ici que toutes les grandes décisions sont prises par les représentantes des soixante-trois mondes d'Hapès qui conseillent la Reine Mère dans ses décisions. C'est également le QG de la Garde Royale Hapienne, une unité de garde du corps composé pratiquement exclusivement de femme entraînée dans la dévotion absolue envers la Reine Mère. C'est un lieu de magnificence en apparence, mais où les pires bassesses peuvent s'effectuer, chacune des soixante-trois femmes recherchant à accroître leur influence au détriment des autres. D'ici, la Reine a un contrôle total sur ses forces et désormais, son influence dépasse largement le Consortium d'Hapès, car de nombreux mondes tombé sous la coupe de la noblesse Hapienne ainsi que de nombreuses branches militaires du Consortium Galactique répondent à son commandement et obéissent au moindre de ses ordres. Lorsqu'elle le peut, la Reine Mère fait également siéger le grand conseil d'administration du Consortium Galactique dans son palais afin de montrer son ascendance sur les autres régimes, bien que l'organisation de celui-ci soit normalement dépendant de la situation politique galactique autant que d'un système de roulement le déplaçant pour assuré l'équité entre les plus grandes forces du Consortium.

Rang 3 – Agent du Chume'doro : Le Chume'doro, ou Garde Royale en basic, est l'unité officielle de garde du corps de la Reine Mère et les instruments de sa volonté dans la galaxie. Officiellement, il s'agit d'une unité militaire, mais en réalité, elle représente bien plus une sorte de police s'occupant autant de la protection de la Reine Mère que des opérations contre les Pirates et la lutte contre les complots visant la couronne. Les Agents sont l'épine dorsale de la garde et forme des petites cellules de quatre gardes assurant une mission spécifique. Elles sont formées pour être spécialisée dans un type d'environnement en particulier et personne ne s'oppose a leurs enquêtes. En revanche, les agents ne sont pas autorisées à prendre le contrôle d'une unité militaire en campagne.

Rang 4 – Capitaine du Chume'doro : Les Capitaines du Chume'doro sont les officiers de la Gardes Royale Hapienne et ont sous leurs responsabilités une quarantaine de cellules répartie autant dans la galaxie qu'au sein du Consoritum d'Hapès. Leur pouvoir d'enquête est absolu et les officiers et nobles du Consortium cèdent leurs places volontiers aux officiers de la Garde, car celle-ci travaille au nom de la Reine Mère en personne.

Rang 5 – Matriarche Hapienne : Les Matriarches, au nombre de soixante-trois, sont les représentantes de chaque monde du Consortium d'Hapès et forme la Cour Royale d'Hapès. Cette dernière est régulièrement réunie pour discuter des orientations du Consortium. Depuis le début de la guerre, elle a pris l'allure d'un Conseil de Guerre, nombre des Matriarches étant également devenue officier dans l'espoir de pouvoir accroître leur influence. Toutefois, cette assemblée n'a qu'un rôle consultatif, à la fin, seul Ta'a Chume décide des orientations à prendre dans tous les domaines de la politique d'Hapès.

Rang 6 – Major du Chume'doro : La femme qui dirige le Chume'doro reçoit le titre de Major et commande a toutes les cellules, dispersant ses dernières pour répondre à toutes les missions de la garde, qu'il s'agisse de l'escorte de la Reine que des opérations contre les pirates ou encore faire avorter les complots ourdit contre la couronne. Elle reçoit également une formation complète d'officier supérieur, pouvant ainsi court-circuiter un officier et prendre le contrôle d'une bataille à l'échelle qu'elle le désire.

Rang 7 – Ta'a Chume : La Reine Mère d'Hapès est la souveraine absolue du Consortium d'Hapès et a étendue son pouvoir tentaculaire sur de nombreux mondes du Consortium Galactique, étant à la tête de la force militaire la plus puissante du régime et disposant de la technologie la plus évoluée. La Dynastie Solaris, qui a conquis le pouvoir par la force, compte bien régner pour des millénaires à la tête d'une galaxie unie sous sa bannière et purger des utilisateurs de la Force. Nul au sein du Consortium d'Hapès ne peut remettre en doute la parole de la Reine Mère, véritable divinité pour son peuple, la plus belle et la plus forte.

Flotte Royale et Armée Royale :


Officier Hapienne en compagnie de ses troupes : même pour les uniformes de leurs soldats, les Hapiens misent sur un mélange subtil entre haute technologie et élégance nécessaire.

La flotte du Consortium d'Hapès fut pendant très longtemps la seule ligne de défense du régime. Toutefois, elle était la plus formidable, incluant des milliers de vaisseaux prêt à défendre leur espace contre les incursions des pillards comme les tentatives d'attaques de l'Empire Galactique : la Dynastie Solaris a fait de la flotte de guerre Hapienne une véritable machine de guerre de conquête, renforçant cette dernière avec des navires de plus lourds tonnage capable de transporter des armées en campagne. Contrairement aux autres fonctions d'importance dans le Consortium, l'on trouve nombre d'homme au sein de l'armée : si les dernières quarante années de guerre ont amenée plus de femmes à embrasser la carrière d'officier, l'épine dorsale des effectifs est toujours constituée d'homme, pour la simple, bonne et unique raison que puisqu'il s'agit de ceux qui ont le plus de chance de mourir en masse, autant faire mourir les esclaves ou les sous citoyens en premiers. Toutefois, certains hommes talentueux parviennent à monter en grade et il arrive même que certains princes Consorts soient capables de faire une grande carrière militaire en représentant leur Reine Mère.

Si l'agence de sécurité d'Hapès fournissait autrefois l'essentiel des effectifs de soldat du royaume, ce qui était bien suffisant pour les engagements précédent, Alexandra Solaris a procédé à des réajustements, transformant cette dernière en agence de renseignement et en créant une véritable Armée Royale sous ses ordres. Despote avertie, la Reine sut séduire son peuple en utilisant toutes les technologies viables expérimentées sur les serviteurs combattants du Secteur Corporatiste tout en faisant appel au plus grand styliste du Consortium pour designer les uniformes de ses troupes afin de les rendre attractifs, même dans l'art de la guerre, il était hors de question que les Hapiens renoncent à la beauté les caractérisant. Contrairement a l'Impérium, le Consortium d'Hapès dispose d'un commandant en chef des armées, le Haut Commandeur Royal, désigné parmi les Princes Consorts de la Reine et disposant d'une flotte personnelle de soixante-trois destroyer et d'un Star Dreadnought, chaque destroyers représentant chacun l'un des mondes du Consortium. Cette flotte sert d'escorte à la Reine Mère qui peut également se servir de sa puissance formidable pour mener des offensives de grand style contre ses ennemis.

Rang 1 – Enseigne / Pilote / Fusilier : Les militaires du rang, au plus bas de l'échelle, qui forment l'épine dorsale des armées royales et sont formés pour combattre, a l'exception des enseignes dont le rôle est d'assurer certaine fonction d'un navire de guerre. Il est intéressant de noter qu'à la place de soldat, la royauté a choisi le terme de Fusilier, bien qu'il s'agisse d'un choix purement esthétique de la part de l'état-major Hapien sans aucune incidence en réalité.

Rang 2 – Lieutenant de Vaisseau / Capitaine d'Escadrille / Capitaine : Cadre des sous officiers, ils sont souvent à la tête d'une formation réduite de soldats et forment un cadre de conseiller pour des officiers plus hauts gradé ou font parfois office d'officier d'ordonnance pour un officier Supérieur. L'on trouve surtout des hommes dans cette catégorie. Les Lieutenants de Vaisseaux sont les seconds des Capitaines, ou placée à la tête de Frégate et de Corvette, les Capitaines d'Escadrilles dirigent une escadrilles de chasse, et les Capitaines une compagnie entière de soldat.

Rang 3 – Capitaine de Vaisseau / Colonel d'Aviation / Major : Cadre d'officiers les plus courant au sein de l'armée Royale, l'on y trouve à peu près autant d'hommes que de femmes. Ils sont des officiers commandant sur un plan tactique, appliquant les plans de leurs officiers supérieurs en recherchant les meilleurs moyens de les faire appliquer. Les Capitaines de Vaisseaux sont à la tête d'un navire du tonnage d'un Destroyer Stellaire, les Colonels d'Aviation dirigent un escadron complet de chasseur ou de bombardier et les Majors sont à la tête d'un Bataillon de l'Armée Royale.

Rang 4 – Amiral / Colonel : Il s'agit des deux officiers supérieurs de l'Armée Royale. L'Amiral est chargé de la direction d'une flotte de combat au complet, ce qui est un effectif suffisant pour mener des campagnes d'une envergure moyenne, tandis que le Colonel est placé à la tête d'une Division Royale au sol. Ce sont des officiers compétents, le plus souvent des femmes, qui jouissent d'une admiration sans bornes chez leurs hommes et se sont révélées particulièrement retorse pendant la guerre.

Rang 5 – Haut Commandeur Royal : Le Haut Commandeur Royal du Consortium d'Hapès est l'un des Princes Consorts de la Reine et choisit pour diriger les armées entières. Il n'est pas seulement ici parce qu'il s'agit d'un bel homme ou d'un amant formidable : c'est également un stratège accompli et ses talents dans l'art de la guerre ne peuvent être remis en question. S'il s'agit du plus haut poste de responsabilité pouvant être occupé par un homme dans le Consortium d'Hapès, le Haut Commandeur Royal n'est toutefois que l'instrument de la volonté de Ta'a Chume et peut-être supplantée par plusieurs officiers, comme la Major du Chume'doro

Agence de Sécurité d'Hapès :


Au premier plan, un commando de l'Agence de Sécurité Hapienne.

Autrefois, l'Agence de Sécurité Hapienne assurait avant tout des fonctions de police en compagnie des Chume'doro qu'ils étaient sensés épauler. Mais depuis la montée au pouvoir de la Dynastie Solaris, cette agence a été réorganisée et fusionnée avec le corps spécial des « Commando Spéciaux de la Reine » afin d'en faire une véritable division de renseignement et d'intervention. Si le second service existe toujours et forme des troupes capables d'intervenir rapidement pour détruire toute opposition, l'agence dispose également d'agent secret dont la galaxie a déjà connu l'efficacité. Elle se livre à une guerre sans merci avec l'Imperial Intelligence et a déjà humiliée cette dernière plusieurs fois, bien que l'agence impériale a toujours su contre-attaquer sur des points sensibles, mais aucun des deux bureaux n'a pour l'instant trouver le moyen de totalement neutraliser l'autre. L'Agence de Sécurité est parfois chargée de l'exécution des condamnés à mort et procède avec une méthode jugée particulièrement cruelle dans le reste de la galaxie : des officiers utilisent leurs Gun of Command pour pouvoir ordonner à la cible de se suicider, souvent en la forçant à prendre en main un blaster pour une exécution d'un tir à la tête, une exécution que les Hapiens trouvent particulièrement esthétique.

Rang 2 – Séraphin des Commando Spéciaux : Les Séraphins sont les agents des Commandos Spéciaux de la Reine, des militaires expérimentés, exclusivement masculin, formé pour accomplir les missions les plus difficiles et dangereuses sans poser la moindre question. Comme leurs homologues impériaux, leurs missions varient entre des missions de protections, d'extraction d'agent compromis ou encore d'intervention en contre-terrorisme.

Rang 2 – Agent d'Hapès : Autrefois spécialisé dans l'espionnage industriel, les Agents d'Hapès sont aujourd'hui capables de remplir toute sorte de mission, leur technique favorites restant de provoquer des émeutes en jouant les agitateurs, ou bien de profiter de leurs physique avantageux pour séduire des chefs politiques et les retourner en faveur du Consortium. Ils sont tous dotés du fameux Gun of Command, une arme terrible leur permettant de prendre le contrôle de la victime et de leur donner des ordres simples, ce qui facilite grandement leur travail en tant de saboteur de chaîne de commandement.

Rang 3 – Archange des Commando Spéciaux : Comme les Séraphins, les Archanges des Commandos Spéciaux de la Reine sont exclusivement des hommes et dirigent généralement des escouades de Séraphins au cœur des combats, utilisant leurs visions d'ensemble offerte par leur équipement high-tech afin de détecter et éliminer toutes les menaces les séparant d'un objectif. Ils sont totalement dévoués à la Reine Mère et mourrait pour lui sauver la vie si cela s'avérait nécessaire.

Rang 4 – Commandeur de l'Agence : Les Commandeurs de l'Agence sont des agents expérimentés ayant obtenu leurs galons après plusieurs missions réussi particulièrement dangereuse, souvent en territoire ennemi. Ils sont plus nombreux que l'on ne pourrait le croire, car les occasions de s'illustrer ne manque pas depuis le début de la guerre ne manque pas et les Hapiens ont toujours eu un talent particulièrement développé pour l'espionnage. Ils ne participent plus qu'aux missions les plus risqués, laissant le reste a leurs subordonnés.

Rang 5 – Général de l'Agence : La femme à la tête de l'agence est probablement l'une des plus influente de tout le Consortium d'Hapès, généralement choisit a partir d'une carrière militaire bien remplie. La Reine prend souvent des personnalités forte et entière, mais contrairement à ses Chume'doro, la femme occupant ce poste est souvent plus âgée afin que ses charmes soient moins évident, afin de lui barrer le chemin du pouvoir. Malgré tous ses pouvoirs, même elle ne peut prendre l'ascendant sur la Garde Royale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Consortium d'Hapès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: I - Holonet :: Espace Réglementaire :: Groupes :: Consortium Galactique-
Sauter vers: