Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Inquisition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race: Cyborg (Hapienne)
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponible: 0
avatar
Ta'a Chume
Commandant du Phénix
Ta'a Chume  Commandant du Phénix
MessageSujet: L'Inquisition   Dim 21 Fév - 0:38


L'Inquisition


Inquisitrice de Corellia. Il n'existe pas de véritable modèle typique d'Inquisiteur, chacun est unique et entretient ses propres qualités et défauts selon sa propre vision de sa mission.

L'Inquisition est l'une des organisations les plus récentes du Consortium Galactique. Si la galaxie a connu plusieurs Inquisitions, la plupart furent l’œuvre de l'Ordre Sith qui essayait d'imposer son dogme par la force. Il y a trente ans, le Consortium était encore en grande partie composé de l'addition de ses individualités dont les rivalités permettaient une émulation technologique et une progression fulgurante des compétences, mais ne facilitaient pas la tâche de coordination dans tous les domaines, chaque régime allant jusqu'à entretenir sa propre agence de renseignement ! Personne ne souhaitait mutualiser les ressources, après tout le Consortium Galactique avait été créé lui-même dans l'objectif de s'opposer à ce principe chèrement défendu par l'Impérium, mais les Sith poussèrent les dirigeants du Consortium à envisager une autre possibilité bien malgré eux : ils furent capable de monter une opération d'assassinat parfaitement huilée qui trompa la vigilance du Chumedoro et assassinèrent la Reine Mère du Consortium d'Hapès, Alicia Solaris. Si la poursuite fut donnée et que plus de la moitié du commando fut intercepté, cet assassinat révéla des failles dans le système de sécurité ainsi que la nécessité de disposer d'une police générale plus efficace capable de travailler sur tout le territoire : ainsi est née l'idée de l'Inquisition, proposée par la nouvelle reine, Alexandra Solaris.

Tous les systèmes n'étaient pas forcément d'accord, toutefois, chacun réalisait qu'ils n'étaient pas forcément mieux protégés que la Reine Mère : si les défenses efficaces des paranoïaques Hapiens avaient put être percées par les Sith, ils pouvaient eux aussi être victime d'une attaque, toutefois, le projet ne fut pas laissé au simple contrôle du Consortium d'Hapès. Corellia veilla à ce qu'il soit totalement indépendant et divisé en plusieurs forteresses réparties sur l'ensemble du territoire du Consortium Galactique : le financement et l'entretien des forteresses Inquisitoriales devinrent bientôt un devoir dans tout le régime selon les emplacements choisis, mais en retour, chaque système aurait l'opportunité de former ses Inquisiteurs comme il l'entendait. Grâce à ces concessions, le projet put être rapidement mis en œuvre et chaque régime se pencha sur les cadres choisis pour former les premiers Seigneurs Inquisiteurs : il fallait des personnalités fortes, dont la loyauté était indiscutable et dotées des compétences nécessaires pour mener des enquêtes de contre-espionnage autant que pour mener des opérations de sabotage ou d'espionnage des régimes adverses lorsque cela s'avérait nécessaire, les premiers Inquisiteurs furent donc souvent issus des rangs des Services de Renseignements ou de corps comme le Chumedoro et la CorSec.

Les Inquisiteurs révélèrent rapidement leur redoutable efficacité : l'année 372 fut particulièrement marquée par une chute de l'espionnage en territoire du Consortium alors que chaque Seigneur envoyait ses disciples à la recherche du moindre agent infiltré et causa énormément de soucis autant à l'Impérial Intelligence qu'aux Sith qui durent changer de méthode d'infiltration. Toutefois, la méthode de formation de l'Inquisition causa un schisme idéologique dans cette dernière : alors qu'Hapès et le Secteur Corporatiste avait naturellement poussé ses Inquisiteurs vers la traque et le combat contre les utilisateurs de la Force, peu importe leur alignement et donc banni ces derniers de l'organisation, les Corelliens, qui avaient enregistré plusieurs retours d'anciens Jedi préférant défendre leur nation que se battre pour l'Impérium, profitèrent de l'occasion pour former des Inquisiteurs utilisateurs de la Force. Si ce pragmatisme collait avec les institutions même du Consortium Galactique et de l'Inquisition, il n'était pas très bien accepté par les Inquisiteurs Hapiens. Bien que les différents Seigneurs Inquisiteurs, formant un conseil de guerre, veillèrent à essayer d'aplanir les tensions, il est parfois arrivé que deux inquisiteurs présent dans la même zone s'affrontent en s'accusant mutuellement de trahison, un conflit dans lequel les forces du Consortium Galactique se gardent bien de s'investir.

Aujourd'hui, l'Inquisition a installé sa forteresse principale sur le monde de Thyferra afin de pouvoir surveiller les actions de la noblesse dirigeant la planète et s'assurer qu'elle ne prenne aucune mesure contre le Consortium Galactique : ses agents se sont répandus dans toute la galaxie et mènent la guerre secrète contre tous les agents secrets des autres régimes en tentant de saboter l'effort de guerre Impérial et Sith, tout en traquant l'ennemi intérieur : les traîtres et les agents infiltrés. Mais les Inquisiteurs sont également de formidables combattants et des individus charismatiques : si certains sont si absorbés par leurs missions qu'ils en oublient tout le reste, d'autres au contraire n'hésitent pas à venir en aide aux forces de polices dans le cadre d'enquête de moindre importance, dans la lutte contre le Crime par exemple, ou participent à des campagnes militaires, notamment lorsque cela leurs permet d'identifier et d'éliminer une cible qu'ils traquent depuis plusieurs mois, voire années. L'organisation a su donc faire sa place et en réalité, la vision qu'un citoyen lambda aura de l'Inquisition sera en grande partie dépendante de la personnalité des Inquisiteurs qu'il aura rencontré durant son existence.

Organisation et Doctrine :


Sacre d'une Inquisitrice du Secteur Corporatiste, entourée de sa Suite Inquisitoriale. Les tenues témoignent d'un faste artificiel et désuet caractéristique de cette région.

L'Inquisition est une organisation particulière dont le rôle exige également un recrutement particulier : il n'y a pas d'âge particulier pour entrer au sein de l'organisation, l'on trouve parmi les recrues autant de jeunes adultes désirant la rejoindre que de vétérans militaires issus de divers branche du Consortium Galactique recherchant à développer une nouvelle carrière en traquant d'une autre façon les ennemis de leurs nations. Si les seconds partent avec un bagage les avantageant sur les premiers, tous sont traités de la même façon et tous rejoignent les rangs sous le titre d'apprenti Inquisiteur. La formation d'un Inquisiteur est divisée en trois phases bien distinctes : lors de la première, qui dure une année entière, il reste sur sa forteresse en apprenant les méthodes de combats et d'infiltration de ses ennemis tout en recevant des cours pratiques, notamment sur la manière de combattre contre des Utilisateurs de la Force et les traditions des différents ordres peuplant la galaxie, une compréhension nécessaire pour pouvoir leur donner la chasse. Cette phase est peut-être la moins intéressante, mais elle est nécessaire pour chaque futur Inquisiteur afin de pouvoir comprendre les menaces qu'il devra combattre et choisir la manière dont il voudra le faire en toute connaissance de cause : c'est un entraînement difficile et beaucoup des recrues abandonnent à ce stade, préférant retourner à une carrière plus accessible.

Pour ceux qui s'accrochent commence alors la seconde phase, où un Inquisiteur les prend dans sa Suite Inquisitoriale afin de l'emmener sur ses enquêtes. Bien que les suites soient constituées de plusieurs hommes de mains, disposant généralement de compétences se complétant afin de permettre à leurs supérieurs de pouvoir accomplir toutes les missions qui lui seront confiées, les apprentis Inquisiteurs y occupent une place particulière, puisqu'ils accompagneront les Inquisiteurs dans toutes les missions, ces derniers lui enseignant toutes les techniques qu'ils utilisent. Mais l'enseignement se fait également au contact des hommes de mains, car en réalité, il n'existe pas de méthode standardisée de combattre pour un Inquisiteur, chacun est libre d'employer la méthode lui semblant la plus efficace pour chasser les ennemis du Consortium Galactique. Cette seconde phase durent deux ans et de l'avis de nombreux Inquisiteurs, elle est la plus fascinante de l'apprentissage et forme très bien au futur métier d'Inquisiteur. Certains apprentis sont tués lors de cette phase, mais le taux de réussite de ce type de formation est considéré comme assez élevé pour qu'elle soit standardisée. Elle permet d’enchaîner sur l'ultime phase, qui amène le futur Inquisiteur vers sa fonction en lui offrant plus de responsabilités.

Il se voit confier le commandement d'un cargo et doit former l'embryon de sa suite Inquisitoriale en partant recruter ses premiers hommes de mains. Cette phase dure une année complète durant laquelle sa forteresse lui confie des missions plus ou moins importantes afin de savoir si ses sens et ses capacités martiales sont assez développés pour pouvoir devenir un véritable Inquisiteur, mais aussi de savoir s'il sera assez pragmatique pour assurer pleinement sa charge. Car même s'il existe beaucoup de profil d'Inquisiteur, ces derniers doivent savoir utiliser toutes les méthodes existantes pour arracher une information capitale, la torture voire l'exécution froide est nécessaire dans un métier aussi difficile et impitoyable que celui-ci. La plupart du temps, cette dernière étape est une formalité réussie : ceux qui échouent deviennent eux-mêmes des hommes de mains, mais il s'agit d'un cas très rares. Lorsqu’un individu est promu Inquisiteur, son ordre lui fournit une Corvette ou une Frégate Furtive et sa tâche peut enfin commencer. Les Inquisiteurs peuvent se défaire facilement du cadre légal dans le cadre de leurs enquêtes ainsi que prendre le commandement d'une unité militaire pour celles-ci, mais elle doit être de taille modeste (il n'a pas toutes les compétences pour mener une campagne à grande échelle) et lui servir simplement d'aide.

Toutefois, si certaines menaces sont considérées comme si dangereuses qu'elles doivent être exterminées à n'importe quel prix, il peut ordonner une frappe orbitale sur une cible. Toutefois, l'ordre d'extermination doit être donné avec parcimonie : les Inquisiteurs qui utilisent cette arme trop souvent à desseins sont considérés comme déviants et rapidement éliminés par leurs pairs, et seule une menace de niveau Extremis (comme un Seigneur Noir des Sith ou un Grand Maître Jedi localisé) peut permettre l'emploi de cet ordre. La carrière d'un Inquisiteur n'a pas de fin, mais pour les plus forts d'entre eux et les plus intelligents, il existe un espoir d'élévation : il peut être amené à remplacer à sa mort son Seigneur Inquisiteur s'il s'est montré particulièrement méritant. La plupart du temps, un Seigneur Inquisiteur mène les enquêtes les plus délicates pour le compte du Conseil d'Administration du Consortium Galactique, mais il tient également un conclave avec ses onze confrères pour discuter des différentes traques, des résultats obtenus dans la lutte contre l'ennemi intérieur ainsi que des décisions à prendre pour renforcer les sécurités, ainsi que des dirigeants de certains systèmes du Consortium considérés comme suspects et que l'administration veut tenir à l’œil. Ces individus ne répondent de leurs actes que devant le Conseil d'Administration et personne d'autre.

Hiérarchie :


Inquisitrice d'origine Hapienne. Certains Inquisiteurs sont d'anciens membres du Programme Phénix ou ont disposé de certaines modifications cybernétiques de ce dernier, ils sont les seuls à pouvoir disposer de ce privilège au sein du Consortium Galactique.

Rang 3 – Apprenti Inquisiteur : Les apprentis inquisiteurs sont les recrues de l'Inquisition et sont placés au plus bas de l'échelle de celle-ci. Formés sur un cycle de quatre ans divisé en trois phases, ils forment l'espoir de l'organisation face aux ténèbres entourant le Consortium Galactique. Qu'il s'agisse de jeunes recrues inexpérimentées ou d'anciens vétérans de guerre, tous parcourront la même formation pour atteindre le rang d'Inquisiteur.

Rang 4 – Homme de main de l'Inquisition : Chaque Inquisiteur est libre de recruter qui il désire afin de former sa suite Inquisitoriale, à condition que la recrue qu'il vise donne naturellement son accord pour quitter son organisation et entrer dans l'Inquisition. Les suites Inquisitoriales sont aussi différentes que le sont les Inquisiteurs : certains travaillent avant tout avec des guerriers alors que d'autres incluent des scientifiques ou techniciens, voire des spécialistes des ordres de la Force. Tous sont unis par le désir de servir le Consortium Galactique contre ses ennemis ou de se faire oublier, car certains Inquisiteurs proposent à des criminels de mettre leur peine en sursis contre le service au sein de l'Inquisition. Le titre du rang ne doit cependant pas vous trompez, l'on trouve autant d'hommes que de femmes parmi les hommes de mains de l'Inquisition.

Note : Les Phénix Inquisitoriaux du programme Phénix sont considérés comme un type particulier d'homme de main de l'Inquisition.

Rang 5 – Inquisiteur : Les Inquisiteurs récemment formés deviennent des enquêteurs dont les missions ne peuvent être entravées par aucune institution au sein de l'ensemble du territoire du Consortium Galactiques. Chacun dispose de ses propres méthodes, Corellia ayant même formé des Inquisiteurs utilisateurs de la Force, ce qui peut amener certains des Inquisiteurs les plus anti-utilisateur de la Force d'Hapès à les déclarer comme traître. Toutefois, ces conflits sont sévèrement punis par les Seigneurs Inquisiteurs, qui comprennent l'utilité de maintenir l'unité et la cohésion de l'Inquisition. Les Inquisiteurs peuvent, pour les besoins d'une enquête, réquisitionner des forces de police ou militaire en nombre réduit et, en cas de menace des plus graves, convoquer la puissance de la flotte pour une frappe orbitale, mais doivent avoir l'accord de leur Seigneur Inquisiteur pour cela.

Rang 6 – Seigneur Inquisiteur : Au nombre de douze, les Seigneurs Inquisiteurs forment un conseil dirigeant, élite de l'Inquisition. Lorsqu'ils en ressentent la nécessité, ils se réunissent sur la forteresse principale de l'organisation sur Thyferra, mais sinon, ils dirigent leurs forteresses en remplissant eux-mêmes les traques les plus difficiles et en organisant les missions d'espionnages ou de contre-espionnages qu'ils confient aux autres Inquisiteurs. Un bon Seigneur Inquisiteur cultive un sens aiguë de l'intuition et de la traque, des compétences martiales respectables ainsi qu'une diplomatie exemplaire pour pouvoir mener ses enquêtes au sein des organisations du Consortium sans entrave.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Inquisition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: I - Holonet :: Espace Réglementaire :: Groupes :: Consortium Galactique-
Sauter vers: