Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Société Civile du Consortium Galactique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race: Cyborg (Hapienne)
Expérience:
0/0  (0/0)
Xp disponible: 0
avatar
Ta'a Chume
Commandant du Phénix
Ta'a Chume  Commandant du Phénix
MessageSujet: Société Civile du Consortium Galactique   Lun 22 Fév - 19:42


Société Civile du Consortium Galactique


Reporter Corellienne en pleine enquête. La Société Civile au sein du Consortium Galactique est très loin d'être unie et dépend en grande partie de la sphère d'influence dans lequel les citoyens vivent.

La Société Civile du Consortium Galactique est probablement la plus développée de la galaxie. Le régime étant avant tout une zone géante de libre échange économique, le Consortium Galactique se repose énormément sur ses entreprises et sur de nombreux systèmes, ces dernières ont rapidement pris le pas sur les anciennes institutions politiques, ou ont simplement remplacé les Moffs de l'Impérium après la conquête ou la sécession du système. Chaque citoyen du Consortium Galactique est très loin d'être égal devant la loi, car cette dernière peut varier très largement d'un endroit à un autre du régime. Si Corellia entretient un système démocratique et protège ceux des planètes dans sa zone d'influence, Hapès et le Secteur Corporatiste ont clairement laissé le leadership aux grands groupes industriels qui ont été parfois jusqu'à créer de véritables sociétés dont l'unique but était le productivisme absolu. La naissance compte encore plus au sein du Consortium Galactique que de l'Impérium ou même de la Coalition Sith, car elle détermine souvent le champ des possibles : pour ceux du bon côté de la barrière, le Consortium représente une infinité de possibilités permettant de s'enrichir sans difficultés, mais pour les autres, il s'agit d'un enfer où son individualité sera écrasée au nom de l'enrichissement des classes favorisées.

Décrire la Société Civile du Consortium Galactique en entier serait très fastidieux. Vous trouverez en revanche dans cet article la description du Conseil d'Administration du Consortium Galactique, qui représente l'organe dirigeant de celui-ci, ainsi qu'une présentation rapide des systèmes secondaires de celui-ci, dominé par les figures d'influence de la Fédération du Commerce et du système d'Eriadu. Notez toutefois que si vous désirez trouver des informations relatives à la culture et donc également à la société civile des plus grands régimes du Consortium Galactique, vous pouvez toujours consulter les forums réservés à leurs descriptions dont les liens sont présents dans le sommaire de la description du Consortium.

Conseil d'Administration du Consortium Galactique :


Humaine en uniforme représentant le système d'Eriadu.

Dirigé comme une entreprise géante, le Consortium Galactique est placé sous la haute autorité d'un Conseil d'Administration qui ressemble parfois à une sorte d'assemblée générale des plus hauts actionnaires de celui-ci. Il est composé des trois leaders des factions principales du Consortium Galactique ainsi que de six autres dirigeants, tous issus des entreprises les plus riches ou des gouvernements les plus puissants en dehors des trois principaux. Toutefois, cet organe de pouvoir n'est en réalité pas particulièrement contraignant : la plupart des décisions de croissances économique et militaires sont prises en toute indépendance par chaque nation composant le Consortium Galactique et en réalité, l'assemblée fait parfois plus office de médiatrice dans certains litiges commerciaux pouvant opposer plusieurs entreprises, veillant à imposer une décision incontestable si une différence de point de vu devient si grande qu'elle pourrait aboutir à un conflit ouvert ! Si les trois membres permanents semblent inamovibles, entre autre grâce à la santé financière de leurs actifs ainsi que de la solidité de leurs institutions (bien que cela soit plus contestable dans le cas du Secteur Corporatiste), les six autres ont parfois régulièrement changé de place au gré de l'action des trois dirigeants, des revers de fortunes militaires et financiers ainsi que des manœuvres politico-financières.

Le Consortium Galactique étant une alliance militaire également, le Conseil Dirigeant représente également son organe de diplomatie : toute négociation avec le régime passe par lui et toutes les décisions de politiques étrangères sont de son ressort. Il supervise et organise les campagnes militaires du régime, du moins en théorie : il n'est pas rare, lorsque le Conseil d'Administration est ralenti dans la prise de décision, que l'un des trois membres permanent impose ses vues en s'entendant avec un autre et plusieurs dirigeants secondaires pour monter un plan d'offensive. Les missions de défenses sont généralement plus faciles à voter, car même si certains pourraient voir de l'intérêt à laisser un rival perdre du terrain, il reste possible en le défendant de tenter de lui ravir des ressources, ce qui reste toujours une manœuvre plus intéressantes que le fait de laisser des ressources potentielles à l'ennemi. Si l'on pourrait croire ce Conseil d'Administration intenable, il fonctionne en réalité relativement bien et est même parvenu à faire voter à l'unanimité certaines décisions pouvant paraître très difficiles, comme la formation de leur police politique commune : l'Inquisition. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un lieu où se joue les intrigues les plus importantes du Consortium Galactique, hormis peut-être celles concernant la noblesse du Consortium d'Hapès, qui représente après tout le principal moteur du régime.

Rang 6 – Représentants des systèmes secondaires : Au nombre de six, il s'agit des chefs d’État ou des chefs d'Entreprises galactique les plus influents en dehors des trois principaux systèmes des membres permanents. Si certains systèmes, comme la Fédération du Commerce ou la Confrérie d'Eriadu sont presque des membres permanents, d'autres au contraire sont promus ou tombent en disgrâce selon les différentes fortunes de la guerre. Il faut être dynamique et sans pitié pour se maintenir au Conseil d'Administration du Consortium Galactique, les faibles sont impitoyablement balayés, ce qui favorise généralement les systèmes satellites d'Hapès, plus prompts à employer les moyens les plus déloyaux pour conserver le pouvoir.

Rangs disponibles pour ce poste : Vice Roi de la Fédération du Commerce / Leader Suprême de la Confrérie d'Eriadu / 4 leaders de systèmes disponibles

Rang 7 – Membres Permanents : Les Membres Permanents du Conseil d'Administration du Consortium Galactique sont au nombre de trois : l'on trouve la Reine Mère du Consortium d'Hapès, le Président du Secteur Corporatiste et le Premier Ministre de Corellia. Leurs votes comptent doubles et en cas d'égalité, c'est le vote des trois membres permanents qui est pris en compte pour la décision finale : une situation qui avantage naturellement le Consortium d'Hapès, étant donné que le Secteur Corporatiste est davantage un état satellite du royaume qu'un véritable état indépendant.

Rangs disponibles pour ce poste : Ta'a Chume / Président du Secteur Corporatiste / Premier Ministre des 5 Mondes

Fédération du Commerce :


Groupe de combat de droïde de la Fédération du Commerce

L'essor de la colonisation sous l'Impérium poussa de nombreuses entreprises à se réunir pour défendre leurs intérêts et tenter de faire du profit en dissimulant une partie de leurs recettes au Gouvernement. Les Neimoïdiens usèrent de leur influence pour pouvoir refonder la Fédération du Commerce, officiellement dissoute lorsque l'Empereur Palpatine décida de dissoudre le Sénat Galactique l'année de la bataille de Yavin et utilisèrent leurs crédits afin de pouvoir reconstruire une force capable d'éloigner le Soleil Noir et les Hutts de ses routes commerciales. Ils y parvinrent grâce à la bienveillance des Moffs qui, ironiquement, furent incapableq de s'entendre sur la formation d'une armée de droïde de guerre qui n'était pas sous leur contrôle : en réalité, de nombreux lobbys avaient alors joué en faveur de la Fédération et l'Empereur lui-même fut alors incapable de s'opposer au blocage, permettant à une nouvelle armée droïde de se reconstituer. Pour beaucoup de Moffs, il ne s'agissait de toute façon que d'une menace mineure : lorsque l'utilité de cette armée n'existerait plus, ils pourraient toujours l'écraser comme un simple insecte le moment venu. Aucun Moff ne vit venir la crise économique, puis l’émergence d'Hapès en tant que puissance fondatrice du Consortium Galactique, en revanche, la Fédération du Commerce comprit bien vite où elle pourrait trouver du profit et se rangea rapidement du côté des sécessionnistes.

Subissant de plein fouet l'influence de Corellia, la Fédération fut toutefois incapable de redevenir le cartel si dangereux qu'elle fut autrefois, d'autant plus qu'elle perdit certains de ses meilleurs soutiens lorsque les Sith partirent à la conquête des frontières orientales de la Galaxie. Mais elle reste une puissance financière non négligeable, capable d'entretenir une force de droïde de combat bien plus efficace que par le passé et qui a déjà prouvé qu'elle n'était pas à prendre la légère. Le principal défaut de la Fédération, ce qui l'empêche réellement de grandir pour devenir le quatrième Membre Permanent du Conseil d'Administration du Consortium Galactique est en réalité nul autre que son espèce dirigeante : les Neimoïdiens sont des individus prudents qui craignent de commettre des initiatives qui risqueraient de fâcher leurs partenaires et en bons commerciaux, ils préfèrent emprunter des chemins sûrs, ce qui pousse nombre de leurs partenaires, Corellien en tête, à les considérer comme des lâches. Mais cette prudence excessive a également évité à la Fédération de sombrer et lui a permi de toujours maintenir son statut au Conseil d'Administration, ce qui est déjà un exploit en soit.

Rang 5 – Conseillers : Il s'agit des Conseillers du Vice Roi, qui dirigent la Fédération du Commerce avec lui. Puisque cette dernière reste avant tout un cartel d'entreprises, ses conseillers ne sont pas tous Neimoïdiens et certains espèrent bien pouvoir ravir la place du Vice Roi afin de pouvoir prendre le contrôle d'une base solide pour renforcer le pouvoir de la Fédération. Leurs subordonnés sont tous des droïdes, assurant la gestion administratives d'usage autant que les rôles militaires, les Conseillers s’attribuant des grades qu'ils jugent nécessaires lorsqu'ils commandent les flottes de la Fédération.

Rang 6 – Vice Roi : Le Vice Roi de la Fédération du Commerce dirige l'organisation totale de celle-ci et gère les routes commerciales des principales entreprises composant son cartel : sa puissance économique vient autant de ses propres profits que des taxations qu'il impose pour traverser ses systèmes, mais c'est un homme prudent, comme tous les Neimoïdiens, il ne prendra jamais le risque de s'opposer contre ses puissants alliés, à moins d'être assuré d'avoir beaucoup à gagner sans aucun risque ou presque de perdre.

Confrérie d'Eriadu :


État-major de la Confrérie d'Eriadu. Le régime vire sur une dérive totalitariste et humano-centriste au grand désespoir de Corellia, qui voit celui-ci comme une menace dans sa sphère d'influence.

Rien n'indiquait qu'Eriadu deviendrait un système du Consortium Galactique : en effet, la patrie du Grand Moff Tarkin est traditionnellement pro-impériale et son alignement actuel n'est, à l'origine, pas le résultat d'une sécession mais d'une conquête : après la destruction de la cinquième flotte impériale et le ralliement de nombreux systèmes à la cause du Consortium, Eriadu fut conquise par les forces Corelliennes en 365. Il n'y eut toutefois que peu de résistance, car la planète, peuplée par les Humains, était naturellement raciste et tolérait très mal la politique de l'Impérium en faveur des Aliens ainsi que la Mission Impériale. Ses entreprises avaient perdu beaucoup d'argent lors du crack boursier et se remettaient à peine de cette pénible expérience lors de la conquête par le Consortium Galactique, mais sans le savoir, cette situation allait permettre à un nouveau régime d'émerger. Comme partout ailleurs, la nouvelle technologie se répandit sur Eriadu et avec cette dernière, une partie de la classe dirigeante de la planète commença à voir la possibilité de l’émergence d'un nouvel Ordre Galactique basé sur son utilisation à outrance dans tous les domaines. Certains cultes se créèrent même et un homme travailla pour unifier tous ses mouvements afin de créer un nouveau régime, un homme que l'on nomma Prophet.

Vu au départ comme un prédicateur religieux, Prophet fut capable de créer une véritable institution d'état dynamique après avoir pris les commandes d'Eriadu lors d'une révolution sanglante en 380. En rétablissant l'esclavage, s'attirant ainsi la colère des Corelliens, tout en s'assurant que les Humains seraient toujours privilégiés, il s'attira même quelque sympathie au sein de la noblesse Hapienne, chez qui la Xénophobie représentait une qualité indéniable. Ses troupes fanatisées à l'extrême chantent désormais son nom en combattant pour lui. Ne disposant pas de beaucoup de soldats de métier, Prophet a beaucoup investi dans les méthodes de guerre secrètes, infiltrant les planètes adverses puis créant des soulèvements civils ainsi que l'utilisation de la technologie furtive, qu'il a obtenu d'un sympathisant Hapien qui souhaitait mettre des bâtons dans les roues de Corellia. La Confrérie est un régime récent qui est encore fragile, mais dont l'économie progresse d'année en année et qui pourrait bien également revendiquer le titre de quatrième Membre Permanent du Conseil du Consortium Galactique s'il parvenait à ses fins. Une chose est certaine en tout cas, plus personne ne prend le risque aujourd'hui de ne pas prendre au sérieux ce régime dont la participation aux derniers efforts de guerre du Consortium fut couronnée de succès.

Rang 5 – Le Cercle Intime : Le Cercle Intime est le premier cercle des Conseillers de Prophet où l'on trouve aussi bien des fidèles de la premières heures du régime que des jeunes aux dents longues parvenus à supplanter les anciens. Il s'agit autant d'administrateurs que de militaires ou encore de chefs religieux, certains cumulent même plusieurs casquettes, mais tous vénèrent Prophet comme l'élu qui guidera l'humanité sur le chemin du salut.

Rangs disponibles pour ce poste : Directeur des Services Secrets de la Confrérie / Frère Amiral de la flotte / Frère Général de l'Armée / Juge Suprême du Prophète / Techno-Confesseur (leader religieux second du Prophète)

Rang 6 – Prophète Suprême : L'homme qui se fait appeler Prophet est le Prophète Suprême de la Confrérie d'Eriadu. Il est un zélote au discours puissant qui inspire les foules, défendant la pureté de la race humaine et sa nécessaire évolution par la technologie sans contraintes. Tous chantent son nom et convaincu de son propre destin, celui-ci trace sa route, accomplissant sa destinée parmi les étoiles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Société Civile du Consortium Galactique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: I - Holonet :: Espace Réglementaire :: Groupes :: Consortium Galactique-
Sauter vers: