Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Face à face [PV: Darth Reylos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Face à face [PV: Darth Reylos]   Mar 12 Juin - 11:15

    La salle du Conseil baignait dans l’obscurité poignante. Teintés d’un jeu de lumière rougeoyant, des reflets écarlates venaient illuminer le sol et l’architecture austère d’un tel lieu. Puissance, terreur, tout ici indiquait le côté Obscur. La chaleur d’un feu souverain mêlée à la froideur d’une haine omnipotente inondant un homme qui se tenait là en contemplation d’un ciel imaginaire. Vêtu d’une longue cape noire, rien ne pouvait le différencier de ses frères si ce n’est cette puissance qu’il dégageait. Mais nulle haine aveugle, un calme, une sérénité amère, une neutralité avec laquelle seule la mort rivalisait et dans ses yeux l’ambition d’un rêve qu’il ne partageait qu’avec bien peu. Dans ce silence, les lourdes portes s’ouvrirent dans un souffle. Une autre des forces incommensurables de l’Ordre Sith venait d’entrer. Sans se retourner, Dante ressentait toute la rage de son confrère qui comme lui était à la tête de la destinée du mal. Sans la moindre nuance de défi, Darth Sanguinus prit lentement la parole.

      « Darth Reylos… voila 4 ans, quatre années depuis ce jour où tu es venu trainer la dépouille de ton prédécesseur. Dans cette même salle, tu es venu réclamer ton dû. Tu étais alors puissant et tu l’es davantage aujourd’hui mais tu n’apprends rien. Alors que le sang des plus indignes de notre Ordre est répandu chaque jour, alors que leur mort sans significations aucune vient faire grandir ton pouvoir, tu sonnes toi-même le glas de ce que tu représentes. »


    Se tournant alors vers son interlocuteur, son regard prouvait la dureté et le mépris des quelques mots qu’il avait prononcé.

      « Je connais ton ambition. Si tu en avais le pouvoir, ma mort viendrait combler ton tableau de chasse. Oui, la mienne et celle de tout ceux qui pourrait barrer ta route vers la puissance absolue. Mais tu suis un chemin qui a déjà été emprunté. Avant toi, nombreux sont ceux qui œuvrés pour le désir qui t’anime et tous ont péri, plongeant le côté Obscur au bord de la destruction. Je ne vis pas ici mais ne va pas croire un seul instant que je suis aveugle. »


    Oui Reylos et son apprenti anéantissaient les plus faibles et tuaient les plus aptes à leur faire obstacles. L’Ordre, selon eux, en était renforcé mais vaste illusion que cela. Dans ce marasme de haine et rage incontrôlable restaient une communauté qui se faisait plus nombreuse chaque jour, une alliance, pour certain, contre nature qui vivaient dans une quête de savoir, de connaissance. Ces derniers renforçaient leur pouvoir par le contrôle, la domination et la soumission des plus faibles. C’était là les leçons de Darth Sanguinus. Dominés par la peur, les insignifiants apprenaient à y puiser de la force. Plongés dans l’atroce douleur de tortures incessantes, ils y gagnaient de la rage. Humiliés, ils assouvissaient leur vengeance, non pas sur leur maitres mais sur ceux qui ne jugeaient que par la puissance brute. Oui car nombre de sources existaient à la toute puissance du côté Obscur et ce culte du pouvoir n’en étaient qu’une infime partie.

      « Entends moi bien, la galaxie à l’opportunité d’être scindé en deux et bien que leur divergences soient grandes, il ne suffira que de la menace de notre Ordre pour les unir. Nous sommes puissants et nous pouvons l’être bien plus encore mais cela ne nous rendras jamais immortel. Le côté Obscur ne pourra nous protéger d’une flotte de guerre venant ici pour nous exterminer. Oublie la rage et regarde la réalité en face. De tous les Seigneurs Noirs qui ont contrôlé un jour la galaxie, aucun ne l’a fait sans une armée. »


    Une armée, voila ce qu’il fallait à l’Ordre Sith. En cela, Dante manœuvrait au sein de l’Alliance Galactique pour atteindre cet objectif. Malgré les difficultés, il y avait autant d’ennemis à combattre ou convaincre dans son propre camp. Toutefois, il gardait à l’esprit que si jamais l’Ordre n’était pas de son côté, il était prêt à tout quitte à l’annihiler pour le reconstruire à l’image de sa vision. Prévoyant ou bien paranoïaque, il était prêt à subir la rage folle de son confrère, prêt au combat si c’était dans cette voie que ce dernier voulait argumenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Face à face [PV: Darth Reylos]   Dim 24 Juin - 22:48

La noirceur envahissait la pièce, le genre de ténèbres que seul un Seigneur Noir pouvait émettre. Le zabrak méditait dans ses appartements, communiant avec la Force, étrangement calme. Cela devait faire des heures qu'il était assis en tailleur dans sa chambre. N'importe qui aurait pu entrer et tenter de l'assassiner, mais encore eut-il fallut réussir à entrer malgré les gardes...
Il sortit de sa transe, pour se diriger à la salle du Conseil. Sabre à la ceinture, la capuche de sa bure lui couvrant la tête, Darth Reylos avançait d'un pas ferme et décidé. La raison ? Aucune. Le zabrak sentait juste qu'il devait y aller. Il ouvrit la porte à l'aide de la Force, sentant l'aura de Darth Sanguinus, un Sith différent, trop calme, trop calculateur, et pas assez combattif. A vrai dire, depuis quatre ans qu'il avait pris place parmi les Seigneurs Noirs, Reylos ne l'avait jamais vu combattre. Si l'umbaran n'avait pas un niveau similaire au sien, il l'aurait évincé avec joie. Seulement, un tel combat risquait de durer trop longtemps. Et puis il y avait mieux à faire que de tuer ses "confrères", sans le Triumvirat, il aurait à s'occuper de tout. Actuellement, il se satisfaisait de ses affaires. Il traquait les Jedi discrètement, et laissait le reste aux autres. De plus, Sanguinus était infiltré dans l'Alliance Galactique. Un point de plus pour ne pas l'éliminer... Du moins pas maintenant. L'autre Seigneur Noir pris la parole, sans émotion particulière dans la voix.

Un discours sorti de son interlocuteur. Reylos l'écouta sans ciller, malgré les piques que lui envoyait Sanguinus. Il se mit à sourire d'un air malsain, et décida de répondre au flot des paroles de son "confrère".


- Les faibles meurent car ils le méritent... Ils affaiblissent l'Ordre, nous ne pouvons nous permettre d'avoir des éléments nous tirant vers le bas. Cependant, rassure-toi. Je pourrai tenter de te tuer, mais ce ne serait pas dans mon intérêt. Nous avons besoin d'un infiltré parmi l'Alliance Galactique...

Il se dirigea vers la baie vitrée et jeta son regard sur le paysage. Sanguinus ne pouvait pas comprendre, son point de vue était trop différent, il était trop insidieux, à l'image de Darth Sidious. A y réfléchir, ils avaient quasiment la même façon d'agir...

- N'oublie pas que Sidious aussi avait une armée, il contrôlait lui aussi la galaxie. Mais cela n'a pas empêché sa chute. La façon de faire que j'emploie est donc tout aussi valable que la tienne. Dans ton cas comme le mien, nous instaurons la peur. Mais je reconnais que sans une armée digne de la Sith, dominer la galaxie sera plus difficile...

Mais même avec une armée, il restait le problème des Jedi. Malgré le fait qu'ils étaient devenus pourchassés par l'Alliance Galactique, ce n'était pas une menace à négliger. Les attaques éclairs de Reylos servaient surtout à cela - en plus de semer une terreur chez ceux qui se rendaient compte que tout d'un coup une base ou tout autre installation ne donnait plus signe de vie. Le seigneur zabrak retira sa capuche pour mieux voir l'activité de la planète. Le Côté Obscur présent sur Korriban était son oxygène, ce nexus de de la Force noire était ce qui ressemblait le plus à ce qu'il appellerai volontiers un foyer. Dans la vie et dans la mort.

- Il y a cependant un point à éclaircir. Je n'élimine pas les faibles par plaisir. La plupart du temps, ils meurent lors de mes "attaques". Preuve que contre des larves de l'Alliance, de la République, ou les Jedi, ils ne font pas le poids. Alors, pourquoi les garder parmi nous ?

... autrement que comme esclaves sacrifiables, pensa-t-il.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Face à face [PV: Darth Reylos]   Lun 16 Juil - 19:02

Dante avait dit ce qu’il avait dire mais en vérité, il aurait voulu faire ployer cet ignoble brute qui se prélassait dans un confort plus que relatif. Si la vérité avait pu être une arme, il l’aurait abattu sans la moindre retenu sur ce Darth Reylos, véritable honte d’un Ordre millénaire. Mais ces considérations, c’était les siennes et bien d’autres peuvent se prévaloir de détenir la vérité. Seul le temps et peut être, le destin pourrait avoir à donner la preuve dont il était nécessaire pour que raison soit faite sous l’égide d’une pensée ou d’une autre. Quand son homologue cita le célèbre Darth Sidious, connu pour avoir apporter aux Sith l’ascendant qu’ils poursuivent sans cesse sur le reste de la galaxie, des bribes de colère commencèrent à envahir le corps de l’Amiral Ironside.

    « Ne vient pas à me comparer à Sidious. Si c’est là la comparaison que ton esprit si limité peut arriver à faire de mieux, il ne fait de doute que ton nom ne sera jamais plus connu que celui d’une bête sauvage. Sidious avait le potentiel pour offrir la galaxie aux côté Obscur mais il n’en fit rien car son arrogance, sa vanité l’ont perdu. Il voulait le pouvoir pour lui seul et c’est bien en solitaire qu’il fut exterminé, tué par son acolyte alors qu’il était près, si près de son but. Voila le destin qui est le tiens. »


Depuis plus de dix ans maintenant, Sanguinus œuvre à l’élévation de l’Ordre Sith jusqu’à des cieux encore insoupçonnés… Pas parce qu’il est le plus puissant ou le plus retord mais bien parce qu’il utilise toute la force du côté obscur pour bâtir un avenir. Un futur pas seulement pour lui mais pour les Sith, leur enfants et tous ceux qui embrasseront cette voie.

    « L’armée de Sidious ne lui appartenait pas. Il en avait prit le contrôle mais il n’y avait personne pour continuer son œuvre. Il a chassé et détruit ceux qui s’opposaient à lui et même ceux qui aurait pu devenir son héritage. Vader lui-même n’était qu’un simple outil pour lui et c’est cela qui à sonné le glas de tout ce qu’il avait pu construire. S’il avait eu un héritier, le sort de la galaxie tout entière aurait pu être différent et il se peut même que tu serais alors l’Empereur de cette hypothétique galaxie. »


Prenant un temps pour lui, il n’avait grand espoir de convaincre un esprit aussi buté que celui qu’il avait en face de lui. Il parlait, exposant ses réflexions, sa propre expériences, ses recherches, les résultats de ses pérégrinations dans le passé que la Force lui avait offert. Il s’adressait à un mur, un esprit enfermé, boursoufflé par sa propre importance, une importance bien sur évalué.

    « Me rassurer ? Tu crois vraiment je peux craindre tout menace qui viendrait d’un être aussi limité que toi ? Les faibles, tu t’en sers et t’en débarrasse car tu n’as pas le front de les laisser devenir des obstacles pour toi et ton ambition. J’ai pris sous mon aile des êtres que tu qualifies de faibles et en ce moment même défie les plus puissant de l’Ordre. Ils n’ont pas changé, ils n’ont pas ton arrogance et pourtant même les plus redoutable de nos guerriers ne parviennent pas à s’en débarrasser. Laisse moi te dire une chose, continue et c’est moi-même qui viendrait abattre tout ces Sith qui se jugent fort et qui se complaisance dans cette vérité bien trop illusoire. Vous n’êtes rien au regard de la galaxie et de son histoire et votre fin est bien plus inéluctable que votre prétendu force. »


Les mots s’étaient enchainé aussi librement qu’il les avait pensés. Heurtant de front son présumé confrère, cela sonnait comme un défi lancé à son encontre. Mais l’arrogance est sœur de la lâcheté, car l’homme suffisamment imbu de lui-même ne voudrait risque de voir sa vie s’achever. Quand on vie pour soi et uniquement pour soi, il n’y a rien qui justifie de mourir et pas davantage qui encourage à sa battre. Tel sont les Sith que Dante combat, tel sont ceux qui se disent la gloire d’un Ordre voué la puissance et au chaos. Plus il les côtoyait, plus Ironside était convaincu que son avenir ne serait pas à leur côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Face à face [PV: Darth Reylos]   Jeu 20 Sep - 23:39

Des menaces, encore des menaces. Sanguinus récitait les mêmes choses, parlant de l'arrogance de Reylos qui causerait sa perte, et tout un tas de choses que le zabrak avait déjà entendu de la bouche d'autres Sith qu'il avait exterminé peu après. Décidément, sous couvert de sa science et sa diplomatie, l'umbaran se permettait de prendre de haut son confrère qui avait choisi la voie de la violence. Cela fit sourire Darth Reylos. Ironside croyait-il vraiment qu'il éliminait les faibles pour sa propre ambition ? Son esprit était vraiment hermétique à toute autre forme de pensée que la sienne, c'était regrettable. La force brute marche souvent mieux que la stratégie qu'il employait. Toutes ces diatribes inutiles ennuyait le guerrier en lui. Où Sanguinus voulait-il en venir ? A une discussion houleuse ? Un affrontement ? Au fond, Reylos s'en fichait royalement. Malgré son utilité due à son rôle dans l'Alliance Galactique, il était lui aussi remplaçable...

- Tes paroles sonnent creux. Tu es sans doute aussi arrogant que tu me reproche de l'être. Tu es doué pour les discours, Sanguinus. Mais pour ce qui est d'agir, le peux-tu ?... Si tu voulais ou pouvais m'éliminer, ne l'aurais-tu pas déjà fait ? Tu as raison, je suis peut-être arrogant, mais ce n'est pas pour rien.

Que croyait-il ? Que Reylos était arrivé à ce niveau sans difficultés ? Non. Il avait failli perdre la vie plusieurs fois. Notamment ocntre son prédécesseur. Mais le Seigneur Noir marqué à l'encre par sa dévotion à l'obscurité avait autre chose à faire que se rappeler son ascencion. Le zabrak sentait l'excitation du combat poindre en lui, mais tentait de la réfréner, ce n'était pas l'heure. Il valait mieux rester calme à l'heure actuelle. Ironside était un adversaire de valeur, c'était sûr, et il devait attendre que Reylos lance une première éventuelle attaque pour riposter. Il espérait peut-être même le tuer. C'était certes peu probable, mais venant d'un être aussi sûr de lui que c'en était indécent, tout était à prévoir.

- Crois-tu vraiment que je cherche le pouvoir pour moi seul ? Crois-tu vraiment que je souhaite devenir le seul chef de l'Ordre ? A t'écouter on dirait que j'ai usurpé ma place, mais c'est comme ça depuis des temps immémoriaux. L'apprenti tue le maître et le remplace, puis c'est pareil pour la suite. Un jour viendra où un Sith se présentera à moi et prendra ma place. J'espère juste que ce jour n'arrivera pas trop tôt. Il y a tant de choses à faire. Et ce n'est pas en nous mettant mutuellement des bâtons dans les roues que les Sith arriveront à prendre le contrôle de la galaxie...

Il se plaça à distance raisonnable de l'autre Seigneur Noir. C'était signe que le zabrak sentait monter en lui l'envie de se mesurer à un adversaire digne de lui. Il laissa tomber sa bure au sol, révélant son visage tatoué et ses cornes.

- Cependant, si tel est ton souhait, j'aurai grand plaisir à t'affronter. Tu verra par toi-même que notre force n'est point prétendue, Sanguinus.

Reylos se tourna vers Sanguinus, un sourire malsain aux lèvres, et une lueur de défi dans le regard. Il fit venir son sabre dans sa main droite avec la Force, et se plaça en position de duel, sans toutefois l'allumer. Le Côté Obscur commençait à se faire sentir de plus en plus dans la pièce, l'aura du zabrak devenant plus perceptible aux alentours. Deux doctrines allaient sûrement s'affronter. Deux visions différentes de l'Ordre Sith, l'une basée sur la force, l'autre sur un pseudo-altruisme. Aider les faibles, quelle idée... S'ils ne tenaient même pas le temps d'échanger quelques passes au sabre laser - même face à la fille de Reylos -, que voulaient-ils faire de plus ? Reylos n'en avait pas peur, il les méprisait. Pour l'heure, une vie allait s'achever ce soir. Le zabrak était même prêt à accepter la sienne, bien que ce ne soit pas prévu dans ses plans.

- Mais peut-être as-tu peur de perdre lamentablement ce duel, et la vie ?

En temps normal, Reylos aurait déjà lancé la première attaque, sauf qu'il n'avait pas n'importe qui en face de lui. Il n'avait jamais vu son adversaire à l'oeuvre, aussi ne voulait-il pas se lancer à l'aveugle dans ce duel qui s'annonçait l'un des plus passionnant de son existence...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Face à face [PV: Darth Reylos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à face [PV: Darth Reylos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: