Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   Mer 20 Juin - 16:03


    ???

    Coruscant – Glittani Plaza – QG des FSC

    - 175 ème étage – Division IDENTITY -

    Les portes du sas s'ouvrirent dans un chuintement pneumatique. Jack en franchit le seuil tout en portant une main ouverte à hauteur de ses yeux. A cette altitude, les larges baies vitrées diffusaient une lumière chaude, qui contrastait avec la luminosité artificielle des niveaux inférieurs.

    Lorsque ses pupilles s'habituèrent enfin, l'officier des FSC constata avec plaisir que la nouvelle de l'arrestation de "Sabacc" avait fait le tour du service. Face à lui, ses collègues avaient organisé une petite fête à son attention. Des banderolles artisanales, faites de feuilles slim agraphées entre elles, avaient été arrochées en vitesse à l'entrée de son bureau. Jack pouvait y lire quelques mots d'encouragement et de félicitation pour la réussite de son opération. Son espace de travail avait été vidé et transformé en bar improvisé où un saladier translucide offrait un avant gout visuel de son contenu.

    Un sourire éclaira son visage lorsqu'il aperçut ses amis et complices lever un verre à sa santé. Il sentit l'espace d'un instant une étincelle de chaleur au fond du ventre lorsque son regard croisa celui d'une de ses partenaires, Sydney, jeune asari à la peau bleutée et au corps parfait. Un battement de cils ... un clein d'oeil malicieux ... Il n'en fallu pas plus pour Jack qui décida de reporter à plus tard ses recherches sur Zann et sur l'espionne jedi.

    Blue Boy avala les derniers mètres qui le séparaient de son bureau et partagea un moment fraternel avec les hommes et les femmes de la Division IDENTITY.  Les éclats de rire brisèrent le silence et les vannes fusèrent à propos de Zann et de sa présumée immunité diplomatique.

    Les minutes défilèrent, puis les heures ... jusqu'à ce qu'enfin le service retrouve son calme ... jusqu'à ce que Jack se retrouve ... seul.


    ???

    Il avait ouvert l'un des pans de la baie et observait en silence la vie défiler devant lui. Le crépuscule commençait à tomber sur la cité capitale et les flux de véhicules, dont les phares étaient éclairés, donnaient l'illusion d'une bête de cauchemar aux innombrables tentacules en continuel mouvement. La brise venait lui caressait le visage. Jack aimait coruscant. Il aimait ses odeurs, il aimait ses quartiers, il aimait l'exotisme de sa population. ... une main qui vient se poser au creu de ses omoplates ... une autre, qui vient caresser ses cheveux mi-longs ... le souffle légèrement alcoolisé d'une femme qui vient effleurer le bas de sa nuque ... Jack se laissa aller aux caresses enivrantes de l'inconnue qui se tenait derrière lui. Ses idées étaient obscurcies par le rhum corellien . La jeune femme poursuivit ses massages entrainant Jack dans un puissant désir charnel. L'homme finit par se retourner et embrassa avec envie l'asari qui se trouvait derrière lui.

    Spoiler:
     

    Leurs bouches semblaient vouloir fusionner, leurs langues se nouer à jamais, Syd profitait de chaque instant pour lui mordre la lèvre inférieure, quant à Jack, il explorait le corps de la jeune femme comme autant d'invitation à aller plus loin.

    Ce fut Syd qui brisa le silence. D'une voie tremblante, comme essouflée :

    " – Doucement Jack, j'en ai très envie moi aussi, mais imagine si le sas venait à s'ouvrir ? Si Rex ou Denning avaient oublié quelque chose ?"L'officier continuait de dévorer litéralement le corps sucré de sa partenaire. Dans un souffle, le ton amusé : " – J'aime le risque, Syd. Les vauriens aiment le risque. Et tu sais combien je suis un vaurien."
    " Oh oui, tu es un vaurien Jack Irons ... Et tu sais combien j'aime les vauriens."


    Les amants s'adonnèrent au plaisir charnel sur la moquette du bureau de l'Officier Irons. De longues minutes après, Jack observait en silence le visage endormi de Syd posé sur son ventre. D'une main il caraissait ses tentacules vestigiales, pendant que de l'autre il tatonnait dans le noir pour chercher son pantalon. Il le trouva au milieu d'un tas de sous vêtements puis il réussit à en sortir un datapad.
    Il l'activa du pouce et passa un long moment à visionner en silence les séquences enregistrées par les senseurs du buy'ce du Sergent Black.

    Il était devant une impasse. Zann avait une masse disproportionnée à son physique. Les senseurs thermiques et biologiques donnaient des chiffres complètement farfelus et incohérents tandis que les capteurs volumétriques lui donnaient la masse d'un wookie en armure lourde.  Jack ne voyait qu'une seule possibilité ... aussi farfelue que les chiffres qui défilaient sous ses yeux ... Zann était en réalité un droide, un droide de protocole avec une perruque rousse ... le comble du mauvais gout. Rien que cette idée lui décrocha un sourire et il pouffa en silence à ses propres conneries.

    Il décida de télécharger les données sur son serveur de secours et transmis une copie à la division Exogénie des FSC pour exploitation des données. Peut être que les scientifiques accomplis auront plus d'idées pour résoudre cette enigme. Il consulta ensuite le fichier des Ordres de missions du Conseil Jedi au profit de l'AG et décida d'envoyer un mail à son contact. Jack n'avait pas dit son dernier mot et il avait bien l'intention de découvrir pourquoi l'Ordre Jedi avait décidé d'infiltrer le CDZ en y envoyant un Maître Jedi sans en informer l'AG. Lorsqu'il termina de composer son message, il décida que l'idée de réveiller Syd était une bonne idée ... il ne se trompa pas ... Ce n'est qu'une heure plus tard que les deux officiers des FSC s'endormirent pour de bon. Laissant le volume de leur reveil en position maximum, une bonne heure avant l'ouverture du service.

    A une distance inconnue, un bip signala l'arrivée d'un message sur le comlink d'une ombre jedi. Quelques mots ... peut être que l'ombre y répondra, peut être pas ...



    Données cryptées
    De : Jack IRONS – Département IDENTITY – Force de Sécurité de Coruscant -
    A : Veilleur
    Besoin de vous rencontrer. Concerne l'Ordre.
    C'est important.
    Je serais au Temple demain matin, à dix heures.
    Jack.
    Fin de transmission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   Mer 20 Juin - 22:27

    Le Veilleur ne dormait pas encore cette nuit là. Comme à son habitude, l'Ombre Jedi errait à travers le temple secret d'Ossus. Depuis son appartement sur Ossus, le Maître Jedi avait accès à un petit balconnet qui donnait sur les jardins du temple. Ceux-ci baignaient dans l'obscurité et une clarté lunaire qui donnaient à ce lieu une beauté encore plus impressionnante que lorsque le soleil rayonnait. Méditant paisiblement avec la complicité de la pâle lueur d'argent de la lune d'Ossus, Exio Breakshield était concentré sur l'analyse des indices en sa disposition suite à son excursion sur Tatooine.

    Le Veilleur. Très peu de personnes le connaissant l'appelaient sous ce nom. Et pour cause, il s'agissait de son nom de code au sein du corps des Ombres Jedi. Les Ombres Jedi étaient considérées comme mortes et avaient, comme dans le cas d'Exio, une identité d'emprunt légale. Ainsi, Exio Breakshield était officiellement décédé tandis que l'individu surnommé le Spectre Gris s'appelait aujourd'hui Aquilus Oblivarion. En plus d'une identité, on lui avait également attribué un passé, ainsi qu'un parcours officiel au sein de l'Ordre Jedi mais qui, étaient bien évidemment factices. Sa couverture était parfaite, néanmoins, les Ombres Jedi disposaient également d'un nom de code et ne se connaissaient entre elles uniquement sous ce nom de code. Mesure de sécurité en cas de capture d'une Ombre Jedi par l'ennemi, celui-ci ne pourrait donner qu'uniquement un nom de code sous la torture, et aucune information risquant de compromettre une autre Ombre Jedi. Seul le dirigeant du Covenant connaissait l'identité des Ombres Jedi.
    Ainsi, Nébuleuse était le nom de code de la dirigeante des Ombres Jedi, tout comme "Le Veilleur" était celui du dénommé Aquilus Oblivarion.

    Alors qu'il était concentré sur sa méditation, il fut interrompu par FROST venu lui apporter un datapad contenant un message. Exio le prit dans sa main et put alors lire que le message venait de Jack Irons, une vieille connaissance des services de sécurité de Coruscant. Visiblement, celui-ci avait besoin de lui, et comme à son habitude, le Veilleur ne le laisserait pas tomber. Après tout, ce jeune officier méritait qu'on l'aide malgré le fait qu'il n'appréciait pas les Jedi.


    Données cryptées NIVEAU 7
    De : Le Veilleur
    A : Jack IRONS – Département IDENTITY – Force de Sécurité de Coruscant
    Objet: RE: Besoin de vous rencontrer. Concerne l'Ordre.
    Bonsoir inspecteur Irons.

    J'ai bien reçu votre message, néanmoins je pense qu'il serait préférable que nous ne nous rencontrions pas à l'endroit convenu. En effet, je ne pourrai pas être présent demain à cet horaire.
    Pourquoi ne pas nous retrouver en face "de l'autre côté de la vie " à 22h le même jour ?

    Prévenez-moi rapidement de votre décision.

    Cordialement.
    Le Veilleur
    Fin de transmission.


    "De L'autre côté de la vie", tournure codée entre Jack Irons et Aquilus Oblivarion pour désigner "L'Afterlife", un bar-boite de nuit important de Coruscant dirigé par une twi'lek qu'Exio connaissait très bien puisqu'elle était la sœur de Seïna Zanwlake. Bien que Oryana Zanwlake ait été la sœur d'une femme ayant pu avoir un excellent potentiel, celle-ci avait néanmoins des activités louches et œuvrait pour son propre compte en tant que courtier d'informations. Loyale envers Exio Breakshield après que ce dernier lui ait évitée des ennuis avec la police de Coruscant -notamment en la conseillant de cesser ses activités de trafic de bâtons de la mort-, elle avait été particulièrement reconnaissante envers le Jedi pour lui avoir annoncé la mort de sa sœur en personne, et surtout, d'avoir pris la peine de se déplacer pour le faire alors que le Conseil ne s'était contenté que d'un bref message vague de cinq lignes. Oryana était justement, un des contacts d'Aquilus avait su se faire à travers la galaxie afin de pouvoir exercer sa tâche d'Ombre Jedi, mais surtout, pour guetter le moindre signe retour des Sith. Bien entendu, Exio comptait bien dissimuler son lien avec cette twi'lek. Moins une Ombre laisse de traces, moins elle peut être saisie.

    --------------------------------------

    Le jour venu, Aquilus avait pu se poser sur Coruscant non loin de l'Afterlife. Passant les contrôles de sécurité avec une identité d'emprunt: Loki Ekans, pilote au service "d'Altestat et Compagnie", banque modeste de la planète Kuat. Là il ordonna à FROST de rester dans le Black Falcon tandis qu'il allait se diriger en face de la boite de nuit. Guettant derrière loin le moindre suiveur possible, il avait voulu faire preuve de discrétion en adoptant une tenue un peu plus civile mais toujours aussi sobre et ample de couleur brune, tout en conservant cependant son capuchon. En d'autres termes, il avait revêtu une simple chemise blanche avec un pantalon de couleur bleu sombre ainsi qu'un manteau plutôt long et usé de couleur marron. Il avait décidé de garder avec lui son sabre laser, mais de le dissimuler habilement à l'intérieur de son manteau.
    Patientant adossé au mur d'un bâtiment en face de la discothèque, il passait relativement inaperçu avec son chapeau assorti à son manteau. Grillant -pour l'occasion et se fondre davantage de la foule- une cigarette, il patientait que Jack Irons arrive. Habillé de la sorte, Aquilus n'avait plus rien de Jedi et était devenu un véritable fantôme au milieu de la foule et de cette multitude d'individus. Une fois l'officier repéré, il se faufila jusqu'à le rejoindre et apparaître "comme par magie" comme il avait -la désagréable- habitude de faire avec l'officier.


    - Bonsoir Jack.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   Jeu 21 Juin - 16:14

    Le Consortium de Zann, un groupuscule puissant qui parvenait à faire parler de lui et qui s’imposait par ses activités criminelles autant que par une représentation douteuse de diplomatie. Tout Seigneur Noir qu’il était, Dante ne voyait que d’un très mauvais œil cette organisation. Il savait que pour la plupart des siens, ce serait là une opportunité à saisir pour plonger la galaxie dans le chaos. Œuvrer dans l’ombre pour donner à ces criminels des occasions de gagner en puissance puis les poignarder dans le dos ensuite, une fois que leur utilité s’étiolerait. C’était mal connaitre le Seigneur Sanguinus. Lui qui poursuivait ce but qui lui était si cher, un objectif auquel il avait choisi de consacrer sa vie et dans cette vision, le Consortium était un obstacle qu’il faudrait abattre. Dans tous les cas de figure, dans tous les futurs possible, l’organisation de cette Zann devait être abattu prestement. Supprimer un chien fou, offrir des solutions plus larges pour la Confédération et bien évidemment nourrir sa propre réputation et donc celle de son œuvre en devenir.

    En tant qu’Amiral de la flotte de l’Alliance Galactique, ses motivations étaient tout autres. Bien sur, cela n’était qu’une couverture, un moyen d’arriver à ses fins, mais reste que l’Amiral Ironside était un homme de moral, un officier respecté par ses hommes et connu à travers la galaxie pour ses positions justes. En tant qu’Umbaran, la politique était un sorte de seconde nature chez lui et il ne pouvait ignorer les avis des institutions gouvernementales ainsi que ceux des plus retords politiciens. En effet, le Consortium était, pour beaucoup, la solution d’un statut quo galactique qui opposait la Confédération et l’Alliance Galactique, l’opportunité de ne pas se salir les mains. Une mégalomanie plus que présente chez la majorité des hommes de pouvoirs les poussant à vouloir garder une attitude des plus respectueuse tout en envoyant quelqu’un faire un travail des plus inavouable. L’ambition, la suffisance les poussaient à croire que tout cela serait bien aisé si l’on considère une rondelette somme de crédit. Mais que ce soit le cas ou non, l’Amiral n’était pas décidé à laisser faire une telle chose. Menant une enquête sur l’environnement politique qui entourait cette Talia Zann, il apprit sans peine la rencontre avec l’agent Jack Irons.

    Il y avait des échos à cette affaire. La plainte d’une diplomate contre le zèle d’un policier n’était pas si rare mais jamais traité avec négligence ni même de la clémence. Pour certain cas, on retrouvait le jeune ambitieux dans un autre et lointain système, au sein d’une ville dans laquelle il ne ferait pas de vieux os. Dans d’autres, on pouvait recroiser le regard vide de l’officier en direction de la morgue pour une altercation autant mouvementé que manqué d’un truand local. Et puis il y avait aussi, dégradation, chantage, taxe et fraude financière habilement orchestrée, tout ce qu’il faut pour éviter que ce zèle vienne perturber à nouveau les affaires. Pour un œil averti, la différence entre les manœuvres politiques et les exactions des gangs de la ville basse se situe dans le dosage de l’hypocrisie avec laquelle on traite ses pairs… c’est là une leçon que tout Umbaran se doit de connaitre dès son plus jeune âge.

    Mais voila, il ne pouvait, pour l’instant, rien faire de concret contre le Consortium. Ne participant pas officiellement à la vie politique de l’AG, l’immunité diplomatique dont elle disposait aurait changé toute intervention militaire en une déclaration de guerre et cela ne pouvait être fait qu’avec l’appui de sa hiérarchie. Pour éviter toute traitrise il fallait regrouper toutes les preuves de cette ignominie, ensuite les politiciens ne pourraient plus faire autrement que d’accepter une mesure des plus drastiques. S’il y avait bien une chose que ces gens là craignaient plus que la perte de leurs ambitions c’est bien que l’on en vienne à salir leur réputation d’honnêtes gens. Il n’empêche que malgré sa place, Dante avait eu toutes les peines du monde à éviter à l’agent de FSC de subir le contrecoup de son action. Il restait néanmoins la possibilité d’une revanche dans l’ombre, un assassinat en quelques sortes mais en cela les voies diplomatique ne pouvaient rien y faire. De la même façon, l’Amiral avait le bras assez long pour s’enquérir des faits et gestes de Jack Irons. Quand ce dernier se rendit dans les environs de l’Afterlife il était plus que probable que c’était une occasion de rencontrer l’un de ces contacts. Dans le même temps, c’était le moment pour l’Amiral de faire son apparition. Pas question toutefois d’effrayer un petit truand de bas étage qui viendrait, hésitant, renseigner l’agent des FSC… pas au point de le faire fuir du moins.

    Pour l’occasion qui se présentait, Dante s’habilla selon ce que l’on pourrait appeler, « les coutumes locales ». Portant un gilet de cuir et une chemise légèrement rapiécée ainsi qu’un attirail moins commun avec un blaster lourd mandalorien et une ceinture muni de toutes sortes d’explosifs plus ou moins puissant. Il s’équipa aussi d’un sabre laser mais pas le siens. Celui là appartenait à un chevalier Jedi dont il n’avait pas lui-même était l’assassin mais qui possédait encore l’empreinte du côté lumineux. Un moyen assez habile de laisser planer un certain mystère et qui brouillerait d’autant plus les pistes. Passant aisément pour un chasseur de prime, il était bien loin de l’Amiral Ironside qui avait sa propre réputation. Dans cet accoutrement, il était clair que personne ne viendrait à faire le lien même si l’on pouvait imaginer une vague ressemblance. Accompagné d’un droide CYV-1, il se rendit sur place et resta un peu à l’écart de Jack Irons pour voir venir ce présumé contact qu’il s’attendait à trouver. Bien évidemment, le droide faisant prêt d’un mètre quatre vingt dix, il était loin de passer inaperçu et Dante avait une attitude qui trahissait sans mal qu’il était venu ici surveiller l’agent Irons… ne faisant guère de doute que ce dernier le remarquerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   Lun 25 Juin - 9:27




    Coruscant – Glittani Plaza – QG des FSC

    - 175 ème étage – Division IDENTITY -

    Le soleil commençait tout juste à diffuser sa lumière à travers les stores à demi-fermés du 175 ème étage lorsque le dispositif d'alarme s'enclencha. Jack le fit taire d'un mouvement de la main et se retourna sur le côté, pensant trouver le réconfort de sa partenaire et amante. Ce qu'il y trouva ... ou plutôt ce qu'il n'y trouva pas le fit entrouvrir un oeil. Tatonnant en vain la moquette de son bureau, il dut se rendre à l'évidence que Syd s'était déjà eclipsée. Soulevant le léger drap qui lui recouvrait le corps, il constata avec mauvaise humeur l'état d'excitation dans lequel il se trouvait ... La journée commençait mal et Jack n'aimait pas ça.

    Il se leva, s'entourant du tissu pour cacher ses parties intimes et prit la direction des vestiaires. A cette heure, Blue Boy savait qu'il n'y trouverait personne. Les bureaux n'allaient pas ouvrir avant une bonne heure. Au passage, il alluma sa cafetière et lança un programme de caf'. Il lui fallut une dizaine de minutes pour se préparer. Une bonne vapo-douche avait eu raison des traces laissées par sa soirée et l'officier ressorti du vestiaire en terminant d'ajuster ses équipements.

    Le bureau embaumait la douce odeur du caf' qui termine de couler. Jack saisit son mug et alla le remplir à moitié. Le liquide fumant termina de le rassénérer. Il s'assit à son bureau et alluma son interface holographique. Un signal sonore lui indiqua l'arrivée de deux messages. Jack posa sa tasse à côté de l'écran et son menton prit naturellement appui dans le creu de sa paume de main. De l'autre, il balaya de son holo-stylet les icones des messages et en lu le contenu.

    Blue Boys pensait que la journée avait mal commencé ... il n'avait encore rien vu ... le café prit alors un gout amer ...

    Le premier message avait été émis par son contact, Veilleur. Jack avait été satifait par la réponse favorable du Jedi. Le décalage de l'heure de rendez vous ne lui posait pas plus de problème que cela, ni le lieu d'ailleurs ... l'Afterlife assurant un anonymat certain.
    En attendant le soir, Jack pourrait ainsi passer voir les différents services d'investigations pour leur donner les quelques éléments de preuve qu'il avait en sa possession.

    Le second message était à l'origine de son malaise. Tout dans ce dernier puait l'infiltration et la corruption du système interne des FSC ... Jack le lut à deux reprises, analysant chaque mot.

    Citation :
    Message en provenance du Haut Commandement des CSF

    Clé de cryptage : Rouge
    Clé publique: Fichier/Structure CSF/
    De: Haut Commandement des CSF
    À: Lieutenant Jack Irons
    Objet: URGENT
    Classification : ACCÈS RESTREINT (Directive CSF)

    /début de fichier/

    Salut Blue Boy, je te manque tant que ça?

    Super ton bureau, en passant. Il s'en passe des trucs là-dedans... Mais bon, je ne t’écris pas ces lignes pour faire causette pas vrai? Nous sommes de grandes personnes tous les deux alors autant entrer dans le vif du sujet, qu’est-ce que t’en pense?

    J’aime tes méthodes, c’est sympa. Tout ce mal que tu te donnes pour en savoir plus sur moi… Alors que tu pourrais simplement me le demander directement! Je te croyais plus téméraire, franchement. Comme je suis sympa, je vais te faire une offre. Une rencontre, entre toi et moi, en terrain neutre donc pas sur Coruscant. J’ai un petit quelque chose pour toi.

    Fais-moi savoir si ça t’intéresse et Irons? C’est une affaire entre toi et moi, pas du boulot. T’inquiète, je vais le savoir si tu décides de jouer au con avec moi. Comme je ne suis pas fan des menaces, je te promets que si tu joues au con avec moi, je vais envoyer à tes patrons une certaine vidéo captée dans un certain bureau… Je te laisse deviner la suite?

    Au plaisir de te rencontrer sous peu,

    Talia Zann

    P.S. : En passant, le système de sécurité de votre réseau, c’est de la merde. ¸

    /fin de fichier/

    Appuyez sur ENTRÉE lorsque vous aurez terminé de prendre connaissance de ce message.

    La colère, blanche, chaude se saisit de lui. Il se leva et fit voler son mug d'un mouvement brusque, le faisant s'éclater contre la paroi du mur de son bureau. Son contenu éclaboussa le plastacier. Il hurla sa haine envers Zann :


    " - Mais quelle salope !!!! Je vais la tuer !!"

    Jack harpentait son bureau de long en large, se passant la main dans les cheveux, passant en revue les solutions qui s'offraient à lui.


    " - Mais quelle salope !!!!

    Il jeta un coup d'oeil à la caméra de vidéosurveillance qui se trouvait dans l'angle de la pièce, juste au dessus de son bureau et ne trouva rien de plus intélligent que d'adresser à Zann et à sa clique un magistral doigt d'honneur.

    Il lui fallut deux bonnes heures avant d'arriver à se calmer. Ce jour là, aucun des collègues présents à la Division IDENTITY, n'osa lui adresser la parole. Jack avait raison ... C'était une journée de merde.



    Secteur des loisirs - A proximité de l'Afterlife

    Jack se tenait dans l'angle d'une rue, juste en face de l'entrée du bar où le Jedi lui avait donné rendez vous. Il y avait beaucoup de monde ce soir là, la foule s'organisait en flux réguliers cherchant à entrer dans la discothèque. Jack s'était changé et portait un pantalon en jean et un T-shirt moulant son torse. Un fin gilet de cuir, sans manche, n'était là que pour cacher son holster d'épaule et le blaster qui s'y trouvait accroché.
    L'Officier avait encore l'esprit troublé par Zann ... Il fallait qu'il se sorte de ce piège ... la vraie question était de savoir comment.

    Son regard divagait sans but dans la foule. C'est alors qu'il sentit une présence derrière lui et une voix familière.


    " - Bonsoir Jack"Blue Boy sursauta. La surprise était totale et le renvoya à sa condition de simple humain ... Décidemment, Jack ne se ferait jamais à l'idée de la simplicité avec laquelle un assassin Jedi pouvait mettre fin à vos jours. Il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout. Son humeur bougonne ressorti et il grogna à l'attention du Jedi.

    " - Mais c'est dingue ça !!! Vous pouvez pas faire comme tout le monde et éviter de me filer une crise cardiaque ? C'est vraiment un truc qui m'énerve chez vous les Jedi ... cette habitude de sortir de l'ombre comme un rat womp sur sa proie. Puis se calmant légèrement, retrouvant un ton plus mesuré." - Désolé ... Bonsoir Veilleur, merci d'avoir répondu favorablement à mon appel."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   Jeu 28 Juin - 23:09

    Jack avait sursauté lorsqu'il entendit Aquilus le saluer par surprise. L'Ombre Jedi le savait très bien: Jack n'appréciait pas ce genre de salutations imprévisibles qui étaient bien capable de vous prendre complètement au dépourvu. Une fois qu'il eut repris ses esprits, l'agent du FSC prit même la peine de manifester son mécontentement auprès du Veilleur en demandant si celui-ci n'était pas fou. Visiblement, le flic avait passé une mauvaise journée et était plutôt aigri. Un trait de caractère qui semblait s'amplifier au fil des années chez le policier remarqua Exio. Bien entendu, le Jedi mis ce défaut sur le compte de son travail et des difficultés que devaient rencontrer Jack. D'ailleurs, celui-ci s'aperçut qu'il avait été plutôt rude pour saluer le Veilleur, il se reprit et s'excusa tout en le remerciant d'être venu rapidement sur Coruscant.

    Aquilus prenait des risques pour se rendre sur la capitale galactique. L'Alliance, de part sa politique anti-Jedi contraignait l'Ombre Jedi à disposer d'un panel de plusieurs identités et de rôles à jouer afin de ne pas avoir à être surveillé 24h/24 par un agent de la sécurité de Coruscant, ou encore devoir remplir plusieurs tonnes de formulaires pour pouvoir aller et venir sur la planète. Son temps était précieux.
    Même s'il savait que Jack ne l'appréciait pas, de son côté Exio n'éprouvait aucun sentiment hostile particulier à l'égard du membre du FSC. Après tout, lui et le Jedi œuvraient dans le même but: la paix et la sécurité. Jack le faisait sous la bannière de l'Alliance et dans le cadre des lois, tandis qu'Exio passait par des moyens moins conventionnels.
    Le Veilleur serra la main de Jack d'une poignée de main ferme puis lui adressa la parole calmement tout en surveillant un peu d'un œil rapide les personnes l'entourant.

    - Je n'ai pas pu venir plus tôt. Mais je t'apporte également quelques nouvelles te concernant ainsi qu'un cadeau de la part des tiens.

    Il sortit de sa poche, un pendentif holographique encore emballé dans son plastique. Aquilus ne l'avait pas ouvert par respect envers Jack mais se doutait bien qu'il devait contenir quelques enregistrements ou images privées. Contrairement à Exio, Jack avait encore une famille pour laquelle se battre. Sans se l'avouer explicitement, le Veilleur enviait l'agent du FSC sur ce point précis. Mais il savait que ce qui est fait est fait, et que la mort est irréversible et absolue. Maintenant, sa destinée était d'errer en solitaire jusqu'à la fin de ses jours. La galaxie était ténébreuse, avant sa mort Exio avait bien l'intention d'y semer des graines faites d'espoir, ainsi qu'apporter un peu de lumière afin de pouvoir faire grandir ces pousses et leur donner un avenir.
    C'est alors que ses yeux de faucon remarquèrent qu'une silhouette se dégageait de la foule. Le regard dissimulé par son capuchon brun, il avait bien repéré la présence de cet homme d'une forte stature accompagné d'un droïde de classe CYV. Ce genre de machines ayant servi pendant la guerre contre les Yuuzhan Vong était plutôt inhabituel et attirait l'attention. Exio connaissait également leur dangerosité au combat, aussi, sa présence ici n'était pas due au hasard. D'autant plus que tous les deux regardaient en direction de Jack et de l'Ombre Jedi. Cela n'indiquait rien de bon. Ce mystérieux personnage était là soit pour le Jedi ou le flic, ou alors pour les deux. Mais le Veilleur avait bon espoir de pouvoir les semer en disparaissant dans la foule, ou encore, à les neutraliser avec son sabre laser une fois qu'ils seraient isolés de ce secteur plutôt peuplé. Cela ne devrait pas lui poser trop de problèmes à première vue. Il jeta sa cigarette et parla à Jack par télépathie.


    * Ne te retourne pas. Je pense que tu es suivi... Ne traînons pas. Entrons dans l'Afterlife. Nous verrons si cet homme et son droïde en on bien après nous. Mon contact nous aidera à nous dissimuler.*

    Exio Breakshield se dirigea vers l'entrée de l'Afterlife suivi de prêt par Jack, il se mêla à la foule jusqu'à atteindre les quatre videurs (deux humains, un trandoshan ainsi qu'un droïde de protocole) qui surveillaient l'entrée. Une fois devant la porte, l'Ombre Jedi demanda si un homme de grande stature accompagné d'un droïde CYV étaient dans la file. Les videurs ne le virent pas. Aquilus demanda alors de ne pas laisser passer cet homme si jamais il devait revenir. Puis, Jack et le Jedi entrèrent dans le nightclub après d'être retourné pour vérifier.


    La première chose qui vous frappait était la musique. Celle-ci était essentiellement électrique aux pulsations puissantes qui faisaient vibrer chaque cellule de votre corps. Après avoir passé le couloir et les services des videurs, Jack ainsi qu'Exio arrivèrent dans une grande et vaste salle dans laquelle se tenait au moins une centaine de personnes de toutes races et de tout sexe. Sur certaines pistes, plusieurs danseuses féminines et peu vêtues s'exhibaient et révélaient leur souplesse en se tordant dans tous les sens comme des poupées désarticulées. Attention, elles étaient uniquement des danseuses et non des prostituées ou des esclaves en provenance de la Bordure Extérieure. Ceux ayant fait l'erreur de croire qu'il s'agissait de catins s'en mordent encore les doigts après leurs altercations avec les videurs. Bien qu'invisibles, les videurs droïdes et d'autres races étaient bien présents pour assurer la sécurité du club. Armés de fusils paralysants, Exio savait très bien qu'Oryana Zanwlake avait également une pièce spéciale contenant des armes létales au cas ou un gang ou des criminels cherchait à attaquer la boite de nuit ou ses clients.

    La plupart des gangs ne cherchaient pas à s'attaquer à Oryana Zanwlake. Celle-ci avait sa réputation de femme solide et impitoyable envers ceux lui cherchant des noises. Retirée du trafic de bâtons de la mort, elle n'empiétait plus sur les plates bandes d'éventuels rivaux et n'avait pas de problèmes. Cependant, ses videurs avaient pour consigne de ne jamais laisser entrer de drogue ou encore des armes dans son club, ni des criminels ou des personnes recherchées. Disposant de son réseau d'informations, Oryana avait toujours un coup d'avance sur les gangsters, et en savait des choses avant même que le FSC soit informé de certains crimes. La rumeur disait même que cette twi'lek disposait d'un assassin redoutable insaisissable. Évidemment, ceux qui connaissaient les liens entre Oryana et Exio pouvaient en déduire que le Jedi avait rendu plusieurs fois service à la twi'lek en la protégeant de certains ennemis aux canons bien plus gros que ceux de la jeune femme au teint bleu.

    Essayant de se faufiler à travers cette masse homogène, Exio et Jack avancèrent parmi la foule. Serrés les uns contre les autres, il était très facile de se perdre avec autant d'individus. La proximité de tous ces êtres pouvaient en rebuter plus d'un, mais pourtant le Maître Jedi aimait être au milieu de la foule. Anonyme au milieu d'une foule d'autres anonymes, il était complètement invisible et libre d'agir sans attirer l'attention ou se distinguer. Un véritable Spectre pouvant frapper à tout moment, et contre lequel, on ne pouvait rien faire.

    A travers les clients, odeurs de sueur, de parfums ou de boissons et la musique assourdissante, l'Ombre Jedi entraîna l'agent du FSC jusqu'à l'étage. Là ils s'extirpèrent de la foule pour rejoindre les carrés VIP réservés aux clients les plus fortunés. Arrivés en hauteur, une baie vitrée donnait sur le reste de la salle. Cependant, ce verre était sans teint, ainsi ceux qui étaient dans ce carré VIP pouvait voir les individus dansant en bas, mais le contraire était impossible. Il y avait plusieurs carrés de ce type. Il s'agissait de salles de tailles variables avec d'élégants canapés de cuir et une table. Celle-ci pouvait s'enfoncer dans le sol afin de libérer plus de place pour ceux voulant danser en plus petit collectif.
    Rejoignant un carré vide gardé par un droïde de sécurité, celui-ci reconnut le visage d’Exio et le laissa entrer sans qu’il n’ait besoin de le questionner sur sa réservation. Ce droïde était plutôt robuste et d’une taille suffisant à intimider les certains clients trop agressifs du haut de son mètre quatre vingt. Une fois à l'intérieur, le droïde rejoignit Jack et l'Ombre Jedi et prit la parole d'un ton très poli.


    - Bonsoir messieurs. Oryana vous rejoindra un peu plus tard peut-être. Elle est actuellement assez occupée.

    Merci TPO-6.

    - Désirez vous boire quelque chose en attendant ?

    - Une bière tarisienne s'il vous plait. Mon ami prendra certainement la même chose.

    TPO6 enregistra la requête et s'éloigna. Le Spectre Gris profita de l’absence du droïde pour prendre la parole après que la porte se soit fermée.

    - Bien, allons droit au but. Dis-moi pourquoi as-tu besoin de moi ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une enquête impliquant l'Ordre Jedi et le CDZ [RP OUVERT - MP] [Abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: