Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrainement [PV : Anaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Entrainement [PV : Anaru]   Mer 8 Aoû - 4:13





    Debout dans la pénombre, seuls quelques cristaux fixés au mur éclairaient l'immense salle. Des centaines de piliers plus ou moins haut était réparti sur toute la surface. Plus ou moins haut, ils mesuraient tous au moins vingt mètres de hauteur, les plus hauts atteignaient les trente. Tous s'enfonçaient dans le sol lorsqu'on marchait dessus, seul trois d'entre eux restaient en place, mais il était totalement impossible de dire lesquels. Une chute serait récompensé par un bain, mais l'eau n'était heureusement pas glaciale, mais assez fraiche tout de même. Arsenicia se tenait sur un petit balcon qui surplombait l'eau mais qui se trouvait plus bas que le plus petit des piliers. Si celui qui tentait de traverser la salle tombait, il devait utiliser une échelle pour remonter et recommencer pour atteindre le balcon d'en fasse. Dans la salle suivante, des barres de métal d'environ dix mètres étaient fixés au mur et permettaient de traverser la salle en plusieurs bons successifs bien calculés, car la surface de ses barres métalliques faisaient à peine dix centimètres et une fois le pied dessus, elles rentraient dans le mur. Une chute serait également récompenser par un ban. La dernière salle était une salle d'entrainement. Plusieurs droïdes s'y trouvaient, armés de sabre laser. L'ensemble de ces salles étaient assez sombres.

    Avec un sourire satisfait, la Grande Maîtresse Jedi parcourue ces salles avec une certaine aisance. La Force serait indispensable pour cet entrainement et pas seulement pour sauter. Arsenicia comptait bien piéger son apprentie de temps en temps ... et le duel à la fin risquait d'être difficile pour la jeune Zelosienne qui détestait par-dessus tout utiliser un sabre laser. Malheureusement elle avait besoin de savoir le manier pour passer ses épreuves de Chevalerie et Arsenicia tenait à ce que son apprentie soit capable de se défendre en cas de problème. Elle voyait déjà Anaru râler devant cet entrainement... Elle n'avait encore fait fasse à quelques choses d'aussi ... gros.

    La Maître Jedi avait encore quelques heures devant elle avant de retrouver son apprentie pour ce qui, pour elle, serait probablement de la torture. Prenant le chemin de sa chambre, elle s'allongea sur son lit et ferma les yeux. Se plongeant dans la Force, elle tenta d'avoir une vision de Kyla, sans réel succès. Elle ne comprenait pas pourquoi tout était flou ... Soupirant, elle décida de laisser la Force venir à elle, cela avait toujours été le cas par le passer. Lorsque sa fille avait besoin d'elle, la Jedi finissait toujours par le savoir ...

    Se relevant avec grâce de son lit, elle récupéra sa bure noire qu'elle passa, puis quitta sa chambre. Cherchant l'esprit de la Zelosienne, elle la trouva dans les jardins. Pénétrant les couches supérieures de son esprit, elle lui demande de la rejoindre rapidement, puis se retira sans plus d'explications. La journée était déjà bien avancée, mais il n'y avait pas d'heure pour un peu d'exercice. Lorsque la jeune Padawan arriva, Arsenicia lui fit signe de la suivre et elles descendirent dans les profondeurs du temple, jusqu'au ... terrain d'entrainement.

    La grande maîtresse Jedi verrouilla la porte derrière elle et vint se placer derrière Anaru, les mains sur ses épaules. Elles faisaient face à la salle aux piliers. Se penchant à son oreille, elle lui murmura quelques mots.


    * Le principe est simple : Traverse. Si tu tombes, tu devras tout recommencer alors réfléchis avant d'agir. *

    Esquissant un sourire, Arsenicia fit appel à la Force et se téléporta sur l'un des piliers, l'un des seuls qui ne s'enfonçaient pas. Elle rabattit son capuchon sur son visage tandis que l'éclairage s'amenuisait. Croisant les bras dans le dos, elle gagna une nouvelle fois la conscience de la jeune fille.

    * Tu peux commencer. Prend ton temps, sers toi de la Force ... *

    Au fond d'elle, une petite voix murmura à l'Arcadienne que la jeune Zelosienne allait la détester pour cela. Cela ne fit qu'élargir le sourire qu'Arsenicia arborait mais que son capuchon dissimulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Sam 11 Aoû - 0:21

Je ne disais rien, tel un satellite sur son orbite, je suivais le Maître Ombrelune dans un silence méditatif. Après les entrainements de nuit, voilà que nous nous pavanions dans les profondeurs du Temple, d'où ma Maître avait bien pu émerger un tel projet ?La dénomination de caveau pourrait toutefois mieux convenir. Bon, certes, il n'y avait pas de tombes, ni de sépultures emplis de restes momifiés et de moisissures ! Mais l'ambiance y était. Noire, glaciale, ténébreuse … Et glauque ! Le son de mes pas sur le qui vive raisonnait entre les murs de pierre avec un écho presque inquiétant qui se mêlaient à ceux de ma Maître. Pour couronner le tout, je voyais à peine plus loin que le rond de mon bout de nez retroussé. Il y avait bien de la lumière ! Où plutôt ces discordants cristaux bleutés et enchâssés dans la pierre qui projetaient ces lueurs faiblardes sur les murs, néanmoins celle ci était sobre et tamisée, rien qui n'aurait évidement pu assouvir ma carence visuelle.

Et dire qu' avant qu'elle n'ait n'eu l'audace de promouvoir l'horrible demande de la retrouver, j'étais confortablement en train de me rassasier sous un soleil de fin d' après midi. Le meilleur de la journée ! … et d'entamer un nouveau bouquin sur des études biologiques et exobiologiques. Je ne connaissais d'ailleurs pas la raison de notre rendez vous ici … Enfin, quoi d'autres qu'une série d' exercices me diriez vous ? Mais j'étais principalement curieuse quant à la teneur exacte ? Tant de mystère m'intriguait. Cependant, ça ne me disait rien de bon … Pour moi. Et effectivement, alors que nous venions d'entrer dans une salle agréablement éclairée pour mes mirettes, en apercevant le terrain parsemé de piliers de taille et d'épaisseurs inégales, je ne pu retenir un soupir grisé ? Ou peut être de désespoir ... Je craignais d'avance ce qu'elle allait me demander d'entreprendre ...

Dans mon dos, un claquement léger retentit, me retournant vers l'arcadienne pour la regarder fermer la porte derrière nous, toujours silencieuse, j'observais avec horreur le mécanisme de la serrure se clore dans un son lourd. La porte de l'enfer s'était définitivement close. Aucun échappatoire hormis la réussite ne pourrait me sauver des entrailles du Temple ... Je me rapprochais du bord de l'aplomb de la '' falaise " sur lequel nous nous trouvions qui était effectivement suivit d'un abysse cristallin et frais dans lequel la longue succession de piliers reposait … Outre la pensée '' Qu'est ce qu'il y avait en bas ?'', je les estimais un peu trop espacé à mon gout ... J'eu soudain un petit sursaut, dans mon dos, deux mains venaient de se poser doucement sur mes épaules, chose qui eu pour conséquence de me sortir de ma rêverie ... Le fin murmure de ma maître vint se placer juste à côté de mon oreille, me dictant enfin ses intentions, tandis que mon immense regard vert parcourrait la salle de sa teinte éclairée en détaillant la salle. Avec une petite moue en coin, je m' efforçais de songer que finalement ça aurait pu être pire ... Douce naïveté !

Alors qu' elle s'écartait de moi, je relevais la tête en arrière afin de lui poser une question sur la manière dont je devais exécuter l'exercice, néanmoins, je n'eu le temps que d'apercevoir un sourire, puis de sentir une énorme concentration d' énergie dans la Force, trouble qui disparu d'un trait, et ce, pour se faire distinguer plus loin ... Plus loin, sur l'une des colonnes justement. Mes sur-cils étonnés, s'arquèrent devant la mise en scène de ma maîtresse, combien d'autres pouvoirs de la sorte possédait elle encore ? Je savais que la téléportation était un pouvoir rare et particulièrement singulier, et avoir vu ma Jedi l' exercer sans le moindre mal, avec tant d'aisance et de grâce m'avait quelque peu étonnée ...

Et partant du fond de la pièce, la lumière se tamisa de nouveau, pour s'éteindre finalement à mon niveau, ceci pour ne laisser que cette même lueur spectrale et blafarde qui nous avait mené tout le long des couloirs. Parfait. J'allais adorer. Je m' étais rapprochée d'un pas, en inclinant mon minois vers le bas afin de jauger la hauteur des pylônes, et de ce qui pouvait bien se trouver en dessous. Et là, le récit lointain de la Jedi vint à la rencontre de mon esprit, je m'y ouvris, afin que puisse ses mots retentir dans ma conscience ... Voilà, j'étais fixée ... Je jetais un coup d'oeil à Arsenicia qui n'était plus que cette silhouette sombre diffuse au loin, puis l' apposais sur la colonne la plus proche, avec un air peu convaincu. Elle ne me disait pas tout, avec une application assidue entreprendre de bondir d'un pylône à l'autre était relativement facile … Et une telle facilité venant du Maître Ombrelune, c'était perplexe ... Avec les entrainements que j'avais eu avec ma tendre maternelle, j'avais rapidement retenu que plus l' énoncé d'un exercice était bref, plus ce dernier serait ardu à réaliser. L'unique présentation de la Grand Maître me laissait ainsi entrevoir avait ainsi le don de alerter un peu. Enfin, m'armant de courage et conviction par la bienséance d'une inspiration, je me plaçais face à l'abime ...



- Bon ... En avant.


Je repliais mes jambes en écartant légèrement les bras, et la Force m'aidant après être restée immobile pendant un quart de seconde, je bondis dans un sifflement d'air jusqu'à ce rebord qui se trouvait devant moi. Une fois mon équilibre stabilisé, mes émeraudes jaugea en alerte l'environnement … Pas de surprise qui tente de m'estourbir ? Pas de tentatives pour me faire perdre mes appuis par le biais d'un mécanisme quelconque ? D'ailleurs, ce premier appuis ne bougea pas d'une traitre … Soit. Je n'allais guère n'en plaindre n'est ce pas ? … D'un coup d'oeil, je pu choisir ma prochaine destination, et exécutant trois pas rapide pour me donner de l'élan, je m'élançais de nouveau …

Atterrissant sur la pointe du pied, je m' efforçais de freiner ma course, élevant la tête pour choisir quel côté choisir, deux pylones d'une distance inégale l'une de l'autre s'offrait à mon chemin, néanmoins, la plus proche des deux semblait prolonger la voie à suivre … J'avais à peine posé mon talon à terre qu'un tremblement sous mes pieds s' éleva, événement plus ou moins prévu, toutefois ce fut la vitesse qui me prise au dépourvue. Stoppant net mon impulsion, j'avais par instinct freiné ma course pour observer étonnée la pierre s'affaisser … Puis, mes cellules nerveuses m’admonestèrent : '' Regarder ses pieds était perclus, c'était en haut maintenant que tout ce jouait ! ''… En haut, à un bon cinq mètres, amplement faisable ... Mon minois se redressa alors, pour grimacer devant cette hécatombe, mais pas le temps de râler ! Je n'avais, en outre, guère envie de savoir ce qui se trouvait en bas, mais surtout, il m'était impardonnable de me laisser surprendre par un piège aussi bénin ! … Je repris donc ma lancée, courant jusqu'au bord de la colonne pour bondir dans un nouveau saut de Force vers le sommet du piliers lâchant un cris proférer par l' effort pour récupérer mes dix mètres de … retard.

Dans un son sourd, mes bottes touchèrent la pierre. J'avais réussi. C'était déjà ça. Je ne pris guère la peine de vérifier si ce support ci choyait aussi, de toute manière, bien que je n'avais diminué ma célérité, la distance entre mon appuis actuel et le prochain semblait s' accroitre à vue d'oeil … Un instant de panique me saisit, et j'utilise la Force pour amplifier l'effet de mon impulsion sur le sol qui s'enfonçait. Trop tôt néanmoins. Et cela, ce ne fût qu'en plein milieu de mon bond que je pu m'en rendre compte. Je lâchais un cris d' effrois, tout en étendant ma main du mieux que je me le devais pour tout de même, au moins tenter d' accrocher ne serait ce qu'un centimètre de ce fichu pilastre ! Et malgré tout, j'y parvins. Certes, ce ne fut guère avec la grâce d'un félin que je venais ainsi de me réceptionner, puisque l'ensemble de mon corps se cogna violemment contre la pierre qui entamait déjà sa chute.

J'étais alors suspendu par une main sur ce satané pylône, j'avais du me forcer à ne surtout pas lâcher prise lors du choc, me contentant de pester mentalement en serrant des canines, et d'un coup sec de balancier, j'avais lancé mon autre main sur le rebord. Il me fallait remonter et vite ! … Néanmoins, j'avais beau tirer sur les muscles de mes épaules qui commençaient à s'échauffer, je ne parvenais que difficilement à me hisser par la force de mes bras. Je ne m'étais jamais sentis aussi lourde qu'en cet instant … Hormis l'endurance, les épreuves physiques seront toujours ma hantise. Il n'était guère de mise de rappeler ma course contre le temps, de fait, je puisais du mieux que je pouvais dans mes ressources pour y parvenir. Non ! Quitte à en débattre dents et ongles avec la pesanteur, je resterais accrochée !! Hors de question que je lâche ! … Alors progressivement, mes coudes tremblotants parviennent à se replier, et avec un gémissement d' effort, je m'empressais d' étaler mes bras sur le sol, puis m'aidant de mes pieds que j'essayais de coincer dans les renforcements inégaux de la colonne afin d'y trouver un autre appuis ...

Et enfin, je me relevais ! Non sans pousser un soupir de soulagement, pour moi autant que pour mes petites épaules … Lançais un regard désabusé à la vingtaine de mètre qui de là, je m'appliquais particulièrement, plongeant avec minutie dans la Force afin que celle ci puisse m' octroyer de l'énergie nécessaire pour atteindre mon nouvel objectif, je pliais des genoux, sentis comme précédemment l’embrun siffler dans les oreilles et claquer dans les virvoltement de ma bure, jusqu'à ce que … '' Ploch '' … Ma course fut subitement déviée de sa trajectoire d'origine, un cris de surprise accompagna le son mon plongeon. Mon premier contact de la journée avec l'eau froide et glaciale qui logeait aux pieds des stalles ...

Je regardais d'un air blasé mes vêtements trempés. Et lourd surtout ! Je levais alors ma frimousse avec une mine sombre vers la silhouette d' Arsenicia. Était ce du à la douche froide ? Ou bien se marrait elle réellement ? … En prestant en silence, je me dirigeais vers l' échelle et y montais sans plus tarder. Cependant, une fois devant le pique de la plateforme de départ, je me dépêtrais du haut de ma bure désagréablement trempée pour me retrouver en débardeur qui n'avait d'ailleurs point été épargné, et je me tournai vers l'arcadienne en penchant de la tête sur le côté, ma mine feintant ouvertement l' exaspération alors que mon regard vert démontrait un certain amusement. presque atout en relâchant les vêtements que je venais d' ôter dans un '' Splaaaack '' sonore …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Jeu 16 Aoû - 21:01

    Croisant les bras sur sa poitrine, Arsenicia plissa légèrement les yeux afin de mieux apercevoir sa Padawan malgré l'obscurité et la distance. La jeune Zelosienne, pareil à elle-même, débuta sans attendre. Elle replia ses jambes et écarta légèrement les bras et à l'aide la Force bondis dans les airs avec une certaine aisance. La Maître Jedi suivit son envolé avec attention ainsi que son atterrissage. Lorsque ses pieds touchèrent le sommet du pilier, qui ne bougea pas d'un centimètre, elle se tassa sur elle-même pour amortir l'impact puis se redressa avec précaution, à l'affut du moindre piège. Mais rien ne vint pour cette fois-ci, endormant sa méfiance. Cependant, Anaru était bien longue. Elle prenait le temps de choisir sa prochaine destination ... Que ferait-elle si elle devait se dépêcher ? Arsenicia n'allait pas tarder à le découvrir pour son plus grand plaisir. Elle s'élança de nouveau après avoir prit un petit élan de trois pas. Anaru allait vite découvrir que les piliers n'avaient pas tous la même surface et qu'elle ne pourrait pas toujours prendre d'élan.

    Son atterrissage suivant fut un peu plus juste puisqu'elle se réceptionna sur la pointe des pieds. A peine eu telle poser son talon sur la surface du pilier que celui-ci commença à rentrer dans le sol, déstabilisant de ce fait la jeune Zelosienne qui dut alors réagir bien plus vite qu'auparavant. Elle réussit cependant à sauter et à se réceptionner sur le pilier suivant. Le saut suivant fut cependant catastrophique aux yeux d'Arsenicia, car la jeune Zelosienne se retrouva accroché à bout de bras au bord du pylône. Néanmoins, après de gros efforts pour se hisser au sommet du pilier, la jeune Zelosienne parvint à se relever.

    Arsenicia choisit ce moment précis pour se rapprocher un peu. Elle sauta sur un autre pillé. S'y réceptionnant sans problème, elle se redressa et posa son regard sur Anaru qui prit son élan et s'envola. Levant lentement la main dans sa direction, la Grande Maîtresse Jedi laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres puis lança la Force vers son apprentie. Celle-ci fut aussitôt dévier de sa course et la Zelosienne poussa un cri avant de tomber à l'eau. Arsenicia ne pouvait s'empêcher de rire devant la mine déconfite de son Apprentie.

    La jeune Jedi nagea donc jusqu'à l'échelle et regagna la plateforme de départ. Maintenant, elle savait à quoi s'attendre, elle devait donc être doublement prudente. Celle-ci ôta le haut de sa bure, une bonne chose car l'eau l'avait considérablement alourdit. La mine d'Anaru la fit sourire, alors qu'elle avait calmé son hilarité quelques secondes auparavant. Lançant la Force vers son apprentie, Arsenicia pénétra les couches supérieures de son esprit afin de s'adresser à elle.


    * Aller, recommence. Et prend garde aux pièges ... *

    Le rire mental de la Maître Jedi résonna quelques instants dans l'esprit d'Anaru, puis disparu totalement. Néanmoins, L'Arcadienne ne vint plus troubler le chemin de la jeune Zelosienne avec la Force, seul quelques objets volèrent dans sa direction avec plus ou moins de force. Après quelques plongeons de plus, elle parvint jusqu'à la plateforme du fond. Elle était complètement trempée, mais elle était très loin d'avoir terminé.

    Arsenicia vint la rejoindre et ouvrit la porte de la salle suivante. Celle-ci était plus petite que la précédente et des murs sortaient de grandes barres métalliques d'une dizaine de mètres de longueurs mais leur surface était de dix centimètres à peine. Bien entendu, la moindre pression dessus les faisaient se rétracter et ce assez rapidement. Arsenicia fut la première à traverser, montrant l'exemple à son apprentie. Elle ne s'arrêtait pas, franchissant le gouffre en une dizaine de secondes à peine. Elle sautait d'une barre à l'autre avec aisance, ce n'était surement pas la première fois qu'elle traversait ce parcours. Une fois de l'autre côté, elle contacta de nouveau son apprentie par télépathie.

    * A ton tour. Comme tu l'as vu, elles se rétractent rapidement, alors sois rapide et précise si tu ne veux pas finir à l'eau. *

    Le mieux était de sauter assez proche du mur pour pouvoir s'y retenir au besoin, mais il fallait suffisamment d'espace pour les bras et ainsi ne pas être gêné dans le saut suivant. Néanmoins, Arsenicia était certaine qu'Anaru allait y arriver assez facilement. Le vrai défi se trouvait dans la dernière salle ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Lun 20 Aoû - 15:36

J'étais toujours trempée, et même si ma tignasse n'était que peu humidifiée après mon premier bain glacé, certaines de mes mèches me collaient désagréablement au visage, tout en contemplant ma maître se tordre de rire, j'avais pris la peine de sortir un élastique, et élevant les bras, mes mains rassemblèrent mes fils de jade en silence pour les attacher sur le sommet de mon crâne … * Prendre garde aux pièges * ... C'était surtout d' Elle dont je devais me défier, ne pus je m'empêcher de songer en pestant mentalement alors qu'un échos cristallin persistait à résonner en mon esprit. N' étant toutefois pas découragée de mon dernier naufrage, bien au contraire ! Je m' avançais de trois pas vers l' apique de la plateforme tout en prenant une nouvelle inspiration m' octroyant d'un regain de contenance. Je pliais mes articulations des genoux, et en un éclair, j' étais sur la première plateforme.


De souvenance, je savais que ce premier pilier ne bougerait pas d'un centimètre, de fait, je ne perdis pas une seconde pour bondir avec la Force sur le prochain pylône ... Quoique, peut être que le mécanisme s' activait de manière aléatoire ? Une supposition que je pourrais vérifier à la longue. Je repris la même itinéraire que mon premier chemin, néanmoins, cette fois-ci la Jedi commença à envoyer divers projectiles sur la jeune zélosienne que j' incarnais ... Ça me perturbait dans mon avancée, parce que qu'il me fallait au choix: soit me les prendre sans broncher et me débrouiller pour récupérer une maitrise notable, un équilibre potable pour espérer prospérer lors de mon prochain saut, ou alors, je m'entichais d'esquiver ces ignobles obus qui pleuvait sur ma petite personne. Loin de moi l'envie de me manger des objets de plein fouet, il s' agissait évidement de la meilleure des deux méthodes, néanmoins à plusieurs reprises l'une des charges arriva trop vite pour que je puisse la repousser avec la Force, ou alors de manière conséquente pour que sa trajectoire puisse être déviée. De là, ma propre cinétique s'en retrouvait modifier, et il me fallait trouver des appuis divers et exécuter nombre de pirouettes afin d' assurer mon avancée. Puis au prix, d' une intense concentration, de plusieurs bains supplémentaire et d'une dizaine d' écorchures ... Je posais ... Enfin ! Mes deux pieds sur la plateforme du fond. Je levais mes deux bras en l'air dans un signe de victoire avec mon éternel grand sourire de zélosien. J' étais complètement trempée et quelques peu essoufflée, mais indubitablement ravie d'en avoir terminé avec ces foutus piliers ! J'en aurais dansé de joie, si j' étais seule et que ma maître ne m' observait ... Et que si cette même Jedi n' avait pas ouvert une nouvelle porte à la minute qu' elle me rejoignait dans sa succession de bonds ...



Sans un mot, l' arcadienne dépassa ma hauteur, et s'en alla affronter avec élégance les mécanismes de la nouvelle salle. J'eu un soupir dépité en constatant ce qui s'y trouvait ... Par l'enfer. Encore des sauts ! Des plaques de métal à peine assez grande pour que mes deux pieds puissent s'y poser sortaient et rentraient à intervalles réguliers dans la fissure des murs ... Une fois qu'elle eu finie sa traversée, et cela, avec une aisance redoutable qui me laissait entrevoir là, la possibilité qu'elle avait elle même eu à jouir de la découverte de cette même épreuve, sans doute lorsqu'elle était padawan, je penchais de la tête pour observer sa technique. Une fois qu'elle se posa tranquillement sur la plateforme du fond, je sentis à nouveau son esprit venir toucher le mien ... Si je ne voulais pas finir à l'eau ? Bah, une fois de plus ou de moins, je n'étais plus à une douche près ...


Alors comme précédemment, je fermais mes yeux un instant, puis ne le rouvris que pour entamer ma course. Il me fallait être parfaitement synchrone avec les vas et viens des appuis pour y parvenir d'un trait, et j'étais définitivement décidée à remplir cette objectif. J'avais eu pas mal de difficulté dans la première salle, mais j'avais retenue mes erreurs qui était en outre, du au fait que je cherchais à trop analyser ce que je faisais et ce qui se passait autour de moi, or je perdais du temps de la sorte ... J'en étais consciente. De la même manière que je l'avais instinctivement fait lors de notre escapade nocturne avec l' araignée et Airë, il me fallait de fait faire confiance à la Force qui elle, saurait me guider afin de parvenir à la troisième plateforme. Il fallait que ça devienne un automatisme ... Surtout avec mon amertume pour l'usage du sabre ... Ainsi, je m' étais élancée, à vive allure, il faut se le dire. La plaque se raccourcissait à vue d'oeil, j'avais à peine parcouru la moitié de la planche, mais il était trop tôt encore pour songer à sauter vers la prochaine. Alors, je continuais ma course effrénée, mes pas frôlant de plus en plus le mur, je finis par courir un pied derrière l'autre, puis lorsque seule la pointe de mes orteils purent tenir sur le métaux, je me propulsais dans les airs tout en me dirigeant vers le milieu de la plateforme suivante ... Je sentis soudain, un fourmillement au niveau de mon épaule, ma tête se redressa et par réflexe, ma main gauche envoya une gerbe de Force contre le projectile alors que j'étais toujours en l'air. D'un coin de l'oeil, je pu le deviner en train de s' écraser contre le mur pour finalement sombrer dans l'eau, alors que moi même posait enfin la pointe de pied sur la corniche qui se rétractait déjà ...


Presque assurée, entièrement concentrée, je continuais de courir, persistant à accroitre ma célérité par chacun de mes appuis, de mes sauts, ou bien de mes mouvements ... Les deux prochaines planches se rétractaient aux mêmes instants. Là encore, il me faudrait devancer l' intervalle, en sautant le plus loin possible vers la fin du prochain appuis. Un bond, deux bonds, et je m'envolais vers la prochaine plate-forme, pour ensuite rouler le long du rebord, afin d' éviter une vague de Force, qu' Arsenicia venait de m'octroyer pour une fois, j'eu la possibilité d' éloger ma faible corpulence ... Je me redressais sans attendre avec une expression butée et obstinée sur mon minois et m'entichais à parcourir mes dix mètres suivants tout en esquivant du mieux que je pouvais deux ovnis dont l'un percuta effrontément le sommet de mon crâne. J'avais lancé un cris indigné de protestation, cependant, ça ne m'avait pas pour autant arrêté, j' avais serré les canines en râlant mentalement et continué d' avancer. Il ne me manquait plus que deux poutres, dans un dernier élan, je m' élançais vers la première d'entre elle, alors qu'une nouvelle poussée de Force fit dévier ma trajectoire ... Je pestais à voix haute, grognant contre ma Maître qui avait eu l' outrage d' attenter à mon succès alors qu'il ne restait que vingts mètres entre nous.


Mais définitivement opiniâtre, je ne comptais guère réitérer mon dernier exploit ! Hors de question ! Je mettais ainsi laissé porté par la cinétique de la poussée contre le mur opposé, mais au lieu de m'y cogner, j'avais apposé mes talons dessus et poussé de toute mes forces contre la parois, et ce en utilisant la Force. Je me propulsais donc à nouveau vers la corniche, tout en roulant à nouveau sur le bord, à la limite du vide pour amortir le choc, puis, à nouveau sur mes deux pattes, je bondis vers la dernière planche, en poussant un juron puisque je manquais in extrémiste de tomber définitivement dans ce rafraichissant bassin qui n'attendait que de me recevoir ...


Cependant, ce fut bien la dernière plateforme qui me reçut, et voyant du coin de mes émeraudes, deux projectiles foncer droit vers moi, sans stopper l' élan de ma course, j'en repoussais un d'une main, et alors qu'il ne restait plus que cinq centimètre au milieu de mes dix derniers mètres, j' executais sur les poings une roue afin de pouvoir tenir sur le côté. Une fois la tête en bas, je pivotais d'un quart de manière à avoir la sortie dans le dos, puis je poussais sur bras pour fuser vers le dernier bords ... Que j' atteignis ...


Mais de la plus précaire des manières, seul mes orteils s'étaient posé sur le sol, j'étais alors, dans un équilibre imparfait, menaçant de tout recommencer par le seul fait de chuter alors que j'avais atteins le point de chut de mon parcours. Mes bras exécutèrent des cercles pour retrouver ma stabilité, puis constatant que c'était perdu d' avance, je pulsais mes pointes de pieds, pour effectuer une cabriole en arrière, m' éloignant ainsi du vide ... Je m'arrêtais enfin, pris une inspiration de soulagement, et laisser mes traits se détendre en constatant mon exploit, j' en eu un petit rire nerveux et me tournais avec un sourire vers ma Jedi.



- Maitre ... Vous en avez encore des idées brillantes comme celles la ? ...


Disant cela, je fis mine d' être blasée en m' étirant avec nonchalance, les bras rejoins en l'air, tandis que je faisais craquer mes vertèbres du cou ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Mer 5 Sep - 1:28

Désormais de l’autre côté, Arsenicia avait un excellent point de vue afin d’observer faire son apprentie. Désormais, celle-ci devait avoir comprit la technique, qui ici était la même que précédemment bien que la salle soit disposée différemment. Cette épreuve avait cependant était jugée plus difficile que la première, c’était pour cela que quelques radeaux flottaient à la surface de l’eau glaciale, toute fois bien dispersés dans la salle. Ceux-ci étaient amarrés au fond de telle sorte qu’il soit impossible de les bouger sur une grande distance à moins, bien sûr, de briser les chaines qui les maintenaient sur places, fixé au fond.

Pour cet exercice, Anaru allait devoir laisser son instinct la guider, elle ne pouvait prendre le temps de réfléchir comme ça avait été le cas dans la première salle. De plus, comme précédemment, la Grande Maîtresse Jedi comptait bien lui mettre des bâtons dans les roues en lançant vers elle divers objets plus ou moins gros et ce n’était pas sans sourire qu’elle voyait parfois Ana se les prendre en pleine figure, déviant ainsi sa course … Si seulement elle savait ce qui l’attend…

Pour son plus grand plaisir, son apprentie parvint à traverser la salle d’une seule traite. Plusieurs fois, Arsenicia pensa qu’elle allait perdre pied et tomber à l’eau, mais cela n’arriva pas cette fois-ci. Dommages… Mais après, elle ne fera plus sa maligne. Sa réception finale fut pour le moins désastreuse et pour cela, la Maître Jedi fut grandement tentée de la pousser en arrière. Même elle, lorsqu’elle avait fait se parcourt lorsqu’elle était bien plus jeune, elle avait réussit à atterrir avec un peu plus de classe. Mais elle ne poussa pas Anaru, mais ne vint pas non plus l’aider à retrouver son équilibre. Une fois en sureté, loin du bord, la jeune Zelosienne se tourna vers Arsenicia, qui avait croisée les bras sur sa poitrine et l’observait avec un petit sourire mystérieux qui ne laissait rien présager de bon. C’est cela, fais mine d’être blasée … La Jedi laissa échapper un petit rire, sans aucune raison apparente. La suite promet …

- Une génialissimes même. Nous allons voir si tu seras toujours aussi fière de toi à la fin de cette entrainement.

Passant à côté de la jeune femme sans plus d’explications, la Grande Maîtresse Jedi gagna le troisième est dernier salle. Plus éclairée que les précédentes, celle-ci était pourvue en son centre d’une vaste crevasse, profonde d’au moins cinq mètres et large d’une trentaine dont le sol était recouvert d’une fine pellicule sableuse. L’Arcadienne esquissa un sourire tandis qu’Anaru se plaçait à côté d’elle, au bord de la fosse.

- Voici ta dernière épreuve pour aujourd’hui, jeune fille.

Sans douceur, elle la poussa dans l’arène. Une fois Anaru sur ses deux pieds, elle lui lança un simple sabre laser d’entrainement à la lame blanche et beaucoup moins puissante qu’un sabre normal, cependant si elle se faisait toucher elle ressentirait une vive douleur, tout de même. D’un geste de la main, Arsenicia activa un droïde d’entrainement, celui-ci était jusque là dissimulé dans un coin, dans l’ombre. De forme humanoïde, il sauta au fond de la fosse et se réceptionna sans problème, activant par la suite une lame similaire à celle de la Zelosienne.

- J’ai cru comprendre que tu rechignais à porter et utiliser un sabre laser. Mais cette arme, tu dois savoir l’utiliser et par-dessus tout, tu dois la porter, car cette lame pourrait sauver ta vie… de plus, il te faut un certain niveau pour passer tes épreuves de Chevalerie, c’est indispensable et non négociable. Ce petit test me permettra de voir de quoi tu es capable. Il est interdit de quitter la fosse et je ne veux pas que tu utilise la Force pour ce duel, alors prend garde à toi si je sens que tu en use. J’ai le pouvoir de couper ton lien avec la Force … mais tu ne veux pas que j’utilise un tel savoir sur toi.

Bien sûr, ce n’était pas vraiment une menace. Arsenicia ne ferait jamais une telle chose, mais Anaru n’était pas obligée de le savoir et comme l’Arcadienne c’était montrée extrêmement sérieuse … par contre celle-ci possédait également un pouvoir connu sous le nom de Suppression de Force et avec ce savoir, la Grande Maîtresse Jedi pouvait empêcher Anaru d’avoir accès à la Force temps qu’elle l’utilisait… Le droïde se mit en position d’attente, bien campé sur ses deux jambes. Sans la Force, Anaru serait aussi vulnérable que lui, cela allait être intéressant à regarder. Puis, d’un geste de la main accompagné de quelques mots, le droïde se lança au combat.

- Que le combat commence …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Mar 11 Sep - 20:48

Mon antique et perpétuel sourire de zélosien fiché sur mon affable minois, j'avisai donc l'arcadienne avec un entrain certain, feintant toujours la complaisance avec un faux petit rire. Je m'étais tranquillement avancée vers elle afin d'arriver à sa hauteur, jusqu'à ce qu'un nouveau rire s'éleva dans un écho. Néanmoins, ce ne fut guère de ma bouche que ce dernier s'était échappé puisque d'un regard inquiet, mes amandes s'arquèrent eu constatant qu'il émana de mon interlocutrice. Ce cristallin ricanement mielleux, eu le don de ... d' alerter ma défiance. Mes airs coquets s'envolèrent, alors que je levai ce regard intrigué et circonspect vers la Jedi qui raillait au loin, d'un timbre mesquin qui coupa définitivement cours à mes fantaisies ... Et à la suite de son avertissement, je ne pu que perdre la clameur de mon sourire puisque sa menace sourde et sibyllin, à l' hasardeuse teneur me fit subitement cogiter puis mijoter quant à notre prochaine occupation ... Étrange rengaine par laquelle je me contentais de répondre d' une voix monosyllabique qui laissait ainsi percevoir toute l' attention de mon âme ...


- Ah …


Un léger silence me seconda. Mutisme méditatif lors duquel, une succession d'épreuves toute aussi cauchemardesque les unes que les autre dansaient avec fiel dans l'imaginaire de mon juvénile esprit ... Je secouais de la tête pour en chasser une particulièrement déplaisante, songeant que cette dernière était sans nul doute bien trop féconde dans l' horreur pour une padawan, cependant, je ne pus m'empêcher d'ajouter d'une voix faussement convaincue ...


- J'ai tellement hâte de voir ça ...


... D'en finir surtout. Comme précédemment, la Jedi sans plus d'explication alla ouvrir une nouvelle porte dont le chuintement mécanique accompagna l'ouverture, et ainsi, je la suivis silencieusement jusqu' à une sorte de fosse peu rassurante : Mon premier réflexe après l'avoir mentalement comparée à une arène ? Proférer un juron tout aussi sourd, que lisible sur les traits de mon divin faciès … Appelons un ewok, un ewok. Et une arène, un goulag. Un soupir grossier s'échappa de mes lèvres, et je ne fis rien pour le retenir. Toutefois, mon naturel revenant dans sa foulée, curieuse, je me penchais en avant ... Examinant consciencieusement la structure ovale de la crevasse, analysant son substrat sableux et ses poutres boisées … Mes émeraudes fixées sur une sorte de débarras, je remuais négligemment de l'épaule, alors qu'un étrange et inopportun frisson venait de la secouer … Arsenicia vint confirmer mes odieuses pensées. Il me faudrait donc pénétrer dans cette enceinte profonde et survivre assez longtemps pour espérer que ma Maître se décide enfin par me laisser en paix …


- Voici ta dernière épreuve pour aujourd’hui, jeune fille.

- Ah ? ... Excusez moi, mais vous ... Vous ne comptez tout de même ... pas ... Héée !!


Une tape sur mon omoplate, une pression peu amène sur la peau de cette dernière s'était fit sentir à l'endroit exacte où mon fourmillement s'était prodigué … Et ce fut avec fiel, qu'une fois le contact rompu que je me sentis brusquement attirée, happée par le vide pour atterrir en catastrophe sur mes deux pieds dans un son mat. Je me retins à la parois de l'arène, serrais les dents pour pester en silence, songeant que les éreintantes fantaisies de ma Maître n'étaient que des supplices supplémentaire à cette fatigante journée d' épreuves ...


- J'admire votre délicatesse Maitre ! Dois je voir là un usage Acardien pour signifier : Bonne merde ! Et débrouille toi bien ?


Effectivement oui, il y avait de ça. Je levais ma tête en bas de l' arène et la foudroyais du regard, en attrapant d'instinct la poignée du sabre qui s'alluma dans ma main dans un éclat blanc nacré ... Je regardais dubitative et perplexe l'objet, sans bouger, ni broncher. Un schisme ... Une dissidence … Une rébellion … Moi ? Me battre avec ça ?!! Je l'éteignis, levais les yeux au ciel, un soupir d'avance las. Oui, tôt ou tard, l'fallait y passer ... Bon, le temps des excuses et de la débrouillardise était venue ! Je regardais en l'air, au niveau du haut plafond si joyeusement éclairé qu'il en fit plisser mes émeraudes. Dommage, je ne pourrais guère prétendre un manque flagrant d'éclairage … Je me tournais vers la Jedi avec un air sincèrement contrit sur les traits de mon mignon et charmant petit faciès vert puis entamais ...


- Maiiiitre ? ...


Je coupais mon élans oratoire, évidemment l'arcadienne bien trop occupée pour prêter attention à mes déboires, était en train d'initier la phase d'allumage d'un droïde qui se déplaça dans ma direction, et ceux, sans autre distinction qu'un air menaçant sur ? … Dans la lueur faiblarde de l'appareil qui lui faisait office de regard. Jouant de ses mécaniques, il fit mine de passer une main à sa ceinture avec un geste bien trop appuyé pour qu'il soit innocent, il lâcha un rire étrangement grave, puis exécuta une roulade sur ma gauche tout en me frôlant alors qu'une lame bleuté sortie dans un vrombrissement sonore ...


- Alors jeune donzelle, on aime faire bronzette au soleil ?

- Maitre ... J'aimerais sincèrement ne pas en avoir à ...


Tocard de droïde … Je m'étais tournée vers Arsenicia, et ceci avec un regard, non pas désespéré, mais savamment appuyé. Insistant. L'autre boite de conserve, bien que je lui tournais effrontément le dos, je surveillais ses gestes du coin de l'oreille. Ses mouvements du a une mécanique à la faible teneur auditive, pouvaient êtres perçu si je restais silencieuse et attentive, alors, je ne bougeais pas plus que nécessaire … La Jedi se tourna vers moi, et me confirma, qu' effectivement, elle souhaitait que j'use de force et de violence lors des prochaines minutes de ma vie … J'acquiesçais à sa première phrase d'un hochement de tête, toutefois, j'allais ouvrir la bouche et contester. Non, le sabre laser n'était pas la seule défense qui était apte à me sauver la vie … D'ailleurs, entrainement ou non, c'était bien ce dernier qui allait maintenant pourrir les lignes de mon existence …


Oui, j'avais les bases ! Mais, je m'étais toujours promis que je n'irais pas plus loin. Quand on n'a pas encore atteint sa 13 ème année, on se soustrait volontairement à l' irrémédiable adultère des adultes … Puis vient l'âge ingrat de l'adolescence, ingrat ? D'après cette même catégorie de vieux grincheux. Bon … J'avouerais que j' aurais sans nul doute éprouvé une véritable satisfaction a lui enfoncé ce satané sabre entre les deux yeux, rien qu' à entendre l'autre détritus métallique jacasser envers ma petite taille maigrelette, à frimer sur ses processeurs dans mon dos ou à exagérer sur l'authenticité de la teinte verdoyante de ma chevelure, je me retenais pour l'envoyer dans les gradins. D'un revers de main, ça m'aurait pris deux secondes ! … Je m'entichais donc à l'oublier en apposant mon attention sur autre chose, ce que ma Maître était en dire par exemple ! Mais s'il ne m'était guère ardue de ne pas envoyer l'autre machin se manger les gradins, il m'était particulièrement frustrant d' être là !! De savoir que j'allais devoir jouer les amazones avec mon sabre en toc, sans avoir la possibilité d'utiliser la Force. Et, comble de l'exaspération, voir que ma maître ne semblait guère disposée à ouvrir le débat et prendre un plaisir presque sadique lorsqu'elle finit par lancer : '' Que le Combat commence ! '' avait de quoi me désespérer. Prélude annonciateur d'une l'orgie que mes effilés organes auditifs ne purent qu'interpréter de la manière suivante: '' Que l' hécatombe soit ! ''



- Maître Ombrelune, avant toute chose, j'aimerais que l'on reparle de ce suj …


Je sursautais, lâchant un cris de protestation tout en me retournant et en me frottant le sommet du crâne … Tout ceci pour apercevoir le droïde ricaner en faisant virevolter la lame de son sabre en cercle au dessus de sa tête en fin de parcours …


- Bouge toi gros tas.

- Pardon ?

- Alors, jeune catin !! Tu vas te sortir les doigts du fion ?

- Quoi ? … Mais va donc rouiller dans ton placard ...


Je m' étais retournée vers lui tout en levant un surcil d'un air sérieusement blazé. Et, pour faire bonne figure, j'avais lancé la poignée du sabre dans sa direction. Néanmoins, ce ne fut guère la vision houleuse de la boite de métal articulée que mes amandes aperçurent, mais bien son talon acéré qui choyait inexorablement et honteusement vers ma petite frimousse qui exprima alors une vive expression de surprise. Toutefois, et à son grand regret évidement, j'avais eu l'instinct de dépasser ma stupeur pour bondir sur le côté tout en effectuant une rotation arrière du bassin puis estimant qu'une distance entre mon affable personne et mon belligérant s'imposait, je sautais en avant par une roulade et reculais tout en gardant la bestiole ferrailleuse dans mon champs de vision ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Mer 12 Sep - 22:08

Anaru semblait tout simplement désespérée. Alors qu’Arsenicia se contentait d’hausser un sourcil devant chacune de ses suppliques, celle-ci ne semblait absolument pas décidée à se battre telle que son maître venait de lui demander. Elle souhaitait discuter apparemment … La Jedi soupira, mais se promit de l’écouter tout à l’heure, lorsqu’elle aurait mordue la poussière car à ce rythme, elle allait vite être au tapis … Aller, Anaru, essaye … Le droïde ne la laissa guère continuer, cependant, car il attaquait. D’un mouvement habile, il venait de la frapper à l’arrière du crâne, s’arrêtant en faisant virevolter sa lame au dessus de sa tête métallique, ses yeux jaune fixant la jeune Zelosienne.

Le petit dialogue qui s’en suivit ne manqua pas de faire rire la Grande Maîtresse Jedi, qui demeurait debout au dessus des deux combattants, bien que combattant était un grand mot dans le cas d’Anaru, qui ne semblait aucunement décidée à bouger. Cependant, pour faire bonne figure elle lui lança une poignée de sable au visage, rien de très utile cependant étant donné qu’il s’agissait d’un droïde et que ses yeux ne pouvaient être accommodé avec du sable … A la première attaque du droïde, la jeune femme eu tout de même la présence d’esprit de bondir sur le côté pour esquiver, gardant ensuite le droïde dans son champ de vision.

Le duel qui suivit laissa Arsenicia totalement … blasée. Elle soupira longuement tandis qu’Anaru s’acharnait à esquiver les coups du droïde après avoir lancé son sabre à la figure de celui-ci, ce qui ne fit pas grand-chose … mis à part que le droïde l’insulta encore plus, énonçant des quolibets que même l’Arcadienne, pendant sa longue vie, n’avait jamais entendus. Au moins, une chose est claire, elle ne veut pas utiliser de sabre laser… Par la suite, d’un ample mouvement dans lequel la Grande Maîtresse Jedi sentit la Force s’activer, son apprentie envoya le droïde hors de l’arène. Celui-ci s’écrasa lourdement sur le sol, cabossé mais encore en état de marche.

- Saleté …

Soupirant, Arsenicia leva son regard vers le droïde qui, déjà, se remettait debout, ce qu’Anaru n’était pas à mesure de voir depuis le fond de l’arène. D’un bon, l’être de métal se retrouva sur la jeune Zelosienne, bien décidé à la punir pour se vole plané. De plus, comme elle avait désobéi à la consigne de son maître, à savoir ne pas utiliser la Force, l’Arcadienne fronça quelque peu les sourcils puis lança la Force vers son apprentie, utilisant sur elle la Suppression de Force afin de couper son lien.

Dès qu’elle fut frappée par ce pouvoir, l’effet fut immédiat. La jeune Zelosienne tomba à genoux et se teint la poitrine, signe évidement de son mal être. Arsenicia fut quelque peu surprise, elle n’avait pas imaginé que la connexion de son apprentie était si puissante, si profondément ancré en elle … cela expliquait pourquoi Anaru voulait comptait uniquement sur la Force pour se défendre … le droïde donna un violent coup de pied à la Padawan, qui se fracassa contre le mur le plus proche. Lorsqu’elle retomba dans le sable, elle ne bougeait plus, dans les vapes.

Arsenicia dégaina son sabre laser plus vite que le vent et lança celui-ci sur le droïde, qui fut sectionné en deux. Elle sauta ensuite dans la fausse et se porta aux côtés de sa Padawan, son sabre laser dans la main. Délicatement, l’Arcadienne prit Anaru dans ses bras et regagna le niveau du sol, où elle déposa doucement la Zelosienne. La Force lui était revenue, bien entendu. Arsenicia n’avait pas poussée l’exercice plus loin, vu la réaction que la jeune femme avait eut dès que son lien avait été coupé. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, la Maître Jedi passa sa main derrière sa tête pour l’aider à se redresser, lui tendant un morceau de chocolat noir de l’autre.

- Et en plus ... vous tentez de m'empoisonner ? lui dit-elle d’une voix morne, pâteuse.
- Non, je t'ai fais assez de mal pour aujourd'hui.

Pour seule réponse, elle se mit convenablement sur son séant et prit le morceau de chocolat noir, dans lequel elle croqua aussitôt. Tandis qu’elle l’engloutissait, Arsenicia se mit en tailleur et observa sa jeune apprentie, l’air véritablement concentrée, les mains jointes sous son menton.

- Tu me rappelle une autre représentante de ma race, Maître Fay. Tu es comme elle, tu ne veux pas de sabre.

Anaru releva aussitôt son minois vers Arsenicia, celle-ci ayant captée son attention en prononçant ce simple nom.

- Je ne l'ai pas connue, si c'est ce que tu pense, elle est morte avant ma naissance, mais ... disons que j'ai la chance d'en savoir plus sur elle que le commun des mortels. – Arsenicia prit elle-même un morceau de chocolat et croqua dedans – Elle avait une puissante connexion avec la Force, comme tout Arcadien en fait … Mais grâce aux Jedi elle a pu utiliser tout son potentiel … Elle me rappelle beaucoup mon premier maître.
- J'en ai entendu parler... dans un livre
- Ca ne m’étonne pas, moi aussi j’ai lus tout ce qu’il y avait comme informations à son sujet… tu veux être comme elle, n’est-ce pas ?
- Je veux apprendre comme elle. Pour uniquement à avoir me servir de la force. Je ne veux jamais à avoir à me servir d'un sabre, je ne comprends pas pourquoi c'est obligatoire.
- Mmh … C’est particulier comme formation, il te faudra t’entrainer pour être très endurante, utiliser la Force aussi souvent avec une telle intensité est fatiguant. Mais tu sais, même Fay dû passer ses épreuves avec un sabre, c’est après qu’elle l’a abandonné.
- Je sais pertinemment ce que je souhaite. Je trouve que m'entrainer à utiliser le sabre serait une perte de temps dans mon apprentissage, alors que je compte d'avance abandonner cette voie. A la place, je pourrais apprendre autre chose, et j'aurais une meilleure compréhension de la Force
- Dans ce cas ... Qu'il en soit ainsi. » Répondit-elle avec un sourire qui semblait vouloir dire autre chose.

La Grande Maîtresse Jedi se releva en s’appuyant sur sa main puis abandonna sa bure au sol, déposant ses sabres laser dessus. Elle se tourna ensuite vers Anaru.

- Aller dépêche toi ! Je veux voir tout ce que tu es capable de faire.

D’un saut, Arsenicia se retrouva au fond de l’arène. Bras croisés sur sa poitrine, elle attendait désormais la venue de sa jeune padawan. Anaru était douée avec la Force et elle devait avouer être particulièrement curieuse de voir ce qu’elle saurait faire. Bien sûr, pour ce petit duel la Jedi n’allait pas utiliser tout son potentiel, cela ne servirait à rien, Anaru avait besoin d'entrainement avant de pouvoir tenir tête à la Grande Maîtresse Jedi dans un duel de Force.

- Prête ? C’est parti ! dit-elle, lançant dans la foulée une poussée de Force vers la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Dim 30 Sep - 19:16

Un petit air contrit sur mes traits, j'observai avec dépit le rictus qui s'était illustré sur les lèvres de ma Maître, dont le fin mot venait d'imposer un terme à notre précédent débat. Elle n'avait rien dit de plus. Néanmoins, je n'avais jamais eu besoin de mot afin de discerner clairement les sentiments, les ressentiments, ou bien même les arrières pensées de la peuplade ... Non, puisqu'il y avait toujours cet instinct sensoriel et d'éther qui venait me murmurer la teneur exacte du fluide de pensées de ceux qui m'entourait ... Ainsi, je n'eu nul problème à entendre que sous ce silence, des sous entendus dissous s'avancent. Je repliais mes genoux sur moi même, mes fesses collées sur le sol de pierre, et les enlaçais de mes bras afin de poser ma tête sur les rotules une mine songeuse exprimant mon état de rêveuse soucieuse.


Je ne voulais sincèrement pas à avoir à toucher une arme, et l'unique pensée d'imaginer qu'il me faudrait écorcher la chair, dérober des souffles vies ou meurtrir à jamais l'unité de l'équilibre organique d'une âme lambda me révoltait d'autant plus que ces images me révulsaient. Outre le caractère peu alléchant de cette option, l'idée de suer dans des alternances de salves hargneuses, de m'exhorter par des rythmes de valses houleuses à la destinée meurtrière, ou de cogner jusqu'à ce que le sang d'en face suintent à l'infection, du fond de mon être, ce n'était indubitablement pas la voie que je devais suivre. J'avais toujours su que tôt ou tard, il me faudrait bien m'en approcher, puisque lorsque j'avais intégré l' Ordre, j'en étais pleinement consciente, et ainsi m'étais je résolue à m'y soustraire, néanmoins, avec le temps, mon indéniable esprit de végétal obstiné ne s'en était jamais contenté. Toujours avait il rechigner de porter l'arme, et son opinion revêche n'était guère résolu à se taire …


Mes Maîtres avaient beau prôner qu'ils s' agissaient davantage d'un moyen de protection, moi, je n'y voyais là que le refoulement d'une contraction profonde. L'usage de la violence n'était elle pas en opposition avec notre Code ? Évidement, je pouvais comprendre son usage. La maxime courante, '' Qui veut la Paix, prépare la Guerre '' était loin d'être injustifiée, je le reconnaissais !! Mais il fallait bien être un adulte pour sortir ce type de rengaine absolue... D'un point de vu pratique, si je voulais préserver les miens en vie, il fallait bien que je sache les défendre non ? Et pour cela, m'initier au sabre laser était sans nul doute, le moyen le plus rapide ? Le plus efficace pour parvenir à ce but. Toutefois, j'avais le sincère sentiment que souvent, mes chers adultes oubliaient que c'était là un double tranchant … Vengeances, douleurs, peines … C'était bien le seul résulta que leur jouet laser pouvait escompter …


Oui, bon, la dessus, j'étais de mauvaise foi … Alors quoi ? Devions nous tous abandonné nos sabres pour devenir aussi doux et vulnérables qu'une maman bantha ? Bien-sur que non. Et je ne forçais personne à le faire. Mais qu'en retour qu' on ne m'enquiquine pas avec. C'est vrai quoi !! Qu'est ce qu'ils avaient à empêcher qu'un tiers de leur effectif, à savoir, moi ! Décide de renier l'usage du sabre ? J' étais toujours d'une utilité quelconque ! Puis, l'Ordre avait déjà à mon sens, suffisamment de boucher pour jouer sur l' échiquier galactique. Et là où ils bloquaient, la Force et moi, saurions sautez par dessus l' énoncée du problème présenté ! Là, où mes inexploitées capacités de guerrière se terraient sous le sol opiniâtre de ma volonté, eux contrebalanceraient mes faiblesses à coup de lames dévastatrices …


Peu n'importait que mes convictions me vaillent des susurres déplacés, qu'on vienne à m'en considérer comme une âme frêle et faible ou une hippie teigneuse qui se ferait estoquer par le premier psychopathe croisé … J'en avais cure, ou presque. Malgré tout, je comptais enquiquiner mon monde encore longtemps. Je savais que je pouvais compter sur la Force et ma ténacité, ainsi que mon indéclinable débrouillardise pour exploiter tout les filons possible et impensable afin de me dépêtrer de toute les situations qu'il me sera donné d'affronter … Et la Force sait à quel point, celle-ci y travaillait d’orfèvre …


Je secouais légèrement mon menton afin de le blottir tranquillement entre mes deux genoux, mais, interrompant ce geste en plein élan, j'entendis l'appel interpellé de la Jedi qui manifestement, m'attendait. Je relevais mon faciès de lutin aux lueurs étonnées, intriguée par cet appel qui m' évadait de la détresse de mes sombres pensées à nuancer. Mes amandes s'arrondirent, mes surcils se courbèrent en dévisageant l'arcadienne, puis ils se posèrent sur sa bure apposé au sol, ainsi que sa paire de sabre qu'elle avait sans nul doute déposé sur la face de la terre alors que j'étais enlisée dans les décombres de mon introspection.



- Allez dépêche toi ! Je veux voir tout ce que tu es capable de faire.
- Ah …



M'executant donc, je me relevais, pas véritablement rassurée, mais néanmoins, satisfaite de pouvoir passer sur autre chose. D'ailleurs, mes éclats de jade s'étaient à nouveau raviver de leur teinte lumineuse et minutieuse. Scrutant la Grand Maître fondre dans la cavité de l'arène, je pris une inspiration d'un air résolu. Entamer un combat de Force avec ma Maître ... Je l'avais bien cherché. Néanmoins, je l'imitais pour atterrir tranquillement et dans un son mat sur le fond de l'arène qui me paraissait toujours aussi oppressante ... Je m'écartais de ma Maître, avec un oeil défiant pour la jauger, tout en me mordillant la lèvre afin de retenir un sourire ...


- Prête ? C’est parti !


À peine ses cordes vocales avaient elles terminé leur office, qu'une onde d'énergie souleva des volutes de poussière fusa furieusement vers ma petite personne, je plongeais derechef sur le côté afin de l'esquiver, et bien que j'avais eu le réflexe de réagir assez tôt, ma course se vit légèrement influencer par la vague. Néanmoins, dans ma glisse, je m'étais laissée porter par la cinétique et cela afin, de toujours garder une distance. En me relevant, je levais une main vers elle, et fis de même, une nouvelle vague d' éther traversa alors la salle, moins impressionnante que celle de ma Maître certes, mais loin d'avoir voulu joué les impressionniste, j'avais surtout usé de ce geste afin de l'occuper ne serait ce qu'un bref instant, pour que puisse mon esprit s'étendre vers cette dernière, mais en visant principalement l' une de ses chevilles, et ceci afin qu'elle perde l'équilibre ...


Avec un léger soubresaut, je fondis vers elle, me lançait dans une roue lors de laquelle, j'en profitai pour attraper une poignée de sable, et alors que mon mouvement circulaire se terminait, j'en relâchais le contenu sur elle alors que ... '' Vlam !" Je traversais le chemin inverse en arrière après avoir été soulevé de terre et ceci, non sans oublié de percuter la parois du mur. Le souffle coupé, je glissais jusqu'au sol, sonnée. Je secouais de la tête comme pour me réveiller, et m'efforçais de me relever d' aplomb pour étendre mes deux mains en avant afin de bloquer une nouvelle poussée de Force. Je ne la bloquais pas littéralement parlant. En réalité, je venais de m'entourer d'un halo protecteur qui avait de sorte fait dévier la missive énergétique de ma maître, pour la laisser s'exprimer de part et d'autre de mon corps. Mes pieds avaient glissé en amont sous l'effet du sol tremblotant, je m'étais crispée sous la demande de cet effort toutefois, mon indéniable obstination en avait eu raison, et c'est suite à trois bonds sautés, à un revers de main lors du second saut pour faire dévier un objet qui semblait déterminer à me percuter en pleine tête, et à un coup d'oeil en direction de la Jedi, puis sur un point de la salle, que j'effectuais une nouvelle roulade, plongeant en avant pour éviter un autre projectile, et qu'au passage ma main s'accrocha de nouveau à une nouvelle poignée de sable ...


Ma gestuelle prenant fin, je lâchais bien évidement la poignée de sable, mais, loin de vouloir réutiliser une astuce surjouée, j'attirais vers moi, un objet que j'avais précédement jaugé du coin de l'oeil, ce dernier étant une sorte de long drap sale et dépouillé de toute coloration à force avoir trainé ici et là, je le fis soulever entre Arsenicia et moi, chose qui fit qu'elle me perdit de vue pendant quelque seconde. Et à l'instant, où le drap n'entachait plus sa vision, il n'y avait plus une zélosienne qui crapahutait et s'entichait d'échapper aux salves que sa maître concoctait, mais bien deux zélosiennes qui se mouvaient sans cesse, dont l'une se permit l'effronterie suivante ...



- Bouh !


Elles éclatèrent de rire en duo, alors que l'une fit mine d'envoyer une poussée de Force des bribes de particules faisant mine de se soulever, l'autre, envoya la tête du droïde en direction de la Jedi, et utilisa les restes de débris comme bouclier, en le faisant léviter à bonne distance, la différence de taille entre celle du droïde et la mienne étant suffisamment différentes pour me protéger d' éventuels retours, ou de sales tours ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Lun 15 Oct - 0:40

[Pas super, sorry =/]

La poussée de Force que Maîtresse Ombrelune lança sonna le début de ce duel. Celle-ci fut facilement évitée par Anaru qui plongea sur le côté. A peine sur ses pieds, elle lança elle aussi la Force vers la Grande Maîtresse Jedi qui leva une nouvelle fois la main pour bloquer cette vague avant qu'elle ne l'atteigne. Une poignée de sable plus tard, Arsenicia lançait son apprentie contre la paroi de pierre, la laissant sonnée. La seconde poussée de Force fut déviée par la Zelosienne lorsque celle-ci tendit les mains devant elle, créant en quelque sorte un bouclier protecteur qui scinda la poussée en deux.

S'en suivi plusieurs objets qui volèrent vers la jeune fille, tentant de l'atteindre sur n'importe quelle zone de son corps tant que cela pouvait la déstabiliser. Mais la Zelosienne était rapidement et agile, elle parvenait à esquiver ou renvoyer ce que sa Maître mettait en travers de son chemin. Celle-ci était particulièrement fière d'Anaru, bien qu'elle ne lui avait encore apprit grand-chose, elle appréciait les talents de la jeune fille pour la manipuler de cette entité mystérieuse qu'était la Force, d'une certaine façon elle lui rappelait sa propre jeunesse, lorsque Naakti lui avait apprit à... « Danser avec la Force ».
Une nouvelle fois, Arsenicia se protégea du sable que son apprentie lui envoya, mais quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas se contenter de cela ... le drap tirait entre elles ne permettaient plus à la Jedi de voir avec ses yeux, mais celle-ci pouvait toujours voir avec la Force, bien qu'elle se garda de le faire comprendre à son apprentie. N'affichant cependant nulle surprise sur ses trais, elle dévia la poussée de Force et les projectiles envoyés par la jeune fille et la fausse jeune fille...

Jusqu'ici, la Grande Maîtresse Jedi avait été très statique, elle n'avait quasiment pas bougée, se contentant d'envoyer divers objets vers son apprentie ainsi que quelques poussées de Force. Mais maintenant, elle allait jouer à son tour ... Rapidement, la Jedi écarta les jambes, elle se baissa et évita ainsi un projectile puis posa sa main au sol. S'en suivit une onde de choc qui fit trembler toute l'arène mais également tomber la jeune Zelosienne, la vraie Zelosienne. D'un bon, la Jedi fut sur Anaru qui évita l'attaque en roulant sur le côté ... Ce duel de Force se transforma rapidement en duel physique, car la Jedi n'hésitait pas à utiliser son corps pour porter des coups à Anaru tout en modérant sa force, bien entendu ! Il n'était pas question de réellement la blesser. La Force combinait aux arts martiaux maîtrisés par la Grande Maîtresse Jedi formaient une arme redoutable et bientôt, l'Arcadienne décida de corser les choses.

Soudainement, elle disparue, elle s'évapora dans l'air comme si elle n'avait été qu'une illusion ... Puis, soudainement, trois Arsenicia vinrent rejoindre les deux Anaru, décidées comme jamais à faire mordre la poussière à la jeune fille ... Mais avant à la pousser dans ses derniers retranchements pour qu'elle utilise tout son potentiel.


« Alors, jeune fille ? Prête ? »

L'instant suivant, les trois illusions qui paraissaient pourtant très très réelles fondirent sur Anaru ... car oui, la véritable Arsenicia observait ce spectacle, dissimulée dans un coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   Ven 11 Jan - 10:46

Mon clone spectral venait de sauter en l'air vers l'arcadienne lorsque soudainement deux autres apparitions de ma maître s'étaient instantanément matérialisées face à l'acuité de mes éclats d'âmes et s'en allèrent se mélanger les unes aux autres. Impossible alors de distinguer de visu qui de ce trio bleuté était ma mentor de chair et d'os. Je m'étais momentanément arrêtée pour que, mon doublon et moi même puissent, les jauger du regard, de nos amandes flamboyantes de ce vert inhumain dont le sur-cil gauche les surplombant s'éleva, un sourire mutin amplifiant en magnificence mes airs de péronnelle s'étira sur mes lèvres malicieusement amusées en avisant les triplets dont nous ne manquions point de répondre à l'injonction proféré par ces dernières … Ma frimousse décidée et farouche ne pouvait que témoigner de ma constance à œuvrer sans vergogne envers l'exercice que m'imposait la Jedi. Ouvertement feintée, mon double prit pourtant une expression placide, d'où un flegme palpable amplement lisible sur ses traits s'illustrait tandis que ses mains s'étaient disjointes en l'air, s'étirant dans une mimique de fatigue, alors que sur mes propres traits, mes allures mutines n'avaient pas pour le moins du monde dégrisés et perdus leur malices ; je venais directement d'envoyer une brève onde de Force vers l'un des doublon qui s'était rapproché de trop près à mon goût, et sans demander mon reste je repris le fil de ma course en scandant :


- Nous vous attendions déjà !


Dans un étrange nuage teinté et violacé, au sein de la main de mon propre doublon sembla alors se matérialiser une épée de fer, la silhouette verdoyante du clone, s'éleva en l'air par un saut aérien finement dessiné pour aller à la rencontre de l'un des triplicata qui venaient m'assaillir à tour de rôle. J'orchestrais ses mouvements de façon à ce qu'elle tente une attaque verticale descendante, mais la forme verte qui fut précédemment mon Reflet, se dissipa à cet instant, une nuée opaque explosa à hauteur de l'apparition adverse, et alors sur le sol, de multiples successions d' explosions se répercutèrent ici et là, gênant et troublant l'avancé de mes adversaires, de par leur leur soudaineté et la force que mon imaginaire s'évertuait à procréer ...

J'évitais alors de me manger un mur, exécutant une roue sur la gauche, puis roulant à terre et me relevant sans perdre d' élan : une nouvelle vague d'éther venait de parcourir la salle ovale soulevant de fines volutes de sable sur son passage ... Je lançai un coup d'oeil furtif sur le côté guettant l'arrivée prochaine d'une quelconque riposte de ma maître, et de ses doublons. En parallèle, mes cellules nerveuses débattaient quant à la manière de s'extirper au plus vite de ce petit défit. Plutôt que de chercher à atteindre l'une ou l'autre, jusqu'à l'essoufflement, je comptais bien me servir de ma petite cervelle effrontée afin de déceler où se trouvait l'impasse et où se situait ma maitre. La conclusion ne tarda toutefois pas à percer le voile de l'inconstance qui m'avait laissé quelque peu hésitante lors des premiers instants, ayant rapidement constaté qu'aucune des trois femmes que mon regard percevait n'étaient, ou au moins, ne semblaient pas si réelle qu'elles en avaient l'air.

Le principe en soi de ce type d' illusion était de tromper la vue et la vision, bien que celle ci fusse un fruit de l'esprit. Des indices, telles que des sons, des traces de passages ou des marques naturelles mais néanmoins inexistants pouvaient être des indicateurs de … réalismes disons. Puis en dépit de l'acharnement que présentait l'arcadienne à m’empêtrer dans l'incessance de ses attaques, tachant de survivre à ses assauts, j'avais eu l’assiduité de fouiller de mon esprit la pièce, à la recherche des différentes composantes qui la meublait et qui l'habitait. C'est ainsi qu'il me fut possible d’apercevoir, et de comprendre, que ce qui se tenait devant moi malgré la fluidité de leurs mouvements, la finesse qui asservissait mon aveuglement, qu'au sein de la Force, l'énergie omnipotente qui constituait n'avait pour ainsi pas de véritable constitution. À dire vrai, c'était bien plus complexe que cela mais j'estimais ne pas me détourner d'un semblant de vérité.

Rien de particulier aux premiers abords. L'aura présente et calme de la Jedi était là, baignant dans ce flot éthéré assourdissant mais prospère, tel un lac de miel se déversant dans l'affluent de son fleuve grondant. La même impression, la même présence s'imposait par trois fois à mes sens. Toutefois, à force d' observation et de contemplation, il parvenait évidement qu'un trouble, un malaise instable demeurait. Où étaient donc l'échos du battement de cœur ? Où se propageait l'agréable chaleur des pulsassions sanguines qui s'écoulait au sein de son organisme ? Si le soulèvement de poitrine sous-jacent d'une respiration était pour le moins visible, son fluide colporteur d'oxygène nourricier, lui restait défaillant ... Dans le concret, tentez d'user d'une technique tel que le Malacia et vous comprendrez qu'il est futile d'attenter à la vie d'une apparition puisque celui ci n'est que factice et malice … Un être de chair était bien plus qu'une simple soumission de la vue. Des interactions multiples, innombrables et perpétuelles s'effectuent en permanence au sein de n'importe quel organisme. De la même manière que cet astre dont l'on admire la beauté à son levé, s'il est si doux à et apaisant à la vue, voir envoutant, il suffirait de s'y pencher un instant afin de déceler l' harmonie de sa complexité.

Finissant dans le tas, je roulais sur moi même, terminant d'envoyer un nouveau projectile vers l'un des triplet de manière hasardeuse, ne cherchant plus qui était ou n'était … Puisque maintenant, je savais. Je fermai mes amandes, avec mon petit sourire en coin, rehaussant inconsciemment mes agréables pommettes, et engendrai une nouvelle création : Une brume s'éleva alors, s'intensifiant, s'opacifiant, se noircissant et recouvrant la salle. Profitant ainsi d'un moment de répit, j'usais de ce même don que ma maître m'avait enseigné lors de notre sortie nocturne. Je Retirai ce voile qu'elle m'avait imposé, déchirai son opacité et patientai que son onde se meurt dans le lointain, et je sentis ... Il ne resterait ainsi qu'un spectre froid, une soupe insipide et dénuée de vie en dépit de sa bonne volonté à leurrer mes perceptions matérielles, à tromper dument mes sens évanescents … Et enfin, je la décelai …

Non sans stopper mon illusion, je sautais en haut de l'arène en silence, me faufilait dans un recoin de la la salle qui offrait toutefois une vision d'ensemble des plus plaisantes, enjambai un banc et m'arrêtai nette devant la source de tant d'énergie dépensée embusquée, lui coupant toute retraite :


- Ahah !!


M'exclamai je avec un ton théâtral. Je replaçais une mèche verte choyant devant mes iris par dessus mon visage d'un geste altier et lançais avec un de mes fins sourire :


- Alors on fume en cachette ? … Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entrainement [PV : Anaru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrainement [PV : Anaru]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: