Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre avec la reine [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rencontre avec la reine [Terminé]   Dim 12 Aoû - 22:07

    Un dicton bien connu disait le plus souvent « Après l’effort, le réconfort », mais cette fois, la demoiselle l’avait fait mentir en inversant les deux. Son calendrier professionnel l’y forçant, elle avait fait venir sa maitresse avant d’aller à son rendez-vous avec la reine de Naboo et maintenant, elle ne pouvait se permettre de différer plus longtemps l’entrevue. Pourtant, cela ne l’empêcha guère, une fois seule, de rester immobile, les bras croisés, essayant de soupeser le poids de l’éternité. Passer une vie sans âge à observer les changements galactique, c’était terriblement tentant et effrayant à chaque fois. Aucune chose n’était parfaite, il y avait toujours un revers sur la médaille, cela, la demoiselle l’avait très vite appris. Toutefois, elle savait déjà qu’elle décision elle prendrait, jamais elle ne laisserait sa maitresse seule en proie à la même dépression que lors de la perte de son premier amant. Cette fois, cela serait différent, tout ce qu’elle avait à faire, c’était survivre à cette maudite guerre à venir, et pour cela, elle devait gagner du temps.

    C’était exactement ce qu’elle s’apprêtait à faire aujourd’hui : Naboo était l’un des systèmes les plus attachés à la démocratie ainsi qu’aux Jedis, un véritable phare culturel au sein de la galaxie. Si le système quittait l’Alliance Galactique, il s’agirait d’un choc pour cette dernière tout autant qu’une sécurité supplémentaire au sein de la Confédération : Naboo serait toujours farouchement opposée à une intervention armée et tenterait toujours de privilégier la négociation. Avec leur aide, Sarisa aspirait à pouvoir maintenir muselée les velléités des fanatiques de l’option armée, au moins le temps nécessaire d’offrir au régime naissant une force armée capable de tenir en échec celle de l’ennemi, qui n’hésiterait guère à prendre l’initiative en cas de conflit. D’ailleurs, il semblait à l’Hapienne que le temps jouait contre l’Alliance et elle ne comprenait pas pourquoi celle-ci restait paralysée, peut-être s’était-elle encore enlisée au sénat ou craignait-il d’avoir trop de perte. Elle devait en tout cas mettre ce temps à profit afin de pouvoir renforcer la position et les convictions de cette Confédération.

    Elle retourna d’abord toutefois dans son appartement afin de pouvoir se changer. Elle ne pouvait risquer de se présenter avec une tenue Arcadienne au palais royal de Theed. Même si cette planète était pratiquement inconnue, aucun signe pouvant la relier à sa maitresse ne devait filtrer, malgré que cela soit un crève-cœur, elle devait assumer cette responsabilité afin de lui éviter tout problème dans le futur. Elle garda toutefois précieusement la tenue, elle l’emporterait avec elle et la garderait pour l’avenir, elle savait qu’elle aurait l’occasion de la remettre, et glissa le pendentif dans sa poche, de tel sorte à pouvoir le toucher en cas de besoin. Elle était militaire, elle outrepasser quelque peu ses droits en allant rencontrer la souveraine de Naboo, mais elle était en mission officielle pour la souveraine d’Hapès et Tenel Ka lui avait promis son appui. Elle pouvait donc se préparer tranquillement. Elle opta finalement pour une robe de Naboo de couleur violette, qui lui allait fort bien, et se dirigea vers l’entrée.

    Elle serait conduite au palais en speeder par les forces de sécurité de la reine. Ses derniers savaient se battre et ils étaient déterminés à protéger la reine de Naboo, mais ils n’étaient pas assez nombreux et pas assez bien équipé pour pouvoir faire face à l’invasion d’une armée étrangère. Il y avait les forces Gungans, mais il s’agissait avant tout de primitif et malgré leur grand courage, ils n’étaient pas équipés pour une guerre de longue haleine. Si Naboo changeait de camp, cette dernière serait forcée de compter sur les autres pour se défendre en cas d’attaque, mais Sarisa faisait confiance à Tenel Ka pour ne pas laisser tomber la monarchie constitutionnelle de Naboo. Après tous, les reines n’étaient pas si nombreuses dans la galaxie, elles devaient bien essayer de se soutenir un peu les unes envers les autres. En arrivant à Theed, la confédéré put rapidement constater que la cité capitale de Naboo n’avait pas changée, elle était toujours aussi prospère et magnifique, et elle semblait être un véritable havre de paix et de liberté.

    Les gens de Naboo étaient loin de la guerre ou des petites mesquineries politiques, ils vaquaient à leurs occupations sans faire attention à la silhouette dans la navette de transport royale escortée par les gardes. Une invitée de marque, mais ce n’était guère rare au sein de la petite monarchie. De tous les bâtiments, le palais de Theed était le plus beau, le plus grand et celui qui imposait le plus le respect, aussi bien que la fierté des gardes. Une fois arrivé, ils furent les premiers à descendre, ouvrant le passage pour laisser l’Hapienne passer ensuite. Cette dernière retint sa robe pour ne pas tomber en descendant d’une main, offrant l’autre au capitaine de la garde qui avait eu l’amabilité de tendre la sienne pour lui offrir un appui, puis ils poursuivirent leurs chemin jusqu’au palais. Une fois à l’entrée, ils firent une haie d’honneur et se stoppèrent. Désormais, elle savait qu’elle n’avait plus qu’à attendre que la souveraine de Naboo fasse son apparition pour venir l’accueillir. Son esprit avait construit une image de cette dernière, qu’elle n’avait jamais rencontré, assez proche de celle de Padmé Amidala, mais elle secoua la tête pour la chasser de son esprit, chaque reine devait être différente tout de même…
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   Lun 13 Aoû - 4:27


    Personnage incarné : Reine Anastasia, de Naboo.


    La Reine Anastasia était une très belle jeune femme. Le teint clair, sans pour autant être pâle, elle possédait de beaux cheveux de jais délicatement ondulés qui cascadaient sur ses épaules jusque dans son dos. Ses yeux étaient d'un bleu profond et reflétaient un certain calme. Ses sourcils étaient bien dessinés et sa peau était lisse et sans défaut tout comme ses trais, preuve visible du soin qu'elle portait à sa personne.

    Actuellement, la Reine portait une magnifique robe bleue qui se mariait à la perfection avec ses iris. Son maintient pouvait être qualifié de royale tandis qu'elle lisait quelques lignes sur son datapad personnel, assise à son bureau. Contrairement à la célèbre Padmée Amidala et à celle qui lui succéda, Anastasia préférait des tenues et un maquillage simples plutôt que celles portées jusqu'ici par ses prédécesseurs. La Reine était très proche de son peuple, de plus elle jugée ce genre de tenue relativement démodé tout en étant fort encombrante. Peut être qu'un jour elles reviendraient à la mode comme ce fut le cas avec Amidala, mais temps qu'Anastasia serait la Reine du peuple Naboo, jamais elle ne porterait ce genre d'accoutrement. Celle-ci attendait l'arrivée de la jeune Sarisa Shi'Sima, Commandante des Forces Armées Confédérée. L'ancienne Jedi était, malgré son statut de Confédérée, la bienvenue sur Naboo. Après tout, l'Alliance et la Confédération n'était pas en guerre alors pourquoi interdire de séjour Sarisa ? De plus, Naboo resterait toujours une planète libre. Anastasia savait ce pourquoi la Hapienne venait et elle savait également que dans les heures à venir Naboo allait peut-être être bouleversée, mais cela ne dépendait pas uniquement de la jeune souveraine car le Roi Gungan, Boss Niaiz, devait également être d'accord. Il fut un temps où l'avais des Gungans n'était guère nécessaire, mais ce n'était plus le cas depuis le temps d'Amidala, justement.

    Soudainement, trois petits coups secs lui firent lever la tête. Les sourcils arqués, elle était prête à réprimander celui qui venait d'interrompre ses pensées, mais lorsqu'elle se rendit compte qu'il s'agissait de l'un de ses conseillers elle se ravisa et l'écouta. Shi'Sima était en route pour la Palais et n'allait plus tarder à arriver. Anastasia avait dépêchée une escorte pour la jeune femme, elle ne tenait à ce qu'il lui arrive quelque chose, surtout pas non ! La jeune Reine se leva donc avec grâce de son imposant fauteuil, abandonnant son datapad sur son large bureau en bois massif, et suivit son conseiller. Sa robe bleutée épousait sa silhouette élancée à merveille et dessinait magnifiquement ses courbes délicieuses. Elle c'était même permit un décolleté tout en restant raisonnable, bien entendu ! A son coup, elle portait une chaine en argent, celle-ci retenait un pendentif du même métal représentant un croissant de lune sur lequel une petite fée était assise. Le bijou était finement travaillé, un travail magnifique fait par des mains expertes. Aux oreilles elle portée de grands anneaux également en argent, mais très simple par rapport à son collier. Pour garder ses épaules et ses bras nus au chaud, elle avait passé un foulard de la même couleur que sa robe.

    Elle fut rejointe par le Roi Boss Niaiz, qui se trouvait dans le Palais depuis déjà quelque heure mais qui avait préféré attendre dans les appartements lui ayant été alloué plutôt qu'auprès de la Reine. Même si celle-ci ne le dirait jamais, elle était bien heureuse que Niaiz soit resté tranquillement de son côté en attendant l'arrivée tant attendue de la Confédérée. Elle aimait bien le Gungan, mais ça façon de parler finissait souvent par lui donner mal à la tête.

    Lorsqu'elle arriva dans le Hall silencieux, Anastasia marqua un temps d'arrêt à l'autre bout de la haie d'honneur, ses saphirs posés sur Sarisa. Elle lui plaisait déjà de part son apparence. Ses cheveux, sa petite taille et son petit sourire ... Elle n'avait pas le masque de marbre des militaires de l'Alliance, cela l'apaisait énormément. Anastasia n'avait jamais été à l'aise aux côtés des militaires en règle générale, si ce n'est ceux de sa garde. Après une fraction de seconde d'arrêt, la Reine remonta la haie et s'arrêta près de Shi'Sima à qui elle tendit la main pour serrer la sienne, le tout accompagné d'un sourire afin de la mettre tout de suite à l'aise.


    « Commandant Shi'Sima, c'est un plaisir de vous accueillir en ces lieux, j'avais hâte de vous rencontrer. Je suis la Reine Anastasia et voici le Roi Gungan Boss Niaiz. »

    Son ton était chaleureux et la jeune femme ne s'embarrassait par réellement de protocole. Une Reine comme Naboo n'en avait encore jamais eu. Le Gungan salua brièvement la jeune Hapienne, puis Anastasia lui demanda de la suivre, sa garde fermant la marche. Tandis qu'ils avançaient dans le Palais, la Reine l'informa qu'ils parleraient dans son bureau plutôt que dans la salle du trône. Anastasia préférait être certaine qu'aucunes oreilles indiscrètes ne les entendent. Le chef de la garde protesta vivement, mais la jeune Reine ne se laissa pas faire et lui ordonna de rester dehors, si elle avait besoin de lui elle le lui ferait savoir.

    Le bureau de la Reine était richement décoré d'un point de vue Nubien. Boiseries, tapisseries ... il était très bien meublé. La Reine délaissa son bureau et invita ses deux invités à prendre places un peu plus loin, près d'une table basse. Trois fauteuils de hautes factures d'apparence très confortable y avaient été disposés ainsi qu'une bouteille de vin et trois verres à pied. Une fois ses invités confortablement installés et parfaitement à l'aise, elle leur servit un verre puis bus une gorgée du sien avant de prendre la parole de sa voix claire et douce.


    « Bien, nous vous sommes tout ouïe, Commandant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   Mar 14 Aoû - 19:36

    Sa réflexion ne l’avait pas trompée : la reine actuelle était très loin de celle de Naboo dans pratiquement tous les aspects : plus grande, elle laissait sa longue chevelure noire se détachée sans une coiffure particulièrement stricte ou originale, n’affichait pas l’une de ses lourdes robes cérémonielles que les rares reines de Naboo qu’elle avait croisée dans la bibliothèque Jedi portait, ni-même le maquillage blanc qu’elle aurait pourtant juré voire obligatoire. La femme qui lui faisait face était d’une beauté naturelle qui se permettait de s’afficher sans complexe, même sur Hapès, l’on voyait rarement ce genre de femme, le maquillage étant souvent de mise, même s’il était fort différent de celui des reines de Naboo. Dans le fond, ce n’était pas Sarisa qui allait s’en plaindre, elle préférait largement ceci car il était plus difficile de cerner les émotions des personnes portant un maquillage par le simple sens de l’observation et elle n’avait pas envie de faire usage de la Force pour avoir une assistance.

    Le roi Gungan lui en revanche correspondait très bien à ce qu’elle attendait de lui. Cette espèce n’était-elle donc pas capable de se renouveler ? Peut-être le roi n’avait-il aucun devoir autre que ses fonctions politiques, car il s’agissait encore d’une créature aquatique particulièrement imposante par le poids, arrivait-il à nager ainsi ? Toutefois, son expression ne semblait pas particulièrement sévère ni même agressive ou antipathique, il devait être apprécié de la part de ses semblables et c’est probablement tout ce que l’on attendait de lui. Naboo avait connu son lot de souffrance sous l’Empire Galactique, les héros d’hier étaient devenue les oppresseurs, avec un Jar Jar Binks sénateur et Panaka moff du secteur de Naboo, Palpatine n’avait pas oublié ceux qui l’avait aidé par le passé, même s’ils l’avaient fait d’une manière involontaire et sans même se rendre compte quel genre de monstres ils avaient placé au pouvoir. Aujourd’hui, ses plaies étaient heureusement pansées, mais il faudrait qu’ils se tournent vers l’avenir.

    La reine s’approcha d’elle avec un grand sourire et lui proposa une poignée de main qu’elle ne refusa guère, c’était formel et efficace, pas comme le protocole Hapien, toujours terriblement long et ennuyeux. Elle joignit le geste à la parole avec une formule de politesse peut-être plus convenue, mais qui semblait sincère. Il ne faisait aucun doute que les deux femmes partageaient un désir commun : améliorer le sort des Jedis dans la galaxie, mis à mal par l’Alliance Galactique depuis que Daala avait pris les choses en main. Bien que la situation était plus détendue qu’à l’accoutumée pour ce genre de rencontre, Sarisa était tout de même élevée dans la tradition Jedi et savait qu’elle ne pouvait se permettre de faire sans répondre, ce qui serait une entorse au protocole trop grande, et puis cette demoiselle était agréable avec elle, pourquoi n’en ferait-elle guère autant ?


    « Le plaisir est partagée votre majesté, c’est un honneur de vous connaitre, ainsi que le souverain Gungan. La reine mère d’Hapès vous transmet ses salutations les plus sincères. »

    La jeune femme suivit la reine et le roi Gungan à travers le palais, escortée par la garde royale de Naboo, dont le maintien était toujours impeccable et qui prenait son devoir avec beaucoup de sérieux. Elle le prouva d’ailleurs alors que la souveraine les mener à son bureau, le capitaine de sa garde insista pour rester, mais la reine balaya l’argument en affirmant que tout irait bien et qu’on le ferait venir si l’on avait besoin de lui. De toute façon, Shi’Sima s’en était totalement remise aux autorités de Naboo pour sa protection, elle n’était même pas armée. La demoiselle prit place sur le siège qu’on lui avait préparé et croisa les jambes en posant ses mains sur ses genoux. Elle avait prévue du vin et trois verres et le servi elle-même, une belle preuve de modestie, puis affirma qu’elle était tout ouïe sur ses propositions. Les choses sérieuses allaient donc commencée. Toutefois, Sarisa s’accorda un petit temps de réflexion en s’emparant de sa coupe afin de pouvoir boire quelques gorgées et ainsi remettre les choses à leurs places.

    Elle se devait de ne pas trahir la pensée de la reine mère, si sa mission échouait, alors elle serait encore plus en difficulté au conseil. Le soutien de Naboo a la Confédération permettrait d’adopter une position bien plus modéré et de disposer de diplomate hors pairs afin d’assurer les négociations, ce peuple l’avait toujours privilégiée a tout autre formes de communication avec les autres peuples galactiques et c’était justement ce qu’elle recherchait. Une fois qu’elle eue reposée son verre sur la table lui faisant face, la jeune Hapienne s’éclaircit la voix avant de débuter son discours, elle n’avait plus vraiment l’habitude d’une diplomatie normale, elle devait jouer de son autorité et être dure pour régler les conflits entres les différentes forces armées confédérées, mais elle avait encore bon espoir de pouvoir en faire quelque chose.


    « Comme vous le savez, Dac, le foyer des Mon Calamari, a choisi de faire ouvertement scission face à l’Alliance galactique dans l’objectif de faire infléchir cette dernière sur le triste sort qu’elle réserve aux chevaliers Jedi, gardien de la paix depuis des millénaires. D’autres systèmes l’on rejoint, parmi lesquelles l’amas de Hapès. Toutefois, ce noble objectif n’est malheureusement pas partagée par tous ses membres : nombreux sont les systèmes à ne voir que leurs propres intérêts commerciaux sur le bien collectif ainsi que la nécessité de laisser les Jedis accomplir leur devoir correctement. C’est pour cette raison que je sollicite aujourd’hui au nom de la monarchie de l’amas votre aide. »

    Elle marqua une pause, tentant d’observer la réaction de ses interlocuteurs. Si elle n’avait pas tout détaillé, elle n’avait pas recherchée non plus à évangélisé la situation politique de la Confédération des Systèmes Libres, trop de personnes ne recherchaient que leur intérêt propre dans cette entreprise et guidait donc vers la guerre, une solution qu’elle souhaitait à tout prix éviter, mais en même temps, leur entreprise était dénoncé par la propagande de l’Alliance comme une provocation et cela avait naturellement menée à l’escalade : il ne fallait guère se le cacher, les chantiers navals des deux camps tournaient à plein régime afin de pouvoir avoir un maximum de vaisseau en cas de conflit, ce qui n’était guère rassurant.

    « Votre respect pour les valeurs et les principes des Jedis sont reconnue dans toute la galaxie, c’est pour cette raison que nous sollicitions votre participation à notre conseil en tant que membre actif. Votre rayonnement culturel et votre réputation diplomatique n’est plus à faire, nous espérons qu’avec votre appui, nous pourrons obtenir des conditions prompts à une négociation et non un affrontement direct et sanglant que nous ne souhaitons pas. »
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   Mar 14 Aoû - 23:57

    Désormais tout trois assis avec un bon verre, ils pouvaient parler affaire. Croisant les jambes, la jeune Reine lissa sa robe puis releva ses saphirs vers les rubis de la Confédérée et ce afin de l'écouter. En effet, Anastasia et le Roi Gungans savaient très bien que les Mon Calamari avait fait ouvertement scission face à l'Alliance Galactique, cela avait d'ailleurs eu pour conséquence le blocus de la planète par les forces de l'Alliance. Naboo avait toujours soutenu l'Ordre Jedi. Anastasia savait très bien que Padmée Amidala avait, par exemple, était marié à l'un d'entre eux et même si ce dernier avait conduit à la mort de la belle Amidala, les Jedi n'en restait pas moins les défenseurs de la paix depuis des millénaires, comme Sarisa venait de le souligner. Au sénat de Coruscant, Anastasia était l'une de ces personnes qui défendaient farouchement les droits des Jedi, elle trouvait scandaleux la politique de l'Alliance vis-à-vis de l'Ordre Jedi, alors que celui-ci avait toujours prêté main forte au régime.

    Il était fort dommage que tous les systèmes ayant rejoint l'Alliance ne soit pas en faveur des Jedi, mais ce n'était pas non plus très étonnant. Ne serait-ce que les Hutt ... Anastasia avait cependant énormément de mal à comprendre ces derniers mais elle admirait Sarisa, car celle-ci réussissait à maintenir un semblant d'ordre, de ce qu'elle savait.

    La jeune Confédérée n'avait pas tord en ce qui concernait le respect de la Reine envers les valeurs et les principes des Jedi. Même si Naboo était pour l'heure membre de l'Alliance, l'Ordre trouverait toujours un allier en les Naboo et les Gungans. Ainsi, Shi'Sima invitait Anastasia et Boss Niaiz à rejoindre les rangs de la Confédération. Dire que les deux souverains ne s'y attendaient pas été un mensonge. Pourquoi Sarisa serait-elle venu si ce n'est pour leur proposer de rejoindre les rangs Confédérées ? Ainsi, ni le Gungan ni l'humaine ne montra un signe de surprise. Boss Niaiz fut le premier à prendre la parole.


    « Ainsi, voussa vouloir que notre planète Naboo devienne Confédérée ? Mais noussa avons quoi à y gagner ? Alliance sera contre notre départ, qui sait ce qu'elle fera à nos peuples. »
    « Il n'a pas tort. Bien que Naboo a toujours soutenu et soutiendra toujours l'Ordre Jedi, je ne veux pas que nos peuples, Gungan et Naboo, soient victime de quelques représailles de l'Alliance. »
    « Mais noussa avions déjà réfléchis à votre proposition, Commandant. Noussa savions que vous proposeriez cela. »
    « En effet, votre proposition était prévisible, alors Boss Niaiz et moi-même en avons parlé. L'Alliance ne soutient plus les Jedi, elle ne défend plus les mêmes idéaux que notre peuple et je sens que cela va encore changer et pas dans le bon sens. L'Alliance prépare la guerre, Commandant, cela est indéniable. »
    « Mais avant d'accepter ... Naboo sera-t-elle protéger, Commandant ? Nous ne pouvons risquer la vie de notre peuple. »

    Il n'avait guère été aisé de convaincre le Roi Gungan lorsqu'ils c'étaient tout deux retrouvés pour en discuter et prendre une décision, ce qui évitait maintenant des heures de discutions.


Dernière édition par La Force le Ven 24 Aoû - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   Jeu 16 Aoû - 4:20

    Dans le fond, elle comprenait leurs réticences. Si les choses tournaient mal, Naboo risquait d’être en première ligne de la guerre. Toutefois, la situation actuelle n’était pas si mauvaise, Naboo était un système qui s’opposait vivement a la politique de l’alliance galactique, les plus fanatiques au sein de cette dernière verrait probablement son départ d’un bon œil, car il signerait de facto une opposition de moins a une politique encore plus répressive, mais d’autre s’inquiéterait de la contagion et voudrait faire un exemple. Les stratèges confédérés avaient bien entendu penser à tout ce genre de possibilité et misait sur une discorde entre les différents représentant du pouvoir central de l’Alliance pour gagner du temps. Dans le pire des cas, si Naboo devait être attaquée pour son changement d’allégeance, son adhésion à la Confédération la placerait directement au sein du traité de défense signé entre tous les membres et qui l’obligeait-elle à en assurer la défense… Ouvrant ainsi la voie à la guerre. L’alliance préparait la guerre, c’était indéniable, Sarisa était quelqu’un d’honnête, elle se devait de donner aux Naboo la réalité de la situation.

    « Nous savons notre situation difficile, et je ne vous cacherez pas que nous nous préparons également à la guerre, tout en mobilisant un maximum d’effort afin de maintenir la paix le plus longtemps possible, bien que je craigne que notre temps soit compté »

    Elle marqua une pause et prit le temps de boire encore un peu de l’alcool présent dans sa coupe. Elle n’était pas réellement habituée des grands discours, mais elle savait également qu’en tant qu’ancienne Jedi elle-même, elle était la mieux placée pour faire ce travail, les politiciennes Hapiennes n’étaient pas handicapée, mais elle soulevait bien trop la méfiance pour pouvoir accomplir des missions diplomatiques comme celle-ci, la reine mère savait bien ce qu’elle faisait en sélectionnant Sarisa dans cet objectif. Il était important de ne pas laisser les deux chefs d’état dans l’expectative toutefois, aussi reposa-t-elle rapidement le verre avant de reprendre la parole d’une voix claire mais également décidée, prouvant qu’elle savait parfaitement ce qu’elle faisait.

    « Si l’Alliance Galactique prend des représailles militaire contre Naboo, alors de par les obligations des systèmes signataire de notre constitution, nous enverrons nos forces militaire la défendre et ainsi, la guerre commencera… Mais nous doutons que l’Alliance prenne le risque de déclencher la guerre pour Naboo. Votre rayonnement culturel est très important et tout le monde sait votre système pacifique, une attaque sur une planète comme la vôtre terroriserait bien trop de système de l’Alliance et si certain courberait l’échine devant la puissance de feu de celle-ci, d’autre au contraire entrerons en rébellion. Quoi qu’il en soit, nous ne vous laisserons pas sans défenses, c’est une promesse solennelle. »

    Elle n’avait toutefois pas répondu à l’une des questions posées par le chef Gungan : qu’est-ce que Naboo pouvait gagner en changeant de camp ? Car dans le fond, les arguments qu’elle avait employée pouvait être facilement retournée contre elle, il était toujours difficile de faire de la politique fiction, bien trop de choses étaient en jeu pour cela. Mais encore une fois, la demoiselle savait ce qu’elle faisait et elle répondit sans détour, espérant bien que cet argument aurait de la valeur auprès de ses interlocuteurs

    « Votre intérêt votre altesse ? Il me semble simple : payer votre dette envers les Jedis, comme Dac, Hapès et Kasshyyk ont décidée de le faire. Pendant des années, l’Ordre Jedi a défendu la paix de nos systèmes, risquant la vie de ses membres sans rien attendre en retour. Aujourd’hui, nous avons une occasion unique, alors qu’un régime les persécute, de prouver notre reconnaissance pour leurs efforts. Voilà ce que vous avez a gagnez en nous rejoignant. C’est maigre, mais je pense que ce combat mérite que l’on s’y intéresse. »
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   Ven 24 Aoû - 21:30

    La Reine Anastasia tout comme le Roi Gungan n'étaient guère idiots et tout deux savaient très bien que la Confédération des Systèmes Libres préparait la guerre, tout comme l'Alliance Galactique. Il n'était pas nécessaire d'avoir un QI important pour le deviner. Cependant, la Confédération faisait également beaucoup d'efforts afin que la paix soit préservée le plus longtemps possible et même si Anastasia espérait de tout son coeur que celle-ci dure, elle ne pouvait se voiler la face. Il y aurait la guerre, c'était indéniable et seul l'unes des deux puissances vivrait après celle-ci.

    Mais au moins, Sarisa Shi'Sima s'était montrée honnête envers les deux souverains en leur avouant que la Confédération se préparait. Anastasia acquiesça lentement aux paroles de la jeune Hapienne mais ne rajouta rien, cela aurait été parler pour ne rien dire. A la place, elle but un peu de vins et décroisa les jambes quelques secondes avant de reprendre une position similaire à la précédente, son regard toujours calmement posé sur la Confédérée. A ses côtés, Boss Niaiz en était à son deuxième verre de vin et commençait à hoquetait tout en essayant de rester discret. La jeune Reine lui jeta un regard puis redonna toute son attention à la Hapienne. Celle-ci s'exprima de nouveau, sa voix claire et décidée démontrant qu'elle savait parfaitement ce qu'elle faisait, une chose qu'Anastasia appréciait beaucoup.

    Ainsi, telle qu'elle l'avait craint, la guerre pourrait éclater si Naboo changeait de camps et rejoignait la Confédération ... mais l'assurance que l'armée Confédérée viendrait en aide à sa planète lui ôta un poids sur l'estomac. Cependant, Sarisa marquait un second point. Naboo était connue et reconnue pour son système pacifiste. Si l'Alliance venait à l'attaquer, bien d'autres systèmes pourraient alors faire sécession et rejoindre la Confédération à leur tour tandis que d'autre courberaient l'échine, par crainte de subir également les représailles de l'AG. Oui, si celle-ci tentait quoi que ce soit elle risquait de perdre beaucoup plus qu'elle n'en gagnerait.

    Pour conclure, la jeune femme répondit au roi Gungan qui se trémoussa quelque peu sur son fauteuil tout en posant son regard sur la jeune femme. Anastasia se contenta d'esquisser un sourire tout en jetant un coup d'oeil vers Niaiz. Il était vrai que les Jedi avaient fait beaucoup sans rien demander en retour. En récompense, l'Ancienne République les avait éliminées et l'Alliance les persécutait. La jeune Hapienne avait raison, les Jedi méritaient bien plus que cela et même s'il s'agissait d'un maigre intérêt, il semblait tout à fait normal que Naboo vienne en aide aux Jedi alors qu'eux-mêmes avait aidé la planète lorsqu'elle en avait besoin, ne serait-ce que pendant l'air d'Amidala.

    Anastasia consulta le Gungan du regard. Celui-ci hocha lentement la tête pour seule réponse et la jeune femme se tourna de nouveau vers Sarisa.


    « Commandant, à partir d'aujourd'hui, Naboo rejoint la Confédération des Systèmes Libres et fait sécession avec l'Alliance Galactique. »


Naboo rejoint la Confédération des Systèmes Libres !
Veuillez en tenir compte à l'avenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre avec la reine [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec la reine [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: