Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Sam 15 Sep - 18:40

Dash s'étira lentement sur sa chaise et regarda tranquillement l’effondrement d'un monde. Ord Mantell venait de tomber. Oh non bien sûr ce n'était pas aux mains d'une force militaire ou politique adversaire à celle qui dominait actuellement la planète mais l'effet était le même. Des vaisseaux remplis de réfugiés quittaient le sol pour la planète, en grande partie des criminels qui avaient encore les moyens de le faire ou des hommes fortunés.

La Bourse Ord Mantellienne avait pris de violents revers ses dernières semaines et Dash n'était pas d'une blancheur immaculée tant qu'aux raisons qui avaient ruiné tout une planète. A vrai dire il était en grande partie responsable. Tout avait commencé voilà un mois plus tôt lorsque le Commissariat central, suite à son travail sur Coruscant, l'avait envoyé sur Ord Mantell. Le jeune Lieutenant de la police avait été élu en tant que chef de la sécurité Mantellienne. Et contrairement aux anciens on ne lui graissait pas la patte.

C'était en perquisitionnant entrepôts sur entrepôts, vaisseaux sur vaisseaux et même des entreprises entières qu'il avait eu l'idée d'augmenter sa notoriété Coruscantii. Si il réussissait il serait alors dans un poste très haut et il aurait accès à des opérations primaires pour la Confédération. L'Etat Major des Services de renseignements avaient versés de grandes sommes à de faux spéculateurs qui avaient achetés de nombreuses actions. Et deux semaines après le marché avait été inondé. Les banques, et leurs spécialités de paradis fiscaux, n'avaient pas trouvé le moyen d'en racheter et les criminels avaient déserté la planète.

Mais les fortunes s'étaient défaites alors que les banques s'efforçaient de les garder à flot. Les entreprises d'Ord Mantell avaient été épargnées quelques jours avant de sombrer à leur tour. Les magasins avaient fermés leurs portes ou augmentés leurs prix. Et l'Etat s'était vu piégé dans sa propre corruption, s'enfonçant. Et personne ne se déplaçait pour aider la planète. D'un côté c'était normal vu la semi-indépendance d'Ord Mantell sur le plan galactique.

Il avait fallu quelques jours à Dash pour monter un solide dossier sur les personnalités locales et fonder son propre parti politique, dont il avait pris la tête. La Fédération du Peuple et du Gouvernement (FPG) avait dès lors pris du pouvoir et les élections approchaient. Dans moins d'une semaine le nouveau gouvernement serait élu. Mais le jeune capitaine avait des projets, certains extrêmes et d'autres normaux pour son peuple. Et si il réussissait il avait trouvé un moyen d'asseoir son pouvoir, et de sauver de la ruine la planète. Mais en attendant il allait devoir battre son adversaire politique le plus fort...
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Mer 19 Sep - 22:09

PNJ : Directrice de Campagne du FPG
Les Datapads étaient clair, il n’y avait toujours aucune amélioration sur les marchés, au contraire, la banqueroute semblait encore s’accélérer et ce n’était absolument pas bon pour Ord Mantell : cela risquait d’attirer l’attention de l’Alliance sur elle, qui risquait soit d’imposer un administrateur venu de Coruscant soit de laisser tomber le système, autrement dit, tout ce que recherchait à éviter les stratèges du bureau politique du FPG. Ingrid, leur directrice de campagne, en avait autant conscience que les autres. Cette campagne électorale était décisive, elle n’avait guère le droit à l’erreur, il faudrait vaincre et cela par n’importe quel moyen, quitte à faire usage de moyen pas forcément légaux comme l’assassinat par exemple. Profondément patriote, la jeune femme ne souhaitait pas voir sa planète sombrer dans l’anarchie ou l’annexion pure et simple à une puissance étrangère. Pourtant, il était difficile d’imaginer un autre destin, tant la corruption avait pris racine sauf… Sauf si son poulain parvenait à se faire élire, dans ce cas, alors il y avait encore de l’espoir, du moins, c’était ce qu’elle croyait profondément.

Les sondages n’étaient pas mauvais, le parti, très récent, s’était créer à cause de la crise actuelle afin de la résoudre et menait des actions sur la planète entière afin d’améliorer sa popularité. Ingrid avait soutenu es actions que les Coruscanti auraient probablement considéré comme pathétique, mais elle avait choisi délibérément de s’inspirer de la Mission Impériale, n’hésitant pas à venir en aide aux plus démuni, c’était peut-être cher en ses temps de crises, mais elle était persuadée que le retour sur investissement dans les urnes serait profitable. Elle n’agissait pas du tout par charité ou tout autre chose de ce genre, non, elle était une femme politique et des mots comme ceux-là étaient depuis longtemps banni de son vocabulaire. Ce calcul n’était que pragmatique, si les pauvres votaient pour eux, alors ils remporteraient les élections car ils seraient forcément plus nombreux que les riches. Ce qu’ils feraient ensuite une fois au pouvoir pour pouvoir redresser la barre était leur affaire et non celle des autres.

Malgré tout, si elle connaissait les possibilités de succès de ce genre d’action, elle n’était pas assez stupide pour ne pas connaitre leurs limites : chaque campagne électorale se faisait contre des adversaires politiques et il fallait faire face à la fameuse épreuve du Grand Débat. En ignorant la musique complètement stupide que les chaines de télé utilisaient afin de captiver l’attention du téléspectateur, la jeune femme savait qu’il fallait trouver la petite phrase à placer au bon moment afin de pouvoir remporter le débat, la nature des sujets abordés n’avaient en réalité que bien peu d’importance, a l’heure actuelle, les élections étaient davantage des concours de charisme que des concours rationnel sur les capacités réelle d’un homme ou d’une femme politique a pouvoir assurer les plus hautes fonctions. C’est peut-être triste, glauque ou encore terriblement froid, mais la jeune femme s’en moquait totalement : elle ne souhaitait pas autre chose que voir son candidat vaincre, le reste viendrait ensuite. D’ailleurs, celui-ci ne devrait pas tarder pour le briefing d’avant débat et la demoiselle se devait d’aller l’accueillir.

Réajustant ses lunettes, la jeune femme se dirigea vers la sortie de l’immeuble afin de pouvoir rejoindre le garage à Speeder, l’endroit où son candidat arriverait. Celui-ci exigerait probablement les derniers sondages, les enquêtes d’opinions sur tel ou tel sujet et elle devait être toujours prête à lui offrir ce qu’il demandait sous peine de ne pas être à la hauteur, ce qui risquait de lui couter une belle place de ministre, car comme n’importe quel femme politique, Ingrid nourrissait la flamme de l’ambition dans son être. Elle n’allait toutefois pas attendre son candidat seule, non, elle avait les renforts de quelques gros bras d’une société militaire privée qu’elle avait engagée elle-même pour assurer le service de sécurité de la campagne, ils avaient le grand avantage d’impressionner les journalistes, ce qui était exactement ce qu’elle recherchait ! Ses derniers savaient bien que le candidat arriverait ici, et d’un geste, elle envoya ses gorilles faire le ménage pour ne pas être interroger.

Un candidat se devait d’être populaire, il devait serrer des mains, caresser des espèces bizarres, répondre aux questions désobligeante, signer des autographes… Cela n’était pas le cas pour la directrice de campagne qui en réalité était le véritable cerveau d’une campagne, peut-être d’une politique complète… Le candidat n’était rien de plus qu’un poulain dont l’objectif était e bien poser pour remporter la victoire. Ensuite les hommes de l’ombre entrait aux postes de pouvoir et exercer les responsabilités pendant que le chef d’état élu devenait la tête de gondole… Facile quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Sam 22 Sep - 16:54

Dash descendit de son speeder en sentant une boule se former dans sa gorge. L'heure était bientôt de se retrouver face aux caméras et il allait être vu, écouter et surveillé par des centaines, non des centaines voire plus de personnes. Certains étaient des ennemis qui refusaient que le FPG ne monte sur le trône corrompu d'Ord Mantell. Mais d'un côté n'était ce pas ce parti qui se disait aussi pur que le peuple de la planète et qui avait fait tomber, à l'aide d'une armée déjà corrompue, le gouvernement en montrant à quel point le crime pullulait sur la planète ?

Le jeune Capitaine était vêtu d'une façon assez martiale, composée en réalité d'un uniforme très serré mais rappelant celui des anciens républicains, d'un blanc presque immaculé. Ses cheveux étaient coupés comme à l'accoutumé très courts mais le styliste de Dash avait absolument voulu lui passer un espèce de baume, puant la graisse de nerfs et d'autres choses dont l'agent ne voulait pas connaître les origines, qui lui donnait une coupe en brosse.

Il se retrouva aussitôt harceler de tous les côtés. Lui qui était un homme de l'ombre, habitué à ne pas recevoir autant d'attentions fut surpris et peut être cela parut il sur son visage car les holocaméras pullulèrent soudainement dans le parking, traqués par les hommes de sécurité. Tant mieux si ils pensaient qu'il n'était qu'un bleu. Cela lui donnerait un petit air commun avec le peuple et ferait baisser la crainte que les deux trois autres candidats pouvaient nourrir sur lui. Dash serra les mains de ses hommes de sécurité; bien qu'il ne connaisse pas leur nom. Tant mieux si on le voyait avec des hommes puissants et craints. Il était vrai qu'on ne pouvait pas définir si Dash était un ennemi à craindre ou à railler.

Bientôt commencerait le débat et il se dépêcha d'aller voir Ingrid. Le Capitaine ne savait quoi penser de la femme qui s'occupait pour lui de la plus grande partie de la campagne. Une vraie politicienne dans l'âme elle était surtout ambitieuse d'après les rapports qu'on lui avait donné. Et elle pensait très certainement qu'il n'était qu'un homme qui faisait pour le plaisir d'être vu. Si seulement elle savait le nombre de personnes mortes pour avoir cru une chose qu'il n'était pas...

"Ingrid ! Je suis prêt pour le Grand Débat ! Dis moi qui reste il en lice ? J'espère que ce n'est pas ce fichu Quarren ! Bon... Comment vont les finances du FPG ? Et je suis assez bien dans mon rôle ? Je dois m'attendre à quelle types de question de la part de mes adversaires ?"
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Mar 16 Oct - 0:41

Le Quarren ? Oh non, pas ici. Les humano centristes avaient encore beaucoup de pouvoir et Ingrid savait bien que le dernier candidat ne serait pas lui. Certes, celui-ci avait su parfaitement se montrer véhément, mais il n’y avait aucun soucis a ce faire, il n’était pas de taille pour faire face à l’autre adversaire, celui du parti historique de l’opposition qui avait bien entendu marquer des points pour pouvoir accéder au pouvoir. Il s’agissait d’un humain, mâle, la cinquantaine, avec l’air d’un ogre dans le domaine politique, Ingrid s’en méfiait comme de la peste. Toutefois, elle faisait confiance dans son champion, même s’il commettait quelques maladresse, il restait assez efficace pour être populaire et dans la situation actuelle, c’était bien l’essentiel. Elle l’invita rapidement à la suivre afin qu’ils puissent enfin être seul et s’assurer qu’aucun journaliste ne soit dans les parages, puis une fois qu’elle était entrée dans l’ascenseur avec lui et les gardes du corps, elle se permit de prendre la parole, avant cela aurait était totalement prématuré et imprudent.

« Non, aucune chance que le Quarren s’en sortent. Au vu des sondages, vous allez avoir affaire à l’opposant historique, Simmons, surnommé l’éternel looser. Toutefois, méfier vous de lui, c’est un humain intelligent, jusqu’à présent, il n’avait pas d’espace politique, mais aujourd’hui, c’est différent. »

Elle marqua une pause, sortant son Datapad afin de pouvoir consulter en direct les données qu’il lui avait demandées, notamment concernant l’aspect financier ainsi que les différentes tendances. Elle restait un très bon élément, pas un mot au-dessus de l’autre, professionnalisme et calme semblait lui coller à la peau. Le seul souci était qu’elle était tellement bien entrainé qu’il était impossible de savoir exactement ce qu’elle allait dire avant qu’elle ne prenne la parole : les nouvelles seraient-elles bonnes ou mauvaises ? Allait-il falloir prendre des nouvelles décisions ou se méfier de telle ou telle chose ? Difficile à dire lorsque l’on pensait qu’elle semblait parler des problèmes économiques d’un ton aussi égal que les performances de son amant au lit, soit monocorde et sérieux, ce qui indiquait qu’elle ne devait pas beaucoup s’amuser pour certain ou qu’elle était tout simplement une Worker Girl, trop absorbée par son travail pour pouvoir faire autre chose.

« Nous maintenons un niveau financier suffisant. La campagne d’aide au plus démuni nous coute cher, mais elle est rentable au niveau de la popularité, l’Holonet ne parle plus que de nous ! Bon, nous arrivons au bon étage, suivez-moi, l’on se rend directement en salle de maquillage. »

La demoiselle laissa la porte de l’ascenseur s’ouvrir puis prit la tête, suivit rapidement de son champion et de ses gardes du corps. Elle savait parfaitement qui saluer et qui snobais au contraire, incarnant parfaitement l’image de la femme politique parfaite tant haï par ses adversaires, mais crainte par ceux qui se liaient d’une certaine façon à elle. Elle savait bien une chose : la politique n’était pas une affaire de petite frappe, il fallait être un tueur pour pouvoir s’imposer et cela laissait au niveau politique et parfois également aussi au niveau humain quelques cadavres. Une vision pragmatique ne pouvait toutefois que convaincre Dash qu’il avait besoin d’une femme politique comme Ingrid, capable de prendre les bonnes décisions et de lui faire connaitre les bonnes personnes. Elle laissa le jeune homme s’installer dans le siège ou les maquilleuses commencèrent à s’occuper de lui. Contrairement au traitement précédent, celui-ci semblait bien plus efficace, les chaines de télé savaient faire appel à un personnel qualifié capable d’offrir un service qui était irréprochable et Ingrid le savait bien. Il ne lui restait qu’à prodiguer les ultimes conseils à son champion avant qu’il ne se lance dans la fosse au lion. Prenant un air plus interrogateur, bien qu’elle savait en réalité ce qu’elle allait dire, elle reprit rapidement.

« Nous avons une avance confortable dans les sondages, tout ce que vous avez à faire, c’est capitaliser : marteler notre programme, garder votre assurance, associez le a l’oligarchie politique qui n’a jamais fait qu’échouer sur cette planète. Montrer vous ferme, il va probablement tenter de se lancer sur son cheval de bataille : l’insécurité, l’immigration galactique et les fadaises de ce genre, ne vous laissez pas prendre au jeu, sinon il va marquer des points. Il vous faut par contre trouver une formule choc, quelque chose dont on se souviendra à la fin du débat, que vous devrez prononcer un moment ou un autre : une idée ? »

[mes excuses pour le trop long temps de réponse]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Ven 7 Déc - 18:48

Le fait qu'Ord Mantell soit une de ses classiques planètes où les traditions étaient extrêmement importantes arrangeait grandement les humains et en particulier un certain Lieutenant dans le fait que si le Quarren avait surmonté les premiers tours aurait été signer un arrêt de mort dans la mesure où, ancien gouverneur d'une des Cités Mon Cal, il était un maître dans l'art de manipuler et persuader les hommes qu'il avait face à lui. Dash se sentit donc plus en confiance et suivit avec une joie nouvelle sa chef. Simmons, voilà un adversaire que le Lieutenant de la Confédération, prendrait et vaincrait avec grand plaisir. Les idées extrémistes et conservatrices avaient toujours été haïes par le jeune homme et l'idée de vaincre un parti pro-impérial allait un délice comme l'on pouvait rarement se l'imaginer. Et si l'argent dépensé rentrait en double ou triple dans les caisses du FPG cela était parfait.

Dash s'assit avec un entrain rare sur le siège. Aussitôt s'activèrent autour de lui une demi douzaine d'experts, entraînés des années durant pour devenir des machines. Non pas à tuer mais à transformer les hommes en des créatures divines, représentatives de la perfection, ou non. Des esthéticiens. Avant même qu'il puisse donner son avis des mains vinrent tirer sa peau et un liquide gluant et chaud coula sur ses sourcils. En entendant le bruit de ciseaux et apercevant un rasoir le lieutenant se tendit et serra les mâchoires. Un homme, très effiminé et bougeant d'une manière précieuse, se pencha sur lui et prit sa mâchoire dans sa main.


"Alors mon mignon on fait quoi de beau ? Mon Diiiieeeuuuu ! On te croirait sorti d'une soirée dans les bas fonds de la ville !
- Je suis un ancien Garde Sénatorial, grommela Dash.
- Ah d'accord, l'homme prit une profonde inspiration et fit claquer sa langue dans sa bouche, les vilaines cicatrices ! On va te mettre du fond de teint mon mignon et t'enlever cette crinière qui te sert de sourcil ! Ensuite on va t'habiller en militaire ! Ou en milicien !
- Non. Je ne ressemblerai pas à Simmons.
- Alors tu veux quoi ? Mon tout plein mignon tu es une gueule de sergent née !
- Merde à la fin ! Habillé moi en Mantellien originaire !
- Ok mon mignon !"

Dash serra les dents quelques minutes, souffrant le martyr lorsque la cire fut arrachée à grands coups et murmures d'extase de la part du chef. Ses ongles furent finalement coupés et limés et ses mains passées une bonne dizaine de minutes dans une lotion adoucissante et hydratante. Puis finalement on le laissa s'habiller selon ses envies. Il enfila une chemise mantellienne blanche et épaisse. Par dessus il enfila une veste verte datant des séparatistes anti-impériaux. Son pantalon noir arborait sur les coutures trois bandes de couleurs verte blanche et rouge, comme un Insigne du Courage Corellien mais à la Mantellienne. Ses pieds étaient serrés dans des bottes militaires et un béret venait compléter l'ensemble.

"Et dire que je ne voulais pas ressembler à un militaire... Ne vous inquiétez pas Ingrid. L'éternel looser restera en bas de l'échelle. Jamais plus Ord Mantell vivra sous le joug du crime. Car maintenant c'est le peuple qui décide pour le peuple et par le peuple. Vous vouliez un slogan un phrase choc ? Indépendance et Victoire sont Mantelliens ?"
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Lun 10 Déc - 22:58

En cet instant, Ingrid ressenti un mélange étrange de gêne, de colère autant envers la chaine qu’elle-même ainsi que de soupçons envers son adversaire, tant le maquilleur semblait particulièrement incompétent. D’ailleurs, elle sorti immédiatement son datapad afin de prendre quelques notes pour s’assurer de ne pas oublier quelque chose. Savoir ce qu’elle souhaitait ainsi retenir n’était pas si difficile : l’on pouvait rapidement conjecturer qu’elle souhaitait protester auprès de la chaine pour avoir recherché à instiller un déséquilibre avant même le début de l’émission et qu’elle tiendrait le présentateur de l’émission afin que cela n’arrive pas, engager une maquilleuse privée dont les compétences et le talent serait reconnue et capable de discrétion, effectuant un travail efficace sans déranger son champion, vérifier si Simmons avait eu le droit à la même énergumène ou un type du même genre, à moins qu’il ne s’agisse de la combinaison de tout cela ou encore d’une manœuvre plus tordue échappant totalement à l’imaginaire le plus direct. Quoi qu’il en soit, elle lança tout de même un regard noir vers le staff de l’émission qui indiquait bien son insatisfaction, la prochaine fois, si son parti passait, elle veillerait à faire changer la chaine chargé du débat, cela récompenserait leurs manque de professionnalisme.

Dash put lire son agacement et son inquiétude dans le regard, lui-même n’était pas satisfait des services de cet imbécile, mais il faisait des efforts pour s’en accommoder et parvint à ne pas se montrer trop exigeant ou agressif, ce qui représentait aux yeux d’Ingrid un exploit autant qu’une qualité, s’il parvenait à garder son sang-froid face à Simmons, alors la partie était pratiquement gagnée ! Souriante, elle se montra satisfaite de la réaction de son candidat, il avait même profité de ce passage obligé rendu encore plus pénible qu’à l’accoutumée pour finalement faire preuve de sagesse en trouvant un slogan digne de ce nom. Elle aimait la phrase d’accroche simple et efficace, qui se répandrait rapidement sur l’holonet et offrirait un nouvel avantage afin de pouvoir assurer la victoire du parti pour les élections. Elle souffla un grand coup avant de se masser la tempe, elle ne pouvait plus faire grand-chose de plus désormais, mais elle se rendait compte que son candidat était prêt et qu’elle pouvait donc le laisser entrer dans l’arène pour l’ultime duel, le reste ne serait rien de plus que le combat le plus difficile dans le domaine politique, celui qui construisait les légendes et ruinaient des carrières…


« Phrase d’accroche parfaite, simple et efficace, qui saura satisfaire les égos patriotiques tout en donnant plus de courage aux jeunes en mal de reconnaissance, allez-y, lancer vous ! Ecraser Simmons, je vous suivrais depuis l’un de nos écrans de contrôle. »

La jeune femme ne l’abandonna toutefois pas tout de suite, elle l’accompagna jusqu’à l’entrée du plateau, ouvrant la voie en forçant les techniciens et autres journalistes infiltré dans le bâtiment et trop curieux à s’écarter sans avoir l’occasion d’interférer. Être en retard était inacceptable, même pas pour une interview improvisé qui aurait pu être rentable, mais ne pouvait être accepté dans les conditions actuelles. Ce n’est qu’une fois devant l’entrée du plateau, assurée que personne n’interférerait plus avec l’organisation de l’émission que Ingrid accepta de se retirer, adressant un regard de confiance et d’encouragement envers son candidat avant de finalement se diriger vers la zone qui était réservée dans le bâtiment aux autres cadres de son parti afin de pouvoir suivre nerveusement les débats et savoir exactement ce que donnerait cette interview. L’objectif était de taille, il fallait absolument confirmer afin de s’assurer que les sondages resteraient favorable et que la course politique soit définitivement gagnée !

La salle qui accueillerait les débats était tout ce qu’il y avait de plus classique pour ce genre de chose : elle affichait un style d’avant-garde basé sur la dernière mode du moment. Le journaliste politique qui assurerait l’équilibre du débat et l’orienterait sur les différents sujets était situé au centre d’une table ronde assez large pour laisser chaque personnes suffisamment distancée l’une de l’autre. Simmons était déjà présent, assit sur un des deux tabourets prévu pour les candidats, dans un costume impeccable et avec un air assez confiant, il ne faisait nul doute qu’il comptait adopter une stratégie agressive afin de gagner des points et pouvoir enfin quitter son statut d’opposant éternel pour arriver au pouvoir. Le présentateur lui était habillé de manière classique, avec un costume qui ne ferait guère tâche dans le milieu des affaires Coruscanti, une coiffure blonde plaqué et un problème de surpoids assez visible, il semblait avoir déjà dépassé la quarantaine et n’avait probablement rien fait d’autre dans sa vie que de parler et commenter la politique. S’agissait-il d’un Cassandre ayant prédit la crise actuelle ou au contraire d’un journaliste plus analytique, la suite des évènements allaient bientôt le révéler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Dim 16 Déc - 14:58

La patience n'était pas un luxe ni une qualité chez les agents de la Confédération. C'était la base, une seconde nature. La plupart des impatients périssaient lors de l'entraînement ou de leurs premières missions. Pour les rares qui réussissaient les test et n'étaient pas plutôt dirigés dans les forces spéciales ou dans les unités de base de l'armée. D'ailleurs, même si cela n'allait pas réellement avec le discours que Dash ruminait dans sa tête, le lieutenant appréciait d'être dans un uniforme, voilà bien un mois qu'il n'avait pu en porter. Il suivi Ingrid, bénissant ceux qui lui avait amené, la présentant comme extrêmement compétente, mais tout aussi orgueilleuse. Mais la Confédération savait remercier ses alliés. Lorsqu'il déboucha dans la salle il sourit aussitôt et fit un petit clin d'oeil aux caméras. Lorsqu'il s'approcha du présentateur il lui serra franchement la main, et au contraire de Simmons, toujours aussi impassible il salua avec chaleur son adversaire.

"Bienvenue bienvenue !, lança le présentateur tout en s'asseyant à son tour sur une chaise, Ce soir une grande étape des élections va se jouer mes amis ! Le Grand Débat de nos deux derniers candidats ! Et voici Simmons, Directeur du Parti Mantellien Nationaliste et Dash Fedelis, porte parole et candidat du Front du Peuple et du Gouvernement ! Messieurs, bienvenue. Nous allons débuter par vos impressions par rapport à vos campagnes respectives ?
- Je penses que Monsieur Fedelis s'est montré sous son véritable jour ! Un corrupteur de premier ordre qui a osé donner au peuple ce qu'il désirait, ne regardant ni la dépense. Mais monsieur, ces cadeaux continueront ils ?, attaqua aussi l'extrêmiste pro-impérial avec véhémence.
- Monsieur Simmons, je vous prie d'éviter de m'accuser avec autant de violence. Je suis tolérant mais tout ne peut être permis. Sachez que ce que vous nommez corruption est ce que je nomme bienveillance, et respect des règles démocratiques. Je ne vois pas réellement de campagne chez mon adversaire messieurs. Vous avez pourtant du talent mais ce n'est pas en agitant quelques drapeaux que vous gagnerez. Car c'est la volonté du peuple et non des idées extrémistes qui vaincra !
- En parlant de cela que comptez vous faire si votre partie gagne ?, enchaîna le présentateur.
- Et bien pour commencer je comptes continuer à m'occuper des classes aussi bien riches que pauvres d'Ord Mantell. De plus nous avons de graves problèmes écologiques, qui réduisent notre activité touristique, qui je le rappelle est une des principales après l'industrie textile et alimentaire. C'est pourquoi j'ai décidé de faire mander un groupe de savants Ithoriens pour nous guider dans notre nettoyage.
- Les étrangers, toujours les étrangers. Nos problèmes sont issus d'eux en particulier des aliens ! Observez mes amis observez autour de vous et remarquez que la crise est dûe à leurs spéculateurs. C'est pourquoi Ord Mantell doit et fermera ses frontières ! Restons ensemble compatriotes ! Et sauvegardons la gloire Mantellienne !
- N'est ce pas ces mêmes patrons qui font marcher nos usines, leurs ouvriers qui font venir nos ouvriers ? Et qui vous ont permis d'acheter vos costumes ?, répondit Dash aussi vivement, même trop et en regardant Simmons de haut.
- Défendez les si vous le désirez. Mais l'Empire et l'Ordre Nouveau doivent régner sur Ord Mantell. Vous êtes un étranger, fagoté dans des habits traditionnels sans en connaître la signification même !
[color=red]- L'Ordre Nouveau était un mensonge !, [/color]s'emporta Dash, voyez vous même notre Galaxie s'en porte bien mieux sans ! Mais Monsieur Simmons j'ai beau être un étranger je connais la signification de ces vêtements de la douleur. Les Mantelliens se sont battus des années durant pour leur liberté d'expression. Si le peuple me choisit je les mènerai à l'indépendance.
- Messieurs. Je vous remercie pour le temps accordé ! Demain se dérouleront les élections et nous verrons lequel d'entre vous aura été le grand vainqueur et gouvernera notre planète ! Un dernier mot à dire avant de nous quitter ?
- Gloire à l'Ordre Nouveau !, lança Simmons avant de se lever.
- Sachez, citoyens et citoyennes, l'Indépendance et la Victoire sont Mantelliennes !", dit Dash avant de se lever à son tour et de serrer franchement la main à Simmons. Puis il quitta les studios pour rejoindre Ingrid dans leur loge. En avait il trop fait ? Ou pas assez ? Et ses écarts de comportement seraient ils mal vus ? Ou au contraire appréciés ?
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Lun 18 Fév - 23:02

La jeune femme était restée attentive, le staff du parti derrière elle, acclamant naturellement son champion et huant avec véhémence l’adversaire honni. Pourtant, elle-même était restée bien plus professionnelle, prenant des notes afin de pouvoir analyser la situation, savoir quels points pouvaient être améliorés, quel autre était au contraire parfait. Le moins que l’on puisse dire était qu’elle était fière de son champion, Simmons, conservateur pro-impérial et pro-humain, devait être bousculé pour le pousser dans ses derniers retranchements. Sa ligne ne cadrait même plus avec celle actuelle défendue par l’Empereur Fel, qui avait abandonné depuis longtemps la Xénophobie, mais il y avait des personnes incapables d’évoluer avec leurs temps, de comprendre que certains concepts étaient dépassés. Ingrid ne faisait pas partie de ce genre de personne : elle était inventive, attentive et débrouillarde, elle savait qu’il était nécessaire, pour obtenir et conserver le pouvoir, de s’adapter afin de répondre aux besoins de la population, ou tout du moins donner l’illusion qu’ils le faisaient. Son champion semblant idéaliste, la jeune femme avait pointé sa campagne vers cet idéalisme et savait qu’elle avait fait le bon choix, même si certaines formules restaient maladroite, Dash occupait bien le terrain et se montrait incisif, Simmons était clairement dépassé par son offensive.

Haine des étrangers, l’ordre nouveau… Enfin, il avait bientôt un siècle son ordre nouveau, le terme « nouveau » lui-même n’avait-il pas dépassé sa date de péremption ? La jeune femme se demandait qui était le conseiller en communication de Simmons, mais elle estimait qu’il ne devait pas être particulièrement doué pour avoir sous-préparé son candidat à ce point. Ceci étant dit, cela pouvait largement expliquer pourquoi Simmons n’avait jamais remporté une élection et avait la réputation d’être l’éternel deuxième. Une bonne attaque sur l’Holonet pourrait être de transformer Simmons en expression « Faire son Simmons » pour signifier que l’on fait toujours second… C’était certes diabolique, mais l’effet pouvait être contre-productif, attirant un vent de sympathie contre le lynché qu’il était préférable, dans l’état actuel des choses, d’éviter. Ingrid continua ses notes avec rapidité, ne manquant strictement aucun détail et fut satisfaite du mot de la fin, chacun étant resté au final droit dans ses bottes, mais l’on sentait chez Simmons quelque chose, un empressement qui prouvait qu’il avait bien eue la sensation de perdre les pédales dans ce débat, il avait voulu jouer et il s’était brûler les ailes, maintenant il n’y avait plus qu’une seule chose à faire, gérer le capital confiance jusqu’à la victoire.

Restant très professionnelle, la jeune femme se joint certes aux applaudissements à la fin, mais le fit de manière plus mesuré que les autres membres du staff de l’équipe de compagne. Rangeant son datapad, ou elle avait pris toutes les notes nécessaires, elle se releva et replaça rapidement en place son costume quelque peu froissé en attendant le retour de son champion. Elle avait croisé les bras, refusant un verre de champagne qu’on lui tendait afin de prouver qu’elle était toujours concentrée sur sa tâche de représentante et conseillère avant tout autre chose. D’ailleurs, certain lui reprochèrent de ne pas se dérider un peu, mais il était nécessaire que quelqu’un reste concentrée et elle avait bien l’intention d’être cette personne. Elle se détendrait lorsque la bataille électorale serait remportée et pas avant. Toutefois, lorsque Dash revint finalement de la salle du débat, ses traits se détendirent quelque peu, preuve qu’elle était tout de même bel et bien satisfaite de la prestation de son champion. Elle inspira quelque peu et prit la parole, semblant presque faire un effort afin d’afficher l’esquisse d’un sourire, preuve qu’elle ne serait tranquille que lorsque l’élection serait enfin finie…


« Bon travail, Simmons c’est fait moucher, vous l’avez poussé dans ses derniers retranchements et il a craqué. Nul doute que vous serez le vainqueur du débat pour les observateurs. Essayez de vous détendre, profiter un peu de la fête, puis reposez-vous. Il faudra rester discret jusqu’à l’élection maintenant, pas de vague et c’est le succès assuré. »

Elle ne voyait pas quoi ajouter de plus. Il devait savourer son heure de gloire à sa juste valeur, maintenant, il n’y avait plus qu’à laisser les électeurs faire leurs travails et alors, il n’y aurait plus de problème, la victoire serait définitivement acquise lors du vote, elle en était maintenant convaincue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   Mer 20 Fév - 15:24


Victoire. Victoire. Victoire. Victoire. Et Victoire. Tel était l'état d'esprit de Dash Fedelis, qui bien que n'étant un cochon fumeur de cigares, aimant boire du whiskey même durant ses horaires de travail et qui dénonçait l'injustice du monde et de l'Empire grâce à un message patriote et d'une rare beauté. Et il n'avait pas non plus un embonpoint avancé. Non Dash était un jeune Capitaine de la Confédération, bien que ses électeurs ne soient pas au courant de cela, en pleine forme et étant même musclé de part sa condition de militaire. Officiellement il était le Lieutenant Fedelis, un officier de la police de Coruscant qui avec son équipe avait démissionné car il avait été bien trop dégoûté de la vie et suite à une enquête qui l'avait amené à tuer un meurtrier qui avait plus d'une victime. C'était donc un être traumatisé qui s'en était remis et qui était devenu un politicien sur Ord Mantell.

Or les aides qu'il avait apporté aux classes pauvres et moyennes de la planète, secrètement donnée par la Confédération, lui avait permit de vaincre la plupart de ses adversaires, et de gagner les précieuses voix de la population. Jusqu'à ce soir il n'avait eut qu'un véritable candidat qui lui tenait tête, Simmons qui tenait en main les riches qui eux même faisaient pression sur les employés, jouant de la crise qui touchait toute la planète. Mais il venait d'écraser son adversaire lors du traditionnel Grand Débat. Et le voilà maintenant en train de boire pour fêter cela. Les verres se levèrent à sa santé mais aussi à la victoire. Mais maintenant il était l'heure de régler les comptes.


"Ingrid ? Félicitations. Vous méritez amplement de devenir une femme de l'ombre. Vous allez gérer toutes mes dépenses et mes apparitions en qualité d'agent personnel."

[HRP : le RP est donc clos. Merci Sari' d'avoir joué la Force (et désolé pour la longueur du RP Surprised jamais était doué pour les terminer)]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Ord Mantell] Deus Vult Augustus !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ord Mantell] Deus Vult Augustus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: