Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Point de départ [PV Akacen Tarlan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Mar 6 Nov - 16:37

Un bip discret, témoignant de l'utilisation d'un appareil de communication, était le seul bruit venant défier l'austère silence qui régnait en ce lieu. Un silence rendu encore plus tangible par l'immobilité dans laquelle s'imprégnait son seul pensionnaire. Lequel était débout, dardant ses prunelles d'un intense éclat mordoré vers l'objectif en face de lui. Son regard était le seul point clairement visible de son visage, le reste étant caché sous une épaisse capuche qui masquait les détails de son visage, donnant à ce dernier une certaine inconstance. Fard lumineux, ardant et pourtant porteur de la morsure glacial qu'était le côté obscur, comme le gardien d'une porte qu'il ne fallait ouvrir, sous peine de se retrouver confronté à l'indicible horreur de sa personne.

L'attente durait depuis un certain temps déjà, sans que Darth Nelius y prenne vraiment garde. Nombre de ses paires développait avec le temps une allergie pour ce que le Sith'Ari considérait comme une précieuse vertu: la patience. Le Sith qui détenait ce pouvoir n'était plus enchainé à ses propres considérations, pouvant ainsi focaliser leur ténébreux esprit sur la globalité des évènements l'entourant. Nyméria, son ancienne Maîtresse et membre du Triumvirat, n'aurait sans doute pas laissé à l'impudente retardataire le loisir de renouveler cette exploit, en perdant au passage un atout précieux pour la mise en place de ses projets. Le Nagaï était cependant différent. La violence n'était pour lui qu'un moyen pour obtenir ce qu'il désirait. Que le lui aurait-elle apporter en cet instant précis? rien d'autre qu'une perte de temps et d'énergie. Et puis il devait avouer que la prudence de sa subalterne était plus que louable. Placée à la tête d Syndicat, elle était l'expression de son pouvoir dans ce dernier. Mieux valait donc que ce dit pouvoir reste secret, d'où cette débauche de prudence de la part d'Elora Aldin, qui ne se satisfaisait pas de discuter sur une ligne sécurisée.

Un bip, plus fort et aux tonalités différente des précédents, ramena Nélius au présent. Un hologramme apparut devant lui, faisant la moitié de sa taille et dévoilant une jeune femme d'une trentaine d'années. Elora Aldin, ou Darth Iris pour le Nagaï, était la seul Sith présente au sein du syndicat.

-Seigneur Nelius, dit-elle d'une voie que la transmission brouillait quelque peu.

Lequel resta silencieux un moment. La haine qui se lisait dans le regard de la femme n'était que trop compréhensible si l'on considérait leur passé commun. Avoir été la première victime des expérience du Sith'Ari sur la restructuration mentale n'était sans doute pas l'honneur qu'elle avait recherché le plus activement. Pourtant, elle s'en était sortie à bon compte puisque qu'un seul pan de sa personnalité fut changée. En effet, Nelius avait implanté dans son esprit une loyauté totale à son égard, et ce indépendamment des autres facettes de sa personnalité. Ce qui expliquait cette détestation si complète, fascinante de par sa profondeur, tant d'année après...

Iris, Répondit-il sur le même ton. Les deux équipes sont-elles en place?

-Oui Seigneur, elles se tiennent prête à intervenir lorsque vous en donnerez l'ordre

Nélius considéra un instant cette information. Les deux équipes de la Division qu'il avait dépêché ne serait pas de trop si jamais le situation sur Korriban se détériorait. En effet, depuis la désertion de Dante et de sa confrérie, Korriban, tout comme Dromund Kaas d'ailleurs, était compromise. Hors, le risque qu'il vende ses anciens compères n'était que trop tangible, d'où cette surveillance autours des planètes clefs.

-Bien, qu'ils se tiennent prêt dans ce cas. Cette ordre pourrait venir plus vite qu'ils ne le croient... En cas de rencontre avec un éventuel ennemi, donnez leur l'ordre formel de fuir. Je ne veux pas qu'on s'aperçoive de notre présence, est-ce claire?


La conversation n'alla pas plus loin. Après une brève affirmation de la part d'Iris, le Sith mit fin à la conversation. Son timing en ce jour étant plutôt serré, il ne pouvait perdre de temps en futilité. Il avait fait convoque l'un de ses confrère, un homme qu'il connaissait depuis quelques années et dont il avait remarqué les récents mérites. Akacen Tarlan, ou Darth Kel comme il se nommait désormais, ne devait plus tarder désormais. Sortant de sa salle de méditation, il fut aussitôt entouré de sa garde et gagna rapidement sa salle d'audience, celle qui servit autrefois à Nyméria, et à tant d'autres glorieux ancêtres. Délaissant la Grande Table faite dans un Matériau non identifié, il alla s'asseoir sur le Grand Trône placé au centre de la pièce. Un trône fait dans la même matière que la table, qu'ornait une multitude de pics acérés qui se reliaient les unes aux autres pour former un enchevêtrement complexe de métal, qui se rejoignait toutes en cet imposant objet d'où suintait l'Ombre.

Ne restait plus qu'a attendre son invité. Lequel pourrait être essentiel dans un avenir proche. Depuis que le Triumvirat n'était plus, il se devait se réunir chaque Sith derrière lui. Enfin, autant que cela était possible, car la loyauté était un concept étrange chez les siens.


Spoiler:
 


Dernière édition par Darth Nelius le Mar 13 Nov - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Sam 10 Nov - 16:23

Quelques part dans les profondeurs où se trouvait mon laboratoire d’expériences que mes parents avaient bâtis il a fort longtemps, je regardais ma collection de sabre laser jedi. Je ne pouvais m’empêcher de me remémorer chaque jedi que j’avais fini par abattre, bien que la plupart se battait avec un certain honneur. Personne ne pouvait rivaliser ma force, personne n’était capable de m’arrêter pas même un membre du conseil jedi. Oohh oui ce fameux jedi de Nar Shaddaa, il était amusant et à vraie dire je ne doutais pas que notre rencontre avait marqué son esprit comme le fer rouge marque la peau….

Les récents évènements qui avaient marqués l’Ordre étaient désastreux, entre les traitres qui se prétendaient sith et nos confrères ainsi que le comportement animale de certains, je n’étais pas certain que l’ordre avait un quelconque avenir. Bien sûr nous avions Darth Nelius et j’espérais de tous cœur que lui allait redresser ce vénérable Ordre, mais si lui n’y arrivait pas, qui le pourrait ? Beaucoup de choses se disaient sur lui, de la rumeur la plus fantasque à la rumeur la plus sombre, on entendait de toutes les couleurs mais il était dur de dire ce qui était vrai et non. Mais les rumeurs étaient choses « banales » sur les sith, parfois pour détruire la réputation d’une personne mais parfois elles servaient tous simplement à embellir une image.

Je finis par me préparer doucement, mettant mon manteau noir alors que je jetais un rapide coup d’œil sur ma bague. Elle était ma petite fierté de fabrication, imprégné du côté obscur, elle pouvait rendre quiconque qui la portait plus puissant. La puissance qu’elle conférait n’était pas des plus spectaculaires mais pour une première fabrication, elle était plutôt bonne. Je sortis de mon laboratoire, me retrouvant rapidement à la surface de Dromund Kaas. Mon regard scrutait le ciel alors que je lâchais un long soupir. Je savais qu’on devait abandonner cette planète tout comme Korriban, les traitres ainsi que les autres vermines n’allaient pas tarder à venir ici. Il était devenu trop banal qu’un sith vienne sur l’une de ses planètes, tellement banal que par moment je me demandais pourquoi les jedi n’y allaient pas plus souvent…. Je savais aussi qu’on ne pouvait être trop exigent vis-à-vis des jedi, ses pauvres faiblards ne savaient pas sur quelle voie ils s’étaient aventurés mais il parait que tôt ou tard chacun reçoit une illumination…

Après un court instant à contempler le ciel de Dromund Kaas, je fini par prendre la route pour sa citadelle. Je sentais un petit pincement au cœur en sachant que je devais un jour abandonner cette planète mais cela en était une nécessité. J’arrêtais mon speeder devant la grande citadelle qui était devenue le lieu de résidence de l’Empereur de l’Empire Sith il a fort longtemps, aujourd’hui elle était surtout la citadelle du Sith’ari. Le côté Obscur y était fort et pénétrait mon corps, hmmm un vrai bonheur et même un régal ! Je montais les marches alors que la capuche couvrait mon visage d’un voile obscur. Ma tenue totalement noire ainsi que mes gants me donnaient un air menaçant, même « dark » comme certains aimaient dire !

J’entrais dans l’énorme bâtiment et m’avançais dans la salle du trône où Darth Nelius était déjà assis confortablement sur son trône, il fallait le dire cela lui allait bien ! Je m’avançais vers le centre de la pièce, je ne savais pas ce qu’il me voulait mais j’espérais que cela allait être de bonnes choses ! Je m’arrêtais, retira la capuche de mon visage et déposait mes yeux mordorés sur lui avant d’inclina très bas mon buste en signe de respect.


Bonjour Seigneur Nelius.

Je suis ici comme vous l’avez demandés, que puis-je faire pour vous ?


Je le regardais dans les yeux en attendant sa réponse, il m’était impossible de réellement dire ce qu’il me voulait. Peut-être me prenait-il pour un traitre, je regardais tour à tour les gardes qui l’accompagnaient, une belle paire d’hommes tous de même. Malgré l’inconnu qui se présentait devant moi, je restais calme et ne me laissais par emporter par une certaine peur ou même une crainte, la maitrise de soi-même était la clé vers une grande puissance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Jeu 15 Nov - 17:06

Darth Kel était conforme aux rumeurs qui jalonnait sa réputation. C'était comme revoir une version plus jeune de lui même, affrontant le danger avec un pragmatisme qu'on ne soupçonnait pas, mais porteur d'une folie subjacente. Encore endormie, la maitrise que Kel possédait sur lui même ne faisait qu'accentuait l'idée que Darth Nelius se faisait du jeune Sith. Fière mais sage, ambitieux mais patient... le Seigneur offrait un contraste frappant entre son apparence mesurée et l'horreur qui était en lui. Sans compter que les cicatrices mutilant son visage témoignait de son passé tumultueux et guerrier, ce qui était un atout pour qui voulait gravir les échelons Sith, qui n'était une culture connue pour son amour de la beauté.

Laissant au jeune homme le soin de prendre la parole, le Nagaï garda le silence, se contentant de fixer son vis à vis, laissant son esprit s'orienter vers les ténèbres qu'il abritait. L'entretien qui allait suivre pouvait marquer un tournant décisif pour les deux Sith. Gagner la loyauté de Kel, c'était s'assurer le contrôle de tous ses partisans, lesquels étaient nombreux. Il gardait toutefois en tête qu'un refus de la part de l'humain compliquerait les choses. Certes, refuser signifiait dans le cas présent mourir, ce qui garantirait à Nelius le contrôle des troupes massées derrière le jeune homme, mais un tel acte engendrerait fatalement nombre de sédition interne au sein même de cette faction. Son instinct le lui dictait : pour unir les Sith, il allait devoir s'imposer autrement que la par la violence. Il savait qu'il serait obligé d'y céder dans une certaine mesure, la destruction et la mort étant après tout de puissants arguments, sauf que dans le cas présent Kel pouvait le servir autrement que par sa mort.

-Darth Kel, je vous souhaite la bienvenue dans mon antre. J'ai ouïe dire qu'une récente rencontre avec un Jedi vous avez couter quelques ennuis... Il faut dire que la destruction d'un bâtiment publique et un combat au Sabrolaser fait beaucoup de bruit, même sur une planète tel que Nar'Shaada.

Pas même un sourire n'étira les lèvres décharnée de Darth Nelius, mais chacun put sentir son mécontentement glacé. Il respectait le Sith, mais tolérait difficilement un tel déballage publique, surtout en des temps ou l'avenir des Sith était en sursis. Malgré tout son potentiel, il convenait donc de tester l'humain, qui affichait toujours cette mine neutre, apparemment indifférente. Le Sith'Ari n'avait cependant pas besoin de préciser ce petit détail à son hôte, ses premiers mots lui ayant sans doute délivrer le message.

-Vous êtes puissant, Kel, mais même pour un Sith, cela ne fait pas tout. Notre Ordre en est l'exemple parfait: Puissant, mais pourtant incapable de s'unir derrière une cause commune ou même d'affronter ses ennemis. Cela à toujours été ainsi, l'Histoire le témoigne. Seul un chef unique est à même de pouvoir transcender les ambitions matérielles des nôtres pour les unir derrière ce que nous recherchons tous: le pouvoir et le contrôle par le côté obscur. Je puis vous l'apporter, Darth Kel. Je pourrais vous apprendre à dominer cette haine, à contrôler le côté obscur comme vous n'en êtes pas encore capable.

S'autorisant une nouvelle pause dans son monologue, le Nagaï se leva et alla rejoindre le jeune Sith aux pieds de celui. Il le dépassa, l'invitant tacitement à le suivre, ce que Kel ne manqua pas de faire. Les deux Sith sortirent de la salle du trône par une petite porte astucieusement placée derrière le trône. Laquelle menait à un couloir tortueux et sombre, ou l'éclairage se réduisait à des lampes archaïques placé au sommet des murs. Toujours sans un mot, le Sith'Ari s'engouffra entre les murs et avança, son invité à sa suite.

-Vous parcourez actuellement une section secrète du palais. Peux de personnes connaissent ces dédales.

Ils arrivèrent bientôt devant une porte miteuse, fait dans un bois simple que le temps avait rendu friable. Pourtant, le côté obscure s'en dégageait furieusement, comme pour mettre au défi un intrus d'ouvrir. Nelius prit cependant le temps de s'arrêter devant la porte, et concentra son esprit pour invoquer la Force. Son Esprit toucha le brouillard obscur devant lui, s'imprégnant un court instant de sa douce morsure avant de le rejeter, puis de le faire tout simplement disparaître. Lorsqu'il ouvrit les yeux, la porte miteuse avait disparue, remplacée par une autre, forgée dans une étrange matière et incrustée de piques acérés. La main de Nelius se porta sur la poignet, prenant bien soin d'éviter l'aiguille caché derrière celle ci et ouvrit la porte, invitant Kel à entrer d'un signe de la main sans pour autant commenter l'illusion qu'il venait de lui dévoiler.

Si le Seigneur Sith s'était attendu à trouver un quelconque trésor dans cette pièce , il fut sans doute déçu. Petite, plongé dans les ténèbres, cette dernière sentait le renfermé, ce qui n'empêcha pas Nelius de s'avancer à l'intérieur.

-Faites attention lorsque vous sortirez, les piques sont enduits d'une puissantes neuro-toxine qui vous tuerez en quelques minutes. Vous l'aurez cependant compris, désormais: la mort est une amie étrange, et il se pourrait bien qu'elle rode ici même alors que nous parlons. Jurez moi allégeance mon ami, et un nouvel horizon s'offrira à vous. Vous serez mon plus proche conseiller, et la Force me murmure que de cet union naîtra un socle solide pour le pouvoir de l'Ordre. Me rejoindre Kel, c'est commencer à bâtir l'avenir des Sith et du côté obscur.

Pas besoin de préciser qu'un refus ne serait pas le bienvenue. L'avenir était en marche pour celui qui fut autrefois appelé Akacen Tarlan. Il pouvait embrasser sa propre élévation, tout comme creuser sa propre tombe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Sam 24 Nov - 18:04

Je le regardais dans les yeux alors qu’il me parla de ma renconte avec ce jedi…. Je me contentais de rester silencieux bien qu’il voulait jouer l’apôtre de la moral mais aurait-il fait mieux à ma place ? Oh il était vrai que ma discrétion ce jour n’était pas légendaire et encore moins félicitable mais soyons honnête, les jedi se doutaient certainement que nous étions de retour, non ? Son mécontentement se faisait ressentir mais je me contentais de l’écouter sagement dans un premier temps, avant de m’expliquer car entre les « rumeurs » et la réalité, il pouvait bien avoir des mondes entre. Je ne pouvais réellement comprendre ce qu’il sous-entendait, voulait-il que je l’aide en prétendant pouvoir m’apporter le pouvoir et le contrôle du côté obscur ? Lorsqu’il avait fini, je me décidais de prendre la parole pour mettre certaines choses au clair.

Si je puis me permettre Seigneur Nelius et sans vouloir vous manquer de respect… Je voudrais éclaircir cette situation. Je dois admettre que ma discrétion m’a fait défaut ce jour, malheureusement l’être m’était quasiment impossible…. Je recherchais un homme qui me livrait… de la marchandises mais malheureusement il se laissait désiré et j’avais le sentiment qu’il avait quelque chose qui clochait….
Comme nous connaissons si bien la nature jedi, l’un d’eux c’est encore emmêler d’affaires qui ne le regardait pas. Malheureusement si je voulais réduire au silence mon livreur, abattre le jedi me semblait obligatoire car sinon il aurait su ce qu’on me livrait. Si je puis vous rassurer, je laisse toujours ma marchandise se faire livrer sur Tatooine, cela me permet d’éviter qu’ils passent sur Korriban et par la même occasion, je la blanchie.


Je me permis une courte pause avant de reprendre.

D’ailleurs une chasseuse de prime me recherchait aussi et cela a fortement dégénéré…
Le jedi était très bon au sabre mais il n’utilisait pas beaucoup la Force, probablement n’était-ce pas ce qu’il maitrisait le mieux. Par contre, il semblerait qu’il suffit de quelques provocations bien placées pour que monsieur jedi s’emporte ou du moins se laisse guider par ses sentiments.


Je finis par me taire, laissant mon regard suivre ses mouvements alors qu’il fini par me donner l’ordre de le suivre. Je ne compris pas où il m’emmenait, peut-être une salle plus apte pour une discussion privée ? Qui le sait ! Je franchi une porte derrière le trône, cela semblait être un endroit plus… secret. Le couloir n’était pas des plus rassurant, surtout pour un intrus alors qu’une simple porte se dressa devant nous. Je regardais le seigneur sith faire alors qu’il fit disparaitre la porte en bois pour laisser place à une porte dont l’aspect était menaçant. Je compris immédiatement que cette porte devait être piégé, probablement chaque imbécile l’aurait compris car pour quelle autre raison remplace-t-on une telle porte par une porte en bois ?

Nous arrivions dans une pièce sombre dont l’odeur n’était certainement pas des plus agréables. Je ne compris pas son utilité mais qu’importe, je n’étais certainement pas là pour cela. Je l’écoutais parler à nouveau, sa proposition m’étonnait d’une certaine façon bien que ses paroles précédentes pouvaient le laisser douter. Je me permis un moment de silence, avais-je le choix de refuser ? Je compris dans ses paroles que je n’allais pas ressortir vivant de cette salle si je refusais.


Seigneur Nelius, votre proposition me fait honneur. Vous savez, pour que je vous sois d’une plus grande utilité… Un meilleur laboratoire serait la bienvenue. Je m’explique. Voyez-vous, je suis un peu comme un scientifique et la magie sith est une science. Son potentiel est immense et les possibilités qu’elle recèle sont quasiment illimités. Malheureusement mon laboratoire actuel se fait vieux et sur Dromund Kaas, nous savons tous que cela n’est guère très sûr. Entre les jedi et les banthas galeuses de Dante, nous avons un grand danger qui rôde autour de nous….

Je fis une courte pause alors que je retirais l’anneau de mon doigt et reprit.

Je vais vous expliquer brièvement ce que je fais. Je fais beaucoup d’études sur la création d’abomination, passant du simple mortel aux utilisateurs de la Force. J’en fais mes serviteurs, je test et par la même occasion je les fais souffrir. Un laboratoire adéquat me permettrait de créer les plus belles choses qui pourraient soutenir l’Ordre Sith, imaginez ses abominations être aussi obéissant qu’un droïde mais aussi fort qu’un être vivant.

Je refis une courte pause tout en faisant léviter mon anneau au-dessus de ma main.

Voyez-vous cet anneau Seigneur Nelius ? Un bête anneau sans grande particularité au premier abord mais au fond cet anneau est puissant. Il fut ma première création, pour une première fois cela n’est pas moche. Ce simple petit anneau est imprégné de la puissance du côté obscur, toute personne qui le porte voit sa puissance augmenter. Cette augmenter peut ouvrir de nouveaux horizons à son porteur, il pourrait voir ses pouvoirs être plus puissant ou bien encore de lui donner la possibilité de maitriser d’autres pouvoirs qui furent indisponibles.

Imaginez si je met une telle capacité sur un objet de plus grande taille, un talisman par exemple. Imaginez le potentiel de destruction de son porteur s’accroître avec un objet mais ne vous inquiété pas, tout est possible dans la mesure où on me donne les moyens.


Je laissais l’anneau retomber dans ma main avant de le renfiler.

Avec le bon matériel, je pourrais rendre chaque objet puissant. Passant du simple bijou à l’armure et pourquoi pas essayer sur les sabres. Je pourrais passer de l’augmentation de la puissance de son porteur à une meilleure concentration et passant par des effets capable d’accélérer la régénération du corps ou même de le protéger contre les dégâts.

Je suis conscient que certains sith crachent sur cela car leur arrogance ne leur permet pas d’utiliser tout les moyens pour vaincre alors que nous utilisons déjà des aident…
Vous voulez que je sois utile pour l’ordre ? Eh bien un nouveau laboratoire le fera, je serais capable de créer de plus belles abominations, de plus beaux effets sur des objets. Je ne doute pas que cette aide fera grandement avancer l’Ordre Sith. Pourquoi pas ne pas s’aventurer par la suite sur des poisons qui seront plus de l’ordre du côté obscur ?


Je le regardais et attendais la suite, ma demande était osé mais il fallait bien le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Mer 28 Nov - 17:32

L'ambition était bel et bien le credo de Darth Kel. Cet aspect de sa personnalité semblait si développée qu'elle paraissait presque insatiable tant elle prédominait sur la réserve qu'il affichait. Il lui restait cependant beaucoup à apprendre, rien que sa première prise de parole le prouvait. La col-ère qui filtrait de sa présence dans la Force le rendait puissant, dangereux, mais Nelius voyait le contrôle qu'elle entretenait sur ses sens, la façon dont il devait lutter pour ne pas être emporté par un brusque accès de furie. Apparemment, seul la présence du Seigneur Noir avait restreint la véhémence de ses paroles. Kel n'était pas pour autant un de ces êtres décharnés et psychotiques que le côté obscur avait brisé, il usait de son pouvoir avec le caractère pragmatique et impitoyable qui définissait selon Nelius la valeur d'un Sith. Suffisamment Maître de lui pour tordre la Force selon ses désirs, létale lorsqu'il se retrouvait menacé et n'hésitant pas à afficher son opinion malgré le danger il était parfait dans le rôle de Grand Conseiller.

L'outrecuidance avec laquelle il poursuivit cette entretien ne suffit pas à ternir cette impression. Comme il fallait s'y attendre, Kel attendait aussi beaucoup, et son allégeance (certes à peine éclose) méritait que Nelius prête attention au divers idées qu'il développait. Lesquelles ne semblaient pas en adéquation avec le siennes, ni avec la tactique qu'il avait mis en place et qu'il suivait depuis presque dix ans avec le Syndicat. Néanmoins, le Seigneur Noir nota le potentiel d'une telle idée. Si Kel parvenait à créer ses abominations en masse, l'expectative de pouvoir créer une armée n'était pas pour lui déplaire. Surtout si la dite armée faisait montre d'une loyauté sans faille, générée par la Force elle même. Certes, Nelius pouvait déjà entrevoir de nombreuses embuches capable de contrarier le projet, mais rien d'insurmontable en tout cas. Enlever des civiles en masse passait rarement inaperçu , à moins bien sur de commercer avec des marchands d'esclaves et de bénéficier de certains soutien pour nettoyer ses arrières, comme c'était le cas de Darth Nelius. En cela, associer Kel et le Syndicat semblait idéal, bien que le Nagaï ne tenait pas encore à dévoiler son existence, même à Kel.

-Fantastique... Même s'il est question de plusieurs années avant de pouvoir bénéficier de vos travaux, une infinité de possibilité s'offrirait à nous. Je veillerait à vous fournir le matériel nécessaire pour atteindre les objectifs, ceci n'est pas un problème et vous constatez avec le temps qu'aucune entreprise n'est pas un problème pour moi, tant au niveau financier que logistique. Concernant Nar'Shaada et ce Jedi... Ce n'est pas très important, car vous ferez en sorte que ça ne se reproduise pas. Comprenez moi bien, mon ami. Le secret est l'expression de notre pouvoir, la clef de voute de notre avenir et le plus sur des atouts à notre disposition. Nos ennemis connaissent peu de choses sur notre compte, et de ce mystère née la peur ainsi que la méfiance, deux sentiments qui poussent l'AG à l'inaction pour le moment. J'entends bien à ce que cette situation perdure. Quand aux Jedi, je présume qu'ils sont déjà à notre recherche, au vu des évènements. Il conviendra donc d'y mettre un terme.

Comme pour ne pas insister sur ce point, Nelius se tut, certain que le jeune humain saurait à l'avenir faire les bons choix. Là n'était toutefois pas l'ordre du jour. En qualité de Conseiller, il voulait confier à Kel une mission bien précise, qu'en l'occurrence il ne pouvait confier à personne d'autre.

-Comme vous le disiez il y à seulement quelques instants, la situation de notre Ordre n'est guère brillante... La Trahisons de Sanguinus à compromis chacun de nos repaires, et il nous faut résoudre ce problème avant de sentir la morsure de ce chien se refermer sur nos gorges.

Nelius fit claquer ses mains, actionnant le système d'éclairage de la pièce. Haute de plafond et très spacieuse, elle était meublée sobrement, pas ne pas dire chichement, et pourtant il avait fallut à Nelius une sacré somme pour réunir tous ces ordinateurs et autres pareils à la pointe de la technologie. Kel dut facilement deviner qu'il se trouvait en réalité dans la salle communication personnel du Nagaï. Sortant une holo puce de sa bure, il la fit voleter jusqu'au terminal holographique, qui sembla s'allumer de son propre chef. Une fois la puce insérée, l'image miniaturisée d'une planète fit son apparition.

-Il est amusant de voir comme un détail peux se révéler déterminant. J'étais plus jeune que vous alors, et je menais des recherches sur un certain Darth Rivan, un alchimiste tout comme vous. Le document que j'avais en ma possession était hélas grandement détérioré, mais je parvins tout de même à y trouver la référence à son bastion, un secret qui est connu de très peu de Sith.

Alors qu'il était au sommet de sa puissance, Darth Rivan choisit une planète, qu'il baptisa Almas, et construisit dans son sous sol une immense base, de sorte qu'il put continuer ses nombreuses expériences sans jamais être inquiété par les Jedi. En effet, l'électromagnétisme du noyau combinée à à l'intense pression, résultante du gaz chimique recouvrant la planète rend tout détection impossible, que soit à la surface ou depuis l'orbite. Enfin, le côté obscur y règne en maître, ce qui en fait une destination idéal pour organiser nos différents moyens d'actions. J'aimerais vous confier la lourde tâche qui consiste à assurer ce changement de base.

Mais ce n'est pas la seul chose que je vous demande, bien qu'il s'agisse d'une mission d'importance vitale pour notre Ordre. Dans le même temps, j'escompte mettre un terme définitif au règne de Darth Reylos pour réinstaurer le Dogme du chef unique. J'aimerais n'avoir à éliminer qu'un seul gêneur, mais notre Histoire nous montre que la mort fauche à grand bras lors de ce genre d'évènement et il paraît évident que le Zabrak lancera ses sbires pour assurer sa défense. Lorsque que le moment viendra, vos hommes devront s'assurer que mes propres troupes puissent entrer dans le temple sans que Reylos en soit avertit.


Le Seigneur des Sith braqua l'éclat insoutenable de ses prunelles mordorés dans ceux de Kel. Tel le calme avant la tempête, il restait figé comme l'éternel, attendant la réponse de son interlocuteur. Le silence se fit pesant, oppressif, à mesure que la présence de Darth Nelius s'affirmait dans la Force. Loin d'être une menace, c'était une invitation. La promesse diffuse des ténèbres et du pouvoir, l'appel implacable du côté obscur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Dim 2 Déc - 16:06

J’étais ravi de voir que le Seigneur Nelius acceptait ma demande, non que je doutais de cela mais les sith n’étaient pas spécialement connus pour faire preuve d’intelligence. Bien souvent ils étaient trop fier pour accepter de l’aide mais il était vrai que mes projets n’allaient qu’être bénéfiques sur le long terme. On ne pouvait créer une armée d’abominations en un claquement de doigt ou faire bénéficier nos sith des meilleurs « pouvoirs » sur les objets.

Je me contentais d’un hochement de tête pour affirmer ses dires, le secret était important mais la question était, arriverions-nous le faire comprendre à tous les sith ? Une poignée est simple à contrôler mais tous un ordre relevait d’un bien autre calibre. Allait-il être à la hauteur à diriger l’Ordre Sith vers sa gloire passé ? De le rendre fort et uni, faisant trembler la galaxie sous sa puissance alors que nos ennemis doivent se prosterner pour espérer être épargné.

Changer de QG, voila une belle solution pour garantir la survie de notre Ordre mais quelle planète ? Des planètes ils en avaient des tas mais une planète trop connue allait rapidement attirer l’intention. Le choix devait être parfait, elle devait aussi bien nous garantir la sécurité mais elle devait être du côté obscur, elle devait être discrète sans pour attirer le regard des autres qui se disent « Cette planète offre de trop bonnes possibilités pour se cacher ».

Seigneur Nelius claqua ses mains pour actionner un système, je compris rapidement que cette simple pièce qui était vide au premier abord était en faite une salle de communication secrète. Je ne doutais pas que cela avait dû coûter la peau des fesses, je le regardais faire avant qu’il fasse apparaitre l’image d’une planète. Je la regardais, tentant de la reconnaitre mais celle-ci ne me disait rien, allait-elle servir comme nouveau QG ?

Je tournais mon regard sur lui lorsqu’il commença à parler de Darth Rivan, qui n’en n’avait pas entendu parler ? À priori chaque bon sith le connaissait au moins de nom ! Je ne connaissais pas grand-chose sur lui, mes priorités étaient bien autre part que l’étude de Darth Rivan. Mais les paroles du Seigneur attisèrent ma curiosité à son sujet, je n’en doutais pas que je pouvais grandement apprendre de lui, je rejetais mon regard sur l’image de la planète tous en écoutant son discours.
Mon regard se posa rapidement sur lui lorsqu’il me donna la lourde tâche à assurer le changement de base, j’en étais fort étonné mais je me demandais si il était réellement judicieux d’emmener tous les sith avec nous…. Après tous il était fort à parier que nous avions facilement quelques espions de la racaille sith.

Se n’était pas la seule tâche qu’il voulait me confier, Darth Reylos était toujours un élément gênant pour la refonte de l’Ordre. Je restais un moment silencieux pour réfléchir à tous cela, se n’est pas tous les jours qu’on nous tant de responsabilités. Je fini par prendre la parole.


Vous me faites honneur Seigneur Nelius, je dois dire que je suis positivement étonné par vos propositions, si je puis les appeler ainsi.

Si je puis me permettre au sujet du changement de base, bien que j’adhère totalement à cette idée et votre proposition de planète est plutôt bonne. Il a un détail qui me dérange, comptez-vous emmener tous les sith là-bas ? Je comprend que cela est vital mais je pense que cela doit se faire sous une sélection très poussée et secrète car ne nous voilons pas la face, la racaille sith à certainement des espions chez nous. Si nous embarquons tous le monde avec nous, que vaudra se changement de base ?
Je pense que seul les personnes concernés directement par se changement de base devront connaitre la base, le reste devra rester dans l’obscurité car si parmi les non sélectionnés se retrouvent un espion, il tentera certainement tous pour être sélectionné….

Concernant Darth Reylos, il ne vous suffira qu’à me dire quand est-ce que vous désirez passer à l’action et mes hommes feront le nécessaire pour prendre le contrôle sans aucun bruit. Vous rentrerez, abattrez Darth Reylos et le règne sera votre.


Le côté Obscur était puissant, peut-être tentait-il de montrer sa puissance mais loin de moi d’en être impressionné à un tel point que je le craignais. Le respect était là mais la réelle force d’un dirigeant n’était pas sa puissance dans la Force mais dans l’art de savoir unifier les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   Jeu 6 Déc - 13:33

Enfin. Après toute ces années, il y était enfin. Tel une main s'emparant d'un objet furieusement convoité, Darth Nelius venait de s'emparer d'une autre partie de l'Ordre, un élément de plus essentiel à la réussite de son projet immédiat. Non content de se ranger à ses côtés, Kel mettait à disposition ses troupes. Simples détails pour d'éventuels observateur, Nelius considérait cette allégeance comme un avantage décisif, qui lui permettrait non seulement de s'emparer facilement de Korriban tout en lui octroyant une influence accrue sur l'Ordre en lui même. Il se suffisait pas d'être puissant parmi les Sith pour régner, il fallait aussi les rallier, une tâche complexe et subtil que Nelius exécutait parfaitement pour le moment. Il n'était pas dupe, ces Seigneurs Sith qu'il attachait à son service auraient à représenter l'extension de son pouvoir, tel des fondations maintenant un édifice en place. Il convenait donc de les rallier, tout en les convaincants du bienfondé de ses projets. Avancer en eau trouble avait toujours été l'essence même du Sith après tout.

Rien n'était encore définir cependant, la toile que la Nagaï tissait pour conquérir le pouvoir semblait solide, mais possédait encore quelques points faibles. L'un de ces derniers pouvait être résumé en un seul mot: Sanguinus... Considérant sa récente traitrise et la double personnalité qu'il entretenait depuis des années en tant qu'amirale de l'AG, la probabilité que ce dernier ne se lance à l'attaque des repaires de ses anciens frères était plus qu'envisageable, dans l'espoir affiché de mettre un terme définitif à l'existence de l'Ordre Sith et de ses représentants. Le Nagaï disposait certes d'atouts contre le prétendu Amiral, mais n'était pas disposé à en faire usage immédiatement, alors que les dissensions internes minaient les rangs des utilisateurs obscurs. Contrairement à Darth Reylos, qui représentait une entrave à la cohésion Sith ainsi qu'une menace qu'il convenait d'éliminer sous le plus brefs délais, Dante lui ne possédait pas une marge de manœuvre aussi appréciable qu'on pouvait le croire, pas si du moins il comptait passer à l'action précipitamment. Il restait tout de même un être puissant, doté d'une vive intelligence et d'un esprit de fer, ce qui conduisait Darth Nelius à éprouver une défiance particulière à son égard. Mieux valait donc changer de repaire maintenant, avant qu'il ne soit trop tard. L'humain n'avait pas eut l'idée judicieuse d'attaquer avant de trahir, une erreur qui lui couterait surement à l'avenir.

Darth Kel semblait aborder le problème sous un angle idoine, puisqu'il ne manqua pas d'émettre divers suggestions concernant les modalités de ce déménagement. Almas semblait lui plaire, c'était une évidence, mais fort de la défiance naturelle présent chez tout Sith, il proposa de sélectionner de manière scrupuleuse chaque personne invitée à rejoindre la nouvelle base, argument que Nelius ne pouvait soutenir. Cela ne permettrait surement pas d'écarter chaque espions potentiels, mais avec les manières appropriés, Nelius ne doutait pas que son bras droit fraichement nommé parvienne à démasquer quelques traître. Il le ferait surveiller dans sa tâche, bien sur (il aurait fait un piètre Seigneur Noir dans le cas contraire), mais savait que Kel et lui partageait à présent des ambitions communes. Ambitions qui seraient sous peu forgée dans le sang et les ténèbres, deux ingrédient dont on ne pouvait se passer dans une société aussi cruel et implacable que celle des Sith.

-Vous parlez avec sagesse, Darth Kel. Je soutiens votre démarche et vous donne carte blanche pour trouver les éventuels traître cachés parmi nos troupes. Je dispose d'élément qui pourront vous permettre d'accéder à de nombreuses informations, car il n'est pas un fait et geste qui m'échappe, que ce soit sur Dromund Kaas ou Korriban. Lorsque vous aurez sélectionné les indésirables, nous les feront embarquer dans une navette à destination d'Almas, laquelle connaitra une sérieuse avarie pendant son voyage et explosera dans l'espace. Un tragique incident en somme, qui empêchera d'installer un climat de révolte parmi les éléments loyaux. Lorsque nous seront sur Almas, nous auront tout loisir pour mettre en place nos plan et reformer le conseil Noir. Contrairement à ce que l'on peux penser, la trahison de Sanguinus peux tourner à notre avantage, bien qu'il faille encore définir comment exploiter nos atouts le concernant.

Mais revenons en à Reylos, qui fait figure de menace bien plus sérieuse. Korriban lui appartient encore, je vais donc l'en déloger. Je dispose de nombreuses oreilles sur la planète, mais mes troupes sont massés sur Dromund Kaas. Un assaut classique est exclu, le Zabrak aurait le temps de s'enfuir. C'est pour cela que vos troupes personnelles s'empareront des différents point stratégique du temple, qu'il s'agisse de la salle de contrôle principale, secondaire, des hangars publiques ou privés, tout doit être en notre possession lorsque nous auront atterri.


Darth Nelius ne comptait pas expliquer son plan en détail, pas tout de suite de moins. Nul défiance dans ce geste, juste le besoin de mettre encore quelques pièces en place pour disposer d'un dernier détail, qui se révèlerait peut être plus important encore que tout le reste. Il n'aurait pas à attendre longtemps cependant, puisqu'une rencontre était prévu aujourd'hui même. Lorsque Nelius aurait obtenu ce qu'il souhaitait de ce dernier, il mettrait Kel au courant. Il ne servait à rien de compliqué les choses d'avantage.

-Je vous détaillerais le plan en détail lorsque le moment viendra. Quelques finalités doivent être encore abordés, mais cela vous permettra de commencer l'autre tâche que je vous ai confié. Agissez vite et discrètement, nous nous reverrons dans quelques jours, pour la grande bataille.

Kel perçut le sous entendu de ses paroles, puisqu'après avoir acquiescé aux paroles du Seigneur Noir des Sith, il se retourna et quitta la pièce. Après l'avoir congédié, Nelius resta un moment silencieux, froid, comme si l'immobilité même était sa personne. La machine était en marche, et bientôt il parviendrait à rétablir le dogme de l'Unique. Une seul chose suffisait à cela désormais: détacher la tête peinturlurée de Reylos du reste de son corps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Point de départ [PV Akacen Tarlan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point de départ [PV Akacen Tarlan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: