Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Dim 2 Déc - 2:34

Le commandant Azaren, sur son nouveau vaisseau amiral de classe destroyer stellaire impérial II nommé le "Legislator" avait avec lui le "Chimaera" du capitaine Daala ainsi que le destroyer turbulent "Nighthawk", deux destroyers Victoire II et des porte-chasseurs de KDY en tant qu'escorte. Officiellement, ils n'étaient dans l'espace Hutt que pour accompagner un ambassadeur qui se rendait sur Hutta, mais leurs intentions réelles étaient de montrer au cartel ce à quoi ils seraient confrontés si ils prenaient le mauvais parti dans cette guerre, et de voir l'état de leurs flottes pour des éventuels pourparlers.

Sur le pont du Legislator, l'ambiance était relativement calme. Le vaisseau tournait avec deux tiers de ses effectifs, car ils étaient partis à la hâte après que les chantiers travaux de Kuat avaient modernisé le destroyer. Ryaaz'are'Nuruodo était debout, les mains croisées derrière son dos et regardait la coque bleue d'un air absent. L'ambassadeur avait posé le pied sur Hutta deux jours auparavant et était en train de revenir vers son escorte pour faire le trajet jusqu'à Tammuz-an et rencontrer le gouvernement local.

- Commandant, la navette de l'Ambassadeur signale son retour à bord.

- Excellent, calculez les coordonnées de saut en hyperespace, direction Tammuz-an.

- Affirmatif, c'est en cours.

Azaren vérifia le transpondeur de l'Ambassadeur pour s'assurer de son retour, puis confirma l'ordre de mouvement et le transmit aux capitaines. Au bout de quelques secondes il perçut l'hyperdrive qui pulsait et les étoiles s'allongèrent, dessinant des lignes d'un blanc pur sur la baie d'observation.
Le saut allait durer deux heures, aussi se rendit-il dans ses quartiers, suivi par une escouade de Stormtroopers qui devait sans doute avoir reçu l'ordre de veiller à sa sécurité. Il émergea de sa chambre une heure et cinquante-trois minutes plus tard, pour superviser l'arrivée.

-Trente secondes à la sortie d'hyperespace !

- Prechargez les deflecteurs et attendez l'activation des senseurs.

- Dix , neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un...

Une expression de stupeur traversa le visage du Chiss quand il prit conscience de ce qu'il avait devant les yeux : Une flotte de vaisseaux Hutt était en train de se diriger vers la planète, laissant derrière elle un nuage de débris ayant dû être des systèmes de défense planétaire. Les assaillants devaient avoir vu l'arrivée de l'AG car leurs vaisseaux interrompent leur charge pour se tourner vers les nouveaux arrivants. Ils avaient dû les prendre pour des renforts car aucun message de sommation ne parvint au Chiss.

- Avancez vers la planète, armement et boucliers à pleine puissance mais n'attaquez pas les hostiles avant qu'ils ne l'aient fait.

Il espérait tacitement que les Hutts ne le voient que comme une menace et ouvrent donc le feu, lui permettant de riposter en toute légalité et en ayant raison à tous les égards si jamais il venait à comparaître devant une cour pour cet acte.

- Coup sur les boucliers avant !

- A toutes les unités : feu à volonté sur le vaisseau ayant ouvert le feu. Larguez les chasseurs et assumez une formation d'attaque en fleche. Que les chasseurs couvrent les croiseurs d'escorte.

Il se tourna vers l'officier en charge des transmissions et lui demanda d'ouvrir un canal général.

- Aux vaisseaux attaquant la planète de Tammuz-an, ici le commandant Azaren de l'Escadron de la Mort de l'Alliance Galactique, je vous demande de cesser le feu et de vous rendre : aucun mal ne vous sera fait et vous pourrez partir. Si vous décidez de poursuivre ce combat, vous en assumerez les conséquences.

- Monsieur, ils disposent d'une puissance de feu non négligeable et nous ne pourrons pas tenir s'ils nous attaquent de façon coordonnée, de plus je me dois de vous rappeler que le Legislator n'est pas pleinement opérationnel..

- Monsieur! Je détecte une sortie d'hyperespace, juste derrière nous! C'est... une flottille de la confédération.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Jeu 27 Déc - 3:41

    L’espace Hutt…un vaste dépotoir tel était ce que représentait cette zone de la galaxie à mes yeux. Depuis que j’étais petite, je n’avais pu jamais supporter ces immondes limaces baveuses qui aimaient tout particulièrement réduire en esclavage certaines personnes dès qu’ils le pouvaient et qui en plus éprouvaient un certain plaisir à transformer les femmes en des sortes de colifichets… Or s’il y avait bien une chose que je n’aimais guère, c’était bien que l’on dégrade la condition féminine… Il s’agit sans doute ici d’un trait de caractère hérité de Natasi…
    Sur le sujet des Hors la loi et des Hutts j’avais un point de vu assez partagé. D’un coté, il est vrai que j’aurais bien aimé user de l’Etoile de la mort pour me débarrasser de toute cette vermine. Sans toutes ces planètes, on était sûrs de s’être débarrassé au moins de la moitié voire des ¾ du crime intergalactique… Si la Confédération des Systèmes Libres avait été anéanti dès sa naissance, en ce moment l’Alliance Galactique aurait d’ailleurs pu s’occuper de cet espace de Hors la Loi… Ces hommes et femmes ne méritaient aucune pitié selon moi… Ils avaient fait leurs choix ! Ils avaient choisis de désobéir aux lois qui régissaient certains secteurs de la Galaxie ! Ils devaient donc prendre leurs responsabilités ! Face à de tels hommes, il n’y avait qu’une seule réponse approprié : la tolérance zéro ! Malheureusement tous ne partageaient pas mon avis… Certains trouvaient même fort accommodant vu que les Hutts ou d’autres organismes en profitaient pour leurs graisser la patte…

    Devoir fricoter avec des Hors la loi était de loin la pire chose que l’on pouvait subir dans la galaxie sans parler des Jedi et des Sith bien évidemment. Néanmoins même si je ne les aimais pas et que je voulais les voir disparaitre, je devais reconnaitre une chose d’un autre coté : c’est qu’ils avaient leur utilité dans certaines occasions… Si l’on se montrait suffisamment intelligent, on pouvait manipuler un Hutt et donc ses serviteurs afin de parvenir à l’accomplissement d’un but qui en cas de guerre pouvait maximiser les chances de victoires… D’autre part, je pensais également qu’une faible partie de ces Hors la loi méritaient de vivre du fait de leur « loyauté ». Certains avaient leurs codes d’honneurs après tout… et certains illustres personnages avaient été des Hors la Loi tels Boba Fett et Kir Kanos… Il était donc impossible d’avoir un avis tranché sur la question. En dehors des Hutts, il fallait faire du cas par cas bien souvent… même si une majorité méritait d’aller travailler sur Kessel. J’avais d’ailleurs toujours du mal à croire qu’un jour l’Escadron Rogue ait pu recevoir l’ordre de libérer des anciens du Soleil Noir pour reprendre Coruscant des mains de Cœur-de-Glace…

    Contemplant les vaisseaux mais également le vide spatial depuis la passerelle, je repensais aux raisons qui nous avaient poussés à venir dans ce secteur… Sous le commandement du Commandant Chiss Azaren nous avions du escorté jusqu’à Hutta un ambassadeur… Depuis que les Hutts ne faisaient plus partis de la Confédération suite à de légères querelles internes, il était donc normal de tenter d’établir de bonnes relations avec ces limaces baveuses même si cela ne m’enchantait guère… Si la guerre venait à se déclencher, cela pouvait peser lourd dans la balance… D’un certain coté, nous pouvions être sûrs que les Hutts allaient mettre des bâtons dans les roues de la CSL dès que la galaxie serait en guerre. Cette espèce était connue pour être fort rancunière… Or si nous avions de bonnes relations avec eux, nous étions sûres d’obtenir quelque compensation en échange de quelques petites faveurs…
    Bien évidemment cette visite dans l’espace Hutt, nous avait également permis de découvrir l’état des défenses de ce système…mais aussi de leur démontrer l’état de notre artillerie spatiale… Autant dire que même si l’ambassadeur ne parvenait à signer aucun accord, nous étions sûres de pouvoir rappeler à ces vermines que s’ils osaient s’opposer à l’Alliance Galactique, ils risquaient d’en payer le prix… En vérité ils allaient même comprendre ce que voulait dire l’expression « pas de quartiers » dans ce genre de situation…

    Cette mission en plus d’avoir un aspect désagréable, avait été profondément ennuyeuse… Passer deux jours à attendre le retour d’un ambassadeur sans avoir quelque chose à faire était quelque chose de très frustrant… A vrai dire s’il y a bien une chose que je n’aimais pas c’était rester dans l’inaction la plus totale… Certes j’avais quelques affaires à traiter comme par exemple des rapports… Mais généralement je m’en débarrassais assez vite afin de ne pas avoir à me coltiner une tonne de paperasse…
    Bien évidemment j’avais trouvé très rapidement quelques occupations à me mettre sous la dent afin de passer le temps… Comme je me l’étais promis suite à mon aventure à la Vector Tower en compagnie d’Artémis, je m’étais remis à l’entrainement ! Pour se faire je n’avais pas été par 4 chemin et avait demandé de combattre à mains nues certains Stormtroopers dont le sergent de la compagnie afin d’augmenter mon avis. Autant dire que nombreux furent les volontaires mais également les parieurs… Certains de mes hommes durent d’ailleurs se retrouver forts surpris de se prendre une raclée par une femme qui était un simple officier de la flotte. Ce petit entrainement en plus de perfectionner mes compétences au corps à corps m’avait permis de renforcer, sans que je le veuille, le respect qu’éprouvaient mes hommes envers ma personne… Ce respect avait d’ailleurs augmenté d’un cran suite aux évènements fâcheux de Coruscant. Vu que je n’avais le Chimaera entre les mains que depuis quelques semaines, je trouvais cela fort pratique. Ces hommes commençaient lentement mais surement à éprouver de la loyauté envers moi mais aussi de la confiance… Or ces choses là sont inestimables si l’on voulait avoir un équipage des plus émérites ! Pour obtenir de telles choses, il fallait souvent travailler dur… Or dans mon cas cela était d’autant plus dur vu que j’étais la petite fille d’une personnalité… Il fallait que je me démarque sans cesse et que je démontre que je pouvais faire certaines choses par moi-même et non grâce à mon nom… C’était exaspérant mais c’était ainsi… Tant que je n’avais pas commis de faits militaires marquants, j’étais sûre de rester dans l’ombre de feu l’Amiral Daala…

    Soupirant contre toute cette histoire, je regardais toujours attentivement le spectacle que je pouvais apercevoir depuis la passerelle… J’avais beau être habituée à ce spectacle, j’appréciais toujours autant contempler les étoiles mais j’adorais également voir des vaisseaux se perdre dans l’immensité spatiale… C’était pourtant quelque chose d’anodin et pourtant cela me détendait… Je pouvais rester des heures à contempler ce spectacle sans éprouver ne serait-ce la moindre once de lassitude… D’ailleurs dans ce genre de moments, mon second tâchait de ne pas me déranger et pour cela je l’en remerciais. J’aimais profiter de ce genre d’instant et ce en silence même si la compagnie de cet homme n’était pas désagréable. Certaines personnes, au vu de son simple grade lieutenant, aurait cherché à le dénigrer mais tel n’était pas mon cas. Il s’agissait d’une personne de confiance ! Je n’hésitais pas à lui laisser le vaisseau sous son commandement quand j’étais absente. D’ailleurs dans ces instants, il se montrait très enthousiaste comme si je lui faisais le plus beau cadeau qu’il soit.

    Remarquant qu’une navette s’approchait du vaisseau du commandant, je me retournais en direction du lieutenant qui avait la tête penché dans un datapad. Je me doutais que d’ici quelque minutes nous allions amorcés le voyage en hyperespace afin de poursuivre notre trajet, vu que la navette que j’avais entraperçue devait appartenir à l’ambassadeur. D’après les estimations de mes subalternes, le voyage vers notre prochaine étape à savoir Tammuz-an n’allait durer que 2 heures. C’était là sans doute le seul point positif… En effet, je savais d’ors et déjà que nous allions également rester dans ce système quelque temps afin que l’ambassadeur puisse de nouveau faire son office sur cette planète étant donné que celle-ci était neutre… du moins pour l’instant. Or il était totalement hors de question que la Confédération nous double ! Nous avions déjà perdu Naboo ainsi que d’autres planètes, il était temps de changer la donne !
    Si seulement, nous avions déclarés la guerre au tout début de cette histoire, nous aurions eu la paix actuellement… mais tel n’était pas le cas… A croire que tout le monde voulait d’un conflit aussi long et meurtrier que la première guerre civile galactique… Et dire qu’après les deux camps osaient affirmer qu’ils voulaient sauver des vies… C’était franchement le Jedi qui se foutait de la charité ! Autant mener une guerre rapide afin de sauver des vies au lieu de s’enliser dans une guerre froide…


    « Nous sommes prêts à passer en vitesse lumière sur votre ordre Capitaine ! »

    Tournant la tête vers mon second, le lieutenant Ryan, je me contentais de lui témoigner de mon accord à l’aide d’un simple signe de tête.
    C’est ainsi que le Chimaera à la suite de tant d’autres vaisseaux entra en hyperespace…


    « La passerelle est à vous, lieutenant ! A dans deux heures ! »


    Environ 2 heures plus tard, je revins sur la passerelle avec quelques minutes d’avance. Je tenais à être à mon poste lorsque le vaisseau sortirait d’hyperespace… Même si aucune surprise ne devait nous attendre, je préférais demeurer là au cas où. C’était une habitude que j’avais acquis, le jour ou l’on m’avait octroyé le commandement de ce bâtiment. Certains m’accuseraient de faire preuve de zèle mais tel n’était pas le cas. On ne savait jamais ce qui pouvait nous attendre une fois sortie de l’hyperespace. Qui plus est, on pouvait être amené à réclamer ma présence. Il était donc totalement exclu pour moi de me trouver en salle d’entrainement ou encore dans mon lit…

    « Capitaine sur le pont ! »

    « Rompez lieutenant. Rien à signaler ?»

    « Non, rien Capitaine. Nous devrions arriver en vu de Tammuz-an d’ici 5 minutes »

    Lui signalant d’un signe de tête que tout était bon, je me contentais de me placer une nouvelle fois derrière les hublots de la passerelle, les mains jointes derrières le dos et me mis à songer à ce que j’avais fait durant ces deux dernières heures… à savoir visionner les anciennes vidéos des batailles auxquelles le Chimaera avait participé. En temps normal, elles n’auraient pas du y être toutes, mais j’avais expressément demandé à l’état major de les recevoir afin de mieux pouvoir affuter mes compétences stratégiques. J’avais bien évidemment commencé par la vidéo de la fameuse bataille d’Endor… bataille au cours de laquelle l’Empire avait été mis en déroute par les rebelles mais aussi par la stupidité d’un personnage nommé Palpatine… User d’une technique nommée la méditation de combat sur des hommes de façon trop intensive c’était un moyen assuré de les transformer en des cadets incapable de cibler correctement un Hutt… Le pire dans cette bataille était que même sans l’Executor et l’Etoile de la mort, la flotte impériale aurait pu gagner ! Malheureusement pour l’Empire, cela n’avait pas été le cas… D’ailleurs en chargeant les données de la bataille dans une simulation, j’avais pu constater à quel point cela aurait pu être simple de mettre un terme à la menace rebelle… Si seulement les impériaux avaient écoutés Pellaeon… Hélas on ne pouvait pas refaire l’Histoire, quand bien même on pouvait le faire dans une simulation… Les choses auraient pu être si différentes…

    « Nous atteindrons Tammuz-an dans 30 secondes capitaine. »

    « Levez les boucliers et attendez la suite de mes instructions. »

    Mes hommes étaient, depuis que j’étais à bord, habitué à recevoir cet ordre vu que je le donnais tout le temps dans ce genre de situations. Aucun d’eux ne trouva donc quelque chose à redire et ce même s’ils avaient le droit de me donner leurs avis. Ce fut d’ailleurs l’une des premières choses que j’avais institué lorsque l’on m’avait octroyé ce bâtiment. Je tenais à ce que mes subalternes s’expriment sans contrainte et en toute franchise car déjà ils avaient plus d’expérience que moi pour la plupart mais aussi car ils me permettaient non seulement d’envisager une situation sous un angle auquel je n’aurais pas songé. Ainsi cela me permettait non seulement de m’améliorer mais cela les améliorait également vu qu’ils faisaient preuve de réflexion. Bien évidemment j’avais le dernier mot mais lorsqu’une idée était mauvaise je tâchais d’expliquer pourquoi elle l’était afin que celui qui l’avait émise puisse comprendre et donc puisse éviter de faire les mêmes erreurs.

    Alors que nous passions en espace conventionnel, je ne manquais pas de hausser le sourcil en remarquant ce qui se dressait devant nous… Le spectacle était peu habituel même pour moi qui avais déjà connu une bataille spatiale. De nombreux débris dérivaient dans l’espace alors qu’une flotte se dirigeait vers la planète afin sans doute de la mettre à sac. D’après l’aspect des vaisseaux présents, il ne faisait aucun doute que les Hutts étaient mêlés à cette histoire. Ils avaient ainsi donc repris leurs habitudes de mener des raids contre les planètes alentours… Restait à savoir depuis quand… Cette information ne risquait pas de nous être communiqué à moins bien entendu de capturer un membre de l’équipage ennemi… Encore fallait-il qu’il y ait un combat… Dans le pire des cas, j’étais prête de mon coté à désobéir afin d’accomplir mon devoir. Je ne m’étais pas engagé pour laisser la galaxie dans le chaos sous prétexte qu’une bande de politiques à peine compétent pensait que ça allait gêner leurs intérêts… Nous avions après tout prêts serments de défendre cette galaxie ! Or à mes yeux, ce serment était loin de représenter du vent… J’avais cru dans chacune des paroles que j’avais prononcées ! Ce n’était donc pas une cour martiale qui risquait de me faire peur.


    « Condition 1 dans tout le navire ! Tout le monde à son poste ! Que tout l’équipage attende mon signal avant de faire feu ! »

    Même si j’étais prête à désobéir, je n’étais pas assez stupide pour le faire de suite. Je préférais m’armer de patience avant tout chose afin de savoir ce que comptait faire l’ennemi. Vu qu’il s’agissait de Hutt, cet ennemi pouvait être décidé à nous attaquer et ce sans le moindre problème… ce qui dans leur situation ne risquait pas d’être à leur avantage. Ils avaient beau avoir le nombre, nous nous avions la puissance de feu et l’expérience du combat spatial. Chaque membre de chacun des équipages présents avaient été entrainés dans le but de savoir comment réagir lors d’un combat spatial. Dans ce genre de moment, il ne fallait pas hésiter mais au contraire être prêt à réagir et ce dès la première seconde. Il ne fallait jamais laisser la peur prendre le contrôle de son être… il fallait la dompter.

    « Capitaine ? »

    « Pas encore Lieutenant. »

    Les vaisseaux Hutt, devant notre arrivée, avaient bien entendu fait demi tour et se dirigeait vers notre position. Depuis la passerelle je pouvais sentir que la tension était palpable mais je ne disais rien. Je savais pertinemment que mes paroles ne risquaient pas de les apaiser pour le moment…du moins tant que le combat n’aura pas été engagé. C’est pour cette raison que je restais stoïque, les mains croisés derrière le dos. Ayant déjà connu un combat spatiale et ce dans des conditions fort désavantageuse, je ne pouvais éprouver de la peur. J’avais déjà eu droit à mon baptême du feu, contrairement à d’autres ! A vrai dire, en ce moment, je n’avais qu’une hâte : que le combat commence !
    Cette ambiance… cette promesse de combattre m’enivrait. Je me sentais réellement vivante en ce moment et je savais que si le combat venait à avoir lieu, j’allais être parfaitement dans mon élément. Plus les secondes défilaient plus mes sens devenaient exarcerbés. La perspective de ce combat m’enchantait car non seulement, nous allions peut être avoir la possibilité de nous débarasser d’un ennemi de l’Empire mais également car j’allais pouvoir faire mes preuves devant mon équipage. Certes celui-ci me connaissait déjà de par mon nom et de par ma réputation… mais rien ne valait une démonstration en direct !

    Comme je m’y étais attendu, les vaisseaux ennemis finirent par faire feu. En réaction, nous reçumes aussitôt un ordre de la part du commandant Azaren :


    - A toutes les unités : feu à volonté sur le vaisseau ayant ouvert le feu. Larguez les chasseurs et assumez une formation d'attaque en fleche. Que les chasseurs couvrent les croiseurs d'escorte.

    Alors que je m’apprêtais à donner mes ordres, mon second me tendît un datapad contenant la transmission que venait d’envoyer le commandant à la flotte ennemie. Son contenu ne manqua pas de me faire froncer les sourcils. Au vu de cette transmission, j’avais compris fort aisément qu’il cherchait simplement à éviter de gaspiller des vies de notre coté et non du leur… Mais au vu des circonstances, je pensais qu’il était plutôt plus judicieux de détruire cette flotte. Vu que nous étions ici pour négocier avec Tammuz-an, détruire la flotte adversaire nous permettrait de démontrer au gouvernement local que nous étions aptes à les protéger s’il décidait de rejoindre l’Alliance Galactique. Laisser partir ces envahisseurs était donc totalement exclu à mes yeux. Ils avaient décidés de nous attaquer, désormais ils allaient en payer les conséquences.

    « Capitaine, une Flotte de la confédération vient d’apparaitre sur nos senseurs ! »

    « Pardon ?! »

    Que venait donc foutre la Confédération dans ce coin de la galaxie ? Cherchait-elle à son tour à négocier avec Tammuz-an ? Cela était envisageable Néanmoins je trouvais fort étrange que cette flotte se ramène quelque instants après l’attaque de vaisseaux Hutts sur cette planète… Cela était peu envisageable, mais la Confédération avait pu être au courant de cette attaque et s’était donc peut être arrangé pour apparaitre que lorsque la planète serait en grand danger afin d’obtenir le bon rôle dans cette Histoire. Au vu des variables, toutes les hypothèses demeuraient valables mais même s’ils étaient là par pure hasard, il était hors de question que je leur fasse confiance. Ils étaient nos ennemis ! Dans cette affaire, ils pouvaient très bien nous caresser d’une main afin de nous prêter assistance mais de l’autre ils pouvaient très bien nous planter un poignard dans le dos.

    « Lieutenant, mettez-moi en contact avec le Commandant Azaren ! J’ai à m'entretenir avec lui. »

    « A vos ordres »

    Je prenais alors place à l’endroit prévu sur le pont afin de pouvoir converser avec lui par Hologramme. Ce que j’avais à lui dire était très simple et était bien évidemment sans appel. Je savais que je risquais gros sur ce coup mais si nous réussissions, personne ne viendrait s’en plaindre. C’était quitte ou double.
    Voyant que la transmission avait été établie et qu’elle avait été faite sur une ligne sécurisée, je me contentais d’un salut règlementaire puis exposa ce que j’avais à dire et ce sur un ton très froid mais aussi sans appel :


    « Commandant, au vu des dernières données, je pense que l’on commettrait une erreur en se contentant d’attaquer de front nos adversaires ! C’est pour cette raison, que je compte ordonner au Chimaera de passer en vitesse lumière afin d’apparaitre derrière nos ennemis et ce pour les prendre à revers. Ainsi non seulement nous pourrions faire deux fois plus de dégâts mais je pourrais également, surveiller plus efficacement nos chers amis de la Confédération ! Au vu des enjeux, nous devons tirer parti de tous les détails possibles…et ce même si cela est purement esthétique ! Daala terminée ! »

    La transmission fut coupée aussitôt afin que le commandant ne puisse objecter nul argument devant ma façon d’agir. Qui plus est s’il était suffisamment éclairé il comprendrait bien vite que dans mon petit speech, je faisais allusion au fait que si je posais le Chimaera en « bouclier », les habitants de la planète s’en souviendraient et seraient à partir de là reconnaissant envers l’Alliance Galactique. Sur le coup il ne s’agissait non seulement d’une bataille spatiale mais également de négociations planétaires spectaculaires.
    Suite à mon discours, certains hommes parmi les plus anciens, n’avaient eu de cesse de me regarder fixement comme s’ils avaient cru entrapercevoir dans cet uniforme et à travers cette façon de parler quelqu’un d’un autre âge…quelqu’un qui avait su faire trembler les Jedi…


    « Calculez un vecteur d’approche pour positionner le Chimaera entre la planète et les vaisseaux Hutt ! Faites en sorte que nous soyons dans une position telle que nous pourrions ouvrir le feu sur eux dès que nous serions sortis d’hyperespace ! »

    « Bien Compris ! »

    Alors que mon lieutenant transmettait mes ordres, j’eus un petit sourire. Là je me sentais dans mon élément ! Même si je prenais de gros risques, mon équipage semblait prêt à me suivre ! Bien évidemment si j’avais des ennuis, j’étais prête à faire en sorte que ces derniers ne retombent que sur moi et non sur eux… Néanmoins cela faisait du bien de sentir que l’on vous soutenait dans votre décision.

    Comme prévu, le vaisseau entra une nouvelle fois en hyperespace. Le court laps de temps qui nous séparait du retour au combat me permis de donner mes ordres suivants.


    « A tout l’équipage soyez prêts à tirer lorsque nous sortirions d’hyperespace ! Que tous les pilotes se préparent également ! Nous avons une bataille à livrer mais également à gagner ! »

    A peine quelques minutes plus tard nous resurgîmes et ce à l’endroit prévu. Derrière nous, se trouvait la planète alors que devant nous se trouvait les vaisseaux Hutts…ou plutôt l’arrière des vaisseaux. Ma stratégie était simple : j’avais voulu les prendre à revers car dans cette position, ils ne pouvaient faire usage de tout leur armement. Ils étaient donc plus vulnérables. Au vu du temps qu’ils allaient mettre à manœuvrer, j’allais pouvoir leur infliger énormément de dégâts à l’aide de l’artillerie dont disposait le Chimaera. Qui plus est la flotte Hutt allait se retrouver dans une position peu confortable. En effet elle était désormais entre l’enclume et le marteau ! Cela ne risquait pas d’être très joli à voir à la fin de toute cette histoire !

    « Visez les premiers bâtiments ennemis ! Pleine puissance sur les armes ! Pas de quartiers ! »

    Dans un déchainement de lasers, toutes les batteries du Chimaera ouvrirent le feu sur les vaisseaux Hutts les plus proches. Ces derniers, pour la plupart, devant tant de violences, explosèrent bien vite. Après tout ils n’avaient pas été conçus pour pouvoir résister à tant de puissance de feu. Malheureusement ce n’était que le commencement des ennuis.

    « Déployez les chasseurs ! »

    Regardant les quelques vaisseaux hutts se tournant vers ma position, j’émis un nouvel ordre :

    « Demandez aux enseignes d’activer à pleine puissance le rayon tracteur et ce sur le vaisseau le plus proche de notre position ! Ordonnez également aux batteries d’octuples turbolasers tribord de s’occuper des navires venant de cette direction. Quant-aux turbolasers bâbord qu’ils abattent les ennemis les plus proches. Les chasseurs doivent s’occuper pour leurs parts de dissuader tout ennemi de s’approcher trop près du vaisseau ! »

    « Que faisons-nous du navire capturé par le rayon tracteur, Madame ? »

    « Si sa structure résiste à la pleine puissance d’un rayon tracteur, laissez nos missiles à proton régler son cas ! »

    « Bien compris ! »

    « Signalez-moi également tout mouvement venant de la flotte de la Confédération ! Même si nous combattons cette flotte, nous ne devons pas oublier que notre véritable ennemi est présent sur le champ de bataille ! Or nous ignorons ces motivations ! Ils peuvent donc se montrer hostiles à tout instant et profiter par conséquent du fait que nous sommes occupés. »

    Je tenais à rester prudente. Je ne faisais absolument pas confiance à la Confédération. Je préférais donc être prête à réagir si pépin il y avait. Comme on me l'avait suffisamment répété durant ma jeunesse: Il valait mieux prévenir que guérir. Or je comptais bien appliquer ce principe à la situation présente...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Sam 5 Jan - 19:55

Capitaine Alko Herassen
21ème Flottille de la Marine Confédérée
Espace Neutre, Tammuz-an.


Conformément aux ordres, le voyage du "Belliqueux" et de sa flottille s'était fait aussi discrètement que possible. La Marine de l'Alliance était assez active dans le secteur, et que cette dernière voit une flottille confédérée se baladait un peu partout aurait de quoi l’énerver. Certains étaient frileux dans le commandement, mais d'autres étaient de l'avis d'Alko : Un jour, il faudra mettre les pieds dans le plat ! Les tensions entre l'Alliance et la Confédération tendaient toujours plus vers la rupture diplomatique, au fur et à mesure que les solutions pacifiques s’effritaient. Viendra le jour où la Confédération devra défendre sa légitimité ! Herassen fixa l'horloge de la passerelle, et regarda les secondes s'égrener jusqu’à zéro. Il se retourna vers la baie qui donnait sur le vide alors que son vaisseau sortit de l'hyperespace.

Ce qu'il vit ne lui plut pas, et son visage demeurait figé avec l'expression de celui qui peine à comprendre dans quelle histoire il est tombé. Deux flottes se faisaient face, l'une d'elle appartenait à l'Alliance. Alko reconnut l'Escadron de la Mort, si il était venu en mission diplomatique, cela faisait bien rire Herassen ! Le "Chimaera", vaisseau mythique et chargé d'Histoire, faisait parti de la formation. Quand on pense que ce vaisseau était déjà présent à d'Endor... La flotte de l'Alliance s'était engagée dans une violente mêlée avec leurs ennemis.


- Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? souffla Herassen entre ses dents.

Alko se tourna vivement, et donna ses ordres avec autorité :

- Au poste de combat ! Que les pilotes se tiennent prêts au décollage !

S'asseyant sur son siège de commandement, le Commandant Herassen considéra l'escarmouche sur son écran tactique. La flotte qui affrontait l'Alliance appartenait aux Hutts. Si ça ne tenait qu'a lui, Alko laisserait volontiers les Hutts et l'Alliance se supprimer mutuellement, mais hélas, qu'une flottille de la Confédération se comporte en observateur lors de l'attaque d'une planète neutre ferait de la mauvaise publicité à la Confédération. Pire, cela pourrait diffuser quelconques idées de faiblesses. Herassen détestait les Hutts, cette lie galactique, la racaille organisée. Epoque troublante où deux forces appartenant à deux puissances rivales devaient se battre côte à côte pour... devancer l'autre.

Le Chimaera disparut brièvement avant de réapparaître derrière l'ennemi, ouvrant un second front au moment où le commandant Herassen décida de faire son entrée. Les chasseurs décolèrent du pont d'envol pour passer à proximité de la passerelle, en direction de l'affrontement. La flottille confédérée menée par le croiseur "Belliqueux", se dirigea vers l'aile gauche du dispositif de l'Escadron de la Mort, dont le "Legislator" semblait être la figure de proue. Herassen demanda à son officier des communication d'informer la flotte de l'Alliance de leur soutien alors que les batteries de turbolasers entrèrent en action !


- A Flotte de l'Alliance, ici la 21ème flottille de la Marine de la Confédération ! Nous engageons le combat et vous soutiendrons pour cet affrontement !

Hors de question que l'Alliance seule, se voit glorifiée par une victoire ! Hors de question de laisser Tammuz-an !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Dim 27 Jan - 18:24

Azaren arborait un mince rictus que ses traits tendus. Mais bien sûr, une flotte de la confédération se rangeant de leur côté, cela relevait du trop beau pour être vrai. Il n'allait certes pas rester au sein de l'Alliance Galactique pendant très longtemps encore, mais son futur Empire de la Main serait sinon neutre, au moins allié des Vestiges et par conséquent de l'AG. Il aurait de plus tout à gagner à garder ses excellents états de service, et contait bien gagner le soutien de la planète. Il se souvenait du fait que les hutts avaient fait partie de la confédération mais avaient fait sécession dans des circonstances peu usuelles. Encore une question à poser à leur commandant quand il le rencontrerait. Sachant que son moindre geste était enregistré par l'Histoire de cette planète, il envoya un accusé de réception, puis se concentra sur le Chimaera, qui avait sauté en hyperespace afin de se retrouver derrière les Hutts et les prendre à revers. Le capitaine Daala avait avant cela transmis brièvement ses intentions à Azaren, sans lui laisser le temps de répondre. Il reconnaissait bien là l'héritage de sa folle de grand-mère, cet étrange accouplement entre folie pure et audace qui avait servi la cause de Natasi plus ou moins bien. Il n'avait pas envie de pinailler sur des questions de respect de l'autorité mais constata que les boucliers du Chimaera étaient mis à rude épreuve par les croiseurs légers Hutt. Il était temps de voir ce que valait l'aide des confédérés.

- Capitaine Raska, informez le Nighthawk de ses nouveaux ordres : ils doivent se porter en soutien du Chimaera selon une trajectoire brisant la formation Hutt. Demandez à la Confédération de placer un de leurs vaisseaux à la place du Nighthawk dans notre formation.

- Oui monsieur. Dois-je réviser les ordres donnés au reste de notre groupe?

- En effet, capitaine. Donnez l'ordre aux destroyers Victoire de concentrer leur puissance pour les systèmes d'armement, nos chasseurs peuvent agir en tant qu'écran défensif au cas où.

- Autre chose? Le Legislator n'utilise en ce moment que 60% de ses... capacités.

- Passez-moi le contrôle du rayon à protons. Merci. Ici le commandant, chargez le rayon, vous devrez cibler uniquement les vaisseaux entourés d'au moins trois autres croiseurs, si possible proches de la flottille confédérée : nous ne voulons pas que nos amis aient besoin de trop se fouler.

Le rire du technicien fit écho à celui de Raska, qu'Azaren avait accepté de prendre sous son aile en tant que capitaine officiel du Legislator. Sur Steria, Raska avait été d'une aide précieuse, et Azaren voulait rendre en quelque sorte sa dette en l'insérant dans l'Escadron.

Le Nighthawk, avec sa coque noir mat, passa dans un déluge de rayons mortels, se frayant un chemin à travers la formation ennemie, qui contait encore une quarantaine de croiseurs. Les chances de victoire n'étaient pas mauvaises mais pas évidentes non plus, ce qui rendait nécessaire l'emploi du rayon à protons situé à la proue du vaisseau. Cette arme, testée sur l'Accuser du capitaine Piett soixante ans auparavant, n'avait connu qu'un emploi que restreint pendant tout ce temps, à cause de sa trop grande consommation en énergie. Cependant, en retirant une partie des hangars réservés aux quadripodes, auxquels il préférait les bipodes, plus rapides et polyvalents, le chiss avait pu faire installer un générateur auxiliaire réservé au rayon qui lui garantissait une utilisation ne drainant pas la puissance des boucliers et de l'armement. Camouflé par des renforts de coque bleus et coulissants, le rayon avait la capacité de traverser les boucliers de la cible pour en détruire certains systèmes. Sur des vaisseaux de la taille des croiseurs hutts, un tir bien placé suffisait à créér une réaction en chaîne détruisant le vaisseau et affaiblissant les boucliers de ceux placés directement à côté.

Une voix emplit la passerelle, tandis que le projecteur de rayon apparaissait discrètement.

- Projecteur en déploiement, rotation... feu.

Un rayon de lumière aveuglante illumina l'espace, lance d'énergie pure dirigée droit sur un croiseur. La coque du vaisseau se mit à fondre, puis le réacteur central explosa dans un déluge de débris qui vinrent faire scintiller les boucliers des croiseurs situés à proximité.

- Messieurs les confédérés, à vous de jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Dim 17 Fév - 15:02

[Sorry pour le retard, j'avais pas vu qu'une réponse avait été postée ><. Sorry également pour la qualité du post qui n'est pas génial]

    « Capitaine, les vaisseaux de la Confédération ont commencé à ouvrir le feu sur les vaisseaux Hutts ! Nous recevons également une transmission de la part de leur vaisseau Amiral, le Belliqueux

    « Passez la moi, Lieutenant. »

    Prenant le datapad que Ryan me tendait, je lisais attentivement le message que j’avais sous les yeux. Même si je ne laissais rien transparaitre sur mon visage, ce que contenait cette transmission ne me plaisait guère… L’idée de devoir, pactiser avec la Confédération était, à mes yeux, quelque chose d’inconcevable…. J’en éprouvais même du dégout ! Cela relevait presque de l'hérésie ! Je préférais encore mieux collaborer avec des Gundarks ! Toutefois, cette situation n’était pas de mon ressort ! Si j’avais eu le commandement de cet escadron, j’aurais sans doute tenté d’éloigner la Confédération de ce système…quitte à devoir tirer des coups de semonce… Mais hélas ce commandement ne m’appartenait pas. Certains me diront, que je pourrais très bien faire preuve d’insubordination afin de régler cette situation à ma manière… Or je ne voulais pas désobéir aux ordres sur le coup… Sur le long terme, désobéir dans une telle situation et tirer des coups de semonce sur les vaisseaux de la Confédération, n’auraient provoqué rien de bon. Non seulement, le peuple de Tammuz-an aurait pu constater que nous avions des tendances bellicistes et donc aurait préféré se joindre à la Confédération mais en plus en commettant cela, j’étais sûre de passer devant une cour martiale, d’être rétrogradée voire même d’être renvoyée de l’armée…ce que je ne désirais aucunement !
    Ainsi, il me fallait composer avec tout cela même si cela ne m’enchantait guère… Au vu de mon grade actuel, je ne pouvais prendre des décisions aussi capitales et ce même si de par mon nom je disposais d’une influence dans certains milieux…influence que d’ailleurs je n’avais jamais utilisé vu que je préférais de loin acquérir du prestige de par mes efforts et non de par le passé glorieux d’un membre de ma famille…

    Me reconcentrant sur le champ de bataille, je regardais les différents vaisseaux Hutt à proximité. Depuis que j’avais fait ma manœuvre consistant à les surprendre par derrière, ils s’étaient quelque peu réorganisés et avaient ainsi changé de direction pour pouvoir concentrer leurs tirs sur mon bâtiment. Malheureusement pour eux, mon vaisseau tenait bon… et ce malgré son âge ! Les boucliers, subissaient une pression constante mais d’après ce que j’avais pu voir, nous avions encore de la marge. Pour le moment, je n’avais donc pas besoin de songer à une retraite même s’il valait mieux faire en sorte de briser la formation Hutt histoire que le vaisseau ne se retrouve pas à court terme encerclé… Si cela venait à arriver il y avait de fortes chances pour que le Chimaera subisse des dommages plus ou moins importants… Or il était tout à fait hors de question qu’une telle chose arrive !
    Fort heureusement, d’après ce que je pus constater, le commandant avait eu la même idée et avait envoyé le Nighthawk à la rescousse ce qui était largement suffisant au vu de la puissance de feu du navire. Celui-ci parvenait sans peine à avancer dans la masse grouillante des vaisseaux ennemis à coups de turbolasers.


    « Ordonnez à nos batteries de concentrer leurs tirs, sur les vaisseaux présents devant nous ! Demandez-leur toutefois, d’éviter de toucher les vaisseaux bien trop près de la position du Nighthawk… Il ne faudrait pas non plus que nos propres tirs atteignent un bâtiment allié... »

    Il aurait été en effet, fort dommage que les tirs du Chimaera touchent le NightHawk… Vu la puissance d’un Star Destroyer, en fait, cela aurait très bien pu conduire à quelques évènements regrettables… Il était donc exclus de commettre une telle erreur…erreur qui d’ailleurs pouvait couter de nombreuses vies humaines si elle venait à être commise… En clair, le genre d’erreurs qui pouvait vous couter votre commandement et votre carrière…
    Jetant un coup d’œil sur les vaisseaux Hutts, je constatais qu’il en restait une quarantaine ce qui n’était pas un nombre négligeable… Au vu des « renforts » que nous avions reçu, abattre 40 bâtiments ennemis ne devait pas être un problème si l’on se basait sur un simple rapport de force entre des Destroyers et de simples tas de ferrailles… Cependant je demeurais vigilante… Sous estimer un ennemi pouvait être fatal et ce même si l’ennemi en question était un insecte… L’Ancien Empire Galactique avait sous estimé l’Alliance Rebelle et on voyait bien ou cela les avait amené…


    « Madame, nos détecteurs nous révèlent une poussée d’énergie soudaine...Cette poussée, proviendrait du vaisseau du commandant ! »

    Ce renseignement ne manqua pas de me faire hausser un sourcil. Que préparait donc ce Chiss ? Je n’aurais su le dire vu qu’aucunes des hypothèses, qui se présentèrent à moi, me semblèrent satisfaisantes… Il ne pouvait s’agir, d’une tentative d’autodestruction auquel, cas le vaisseau aurait été évacué et sa trajectoire aurait été calculée de telle sorte que son explosion se produise en plein milieu de la flotte ennemie afin de faire le plus de dégâts possibles… Il ne pouvait s’agir non plus d’un système à ion comme ceux ayant été utilisés durant la Guerre des Clones vu que sinon nous aurions tous reçus un signal de repli immédiat…
    La réponse à ma question, ne tarda pas et se présenta sous une forme à laquelle je ne m’attendais pas… En fait j’étais même loin de penser que le Commandant avait à sa disposition un tel gadget… Ainsi quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis un rayon de lumière aveuglant sortir du Destroyer et percuter un croiseur ennemi qui sous l’effet de ce rayon explosa peu après….
    Ainsi le Chiss avait réussi à mettre la main sur un rayon à protons… D’un coté, c’était intéressant et assez surprenant … D’un autre coté, la vue de ce gadget ne manqua pas de m’exaspérer et ce pour une raison bien précise : les Ingénieurs qui s’étaient occupés de remettre en état le Chimaera, avaient enlevé tous les dispositifs qui faisaient de ce navire, quelque chose d’unique… Ils n’avaient daigné laisser que le lance missile à protons ce qui était bien peu de choses en comparaison des anciennes capacités de ce vaisseau… Bien évidemment devant mes réclamations, l’état major avait fait la sourde oreille sous prétexte qu’ils avaient déjà assez payé pour la remise en état de ce Destroyer vieux de 60 ans… A croire qu’ils voulaient que je me contente de mon affectation et de mon grade…

    Soupirant devant toute cette situation, j’écartais ces préoccupations d’un simple battement de cil et me reconcentrait sur ce qui venait de se dérouler sous mes yeux à savoir l’utilisation du rayon à protons… L’utilisation de ce dernier avait du très certainement surprendre les Hutts mais également la Confédération et les militaire de Tammuz-an qui devaient très certainement suivre toute cette bataille sur leurs écrans. Bien que la bataille ne fût pas encore terminée, l’utilisation de ce rayon devait avoir eu sans doute un impact sur tous les acteurs de cette bataille…
    Les Hutts avaient très certainement compris qu’ils ne valaient mieux pas énerver l’Alliance Galactique. Les Confédérés pour leurs parts avaient sans doute compris que si une guerre venait à éclater, ils risquaient de déguster pas mal sans compter le fait qu’au vu d’une telle puissance de feu, ils risquaient de ne pas faire long feu… Les militaires de Tammuz-an, quant-à eux, avaient très certainement été en mesure de voir qui parmi la Confédération et l’Alliance Galactique, pouvait les protéger et ce de façon efficace… En même temps en termes de diplomatie, les démonstrations de force pouvaient en de rares occasions avoir quelques effets bénéfiques ! Ici nous n’avions pas voulu intimider les gens de Tammuz-an mais nous avions plutôt voulu les défendre et ce en anéantissant la flotte Hutt… En soi, c’était un acte noble !

    Malgré cette démonstration, la bataille était loin d’être finie ! Il valait donc mieux que je me consacre à sa réalisation ! Ce fut donc pour cette raison que je tâchais d’imaginer un moyen me permettant non seulement de faire des dégâts dans les rangs ennemis mais me permettant aussi de garder mon vaisseau intact… ce qui était primordial…


    « Lieutenant, les Boucliers ? »

    « L’intégrité des boucliers est à 80%, Madame. »

    Au vu de l’assaut qu’avait subi le Chimaera, ce chiffre ne m’étonna pas outre mesure même si je me doutais qu’il y avait du avoir de multiples dysfonctionnements à bord du vaisseau du fait que ce navire n’avait plus connu une seule situation de combat depuis bien longtemps… En clair, cette situation était le meilleur moyen de savoir de quel défauts souffraient encore mon bâtiment et ce en faisant en sorte qu’il donne son maximum…

    « Lieutenant, ordonnez à notre meilleur artilleur de contrôler la console de tir destinée aux bombardements orbital ! Quand cela sera fait, a mon commandement, vous ferez en sorte que le Chimaera concentre ses tirs à l’avant et ce afin de forcer le passage. Veillez également à ce que notre cap nous fasse survoler les vaisseaux les plus « bas » afin que nous puissions nous servir de la console de tir orbitale sur ces vaisseaux. Dites aussi à nos escadrons de concentrer leurs actions sur nos flancs. »

    Laissant quelque secondes, au lieutenant afin qu’il puisse distribuer mes ordres, je laissais mes pensées vagabonder… Celle-ci, étant donné la situation, me guidèrent vers la suite des évènements ou plutôt sur ce qu’il adviendra après cette bataille… En effet, même si nous n’en étions pas encore là, ce sujet demeurait assez épineux… Il ne faisait aucun doute que nos deux factions allaient dépêcher des ambassadeurs sur la planète afin de l’obtenir dans son camp… Il y avait également fort à parier que les gradés des deux flottes allaient devoir rejoindre la planète et ce sur invitation des politiciens de Tammuz-an pour avoir sauvé leur planètes...
    L’idée de partager un repas avec des politiciens coincés dans leurs bonnes manières et avec des membres de la faction ennemie, n’était pas en soi un problème même si c’était très vraisemblablement une expérience désagréable et pénible à vivre… En revanche ce qui était problématique restait le point suivant : La Flotte de l’Alliance Galactique et celle de la Confédération risquaient très probablement de se regarder en chien de faïence… Or en tenant compte de la présence de deux flottes ennemis, je pouvais sans peine affirmer cela : Tenir leurs bâtiments et les nôtres, leurs aviations et la nôtre dans une telle proximité, c’était créer une situation à très haut risque… des guerres avaient commencés de cette manière après tout…


    « Exécutez le plan ! »

    Comme je l’avais ordonné, le vaisseau changea son cap et commença à concentrer ses tirs sur l’avant ce qui rapidement ouvrit un passage dans tout cet amas de vaisseau… Les turbo lasers bien que très efficace, avaient du mal à toucher quelque fois certains vaisseaux… Au vu du datapad que me tendit mon second, je compris très rapidement pourquoi… L’Alliance avait jugé bon d’installer des ordinateurs de visées dépassés…et ce depuis 40 ans au moins ! Étant donné que ces ordinateurs avaient quelques léger défauts de conception, mes hommes ne pouvaient garantir le succès de leurs tirs e ce malgré leurs efforts… La seule personne qui ne semblait pas affecter outre mesure semblait être l’artilleur qui s’occupait de la console destinée au bombardement orbital qui en cette occasion servait surtout à bombarder les vaisseaux les plus proches… De par son âge ou du moins l’âge qu’on pouvait déduire de son physique, je comprenais sans trop de mal que j’avais affaire à quelqu’un qui avait de l’expérience et qui connaissait son métier sur le bout des doigts…

    Alors que le vaisseau continuait sa progression les turbolasers lourds situés à bâbord cessèrent toute activité et ce sans que je n’en donne l’ordre. Interpellée par cela, je me retournais vers le lieutenant.


    « Des problèmes d’énergie ont été détectés, Madame ! »

    « Merci, lieutenant…. Vous avez vraiment l’art d’édicter des évidences ! Envoyez des techniciens pour s’occuper de ce problème le plus rapidement possible ! Nous avons besoin de ces turbolasers ! »

    Entendant une série de "bip" bien sonore, je me retournais une fois de plus et remarquais la présence de mon droide astromécano…qui semblait avoir une idée afin de corriger ce problème temporairement histoire de laisser le temps aux techniciens de découvrir ce qui se passait… Malgré le fait qu’il ne parlait qu’en binaire, je compris très vite ce qu’il comptait faire et lui donnais donc très vite mon accord pour qu’il le fasse. Ce droide voulait rediriger l’énergie par des réseaux auxiliaires afin de la transmettre aux turbolasers… Mais vu qu’il s’agissait d’une simple dérivation sur un réseau non conçu pour cela, les batteries de turbolasers lourds allaient voir leurs cadences de tir diminués vu que non seulement le réseau pouvait griller mais aussi car l’énergie mettrait un peu plus de temps à être acheminée… C’est ainsi que sans plus tarder, ledit droide se brancha à une interface afin de corriger ce problème.

    « Que nos chasseurs nous protègent à bâbord, le temps que les réparations soient effectuées ! »

    Observant de nouveau la bataille alors que le vaisseau était toujours ballotté, je concentrais mon regard sur les vaisseaux de la Confédération… A leurs vues, je ne pus m’empêcher de m’interroger sur la tactique qu’allait employer le commandant Confédéré… Après tout une telle information était non seulement très intéressante pour savoir comment se débrouillait la Confédération en stratégie, mais, cela était aussi intéressant car cela pouvait également m’inspirer pour de nouvelles idées de tactiques à l’avenir…
    D’ailleurs, en y repensant, je mettais ma main à couper que l’état major risquait d’être fort intéressé par les enregistrements de cette bataille… Qui sait… s’il voyait que les Confédérés étaient vraiment une menace peut être qu’ils allaient enfin faire preuve de bon sens et déclarer cette foutue guerre. Devant une telle pensée, je ne pus m’empêcher de murmurer les paroles suivantes :


    « Souriez, Messieurs les Confédérés…vous êtes filmés… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Mar 19 Fév - 15:30

    Capitaine Alko Herassen
    21ème Flottille de la Marine Confédérée
    Espace Neutre, Tammuz-an.


    De ce que voyait Alko, les hutts semblaient perdre pieds. Le commandant en charge de la force d'intervention de l'Alliance avait décidé de mettre le paquet. Le Législator, vaisseau amiral de la flotte de l'Alliance surplace, était bien équipé ! Alors que la mêlée devenait toujours plus furieuse entre les belligérants, le Législator avait littéralement pulvérisé le vaisseau hutt visé ! Un bel étalage de la puissance de la Marine de l'Alliance, une démonstration de force presque digne de l'Empire Galactique de Palpatine. Ce que n'avait peut être pas calculé le commandant allié, c'est que cette action serait perçu comme tel par quelques uns, et même plus si on les y aidait.

    Jouer avec ce genre d'arme déplaisait à Alko, il était soldat, pas politicien. Mais ne disposant pas des mêmes moyens que son homologue de l'Alliance, il devrait user d'autres méthodes. De son côté, le Chimaera avait également fait mouvement, pour aller défier la flotte hutts. Les batteries du Chimaera se concentraient principalement sur les vaisseau devant lui, alors que le Nighthawk tenter de percer la formation ennemi pour rejoindre le Chimaera isolé.


    - Transmission entrante, monsieur !

    - Dites !

    - Un de nos vaisseau doit rejoindre la position laissée par le Nighthawk !

    Herassen ne détourna pas le regard de l'affrontement, les batteries du Chimaera, allez savoir pourquoi, se turent un instant. D'abord étonné de ce changement d'attitude, le commandant Herassen repéra les chasseurs du Chimaera se déportaient de manière couvrir le côté babord du Chimaera, réduit au silence par certainement par dysfonctionnement, ou bien moins probable, par une quelconque stratégie obscure du commandant.

    - Détachez la "Fougueuse" pour prendre la place du Nighthawk, mais donnez leur comme consigne de n’obéir qu'aux consignes émanant de moi !

    Le Nighthawk continua sa percée vers le Chimaera alors qu'Alko donna ses nouvelles directives :

    - Lieutenant ? Lancez nous à la suite du NightHawk, ainsi que le reste de la flottille !

    Alors que la Fougueuse quitter la formation pour rejoindre sa nouvelle position, le Belliqueux et le reste de son escadre s'engouffra à la suite du Nighthawk. Tirant à profit de la confusion laissée par le Nighthawk, le groupe confédéré se lança dans l'affrontement et se rapprocha du Chimaera, bien déterminé à prouver sa valeur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Ven 22 Fév - 19:07

Ainsi, cette petite démonstration de force avait porté ses fruits. Les systèmes du Legislator, bien qu'en sous-effectif, avaient répondu présent et le vaisseau n'était pas en danger. Mieux, il était en train d'infliger des pertes importantes aux vaisseaux Hutt. Bien entendu, un tiers de ses turbolaser était en manque d'artilleurs et cela nuisait à l'efficacité du vaisseau, mais les derniers ordinateurs de visée LeGrange prouvaient qu'ils avaient du répondant. Le confédéré à la tête de leur flottille ne devait rien avoir manqué du spectacle pyrotechnique, et ce devait être vrai pour la planète aussi. Bien entendu, toute la délicatesse serait dans les négociations au sol pour leur prouver que l'AG n'était pas l'Empire Galactique, mais cela n'était pas de son ressort : l'Ambassadeur à bord s'en chargerait, c'était son boulot après tout.

Daala, de son côté, avait maintenu le silence radio mais on pouvait constater que c'était bien elle qui commandait le Chimaera : le vaisseau avait selon les relevés activé sa console de tir orbital et s'en servait pour faire feu sur les croiseurs Hutt situés en contrebas.
Azaren eût une pensée pour le Hadès, détruit sur Steria quelque temps auparavant, et espera que le Legislator ne connaisse pas le même sort. Daala devait être verte d'envie après la démonstration qu'il avait fait du rayon à protons, et il s'interdit avec peine de la contacter pour voir sa tête. Cependant, alors qu'il regardait amusé les Hutts qui avaient décidé de cibler en priorité le Legislator, son regard fut attiré par un spectacle qui lui fit froncer les sourcils. Les batteries bâbord du Chimaera avaient cessé de tirer alors que le vaisseau était toujours encerclé par des vaisseaux hutt. Le Nighthawk était en train de les rejoindre, mais cette surprise était très mauvaise. Le Chiss activa d'une main le communicateur, tout en digitant des ordres pour les destroyers Victoire de l'autre.

- Capitaine, auriez-vous l'amabilité de m'expliquer comment il est possible que votre vaisseau ne fasse pas feu sur les ennemis ?

La phrase était prononcée d'un ton calme, posé, la voix agréablement modulée mais les consonnes prononcées un peu sèchement claquaient comme une réprimande. Il savait parfaitement que la raison serait tout à fait justifiée mais il ne fallait pas que des situations comme celle-ci se produisent en combat réel.

Alors qu'il attendait une réponse, la satisfaction put se lire sur son visage quand la Faucheuse vint prendre part au combat, occupant la position laissée par le Nighthawk. Le confédéré était sorti de sa passivité, enfin. Avançant lentement, la formation en flèche des vaisseaux de l'AG balayait avec une tranquillité relative la résistance hutt. Les croiseurs d'escorte avaient quitté leur rôle et s'en prenaient maintenant aux croiseurs avec leurs turbolaser moyens, tandis que des hordes de K-Wing menaient des raids destructeurs. Ce qui semblait être une situation risquée était maintenant une victoire plutôt certaine. Les vaisseaux confédérés s'élancèrent à la poursuite du Nighthawk, sans doute dans le but de prouver leur soi-disant courage. Ils allaient être déçus.

- Tenez, capitaine, nos nouveaux amis ont décidé de venir vous aider, je compte sur vous pour ne pas avoir besoin de leur aide : massacrez-moi ces saletés de limaces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Dim 24 Fév - 3:18

    Fixant toujours l’horizon des évènements avec un grand intérêt, il aurait été aisé de croire en me voyant que rien ne perturbait mon esprit… Or ce n’était pas le cas… Même si je ne laissais transparaître aucune émotion sur mon visage, intérieurement je bouillonnais de rage… Non pas contre les Confédérés ou les Hutts, mais contre l’état major de l’Alliance Galactique qui m’avait fait cadeau de ce vaisseau… Qui plus est j'étais loin de penser que servir sur le Chimaera n’était pas un honneur à mes yeux… J’étais très fière de pouvoir commander ce bâtiment de légende ! Ce qui m’énervait était plutôt le fait que l’Alliance avait remis ce vaisseau au goût du jour en installant des pièces d’une qualité plus que douteuse… Pour faire simple, ils avaient simplement cherché à faire des économies…tout en s’assurant de mettre un officier à problème sur un navire fort bien connu dans la galaxie dans le simple but de faire de la propagande et de faire en sorte que je me la ferme… Cette simple conception frisait le ridicule pour moi… A croire, que cet état major ne se composait plus que de crétins et d’idiots !
    Malheureusement, ce n’était pas ça qui m’exaspérait le plus… Ce qui m’énervait au plus haut point, c’était bien évidemment le fait que l’Alliance ne semblait pas faire cas de l’état de sa flotte et de ses autres ressources militaires… Or si nous voulions gagner cette guerre qui risquait de se déclencher avec la Confédération, il nous fallait impérativement avoir à disposition, des engins de guerre opérationnels et ne souffrant d’aucun défaut étant lié à un manque de volonté politique… Si c’était le cas, je ne donnais pas franchement cher de notre peau…

    Me retournant vers mon droide, celui-ci me communiqua, dans une série de « bip » sonores, qu’il lui fallait bien plus de temps pour rediriger l’alimentation vers les turbolasers et ce en passant pas des réseaux auxiliaires… Bien que comprenant le problème, je ne pouvais m’empêcher de me dire qu’il devait se dépêcher d’accomplir sa tâche et ce pour une raison très simple : ce temps si précieux n’était pas un luxe que nous pouvions nous permettre ! Il nous fallait nous dépêtrer de cette situation et ce le plus rapidement possible !


    « Capitaine, nous recevons une transmission de la part du commandant Azaren ! »

    Je me doutais de ce pourquoi il m’appelait vu dans quelle situation je me trouvais actuellement.

    « Passez la moi, Lieutenant Ryan. »

    - Capitaine, auriez-vous l'amabilité de m'expliquer comment il est possible que votre vaisseau ne fasse pas feu sur les ennemis ?

    Le ton qu’il employa ne manqua pas de me faire grincer des dents… Même s’il n’avait pas cherché à crier, il avait su se montrer très sec et ce dans chacun des mots qu’il avait pu prononcer… Cette réprimande, à peine voilée, ne me plaisait guère…
    Bien évidemment poser une telle question était légitime vu que nous étions dans une bataille…mais au vu de mon dossier et de ma réputation, cette question était sacrément inutile ! Je n’étais pas du genre à me dégonfler devant mes ennemis ! J’étais de ceux qui préféraient les pilonner jusqu’à ce qu’ils disparaissent quand il était impossible de négocier avec eux. Ainsi ce fut sur un ton des plus froids que je lui répondis :


    « Le vaisseau souffre d’un dysfonctionnement commandant. Nous avons du mal à acheminer l’énergie du générateur jusqu’à nos tourelles bâbords. Par conséquent, j’ai demandé à mon droide de procéder à une dérivation le temps que les techniciens puissent régler ce problème ! Toutefois cette dérivation, prendra quelques minutes avant de pouvoir être effective ! »

    Au moment où je finissais ma phrase, mon second m’apporta un datapad m’indiquant les derniers mouvements de la flotte confédérée. D’après ce que je pouvais lire, un vaisseau dénommé « La fougueuse » avait pris la place du Nighthawk ce qui était une bonne chose, vu que cela permettait au commandant de continuer à pilonner les Hutts depuis sa position avec le reste de la flotte…
    Toutefois, il y avait eu un autre mouvement et ce de la part du reste de la flotte confédérée… Celle-ci semblait s’être lancée à la suite du Nighthawk sans doute afin d’exercer une percée dans la flotte ennemie. Une telle manœuvre était loin d’être idiote bien au contraire… Même s’il s’agissait d’un ennemi, l’homme qui avait le commandement de cette flotte savait prendre des risques quand il le fallait !
    Depuis la passerelle, je pus voir sans aucun problème l’avancée de cette flotte dont le fer de lance était ironiquement un vaisseau de l’Alliance Galactique. Si l’on ajoutait la puissance de ces bâtiments avec ceux des K-Wing que je pouvais apercevoir, on pouvait affirmer sans aucuns soucis, que les Hutts en avaient pour leur argent ! De nombreuses explosions parcouraient leurs vaisseaux et on pouvait voir déjà certains d’entre eux tenter d’opérer des manœuvres d’évasion afin de se sortir de ce qui semblait devenir pour eux une véritable Bérézina.


    - Tenez, capitaine, nos nouveaux amis ont décidé de venir vous aider, je compte sur vous pour ne pas avoir besoin de leur aide : massacrez-moi ces saletés de limaces.

    « Comptez sur moi ! »

    Cet ordre était des plus plaisants à entendre… Certes il ne m’ordonnait pas de tirer sur les Confédérés afin de détruire leurs vaisseaux… Un tel ordre signifiait simplement qu’il fallait que je les repousse afin qu’ils comprennent bien que je pouvais me débrouiller toute seule ! Qui plus est, il était hors de question que l’on vienne me prêter assistance… Après tout cela pouvait être vu comme étant une faiblesse… Non pas qu’en temps normal, j’aurais rechigné à avoir de l’aide mais ici nous étions dans des circonstances tout à fait exceptionnelles ! Il s’agissait d’une partie d’échec politique qui pouvait décider du sort de Tammuz-An ! Il était totalement exclu, pour moi, que cette planète tombe aux mains de la confédération ! Je préférais encore mieux embrasser un Wookie que d’avoir un tel spectacle sous les yeux.

    «Madame, votre droide a réussi ! Nous pouvons de nouveau tirer à l’aide de nos batteries bâbord ! Toutefois celle-ci ne pourront pas avoir une cadence de tir aussi rapide qu’à l’accoutumée. »

    C’était sans doute la première bonne nouvelle de la journée ! Même à bâbord nous étions désormais quelque peu limités, nous pouvions au moins nous défendre sans aucun souci même si par précaution je préférais laisser nos escadrons de chasseurs protéger cette partie du vaisseau… Après tout on n’était jamais trop prudent… Je préférais de loin pêcher par prudence que de sous estimer bêtement nos ennemis…et ce même si c’était des Hutts ! La bataille bien qu’en bonne voie n’était pas encore finie ! Ainsi, jusqu’à ce qu’une victoire complète se dessine, n’importe quoi pouvait arriver ! Il ne fallait surtout pas oublier que les batailles n’étaient pas des situations dont on pouvait prédire chaque mouvement avec précision. Certes cela était possible mais il y avait toujours une part d’inconnu… Seul un homme dans cette galaxie avait pu se vanter de savoir prédire les mouvements d’une flotte ! Or celui-ci était mort d’une façon particulièrement inattendue ! Ainsi la vie tout comme les batailles étaient des choses qui pouvaient se montrer à tout moment imprévisibles et ce sans que l’on puisse le prévoir à l’avance.

    « Lieutenant, ordonnez à notre pilote, d’inverser l’axe de du Chimaera ! » Devant l’air ébahi de mon second, je soupirais « Oui lieutenant vous avez bien compris, faites en sorte que pour tous les autres nous ayons la tête en bas ! Ordonnez aussi à nos escadrons de couvrir les batteries de turbolasers qui maintenant passeront de bâbord à tribord ! »

    Laissant le vaisseau exécuter la manœuvre, je me mis à jubiler intérieurement et ce pour une raison très simple : Je m’imaginais la tête que devait tirer Azaren en me voyant exercer une telle manœuvre qui à première vue semblait dénuée de sens. Il y avait fort à parier que sur le moment, il me prenait comme étant une personne excentrique qui à tous les coups avait du prendre un coup sur la tête lors de sa venue au monde. Et bien, ce n’était pas le cas ! J’avais une raison valable, pour oser commettre une telle chose ! On m’avait ordonné de bien faire comprendre aux Confédérés que je n’avais nul besoin de leur aide ! Et bien j’allais leur montrer ma façon de les dissuader de s’approcher de mon vaisseau !

    « Ordonnez aux batteries situées à bâbord de passer en tir automatique courte distance ! »

    Cette tactique avait pour objectif de renforcer la cadence de tir et ce dès que l’on s’approchait trop près du vaisseau. Pour faire simple, il s’agissait presque d’une sorte de tir de suppression. Or vu à quel point nous étions proches des vaisseaux hutts, ces derniers allaient déguster ! Et encore, je ne parlais pas des répercussions sur les vaisseaux confédérés ! Vu que j’avais donné cet ordre, aucun chasseur ou vaisseau confédéré n’allait se risquer à s’approcher du coté bâbord de mon navire sous peine d’être détruit ou de subir d’innombrables dégâts ! Je me doutais d’ailleurs que cette tactique n’allait pas du tout être du gout de l’officier confédéré mais je n’en avais cure ! Vu à quel point je n’appréciais pas ce camp, je pouvais faire ce que je voulais sans éprouver ne serait-ce qu’une once de regret !
    C’est ainsi que quelques uns des vaisseaux situés à bâbord explosèrent suite à ce pilonnage intensif ! Vu à quel point le nombre de vaisseau réduisait à vu d’œil, il se faisait sans dire que d’ici peu, celle-ci serait terminée.



    « Capitaine, nos détecteurs semblent avoir repéré des traces de radioactivité provenant d’un des vaisseaux Hutt situés à tribord ! »

    Écarquillant les yeux devant une telle annonce, je ne manquais pas de réagir.

    « Dites à nos batteries d’ouvrir le feu sur les silos de nos ennemis ! »

    Malheureusement, même si j’avais tâché d’être la plus réactive possible, un missile parvint à être lancé avant la destruction du vaisseau et se dirigeait vers nous…

    « Que nos escadrons se dispersent au plus vite et faites en sorte que toute l’énergie disponible soit redirigé vers les boucliers ! »

    Il ne fallait pas que nos chasseurs soient touchés par l’onde de choc de cette arme terrifiante qui avait déjà été utilisée sur une planète du temps des Guerres Mandaloriennes… Cette planète était d'ailleurs encore aujourd’hui fortement radioactive…
    Certaines personnes, si elles avaient été à ma place, auraient très certainement tenté d’échapper à cette arme dévastatrice et ce en ordonnant de rediriger toute la puissance disponible vers les réacteurs subluminiques… Or, un tel comportement était à mes yeux des plus stupides ! Vu la taille d’un Star Destroyer et à quel point le vaisseau ennemi était proche, il ne faisait aucun doute que le missile nous aurait atteint… Qui plus est, cela aurait pu avoir des conséquences désastreuses… Si j’avais donné l’ordre de rediriger toute la puissance vers les réacteurs, ce missile nucléaire aurait très bien pu lors de son explosion, traverser les boucliers et endommager profondément la structure du Chimaera… C’était donc pour cela que j’avais préféré renforcer les boucliers : afin qu’ils ne cèdent pas et afin que nous puissions tous rester en vie !


    « Préparez vous à l’impact ! »

    « Ça me rajeunit d’entendre dire ça ! J'ai l'impression d'avoir 20 ans de moins ! »

    Me retournant vers la personne qui avait prononcé ces paroles, je constatais qu’il s’agissait d’un des anciens du Chimaera qui avait refusé de partir à la retraite ! D’après ce que j’en savais, il avait juré qu’il ne partirait que de ce navire les pieds devants ! Or je ne sais pas si c’était ses paroles ou ce que je savais de lui mais un sourire s’afficha sur mon visage et ce malgré la situation dans laquelle nous nous trouvions…

    Toujours debout devant le hublot, j’écoutais le décompte annonçant l’arrivée du missile... Seules quelque secondes nous séparaient de ce fameux impact… Mais malgré tout chacune d’entre elles durait une éternité…à tel point que l’on aurait pu croire qu’une journée entière aurait pu tenir dans une seule de ses secondes…
    Fixant avec attention le missile qui se dirigeait vers nous, je tâchais d’ignorer les différentes alarmes qui retentissaient à bord et dont les sons semblaient s’accentuer au fur et à mesure que l’instant de l’impact se rapprochait… Nous étions livrés à nous même pour le moment et il nous fallait l’accepter… Même si j’avais donné l’ordre de renforcer les boucliers, nous ignorons tous si nous allions survivre ou bien mourir suite à la déflagration de cette arme… Cependant…contre toute attente, je n’éprouvais nulle peur… J’avais déjà affronté la mort une fois… Aller à sa rencontre une seconde fois, ne m’effrayait guère…
    Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, je ne vis pas toute ma vie défiler sous mes yeux… En fait, rien ne s’imposa à moi… Je n’avais aucun regret si ce n’est celui de n’avoir pas pu connaitre plus le Lieutenant Santar et de ne pas avoir pu participer à cette guerre qu’allait bientôt connaitre la galaxie… Sinon, si j’exceptais cela, je me sentais parfaitement à ma place… J’étais fière d’être à bord de ce navire ! Si je venais donc à mourir, cela ne me posait aucun problème car j’allais le faire en compagnie d’homme de bravoure et ce à bord d’un bâtiment de légende qui avait su traverser les âges…
    Jetant un dernier coup d’œil sur l’écran le plus proche, je constatais que l’aiguille, indiquant dans combien de temps le missile allait nous atteindre, était sur le point d’atteindre ledit instant, indiqué à l’écran par un marqueur rouge qui de loin donnait l’impression de ressembler à un crâne rouge…

    Puis ce fut l’impact…

    Sous l’effet de celui-ci, un éclair éblouissant apparu à travers les hublots pendant quelques secondes sans compter aussi le fait que le vaisseau fut ébranlé ! Je fus moi-même violemment projetée contre le hublot… Bien qu’ayant tenté de conserver mon équilibre, je tombais à mon tour, comme ce fut le cas de nombreuses personnes situées sur la passerelle… Sur le coup ma tête rencontra la surface en duracier proche du hublot et ce d’une façon assez violente provoquant ainsi un étourdissant de ma personne pendant quelque instant…
    Secouant la tête pour retrouver mes esprits, je me remis tant bien que mal debout et constatais que je m’étais ouvert l’arcade sourcilière droite… ce qui ne manquait pas de me faire grimacer de douleur sur le moment…


    « Lieutenant, rapport des avaries ! »

    N’obtenant pas de réponse, je me retournais pour voir que celui-ci était tombé dans la zone de la passerelle réservée aux enseignes… A première vu, il semblait avoir perdu connaissance…ce qui au vu du choc qu’il avait du subir, était parfaitement logique… Toutefois je ne manquais pas de pester, car désormais, je n’avais plus de second ce qui lors d’une bataille était particulièrement dérangeant lorsque l’on devait transmettre les ordres…
    Appelant d’un signe de main deux stormtroopers assignés à la garde de la passerelle je leurs donnais l’ordre suivant :


    « Amenez le lieutenant à l’infirmerie » Puis me retournant vers le vieux briscard ayant parlé quelques minutes plus tôt. « Enseigne Jenkins, rapport des avaries ! »

    « Les boucliers sont à 20% de leurs capacités ! Nous ne pouvons plus tirer avec les tubolasers que votre droide a réparé plus tôt… Sous l’effet de la déflagration, sa dérivation a tout simplement sauté… Il nous faudra donc du temps pour remédier à cela. La coque a par contre tenu bon ! Même si certains secteurs ont été ébranlés, nous n’avons répertorié aucun phénomène de dépressurisation ! Toutefois nous ne pourrons pas encaisser une autre attaque de ce genre… Notre blindage a également empêché toute propagation de radioactivité à notre bord. Pour ce qui est de l’équipage, nous n’avons perdu personne ! Nous n’avons à répertorier que quelques jambes cassées, ou traumatisme crâniens en majeure partie. Toutefois, ce n'est là qu'un rapport préliminaire. Il se pourrait bien que nous ayons à souffrir de quelques pertes. Même si nous nous en sortons bien, l’électronique a pas mal morflé ! Nous n’arrivons plus à alimenter en électricité certains secteurs du système. On me signale également que dans quelques secteurs, certains câbles sont partiellement dénudés favorisant ainsi les gerbes d’étincelle et rendant toute circulation dans ces couloirs dangereuse. »

    Devant un tel constat je soupirais de soulagement… Même si nous étions mal en point, nous étions encore vivants… Certes nous avions toujours une bataille à gagner mais vu à ce à quoi nous venions de survivre, la bataille ne représentait rien en comparaison.

    « Madame, j’ai également une bonne nouvelle. L’explosion a détruit deux vaisseaux Hutts qui étaient très proches de notre position. »

    « Et nos chasseurs ? »

    « Pour le moment impossible de vous dire avec certitude combien d’entre eux s’en sont sortis… Vu les perturbations provoqués par l’explosion, il nous faudra encore quelques minutes pour recalibrer nos instruments… Tout ce que je puis vous dire pour l’instant c’est que d’après ce que j’ai pu constater, nous avons perdu à coup sûrs 7 chasseurs avec leurs pilotes… »

    Cette nouvelle ne manqua pas de me faire grincer des dents… J’avais horreur de perdre des hommes… Certes, lors d’une bataille il y avait toujours des pertes, mais cela demeurait toujours quelque chose d’extrêmement difficile à accepter pour moi étant donné que ces hommes étaient sous ma responsabilité… A chaque fois, j’avais l’impression d’avoir commis une erreur… Je me demandais parfois si agir différemment aurait permis à ces hommes de survivre… Or ça seule cette chose que l’on nommait la « Force »devait le savoir…
    Balayant de telles pensées, je me reconcentrais sur la bataille qui battait toujours son plein.


    « Que notre vaisseau retrouve son axe normal… Restez à l’envers plus longtemps ne servirait à rien… Demandez aussi aux techniciens de réparer les conduites énergétiques des tourelles turbolasers inactives ! Une fois que nous aurons retrouvé notre axe, dites à nos quelques Spacetroopers à bord de s’armer et demandez leur de monter à bord de vaisseaux de débarquements et ce en compagnie de 6 TB-TT. Lorsque cela sera fait, dites à nos chasseurs de couvrir ces vaisseaux de débarquement jusqu’à ce qu’ils se posent sur la partie Bâbord du navire… Quand ces vaisseaux auront attirés, ils devront impérativement, débarquer ces TB-TT et ces Space troopers ainsi que toutes les réserves de munitions pouvant servir à ces derniers… »

    N’ayant plus de tourelles d’octuples tubolasers à bâbord, il me fallait improviser ! Il était hors de question que mon vaisseau reste sans défense ! C’était donc pour cette raison que j’avais donné cet ordre… Même s’il n’avait pas la puissance de feu de ces dites tourelles, les TB-TT et les Space Troopers disposaient d’une sacrée puissance de tir… Ainsi avec un peu de coordination, j’étais sûre de pouvoir défendre mon navire sans aucun souci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Mer 6 Mar - 17:33

    Capitaine Alko Herassen
    21ème Flottille de la Marine Confédérée
    Espace Neutre, Tammuz-an.

    A la manœuvre qu'effectuait Chimaera, Alko songea un instant que l'officier en charge de l'ancien bâtiment impérial aimait se faire remarquer ! Le Chimaera tourna sur son axe, le vaisseau se renversa présentant alors son autre flanc à l'ennemi. Même si la tactique du Chimaera fit sourire un instant le confédéré, celui-ci vit rapidement où voulait en venir son homologue. Il faisait cavalier seul, ce qui n'étonna pas particulièrement le commandant Herassen. Les batteries du Chimaera déchaînèrent l'enfer sur les Hutts qui tenter piteusement d'opposer une vague résistance au potentiel destructeur du Destroyer Impérial Mark II.

    Un lieutenant l’interpella depuis sa console :

    - Heu... commandant ? Les tirs d'interdiction nous barrent la route.

    - Laissez l'Alliance crachait son venin, lieutenant !

    - Nous risquons d'en prendre pour notre grade, monsieur.

    Alko haussa les épaules, cela ne ferait que prouver à la population de Tammuz-an incompétence des artilleurs du Chimaera, ou encore l'esprit provocateur des officiers de l'Alliance, qui ont trouvaient une occasion en or de faire l'étalage de leur arsenal militaire. En général, les politiciens étaient maîtres en l'art de réfuter les méthodes de leurs opposants, et ceux de la Confédération ne faisaient pas exception. Soudain, les tirs du Chimaera semblaient se concentrer vers des cibles bien précises, et Alko ne comprit cette décision que lorsque l'un des officier de pont annonça :

    - Alarme radiologique !

    Herassen haussa les sourcils, surprit ! Les défenses du Chimaera tentaient désespérément d'accrocher une ogive qui filait vers le destroyer alors que ces chasseurs décrochèrent de manière à éviter l'onde de choc. Comme une petite nova, l'engin explosa au contact de la coque. Les boucliers absorbèrent visiblement une grande partie de l'impact, et la coque ne fut pas percer par l'engin. L'onde de choc, résultant de l'explosion et du flash de l'explosion, coupa littéralement en deux un vaisseau hutt déjà bien amoché. Alors que la force confédérée se rapprochait toujours du Chimaera, ce dernier commença une autre rotation, dans l'autre sens cette fois ! Le Belliqueux et son groupe pénétrèrent dans le no man's land crée par le projectile adverse, pendant que le Chimaera pivotait sur son axe. Le vaisseau de l'Alliance avait réduit sa cadence de tir, mais Alko ne prêta pas attention si c'était dû à la manœuvre du vaisseau ou aux dégâts occasionnés par l'ogive.

    Le combat à courte portée entre les confédérés et les hutts commença, et les batteries du Bélliqueux grondèrent alors qu'elles entraient en action. Les vaisseaux de la 21ème Flottille de la Confédération opérait un tir de barrage sur les hutts, et bien que le Bélliqueux n'ait pas autant d'armes que le Chimaera, il restait un adversaire redoutable. Les chasseurs confédérés se joignirent à la danse, de même que ceux de l'Alliance revenu couvrir le flanc du destroyer Impérial. Bien sûr, les hutts rendaient les coups, et les boucliers du Bélliqueux paraient les ripostes pour l'instant. Sauf une volée de torpilles à protons qui passa au travers.
    La passerelle trembla sous l'impact, alors qu'on annonçait des avaries sur tribords.


    - Equipe de sécurité surplace ! Immédiatement ! aboya Herassen au dessus du cohue de la passerelle.

    Alko quitta un instant du regard l'affrontement qui se déroulait pour poser les yeux sur la coque du Chimaera sur laquelle il distingua de l'activité. Il était pour y voir des départ de coups. Il vit après avoir demander un agrandissement de l'image sur un écran, des spacetroopers. Système D. Les spacetroopers figuraient parmi les troopers d'élites de l'Empire, et ils étaient dans leur environnement de prédilection. Les utiliser en temps que système supplémentaires de défenses n'était pas idiot, une idée peu ordinaire mais bien loin d'être idiote. Alko avait sourit devant la tactique employée par le commandant du Chimaera, lorsque le vaisseau s'était retourné sur lui même. Mais maintenant, il avait de la curiosité pour ce dernier. Laissant le commandant du Chimaera à ses manoeuvres, il se retourna vers la représentations holographique du combat. Le reste de la flotte de l'Alliance était toujours au contact de l'ennemi, engagé dans un bras de fer où il semblait avoir la haute main.

    - Maintenez la position ! Ordonna t'il à l'officier navigateur.

    - Oui, monsieur.

    Les tirs des tourelles déployés par les spacestroopers se joignaient aux salves des confédérés.

    *Nos amis de l'Alliance, malgré eux, semblent avoir besoin de notre aide*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Lun 25 Mar - 8:24

- Raska, accélérez vers les vaisseaux hutts, redirigez la puissance du rayon à protons vers les réacteurs et transférez les artilleurs du rayons sur les turbolaser : il ne nous servira plus. Faites signe à nos dernières escadrilles de chasseurs de faire chauffer leurs moteurs : décollage à mon signe.

- Monsieur, vous n'allez tout de même pas...

- Si, Yusani, nous allons effectuer une manœuvre d'encerclement Marg Sabl, et ce pour plusieurs raisons : tout d'abord les vaisseaux hutts restants sont obnubilés par la percée des confédérés et par les fantaisies du capitaine Daala. En outre, ils n'ont sans doute pas vu de Marg Sabl depuis très longtemps et nous allons leur rafraîchir la mémoire. Enfin, si vous étiez assidu à l'académie navale, vous vous rappelez du profil absolument non-structuré d'une Marg Sabl, et vous devez donc savoir qu'un Hutt ayant aussi peu de jugeote pour nous avoir attaqué et ne pas avoir sonné la retraite sera sans doute désemparé quand nos chasseurs surgiront. Ais-je été clair?


- Parfaitement, monsieur, vos ordres ont été transmis.

Les réacteurs à ions du Legislator s'allumèrent de tout leur éclat, propulsant le vaisseau en avant, comme pour eperonner les croiseurs ennemis. Les turbolaser furent éteints et tous les systèmes auxiliaires de même, pour réduire leur empreinte radar et faire une approche dans la mesure du possible discrète. Le vaisseau glissait, à une vitesse croissant exponentiellement, et le Chiss sentit que cette interprétation de la Marg Sabl, si elle était originale, avait aussi l'inconvénient de stresser l'équipage déjà réduit du Destroyer. Il savait que rien qu'il ne pourrait dire les aurait rassurés, aussi sa seule réaction fut de maintenir sa concentration pour la suite des événements. On appelait ce qu'il était en train de faire un coup de sabacc : si tout se passait bien, la bataille tournerait court et il devrait alors trouver une excellente excuse pour ne pas participer aux négociations avec Tammuz-an. Si non... ils devraient songer à continuer la bataille de manière classique, laissant les confédérés récolter tout l'honneur.

- En douceur, sans attirer l'attention... commencez une rotation pour leur présenter notre superstructure, ordonnez aux pilotes de décoller à peine le hangar caché.

Il repensa à comment éviter tout le décorum que l'Ambassadeur voudrait qu'il représente sur la planète, mais dut se rendre à l'évidence : l'Escadron de la Mort devrait avoir au moins un représentant au sol pour l'image à donner aux habitants et aux politiciens. Tiens, il allait pouvoir y aller en compagnie du capitaine Daala, ce qui serait en outre une excellente occasion pour en apprendre un peu plus sur celle qui avait récupéré le vaisseau de Thrawn. Il fallait cependant que ledit vaisseau ne soit pas détruit, ce qui au vu de sa situation était loin d'être acquis.

Comme pour confirmer ses propos, des alarmes s'allumerent et la voix du capitaine du Nighthawk résonna sur la passerelle

- Commandant, nous avons détecté un lancement d'ogives non-identifiées, ça ne semble pas du baradium mais il y a beaucoup de chances que ce soit une sorte d'ADM, qui vise le Chimaera.

- Connectez vos holocameras extérieures et ralentissez votre approche du Chimaera.

- Oui monsieur.

Azaren se tourna vers Raska, lui faisant signe de lancer les chasseurs. Si l'ennemi avait lancé une arme de destruction massive, il devait être focalisé sur ce qui se passait du côté de chez Daala. Un simple lancement de chasseurs passerait totalement inaperçu voire même indétectable. Il reçut la confirmation au moment où l'affichage tactique lui montra le décollage des K-Wing, et reporta son attention sur le Chimaera.

- Radiation de Tcherenkov détectée !

Ce cri de surprise de l'officier des senseurs de la fosse tribord fit tressaillir le Chiss, qui comprit bien vite ce qui venait de se passer. L'onde de choc bleutée typique des armes nucléaires spatiales vint vaporiser deux croiseurs hutts proches du Chimaera, tandis que les boucliers de ce dernier encaissaient encore la force du coup.

- Feu à volonté de toutes nos pièces sur la flotte hutt : continuons de les distraire : signalez aux destroyers de classe victoire de passer en vitesse d'interception, ils doivent se porter au cœur du combat et attirer l'attention. Les croiseurs d'escorte peuvent se porter pour des tirs de harcèlement sur le vaisseau qui semble être le plus protégé : le commandant hutt doit être là.

Les énormes batteries d'octuples turbolaser pivotèrent alors que le Legislator se tournait sur son axe pour pouvoir employer tout son armement. Les bombardiers, eux, avaient déjà parcouru une bonne distance, toujours de façon relativement indetectée et sans encombre. Quand ils apparurent pour prendre les vestiges de la flotte hutt par le flanc, un mouvement de panique envahit les croiseurs légers qui tentèrent de de se désengager pour fuir le combat. Les torpilles à protons et les tourelles quadrilaser des bombardiers K-Wing d'un côté, la flottille de l'AG de l'autre et les confédérés au centre étaient plus qu'assez pour finir le travail sans même un effort soutenu. Le chiss rédigea un bref message à l'Ambassadeur, pour l'inviter à prendre une navette dès que les tirs cesseraient.


Azaren, satisfait, activa une liaison com avec le Chimaera. Arborant un rictus qui représentait sa version d'un sourire fraternel, il commença.

- Capitaine Daala. Excellent travail, capitaine, vous avez prouvé à ces hommes, femmes et limaces que nous n'allions nous arrêter devant rien. Sachez que j'apprécie. Nous devons aller sur cette planète, j'en ais bien peur, et il se trouve que vous allez accompagner l'Ambassadeur, avec moi-même. Mais d'abord, soignez-moi cette plaie sanglante, et vite.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   Mer 27 Mar - 3:07

[Désolé pour les fautes/énormités mais au vu de l'heure je n'ai pas la foi de corriger ce long post x)]

    « Troupes débarquées et prêtes à tirer à votre commandement Madame ! »

    « Bien. »

    Fixant du regard le champ de bataille, je remarquais que le Legislator ouvrait le feu à l’aide de tous ces turbolasers et ce pendant qu’il tournait sur son axe. A première vue, l’on aurait pu croire qu’il s’agissait d’une bête manœuvre qui consistait à opposer la force brute d’un Star Destroyer face à des vaisseaux de moindre puissance... Or ce n’était pas le cas. Seule une personne n’ayant reçu aucune éducation militaire aurait pu penser une telle ineptie ! Un vrai militaire qui avait suivi des cours de stratégie, pouvait sans problème deviner quelle tactique était employée ici… Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une Marg Sabl… c'est-à-dire une attaque désorganisée qui faisait en sorte de placer le vaisseau ennemi entre le marteau et l’enclume…autrement dire entre la puissance de feu d’un Destroyer et la puissance de feu de chasseurs et bombardiers… Dans le cas présent, il fallait additionner également la flotte confédéré qui apportait un soutien non négligeable à cette stratégie et ce sans s’en douter…
    Bien qu’en position critique, je ne pouvais m’empêcher sur le moment d’admirer la manœuvre qui je devais le reconnaitre était exécuter avec beaucoup de talent mais aussi avec beaucoup de culot ce qui ne manqua pas de faire d’ailleurs apparaitre sur mon visage un sourire… Il n’y avait pas à dire…le commandant Azaren avait bien mérité son affectation et son grade…contrairement à d’autres personnes. Au vu de tous ces détails, je ne pus m’empêcher d’éprouver du respect à son égard…sentiment que jusque là je n’avais pas ressenti à son égard vu que je ne le connaissais guère si ce n’est de nom… Désormais, je comprenais mieux pourquoi, il faisait parti de la famille de Thrawn…

    Focalisant mon attention sur mon environnement, je constatais que certains vaisseaux demeuraient toujours proche de notre position et ce à bâbord… Même si je n’avais plus de turbolasers, je pouvais désormais me défendre ce qui d’ailleurs me donna une idée qui était fort plaisante… Elle avait la particularité d’être plaisante pour la simple et bonne raison que nous allions pouvoir faire une des actions qui avait toujours su me séduire durant les combats spatiaux… Le spectacle que nous allions vivre d’ici quelques minutes promettaient d’être grisant !


    « Enseigne Jenkins, que le vaisseau se rapproche des bâtiments ennemis situés au point 2-1-1… Nous allons leur régler leur compte en opérant à l’ancienne ! »

    « A vos ordres ! »

    A peine eus je donné ces ordres, que le Chimaera changea de trajectoire pour se rapprocher des quelques vaisseaux Hutts situés à bâbord. A première vue, l’on aurait pu croire que je comptais les éperonner… Or tel n’était pas le cas…. J’avais une autre idée en tête qui bien qu’elle ne soit pas subtile avait le don d’être efficace lorsque les conditions s’y prêtaient… Or en cet instant… ces conditions étaient présentes : il n’y avait que peu de vaisseaux, et j’avais encore mes boucliers… Certes, ils n’étaient plus qu’à 20% mais dans le cas présent c’était largement suffisant… Il n’y avait pas de matière à s’inquiéter… Certes, l’on aurait pu me dire que je devrais me montrer plus prudente vu que quelque instant plus tôt, nos ennemis avaient déployé des armes nucléaires… En temps normal, j’aurais pu être d’accord avec ces propos… mais là je ne pouvais pas l’être pour la simple et bonne raison que si les Hutts avaient eu d’autres armes de ce genre, ils l’auraient utilisés contre mon bâtiment et contre les autres navires… Ils avaient du très certainement utilisés tous leurs stocks…

    « Nous sommes à portée capitaine ! »

    « Bien, dites aux spaces troopers et aux TB-TT de focaliser toute leur puissance de feu sur le vaisseau Hutt le plus proche… Une fois que cela sera fait, dites leur de continuer avec le bâtiment suivante et ainsi de suite ! Dites également aux chasseurs qui les couvrent à bâbord de vouloir se séparer : je veux qu’une partie reste en position, pendant que l’autre se charge d’aider nos hommes en ouvrant le feu sur le navire ennemi ! »

    Et oui... comme on aurait pu le deviner, il ne s’agissait que d’une bête canonnade ! Deux vaisseaux qui se faisaient face et qui s’ouvraient le feu dessus mutuellement… Cela n’avait rien d’extraordinaire mais... j’adorais cela ! Mon être tout entier vibrait devant le spectacle que je pouvais contempler devant les hublots… De là où j’étais je pouvais voir des vagues de chasseurs bombardés la surface de la frégate ennemi… Je pouvais également admirer, mes troupes terrestres et spatiales situées à bâbord ouvrir le feu…
    Sur le moment, je ne pus m’empêcher d’assimiler cela à une symphonie des plus exquises… Aucun bruit si ce n’est celui des alarmes et des tirs de laser qu’encaissaient le bouclier, ne venait interrompre cette représentation splendide… A vrai dire… c’était simplement magique… Pourtant bien consciente du danger et du pétrin dans lequel nous étions, je ne disais plus rien et me contentais de regarder cela sans pour autant afficher un quelconque sentiment… Mon visage ne laissait transparaitre aucune émotion… Je restais calme tout simplement…

    Finalement au bout de quelques minutes le vaisseau explosa sans demander son reste ce qui permît à mes troupes de se focaliser sur leur second objectif… D’après ce que je pouvais voir, la bataille était presque finie… Il ne restait plus que quelque vaisseaux ennemis à détruire… D’ailleurs, ces derniers étaient désormais sans chef car comme je pus le voir à l’instant, la Marg Sabl exécuté par le commandant fut un succès… Elle permît, en effet, de détruire le vaisseau amiral de la flotte Hutt… Désormais… nos ennemis étaient perdus sauf si bien sûr un plan de secours avait été échafaudé si jamais une telle situation venait à se produire… Or vu qu’il s’agissait des Hutts, je doutais franchement qu’ils aient déjà imaginé un tel scénario… En fait, tel que je les connaissais ils allaient sans doute agir sans montrer ne serait la moindre once de coordination… Cela allait être tout simplement du chacun pour soi ce qui n’était pas franchement la solution la plus idéale… Certes ils étaient désespérés mais ce n’était pas une raison pour agir bêtement…du moins était-ce là mon avis même si je savais pertinemment que les Hutts n’avaient pas été les seuls à agir de cette manière… Même des Impériaux avaient déjà réagis de cette façon… ce qui était franchement désolant.


    « Second vaisseau détruit Madame ! Quels sont vos ordres ? »

    Réfléchissant à la question, je constatais qu’il restait derrière le Chimaera quelque vaisseau… Ils étaient peu nombreux et cherchaient déjà à fuir par tous les moyens… Il était hors de question de leur laisser la vie sauve ! Ils avaient osé attaquer une planète sans défense… Leur sentence serait donc la mort ! Nulle clémence ne leur serait accordée…du moins de ma part.
    Cependant, je n’étais pas idiote au point de demander à mon vaisseau de faire demi-tour afin de les affronter… Au vu de l’état du Chimaera c’était du suicide… Même s’ils étaient désorganisés, nos ennemis pouvaient encore infliger beaucoup de dégâts s’ils le désiraient et ce pour une simple raison : Ils étaient désespérés… Or si je leur coupais délibérément le seul chemin qui pouvait leur permettre d’exécuter ce que l’on pourrait nommer en terme technique un repli stratégique, ils se battraient à coup sûr jusqu’à la mort afin d’espérer forcer le passage… Bref, ils seraient capables d’éperonner dans cette situation d’éperonner mon bâtiment… Au vu de l’état des boucliers, si deux vaisseaux venaient à percuter mon bâtiment… et bien cela serait tout simplement une catastrophe étant donné le fait que nous serions tous vaporisés… Pourtant il fallait bien se débarrasser d’eux…


    « Enseigne, avons-nous toujours à bord ces mines que l’état major avait promis de nous débarrasser ? »

    « Ils ne sont toujours pas venus les chercher Capitaine… Elles sont toujours à bord »

    « Bien…Dites alors à 3 navettes d’embarquer des mines puis de décoller vers les vaisseaux Hutts situés derrière notre position… Pensez également…à nous débarrasser des ordures que nous avons à bord en utilisant la procédure habituelle… Je vous serais gré de rajouter parmi ses déchets une bombe dont l’activation ne pourrait être possible qu’à l’aide d’un dispositif radiocommandé. »

    « Dois-je demander à quelqu’un de vous rapporter ledit dispositif Madame ? »

    « Bien évidemment. »

    Mon plan était très simple… Je ne désirais qu’une chose : me débarrasser de mes ennemis sans pour autant qu’ils puissent se douter de quoi que ce soit… Pour se faire je comptais donc demander à mes navettes de larguer des mines de telle sorte qu’à l’aide de la gravité, elles puissent heurter les bâtiments ennemis… A première vu, mon plan était condamné à l’échec vu que nos assaillants pourraient se rendre compte que des objets non identifiés flottaient dans l’espace… Par conséquent, ils comprendraient aisément que des mines avaient été larguées… C’est pour cette raison que j’avais donné l’ordre de relâcher nos ordures dans l’espace… Ordures qui à l’aide de l’explosion de la bombe seraient dispersés grâce notamment à la gravité… Si l’on rajoutait aussi le fait que j’allais demander aux pilotes de ces navettes d’activer ces mines avant qu’elles ne heurtent les bâtiments Hutts, il était impossible pour eux de détecter la supercherie avant qu’il ne soit trop tard…

    « Voilà votre dispositif , Capitaine ! »

    « Merci… Maintenant débarrassez nous de nos déchet je vous prie ! »

    « A vos ordres ! »

    Alors que les navettes quittaient le Chimaera, j’attendis patiemment que ce dernier s’éloigne suffisamment loin pour me saisir du dispositif et appuyer sur le bouton dédié à l’explosion de la bombe… Cette explosion grâce aux boucliers et aux amortisseurs inertiels ne se fit bien évidemment pas sentir. Toutefois j’eus confirmation, que celle-ci avait bien explosé grâce notamment aux communications de nos pilotes.

    « Que tous nos escadrons protègent les navettes ! Il est impératif qu’elles ne soient pas détruites ! Demandez également à nos pilotes d’activer les mines que lorsque celles-ci auront été largués et qu’elles seront sur le point de heurter la flotte ennemie ! Qu’ils fassent preuve de précision ! Si les Hutts venaient à savoir ce que nous préparions, la supercherie serait éventée. »

    Aussitôt dit, aussitôt fait… Mes ordres furent transmis directement aux navettes et aux chasseurs qui exécutèrent ce que je leur demandais… Il allait falloir donc attendre encore quelques minutes avant que ces derniers soient sur le point d’accomplir leurs objectifs et ce fut donc pour cette raison que je me concentrais sur la flotte confédérée.
    Celle-ci se débrouillait bien, d’après ce que je pouvais constater… Les derniers vaisseaux proches de leurs positions étaient soit détruits soit sur le point de l’être soit encore ils étaient endommagés… Il ne s’agissait donc plus que d’une question de minutes avant que la bataille ne soit gagnée… Toutefois, une autre bataille nous attendait et celle-ci concernait plus directement nos deux flottes… Je savais pertinemment qu’après la fin de ce qui se passait ici, la délégation de l’Alliance et celle de la Confédération allaient se retrouver sur la planète afin de se disputer la planète… Cela promettait d’être long et ennuyeux vu qu’il s’agissait d’un combat diplomatique… En pensant à cela, je ne pus m’empêcher de me dire que j’étais bien contente de n’être que Capitaine… Étant donné mon grade et donc ma faible importance, je ne risquais pas d’être conviée sur la planète ce qui m’enchantait ! Le commandant quant-à lui risquait d’en baver avec l’ambassadeur ! Néanmoins, malgré cet état de fait, je dus m’avouer aussi que j’aurais bien voulu approcher le commandant de la flotte confédéré… non pas pour lui parler bien évidemment mais plus pour l’étudier et savoir quel genre de personne il était… C’était un moyen comme un autre de prendre le pouls de la Confédération ainsi que celui de ses officiers...


    « Les navettes ont largué les mines ! »

    A peine mon enseigne eut-il dit ça, que le silence se fît sur la passerelle… Plus personne n’osait faire le moindre mouvement comme si dans le cas contraire cela aurait pu provoquer l’échec de cette manœuvre…
    Même s’il ne s’agissait que de seconde, sur le moment cela paru être des heures vu à quel point nous attendions tous avec la plus grande impatience le résultat de l’opération…


    « 2 cibles sur 3 ont été atteintes ! »

    « Excellent… Dites à toutes nos forces de rentrer à bord du Chimaera, nous allons nous occuper nous même du dernier vaisseau. »

    « Qu’allons nous faire ? »

    « Nous allons procéder à l’ancienne Enseigne… Pour se faire, ordonnez au Chimaera de faire demi-tour et demandez à ce que toute la puissance disponible soit redirigée vers les réacteurs ! Nous allons poursuivre ce bâtiment, puis l’abattre sans sommation…sauf si bien sûr il hisse le drapeau blanc ! »

    Ainsi, une fois de plus les ordres furent exécutés… Le Chimaera avait fait demi tour comme je l’avais demandé et progressait rapidement vers le seul vaisseau ayant réchappé aux mines… Celui-ci afin d’échapper au funeste sort qui l’attendait, tenta des manœuvres d’évasion…sauf que celles-ci ne servirent à rien vu le tonnage du vaisseau et notre puissance de feu… Nous pûmes le rattraper aisément avant de l’intercepter dans un rayon tracteur pour ensuite concentrer nos tirs sur sa coque qui ne résista que quelques secondes et ce même si nous n’avions pas tout nos turbo lasers d’actifs…

    « Nous recevons une transmission de la part du Legislator ! »

    « Passez-la-moi. »

    - Capitaine Daala. Excellent travail, capitaine, vous avez prouvé à ces hommes, femmes et limaces que nous n'allions nous arrêter devant rien. Sachez que j'apprécie. Nous devons aller sur cette planète, j'en ais bien peur, et il se trouve que vous allez accompagner l'Ambassadeur, avec moi-même. Mais d'abord, soignez-moi cette plaie sanglante, et vite.

    « A vos ordres, commandant… »

    A peine la transmissions fut-elle coupée que je soupirais… Moi qui espérais rater la visite de courtoisie et bien c’était raté ! Cet ordre eut bien entendu le chic de m’exaspérer… Non pas car désirais me reposer mais plutôt car il y avait fort à faire à bord du Chimaera comme par exemple répertorier nos pertes, lister nos avaries, féliciter mes hommes et enfin commencer la réparation du vaisseau… Malheureusement pour moi, je n’allais pas pouvoir faire cela… La perspective de devoir me farcir une visite diplomatique ainsi qu’un repas ne m’enchantait guère… Les seuls points positifs dans tout cela étaient que l'on m'avait félicité pour mes actes, ce qui faisait chaud au coeur, et que l'on ne m'obligeait pas à porter une robe...ce qui était des plus appréciables...et des plus soulageant.

    Alors que je soupirais, je ne manquais pas de noter l’amusement de l’enseigne Jenkins qui devait très certainement savoir ce qui me passait par la tête… Après tout si je me souvenais bien, il avait été sous les ordres de Natasi lors de la seconde guerre civile galactique… J’imaginais qu’il devait sans doute s’amuser à comparer les similitudes entre ma grand-mère et moi…


    « Enseigne seconde classe Jenkins, vous êtres promu enseigne première classe. Je vous laisse le commandement du vaisseau pendant mon absence. »

    Au vu de son comportement durant la bataille, c'était bien la moindre des choses... Qui plus est, j'avais le sentiment que je pouvais lui faire confiance... C'était d'ailleurs pour cette raison que je lui avais octroyé le commandement du Chimaera le temps de ma visite sur Tammuz-an.

    « Très bien, Madame ! »

    Ma première action à peine sorti de la passerelle fut de me diriger vers l’infirmerie afin de soigner cette plaie que j’avais à l’arcade sourcilière droite… Bien que je ressentais encore de la douleur à cet endroit, cette blessure ne me gênait pas plus que ça… En fait c’était même le cadet de mes soucis… Si cela n’avait tenu qu’à moi, je n’y aurais sans doute pas accorder d’importance ce qui m’aurait valu les foudres de mon médecin qui d’ailleurs m’avait reproché le fait de n’avoir pas pris de jour de congé au vu de ce que j’avais subi sur Coruscant… Selon lui, je devais me ménager mais bien entendu je n’en faisais qu’à ma tête !
    Cette visite à l’infirmerie fut quelque peu mouvementé étant donné le fait que comme je l’avais prévu, mon médecin tenta de me soigner et ce d’une manière qui demandait beaucoup trop de temps à mon gout… Je dus donc négocier pour qu’il s’emploie à m’octroyer un « remède » qui lui semblait bien barbare pour soigner ma plaie…à savoir nettoyer cette dernière puis la coudre avec du fil et une aiguille… Certes cela n’était sans doute pas très beau à voir mais au moins cela réglait la question !

    Après cet épisode malencontreux, je retournais dans ma cabine afin de prendre une douche et des vêtements propres… Même si cette visite ne me plaisait guère, il me fallait être présentable…auquel cas nos invités auraient pu croire que je me moquais d’eux et que je les considérais comme des gens peu importants si j’étais vêtue avec des vêtements tâchés de sang…
    Toute cette entreprise ne me prit que 10 minutes ce qui fît qu’une fois cette tâche accomplie je me rendis dans le hangar du Chimaera afin d’y emprunter une navette de classe lambda à bord de laquelle des stormtroopers étaient déjà à bord. Ainsi à peine fus-je installé que la navette décolla et se dirigea, escorté par quelques chasseurs vers le Legislator qui nous autorisa à nous poser dans son hangar après quelques minutes de vol.

    Restant assise à l’intérieure de la navette alors que j’attendais le commandant Azaren, je ne manquais pas de penser à la suite des évènements… En effet, je ne pouvais m’empêcher de me demander quel camp allait posséder cette planète. Bien entendu, il y avait aussi la possibilité que Tammuz-an désire garder sa neutralité... Toutefois même s’il y avait cette possibilité, je doutais qu’elle revendique une telle chose pour la simple et bonne raison que comme nous avions pu le voir aujourd’hui les Hutts représentaient une menace pour eux… Or cet astre ne disposait d’aucun moyen de défense efficace… Par conséquent, il n’y avait que deux solutions : soit la planète rejoignait un camp soit encore elle demandait à être un protectorat…afin de pouvoir garder son autonomie mais afin d’être aussi sous la protection de l’une des 2 factions présentes en ce moment même…
    Mes pensées se mirent à dériver petit à petit vers le rôle que j’allais devoir tenir en bas… A moins que l’on ne me demande directement mon avis, je savais pertinemment que j’allais devoir me taire et rester calme… Tout ce que je pourrais faire durant cette visite serait d’observer… Or hormis observer les militaires de la Confédération, je doutais qu’il y ait grand-chose à observer…


    « Quelle bataille ! C’était spectaculaire ! Nous avons écrasé ces barbares tels des insectes ! Que croyaient-ils en osant nous affronter ? Nous vaincre ?! Une telle perspective est absurde ! L’Alliance Galactique ne peut être vaincu ! Une armée de barbare et de hippies face à des militaires entrainés et expérimentés… c’était gagné d’avance ! »

    Entendant cela, je ne pus m’empêcher de grimacer… D’ailleurs, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je constatais qu’il s’agissait des paroles…de l’ambassadeur ou de son assistant je n’aurais su dire qui vu que deux personnes venaient de monter à bord… Si seulement l’être, ayant prononcé ces mots, savait que ce genre de discours avait été le même que certains impériaux durant la première guerre civile galactique au sujet de l’étoile noire… Franchement, il y avait de quoi désespérer… A croire que certaines leçons du passé n’étaient toujours pas rentrées dans le crâne de certaines personnes… La bêtise humaine ne connaissait vraiment aucune limite…
    Soupirant contre cet état de fait, je sentais soudainement que ce voyage diplomatique risquait d’être bien plus ennuyeux que prévu…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conflit d'influence... [PV Sev et Alko]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: