Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion entre Siths [Darth Nelius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Sam 19 Jan - 15:21

Le ciel bleu s'était recouvert d'une épaisse couche de nuages grisâtres, recouvrant l'ensemble de la sombre forêt, et provoquant une légère averse sur cette zone. Les animaux vivant dans ces lieux commencèrent à s'enfuir, exceptés ceux qui appréciaient cette pluie, plaisir partagé sans doute par la végétation environnante, après de nombreux jours de chaleur. Il s'agissait là d'une zone forestière peu connue de Naboo, se situant dans les profondeurs non habitées de la planète. Constituée uniquement de végétations et parfois de bêtes sauvages plus ou moins dangereuses, elle n'était pas très attirante pour les humains habitant la petite planète. Quant à leurs congénères, les Gungans, ils ne venaient qu'extrêmement rarement dans les parages, puisque ce territoire était maudit à leurs yeux, impression provenant vraisemblablement de leurs croyances mystiques. Ils préféraient leurs habituels territoires de chasses, et seuls quelques uns d'entre eux, les plus jeunes et les plus téméraires, osaient s'avancer dans ces terres reculées. Mais en ce moment, il n'y avait pas beaucoup de risques de les voir, puisqu'on était en fin d'après-midi, et que la nuit ne tarderait pas à tomber ... C'était donc un endroit parfait pour lui.

La mince silhouette de William Ameris avançait, méconnaissable en raison des vêtements qu'il portait : un ensemble noir ébène, avec une capuche de la même couleur. Le chevalier sith ne pouvait ainsi être reconnu, et bien qu'il n'y ait quasiment aucune chance qu'il croise quelqu'un, il fallait toujours mieux se montrer prudent. Un seul faux pas, et sa couverture serait réduite à néant, et alors, son monde s'écroulerait, il perdrait énormément de prestige au sein de l'Ordre Sith, et serait sévèrement puni. Son rôle était en effet primordial dans le grand plan de maîtres de l'organisation à laquelle il appartenait. Il était l'un des pivot de la Confédération, celui qui pouvait influencer la politique de cette dernière grâce à son poste de sénateur de la planète Naboo. Grâce à son talent inné d'orateur et de rassembleur, et à son charisme certain, il était parvenu à se faire une réputation importante parmi les sénateurs confédérés. Il avait toujours été comme ça, menteur, manipulateur, il avait toujours porté un masque pour cacher son moi profond. Celui de Darth Felonem, chevalier sith aguerri, entraîné, maléfique. Mais sa réelle identité devait être gardée secrète aussi longtemps que possible, c'était là son rôle et son devoir auprès des seigneurs siths.

Et justement, il allait devoir rendre des comptes dans quelques instants, à Darth Nelius en personne, un sith, non, plutôt, le sith. Le plus grand seigneur de leur ordre, le plus puissant, le plus intelligent, celui qui servait parfois de modèle aux jeunes recrues du côté obscur. Un maître auquel Felonem avait juré allégance, comme à l'ensemble des autres, et pourtant ... pourtant, au fond de lui, le sénateur savait que comme dans toutes les légendes siths, la trahison était toujours sur le chemin des guerriers du mal. Il s'était plusieurs fois imaginé lui-même, sur le trône, régnant à sa façon, avec une main de fer dans un gant de velours, réalisant les objectifs de l'ordre, à savoir, dominer la galaxie et étendre son emprise à travers elle. Mais ces pensées, il l'avait compris, traversaient les esprits de tous les membres de l'ordre, car tous étaient de siths. Mais pour l'heure, il savait que ses pouvoirs n'étaient pas à la hauteur de cette tâche, alors il avait décidé de demeurer à sa place, qu'il appréciait assez en réalité. Il devait être l'un des seuls siths à adorer l'art oratoire, quoi que, après tout, la manipulation et le mensonge étaient également la voie du côté obscur.

Le jeune homme arriva enfin à destination. Devant lui se trouvait un temple ancestral Gungan, à moitié rongé par la végétation ambiente, mais encore en bon état à l'intérieur. Ce lieu antique avait été verrouillé il y avait plusieurs siècles, mais sa maîtresse lui avait indiqué comment y entrer, en utilisant la force, elle n'avait qu'à créer une impulsion sur quelques rocs plantés dans la fondation, une sorte de code très ancien, pour ouvrir la lourde porte de pierre. il s'agissait du lieu des rares rencontres qu'elle avait avec d'autres siths de l'ordre. Il en avait fait de même, bien que ces rencontres augurent parfois quelques interrogations. Quant à ses gardes sénatoriaux s'inquiétaient parfois de ses quelques absences, il leur racontait un mensonge, le plus souvent qu'il avait besoin de balade seul en forêt pour réfléchir aux évènements qui se déroulaient dans la galaxie. William avança alors à l'intérieur de lieu, et, pour une fois, ne referma pas l'entrée derrière lui, il fallait quand même que son invité trouve l'entrée lui-même, il refermerait juste après. Il attendit alors, le visage toujours recouvert, l'arrivée de Darth Nelius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Dim 27 Jan - 18:59

L'obscurité se profilait. Ce genre de spectacle peut laisser parfois songeur lorsqu'on sait qu'en réalité, celle-ci n'était présente que sur l'une des faces de la planète, l'autre étant pleinement inondée par les rayons du soleil, pourtant très éloignés. Positionné dans non loin de l'équateur, la Nébuleuse offrait une vue imprenable sur ces deux spectacles qui n'en faisait qu'un. Il n'était pourtant pas question de trainer pour y assister, et c'est à peine si Darth Nelius y prit garde lorsque la planète fut visible de la passerelle. D'autres affaires occupaient son esprit, de celles qui nécessité une prudence élémentaire. Fut-il l'instigateur de cette rencontre qu'il ne comptait tout de même pas venir sur une planète Confédéré sans avoir prit un minimum de précaution. Le gouvernement de Naboo était connu pour son amitié prononcée avec l'Ordre Jedi, aussi pouvait-on facilement imaginer leur réaction s'ils apprenaient que le Seigneur Noir des Sith se trouvait ici. Mais là n'était pas le seul risque qu'il encourait. Lorsqu'on est un Sith, il fallait admettre que le danger pouvait aussi venir de l'intérieur, à plus forte raison lorsque l'on dirigeait l'Ordre. Mis à part les quatre personnes présente dans la Nébuleuse (n'étant pas un pilote émérite, Nelius ne pouvait espérer piloter un appareil comme la Nébuleuse seul), il n'avait informé personne de son déplacement. Un Seigneur Noir se devait après tout de ne pas disposer tout ses œufs dans le même panier. Le secret, toujours et encore lui, était l'une des défenses les plus impénétrables lorsque l'on voulait diriger un Ordre aussi chaotique que celui des Sith et y survivre. Reylos n'étant plus, l'unité Sith était pour ainsi dire acquise, mais même l'unité ne pouvait se vouloir totale, pas chez les siens en tout cas, tout comme elle ne pouvait réfréner la tendance névrotique qu'on les Sith à user de la tromperie et de la trahison. L'ambition était une qualité indispensable lorsque l'on cheminait sur le routes perverses et trompeuses du côté obscur, car sans elle, le risque permanent inhérent à ce cheminement n'en valait pour ainsi dire pas la peine. Le pouvoir, disait souvent Darth Nyméria, corrompt aussi facilement qu'il séduit. Cet adage trouvait un écho particulier dans la culture Sith, aussi se gardait-il de ne jamais l'oublier.

L'ambition ne sert toutefois à rien si l'on ne dispose pas des moyens de l'assouvir. C'est dans cet optique que Nelius se rendait sur Naboo. Il s'agissait avant tout d'explorer chaque possible, chaque chemin si infime fut-il. Quoi que ce possible là revêtait un intérêt particulier, il devait bien l'admettre. Qu'importait les risques d'une ballade sur une planète pro Jedi, peu importait la possibilité d'un piège, pourtant bien réel, qui marquerait peut être le glas de son règne. Pour que son plan fonctionne, Darth Nelius devait se rendre sur place en personne.

Poser la Nébuleuse sans attirer l'attention fut autrement plus aisé qu'il ne s'y attendait, grâce notamment à l'aide bien utile de son contact combinée à la furtivité de son appareil spatial. Fabriqué dans le même alliage métallique qui tapissait habituellement les Stealth X, l'engin pouvait échapper à toute détection, à condition bien sur de ne pas utiliser les moteurs subliminiques ou la communication. Si tout se passait comme prévu, il n'y aurait à répondre d'aucune menace, mais si d'aventure son contact comptait le rouler, il était plus que probable qu'il le ferait sur le lieu de la rencontre. Nelius ne s'inquiétait pas outre mesure d'une quelconque embuscade. En lui coulait l'obscur, et en l'obscur coulait Nelius. L'un ne pouvait se dissocier de l'autre. L'atterrissage se passa sans accroc notable. Une fois l'atmosphère franchie, le Sith'Ari commanda à son pilote de se diriger vers une zone forestière bien précise. Plus marécageuse que forestière d'ailleurs, mais qui possédait l'inestimable avantage de se trouver loin de toute civilisation, ce qui assurerait un discrétion toute relative. Déceler un lieu propice à atterrissage fut en revanche plus difficile, mais son pilote finit par dénicher une petite clairière assez large pour accueillir la Nébuleuse

Lorsque les moteurs s'éteignirent enfin, le Seigneur Noir se leva du siège qu'il occupait et s'approcha de la cabine de pilotage, ou l'attendait trois membres de sa garde. De tout ses partisans, Darth Zelan, Orthos et Pradis étaient sans conteste les plus loyaux.

-Je veux que vous restiez à bord de la Nébuleuse. N'en sortez que sur mon ordre express. Si advient un danger, je vous le ferait savoir par la Force.

Encore que l'individu en question ne représentait pas un danger des plus conséquent, sauf si bien sur il avait prit soin de disposer de renforts. Toujours était-il que la seul manière de savoir à quoi s'en tenir, c'était de se rendre vers le lieu indiqué. Heureusement, On pouvait sentir une présence dans la Force, qui de part sa signature indiquait qu'elle n'était pas très éloignée. Cachée, mais suffisamment visible pour qu'on parvienne à la capter, quoi que superficiellement. Visiblement, son futur interlocuteur savait se cacher dans la Force avec un art consommé. Il fallut toutefois parcourir plusieurs kilomètres. La nuit nuageuse obligea Nelius à craquer un bâton éclairant pour illuminer ses pas. Lui aussi masquait sa présence dans la Force, mais plus complètement que son homologue, qui de fait ne pouvait le sentir approcher.

Il s'avéra rapidement que le lieu convenu n'était autre qu'un temple antique, qui selon toute vraisemblance semblait abandonné depuis des lustres. Nelius ne tarda pourtant pas à découvrir une brèche, non plutôt une ouverture sciemment placé dans le mur. Sans autre forme de procès, il s'y engouffra. L'heure n'était plus à la circonspection. Darth Felonem l'attendait à l'intérieur, conformément à ce qu'il avait ressenti. L'obscurité régnant dans la salle l'empêchait pourtant de distinguer ses trait, tout comme d'ailleurs la lourde capuche qui cachait le haut de son visage, à peine visible parmi les ténèbres. Mais la Force ne pouvait mentir à qui savait l'écouter.

-Darth Felonem... Voici que nous nous rencontrons enfin. Non pas que votre nom me soit inconnu, je le connais depuis plusieurs années, mais il me tardais de rencontrer le célèbre Sénateur Ameris.

Le compliment fut énoncé sur le ton monocorde et glaciale qui jamais ne le quittait, et pourtant le compliment n'était pas feint. Darth Nelius savait reconnaître les mérites de chacun. De part sa position unique au sein de la Confédération, Darth Felonem représentait un atout de poids pour l'Ordre. Sa jeunesse et son niveau de maîtrise ne faisait de lui qu'un simple guerrier, ce qui ne l'avait pas empêché de se hisser jusqu'au titre de Sénateur, un exploit qu'aucun de ses contemporains au titre de Seigneur n'était parvenu à égaler. Plus que la puissance brute, l'humain était à l'image de sa double identité, trompeur et manipulateur. Deux qualités qui n'était pas pour déplaire à Nelius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Ven 1 Fév - 14:54

Une sombre présence se rapprochait, pas à pas, vers la cachette de Darth Felonem. Une présence plus obscure et plus puissante que celle du guerrier sith. Darth Nelius approchait, il était tout près désormais, jamais William - ou désormais Darth Felonem - n'avait ressenti une telle puissance dans la Force. Nelius était l'un des plus grands utilisateurs de la Force à travers toute la galaxie, il n'y avait aucun doute. Le jeune guerrier sith avait d'ailleurs été des plus honoré d'être demandé par le grand seigneur de l'Ordre. Un jeune guerrier comme lui ne méritait pas que son aîné ne se déplace directement, pour lui parler seul à seul. Et pourtant, il était là, sur le point d'arriver ... William avait déjà compris que sa seule maîtrise des arts sith n'était pas l'objet de la venue de l'un de ses maîtres. Cette maîtrise était bien sûr indispensable, mais l'essentiel se trouvait autre part, bien plus dans sa part de lumière que dans son côté sombre. Il n'allait pas tarder à affirmer cette hypothèse, puisque Darth Nelius venait de faire son entrée dans la salle lugubre.

-Darth Felonem... Voici que nous nous rencontrons enfin. Non pas que votre nom me soit inconnu, je le connais depuis plusieurs années, mais il me tardait de rencontrer le célèbre Sénateur Ameris.

Darth Felonem ne répondit pas tout de suite à cette voix glaciale, il avait d'abord une précaution à prendre. D'un geste de la main, il ferma la fine entrée grâce à la Force. Les deux siths ne devaient être dérangés par quiconque, que ce soit ces imbéciles d'autochtones Gungans, ou même quelque créature. Leur discussion pouvait maintenant commencer. Toujous cachée sous sa capuche, le jeune sénateur observa attentivement son nouvel interlocuteur. Il était grand, doté d'une musculature probablement dûe à un entraînement physique acharné. De longs et divers tatouages ornaient l'ensemble de son corps. La noirceur de ses cheveux fins semblait révéler la couleur de son âme. Il portait une armure épaisse, qui était symbole des combats qu'il avait remporté pour arriver à son rang. Mais le plus effrayant chez Darth Nelius, plus que sa taille ou sa carrure, était sans aucun doute ses yeux, flamboyants, reflettant le mal qui était en lui. Le jeune Darth Felonem devait avouer être un peu intimidé par la présence de son aîné, mais n'en oublia pas pour autant les bonnes manières. Il se décapuchonna, avant de mettre un genou à terre, pour marquer son infériorité. Il répondit d'une voix solenelle :

"C'est moi qui suis honoré par votre présence, Maître. Je suppose que vous vouliez me voir pour quelque chose d'important, sinon un seigneur sith tel que vous n'aurait pas fait le déplacement lui-même."

Le jeune guerrier sith était toujours à genoux, attendant l'autorisation de Darth Nelius. Le contraste entre les deux individus était flagrant, notamment par leur aspect physique. Il s'agissait là d'une caractéristique propre à William. Bien qu'ayant été entraîné en suivant la voie du côté obscur, il n'en avait quasiment aucune trace sur son corps. Il s'agissait d'ailleurs d'un avantage certain en politique. Un physique avantageux assurait à ceux qui le détenaient une sympathie innée de la part des populations. Il n'y avait bien sûr pas que cela, mais c'était un atout non-négligeable. Et dans un sens, c'était un bon point pour Darth Felonem également, ceux qui le sous-estimaient en regardant uniquement son physique pouvaient le payer très cher. Alors évidemment, face à Nelius dont les traits avaient été forgés par son ascension au pouvoir, il subsistait une grande différence. Le guerrier repensa alors et son hypothèse et sentait qu'il était dans le vrai. Son maître n'était pas venu ici pour ses qualités de combattant, mais bien pour son rôle dans le plan des siths. Le sénateur était concentré, attendant les paroles de Darth Nelius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Mer 6 Fév - 10:43

"C'est moi qui suis honoré par votre présence, Maître. Je suppose que vous vouliez me voir pour quelque chose d'important, sinon un seigneur sith tel que vous n'aurait pas fait le déplacement lui-même."

Comme pour mettre en valeur tout le respect que sous tendait sa courte diatribe, Darth Felonem mit un genou à terre, en signe ancestrale de féauté d'un Sith reconnaissant l'autorité d'un de ses paires sur lui même. Ce qui pouvait passer pour un simple détail témoignait en réalité d'un aspect pour le moins particulier dans la personnalité de l'humain. Loyale, il l'était sans conteste depuis de nombreuses années, sans que Nelius ne puisse pour autant déterminer l'ambition qui motivait chacun de ses actes. Le pouvoir en faisait sans doute parti, mais quand à savoir qu'elle forme cette ambition prendrait à l'avenir...

L'intérêt de Darth Nelius pour l'infiltré ne datait pourtant pas d'hier. Le Nagaï possédait ses propres espions, lesquels n'avaient pas manqué de l'informer sur certains passages de sa vie. Zehir et ses traqueurs n'étaient après tout pas ses seuls armes en la matière, quoi qu'une fois encore il n'avait pas jugé utile de se répandre sur le sujet.

-Relevez vous, Sénateur Ameris. Vous avez raison, nous avons à parler de bien des choses, mais en l'occurance nous avons le temps avant d'y arriver. Vous vous doutez que je n'aurais pas prit la peine de me déplacer en personne s'il n'avait été question que d'une simple mission.

Que cela vous plaise ou non, vos actes et vos spécificités sont des armes redoutables au service de l'Ordre. Tout cela mérite honneur et ovation, pourtant vous ne recevrez rien de la sorte, car votre rôle prend sa force dans le secret qui l'entoure. Un secret qui ne doit pas s'éventer, quel que puisse en être le prix.


Étrange introduction que celle ci, qui mettait en lumière les sacrifices qui jalonnaient immanquablement l'obscur périple de Darth Felonem. Il pouvait paraître ô combien illogique que le Guerrier Sith ne soit pas honoré pour ses brillants états de service, mais le déballage public qui aurait nécessité une félicitation publique et reconnue n'aurait pu que nuire aux devoirs qu'il accomplissait au nom de l'Ordre. Dans une culture qui se reposait autant sur la méfiance et la tromperie, le savoir était bien souvent une arme qui pouvait assurer le succès de son détenteur et la perte des imprudents. Cela ne voulait pourtant pas sire que Felonem ne recevrait pas sa part du gâteau le moment venu, Darth Nelius y veillerait.

-Dans une premier temps, je tiens à écouter votre rapport quand aux récentes actions de la Confédération. Que ce soit au niveau politique, sociétal ou militaire, peu m'importe, mais soyez le plus concis possible.

C'était après tout le rôle premier d'Ameris. Avant d'exposer ses plans, mieux valait recevoir un rapport le plus partial possible. Si le Seigneur Noir de la Sith avait agit à l'inverse, Felonem se serait fatalement focalisé sur certains détails, au risque d'en omettre d'autres, dont l'importance pouvait se révéler tout aussi capitale. Mais plus que ce simple détail, Le Nagaï voulait aussi éprouver les capacités du jeune humain, afin de constater si la pertinence de ce personnage atypique n'était pas feinte. Une erreur serait malvenue, bien sur, surtout aux vus des espérances que Nelius plaçait en lui. Ameris ne savait rien, pas encore... Mais sa compréhension n'était pas indispensable à ce stade des évènements. Il restait cependant des zones d'ombres qui méritaient quelques éclaircissements. Jeu de mot douteux pour un Sith que celui là, mais auquel ne pouvait échapper le jeune guerrier. Hormis son attitude, rien ne prouvait sa loyauté. C'était ainsi lorsqu'on était Sith, lorsque la confiance était acquise, cela voulait dire qu'on était soit stupide, soit mort, voir souvent les deux.

Au fond sans doute n'existait-elle pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Mar 12 Fév - 18:14

Spoiler:
 


-Relevez vous, Sénateur Ameris. Vous avez raison, nous avons à parler de bien des choses, mais en l'occurance nous avons le temps avant d'y arriver. Vous vous doutez que je n'aurais pas prit la peine de me déplacer en personne s'il n'avait été question que d'une simple mission.

Darth Felonem se releva sans un mot, de manière presque mécanique. Il était l'élève et obéissait, c'était la règle des ordres Jedi et Sith. A la différence qu'aucun lien de fraternité n'était partagé entre les seigneurs sith. Peut-être des liens d'admiration, au mieux, mais le plus souvent, de rivalité, de jalousie, voire de haine totale entre les différents êtres maîtrisant le côté obscur de la Force. William, lui, était davantage dans l'admiration de son aîné, pour le moment, il savait qu'il ne pourrait devenir son rival avant un long moment, des années d'entraînements intensifs pour pouvoir au moins l'égaler. Mais il n'avait pas de haine à son égard, pour autant, et ça devait être réciproque. Les deux individus se rendaient service, si on pouvait dire. L'apprenti fournissait ses talents de manipulateur et, en retour, le maître lui offrirait une récompense à la hauteur. Oui, c'était aussi simple que ça, ni plus ni moins qu'un marché à long terme. Le sénateur de Naboo était à présent debout, regardant Nelius dans les yeux, en essayant de ne pas montrer à quel point ces derniers le rendaient mal à l'aise.

-Que cela vous plaise ou non, vos actes et vos spécificités sont des armes redoutables au service de l'Ordre. Tout cela mérite honneur et ovation, pourtant vous ne recevrez rien de la sorte, car votre rôle prend sa force dans le secret qui l'entoure. Un secret qui ne doit pas s'éventer, quel que puisse en être le prix.

Ah, ah. Il avait vu entièrement juste. Nelius ne s'était pas déplacé pour une simple mission de pacotille, non. Il n'était pas venu voir Darth Felonem, mais plutôt William Ameris, sénateur talentueux et figure importante et reconnue de la Confédération des Systèmes Libres, orateur hors pair, charismatique à souhait, toujours souriant, combattant de la liberté ... oui, c'était le masque du guerrier Sith, qu'il portait la plupart du temps, excepté ses entraînements quotidiens le soir, dans son sous-sol, et bien sûr, ses rares entretiens avec ses maîtres, le plus souvent via des hologrammes. Un masque que l'on pourrait penser lourd à porter, mais il n'en était rien. Contrairement à nombre de ses alliés, William n'était pas du genre silencieux, il adorait l'art oratoire, c'était comme un jeu de rôle, sauf qu'il n'avait pas le droit de perdre. Il s'amusait à manipuler, à coup de sourire et de bons mots, les politiciens à l'esprit faible, et faisait d'eux ses pions. Oui, pour lui, tout cela était un jeu, plutôt amusant, pour tout dire.

-Dans une premier temps, je tiens à écouter votre rapport quand aux récentes actions de la Confédération. Que ce soit au niveau politique, sociétal ou militaire, peu m'importe, mais soyez le plus concis possible.
 

"Je tiens d'abord à vous remercier de ces compliments, et soyez assurés que je préserverais mon identité jusqu'à la fin du Grand Plan des Sith visant à reprendre le pouvoir sur la Galaxie.

Quant à la situation de la Confédération, elle est en bonne voie, je dois dire. Les pions avancent presque d'eux-même, je n'ai qu'à les pousser légèrement. Avec de nombreux sénateurs, je suis parvenu à faire voter de nombreux amendements et lois visant à augmenter les effectifs et moyens militaires. La Confédération disposera bientôt d'une armée capable de mener une guerre à travers toute la galaxie.

Les réglementations restrictives de l'Alliance ont poussé de nombreux politiciens dans mes rangs, à savoir, ceux qui veulent se battre pour que tous les peuples puissent être libres. Evidemment, un autre groupe s'est formé, des idéalistes, prônant la paix et refusant l'éventualité de conflits armés. Enfin, un nombre considérable sont pour le moment indécis, et je m'emploie à les amener dans mon camp.
Comme vous pouvez le constater, tout se passe comme prévu, il ne suffira que d'une étincelle pour provoquer un conflit à travers tout la galaxie."

Et voilà, il avait effectué un résumé rapide de la situation de la Confédération. Les nouvelles étaient bonne, effectivement, les pions avançaient les uns vers les autres, mais ce n'était pas gagné pour autant, bien sûr. Les différents peuples, malgré les différends qu'ils avaient envers l'Alliance Galactique, n'était sans doute pas prêts pour une guerre. Naboo en était un parfait exemple, avec à sa tête, deux personnalités presque contradictoires. Le sénateur Améris avait convaincu une grande partie du peuple de se rassembler derrière lui, sa détermination et son charisme ayant beaucoup aidés. De l'autre côté, la reine, encore jeune, était plutôt du côté des pacifistes, mais le jeune homme était parvenu, par son charme, à la ranger à ses côtés, lui assurant faussement que ces effectifs militaires n'étaient que pour la protection de son peuple et qu'il ne souhaitait rien d'autre que la paix universelle. Elle fut bien naive de le croire ...

Désormais, Felonem attendait une réaction, sans doute satisfaite, de son maître, un air attentif sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Sam 23 Fév - 14:22

Felonem n'avait visiblement pas perdu son temps. Son exposé, claire mais d'une extrême concision, le prouvait assez. Que la Confédération dispose d'une armée capable de rivaliser avec celle de l'Alliance était un point capitale dans les plans du Sith'Ari. Mais cette partie là était pour le moins aisée à obtenir après tout, lui même n'avait qu'a légèrement pousser le cour de évènements dans cette direction pour obtenir ce qu'il désirait. Ce n'était que le commencement.

-Votre discours me plaît Sénateur. Il faut que la Confédération soit en mesure de tenir de tête à sa rivale, et je ne doute pas que vous parviendrez à consolider votre position.

Mais ce ne sera hélas pas suffisant. Il faut imprimer une unité à ce rassemblement hétéroclite de déserteur et de profiteur, un lien qui les rassemblerait là ou rien ne ferait que les diviser. Vous aurez à assumer cette charge et toutes les difficultés qu'elle génèrera. Plus qu'un rassemblement, il faut que les Confédérés représentent une alternative à la politique répressive de l'Alliance.


Nelius laissa le silence reprendre ses droits afin que Felonem ait le temps de saisir les sous entendus que contenait sa diatribe, tout en prenant soin de ne laisser filtrer sur les profits qu'il comptait en tirer. Le Sénateur était certes parvenu à se hisser au sommet de la pyramide Confédérée, mais cela ne voulait pas dire que le Sith'Ari lui vouait une confiance aveugle. Ameris affichait un profil très intéressant en tant que Sénateur, il convenait donc d'imaginer de quel manière il pourrait servir au mieux les intérêts de l'Ordre Sith. Comme Darth Sidious en son temps, il restait aux jeune humain de nombreuses étapes à franchir. Le danger dans lequel il allait s'empêtrer était ô combien plus dangereux que l'actuel, mais Darth Nelius en était sur, Ameris possédait le talent et l'intelligence indispensable à la planification de tels dessins. Le fait que la Dame Zehir l'ait choisit pour rejoindre le rang des traqueurs ne l'étonnait plus désormais. De tout les infiltrés qu'il avait pu disposer ça et là, il était celui qui possédait le plus grand potentiel.

-Il existe une institution qui pourrait pourtant agir sans l'aval du Sénat. Certes, il lui faut des motifs bien précis pour qu'il puisse justifier ses décisions, mais il n'en reste pas moins que c'est en ce lieu que les véritables décisions sont prises. En tant que Sénateur de Naboo, vous pouvez disposer d'une influence suffisante pour l'intégrer, encore qu'il vous faudra faire preuve de patience et de prudence, plus encore qu'a l'accoutumée. William Ameris, votre nouvel objectif est d'intégrer le Conseil de la Confédération. Votre statut de Sénateur vous permet d'intriguer en ce sens, et n'oublions pas également que Naboo jouît d'une excellente réputation, réputation que vous devriez utiliser à votre avantage.

Si le jeune Sith était parvenu à prouver sa valeur auprès du puissant Sith'Ari, c'était après tout pour s'enfoncer plus loin encore dans le chemin obscur qu'il s'était dévolu. Infiltrer le conseil permettrait à Ameris de disposer d'informations pour le moins sensibles. Rien ne lui échapperait, et ce savoir serait d'une précieuse utilité pour l'Ordre Sith. Quand on voyait à quel point l'humain était utile, on pouvait se demander à juste titre comment diable il n'était pas parvenu à la Seigneurie. Certes, sa puissance dans la Force était celle d'un guerrier, et pourtant la puissance n'était la seule arme d'un Sith, il en était même le parfait exemple. Si tout se passait comme convenu, William Ameris n'aurait même pas à utiliser son sabrolaser pour servir l'Ordre, et pourtant ce service figurait parmi les plus précieux. L'humain était méritant, courageux, dissimulateur, autant de qualité donc qui méritaient qu'on s'arrête plus longuement sur son cas.

- Mais même votre statut de Sénateur ne suffit pas à masquer votre véritable nature aux yeux de vos paires. Je sens le côté obscur en vous, il est puissant, mais demande encore à germer. Vous avez besoin que quelqu'un vous guide pour mieux vous faire plonger dans les ténèbres. Je peux être cette personne, Felonem, si vous décidez de devenir mon apprenti.

Comprenez moi bien, ce que je vous propose n'est pas à votre seul avantage. Un Seigneur Noir de la Sith doit avoir un héritier pour que son œuvre ne se révèle pas vaine. C'est un chemin dangereux, plus que dangereux même. Seul l'élite peux s'y engouffrer, seul elle peux également subir l'intolérable morsure de sa puissance sans s'y brûler. Vous avez le potentiel pour faire partie de cette élite, Felonem. Attention toutefois, être l'apprenti du Sith'Ari ne vous donnera pas le pouvoir à ma mort, sauf si vous en êtes l'instigateur. Au mieux, vous ne serez qu'un candidat parmi les autres, mais j'ai appris que tous candidat à sa chance lorsqu'il s'agit de jouer avec le pouvoir, à condition bien sur qu'il en soit digne.


La balle était désormais dans le camps de Darth Felonem, qui se rendait compte à l'instant que le Sénateur Ameris n'était pas la facette de sa personnalité à avoir aiguisé l'intérêt du Sith'Ari. Accepter serait synonyme de grandeur, mais aussi de risque et de mort. Il n'est pas bon d'échouer lorsque l'on révère les ténèbres, car les ténèbres jamais ne pardonnent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Mer 27 Fév - 14:39

Plutôt fier de son travail en tant que sénateur, Ameris écouta les paroles de son maître. Les louanges, bien sûr, mais aussi les objectifs futurs. Darth Nelius n'avait pas tort, seul, ou même quelques autres Siths infiltrés au sein de la Confédération, ils n'avaient pas de pouvoir suffisant pour accélérer, voire décider du cours de la guerre à venir. Dès lors, tous ces efforts se révéleraient inutiles si la machine qu'ils allaient lancer se révélait incontrolable. Et pour la contrôler, il fallait monter en grade, à nouveau. Le jeune Ameris n'avait fait que ça durant de longues années, cela ne devrait pas poser des problèmes. De jeune sénateur presque invisible parmi les autres, il était devenu un leader incontesté d'une bonne partie d'entre eux, par son charisme, son talent oratoire, son intelligence. Néanmoins, intégrer le Conseil de la CSL, qui était la demande de Nelius, n'allait pas être sans mal. Les conseillers étaient des personnes choisies pour leurs efforts, mais aussi pour leur ancienneté, ce rôle était réservé à ceux qui avaient fait preuve d'une sagesse et d'une intelligence rare. Ameris était encore jeune, mais savait qu'il en était capable. A la manière de Darth Sidious il y avait de cela des décennies, il montera en grade, augmentera ses pouvoirs, jusqu'au jour tant attendu où il pourra enfin les utiliser.

"Je ferais selon vos désirs."

- Mais même votre statut de Sénateur ne suffit pas à masquer votre véritable nature aux yeux de vos paires. Je sens le côté obscur en vous, il est puissant, mais demande encore à germer. Vous avez besoin que quelqu'un vous guide pour mieux vous faire plonger dans les ténèbres. Je peux être cette personne, Felonem, si vous décidez de devenir mon apprenti.

Comprenez moi bien, ce que je vous propose n'est pas à votre seul avantage. Un Seigneur Noir des Sith doit avoir un héritier pour que son œuvre ne se révèle pas vaine. C'est un chemin dangereux, plus que dangereux même. Seul l'élite peux s'y engouffrer, seul elle peux également subir l'intolérable morsure de sa puissance sans s'y brûler. Vous avez le potentiel pour faire partie de cette élite, Felonem. Attention toutefois, être l'apprenti du Sith'Ari ne vous donnera pas le pouvoir à ma mort, sauf si vous en êtes l'instigateur. Au mieux, vous ne serez qu'un candidat parmi les autres, mais j'ai appris que tous candidat à sa chance lorsqu'il s'agit de jouer avec le pouvoir, à condition bien sur qu'il en soit digne.


William fronça les sourcils, révélant la surprise qui venait de naître en lui, en réaction aux propos de son interlocuteur. Nelius lui proposait d'être son apprenti. S'il était venu sur Naboo, ce n'était pas seulement pour parler à Ameris, mais aussi, et surtout à Felonem. Devenir l'apprenti de ce maître du côté obscur était un rêve pour bon nombre de membres de l'Ordre Sith. Felonem, lui, n'y avait jamais réellement songé, et pour cause, il avait détesté son ancien maître, en découvrant qu'elle l'avait utilisé pour parvenir à ses fins. En apprenant ça, il n'avait pu contenir sa colère, et l'avait tué de sang froid, la femme qui l'avait élevé, mais qui ne lui avait jamais montré le moindre signe d'amour. Quelle ironie ! Elle, qui avait cherché à l'utiliser pour devenir un membre important de l'Ordre, et aujourd'hui, elle était morte, et il allait réaliser cet objectif. L'échec de sa maîtresse sera donc total une fois qu'il sera devenu un véritable Seigneur Sith, c'était déjà un bon argument pour accepter la proposition pour le moins alléchante de Darth Nelius. Felonem n'avait jamais voulu d'autres maîtres après la trahison de Darth Sicarius, mais il avait depuis appris que la trahison était sur le chemin du côté obscur. Comptait-il trahir Nelius ? Pas pour le moment, en tout cas, ses pouvoirs étaient peut-être grands, mais ce n'était rien en comparaison du chef de l'Ordre Sith. Mais justement, ce chef pouvait-il le trahir, lui ? C'était une possibilité à prendre en compte, mais s'il le faisait, ce serait que lorsqu'il le considérerait comme une véritable menace, ce qui n'était visiblement pas le cas, pour l'instant. L'un d'eux finirait par trahir l'autre, c'était presque inévitable, ainsi était le côté obscur, sombre, tortueux, mais si trahison il y avait, elle ne se déroulerait pas avant longtemps, le temps que soit Felonem devienne assez puissant, soit qu'il soit considéré comme un danger par Nelius. Ces deux possibilités risquaient cependant de se produire en même temps.

"J'accepte votre offre ... mon maître. Cela fait si longtemps que j'ai pas eu de maître ... je suis certain qu'avec votre enseignement, je deviendrais un Seigneur Sith accompli."

Felonem effectua une petite révérence et se demanda ensuite si son Darth Nelius allait lui faire passer un genre de test, pour voir ses talents au sabre. Cependant, malgré son nouveau maître, le sénateur n'était pas dupe, il savait que même si un Sith avait un maître, un apprenti, ou quelque lien que ce soit, il demeurait toujours seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Mar 12 Mar - 13:45

Un pacte venait de se sceller, à la grande satisfaction du Seigneur Noir de la Sith qui pourtant resta de marbre. Avoir un apprenti était une composante obligatoire pour qui voulait régner sur les Sith, un signe fort qui montrait la volonté de ce dernier à se projeter vers l'avenir. Darth Nelius n'était pas immortel, sauf qu'a la différence de la plupart de ses prédécesseurs il acceptait cette mortalité. Ce qu'il voulait bâtir dépassait ses propres ambitions, son être, tout ce qui le définissait en tant que personne. C'est qu'il était décidé à faire, il le faisait pour le bien des Sith, pour qu'enfin le côté obscur puisse occuper la place qui lui était dévolu. Le chemin dans lequel Felonem allait s'engager était semé d'embuches, mais Nelius l'estimait capable de le parcourir.

-Tu as fait le bon choix mon apprenti. Je t'enseignerais donc ce qu'il te reste à savoir pour qu'un jour tu puisse contester ma prétention à régner sur l'Ordre. Seul l'un de nous survivra à l'issue de cela, car il en va ainsi du côté obscur. Tu devra cependant faire preuve de patience, car cette avenir n'est pas si proche qu'on pourrait le croire. Avant cet ultime épreuve, tu en subira beaucoup d'autre qui t'aideront à évoluer, à pousser ta connaissance de l'obscur jusqu'à des profondeurs que tu ne soupçonne même pas. Veille seulement à ne pas te détruire toi même dans cette quête Felonem, car si l'obscur apporte la puissance, il brûle également son utilisateur.


A voir la posture que venait de prendre Felonem, on s'attendait presque à ce que Nelius vienne brutalement l'agresser. Le Sith'Ari n'en fit pourtant rien. Ameris était après tout un guerrier Sith, formé aux arcanes du côté obscur et à l'art du combat au Sabrolaser. Aurait-il été plus jeune, plus inexpérimenté, et ce genre de procédé aurait semblé logique. Plus que sa puissance brute, Nelius voulait avant tout mettre à l'épreuve sa ruse et sa débrouillardise. Devenir Conseiller ne se se ferait pas sans difficulté, surtout qu'Ameris devait aussi préserver son secret. L'humain marchait sur un fils des plus ténues, et le plus petit déséquilibre entrainerait immanquablement sa chute. A lui donc de prouver qu'il était à la hauteur de la tâche. Il faudrait surveillé étroitement sa progression, lui distiller quelques conseils et avertissement, mais hormis ces quelques détails l'humain serait le seul à pouvoir assurer sa survie. C'était une position pour la moins inconfortable, mais qu'Ameris occupait depuis plusieurs années maintenant.

-Veille également à protéger ta couverture chez les Sith. Certains te connaissent, et comme tout savoir, celui-ci est une arme que l'on peux utiliser contre toi. Surveille nos amis du DSC, car si jamais ils découvrent ton nouveau statut, sois sur que certains s'empresseront de l'utiliser contre toi. Être l'apprenti du Seigneur Noir provoque bien souvent la jalousie et la rancune chez nos paires, ne sois donc pas surpris si on tente de te tuer par la suite.

Le secret était une arme, de celle dont on sous estime l'importance mais qui se révèle souvent décisive le moment venu. C'était en tout cas le message que sous tendait sa dernière phrase, comme Ameris ne manquerait pas de s'en apercevoir. Car si l'humain savait faire preuve de subtilité, il n'était pas à l'abri de commettre une erreur, ce qui dans son cas lui serait sans aucun doute fatale, sans compter les répercutions désastreuses que cela aurait sur l'Ordre tout entier... Le risque en valait pourtant bien la peine, si l'on considérait ce que les Sith avaient à y gagner. Décidément, cette visite impromptue sur Naboo était des plus fructueuses...

-Une dernière chose également. Lorsque nous communiqueront, veille à ce que ce soit sur un appareil de communication sécurisé. Je te fournirais un code que tu utilisera lorsqu'il te faudra me contacter de ta propre initiative.

Aussitôt dit aussitôt fait. Un objet sembla sortir de lui même d'une des poches du Seigneur Noir et alla tranquillement se poser dans la paume tendu d'Ameris. La clef qu'il venait de lui donnait contenait les informations nécessaires pour le contacter, comme le Sénateur en aurait fatalement besoin à l'avenir. Prendre ce genre de précaution semblait indispensable en de pareil situation.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   Jeu 28 Mar - 18:42

Finalement, Darth Nelius ne lui fit passer aucun test, ni de maîtrise de la Force, ni de maniement du sabre-laser. Tant mieux ? Pas tant que ça. En tant qu'infiltré, le jeune sénateur ne pouvait malheureusement pas, contrairement à ses frères Siths, combattre les Jedi par la force, et, lui qui appréciait beaucoup les combats au sabre, devait se contenter de simples droides qu'il mettait lui-même au point, des espèces de descendants des Magnaguardes. Mais ça n'équivalait bien évidemment pas un jedi, d'autant plus qu'aucun droide ne pouvait réussir l'art subtil du contrôle de la Force. Le jeune homme faisait donc preuve d'une patience et d'un sang-froid extrêmes, lorsqu'il croisait régulièrement des Jedi. Mais lorsqu'il se révélera au grand jour, alors, il pourra les chasser et les exterminer aux côtés de ses frères. En attendant, il allait se servir d'une arme qui pouvait se révéler bien plus dangereuse qu'un sabre-laser : la parole publique. Sous le commandement de son nouveau maître, il comptait bien continuer sa tâche, et pousser la Confédération au point de non-retour ...

A défaut d'un entraînement, Nelius lui donna néanmoins de précieux conseils. Faire preuve de patience, évidemment, ne pas se laisser dévorer par le côté obscur, ça n'allait pas non plus être très ardu, Felonem étant probablement l'un des Siths les moins passionnés, les plus calmes et disposant d'un sang-froid à toutes épreuves. Mais le conseil le plus utile de son nouveau maître était le fait de ne faire confiance à personne, de se méfier des autres Siths qui pourraient se montrer jaloux. William n'avait jamais vécu cette situation, quoi que, puisque de nombreux politiciens le jalousaient déjà, du fait de son talent oratoire malgré son jeune âge. Le monde politique et celui du côté obscur étaient très différents, mais pas au point que l'on ne puisse pas y trouver de points communs, finalement.


-Une dernière chose également. Lorsque nous communiqueront, veille à ce que ce soit sur un appareil de communication sécurisé. Je te fournirais un code que tu utilisera lorsqu'il te faudra me contacter de ta propre initiative.

"Bien, Mon Seigneur. Je m'emploierais donc à devenir membre du Conseil de la Confédération. Y a-t-il autre chose que je puisse accomplir ?"

Le jeune homme originaire de Naboo reçut une petite clé, qui lui permettrait la communication avec Darth Nelius. Il la rangea sans attendre dans sa poche, en n'oubliant pas de l'examiner plus tard. Et il demanda finalement à son maître s'il y avait autre chose qu'il pouvait faire pour lui. Toujours poli et amical, Felonem était l'un de ces rares Siths à n'user de sa colère seulement lorsque la situation qui l'exigeait, un combat ou une souffrance particulière. Le reste du temps, il arborait ce masque qui allait si bien avec son visage angélique. Il observait toujours Nelius, l'air solennel. Le rendez-vous touchait à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Réunion entre Siths [Darth Nelius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion entre Siths [Darth Nelius]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: