Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mar 19 Fév - 1:12

La Prison de Star’s End a connue des fortunes diverses. D’abord détruite de l’intérieur, cet établissement du secteur corporatiste, situé sur la planète de Mytus VII, était toutefois bien trop résistante pour être détruite totalement et la résistance exceptionnelle de la tour lui a permis de survivre à un sort pourtant funeste. Elle changea plusieurs fois de mains après sa rénovation, passant de l’Empire Galactique au Secteur Corporatiste, puis à l’Empire Vong quelques temps, l’Alliance Galactique, le Secteur Corporatiste de nouveau sous l’amirale Daala pour enfin revenir ironiquement dans le giron de la Confédération des Systèmes Libres, dont le besoin de prison hautement sécurisé avait amené les stratèges, par d’habile manœuvre qui pourrait toutefois être qualifié de douteuse, à mettre la main sur ce bâtiment. Une analyse lucide de la situation de la prison rend les choses claires et nettes : une attaque de front, même avec une puissante armada, est impossible : la tour centrale est à l’abri d’un bombardement de Turbo-Laser et la station est protégée par de puissants boucliers capables de résister à une attaque de missile à concussion. En outre, elle peut déployer des escadrilles de chasses, mais également plusieurs bâtiments de classe Frégate ou Corvette pour assurer sa défense spatiale.

Abritant dans ses geôles le bloc de Carbonite du terrible docteur William Birkin, Star’s End a récemment reçu la visite d’un agent de l’Escadron Spectre transportant en navette un Trandoshan travaillant au service du seigneur du crime Borka le Hutt. Celui-ci veut monnayer sa liberté en échanges d’information sur les Sith. Il n’est pas vraiment pris au sérieux, les Trandoshans n’étant pas réputé pour leurs fiabilité, mais celui-ci a fait une demande étrange : il tient absolument à livrer ses informations seulement à l’Ordre Jedi et personne d’autre. Bien que cela fût d’abord considérer comme du chantage, les Hapiens parvinrent à faire suffisamment jouer de leur influence pour autoriser une mission Jedi afin de l’interroger dans l’espoir de pouvoir délié la langue du criminel. Toutefois, les négociations s’annoncent longue et difficile, le criminel désirera probablement obtenir des garanties en échange de ses « informations capitales » et il y a un risque que les ruses de Jedi ne fonctionnent pas sur lui, les gangsters ayant tendance à être obstiné et ne faire confiance qu’au pouvoir de l’argent… La même journée cependant, le sénat envoie son représentant visiter la prison, afin de s’assurer du respect des conventions galactique sur le droit des prisonniers en son sein, toutes les pièces sont réunies pour faire tourner l’affaire en une véritable poudrière.

Pour l’Ordre Sith, le début de la mission c’est passé presque comme prévu : William Ameris est parvenu à leurs construire de fausse identité afin de les faire embarquer sur Naboo dans une navette à destination de Star’s One, une obscure commission d’enquête Naboo souhaitant s’assurer du bon traitement des prisonniers. Toutefois, cette navette a était un temps détourné de son chemin afin de passer par un Lucrehulk Class de Raxus afin de faire entrer une escouade de Super-Droïde de combat censé renforcer la sécurité de la commission ainsi que de la prison. Certain Naboo ont ouvertement protesté, mais dans l’ensemble, le calme est resté à cause de la menace que font planer ses machines par leur apparence sinistres. Pour les Sith, il s’agit d’une menace également : les Confédérés auraient-ils eue vent de l’opération ? En tout cas, étant au courant de la mission Jedi, ils comptent la contrecarrer autant que récupérer le docteur Birkin afin de construire et étendre leurs capacités militaire. Il faudra faire taire le Trandoshan avant que celui-ci ne se montre trop bavard ou tuer les Jedi qui auront récupérer les informations avant que ses dernières ne parviennent jusqu’au conseil. Toutefois, les Sith ne savent pas dans quelle partie de la prison Birkin est retenue, il faudra donc le découvrir.

Pour l’Ordre Jedi, la mission parait assez routinière, voire ennuyeuse : il s’agit simplement de négocier des informations avec le serviteur de l’un des criminels les plus vils de la galaxie. Ils ne partent pas forcément gagnant, flairant le piège et s’inquiétant des manipulations de cet être corrupteur, même si sa race est plutôt réputée pour son caractère brutal. Les gardiens de la paix empruntent une navette diplomatique classique et seront reçu par des gardiens de la prison d’origine Calamari ainsi que l’agent des Spectres ayant capturé le Trandoshan, un solide gaillard originaire de Corellia du nom de Jack Slatter, le genre de type qui ne plaisantait pas, mais particulièrement professionnel et efficace, rien à dire sur son dossier, des états de service excellent, il ne serait pas Spectre sinon après tout. Les deux Jedi disposent d’un temps large pour accomplir leurs missions, ils seront reçu dans un hangar à part, afin de pouvoir être discret, et disposerons d’appartement pour se reposer dans le cas où les négociations seraient trop longue.

Pour William Ameris, il s’agit d’une tâche très difficile : parti de Mon Calamari a bord de sa navette diplomatique, il n’a qu’une partie de l’équipe d’inspection avec lui, l’autre arrivant avec les Sith. Son but est simple : aider ses camarades, tout en assurant sa couverture. Ce qui signifie qu’il doit faire usage avec parcimonie de ses pouvoirs de sénateur afin de pouvoir obtenir les informations qu’il désire, sans pour autant être repéré comme suspect par le personnel de la prison lorsque les choses commenceront a mal tourné. Une mission délicate, mais nécessaire : le Trandoshan doit mourir, qu’il est de réelles informations ou non, il doit mourir pour l’exemple, afin que personne ne trahissent les Sith. Quant à Birkin, il est bien trop important pour être abandonné, son sauvetage doit donc être réussi, mais la place du sénateur dans la Confédération a était trop difficile à obtenir pour être sacrifiée maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mar 19 Fév - 15:32

Le doux vrombissement des moteurs de la navette était un rare déplaisir pour la douce, cruelle et mortelle Katlynn Greenlight. La jeune femme, tout de même trentenaire, était Darth Zehir, une Sith, une fière fille du Côté Obscur née pour vaincre les Jedi et faire régner la haine, la colère et les préceptes du Côté sombre de la Force dans la Galaxie. Assise avec une élégance naturelle à l'arrière de la navette de classe Lambda dans laquelle elle était infiltrée sous le nom de Rose Martori, une jeune Naboo idéaliste et voulant s'assurer du bon traitement des prisonniers de la mythique Star's End. Hors Katlynn connaissait la vérité et la véritable raison de sa visite : le docteur William Birkin, qui une fois libéré et redevable à ses sauveurs, ferait un excellent allié pour l'Ordre Sith mais aussi pour le Directorium Securitas Cultus. En effet la mystérieuse Haute Inquisitrice, toujours en armure, et dont on racontait qu'elle pouvait tout connaître de celui qui croisait son regard, ô magnifiques mensonges crées par la peur de ses Traqueurs et espions et par le voile de mystère qui l'entourait, était en réalité la Dame Sith Zehir.

Mais en ce jour Katlynn n'avait pas revêtu son armure, ni même une de ses robes qu'elle utilisait pour les cérémonies au nom de Côté Obscur. Non elle était habillée d'un élégant tailleur gris, qui descendait jusqu'au dessus de ses genoux ainsi qu'une chemise blanche, qu'elle avait recouvert d'un élégant blazer, qui allait parfaitement avec ses bas. Ses cheveux, qui avaient été teints en roux, étaient remontés en un sévère chignon et elle portait des lunettes ainsi que des lentilles qui lui donnaient des yeux bleus. Une patte de grimage lui avait permis d'allonger et rendre aquilin son nez tout en élargissant légèrement sa mâchoire. Son sabre laser quand à lui était caché dans un tube en silicone dans l'intérieur de sa cuisse, qui empêcherait sûrement tout contrôle de pouvoir le repérer sans frôler auparavant l'indécence. De plus ses escarpins noirs pouvaient voir leurs talons coupés, pour lui permettre de courir et surtout de récupérer le matériel d'évacuation d'urgence. Sa jupe quand à elle pouvait se déchirer sur le côté droit, permettant de courir. Mais aux dernières nouvelles ils n'étaient pas censés se faire repérer. A ses côtés se trouvait Minerva Yeul, qu'elle faisait passer pour son assistante et un autre Sith, le Traqueur qui répondait au nom de Darth Krasnogo.

Aux dernières nouvelles l'Ombre Felonem avait dû rejoindre la Star's End, pour leur préparer le terrain et mener en erreur les forces de la Confédération. D'ailleurs Katlynn avait déjà quelques petites idées sur ce qu'il convenait de faire, de la marche à suivre et surtout comment délivrer le prisonnier. Et mettre un terme aux paroles trompeuses du Trandoshan. Pendant que la navette approchait lentement de Mytus VII Katlynn pianota durant quelques minutes sur son databloc, activa une sécurité majeure que normalement seul Felonem saurait lire et lorsqu'il fut envoyé elle chercha ses alliés dans la Force et toucha leur esprit et les mêla aux siens. Ainsi ils étaient tous réunis ensemble et leur action n'en serait que meilleure. Tels l'équipe Jedi de Myrkr près de trente ans auparavant ils sauraient avancer d'un seul et unique mouvement pour réussir leur mission.


*Krasnogo, Minerva... Nous allons suivre l'Ombre Felonem. Nous le rencontrons sous nos pseudonymes. Souvenez vous bien que les Sith n'existent pas. Jamais même. Notre contact sera présentera sous le nom du Sénateur Ameris, rappelez en vous bien et méfiez vous, la prison grouille de gardes, de micros et de caméra.*

Au même moment William Ameris, alias Dark Felonem appelé aussi l'Ombre, recevait ce message :

Citation :
Rose Martori au Sénateur Ameris,

Nous sommes très heureux de pouvoir découvrir les conditions de vie de Star's End. Naboo étant une planète récente au sein de la Confédération la visite de la prison nous permettra de nous assurer que les valeurs promulguées par la CSL sont bien respectées. Nous souhaiterons visiter tout d'abord les cellules où vivent des prisonniers vivant. Peut être que nous pourrions laisser Arsel et continuer notre visite. Nous savons qu'il existe des blocs de prisonniers "carbonifiés", nous aimerons voir comment ils ont réussi à être stockés.

Merci à vous Sénateur,

Mes sentiments les plus chaleureux,

Rse Martori,

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mar 19 Fév - 21:40

    Minerva reçu quatre jours plus tôt un holo-appel de Darth Zehir, qui était en fait Katlynn Greenlight car la Twi'lek la connaissait aussi par son vrai nom, elle l'avait entendu quelque part elle ne se rappelait où. Mais par soucis de politesse envers elle et parce qu'elle n'était qu'une guerrière Sith, alors que Darth Zehir était une Dame, Minerva préférait l'appeler par son nom Sith. Apparement, elle avait été choisie pour mener une mission de sauvetage qui serait cruciale pour l'avenir de l'Ordre Sith. Enfin une mission que la méprisante Sith attendait depuis très longtemps. Elle pourrait ainsi faire ses preuves et se faire un peu mieux voir par certains de ses supérieurs. Le seul soucis était qu'il fallait se déguiser pour entrer dans une prison sur Naboo, et se faire passé sous différentes identités. La prison en question portait le nom de Star's End, un nom dont Minerva avait déjà entendu parlé alors qu'elle était encore chez les Jedis. D'ailleurs, elle eu un petit haussement des sourcils, quelques jours plus tôt, quand elle entendu ce nom.

    La guerrière Sith était justement aller faire ses course il y a quelques jours. Pour les humains c'était peut-être facile de se déguiser car leur peau se ressemblait, il n'y avait qu'à modifier la couleur des yeux mordorés des Siths et le tour était joué. Mais pour une Twi'lek, c'était l'enfer, puisque leur peau variait de Twi'lek en Twi'lek. Minerva dû s'acheter un genre de colorant bizarre qui permettait de redonner de la couleur à la peau. C'était d'ailleurs un colorant spécial qui servait justement dans ces situations d'infiltrations et exclusivement pour les Twi'leks. Elle qui avait la peau rose très pâle, dû à la corruption au côté Obscur de la Force, elle devait à tout prix changer la couleur de sa peau pour la faire redevenir aussi rose qu'il y a des lustres. Au moins ce colorant cachait également ses tatouages. Minerva avait aussi acheté des lentilles de contacts de couleur vertes, pour cacher la vrai couleur de ses yeux. Ce ne fut pas facile, mais au moins le procédé fonctionnait à merveille, la plupart des gens qui avaient l'habitude de la voir dans les rues de Kaas City, ne la reconnaissait pas du tout.

    Aujourd'hui, elle se retrouvait à bord d'une navette de classe Lambda. Zehir l'accompagnait aussi, ainsi qu'un certain Krasnogo, qu'elle ne connaissait pas du tout. Sauf que pour l'opération, son nouveau nom était maintenant, Sulya Ferris. Elle se faisait passer pour l’assistante de "Rose Martori", qui était en fait Katlynn. Au moins elle avait tout l'air d'une assistante... ou plutôt une secrétaire, vêtue dans une tunique beige et blanche, une jupe carottée noire et grise qui lui dessendait jusqu'en bas du genou, ainsi qu'une sacoche qui cachait des bandage et des premiers soins, au cas où sa tournerait mal. Le tout avec un voile qui cachait le bas de son visage, à savoir le nez et la bouche (car certains Jedi auraient pu la reconnaître). Puisque son sabre laser à double lames était un peu trop grand pour le cacher, elle le sépara en deux sabre simples qu'elle cachaient, attachés à chaque jambes sous sa jupe.

    Krasnogo, Minerva... Nous allons suivre l'Ombre Felonem. Nous le rencontrons sous nos pseudonymes. Souvenez vous bien que les Sith n'existent pas. Jamais même. Notre contact sera présentera sous le nom du Sénateur Ameris, rappelez en vous bien et méfiez vous, la prison grouille de gardes, de micros et de caméra.

    Bien sûr Maître Zehir, d'ailleurs, ça a l'air un peu bizarre de dire ça, mais j'avais envie de ne parler que le Rhil en modifiant légèrement le ton, pour ne pas que les Jedis reconnaissent ma voix si on en croisent. Car vous savez très bien que je suis une ancienne Jedi. Si vous avez du mal à me comprendre, je vous ferai la traduction par télépathie. D'ailleurs, pour les directives à suivre, si on a à en donner, nous devrions tous le faire de cette manière.... J'ai l'air d'une conne dans cet accoutrement.

    Katlynn envoya alors un message au sénateur Ameris, qui était Darth Felonem. Les trois Siths se rapprochèrent alors de Mytus VII.

    Bon, à partir de cette instant, je m'appelle Sulya Ferris et je suis l'assistante de Rose Martori.


Dernière édition par Minerva Yeul le Mer 20 Fév - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 20 Fév - 11:00

    C’est juste une mission de routine. Pourquoi dis-t-on toujours ça avant une mission ? Evidemment que c’est la routine, la mission n’a pas encore commencé. Après il faut faire des choix, prendre des décisions et agir dans l’urgence, et là c’est tout sauf de la routine. Quoiqu’il en soit, Aquilus Oblivarion avait été dépêché sur cette opération sur ordre du Covenant afin de récupérer au plus vite des données sur les Sith ainsi que leurs éventuels projets. L’enjeu était donc bien présent. Cependant de part son expérience de vieux baroudeur, Exio Breakshield avait un mauvais pressentiment sans pour autant réussir à mettre le doigt dessus. Une vague impression que les choses n’allaient pas se dérouler comme prévu…

    Pour cette mission de routine, le Spectre Gris était accompagné du maître Jedi Jilano Alhuïn. Aquilus le connaissait pour avoir quelques fois conversé avec lui lorsqu’ils étaient tous les deux membres du Conseil. Le cas de Maître Alhuïn n'interpellait pas vraiment Exio: le dossier de Jilano ne comportait rien de particulier si ce n'est un passé un peu houleux. C'était un Jedi jeune, dynamique, plein de vie, serein et de bonne volonté ancré dans ses principes quoiqu'aussi solitaire qu'Exio selon le dossier qu'il avait en sa possession. Le Veilleur n’avait aucun ressenti envers ce Jedi compétent, si ce n’est son manque de lucidité quant à certaines décisions difficiles à prendre mais pourtant nécessaires. Exio en fin de compte ne pouvait que lui reprocher d’être un idéaliste, et était-ce vraiment un reproche ? Non, après tout, Jilano Alhuïn n’était pas du Covenant ses idéaux ne concernaient donc que lui et pour le moment n’entravaient pas les objectifs de la cabale Jedi. Aquilus Oblivarion trouva même plutôt amusant le fait que malgré leurs différences, les deux hommes avaient certains points communs comme leur certaine indépendance et leur goût pour les voyages, et bien d'autres encore...

    Le Spectre Gris et son compagnon prirent alors place dans une navette diplomatique Jedi afin de se rendre dans la prison de Stars’End. Durant le trajet, Aquilus Oblivarion avait passé le plus clair de son temps à méditer mais également à se documenter sur le dossier du Trandoshan qu’ils allaient devoir interroger ainsi que sur l’agent corellien l’ayant capturé. Au grand dam du vieil homme, il semblait qu’il n’avait que des données incomplètes sur tout ça. Sans doute faudrait-il le demander au service de sécurité de la prison de Star’s End…

    Après plusieurs heures de vol, la navette arriva enfin à destination : Mytus VII et s’arrima dans le hangar prévu à cet effet et rapidement les deux Jedi se retrouvèrent dans le sas prêts à entrer dans la prison. Le Maître Jedi ne fut pas très loquace durant le trajet, néanmoins était resté poli et courtois avec Jilano Alhuïn. Et ce fut avec la même politesse qu’il entra dans la prison et s’adressa aux gardiens qui semblaient être originaires de Mon Calamari.


    - Bonjour. Nous sommes les maîtres Jedi Jilano Alhuïn –fit-il en désignant le concerné- et Aquilus Oblivarion. Conformément aux instructions que vous avez sans doute reçues, nous sommes venus interroger le prisonnier trandoshan capturé par un spectre corrélien.


    Aquilus resta silencieux quelques instants laissant la parole à son collègue ici présent et en profita pour observer un peu plus la prison. Il était évident que cette véritable forteresse avait été conçue pour durer le plus longtemps possible et pour encaisser les offensives ou bombardements les plus rudes qui puissent être. Il ne put s’empêcher de se demander si quel était le sort réservé aux prisonniers enfermés ici, étaient-ils bien traités ou au contraire réduits dans un état proche de l’esclavage ? La Confédération était peut-être le camp vers lequel s’était tourné Exio Breakshield, mais malgré cela, il continuait de se montrer méfiant vis-à-vis de ce regroupement hétéroclite : tous les mondes ayant rejoins ce supergouvernement n’étaient pas tous aussi bienveillants vis-à-vis des Jedi, et beaucoup n’avaient pour motivation que l’envie d’échapper à la juridiction de l’Alliance Galactique afin de servir leurs propres intérêts. Ce mauvais pressentiment le saisis de nouveau... mais il était impossible de déterminer la nature de celui-ci était-ce proche ou lointain ? Il en parlerait sans doute à Jilano une fois que les deux Jedi se retrouveraient seuls...

    Exio Breakshield revint à la réalité pour demander quelques détails supplémentaires sur l’interrogé. Plus il aurait d’informations, plus vite et efficacement ils sauraient comment s’y prendre pour avoir les informations qu’il devait avoir sur les Sith… Tout en espérant que ces données valent le coup bien entendu, car si Aquilus craignait bien quelque chose, c’était bien que le Trandoshan se joue des Jedi et leur fasse perdre du temps. Après tout, quel crédit peut-on apporter aux paroles d’un bandit notoire ? Auquel cas, si jamais il mentait ou se moquait des Jedi, le Spectre Gris attendrait que Jilano ait le dos tourné pour lui faire regretter son geste et ses paroles. La situation galactique était assez préoccupante, et le temps était une ressource bien trop précieuse à exploiter pour être gaspillée à cause d’un criminel de bas étage…


    - Avant l’interrogatoire, je pense qu’il serait judicieux que nous ayons le profil psychologique complet de notre source sur les Sith, et les chefs d’accusation retenus à son encontre par la Confédération des Systèmes Libres qu’en dites-vous maître Alhuïn ?



Dernière édition par Aquilus Oblivarion le Mer 20 Fév - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 20 Fév - 13:16

Le vaisseau confédéré, entouré de deux chasseurs de protection, venait de sortir de l'atmosphère de Mon Calamari. A l'intérieur se trouvaient William Ameris, sénateur de Naboo, habillé de vêtements blancs, beaux et couteux, assez amples pour cacher ses deux sabres lasers. Un garde sénatorial, prêt à donner sa vie pour le protéger, et deux autres membres de l'équipe d'inspection, travaillant pour la Confédération des Systèmes Libres l'accompagnaient. L'une était humaine, venant de Hapes, tandis que l'autre était un vieux originaire de Mon Calamari, c'était d'ailleurs pour lui qu'ils étaient venus sur cette planète, au départ. Les trois vaisseaux se dirigeaient désormais vers la planète Mytus, plus précisément dans la prison ultra-sécurisée nommée Star's One. Il s'agissait d'une simple mission diplomatique, les envoyés de la Confédération devaient seulement s'assurer du bon traitement du prisonnier Trandoshan, qui aurait, selon ses dires, des informations très importantes pour les Jedi. Au sujet des Seigneurs Siths. Ameris était le meneur de cette tâche, mais Felonem, lui, en avait une toute autre.

Darth Felonem avait reçu il y avait peu un message de la part de sa nouvelle supérieur, Darth Zehir, la puissante inquisitrice de l'Ordre Sith. Celle-ci l'avait informé de sa future mission : aider l'Ordre à s'infiltrer dans la prison, avant de se débarrasser du Trandoshan, qu'il sache ou non quoi que ce soit sur les Siths. C'était une menace trop importante, pouvant se révéler destructrice pour un Ordre qui commençait juste à renaître de ses cendres. Mais il y avait autre chose. Par la même occasion, les Siths avaient pour objectif de libérer William Birkin, scientifique de génie, emprisonné dans la même installation. Zehir avait été parfaitement claire, il s'agissait là d'une mission plus que vitale pour le futur de leur ordre. Felonem avait maintenant l'occasion de démontrer tout son talent d'acteur, d'utiliser son rôle d'agent double. Cela allait être difficile, c'était sûr et certain, et le jeune homme ne devait sous aucun cas se faire percer à jour. Mais il savait qu'il en était capable, il avait manipulé et menti toute sa vie, il fallait maintenant prouver qu'il était à la hauteur de l'Ordre Sith. Après un voyage plus ou moins long, les vaisseaux arrivèrent vers la planète Mytus. Un message fut alors transmis sur le tableau de contrôle, adressé à lui-même :

 

"Rose Martori au Sénateur Ameris,

Nous sommes très heureux de pouvoir découvrir les conditions de vie de Star's End. Naboo étant une planète récente au sein de la Confédération la visite de la prison nous permettra de nous assurer que les valeurs promulguées par la CSL sont bien respectées. Nous souhaiterons visiter tout d'abord les cellules où vivent des prisonniers vivant. Peut être que nous pourrions laisser Arsel et continuer notre visite. Nous savons qu'il existe des blocs de prisonniers "carbonifiés", nous aimerons voir comment ils ont réussi à être stockés.

Merci à vous Sénateur,

Mes sentiments les plus chaleureux,

Rose Martori"


 

Le guerrier Sith se contenta de sourire. Rose Martori ... une fausse identité qu'il avait aidé à fabriquer pour le compte de Darth Zehir. Une jeune idéaliste de Naboo, tout le contraire de Zehir ... et ses alliés avaient eux aussi bénéficiés de fausses identités, très crédibles. Ameris les avait gentiment invité à l'accompagner, et elles partirent de Naboo pour les rejoindre sur Mytus. Une fois arrivés, les Siths pourront "visiter" la prison par eux-même, autrement dit, récupérer Birkin et s'occuper du Trandoshan. La mission de William serait bien plus subtile, puisqu'il allait devoir faire en sorte, discrètement que les autorités ne découvrent pas le stratagème. Il répondit brièvement, tandis que les personnes chargées de l'inspection, prévenues de l'invitation d'amis du sénateur, regardaient le message avec attention :

 

"Sénateur Ameris à Rose Martori

 
C'est pour moi un grand honneur de vous inviter à cette visite. Je vous garantis personnellement que la prison est à l'image des valeurs prônées par la CSL, comme vous pourrez le constater vous-même. Nous discuterons bien entendu de la visite en personne, sur Mytus. J'ai grande hâte de vous revoir.

 
Salutations distinguées

 
Sénateur Ameris."


Le vaisseau, toujours accompagné des chasseurs, entra dans l'atmosphère de Mytus. La planète ne semblait pas très habitée, et comptait des paysages froids composés de rocs. Les vaisseaux se posèrent rapidement dans un hangar de la grande prison, qui paraissait très sécurisée. Trouver Birkin là-dedans n'allait pas être très facile. Ameris, accompagné du garde sénatorial, ainsi que des deux spécialistes chargés de s'assurer des bonnes conditions de vie des prisonniers, sortirent du vaisseau. Le sénateur tourna les yeux pour voir le dernier vaisseau qui arrivait, se posant ensuite à côté du leur. Zehir - ou plutôt Martori - extrêmement bien déguisée, ainsi que deux autres individus, qui l'accompagnaient. Une Twi'lek, et un humain, probablement des siths, eux aussi. Il fut surpris de voir que des super droides de combat les suivaient également ... Ameris n'avait pas prévu ça. Mais il s'avança en souriant vers la jeune femme, avant de lancer en lui serrant la main puis en faisant de même avec ses deux alliés :


"Ma chère Rose, je suis très heureux de vous revoir. Je vous salue également, madame, monsieur, enchanté. Nous pouvons donc nous diriger vers la cellule du prisonnier. Vous avez fait bon voyage ?"


Dernière édition par William Ameris le Mer 20 Fév - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 20 Fév - 15:11

La petite navette diplomatique s'approchait lentement vers sa destination finale. A priori, il s'agissait d'une mission de routine, du genre que l'on attribuait bien souvent à un jeune chevalier désireux de se forger l'expérience qui lui manque. Pourquoi alors ce sentiment de malaise ne l'avait pas quitté depuis l'embarquement sur Ossus? Jilano n'était pourtant pas anxieux de nature, bien au contraire. Pourtant, ni ses vaines tentatives de méditation ni la relecture du dossier qu'on lui avait confié n'avait pu altérer cette sensation étrange. La Force restait muette à son appel, chose peu courante pour un utilisateur du point de rupture, à un point ou si ça en devenait presque frustrant. Depuis sa dernière mission sur Zeltros, tout allait de travers de toute façon.

Ce n'était pourtant pas son hasardeuse rencontre avec une Anzat qui occupait son esprit. C'était la première fois que le conseil l'envoyait sur une mission qui l'obligeait à collaborer avec la Confédération. Le rapprochement de l'Ordre vis à vis de ce rassemblement pour le moins hétéroclite continuait à l'inquiéter. La Confédération ne comptait pas parmi ses rangs que des sympathisants de l'Ordre, bien au contraire. Se lier à eux équivalait à légitimer leurs actions contre l'AG, qui risquait de ne pas apprécier la manœuvre. Même au sein de la Confédération, les Jedi faisaient débat, si bien que certains gouvernements planétaire n'auraient sans doute pas hésité à prendre exemple sur l'AG et sa politique extrémiste envers l'Ordre. L'Ordre Jedi n'avait pas cherché à assurer la paix en se liant à la Confédération, il avait simplement choisi ce camps pour assurer sa survie. Jilano pouvait concevoir ce choix, le comprendre même, il craignait seulement que cet acte précipité ne mène que plus rapidement les deux superpuissances à ouvrir les hostilités. Ces considérations importante peu cela dit, puisque la Confédération avait fait appel à l'Ordre pour les aider à faire parler leur mystérieux prisonnier, preuve de leur bonne fois et de leur volonté à collaborer avec leur nouveaux alliés, du moins en partie. Cela n'empêchait le jeune humain d'éprouver une certaine réserve quand aux dires de ce Trandoshan. Qu'un être comme lui puisse disposer d'informations solide sur l'Ordre Sith paraissait... peu probable? Impossible? Suffisamment crédible en tout cas pour demander de l'aide à deux Maîtres Jedi.

Le Maître Jedi qui l'accompagnait se trouvait être Aquilus Oblivarion, L'ombre Jedi qui comme lui avait fait un passage éclaire au sein du conseil Jedi. Un Maître très puissant dans la Force, qui semblait toutefois assez porté sur la névrose et les silences embarrassants. Non pas que son attitude était discourtoise, loin de là, on sentait juste chez ce Jedi une réserve, comme s'il s'efforçait de ne pas en montrer trop. Les Ombres Jedi étant connus pour leur amour du silence et de la discrétion, ce trait de caractère était sans doute le prolongement de la formation qu'il avait reçu. Le silence ne gênait pas Jilano, aussi n'eut-il aucun à supporter l'étrange compagnie de son paire. Lui aussi trouvait la sérénité dans la solitude et la recherchait souvent. Il ressentait cependant une zone d'ombre dans ce Jedi, encore que le terme ombre était un peu excessif. Restait à espérer que cela ne le poussait pas à outrepasser son rôle de Jedi.

Il fallut un temps infinie pour que la navette reçoive l'autorisation de se poser sur Stars'End. La prison était en effet protégée par de puissants boucliers qu'il fallut désactiver en certains endroits pour permettre à la Navette de progresser vers son but. Ces formalités achevées, les deux Jedi purent sortir de la Navette ou il furent accueillis par une escouade de gardien, tous originaire de Mon Calamari visiblement. Jilano laissa à Aquilus le soin défaire les présentations, et suivit en silence le convois nouvellement formé. Tout semblait calme, les gardes, tous d'une calme assurance, ne semblaient pas ressentir le moins du monde le sentiment de malaise qui semblait guetter Jilano, qui regarda en direction de l'Ombre Jedi pour voir si lui aussi ressentait cette perturbation. Rien n'indiquait cependant dans sa démarche ou dans sa présence dans la Force que ce soit le cas, mais l'Ombre Jedi savait après tout masquer ses émotions, comme tous bon Jedi. Soit cette sensation était réelle, soit Jilano commençait à délirer... Il conviendrait d'évoquer cette sensation plus tard, loin d'éventuelles oreilles indiscrètes. Après tout, le Maître Jedi se trouvait dans un prison. La présence de ce malaise pouvait tout simplement venir d'un prisonnier apeuré ou d'un gardien ayant trop travaillé.

- Avant l’interrogatoire, je pense qu’il serait judicieux que nous ayons le profil psychologique complet de notre source sur les Sith, et les chefs d’accusation retenus à son encontre par la Confédération des Systèmes Libres qu’en dites-vous maître Alhuïn ?

-Je pense que ce serait le plus judicieux, en effet. Mieux vaux savoir à quoi s'en tenir avec notre... informateur.

Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Dim 24 Fév - 17:57

Jilano et Aquilus

« Si vous voulez mon avis, vous n’allez pas en tirer grand-chose… »

La voix avait soudainement tonné, une voix puissante et grave, pas le genre de voix que l’on attend d’un Mon Calamari et en effet, aucun des gardiens de la prison n’avait pris la parole. La porte derrière eux venait de s’ouvrir, laissant une vue sur un solide gaillard musclé, cheveux brun coupé très cours et regard bleuté acier. Les traits de son visage indiquait qu’il avait au moins la quarantaine bien tassé et sa tenue était très loin d’être particulièrement règlementaire, notamment car il avait les bras totalement nue… Aucun doute, c’était bel et bien le Spectre qui avait capturé le Trandoshan et mené jusqu’à Star’s End. L’homme s’approchait a grande foulé, il n’était pas très difficile de voir qu’il n’était pas particulièrement ravi d’être ici, mais cette frustration était davantage dû au manque d’action plutôt que diriger contre les Jedi qu’il allait saluer, bien au contraire. Spectre et Jedi avait jadis souvent travaillé ensemble et continuer parfois de mener des opérations communes, même si la politique récente de l’ordre et l’instabilité galactique les avaient amené à être plus distants, les temps étaient dur pour tout le monde…

« Slatter, Escadron Spectre, c’est moi qui est ramené le lézard ici ! Je suis chargé de vous mener jusqu’à lui, venez, ne faisons pas attendre sa majesté… »

Les Mon Calamari ne semblaient pas particulièrement rassuré par sa présence : comme n’importe quel Corellien, Slatter était doté d’un humour bien particulier et appréciait particulièrement faire des blagues douteuses et dire ce qu’il pensait tout haut de son état-major ou de ses supérieurs politique, en bref, un cauchemar pour un régime, mais un soldat diablement efficace sur le terrain, une tête brulée Corellienne comme seule cette planète était capable d’en produire. Toutefois, ils firent leurs rôles et escortèrent les Jedi après que le Spectre est échangé une poignée de main vigoureuse et particulièrement destructrice avec chacun d’entre eux. Les couloirs de Star’s End, autrefois très inquiétant, était au moins maintenant propre et entretenu, le nouveau directeur de la prison semblait vouloir au moins veillez sur les apparences. Slatter, qui s’y était habitué depuis le temps qu’il stationnait ici, n’y avait toutefois guère prêté attention, préférant largement se concentrer sur sa tâche ainsi que ses dires. Fouillant dans sa poche tout en marchant, il se saisit d’un bloc de donnée tout en continuant ses explications.

« Même si cet imbécile dispose d’information, je doute qu’il crache le morceau. L’on a essayé avec les méthodes habituels, mais il semble avoir était entrainer pour résister aux sérums de vérité. Rien d’étonnant, c’est le bras droit de cet ordure de Borka le Hutt, qui essaye d’unifier tous les clans pour nous attaquer. Je ne sais pas si vous surveillez les infos, mais il y a quelques jours, l’on a eu une surprise : ils ont balancé un missile nucléaire de l’ère Mandalorienne sur le Chimaera ! Incroyable que cette bicoque soit toujours en état de voler ! Enfin pour notre affaire, j’ai son dossier ici. Le directeur a mis les petits plats dans les grands riens que pour vous, en vous réservant la plus grande suite des visiteurs pour la durée de votre mission. C’est un Hapien, et c’est lui qui a insisté pour qu’on vous contacte… Je te parie qu’il espère que sa reine lui fera une gâterie en échange de son aide aux Jedi. »

Le dossier du Trandoshan, un criminel notoire connu sous le nom de Huron, était contenu dans le bloc de donnée. Sur papier, il aurait pu remplir une étagère, tant les méfaits du xenos étaient notoire et il avait nuit aux intérêts Confédérés comme à ceux de l’Alliance dans de nombreux systèmes pour le compte de Borka. Depuis le scandale ayant poussé Sarisa Shi’Sima hors de son poste de chef des armées, les Confédérés essayaient à n’importe quel prix de neutraliser la puissance militaire Hutt afin d’éviter qu’elle ne devienne une épine dans le pied trop importante des systèmes confédéré. L’accrochage avec l’Alliance Galactique était toutefois profitable à ses derniers, même s’il était regrettable de savoir que le Chimaera s’en était tiré une fois encore lorsque l’on savait qui le commandait… L’on ne pouvait pas tout avoir. Se tournant vers les deux Jedi, il reprit donc

« Vous voulez l’interroger une première fois d’abord, ou consulter d’abord son dossier ? Je peux vous menez dans vos appartements si vous le désirez, cela me permettra de me tirer de ce caillou… »

Minerva, Katlynn et William

Hormis le crochet à bord du Lucrehulk, tout s’était déroulé comme prévu. A la descente des dignitaires de Naboo, les Super-droïdes les encadrèrent en rang, assurant ainsi naturellement la protection du cortège. Bien plus grand que les classiques droïde de combat, les Super Droïdes dépassaient tout le monde de deux têtes et leurs pas lent n’étaient toutefois pas fait spécialement pour rassurer, mais tout le monde faisait naturellement preuve d’une grande retenue afin de ne pas s’afficher faible devant les autres. La question de leur présence restait toutefois floue, personne n’avait de renseignement à ce sujet et il était plus difficile de se débarrasser d’une machine répondant à un bête programme informatique. Au moins, elle n’était pas vraiment programmer pour réfléchir, ce qui laissait tout de même un certain avantage aux organiques. Le comité d’accueil de la prison se composait d’un homme en costume impeccablement taillé et magnifiquement beau entouré de gardes de diverses origines venant de toutes les planètes Confédérés. Aucun doute possible, il s’agissait du directeur de la prison qui s’était déplacé en personne pour accueillir la commission d’enquête. Il prit rapidement la parole afin d’accueillir avant tout le Sénateur.

« Sénateur Ameris, nous sommes honoré de votre présence. Je suis le directeur de la prison, Keldan Dot’Scythe. Nous espérons que vous avez tous fait fort bon voyage et nous assurerons que votre commission rentrera pleinement satisfaite de tous les efforts consenti pour faire de la prison un modèle galactique »

Les regards porté aussi bien par le directeur que par ses gardes sur les Super-Droïdes de combat n’étaient pas vraiment des plus avenant, ils étaient surpris, voire méfiant, ce qui indiquait qu’ils n’étaient pas plus au courant que les Sith de leurs présences, à moins que tous soient d’excellent comédien, ce qui était probablement le cas pour Scythe, mais pas pour les autres. L’Hapien dénoua même quelque peu le col de sa veste, bon, peut-être en rajoutait-il un peu, mais il n’avait vraiment pas l’air rassuré. Il avait toutefois une mission à accomplir et ne pouvait se permettre de faire mauvaise impression, le conseil risquait fort de ne pas apprécié dans le cas contraire et il risquait beaucoup plus que son poste de directeur en cas d’échec ou de problème, après tout, la reine était impitoyable et a juste raison, c’était une divinité…

« Désirez-vous un rafraichissement ? Je pensais que vous voudriez discuter du programme avant de rentrer dans la visite proprement dite… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 27 Fév - 12:06

Milles et une pensées traversèrent l'esprit de Katlynn lorsqu'elle débarqua. Comment allaient ils faire pour libérer le docteur sans que la vérité sur les Sith soient découvertes ? Peut être pouvait elle se faire passer pour une criminelle, qui s'était implantée sous le nez du Sénateur Ameris. Cela lui ferait perdre un peu de sa superbe mais il tiendrait toujours son poste. Certes c'était une solution, un des grands cartels Hutt pourrait toujours avoir eu vent de l'endroit où se trouvait cacher le Docteur et voulait une rançon, voir même créer une flotte. Et ils auraient envoyer un groupe, un petit commando freelance, libérer les prisonniers, souvent des membres des cartels qui pullulaient dans toute la Galaxie. Et le Docteur. Peut être même essaierait il de détruire Star's End de l'intérieur. Mais comment arriveraient ils à échapper à leurs gardiens mécaniques et organiques ?

Peut être trouverait elle la solution. En attendant elle avait du travail à faire. Séparer son groupe en plusieurs équipes pour augmenter ses chances. Le Directeur de la prison semblait craindre pour son poste, et apparemment les droïdes. De ces monstres de métaux et sur-armés il n'avait guère à craindre. L'un des rares désavantages de la Force était que les circuits mécaniques ne pouvait pas être corrompus et donc utiliser. Katlynn serra avec honnêteté la main de William et le toucha légèrement avec la Force, une simple caresse qui voulait tout dire. Puis elle lui sourit et se tourna vers le Directeur devant lequel elle fit une ravissante révérence.


"Je suis très heureuse de vous rencontrer très cher Directeur."

Katlynn dit cela sur son ton le plus sensuel et en regardant droit dans les yeux le directeur de la prison. Une future victime de ses machinations. Ou alors un futur cadavre qui pourrirait dans la prison. Elle tenait son plan. Katlynn allait séparer ses hommes en deux groupes. Le premier visiterait les niveaux souterrains, et donc les parties sensibles de la prison. Tandis que l'Ombre et elle même visiterait le centre de contrôle et les différentes cellules de la prison. Là ils chercheraient à influencer via la Force ceux qui les accompagnerait, en espérant que ce ne serait pas le directeur dont elle se méfiant comme de la peste.

"C'est un honneur de nous avoir accueilli en personne monsieur Dot'Scythe... Je ne suis pas contre un petit rafraîchissement en effet. Mais nous allons éviter de vous gêner très longtemps. Peut être vous pourriez faire visiter à Mademoiselle Sulya et à Golam les salles qui permettent à la prison de se défendre et de tenir en laisse tant de prisonniers ?"

[HRP : Désolé du post j'ai du mal là >.> (gros bug pour taper sur mon clavier)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Lun 11 Mar - 11:25

HJ: Minerva ayant décidé de quitter le forum, l'évènement peut reprendre.

    Jilano Alhuïn semblait comprendre la nécessité d’avoir accès au profil psychologique du trandoshan retenu captif ici en appuyant la demande d’Aquilus Oblivarion. Pour l’instant, lui et l’Ombre Jedi semblaient être d’accords sur la marche à suivre ce qui rassura le plus vieil humain du duo. Les deux Jedi entendirent alors une voix s’élever depuis le dos des gardiens Mon Calamaris : une voix humaine à première vue. Celle-ci prétexta que les deux Jedi n’en tireraient pas grand-chose. Exio Breakshield arqua un sourcil en guise de suspicion puis pu voir un humain s’approcher d’eux. Le Spectre Gris en conclus qu’il devait probablement être le Correlien chargé de la capture du prisonnier au sang froid. Le nouvel arrivant se présenta sous le nom de Slatter de l’escadron Spectre avant d’ajouter qu’il conduirait Jilano et Aquilus jusqu’au captif aux renseignements intéressants. L’humain semblait avoir le même âge qu’Exio de visu, et sa tenue n’était que peu règlementaire même si ce dernier détail ne surpris pas l’agent du Covenant : après tout, les corréliens étaient connus pour leur insoumission... Le Maître Jedi inclina la tête tandis qu’il lui serra la main.

    - Maîtres Jilano Alhuïn et Aquilus Oblivarion.

    Lâcha-t-il simplement afin de présenter son acolyte et lui-même au Correlien avant de commencer à le suivre. Les couloirs de la prison semblaient être propres et entretenus. Si l’on venait à se réveiller ici sans le savoir, n’importe qui penserait qu’il s’agirait d’une forteresse militaire plus que l’idée que l’on se fait de certaines prisons. Le Maître Jedi continua de suivre Slatter tandis que celui-ci continuait de parler. Il ne dissimula aucunement ses doutes quant aux capacités du Jedi de tirer les vers du nez du natif de Trandosha. Le Correlien précisa également qu’ils avaient déjà employé un bon nombre de méthodes conventionnelles comme les sérums de vérité.


    * Et sans doute la torture…*

    Pensa Aquilus sans amertume. La torture ne le rebutait pas du moment que celle-ci était justifiée et non abusive. Il savait que dans certains cas, il fallait tirer des informations coûte que coûte et que même si les méthodes pouvaient paraître inhumaines, celles-ci pouvaient sauver de nombreuses vies, voire décider du sort entier de la galaxie.
    Exio profitait de la marche afin de mémoriser l’itinéraire suivi de leur vaisseau jusqu’à la cellule de l’ami qu’ils étaient venus visiter. Slatter ajouta qu’apparemment, il s’agissait d’un homme de main de Borka le Hutt qui semblait s’être mis en tête, l’idée d’attaquer la Confédération des Systèmes Libres ce qui ne manqua pas de surprendre le Spectre Gris puisqu’il était persuadé que le Clan des Hutts était un soutien des Confédérés Il dissimula sa surprise mais fronça cependant les sourcils d'un air intrigué lorsqu'il sut la nouvelle. Mais sans doute qu’Exio Breakshield n’était pas informé de ce fait puisqu’il avait passé les derniers mois à former son apprentie et à poursuivre la moindre trace des Sith en se souciant peu du conflit actuel qui couvait entre l’Alliance et la Confédération. A moins que ce Hutt ne soit pas sous la coupe du Clan ? Il l’ignorait mais espéra secrètement que Jilano Alhuïn en sache plus sur le sujet.

    Slatter revint au but premier de la visite et tendit le dossier contenu dans le bloc de données à Aquilus qui s’en empara le premier tout en remerciant d’un hochement de tête le Spectre se tenant devant lui. Ce dernier informa les Jedi que le directeur de la prison, un Hapien, avait réservé la meilleure suite de la prison pour Jilano et Aquilus sans doute avec l’espoir d’obtenir de sa reine, une gâterie. La plaisanterie n’amusa cependant pas Exio Breakshield qui trouva celle-ci de mauvais goût même s’il fallait admettre que ces hapiens avaient des us et coutumes particuliers, et que le Correlien ne devait pas être très loin de la réalité des choses. Slatter demanda ensuite si les Jedi souhaitaient être menés jusqu’à leurs quartiers, ou directement à l’interrogatoire. Aquilus Oblivarion réfléchit puis, après avoir jeté un regard interrogatif à Jilano, prit la parole.


    - Si Maître Alhuïn n’y voit aucun inconvénient, j’aimerai que vous nous guidiez jusqu’à la salle d’observation donnant, par le biais d’une baie vitrée fumée, sur la salle d’interrogation ou se trouve Huron. Cela nous permettra de l’observer, d’étudier son dossier tout en l’ayant à l’œil afin de déterminer quelle tactique mettre en place. En attendant de nous y mener, que pouvez-vous nous dire sur la situation entre la Confédération et les Hutt ? Je pensais que vous vous entendiez quant à la politique à mener face à l’Alliance…

    Dans le pire des cas, Jilano pourrait aller se reposer dans les quartiers tandis qu'Aquilus pourrait commencer à creuser la question. Même s'il préférait la présence de son compagnon à ses côtés afin de voir si celui-ci partageait le mauvais pressentiment que l'Ombre Jedi avait depuis son arrivée ici...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Lun 18 Mar - 18:15

« Sénateur Ameris, nous sommes honoré de votre présence. Je suis le directeur de la prison, Keldan Dot’Scythe. Nous espérons que vous avez tous fait fort bon voyage et nous assurerons que votre commission rentrera pleinement satisfaite de tous les efforts consenti pour faire de la prison un modèle galactique »

"Je suis très heureuse de vous rencontrer très cher Directeur."

"Moi de même. Enchanté."

Le directeur de la prison, entouré de gardes provenant de divers systèmes confédérés, venait d'arriver, pour rencontrer le sénateur et son groupe. Il s'agissait sans nul doute d'un hapien, vu son physique très gracieux, qui s'accordait avec sa magnifique tenue. Il semblait un peu stressé. Sans doute en raison de cette visite, qui pourrait s'avérer dangereuse pour lui, s'il tenait à son poste. Effectivement, si cette prison n'était pas aux normes de la Confédération, il risquait d'être renvoyé. William lui serra la main de manière ferme mais courtoise, encore plongé dans ses pensées. Toutes ces personnes ... ça n'allait vraiment pas être facile de réussir cette mission avec tous ces témoins potentiels. Bien sûr, ils pourraient se débarrasser d'eux assez aisément, mais alors la couverture du sénateur serait définitivement grillée, ce qui serait une perte pour l'Ordre Sith, bien plus grande que ce prisonnier à récupérer, ou les informations supposées du trandoshan. Et surtout, cela signifierait probablement son exécution immédiate, si Felonem se révélait incapable de bien servir ses nouveaux maîtres. Mais en voyant l'air comme toujours assurée de Darth Zehir, le jeune originaire de Naboo ne doutait pas un seul instant qu'elle avait un plan précis, qui devrait se dérouler sans encombres. Il l'espérait, en tout cas ...

« Désirez-vous un rafraichissement ? Je pensais que vous voudriez discuter du programme avant de rentrer dans la visite proprement dite… »

"C'est un honneur de nous avoir accueilli en personne monsieur Dot'Scythe... Je ne suis pas contre un petit rafraîchissement en effet. Mais nous allons éviter de vous gêner très longtemps. Peut être vous pourriez faire visiter à Mademoiselle Sulya et à Golam les salles qui permettent à la prison de se défendre et de tenir en laisse tant de prisonniers ?"

"C'est une excellente idée. Pendant ce temps, nous pourrions aller inspecter le traitement et les conditions de vie des prisonniers. Qu'en pensez-vous, directeur ?"

Des rafraîchissements furent apportés par des petits droides serveurs, et William commença à boire le sien lentement. L'idée de Zehir semblait parfaite. Les deux autres Siths s'occuperaient de récupérer Birkin et de le ramener au vaisseau, tandis que Felonem et sa supérieure se chargeraient du prisonnier trandoshan. Evidemment, le plus dur serait de tuer ce dernier, et l'Ombre et la jeune n'allaient quand même pas tuer tous les gens présents autour d'eux, ça manquerait de discrétion. l'idée d'une trahison de Zehir était possible, mais assez gênante. En effet, "Rose" avait été amenée ici grâce au sénateur, si elle se révélait en tant que Dame Sith, cela ne serait pas bon pour lui, et la tâche donnée par son nouveau maître, à savoir devenir membre du Conseil de la Confédération, serait très handicapée. Quoi qu'avait Zehir en tête, Felonem espérait que ça marcherait. Il était ici celui qui avait définitivement le plus à perdre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 20 Mar - 9:50

« Si vous voulez mon avis, vous n’allez pas en tirer grand-chose… »

La voix qui s'éleva derrière le groupe de Mon Cal stoppa tout le monde. Lorsque Jilano se retourna pour voir qui était l'auteur de cette entrée en scène pas très subtile, il se retrouva confronté un humain pour le moins particuliers. D'environs l'âge de son collègue Jedi, ses cheveux noirs parsemés de volutes grises et ses traits burinés l'identifiait comme étant un Correllien, ce qui expliquait également la verve dont il faisait preuve. Son accoutrement peu protocolaire jurait en revanche avec l'endroit, au point ou des yeux non avertie aurait pu le confondre avec un civile, voir même une racaille sans foi ni lois que l'on détenait ici. Hors, c'était sans compter l'insigne qui barrait sa poitrine et qui représentait l'emblème de la CSL cernés par neuf chasseurs Stellaires, et qui l'identifiait clairement comme un membre de l'escadron spectre. La suite des évènements donna raison à Jilano, puisque le Correllien confirma ses pensées en se présentant. Comme Aquilus les avaient déjà présentés, le jeune Maître Jedi se contenta de saluer le nouvel arrivant sans pour autant parler. Malgré son appartenance à l'un des plus brillants corps militaire ayant jamais existé, Jilano éprouvait une certaine réserve à l'égard de ce genre de personne. Il n'avait jamais vraiment apprécié l'armée, surtout depuis que la guerre froide semblait sur le point de basculer en conflit ouvert. Mais après tout, ce qu'il pensait ou ressentait à l'égard de la caste militaire n'importait pas ici. On l'avait envoyé en mission pour récupérer des informations sensibles, et il savait que l'expérience du Spectre pouvait être un atout précieux en la matière.

Ce qu'il ne tarda d'ailleurs pas à faire en sortant son datapad pour en lire le contenue aux deux Jedi. Apparemment, leur joyeux invité avait subi une formation pour garder ses secrets scellés. Ce genre de méthodes incluant généralement la résistance à la douleur et aux privations, il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'aucune personne ici ne soit parvenue à le faire parler. S'il était disposé à négocier pour obtenir sa liberté, peut être alors l'affaire ne serait pas aussi compliqué que Jilano commençait à le craindre. Dans le cas contraire, si aucun terrain d'entente ne pouvait être prit entre les deux parties, il faudrait essayer des méthodes moins conventionnelles. Un Jedi pouvait s'emparer des informations que contenait un esprit, à la condition bien sur de le vouloir vraiment. Jilano éprouvait à chaque fois une impression de répulsion lorsque l'idée lui venait à l'esprit. Forcer l'esprit d'un sujet, qu'il soit vil et cupide comme l'était Huron, n'en était pas moins un viol spirituelle. C'était préférable cependant à la torture, quoi qu'en y réfléchissant cela en était aussi... Huron s'en sortirait mieux en passant à table tout simplement, mais il fallait espérer pour cela qu'il sache se montrer raisonnable. L'étrange impression qu'il sentait dans la Force depuis son arrivé sur Star's End ne s'atténuait décidément pas. Guerre ou pas, un Jedi ne pouvait s'autoriser d'outrepasser son devoir envers les autres, qu'ils soient victimes ou bourreaux. C'était là une voie qui menait au côté obscur.

En même temps, ce Slatter ne donnait pas de nouvelles optimiste quand à l'avenir. Aux dernières nouvelles, Hutt et Confédérés étaient alliés, encore que le terme soit un peu exagérer puisqu'après tout, on parlait bien de Hutt. Mais de là à ce que des affrontements armés puisse se faire observer... Il conviendrait de rapporter ces faits au conseil Jedi, si ce dernier n'était pas déjà au courant d'ailleurs. Tout commençait à s'accélérer autours d'eux, les Hutt, l'AG, La CSL, le Consortium étaient autant d'ingrédients risquant de mettre le feu au poudre. La possibilités d'une résolution pacifique du conflit s'éloignait de plus en plus, au grand damne de Jilano. Comme si la guerre n'avait pas assez frappé sa galaxie, comme si les civils n'avaient pas connus assez de morts, comme si ce putain de système lui même tournait en rond et répétait inlassablement le même schéma destructeur et insensé.

« Vous voulez l’interroger une première fois d’abord, ou consulter d’abord son dossier ? Je peux vous menez dans vos appartements si vous le désirez, cela me permettra de me tirer de ce caillou… »

La question soudainement posée ramena le Maître Jedi au présent. Pouvoir se reposer aurait en effet été plaisant, mais il fallait encore remplir la mission qu'il était venu accomplir. Slatter voulait-il les éloigner de Huron? Ce fut encore une fois l'Ombre Jedi qui lui répondit en spécifiant qu'il préférait se rendre directement dans la salle attenant à celle de l'interrogatoire. Observer le Trandoshan tout en lisant son dossier pourrait en effet se montrer très instructif dans la poursuite de leur investigation.

-ça me paraît être une bonne idée Aquilus. Cela nous permettra d'en savoir plus à son sujet lorsque nous irons le rencontrer.

Sans compter qu'il pourrait également utiliser le Point de rupture sur le Trandoshan, afin de pouvoir lire et analyser les différentes lignes de failles qui le rattachait au reste de la création. Si quelque chose le rattachait d'une quelconque manière au Côté Obscur de la Force, il finirait peut être par le sentir. Qu'il parvienne à résister aux méthodes interrogatoire conventionnelles était une chose, qu'il parvienne à contrer celle de deux Maître Jedi investis par la Force en était une autre.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Ven 22 Mar - 0:38

Jilano et Aquilus

Slatter n’avait rien voulu cacher au deux Jedi, afin qu’ils sachent parfaitement dans quoi ils s’engageaient. Comme d’habitude avec eux, un sérieux immense frappa la conversation de tel sorte à ce que les piques et les petites blagues de l’agent de l’Escadron passait totalement inaperçu, peut-être recherchait-il à éviter de l’encourager, mais il avait quand même davantage l’impression qu’ils étaient toujours comme ceci. Bah peu importe, il n’était pas ici pour faire ami-ami avec les Jedi, même si les relations entre l’escadron et ses derniers furent toujours au beau fixe, ce qui expliquait la trahison de ce dernier en faveur de la CSL et au détriment de l’Alliance d’ailleurs, comme l’avait fait d’autre corps prestigieux. En tout cas, ils prouvèrent qu’ils étaient les « Messieurs sérieux dans le travail » en décidant de prendre l’affaire à bras le corps tout de suite plutôt que de s’accorder la possibilité de récupérer quelque peu du voyage en allant s’offrir un rafraîchissement à l’endroit prévu à cet effet. Dans le fond, il les comprenait, car il aurait probablement fait la même chose à leur place afin d’éviter les soucis qui pouvaient subvenir si l’on prenait trop son temps, les imprévus étaient trop souvent présent dans ce coin de la galaxie…

En revanche, il fut surpris de voir que le Jedi ignorait tout de la situation entre les Hutts et la CSL, ils ne consultaient donc jamais le réseau holonet ? Même si les services de presse de la Confédération avait tenté de minimiser l’affaire, la presse à scandale ainsi que celle a la botte de l’Alliance avait fait des gorges chaudes suite à la démission du Commandant Suprême Shi’Sima. Il s’attendait à voir son collègue plus jeune répondre pour le reprendre, après tout, peut-être que l’autre était juste trop vieux pour pouvoir se soucier des média, mais absolument rien ne vint, le second était totalement concentré dans sa mission. C’était incroyable, parfois, il se demandait vraiment si les Jedi n’était pas en inéquation totale avec le reste de la galaxie… Enfin, ce n’était pas son problème, il se contenterait de mener les opérations qui permettrait à son camp de remporter la guerre, qu’il savait inévitable, ou en tout cas qu’il était convaincu qu’elle le serait, ce n’était pas sa première et il avait bien compris comment la galaxie fonctionnait lorsqu’elle entrait dans une démarche guerrière, cette dernière tournait exactement comme d’habitude, ce qui expliquait pourquoi celle-ci semblait inévitable.


« Vous me surprenez Maître Jedi, j’étais persuadé que tout le monde était au courant… Enfin bref, depuis qu’ils étaient présents, les Hutts foutaient toujours tout en l’air et apparemment, les gens de Raxus se sont entendus avec l’état-major afin de les retirer de l’équation. Mais les Bothans ont éventé l’affaire pour faire tomber en disgrâce les Hapiens, ce qui a poussé le commandant suprême Shi’Sima a la démission. Depuis les seigneurs du crime Hutt mène une guerre civile, mais Borka semble en bonne place pour unifier les clans contre nous… C’est plus clair maintenant ? »

Il avait parlé tout en avançant dans les couloirs en direction du quartier de la prison utiliser pour les interrogatoires. Puis il passa une porte semblant ordinaire, mais qui donnait accès à un endroit sortant de la routine du pénitencier, à savoir la zone d’interrogatoire. Le commando allait devoir encore traversé quelques couloirs et du montrer patte blanche au garde, comme à chaque fois, une procédure qui semblait le fatigué par son caractère répétitif, probablement considérait-il qu’il était désormais inutile de le faire étant donné que tout le monde connaissait son visage, mais les Spectres avaient la réputation d’être des ennemis de l’administration de toute façon.

Après un contrôle de plus, le temps d’expliquer l’identité des deux Jedi, ils purent enfin accéder au genre de salle qu’Aquilus avait mentionné plutôt. Si eux pouvaient voir le prisonnier, cela n’était guère le cas du prisonnier qui n’avait même pas conscience qu’il existait une vitre, lui voyait comme un véritable mur. Il invita les deux Jedi à prendre place sur les sièges puis glissa dans l’ordinateur le bloc de donnée avait l’identité du sujet ainsi que ses différents crimes. Ils étaient très nombreux et étalé sur une longue période : esclavagisme, trafic de drogue, d’arme, acte de piraterie, détournement… Il y avait même une tentative d’abordage sur un Destroyer Stellaire ! L’homme était vraisemblablement un ambitieux et il avait du sang froid et de la poigne, Slatter avait le constater. Toutefois, l’examen de ses crimes n’était pas vraiment très instructif sur ses liens possibles avec les Sith, hormis cette affaire de Destroyer. Certes, les Hutts pouvaient également convoiter un bâtiment de ce type, mais ils savaient généralement ou s’approvisionner et il était peu probable qu’Huron l’ai choisi lui-même, généralement, les criminels n’utilisaient pas de bâtiment aussi lourd.

Le Trandoshan ne semblait pas en mauvaise condition physique et aussi calme que possible dans sa situation. Certes, l’on pouvait voir qu’il n’était pas ravi d’être ici, son regard et sa présence dans la Force indiquait une certaine haine, mais il restait maitre de lui-même. Si sa peau comportait des traces de coups, il s’agissait plus probablement des poings de Slatter dans la bagarre qui avait entrainé la capture plutôt que des actes de torture. Un observateur particulièrement attentif pourrait remarquer la trace de piqure sur le bras droit, l’endroit où l’on avait injecté le sérum de vérité, qui était resté sans succès jusqu’ici.


« Voilà notre homme. Méfier vous, s’il s’énerve, il peut devenir plus violent qu’il n’en a l’air là. Vous avez une idée de comment attaquer la chose ? Vous pouvez directement vous rendre dans la pièce d’interrogatoire dès que vous serez prêt. »

Katlynn et William

Le directeur était toujours mal à l’aise, mais cette impression s’accentua quelque peu lorsque la jeune femme décida de prendre les choses en mains, rapidement suivie par le sénateur Amerys en personne. Normalement, il devrait garder le contrôle et imprimer le tempo, mais déplaire à un sénateur, même d’un monde aussi secondaire que Naboo, ne lui semblait pas forcément l’idée la plus lumineuse qu’il pouvait avoir. Il pesa un instant le pour et le contre, mais il savait qu’il ne pouvait pas vraiment se permettre de refuser. Toutefois, il ne pouvait laisser la commission se baladait sans escorte, elle devait être protégée durant son voyage dans le cas où l’impense, une tentative d’évasion tournant mal, se produirait. En tant que directeur, il présenterait la salle de contrôle tandis qu’il laisserait le soin au Lieutenant Mon Calamari et la moitié de ses gardes du corps d’escorter l’autre groupe qui irait se rendre compte des conditions de vie des prisonniers. Toutefois, il restait la question des Super-Droïdes de combat qui continuait de suivre sans même dire un seul mot qu’il ne parvenait pas à résoudre. Ses droïdes serviteurs avaient amené les rafraichissements et il reprit donc la parole.

« Cela me convient parfaitement. Le lieutenant escortera vos suivant dans les niveaux inférieurs, pendant que vous escorterez à la salle de contrôle, vous ne pourriez y entrer sans ma présence, veuillez me suivre s’il vous plait. »

Il démarra, laissa ses invités le suivre, protéger par la moitié de ses gardes du corps… Et les droïdes de Raxus reprirent immédiatement leurs marches, fermant ainsi le cortège qui était des plus curieux. Ils n’avaient toujours pipé mot et l’Hapien ne savait pas le motif de leurs présences. Mais il s’agissait également d’un motif de questionnement pour les Sith, l’opération avait-elle finalement était éventée ? Toujours impossible à dire, mais pour les Sith, comme les Jedi a l’autre bout de la prison quelques instants avant eux, se trouvaient guider dans des couloirs rigoureusement identique fait pour tromper la vigilance des prisonniers et les perdre dans le cas où ils seraient capable de se faire la belle. Le directeur fini toutefois par rejoindre un couloir quelque peu différent et une immense double porte s’ouvrit sur la salle de contrôle des caméras de surveillance. D’ici, la commission pourrait s’assurer que tout allait pour le mieux.

« Nous contrôlons d’ici les caméras de surveillance, vous pourrez vous assurez par vous-même que tous est fait dans les règles, nous avons suivi toutes les conventions galactique a la lettre près. Avez-vous des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Sam 23 Mar - 16:04

Minerva et Darth Krasnogo

« Cela me convient parfaitement. Le lieutenant escortera vos suivant dans les niveaux inférieurs, pendant que vous escorterez à la salle de contrôle, vous ne pourriez y entrer sans ma présence, veuillez me suivre s’il vous plait. »

Le grand homme sourit aux soldats et suivit les gardes tandis que la jeune Twi'leck lançait un regard inquiet vers la Dame Sith. Bien que le guerrier resta impassible il ressentit une curieuse anxiété. Elle était censée jouer le rôle d'une simple secrétaire et n'avoir aucune inquiétude à l'idée de se séparer de Katlynn, pardon Rose. Avec un peu de chance, et ce serait sûrement le cas, son regard serait interpréter comme un frisson à l'idée de s'enfoncer dans les méandres d'une prison où l'on gardait parmi les pires criminels de la Galaxie. D'un côté même si le Sith était armé pour l'occasion et prêt à libérer ces meurtriers il ne se sentait pas vraiment à l'aise à l'idée de n'être entouré que d'une poignée de gardes tandis que la colère d'hommes enfermaient depuis des années s'abattaient sur eux. Mais pourtant tel était son devoir et il s'y plierait. Il se tourna vers sa condisciple et lui dit :

"N'ayez pas crainte. Je pense que notre escorte est tout à fait apte à contrôler les hordes de prisonniers. Déjà ils devraient réussir à contrôler les champs n'est ce pas ? Je suis sûr que la prison est sécurisée et opérationnelle. Nous n'avons nulle raison de nous inquiéter.
- Et c'est le cas monsieur."

En s'ouvrant légèrement à la Force Krasnogo ressentit la fierté des gardes quand aux compliments qu'il venait de leur faire ainsi que de la confiance qu'ils commençaient à avoir pour eux. Tandis qu'ils descendait plus profondément encore dans les méandres de la prison il fit en sorte que cette dernière augmenta pour que bientôt la méfiance des gardes est en grande partie disparu, le croyant intéressé grâce à ses questions et bien entendu un homme de valeur et surtout digne de confiance. Pourquoi serait il donc ici ce n'était pas le cas ? Krasonogo imprima doucement cette idée dans leur esprit, évitant de trop pousser son avantage. Enfin ils arrivèrent dans une grande pièce où se trouvaient nombre de générateurs. Même si ils arrivaient à en détruire cinq ou six d'un seul coup il en resterait toujours une dizaine. Certains utilisaient même de l'antique essence pour fonctionner. Intérieurement le Sith fut agacé de part cela et réfléchit très rapidement. Soudainement il comprit que la majeure partie de l'électricité de la prison ne passait que par un seul et unique point : un des rare erreurs de la prison. Erreur qui pouvait s'avérer fatale...

*Minerva... Trébuchez et tombez j'ai besoin d'une diversion*

A son grand étonnement cette dernière réagit aussitôt et fit semblant de se tordre la cheville. Elle s'écroula contre deux gardes, qu'elle emporta dans sa chute. Aussitôt les autres hommes réagirent et entourèrent ceux qui venaient de s'écrouler. Krasnogo fit semblant de n'avoir rien vu et regarda les différents générateurs. Avec l'aide de la Force il débrancha plusieurs petits câbles discrètement, bien qu'il ne sache pas si cela allait réussir, et sortit de sa manche plusieurs petits scarabés, issus de la Magie Sith et crée quelques semaines avant l'opération. Ils allaient dévorer la sortie électrique des générateurs et coupaient le courant dans toute la base.

*Dame Zehir... Faites en sorte que l'on ne me voie pas...*

Sans chercher à savoir si la Sith l'avait entendu ou répondu à sa demande il lança les insectes et avec l'aide de la Force les fit tomber contre les câbles puis il se retourna et, une expression désolée sur le visage, s'empressa d'aider la jeune Twi'leck à se relever ainsi que les gardes...

Katlynn

« Nous contrôlons d’ici les caméras de surveillance, vous pourrez vous assurez par vous-même que tous est fait dans les règles, nous avons suivi toutes les conventions galactique a la lettre près. Avez-vous des questions ? »

Katlynn réfléchit tandis que son regard, semblant désintéressé, dévorait en réalité les différents écrans et touches qui se tenaient dans toute la place. C'était un endroit très important dans la mission. Mais on ne devait pas comprendre pourquoi. Pour le directeur Katlynn avait dû s'intéresser à cette salle juste pour s'éloigner des criminels. Mais elle allait changer d'avis très rapidement. Mais avant cela elle cherchait deux choses : l'étage où se trouvaient les blocs de carbonite et les caméras donnant sur la salle des générateurs. Elle la trouva et dès qu'elle vit, du coin de l'oeil, le guerrier Krasnogo s'avançait elle sentit sa demande mentale et appuya très légèrement sur une demi-douzaine d'écran avec l'aide de la Force. Une partie explosa ou s'éteignirent simplement et Katlynn sursauta et recula, une expression de peur sur le visage.

"Par les os noirs de l'Empereur ! Monsieur le directeur ! Qu'est ce donc que cela ? Vous utiliseriez du matériel défaillant pour surveiller vos couloirs ? C'est une honte. N'est ce pas Sénateur ?"

*Retrouvez nous à l'étage -5...*


Katlynn fronça les sourcils et se frictionna les bras, comme si elle essayait de se remettre de sa surprise et de son étonnement. Puis elle prit son databloc et écrivit frénétiquement dessus, écrivant un rapport très complet, au cas où qu'on la surveilla puis elle se tourna vers le directeur. Elle plissa sa jupe et remit une mèche dans sa coupe de cheveux puis elle lança une caresse mentale à William pour le rassurer et surtout pour éviter qu'il ne fasse un faux pas.

"Monsieur le Directeur. Je suis très déçue, la prison accueille de grands criminels tout de même ! Que se passerait il si ils pouvaient s'enfuir ? Une véritable catastrophe. Je souhaiterais les voir, ne serait ce que pour m'assurer que vous les surveillez vraiment."

Katlynn tapa du pied et prit un air outré en prononçant ses paroles puis elle se tourna vers les droid et enfin vers la porte et s'avança vers elle.

"Et pourquoi devrions nous avoir ces droid sur le dos ? Me prendriez vous pour une criminelle ?"

*Mon Ombre... Vois ce que tu peux faire au sujet des droid ou des gardes.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Lun 25 Mar - 13:44

    Slatter sembla étonnamment surprit de la réponse de Maître Oblivarion lorsque celui-ci demanda ce qui s’était passé pour que les Hutt et la Confédération des Systèmes Libres ne soient plus alliés. Sa réponse apporta cependant assez d’informations pour qu’Aquilus Oblivarion puisse savoir de quoi il en retournait. A vrai dire, il n’éprouvait aucune honte à ne pas consulter les médias, surtout quand on sait qui les dirige, qui les finance… ces informations peuvent être vraies comme fausses et servent dans les deux cas, les intérêts de ceux qui les diffusent. Exio Breakshield exécrait ces grands industriels de l’audiovisuel pour qui, la vérité ou le silence pouvaient s’acheter pour une poignée de crédits et il était convaincu au fond de lui que la galaxie se porterait sans doute mieux sans ces oligarques parasitaires. Beaucoup de choses étaient agacantes pour lui, notamment le manque de reconnaissance de la galaxie envers les Jedi, ou encore l’ignorance crasse dont pouvaient faire preuve un certain nombre d’individus pour qui, chasser un Sith était quelque chose d’aussi aisé que chasser un vulgaire dealer… L’ingratitude était quelque chose que l’Ombre Jedi détestait.

    Plus le temps passait, plus une certaine idée de l’Ordre Jedi germait dans son esprit : l’Exil. Il n’avait guère changé d’avis sur la Confédération des Systèmes Libres, cette faction avait après tout pris les armes envers l’Alliance au nom des Jedi sans, et ce à aucun moment, demander leur avis. Qu’on le veuille ou non, Aquilus avait la sérieuse impression qu’en faisant cela, la Confédération des Systèmes Libres avait souhaité forcer la main de l’Ordre Jedi, mais surtout qu’en dehors d’Hapès, de Mon Calamari et de Kashyyyk, un bon nombre de mondes n’ont fait qu’utiliser ce prétexte pour avoir à sortir du giron de l’Alliance. Et Aquilus savait que tôt ou tard, cette même Alliance allait pointer du doigt les Jedi comme les responsables de cette guerre alors qu’une fois encore, ils n’y étaient pour rien, qu’on leur avait forcé la main, et qu’a aucun moment on a voulu leur demander leur avis ou même accepter leur requêtes de possibles résolutions pacifiques. Face à autant de haine et de mauvaise foi, l’Ombre Jedi se disait qu’il n’y avait pas beaucoup d’options : les assassiner ou s’exiler.
    L’Exil paraissait être la solution la plus acceptable. L’Ordre Jedi s’isolerait quelque part dans les régions inconnues à l’écart de la galaxie qui aura au final, ce qu’elle accusait les Jedi de la priver : sa liberté complète. Même si cela conduira inévitablement à son autodestruction puisqu’incapable de stopper les Sith, la criminalité, la corruption montante ou les individus suffisamment déterminés et équipés. Peut-être était-ce le mieux ? La galaxie détestait les Jedi, mais était pourtant bien incapable de faire quoique ce soit sans eux… peut-être que l’heure était venue pour le Conseil d’arrêter de toujours aider les autres peuplades et de se concentrer sur ses membres. Vu le peu de reconnaissance et la haine viscérale que subissaient les Jedi, continuer encore de sauver la galaxie relevait presque du masochisme au final.


    * Ils ne veulent plus des Jedi ? Soit. Ainsi soit-il. Mais qu’ils se débrouillent seuls et ne viennent pas nous supplier encore de venir sauver leurs mondes. *

    Plus il vieillissait, plus Exio Breakshield voyait la galaxie comme une grande cour de récréation remplie d’enfants mentalement déficients à l’égo sans cesse démesuré, bien incapables de se prendre en main, mais refusant de l’admettre. En dehors de quelques exceptions bien entendu. Et c’était d’ailleurs pour ces exceptions que le Spectre Gris continuait de se battre et servir l’Ordre Jedi dans le but d’offrir à cette galaxie ténébreuse, un peu de lumière avant qu’il ne s’en aille rejoindre la Force.

    - Beaucoup plus clair, je vous en remercie. Je m’occupe surtout de traquer et rechercher des pistes sur les Sith et leurs noirs desseins. Activité à temps plein qui me mène surtout dans des impasses à l’heure actuelle puisqu’ils prennent soin de laisser le moins d’indices... C’est ce qui explique le fait que je n’ai guère de temps à accorder aux médias et par extension à la situation géopolitique actuelle. Contrairement à Maître Alhuïn ici présent et de nombreux autres Jedi, je ne suis pas affecté par le Conseil à la résolution de ce conflit opposant l’Alliance à la Confédération. Néanmoins lorsque la guerre éclatera, je serai contraint de m’y intéresser de plus près puisque les Sith tenteront certainement d’en profiter.

    Expliqua-t-il brièvement à Slatter avant d’entrer dans la salle donnant sur le prisonnier. Le Trandoshan semblait avoir subi quelques coups et semblait rester calme malgré la frustration d’être enfermé dans les geôles des confédérés. L’œil avisé d’Aquilus Oblivarion constata surtout que le trandoshan se remettait très rapidement des blessures qu’il avait subies grâces à son étonnante faculté de régénération. Mais en jetant un bref regard sur les crimes commis par ce lézard, il constata surtout qu’il n’y avait rien de bien probant sur un éventuel lien avec les Sith, en dehors de cette affaire de Destroyer… Peut-être un début de piste, puisque le Hutt savaient ou s’approvisionner et surtout évitaient de se déplacer dans la galaxie avec un bâtiment de guerre de cette envergure… Pas très discret.

    - Slatter, pouvez-vous m’envoyer une copie complète de cette affaire de Destroyer avec tous les éléments dont vous disposez ? Maître Alhuïn et moi-même allons débuter l’interrogatoire de façon classique.

    Le Spectre Gris se tourna vers son compagnon. Tout comme lui il semblait rester calme et serein, mais il ne put s’empêcher de le fixer un instant en fronçant les sourcils, comme s’il le jaugeait du regard pour un rôle à prendre. Même si en réalité, il cherchait surtout à communiquer avec lui par télépathie.

    * J’ai un mauvais pressentiment sur cette affaire et cette prison, pas vous ?*

    - Je vous laisse le rôle du gentil flic… Cela vous convient-il ? On va d’abord se présenter, lui demander ce qu’il sait sur les Sith, voir ce qu’il demande en échange de ces informations, et essayer de tirer au clair cette histoire de Destroyer histoire de voir s’il y a un lien éventuel. Les Hutts évitent de se déplacer avec des bâtiments aussi lourds que ça. Pas très discret pour les affaires…


    Aquilus se leva, et se prépara à sortir de la salle pour entrer dans la salle d’interrogatoire dans laquelle, le suspect se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mar 16 Avr - 11:56

Le résumé qu'elle énonça Slatter eut au moins le mérite d'éclaircir la situation. Pourtant les nouvelles n'étaient pas à beau fixe à l'en croire. Comment le Conseil avait-il pu ne pas le relayer aux autres Jedi? Le fait était troublant. Certes, un Jedi ne manque pas de moyen de s'informer, mais quand bien même. Il n'avait reçu aucune information à ce sujet dans le rapport qu'on lui avait fourni, ne serait qu'une miette de renseignement confirmant les dire du spectre. Que les Hutts soient écartés du regroupement Confédéré n'était pas si surprenant, mais ce qui résultait d'une telle action était un véritable désastre pour la jeune nation en devenir. Comment pourrait-elle à la fois contenir une rebellions et s'opposer à l'Alliance, et ce même avec le concours de l'Ordre Jedi? C'était à croire que le Sénat voulait creuser sa propre tombe. Ignorant les excuses de son propre compère (lui même n'en avait aucune, même si techniquement il n'était pas impliqué dans la résolution du conflit depuis son départ du conseil), il se contenta de suivre Slatter qui leur indiquait le chemin pour se rendre dans les salles d'interrogatoires d'un pas paisible qui contrastait avec l'inquiétude qui assaillait son esprit.

-En effet, votre exposé nous éclaire sur bien des choses. Nous vous en remercions, lieutenant.

L'Ordre Jedi ne contrôlait plus son destin, et ce fait plus que d'autre lui donnait la sensation que la catastrophe n'était pas loin. Enrôlés de force par une nation séparatiste, rejeté par une autre dont ils avait aidé la naissance, l'Ordre n'avait plus sa place nul par. Pire encore, il se détournait de son rôle ancestrale pour se consacrer à sa survie et la guerre qui éclaterait bientôt. C'était précisément l'erreur qu'avait fait l'ancien Ordre des Jedi, et tout le monde savait comment cette histoire se finissait. Tués par les Sith, mais aussi par leur propre vanité, c'était tout ce que l'Ordre avait pu récolter. L'ombre venait, planait, s'imposait à travers les courants autrefois lumineux de la Force. Quoi que les Jedi puissent faire, cette ombre s'accentuait et faisait décliner la lumière, c'était du moins la sensation que chaque contacte avec la Force laissait à Jilano ces derniers temps.

Mais même lorsque les ténèbres t'enveloppe , il suffit d'une simple, d'une minuscule flambée pour les tenir à l'écart.

Les paroles de son ancienne mentor ressurgirent comme si c'était elle qui lui avait soufflé à l'oreille. Plus que des mots, c'était un talisman au pouvoir infinie qu'il s'efforçait de mettre en pratique. Quoi qu'il puisse arriver, quoi que l'Ordre puisse faire, il serait là pour l'épauler et le servir. Parce que l'Ordre était la lumière, et qu'il en manquait cruellement dans cette galaxie. Parce que pour rien au monde il voulait voir le côté obscur régner un jour. Parce que seul les Jedi pouvaient au final se dressait face à l'horreur et la repousser sans s'y perdre.

Une fois encore, il fallut un certain moment pour rejoindre la salle d'interrogatoire. Outre les nombreux postes de sécurité ou ils durent montrer patte blanche, il durent aussi parcourir un long chemin. Star's End semblait encore plus immense que l'extérieur du bâtiment ne le laissait penser. Avec ses couloirs et ses ponts d'accès qui se ressemblaient tous, on voyait mal un éventuel prisonnier se faire la mal. Un tel dispositif de sécurité était tout simplement impressionnant. Une fois le salle atteinte, Slatter fit défiler le profil du suspect sur un ordinateur. Au vu de tout ses exploits, il était claire que le Trandoshan était loin d'être un débutant dans le milieu mafieux, mais rien cependant ne laissait supposer qu'il possédait bel et bien un lien avec l'Ordre Sith. Ce qui n'était pas si surprenant si l'on considérait la capacité des utilisateurs du côté obscur à œuvrer dans la discrétion et la clandestinité. Si lien il y avait, il était évident que les deux Jedi ne l'apprendrait pas d'une manière aussi traditionnel.

*J’ai un mauvais pressentiment sur cette affaire et cette prison, pas vous ?*

La légère image télépathique que lui envoya l'Ombre fut plus discrète qu'un chuchotement pour qui savait l'interpréter. Ainsi, lui aussi ressentait que quelque chose clochait.

*Oui, je le ressent également...*

Ne pouvant pas mieux expliquer le trouble qu'il ressentait depuis leur arrivée, il n'en dis pas plus. Si Aquilus ressentait aussi cette étrange émanation, ce ne pouvait donc pas être une coïncidence. Quelque chose se tramait.

-- Je vous laisse le rôle du gentil flic… Cela vous convient-il ? On va d’abord se présenter, lui demander ce qu’il sait sur les Sith, voir ce qu’il demande en échange de ces informations, et essayer de tirer au clair cette histoire de Destroyer histoire de voir s’il y a un lien éventuel. Les Hutts évitent de se déplacer avec des bâtiments aussi lourds que ça. Pas très discret pour les affaires…

-Entrez donc seul pour le moment Aquilus, et tenez vous en à votre plan. De cette manière, il se peux que je puisse capter quelque chose via le point de rupture. Si jamais une ligne de faille le relie au côté obscur, si infime fut-elle, je pense être en mesure de la débusquer. Une fois cela fait, je vous rejoints.

C'était après tout le moyen idéal pour savoir si oui ou non le criminel avait un lien avec les Sith. Grâce au point de rupture, Jilano pouvait analyser les différentes lignes de faille que reliait le Trandoshan au reste de l'univers, qu'ils soient physique ou spirituels. Plongeant dans la Force pour atteindre l'immersion nécessaire au point de rupture, Jilano ferma les yeux pour se concentrer, faisant totalement abstraction de son environnement, excepté bien sur du trandoshan sur lequel il fixa toute la puissance son attention.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Jeu 25 Avr - 17:39

Jilano et Aquilus

« Pas de problème, je vous fait cela de suite ! »

Slatter se retira afin de laisser les deux Jedi mener leur interrogatoire sans aucun problème. Il se dirigea vers une console afin de préparer les données sur l'abordage du destroyer. Malheureusement, il n'y aurait pas grand chose a en tirer : l'affaire datait d'avant la naissance de la CSL et les informations venaient donc d'espionnage, pas de donnée officielle. La cible était un Imperial II dont les pirates avaient tenté l'interception alors que l'équipage était réduit en nombre, le bâtiment de guerre se dirigeant vers le Chantier Naval de Kuat pour une révision. La date elle-même ne semblait guère avoir était prise au hasard, tant c'était le timing parfait. Le vaisseau avait était enlevé de manière propre, puisqu'on avait retrouvé aucun témoin et que la poursuite fut impossible... Autant dire qu'il y avait de fort risque qu'il se retrouvait aujourd'hui entre de mauvaises mains, mais les gens de la CSL n'en savaient guère plus et il y avait tant de choses a traité qu'ils étaient incapable de suivre toutes les affaires et devait donc s'occuper d'abord des plus urgentes. Quand a l'état de désillusion des Jedi, l'agent s'en moquait, ce n'était pas son problème, lui faisait son boulot, il estimait le faire bien, le reste n'avait aucune importance a ses yeux.

Quoi qu'il en soit, Aquilus fit donc d'abord son entré seul dans la salle d'interrogatoire. Le regard du criminel s'illumina soudain, enfin, l'on avait daigné lui offrir ce qu'il recherchait : un Jedi. Il fallait croire que c'était difficile a trouver, alors qu'ils semblaient avoir un temps tant pulluler dans la galaxie qu'on ne pouvait plus faire une seule affaire sans que ses types en robes de bure s'en mêle. Un léger sourire se dessinait soudain sur ses lèvres, persuadé qu'il obtiendrait ce qu'il recherchait, c'est-à-dire la liberté. Soit il était réellement très bien renseigné, soit il avait essayer de monter une embrouille, comme le pensait le Spectre. Mais c'était toujours difficile a savoir, tant les criminels étaient toujours des personnes fluctuantes, sans morale, dont le seul objectif était d'assurer leurs affaires et leurs profits, rien d'autre. Il se moquait bien de l'idéalisme Jedi, il se trouvait juste que pour une fois, ils avaient un objectif commun et que leurs intérêts convergeait, ce qui laissait penser a l'esclavagiste qu'il obtiendrait ce qu'il voulait. Il prit la parole d'une voix calme et posé, certain de son bon droit, l'on pouvait même voir le début d'un sourire carnassier, cette fois, il avait l'impression d'avoir les choses bien en main.


« Ah enfin ! Je commençais a croire que ses imbéciles ne vous ferez jamais venir. Mais je vous en prie, asseyez-vous maître Jedi, parlons affaire. J'ose espérer que mon manque d'hospitalité ne sera pas retenu contre moi, car dans ma situation, il serait bien difficile de faire preuve de cette qualité... »

Il laissa un petit ricanement s'échapper de ses lèvres, apparemment, sa stratégie était plutôt l'ironie, mais il faisait preuve d'une bonne bravade. Jilano, plus prudent, restait derrière la porte et faisait usage de son Point de Rupture afin de pouvoir trouver les faiblesses éventuelles du Trandoshan. Son esprit semblait pourtant une muraille aussi solide qu'un roc, il avait affronter bien trop d'utilisateur de la force pour être trompée par les entourloupes habituelles. En revanche, l'on remarquait bien les piqûres des sérums de vérités ainsi que les traces de coup de sa bagarre avec Slatter. Il était physiquement affaiblit et fatigué, ce qui pouvait jouer en faveur du duo Jedi :sa patience risquait de s'éroder rapidement, déjà qu'elle devait être très loin d'être grande... Un avantage pour eux, dont la formation apprenait au contraire a se montrer patient et déterminé. Restait a savoir quel volonté serait la plus forte...

Katlynn et William

L'explosion était inattendu, suspecte... Le matériel était régulièrement inspecté afin que tout fonctionne, évitant ainsi les problèmes de surtensions ou d'autres soucis du même acabit : l'on prenait même soin de changer les pièces avant leur usure effective, ce qui était très rare dans cette galaxie, les moyens financiers manquant souvent. De plus, il fallait compter directement avec la présence de ses droïdes, qui n'étaient de base pas prévu au programme, autant dire qu'il était sous pression. Cette gratte papier venait en plus en rajouter une couche, comment pouvait-il prévoir cela ? Il allait toutefois réagir promptement, il n'était pas homme a se laisser aussi facilement impressionné et il avait l'habitude des caprices des demoiselles, elles étaient souveraines et absolues en Hapès après tout. Gardant un air totalement sérieux et calme, preuve qu'il avait plus de valeur que les Sith n'auraient put le croire en premier lieu, il se tourna vers les contrôleurs des autres écrans et donna rapidement ses ordres

« Faite tourner les écran selon le plan établit, nous devons conserver une visibilité parfaite sur tous les secteurs de la prison ! Je vous assurez que nous contrôlons régulièrement le matériel et il a encore était changé très récemment, c'est probablement un défaut de série, nous demanderons des comptes au fabricant ! »

Ses ordres s'appliquèrent, mais trop tard : maintenant, il ne pourrait plus voir les événements qui venaient de se dérouler de ce côté et il s'était fait doubler. Toutefois, quand la jeune femme mis les droïdes sur le tapis, l'homme fut de nouveau perplexe et cette fois, l'afficha sans complexe. N'étaient-ils pas au final leurs gardes du corps ? De plus, l'air grandiloquent de la jeune femme commençait a sérieusement l'ennuyer, les femmes d'Hapès avaient le droit de lui parler ainsi, mais pas les étrangères ! Les gens de Naboo étaient habituellement bien plus respectueux que cela, ils s’embarrassaient toujours de formes au point que même un Hapien pouvait finir par trouver cela ridicule, alors il répondit de la manière la plus tranchante qu'il soit, bien qu'il allait continuer d'organiser la visite, étant donné qu'il s'agissait de son rôle.

« Je pensais qu'il s'agissait de votre escorte, il n'était pas dans l'effectif prévu et n'obéirons pas a mes ordres. Qui sait, peut-être que quelqu'un sur Raxus vous en veut... »

Il prit toutefois la tête et décida, peut-être par revanche, de la mener d'abord dans le quartier disciplinaire, un endroit ou il était impossible de circuler sans la protestation et les insultes véhémentes des prisonniers, ou les gardiens faisaient preuve d'un stoïcisme exemplaire et étaient très nombreux. Un rapport lui parvint toutefois sur des chutes d'énergies en provenance de divers secteurs... Quelque chose ne tournait pas rond...

« Passez en alerte orange et essayer de stopper l’hémorragie, activez les générateurs de secours en cas de besoin, je n'ai pas besoin d'une évasion maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Lun 29 Avr - 15:40

    L’agent Slatter rassembla les informations sur ce détournement de croiseur et confia les renseignements obtenus à Aquilus qui y jeta un œil. Malheureusement, il ne trouva aucun lien entre les Sith et la disparition de ce vaisseau lourd. Le Spectre Gris se redressa pour se relever de sa chaise et se dirigea, suivi par Jilano jusqu’à la salle d’interrogatoire dans laquelle, le Trandoshan se trouvait. Comme convenu quelques minutes plus tôt, Jilano Alhuïn resta derrière la porte pendant qu’Exio pénétra dans la pièce. La pièce n’était pas bien grande. En son centre se trouvait une table fixée au sol et deux chaises positionnées l’une en face de l’autre. Le trandoshan était attaché par les bras aux accoudoirs de l’une des deux chaises et lorsqu’il vit le vénérable Maître Jedi pénétrer dans la salle, Exio aperçut son regard s’illuminer. Huron se permis même de s’excuser du manque d’hospitalité dont il pouvait faire preuve à cause de son emprisonnement. Ce trait d’humour aurait sans doute pu plaire à Aquilus qui, dans son rôle de ‘méchant flic’ ne laissa rien transparaître d’autre qu’une impression de sévérité et de fermeté ancrée sur le visage. Il ne s’assit volontairement pas afin de surplomber le trandoshan en restant debout et ainsi, montrer qu’il dominait. Répondant au tac-au-tac au criminel, l’Ombre Jedi se contenta de lâcher quelques mots d’une voix sèche ne laissant aucune place à une réponse possible.

    - Épargnez-moi une démonstration de votre sens de l’humour Huron, je ne suis pas venu d’aussi loin pour vous entendre faire votre petite comédie. Si vous ne vous montrez pas très prompt à collaborer avec nous, dans ce cas nous n'avons rien à nous dire, et les Jedi n'auront plus rien à faire ici.

    Premier avertissement en somme. Se baignant un peu dans sa colère contenue afin de se montrer le plus convaincant et persuasif possible en face du reptile, il laissa une aura de froideur envahir la pièce afin d’appuyer davantage ses propos et déstabiliser le Trandoshan. Le Maître Jedi marchait lentement, mains dans le dos, tournant autour du suspect en tentant de sonder un peu son esprit par la Force, se donnant alors l’allure d’un rapace tournoyant dans le ciel et prêt à piquer vers la proie repérée au sol. Huron était quelqu’un de mentalement solide à première vue, ce genre de criminels égoïstes de part nature était rarement prêt à parlementer. Aquilus percevait également sa fatigue physique et mentale : sans doute s’agissait-il du traitement de Slatter. Sans doute que le mettre encore sous pression achèverai la volonté du captif au sang froid pour finalement avoir les informations voulues concernant les Sith. Le Maître Jedi allait donc devoir se montrer particulièrement ferme et bien insisté que sa présence ici constituait l’unique et dernière chance du prisonnier. L’idée était de se rendre indispensable pour qu’il puisse livrer ses secrets, tout en disant également que même si le Trandoshan avait besoin du Jedi, l’inverse n’était pas plus vrai, et que dans le pire des cas, Exio lui arracherait l’information par la pire des manières s’il le fallait. L’idée était de ne pas laisser penser que ces données étaient vitales pour les Jedi.

    Il laissa le silence planer à nouveau sur la salle d’interrogatoire avant de reprendre la parole d’un ton déterminé, laissant peu de place à la négociation et surtout d’une neutralité presque effrayante.


    - Vous savez pourquoi je suis venu. Et de moi dépend votre avenir. Vous avez des informations susceptibles de m’intéresser, et les Jedi peuvent sans doute vous aider sur ce coup. Aussi je vous suggère d’aller droit au but concernant les Sith. Si jamais je m’aperçois que vous me faites perdre mon temps, dans ce cas je quitterai cette planète sur le champ et vous, vous serez assuré d’y croupir pendant plusieurs décennies, si ce n’est plus. Vous êtes quelqu’un d’intelligent Huron, j’en suis convaincu. Alors ne gâchez pas votre dernière chance par orgueil ou fierté, si vous êtes assez coopératif, je pense que la Confédération saura en tenir compte, et si ce n’est pas le cas, nous le leur rappellerons.


    Aquilus continua de tourner, son attention complètement focalisée sur le Trandoshan. Il enleva les mains de son dos pour finalement croiser les bras: laissant ainsi en évidence sa prothèse robotique à la vue de son interlocuteur. Implicitement, c'était aussi une façon de lui faire comprendre que les coups allaient se montrer plus sévères que ceux de Slatter si jamais Huron cherchait à faire le malin.


HJ: Vu que Katlynn est absent, je prends son tour. Jilano me suit histoire qu'on puisse avancer l'interrogatoire avec le MJ. Katlynn postera à son retour de son côté et on reprendra le rythme normal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Mer 15 Mai - 18:37

Minerva et Darth Krasnogo

Le plan avait apparemment fonctionné à merveille. Désormais des baisses de courant se faisaient ressentir à travers toute la prison. Krasnogo était content de lui tandis qu'il s'épuisait à contrôler ses petits qui lentement mais sûrement pénétrer dans les réseaux de ventilation et électriques du gigantesque complexe pénitentiaire. Il cherchait à trouver des prisonniers dignes de ce nom, capables de libérer les autres et de lancer une émeute. Soudainement le Sith ressentit la présence de sa Dame Sith et lui laissa le contrôle de deux d'entre eux, plus proches d'elle que de lui. Cet arrêt soudain d'utilisation du Côté Obscur fut comme remonter d'une longue, très longue plongée et il se rendit soudainement compte que sa jeune condisciple se répandait en excuses auprès des gardes. Sentant qu'elle exagérait Krasnogo lui envoya une violente bourrasque mentale et elle se tut. Un silence gêné apparaissait entre les deux infiltrés et les gardes. Il était très grave pour eux d'avoir été présent dans un secteur où le courant passait. Qui plus est ils n'avaient rien vu d'impressionnant.

"Que se passe t'il messieurs ? Ne devions pas visiter les arsenaux et les hangars de la base ?
- Non monsieur. Je suis désolé. Nous avons de légers problèmes de logistique depuis quelques temps, rien de grave monsieur mais nous préférons vous faire visiter une zone sans risque pour commencer monsieur."

Krasnogo hocha la tête. Il avait du respect pour ses hommes. Il regretterait de les tuer si il devait en arriver là. Si il avait bien compris le soldat il cherchait à préserver Minerva de la brutalité et la violence des prisonniers, sans se douter qu'elle avait connu bien pire en survivant parmi les Sith. Mais bien entendu c'était une bonne chose. Donc ils allaient droit vers le quartier des interrogatoires. Selon Katlynn un Trandoshan s'y trouvait. L'occasion de l'éliminer entre les murs de la prison était proche. Du moins si il n'était pas interrogé en ce moment même.

"Avez-vous de nouveaux prisonniers à faire craquer ? Si c'est le cas pourrais-je voir un de vos interrogatoires ? Comprenez moi bien. Je dois vérifier selon la Charte du Traitement Pénal."

Katlynn

La Dame Sith quant à elle avançait calmement entourée des droides. Elle devait trouver un moyen de se débarrasser d'eux. Peut être en réussissant à les retourner contre les gardes ou alors en réussissant à lancer une émeute. Un petit déclic dans sa tête eut lieu lorsqu'elle sentit un des créations de sa Lame lui frôlait l'esprit et se sachant proche de la créature Katlynn en prit le contrôle, la fit quitter le système d'aération principal pour se retrouver dans celui du quartier disciplinaire. Là elle trouva le système de sécurité et surtout le courant. Il suffisait qu'un seul des insectes se suicident sur les fils et le chaos régnerait sur toute la zone. Mais avant elle devait trouver un bouc émissaire. Et il n'en manquait guère dans le quartier le plus violent de Star's End.

"Eh ma jolie viens dans ma cellule je te ferais découvrir les sept plaisirs Wookie.
- Enfoiré de gardes !
- Vous avez vu cette paire de... Viens pars là qu'on te règle l'addition ma jolie."

Autres quolibets et sifflements fusaient dans l'air et Katlynn faisait en sorte de paraître le plus apeuré possible. Ce n'était pas difficile car certains des hommes l'auraient tués elle et les autres soldats sans aucune pitié. Enfin... Ils auraient essayé. Mais elle ne cherchait pas des brutes. Non ce qu'elle désirait c'était un meneur, un véritable guerrier. Et elle le trouva. Il la regardait d'un air sérieux, sans aucun désir dans l'âme. Ce n'était pas un enfant de choeur mais il était trop calme et surtout trop sûr de lui même. Un chef né charismatique. Le genre d'homme qui savait mener des rébellions.

"Qui est cet homme ? Il est différent des autres," demanda t'elle d'un air innocent et intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Sam 25 Mai - 17:50

HJ: Jilano, c'est à toi.
Revenir en haut Aller en bas

Feuille de personnage
Race:
Expérience:
0/10  (0/10)
Xp disponible: 0
avatar
Maître du Jeu | Protecteur du Forum
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Jeu 30 Mai - 17:31

[Etant donné que vous n’êtes plus que deux désormais que nous atteignons la fin de l'event, je vais me contenter d'une seule partie, je pense que vous arriverez a suivre sans problème, même si je ne marque pas clairement la différence]

Pour l'instant, tout se déroulait encore dans le calme, malgré quelques tentatives hasardeuses, les Sith étaient jusqu'ici parvenu a manœuvrer sans trop de problème. Toutefois, sans qu'elle ne s'en rende compte, les synthétiques étant bien plus difficile a percevoir dans la Force que les organiques, la moitié des droïdes de combats s'étaient soudainement détourné de sa garde pour rejoindre le groupe de Minerva. Les cris des prisonniers ainsi que les différentes provocations de ses derniers, et la réponses, souvent silencieuse, mais parfois ferme, des gardes, suffisait a créer une atmosphère ou ils purent s'éclipser sans trop de problème. De toute façon, si l'on croyait le directeur de la prison, alors ils étaient totalement hors de contrôle et il n'y avait donc plus rien a dire sur eux. Les gardes eux continuaient a tenir a distance Minerva des dangers qui risquaient de la menacer, sans même savoir ce qui les attendaient si elle révélait sa vraie nature, ce qui allait toutefois bientôt arriver. En effet, la situation allait bientôt tourner court, tandis que Katlynn demandait soudainement l'identité d'un prisonnier. Le directeur regarda le matricule de celui-ci, puis consulta son datapad avant de répondre

« James McKaffey, criminel recherché dans plus d'une soixantaine de secteur, condamné pour piraterie, attaque a main armée, assassinat, meurtre de masse et acte de barbarie, a la perpétuité... »

L'homme avait un véritable pedigree digne de figurer dans le panthéon des criminels les plus horribles de la galaxie. Durant ce temps, le groupe de Minerva se dirigeait vers le quartier des interrogatoires et les gardes avaient indiqué que l'interrogatoire en groupe était celui d'un Trandoshan au pseudonyme d'Huron, un esclavagiste criminel travaillant pour le clan des Hutts, actuellement entendu par les Jedi parce qu'il affirmait détenir des informations sur les Sith. Les gardes ne se génèrent pas pour affirmer qu'ils estimaient que ses affirmations étaient juste fantaisiste et qu'ils n'y croyaient pas une seule seconde, mais qu'il s'agissait de la procédure. Ce fut a cet instant que les droïdes rejoignirent le groupe, alors qu'ils étaient maintenant assez proche des deux Jedi qui interrogeaient le Trandoshan prisonnier. Jilano était même visible derrière la porte, en compagnie de Slatter qui, les bras croisés, attendait la suite des événements. Ce fut lors de cet instant que de manière simultanée, les deux droïdes dirigeant chacune des deux petites escouades prirent la parole afin de pouvoir passer aux choses sérieuses...

« Le gouvernement de Raxus et le Conseil de la Confédération vous a juger pour appartenance au groupe des Seigneurs Sith. Votre sentence est la peine de mort ! »

L'affirmation surpris tout le monde. Depuis le début, quelqu'un avait sifflé et les Sith était découvert ! Le directeur fut toutefois le plus prompt a réagir, il ordonna a ses deux gardes du corps d'éliminer les intru et prit rapidement la fuite pour se barricader dans son bureau, l'endroit ou il serait le plus en sécurité. Du côté des Jedi, Minerva fut la plus prompt a agir et sorti son sabre-laser, décapitant un malheureux Calamari qui ne compris que bien trop tard a qui il avait réellement affaire, cependant, les droïdes l'avaient aligné et ouvrirent un feu nourris, prouvant qu'ils avaient gagné en intelligence, en efficacité et en coordination, la Sith encaissa plusieurs tirs qui l'envoyèrent rejoindre la Force. Son compagnon se montra plus résistant, d'un coup puissant, il décapita deux gardes et mis un droïde hors service avant de contrer les tirs des autres, mais Slatter avait soudainement tiré d'une planque un Disrupteur Tenloss. Le Spectre ajusta sans trembler Krasnogo et appuya sur la détente. Le Sith se retourna, tentant vainement de parer un projectile qu'un sabre-laser ne pouvait intercepter : il fini totalement désintégrer, sécurisant ainsi le passage, mais pas avant d'avoir finalement lancer son sabre-laser. L'ironie du sort voulu que ce ne fut pas Slatter, qui s'écarta suffisamment tôt du sabre, mais Jilano, qui termina empaler sur celui-ci et trouva ainsi finalement la mort...

Huron, qui avait soudainement rit en entendant la fusillade, ne semblait pas du tout impressionné ni par la tirade d'Aquilus, ni même par la prothèse artificielle de celui-ci. Il soutint son regard sans même sciller puis repris la parole rapidement afin de « mettre les choses au clair » selon son propre point de vue toutefois...


« Laisse tomber tes grands airs Jedi, tu tremble de peur a la moindre mention de ses pitoyables Sith comme tout tes petits copains. Ils sont venu me buter, mais j'ai pas peur d'eux moi. Mon offre est clair : je veux être libéré, avec l'assurance de pouvoir retourner sur Dosha. En échange, je te dit tout ce que je veux sur les Sith. Ils essayent de me buter, c'est bien la preuve que je ne raconte pas de crack nan ? »

En tout cas, Slatter fit son apparition dans la porte le Disrupteur a la main. Il avait apparemment sa propre idée sur la suite des opérations et autant dire que cela le faisait chier, car son souhait le plus cher aurait été simplement de pouvoir rentrer a la base, mais il n'allait pas pouvoir le faire de suite...

« Y a des Sith dans la prison, apparemment il vise notre homme. Je vient d'en flinguer un, mais ils ont eu votre pote ! Vous devriez embarquer notre lézard dans votre temple ou vous pourrez le cuisiner en sécurité, je m'occupe de justifier le choix auprès du directeur de la prison, allez grouillez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsrpg.forumgratuit.fr
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Sam 1 Juin - 13:31

Katlynn dégaina son sabre laser en seulement quelques minutes et renvoya deux tirs qui fusaient sur elle. Tirs qui abattirent deux des gardes qui tombèrent en portant leurs mains à leur poitrine, surpris par la vitesse de réaction de la jeune femme. La Dame Sith fit tourner son sabre laser dans sa main et trancha en deux un des droids tout en se contorsionnant pour éviter deux tirs. Les ennemis étaient bien trop nombreux pour qu'elle les abattent tous. D'un vif mouvement elle sauta en arrière et brisa plusieurs cellules. Les prisonniers surgirent, profitant de la crise qui traversait la prison. Mais, si les gardes furent quelque peu déstabilisés par la survenue d'opposants les droids cherchèrent absolument à abattre Katlynn. Elle vit du coin de l'oeil le Sénateur Ameris s'échapper mais elle ne pensa pas qu'il fut lâche car il devait avant tout protéger son identité mais elle grinça des dents en voyant le directeur faire de même. Le lâche... Quel traître mais également un imbécile ! La Dame Sith fut tentée quelques secondes durant de le poursuivre mais son bureau, centre nerveux de l'immense prison, serait sûrement très bien défendue. Au mieux de gaspiller son énergie à lancer la Poursuite de l'Homme elle fit plutôt en sorte de s'élever en l'air et lorsqu'elle toucha de nouveau le sol elle dégagea une vague de Force qui envoya corps et machines au sol, en plus ou moins bon état. Katlynn invoqua la Magie Sith et une lance apparut dans son autre main. Au lieu de simplement viser un ennemi elle brisa la protection de James McKaffey et la lui lança.

"Toi ! Suis moi. Si tu préfères les armes à feu procures toi une. Je te sauve la vie et tu me dois bien ça."

Le prisonnier la regarda simplement, la jaugeant du regard puis un sourire malsain, cruel et typique chez nombre des psychopathes et enfin hocha la tête en planta son arme dans la gorge d'un garde qui commençait à le viser. Katlynn se tailla un chemin dans les soldats, envoya s'écraser contre le mur les deux derniers droid encore en mouvement. Sa principale cible était les hangars où ils trouveraient un vaisseau pour quatre. Non deux... La Dame Sith venait de ressentir la perte de ses deux autres sous fifres. Imbéciles. Ce n'était pourtant pas difficile de survivre ! Katlynn s'occuperait de les faire disparaître même parmi les Sith. Mais plus tard. Ils arrivaient devant les lourdes portes qui fermaient le hangar. La Dame Sith se tourna vers le prisonnier.

"Maintenant c'est à toi de choisir. Suis moi et tu seras libre et riche. Où reste ici et tu mourra dans leurs mains. Mais je dois te demander une chose. Tues les mécaniciens.
- J'ai des valeurs. Je ne tues pas les innocents.
- Sottises ! Je sais pourquoi tu es recherché.
- Le monde criminel est dur. J'ai du défendre mon territoire."

Katlynn lui lança un regard lourd de sous entendus. Elle ne le croyait tout simplement pas. Pas après qu'il eut tué ce pauvre garde ni même son regard. Alors elle leva la main et écrasa sa trachée. Enfin la peur et la crainte se lut dans ses yeux et elle lui sourit.

"Je suis une Sith comme tu le vois. Je suis synonyme de puissance mais aussi de mort. Suis moi ou je t'abandonne. J'entends le pas de tes tortionnaires qui approche.
- J'acc... J'accep... J'accepte, gargouilla l'homme choqué.

Katlynn relâcha la pression sur la gorge de l'homme et planta son sabre laser dans la lourde porte en duracier. Lentement mais sûrement elle traça une issue dans le métal tandis que James abattait tous ceux qui osaient passer le coude du couloir. Enfin l'échappatoire de Katlynn tomba dans un lourd bruit de ferraille. La jeune femme se jeta dans l'issue suivi bientôt du criminel qui ne cessa de faire feu.

"James ! Trouvez nous un vaisseau et abattez les mécaniciens !"

Zehir se retourna et fit face aux soldats approchant. Elle renvoya trois tirs et déchaîna la foudre sur un quatrième qui hurla tandis que ses globes oculaires fondaient et que ses vêtements s'unissait à sa peau devenue collante. Il tomba en arrière dans une terrible respiration sifflante, attestant de sa survie, de sa mort prochaine et de sa souffrance. Deux des gardes l'attrapèrent et le tirèrent en arrière, permettant à Katlynn de souffler quelques minutes. Elle se permit un petit regard en arrière et vit un chasseur bi-places décollant et se diriger vers elle tandis que les lourdes portes s'ouvraient. La Sith rangea son sabre laser, poussa ses attaquants à l'aide de la Force et bondit sur le siège.

Maintenant ils pouvaient fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   Dim 23 Juin - 15:18


    Le courant des choses semblaient s’être précipité. Aquilus était entrain d’interroger Huron tandis qu’au dehors une fusillade semblait avoir éclaté. Jilano Alhuïn se trouvait à l’extérieur et était l’un de meilleurs Jedi de l’Ordre, aussi le Spectre Gris qu’était Exio Breakshield lui faisait confiance. Même sous l’effet de la surprise, le Maître Jedi avait suffisamment de sang froid pour ne pas s’échapper de la pièce dans laquelle il se trouvait avec le Trandoshan sans que le couloir soit sécurisé. Ce serait trop risqué compte tenu de la valeur des informations détenues par le reptile. Jilano et Slatter devraient pouvoir s’en sortir seuls pour ensuite dire au vénérable représentant du Covenant de pouvoir escorter Huron dans un lieu plus sécurisé. Mais quelque chose le perturba : le Côté Obscur était présent. Aquilus s’empara de son sabre laser et en fit jaillir un faisceau d’énergie à la teinte cobalt. Se plongeant dans la Force pour se préparer à un combat contre ses ennemis de toujours, il essaya de comprendre ce qui se passait au dehors lorsque deux perturbations l’interrompirent et le mirent mal à l’aise. Ce fut comme un déchirement extrêmement douloureux mais instantané, le vieil homme rouvrit les yeux et comprit immédiatement ce qui c’était passé : Jilano Alhuïn avait rejoint la Force.

    - Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force.

    Murmura Aquilus entre ses lèvres. Ce fut alors à ce moment précis que le lézard qu’il était sensé interroger décida de s’exprimer. Et ses paroles furent de trop. Le maître Jedi, inspira à pleins poumons et éteignit son arme qu’il rangea immédiatement à sa ceinture. Et à l’instant où Slatter pénétra dans la salle, le Spectre Gris décocha un uppercut au trandoshan au niveau de la mâchoire. Le Correlien aboya l’état de la situation à Exio, ce qui fit que confirmer ce qu’il pensait déjà : des Sith s’étaient infiltrés dans le complexe pénitencier. Comment étaient-ils entrés ? Aquilus l’ignorait, mais son expérience lui indiquait que cela sentait la taupe à plein nez du côté des Confédérés ou d’une fuite de renseignements.

    - Vous n’êtes toujours pas en position d’imposer vos conditions Huron. Les règles sont une fois encore à votre désavantage compte tenu de ce qui vient de se passer. Ne gaspillez pas votre salive en menaces vides de sens. Le temps joue contre vous, plus vite vous parlerez, plus vite vous serez rentré.

    Aquilus fit lever Huron en le saisissant par le col et se servit de la force physique de sa prothèse artificielle pour le soulever de sa chaise. Il vérifia que les menottes retenaient bien les bras du lézard dans le dos et que les chaines à ses pieds étaient toujours fixées. Il passa par la porte aidé par Slatter et jeta un regard vers le couloir ou le carnage eut lieu. Il y avait la dépouille de Jilano sur laquelle, Aquilus se pencha. Là d’un geste de la main, il ferma les yeux de son camarade mort empalé par un sabre laser. Ces armes devaient revenir aux Covenant. Le Spectre Gris récupéra l’arme de Jilano, ainsi que celle du Sith l’ayant tué. Puis il reconnut vaguement une twi’lek un peu plus loin, une femme qu’il avait rencontrée il y a sept ans, Minerva Yeul était morte. Ainsi elle avait fini par basculer du Côté Obscur de la Force. Exio récupéra son arme. La présence des Sith ici souleva moult questions à l’Ombre Jedi qui se demanda comment les droïdes de sécurité avaient bien pu réussir à savoir comment les reconnaître ? Est-ce que les services de renseignement étaient mieux renseignés que le Covenant lui-même ? Etrange. Quoiqu’il en soit, le fait qu’ils aient été démasqués avait du compromettre leur plan, aussi ils avaient du laisser des traces.

    - Slatter, les Sith ont certainement laissé des indices. J’aimerai que vous puissiez identifier les Sith en présence et mener l’enquête sur la façon dont ils ont pu pénétrer ici. Transmettez  toutes les données ainsi que le rapport d’enquête à l’Ordre Jedi par la suite, par recoupement nous devrions atteindre un résultat. Envoyez également la dépouille de Maître Alhuïn au temple afin qu’il puisse être inhumé.

    Demanda Aquilus qui n’avait malheureusement pas assez de temps pour étudier lui-même les indices laissés. Il se releva d’un air résigné et attristé avant de jeter un regard noir à Huron. S’il avait parlé plus rapidement, ceci ne serait jamais arrivé à Jilano. Par la suite, le Maître Jedi le traîna, escorté par le Correlien jusqu’au hangar par lequel il était venu à Star’End il y a quelques heures de cela. Il jeta Huron dans le vaisseau et garantit à Slatter qu’il le ferait parler. Le Spectre Gris quitta ensuite la station tout en remerciant le Spectre pour sa collaboration avec les Jedi. La navette quitta la prison plus lourde qu’à son arrivée.

    Huron était seul et attaché à un siège passager un peu plus loin du cockpit. L’Ombre Jedi quitta les ténèbres dans lesquelles il s’était réfugié pour réfléchir et tendit la main vers le Trandoshan. Un tentacule invisible s’enroula autour du cou du lézard qui, même attaché à sa chaise commença à se soulever du dossier tout en ayant toutes les peines du monde à respirer, l'étau se refermant autour de sa gorge.


    - Maintenant, vous allez parler Huron.


    Furent les derniers mots qu’Aquilus prononça avant que la navette parte en hyperespace à destination de la Frégate secrète du Covenant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Star's End] [EVENT] Chaos a Star's End
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Autres Planètes-
Sauter vers: