Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]   Sam 23 Fév - 14:53


Depuis ma nomination au Sénat, je dus faire beaucoup de choix et de sacrifices, certains de ses choix n'étaient pas des plus légal mais je l'avais fait pour le bien de l'Alliance et même de la galaxie. Avant d'être Chancelière, pas une fois je ne m'étais salie les mains, mais aujourd'hui, je ne peux plus dire que c'est encore le cas. Tout ce que j'ai fait, je l'ai fait pour la paix, or j'ai l'impression que l'on se rapproche de plus en plus de la guerre. L’Alliance s'affaiblit à cause de la Confédération, bien entendu nous sommes toujours plus puissant mais les conflits internes commencent à se faire de plus en plus nombreux et je commence à être fatiguée. Je n'abandonnerais pas l'Alliance, je n'abandonnerais pas ce pourquoi je me suis battue depuis la fin de la guerre et je n'abandonnerais pas ceux qui croient en moi.

Mais tout le monde a besoin d'un peu de repos, c'est pour cela que je suis retournée sur ma planète, malgré le désaccord des autres membres du triumvirat. Il fallait que je le fasse, mon frère me manquait, mon peuple me manquait et je savais que retourner là-bas me redonnerais la force de continuer.  Fouler à nouveau la terre de mes ancêtres me fit déjà le plus grand bien, mon frère me fit un accueil royal et eu la politesse de ne pas parler de politique étrangère durant mon séjour, même s'il m'affirma s'inquiéter pour moi. Il est vrai que depuis mon entrée au sénat, j'avais perdu du poids à cause du stress et que mes nuits étaient courtes, mais ce séjour d'une semaine me remit d'aplomb. Je passa le plus clair de mes journées sur les plages et dans l'eau, jouant avec mes deux neveux et ma nièce que je n'avais quasiment jamais vu. Ma famille s'agrandissait et je ne le voyais même pas. Pour moi, la famille est l'une des choses les plus importantes au monde et les voir me rappela que tant que je serais au Sénat, il me sera impossible d'en avoir une. Mais j'en avais fait le choix, le devoir avant le plaisir.

Au bout d'une semaine, je repartis sur Coruscant aussi légère qu'une bulle de savon et malgré tout le travail qui s'annonçait, je restais sereine. Je commençais la journée avec une réunion entre le président du Sénat et le Suprême Commandeur, ce dernier voulait que l'on trouve un accord avec les mandaloriens pour obtenir leur aide, après tout ils étaient de très bon guerrier et ils étaient plus fiable que les autres mercenaires. Le président et le Suprême Commandeur étaient d'accord mais je restais néanmoins sceptique, je me rappelais des histoires que l'on me racontait sur les mandaloriens lorsque je n'étais qu'une enfant. Bon, ces histoires remontaient à une période très lointaine et peut-être avaient-ils changé, mais comment savoir ? Après des heures à tenter de me convaincre, j’acceptai que l'on trouve un accord avec eux, je m'apprêtais à appeler un négociateur quand le président m'informa que ce serait moi qui dirigerait les négociations.

Après mon ''succès'' avec le Consortium de Zann, ils pensaient que j'étais parfaite pour trouver une entente avec les mandaloriens. Si seulement ils savaient... J'étais la seule à connaître les véritables clauses de l'accord passé avec Talia, j'avais tenu ma promesse et n'avais rien dit à personne. Je commença à protester, mais voyant que cela n'allait arriver à rien et que j'avais du travail en retard, je céda une nouvelle fois et demanda à ce que l'on contact la personne la plus responsable de chez eux pour mener à bien les négociations. Trois jours plus tard, le lieu et la date furent fixé, moi et ma garde du corps Miru nous dirigeâmes alors vers les chantiers navals de Kuat. Alors que nous étions en train de nous amarrer, je m'adressa à Miru :


-Qui est au courant de notre rendez-vous ?

-Personne votre Altesse, officiellement vous êtes toujours chez votre frère, je vous conseille de garder votre capuche sur votre tête afin que l'on ne vous reconnaisse pas. Nous sommes simplement deux envoyées de la Chancelière pour vérifier la bonne marche des chantiers. Votre rendez-vous a lieu dans vingt minutes.

-Très bien dépêchons-nous alors, être en retard donne une mauvaise impression.

Moi et Miru quittèrent le vaisseau et nous dirigeâmes vers le lieu du rendez-vous. Miru me quitterait dès que je serais arrivée pour s'occuper des formalités sur la raison officielle de ma présence. Cette rencontre, bien qu'elle pouvait mener à un accord officiel, était secrète, pour éviter les fuites. Grâce à Talia, nous avions obtenu des noms d'espions de la confédération, mais nous savions qu'il y en avait d'autre, prudence est mère de sûreté après tout. Une fois arrivée au point de rendez-vous, je me prépara mentalement à cette rencontre plus qu'imprévisible...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]   Mer 27 Fév - 19:26

Valek se tenait bien droit dans son armure. Il était dans une petite suite qui débordait de luxe. Des tapisseries ornaient les murs de métal, et des tapis recouvraient le dur et froid sol, si épais que le guerrier aurait pu retirer son armure et marchait pieds nus sans éprouver la moindre gêne. Mais retirer son armure était se montrer tel qu'il était, un vétéran aux milles cicatrices et vieillissant et briserait l'image que Valek aimait donner de lui même : le puissant guerrier mandalorien, aux allures meurtrières et froides dans sa beskar'gam; le Lance de Feu elle même, celui qui menait ses guerriers à la gloire sous le feu ennemi. Il était Valek Beviin, un fier mandalorien. Et aujourd'hui il avait l'impression de réclamer son dû à l'Alliance. Non il venait montrer la puissance de son clan, de son peuple. Le Mando'ade regarda par la fenêtre et son regard se perdit au loin. Il était douloureux à Valek de rester seul. Ses nerfs risquaient de lâcher et il pourrait encore ressentir de la colère sourde mais aussi une profonde tristesse. Tant de douleurs et tant de morts. La porte derrière lui s'ouvrit et il sentit le guerrier mandalorien qui se glissait derrière lui. Avant même qu'il ait pu lui toucher le dos Valek se retourna et toisa le jeune soldat.

"C'est pourquoi ?
- Al'verde, la Chancelière est arrivée.
- Serait tu un ade pour essayer de me surprendre ? Penses que je ne suis plus capable de guider le clan ?
- Non Valek... Buir."

Bien. Si il pouvait encore montrer aux jeunes recrues que le chef du clan était lui et non d'autres c'est qu'il avait encore un certain charisme. Et aujourd'hui il en aurait besoin. Il ne rencontrait pas Isil Silmarien pour rien. Il avait un marché à lui proposer, un marché qui comblerait les deux partis. Mais avant la rencontre devait avoir lieu. Le guerrier regarda la jeune recrue, la dominant d'une bonne demie tête et lui fit signe de faire entrer la Chancelière. Deux soldats du clan rentrèrent à la suite de la Falleen et se postèrent de part et d'autre de la porte, faisant sonner leur fusil contre leur torse puis en posant le cul de leur arme sur le sol. Valek se tourna vers son invité, et lui fit signe de s'asseoir à la table dressée en l'honneur de la Chancelière. Un plat, des oeufs d'un quelconque volatile de Kuat, fumait doucement sur le sol accompagné de trois coupes et d'un délicieux vin venu de Ruusan.

"Bonsoir Sénatrice. Je suis très heureux de vous rencontrer. J'ai entendu bien des choses à propos de vous. Je suis Valek Beviin b'Tracyn, Al'verde et buir du Clan des Beviin b'Tracyn."

Valek retira son casque et le posa sur la table puis il se désarma et posa son long sabre contre sa chaise. Montrer son visage nu à un aruetiise était une grande marque de courtoisie, ou une insulte selon le contexte, chez son peuple. Et en l'occurrence il cherchait surtout à montrer à la chef de l'Alliance Galactique que les Mandaloriens se résumaient plus qu'à de cupides mercenaires, ne recherchant que les crédits, l'alcool et les femmes.

"J'ai souhaité vous rencontrer pour vous proposer un marché. Je sais parfaitement que la guerre se prépare contre la Confédération. Et je me fiche de savoir qui vaincra dans cette guerre. Ce que je veux c'est pouvoir assurer l'expansion et le développement de mon peuple. J'aimerais vous proposer mon clan, les meilleurs guerriers que vous trouverez que vous pourrez appeler à toute heure, en tout lieu avec des résultats garantis contre trois choses : des plans pour nous permettre de construire de nouveaux vaisseaux, des crédits. Et je veux Taris et l'espace environnant. Je compte tenir sous ma coupe tous les protectorats Mandaloriens. Nous devons nous étendre..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]   Mar 12 Mar - 22:14

Miru était une garde du corps fidèle et qui tenait à moi, elle ne me voyait pas comme la Chancelière, mais comme une sœur. C'était mon frère qui m'avait demandé à la prendre à mon service, je la connaissais depuis toujours, elle faisait partie des gens de la cour qui avait eu la chance de fuir avant l'invasion qui avait frappé notre planète quelques années plus tôt. Depuis qu'elle était à mon service, elle ne pensait qu'à me protéger, elle avait tellement peur qu'il ne m'arrive malheur, elle me considérait moi et mon frère comme des héros qui avaient su protéger leur peuple. C'est donc sans surprise que la jeune falleen fut très réticente de me laisser sur le lieu du rendez-vous, avec deux mandaloriens armés. Mais je lui souris et d'un regard, elle comprit qu'elle devait quand même y aller.

Je suivis les deux mandaloriens jusque dans une pièce et vit la personne avec laquelle j'allais devoir négocier. Comme je m'y attendais, cette personne portait elle aussi un masque, cela allait donc être dur de deviner ses émotions, mais qu'importe, je n'allais pas le forcer à me montrer son visage. Aussi, fus-je très surprise en le voyant retirer son masque de lui-même. Elle s'assit face à cet homme et le regarda ôter ses armes. J'étais légèrement anxieuse avec ces deux mandaloriens et leurs armes juste derrière moi, mais je ne laissa rien paraître, il ne fallait pas faire penser à ces hommes que j'étais inquiète ! Ce serait montré une faiblesse qui pourrait me coûter cher dans les négociations. Quand il se présenta, je ne retins rien hormis Valek... C'est qu'en plus il parlait vite !

-Bonsoir monsieur, je suis honorée de faire votre connaissance. J'espère que vous n'avez pas entendu trop d'horreur à mon sujet. Moi-même j'ai entendu beaucoup de choses à votre sujet et je dois vous avouer que c'est parce que vous sembler être une personne d'honneur que j'ai accepté de négocier avec vous.

En effet, je m'étais renseignée sur cet homme et hélas je n'avais pas appris grand chose. Mais le peu que j'avais appris me conforta dans l'idée de négocier avec cet homme. Et puis, cela aurait pu être pire, J'aurais pu tomber sur une femme et dieu sait combien les femmes sont plus retords que les hommes. Je le laissa lancer les dés le premier, je me mordis légèrement les lèvres lorsqu'il exigea Taris et l'espace environnant, comme si j'en avais le pouvoir... J'attendis quelques secondes, pour savoir exactement ce que j'allais lui répondre et éviter de l'énerver. Je n'avais pas envie de me le mettre sur le dos...

-Très bien, vous m'avez exposé vos revendications, à mon tour maintenant. Je voudrais savoir de combien d'homme nous parlons ? Je sais que vous faites partie des meilleurs guerriers de la galaxie et vous avoir au sein de notre armée serait un très net avantage sur nos ennemis. Cependant, je peux vous promettre des crédits, mais pas non plus une infinité et vous désirez les plans de quels vaisseaux exactement ? Nous ne pouvons vous fournir les meilleurs, le triumvirat refusera de crainte qu'un jour vous ne vous retourniez contre nous. Quant à Taris et l'espace environnant... Vous pensez sérieusement que nous pouvons vous le donner ? Je suis navrée mais nous sommes dans une république, je peux faire passer un vote pour vous laisser Taris, mais ce sera aux sénateurs et non à moi de décider. Quant à moi, j'exigerais autre chose en plus de vos hommes, je veux une preuve écrite, un accord comme quoi vous ne vous retournerez jamais contre nous. Cet accord sera bien entendu rétroactif, afin que nous assurerions chacun nos arrières. Qu'en dites-vous ?

Assurer nos arrières, c'est bien ce que nous voulons tous, non ? Je ne voulais pas qu'il y ait un jour une nouvelle guerre mandalorienne qui décimerait des centaines de millions de vies par notre faute. Tout comme je ne voulais pas que l'Alliance se retourne contre ses alliés sous prétexte que les mandaloriens commencent à prendre de l'ampleur et qu'ils pourrait nous envahir. Je voulais établir une relation de confiance, je savais que cela mettrait du temps, mais si au bout de quelques années, cela se produirait, nous serons tous gagnant.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]   Lun 15 Avr - 15:30

Rp Abandonné ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Négociations avec un mandalorien (PV Valek) [Abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: