Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Trandosha] L'ennemie de mon ennemi [ Pv - CDZ ] [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Trandosha] L'ennemie de mon ennemi [ Pv - CDZ ] [ Terminé ]   Mar 5 Mar - 18:56

« Servitude, non. Ça c’est pour les esclaves. Galdur n’est pas un esclave. C’est un sous-traitant du Consortium de Zann et il a donc droit à tous les privilèges que cela comporte… Et naturellement les devoirs que cette charge demande. Sa coopération, oui. Ses loyaux services, assurément. Un bon chef n’écrase pas ses subordonnés : la loyauté vaut bien plus que la terreur, au bout du compte.

Les Hutts n’ont jamais compris le principe pas plus que le Soleil Noir. Aujourd’hui, ils ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils furent jadis alors que le CDZ est plus fort que jamais. Voilà comment on construit une faction : en usant davantage de la carotte que du bâton. Sévère mais juste, c’est comme ça que je dirige. À chacun son style et ses méthodes mais je ne compte pas en changer. On ne change pas une combinaison gagnante. »


Là-dessus, j’étais intraitable. Les fautes graves comme la désobéissance étaient punies de mort. Les fautes moindres… Cela allait à ma clémence et aux opinions de mes lieutenants. Nous étions une grande famille et comme chez les Trandoshans, quand le chef dit, on fait. Oui, les hors la loi sont en général des indépendantistes indécrottables. Nous étions cependant une puissance criminelle. Pour arriver à ce stade, il nous avait fallait tout d’abord poser des bases solides sur lesquelles chacun pourrait se reposer. Oui, notre famille était dysfonctionnelle, en ce sens que les sœurs noires de Vinjera semblaient en vouloir à tout ce qui bouge et que les maitres vornskr de Maestra le leur rendaient bien mais en dehors de cela, quand mes troupes partaient au combat ou en mission, elles savaient compter les unes sur les autres.

C’était ainsi que nous avions réussi, au travers notre histoire, à tenir en échec nos plus puissants rivaux. C’et en opérant de la sorte que nous avions toujours pu rester fort faces aux grandes factions. Aujourd’hui, le CDZ se verrait enrichi de nouveaux alliés. Cela me convenait parfaitement. Les Trandoshans avaient énormément à offrir et j’aimais les gens de talent, quels qu’ils soient. Ils allaient faire des sous-contractants de premier choix et des mercenaires d’exception. Tant et aussi longtemps que je parviendrais à garder leur respect, naturellement. Il me fallait officialiser la chose, toutefois, aussi décidais-je de faire une annonce. Si le bouche à oreille était aussi efficace que semblait le croire le clan Raknar, j’allais carrément lâcher une bombe en faisant ce que je m’apprêtais à faire. M’approchant de l’opérateur micro, je lui fis signe de me tendre l’appareil.


« À tous les Trandoshans qui capteraient ce message. Ici Talia Zann, chef du Consortium de Zann, en visite officielle sur votre planète. Veuillez prendre note que le clan Raknar dans son ensemble est désormais considéré comme sous-traitant du CDZ. Toute action agressive contre un allié du CDZ entrainera des représailles sanglantes et les coupables seront pourchassez et livrés à notre justice.

Je tiens également à féliciter personnellement Galdur Raknar pour la capture du traitre Bork Varko, coupable de trahison à l’encontre du CDZ lors de l’exécution d’un contrat. Une récompense sera offerte au clan Raknar pour l’excellence de ce travail. Le CDZ vous remercie de votre attention et vous assure que vous aurez de nos nouvelles prochainement. Talia Zann, communication terminée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Trandosha] L'ennemie de mon ennemi [ Pv - CDZ ] [ Terminé ]   Mer 6 Mar - 15:07

" Byager ! " S’écrièrent une bonne partie du clan.

La radio se mit à pulser de toutes part en réceptionnant les messages retours des territoires avoisinants. Raknar se frotta les mains et eut un rire gras avant de se diriger lui même vers le poste et de poser une main sur l'épaule du Trandoshan en charge de la réception des messages, ce dernier ôta un instant son casque audio et regard son père dans les yeux, en attente de recevoir un quelconque ordre.

" Quels sont les territoires qui ont envoyés un signal ?" Demanda le Patriarche.
" Territoire Zaeer..."
" Commence par les plus éloignés !"
" Territoire Grizorn, Territoire Arkoss, Territoire Jormungar, Territoire Lug, Territoire Zaeer, Territoire Barn et Territoire Hozan."
" Mmm'excellent, oh oh oh ! Réveillez donc les jeunes, c'est un grand jour pour nous ! "

Un Trandoshan adossé contre le mur près de la cavité couverte par le rideau en fibre d'écorce leva le pouce et saisit son fusil par le canon avant de frapper la crosser contre la roche, le tout dans un bruit métallique qui résonnait dans la pièce du fond. Il frappa trois fois, trois coups rapides portés avec puissance.

" Allez les jeunes ! Fin de la sieste ! On s'bouge ! " Brailla t-il ensuite.

Une jeune figure apparut en traversant le rideau, les mains se frottant les yeux. Ce Trandoshan ne devait avoir que trois ans. Quatre autres sortirent à leurs tours dont une femelle, tous avaient été tiré du lit et certains dormaient encore debout. Suivant la logique de l'espèce, chez les Raknar se côtoyaient cinq types de générations. Les plus jeunes, encore abrités dans l’œuf, cachés dans les réserves. Puis les moins jeunes, ceux de trois à quatre ans qui avaient à peine entamés leur enseignements. Venait ensuite les jeunes adultes. Ceux qui n'étaient pas encore partit dans l'espace pour y cueillir des points et qui arrivaient en fin de passage de rite : Ceux de douze, treize, quatorze et quinze ans. Ensuite, énorme bon, les "vieux". Ceux de Trente à Quarante ans qui étaient revenus sur Dosha après avoir accomplis leurs aventures spatiales et qui attendaient de se marier. Et enfin, les tout premiers, le Patriarche et son épouse. Épouse qui était sortit en même temps que les enfants qui faisaient la sieste, d'ailleurs. Elle était tout aussi grande que Raknar même si bien plus fine. De nature silencieuse, Galdur avait toujours considéré sa mère comme l'élément de calme de la famille. Rares étaient ses paroles mais bien souvent, vous veniez la trouver quand vous aviez des soucis étant jeune ou que vous cherchiez un peu de réconfort après avoir passé trop de temps loin de Dosha. Galdur envisagea de rester quelques jours ici, afin de renouer un peu avec la famille avant de repartir auprès du CDZ.
Raknar sourit en voyant sa compagne arrivé et il autorisa Galdur à procéder à de vrais retrouvailles. Ainsi, il procéda en règle au salut auprès des Vingt fils et filles de Raknar et de Talhna. Ce qui lui prit bien une dizaine de minutes vu qu'il s'attarda à discuter avec la plupart. Vint ensuite le tour des deux fondateurs de la famille.