Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)   Lun 25 Fév - 20:30

Opération « Skyfall » : Prologue et préparatifs

De façon générale, envahir une planète est atrocement compliqué, considérant les ressources disponibles pour les défenseurs. Choisir le bon point de débarquement, organiser un blocus et donc combattre au sol et dans l’espace en même temps, il fallait une patiente planification, du temps, des ressources et beaucoup d’efforts. Il fallait aussi neutraliser toute communication et s’assurer que les alliés des envahis ne pointent le bout de leur nez… Combien d’invasions avaient été soit avortées, soit avaient tourné court après une occupation bien trop courte? Les planètes les plus intéressantes étaient toutes bien protégées, lourdement défendues et pour la plupart, quasiment imprenables. Toutes sauf une. Quarzite. Pourquoi personne n’avait mis la main dessus, si elle était si intéressante? C’était une excellente question.

Tout dépend, pour commencer, du sens que vous donnez à « intéressante ». Il faut savoir que Quarzite est une planète qui vue de l’espace tire dans les tons de mauves, composée de cavernes cristallines dont la surface est absolument inhabitable. Pourquoi? C’est tout simplement parce que l’atmosphère de cette planète est pressurisée. Autrement dit, tout vaisseau, véhicule ou être vivant tentant de s’y aventuré serait tout simplement pulvérisé. La pression dans les cavernes étant normale, égalisée, il s’agit par conséquent de la seule portion habitable de cette planète. Le seul point d’entrée de cette planète se trouve à être un immense turbo élévateur dépourvu d’armement faisant le lien entre l’espace et les sous-sols de la planète. Pour se déplacer en « sousface », un subtram relie la base du turbo élévateur à la capitale. Point d’agglomérations secondaires.

Pas pour le pouvoir en place, en tout cas. Il faut savoir que les Belugans sont les maitres (contestés) de cette planète. Plus technologiquement avancés et plus nombreux que les Kages, il faut savoir que leur niveau technologique ne peut faire compétition avec les grandes puissances. Les Kages, de leur côté, n’utilisent pas le subtram et ne se limitent pas à vivre dans une seule agglomération, dans une immense forteresse donc. Luttant contre le régime dictatorial des Belugans, ils ont donc été forcés d’évoluer en une société guerrière excessivement compétente. Les Kages utilisent la faune locale, les Milodons, pour lancer leurs raids sur les convois belugans, ce qui leur permet d’intéressantes tactiques de guérilla. La planète vit repliée sur elle-même et est neutre depuis au moins la guerre des clones. Une cible idéale pour un homme comme Artemius Treadwell.

Quarzite était une cible de choix pour une raison toute simple. Contrairement à une occupation standard où il fallait constamment ravitailler les soldats en place en nourriture, par exemple, les droides eux n’avaient besoin que d’une source d’énergie où se recharger. Qui plus était, Quarzite ferait le site idéal pour une prison ou un laboratoire de recherche secret : un seul accès, une seule porte de sortie et un seul point d’invasion possible. Rajoutez en « sousface » quelques usines de production de droides et vous vous retrouvez avec une planète qu’on ne peut raisonnablement envahir, conquérir ou détruire. Enfin, dans la théorie. Il fallait bien penser à plus long terme : quand la guerre serait déclarée, il faudrait bien disposer de certains éléments indésirables… Accessoirement, il faudrait un endroit où enfermer ces damnés utilisateurs de la Force.

Pour une bonne invasion, il faut avoir le support d’au moins une faction en place et le choix logique d’Artemius avait été de se tourner vers les Kages, qui seraient des alliés bien plus fiables que les Belugans. Que voulaient les Kages, au fond? La fin du régime belugan. Ils voulaient que les exactions contre les leurs cessent. Avec une force droide en guise de forces d’occupation et un pantin à mettre sur le trône du gouvernement, les Kages seraient aussi loyaux que l’avaient été les géonosiens pendant la guerre des clones. Comment entrer en contact avec ceux que l’on veut voir disparaitre? Quarzite ayant un commerce limité mais bien présent, il avait été d’une déconcertante facilité de convaincre les bonnes personnes de laisser monter à bord un droide commando qui avait ensuite fait son chemin jusqu’aux Kages. On ne les appelait pas droides commandos pour rien.

Il avait fallu des mois pour préparer une offensive digne de ce nom, qui se ferait oui au nez et à la barbe des forces de l’AG qui étaient dans des secteurs adjacents mais également sans que la CSL ne soit au courant. Un bon politicien a toujours son propre agenda : Artemius ne faisait pas exception à la règle. On ne pouvait faire confiance à l’organe décisionnel de la CSL. Corrompu et faible, il n’était pas sans lui rappeler le portrait qu’on lui avait peint de l’ancienne république. Manifestement, le cycle recommençait et pour survivre dans tout cela, il fallait prendre des précautions, parfois drastiques. Non pas qu’il se considère comme meilleur que les autres. Juste plus prudent. On ne survit pas en politique sans une bonne dose de prudence et on ne survit pas en tant que chef d’un système sans avoir un minimum d’ambition.

Mais revenons-en à Quarzite. Une fois le contact établi, il ne fut pas trop difficile de convaincre les Kages que l’élimination pleine et entière du régime en place (autrement dit, éliminer tout Belugan se trouvant dans la station spatiale ou la forteresse du tyran actuel), bien qu’il s’agisse d’un génocide que condamnerait n’importe quelle cour de justice, était nécessaire à l’émancipation des Kages. Il avait fallu leur donner des garanties, les Kages refusant de troquer une tyrannie pour une autre : non seulement les forces d’Artemius Treawell s’engageaient à défendre la planète mais en plus, une généreuse… Donation… Avait été prévue et une partie était déjà dans les coffres des nouveaux alliés du gouverneur de Raxus. On aurait beau dire mais l’argent était un puissant argument de négociation. C’était un marché somme toute honnête.

Du côté des Kages, ces derniers avaient promis de servir de milice planétaire en cas d’attaque et une sélection de leurs meilleurs guerriers seraient mis au service du gouverneur, comme « garde rapprochée et organe d’espionnage organique ». Dans les plans du lorrdien, il n’y avait aucune magouille de prévue. Mieux valait gagner la confiance des Kages sans manipulation et ainsi avoir des alliés fiables plutôt que de perpétrer les erreurs commises des décennies plus tôt ou dans un registre plus récent, une imbécilité comme une alliance avec les Hutts. Une condition demandée par les Kages : le renversement du régime belugan se ferait par les forces d’Artemius seules. Si ce dernier voulait vraiment Quarzite, il était normal qu’il fasse le gros du travail, non? Le lorrdien lui n’y voyait aucun inconvénient : pas de pertes chez les Kages, pas de ressentiment.

Les préparatifs avaient commencés quelques mois plus tôt car il avait bien fallut étudier le terrain avant de se lancer dans une invasion. Sans forces spatiales et sans défenses planétaires, les Belugans seraient une menace au sol uniquement. Il fallait donc compter sur de l’infanterie plus que sur des véhicules (comment vouliez-vous les faire descendre, de toute façon) et encore là, il fallait choisir quoi envoyer. Des B1? Trop classique. Le problème des B1, c’était leur blindage trop faible. Des B2 seraient plus indiqués, considérant que les armes des Belugans, bien que de design relativement simples, ne manquaient pas d’efficacité. Le type de terrain rendait l’envoi de droidekas compliqués mais au moins, il pourrait y avoir couverture par des droides commandos « snipers ».

Pour ce qui était de transporter la force d’assaut, encore là, il fallait ne pas attirer l’attention de l’AG qui avait certains mondes à proximité. Bien que l’envoi d’une flotte en bonne et due forme aurait été intéressante, elle n’aurait pas manqué d’attirer l’attention. Pour pallier à ce problème, une flotte « commerciale » avait été désignée pour la chose : un regroupement de YV-929 armed freighter et de YZ-2500 heavy transport. Des droides B2, repliés, ça compte comme marchandise, pas comme des passagers et en plus, personne ne se méfierait d’un convoi de véhicules de la CEC : qui dans cette galaxie ne connaissait pas la CEC? Tant de compagnie utilisaient ces vaisseaux que ce serait aussi anodin qu’un poisson dans la mer ou une feuille dans un arbre. Un saut en hyperespace ici et là, c’était en plus très peu inhabituel pour des vaisseaux commerciaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)   Lun 25 Fév - 20:31

Opération « Skyfall » : Premiers contacts

Une fois cette flottille rassemblée, chargée de ses troupes et envoyée selon de sauts aléatoires et avec des nombres variés jusqu’à Quarzite, le lorrdien se permit de venir assister en personne au déroulement des opérations. Cette campagne durerait quoi? Quelques heures, une journée ou deux tout au plus? Il suffisait de faire tomber une unique enclave défendue par une armée qui si elle était plus nombreuses et mieux équipée que les « natifs » restait insignifiante face à que la galaxie faisait de mieux. L’arrogance des Belugans contribuerait à leur défaite. À se croire les maitres absolus, ils avaient fini par négliger une réalité essentielle de la guerre : on trouve toujours plus fort que soi. Ce n’était pas parce qu’ils n’avaient pas été confrontés à un vrai défi militaire qu’il ne se présenterait jamais à eux. Cette leçon, ils l’apprendraient trop tard.

Le premier transport, qui s’identifia comme des marchands d’une guilde commerciale bien connue, pu s’arrimer à la station sans le moindre problème. Les Belugans, trop confiants en leur neutralité et au fait que personne n’avait jamais tenté de les conquérir, accueillirent à bras ouverts de nouveaux produits… Et la délégation fut promptement massacrée par les droides commandos qui ouvraient la marche à l’invasion. Profitant du chaos et du débarquement des B2, ils purent rejoindre le centre de commandement du Skyhook avant que l’alarme ne soit déclenchée. Coupant momentanément le turbo élévateur, le nettoyage pourrait être effectué sans risques de renforts depuis la surface ou de fuite depuis la plateforme. En moins d’une heure, les forces d’invasion d’Artemius Treadwell contrôlaient l’unique point d’accès à la planète. L’invasion avait commencée.

Pour le moment, les Belugans ignoraient ce qui était en train de se passer. Le défaut des dictatures, c’est que dans l’absence d’une menace permanente et active, vos forces ont tendance à se ramollir. Avant que l’on ne s’inquiète de la situation avec la station spatiale, il s’écoulerait très certainement un bon moment. Quand les sentinelles postées sur la plateforme virent descendre le turbo élévateur, elle ne s’en inquiétèrent pas outre mesure, portant leur attention sur les vastes cavernes où se cachaient en général les Kages. La vraie menace ne pouvait que venir de l’extérieur, non? Cette erreur leur coûta cher : leurs vies. Maintenant que les forces d’Artemius contrôlaient un des deux points clés de cette planète, l’on pouvait maintenant faire descendre toutes les troupes nécessaires à la prise de contrôle de la planète. Il restait une petite chose à faire…

Il a été établi précédemment qu’amener plusieurs véhicules sur Quarzite serait compliqué : il faudrait les désassembler et les réassembler. Ceci dit… Et s’il s’agissait d’un unique véhicule? Désireux de donner une bonne leçon aux Belugans, Artemius Treadwell avait ordonné que l’on démonte et transporte jusqu’ici un Impeding Assault Tank modifié spécialement pour cette opération. En lieu et place de quatre tourelles laser avant, il avait fait remplacer deux d’entre elles par des lance-missiles et il avait fait en sorte que le poste de pilotage puisse accueillir un passager : lui. Ce serait sa plateforme de commandement et une douce ironie pour les Belugans qui avaient toujours regardé les Milodons, principaux représentants de la faune locale, comme de vulgaires cibles d’entrainement. Que rappelait ce véhicule de guerre? Un énorme mille-pattes. Comment terroriser vos ennemis avec ce qu’ils craignent le moins.

L’assemblage prendrait du temps mais d’un autre côté, il fallait bien avoir une plateforme pour amener de l’armement lourd, au besoin. En théorie, il n’y aurait pas de problème à faire des trous dans les murs de la forteresse avec le matériel standard mais qui prend des précautions additionnelles a plus de chances de succès. Rien n’avait été laissé au hasard dans cette campagne. Cela prendrait le temps qu’il faudrait mais quand il se présenterait devant les portes de la forteresse du tyran actuel… Ce serait parce qu’il était prêt à prendre la place de ce dernier à la tête de Quarzite. Il n’y aurait pas de négociations, pas de pourparlers, juste une extermination en bonne et due forme. Il faudrait ensuite jeter la forteresse à terre, faire effondrer les tunnels et repartir de zéro pour le complexe de recherche et le complexe pénitencier qu’il comptait construire ici.

Tant à faire, si peu de temps. Une sempiternelle réalité qui avait le don de lui courir après depuis des années déjà. Qui plus était, il commençait à manquer de temps. La guerre était plus proche que jamais et s’il n’avait pas terminé ses préparatifs d’urgence avant son déclenchement, tous ses plans pourraient s’effondrer sur eux-mêmes. Il n’avait pas joint la CSL et conspirer pour sécuriser sa place et offert le parfait bouclier à Raxus pour voir toute cette belle mascarade mise en miette par le premier accroc venu. Oh que non. Il fallait accélérer les choses, d’où cette acceptation sans négociation des termes des Kages dans cette opération. La CSI devait recommencer à œuvrer sur ses projets de recherche anti organiques. C’était plus que jamais une question de vie ou de mort. La neutralité n’était plus possible, l’isolement non plus. Il faudrait survivre à la vague ou mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)   Lun 25 Fév - 20:32

Opération « Skyfall » : Échec et mat

Ils marchaient sur la forteresse. Le subtram était resté en gare près du turbo élévateur et maintenant, les Belugans savaient qu’ils avaient de la visite car un ultimatum leur avait été lancé. Se rendre et vivre ou combattre et mourir. Naturellement, Artemius n’avait aucunement l’intention de laisser en vie qui que ce soit. Laissez un ennemi en vie et il reviendra pour se venger. Exterminez le jusqu’au dernier et il ne pourra plus rien vous faire. Évidemment, les Belugans partis à l’étranger ne pourraient pas tous être traqués et tués mais s’ils revenaient au bercail… Et bien s’en débarrasser serait un jeu d’enfant. Artemius avait hâte au jour où il pourrait avoir des patrouilles aériennes dans ces immenses cavernes souterraines : l’infanterie avait le défaut d’être beaucoup moins mobile, hélas. Quand il en aurait fini avec cette planète…

Ceci dit, l’heure n’était pas à la rêverie. Se forçant à se concentrer sur le présent, il ordonna à ses droides tacticiens (nul besoin d’envoyer des super droides tacticiens pour une prise si facile) de commencer l’attaque. Rang après rang, les troupes du gouverneur de Raxus se mirent à avancer dans le bruit de pas métallique qui avait fait trembler plus d’un monde durant la guerre des clones. Quiconque verrait cette scène penserait avoir fait un retour dans le passé… Mais il n’en était rien. C’était le présent, c’était en train de se passer et c’était on ne peut plus vrai. Quand les droides commencèrent à tirer, on ne pouvait pas douter de la létalité de leurs armes. Quand les premiers défenseurs commencèrent à tomber, il était clair que ce n’était pas une simple mise en scène. S’il était évident que la CSI ne retrouverait jamais sa gloire d’antan, dans les faits…

Le premier engagement massif de la CSI depuis sa soi-disant extinction depuis la fin de la guerre des clones. La première opération militaire d’envergure en dehors du système de Raxus. Une belle victoire en perspective. C’était bien pour le moral ça. Chose certaine, cela avait été payant que de continuer à améliorer les machines de guerre de la CSI, de continuer à peaufiner les cerveaux artificiels, les programmes et tout ce qui faisait des droides des machines de guerre redoutables. Pourquoi remplacer des modèles entiers quand ils avaient fait leurs preuves? Créer un nouveau modèle n’était pas une garantie de succès : l’on n’avait qu’à regarder les plus grands fiascos commerciaux des six dernières décennies pour s’en rendre compte. Non, la CSI avait toujours capitalisé sur ce qu’elle avait déjà, tout en améliorant ses forces au fil du temps. Le lucrehulk, par exemple.

Si les armées en étaient revenues à des soldats de chair et de sang et qu’en plus elles avaient décidé de se débarrasser des clones, c’était leurs affaires. En ce moment, l’Ennemi en face lui ne voyait qu’un nombre impressionnant de soldats sans âmes en train d’avancer inexorablement vers les portes de la forteresse avec en arrière-plan une monstruosité métallique inspirée vraisemblablement d’une Milodon. Jamais les Belugans ne s’étaient entrainés pour faire face à une invasion! Entre les terroristes Kages et leurs petits raids qui tenaient plus de l’agacement que de la menace à la sécurité nationale et… Ça… Il y avait un monde! Malgré une résistance désespérée et des suppliques de plus en plus insistance au dictateur Rigosso Blank, celui-ci refusait de capituler. Selon lui, la forteresse était absolument imprenable. Il faudrait plus que ces anarchistes pour…

C’est à peu près à ce moment du discours du tyran que le IAT ouvrit le feu sur les portes de la forteresse, les faisant voler en éclat et ouvrant la voie aux droides. Privés de la protection de leurs murs, les défenseurs commencèrent à succomber à la panique. Ils n’étaient ni équipés ni formés pour faire face à une armée professionnelle et la peur que leur inspirait leur dirigeant était bien moins grande que la peur que leur inspirait cette armée qui avançait sans s’arrêter, qui ne se souciait pas de ses « morts » et de ses « blessés » et qui tuait sans discriminer tout Belugan croisant leur chemin. C’était la débandade. De rage, le dictateur se mit à invectiver ses troupes, à grand renfort d’insultes avant de se stopper à mi phrase, un trou fumant en travers de la gorge, suivit de quelques autres trous. Artemius Treadwell venait de faire son entrée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)   Lun 25 Fév - 20:32

Opération « Skyfall » : Épilogue et bilan

« Comme vous avez pu le constater, j’ai honoré ma part du marché. Les Belugans ont été exterminés et la planète libérée. À présent, vous enverrez au turbo élévateur ces guerriers que vous m’avez promit. Je dois retourner auprès des miens mais soyez sans craintes, je vous laisse en guise de garnison mes forces d’assaut. Encore une fois, ce fut un plaisir que de mener à bien ces négociations avec vous. »

Autant dire que pour le chef des Kages, c’était encore dur à croire. Des décennies d’oppression et d’exactions contre son peuple avaient pris fin en quelques heures à peine. Il avait vu de ses yeux les corps des personnages belugans les plus haït par son peuple, ceux qui avaient été les plus radicaux. Il s’était même vu remettre les symboles du pouvoir belugan par cet homme en qui il avait placé une confiance jusqu’alors toute relative. Plus aucun doute n’était possible désormais. Quarzite avait troqué un dictateur pour un chef considérablement plus libéral qui laissait pleine autorité aux Kages, en dehors d’une portion de territoire qu’il avait réclamé pour lui : l’ancien siège du pouvoir du précédent régime. Comment lui refuser cette requête? Ce qu’il demandait était sans commune mesure avec ce qu’il leur avait offert.

Naturellement, il s’était porté volontaire pour repartir avec ce « Artemius Treadwell ». Ce dernier avait poliment refusé, argumentant qu’un peuple a besoin de son dirigeant. Il se contenterait de ses meilleurs guerriers. C’est donc sous un tonnerre d’applaudissements que le lorrdien avait regagné le turbo élévateur puis la station puis son vaisseau. Une fois à bord, il ordonna que l’on mette cap sur Raxus : il faudrait maintenant envoyer en masse des ressources additionnelles pour la construction des installations qu’il avait prévu. Toujours au nez et à la barbe de l’AG. Il ne s’en faisait pas trop pour Quarzite et les Kages. Ces derniers savaient désormais ce que valait sa parole et quelle était sa puissance. Ils ne le trahiraient pas. Ils n’avaient pas de raison de le faire. Donnez sa liberté à un peuple et il vous suivra jusqu’au bout de la galaxie et plus loin encore.

Une fois seul dans ses quartiers, le gouverneur de Raxus s’autorisa un sourire. Ce n’était pas le genre de sourire affable et chaud qu’il donnait en tant que politicien. Ce n’était pas un demi-sourire ou un faux sourire, simplement pour plaire. C’était un sourire froid et calculateur qu’on ne lui suspectait pas. Aujourd’hui, il avait eu l’occasion de faire avancer ses plans et de tester ses forces. Dans quelques mois, il aurait les installations qu’il lui fallait pour poursuivre ses projets. Et alors, enfin, il pourrait se pencher sur le plus urgent de ses problèmes : comment se protéger efficacement des utilisateurs de la Force, plus particulièrement des Jedis. Les Treadwell n’avaient jamais oublié les exactions commises par les Jedis contre l’un des leurs. Bientôt, très bientôt, cette ancienne et puissante famille pourrait enfin prendre sa revanche…

Opération « Skyfall » : Terminée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changement de régime ou comment prendre le contrôle d'une planète (RP SOLO) (TERMINÉ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: