Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un affront se paye toujours par le prix du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Ven 8 Mar - 13:06







L'Empereur Jagged Fel était las. Les affaires politiques étaient décidément de véritables complots politiques où chaque mauvais pas pouvait signifier la mort ou la fin de sa carrière. Et ce n'était qu'on ne peut plus vrai dans les frontières impériales. Surtout lorsque, comme Jagged, vous êtes l'autorité suprême de votre Empire. Et le nouvel Empereur des Vestiges était bien fatigué. Contrairement à feu Palpatine il ne maintenant pas une main de fer et n'avait pas la main mise sur tous ses seconds. Non il leur accordait beaucoup de libertés, trop même parfois. Et en l'occurrence c'était bien la question qui lui causait tant de lassitude.

Le Nouvel Empire de la Main, commandé par un Chiss répondant au nom de Finn'Aka'Nuruodo, se montrait bien trop indépendant. L'alliance, presque naturelle pourtant, entre l'Empire et ce petit groupe Chiss était en train de s'effilocher à cause de son chef. Ce dernier refusait tout simplement de répondre à chaque message holographique de Fel. Ce dernier proposait simplement renouer avec ceux qui l'avaient élevés. Mais apparemment l'Empire de la Main se croyait suffisant à lui même. Mais c'était se tromper lourdement que de sous estimer les Vestiges.

Peut être que le nouvel Empereur était partisan de la paix après les nombreux conflits qu'il avait vécu et qu'il laissait une liberté un peu plus importante que durant l'époque de l'Ordre Nouveau mais Jagged n'était pas homme à se laisser faire. Perdre du pouvoir s'était laisser le Conseil des Moffs menaient la danse. Et très peu appréciaient encore d'avoir intégré l'Alliance Galactique. Pourtant dans certains côtés cette dernière ressemblait bien plus à un régime autoritaire qu'à une démocratie. Où était donc passer le renouveau de l'Alliance qui s'était crée avec son oncle voilà des années sur Borleias ? Nul ne le savait que ses dirigeants d'ailleurs la question n'était pas là. Et Jag, assis son bureau, attendait calmement que son invité arrive.

"Seigneur ? L'Amiral Azaren.

- Faites le entrer."

Jagged regarda le major Tulius, et aussi son aide de camp, le saluait et retourner dans l'antichambre du bureau de l'Empereur. Quelques secondes plus tard entra un Chiss qui le salua. Salut auquel Jag répondit en se levant. L'ancien pilote de l'Ascendance fit signe à son compatriote de s'asseoir et fit signe au major d'apporter à boire qui s'en empressa.

"Bienvenue Amiral. Je vais être franc avec vous. Je ne vous ai pas convoqué pour vous proposer une place dans la flotte impériale, malgré vos excellents états de service, ni même pour voir un compatriote. Non vous êtes ici car vous appartenez aux Nuruo'do. Sachez que je connais votre... loyauté envers feu le Grand Amiral Thrawn. Sachez aussi que ses partisans, puis leurs anciens élèves ont fondé un véritable Empire dans les Régions Inconnues. Et naturellement ses valeurs font que cet empire doit être allié au nôtre. Or leur actuel dirigeant se moque de l'Empire et donc de moi, Jagged regarda son écran et vit son visage dont sa cicatrice, il fut un temps où j'aurais embarqué dans ma Griffe et que j'aurais donné l'assaut contre un tel affront. Azaren je comprends que votre loyauté puisse vous bloquer. Mais l'Empire de la Main ne peut vivre indépendante. L'Ascendance tolère à peine leur présence. Mais d'autres non. Ses hommes loyaux même lorsque leur chef est mort doivent trouver des alliés. Mais pour cela il leur faut un chef capable de les mener. Un homme ayant une expérience et connaissant la vie politique et militaire de la Galaxie... Vous voyez de quoi je parle je présume."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Dim 17 Mar - 14:52

Azaren, ses galons d'amiral solidement fixés à l'uniforme gris/bleu de la Flotte, avançait dans un des couloirs du Palais Impérial de Bastion. Les Chevaliers Impériaux qu'il avait aperçu à l'entrée avaient laissé place à des soldats et des gardes, qui le guidaient le long de larges couloirs massivement décorés. Indifférent à ce décorum, il marchait d'un pas cadencé sur celui des gardes, veillant à assimiler des informations sur ce qu'il voyait. Aucun doute, si l'Empereur avait voulu le voir, c'était pour une raison qui méritait sa présence en chair et en os, sinon une simple holo-communication aurait suffit.

Mais alors, pourquoi tant de précautions? Il avait, etant donné son grade nouvellement acquis, pu facilement prétexter une visite de courtoisie, que la présence du Gungnir accompagné de l'Escadron de la Mort en orbite rendait encore plus crédible. La tactique était simple : faire beaucoup de bruit pour cacher un murmure. Tout de même, sachant que les Vestiges de l'Empire avaient acquis un pouvoir de plus en plus grand et que sans eux l'Alliance Galactique aurait vite tourné au vinaigre, Azaren ne savait pas quoi penser de Jag Fel. Il savait bien sur que celui-ci était originaire de Csilla, et qu'il avait grandi parmi les Chiss avant d'être banni pour une histoire de Jedi. Marié à Jaina Solo, fille des tristement célèbres Han et Leia Solo, il avait adouci l'Empire et tenait les Moffs en laisse avec difficulté. Le Chiss se demanda comment le fils de Soontir Fel, pilote émérite de feu l'Empire de la Main, avait pu épouser la fille de ceux qui avaient fait tuer Thrawn. Ah, si seulement les Noghri n'avaient pas appris les machinations que le Grand Amiral leur faisait subir, le sort de la galaxie en aurait été différent, et sans doute meilleur aux yeux d'Azaren.

Arrivé dans ce que l'on aurait pu qualifier d'antichambre, on le pria de déposer son pistolet blaster et sa vibrolame, ce qu'il fit sans empressement, après quoi la porte s'ouvrit sur le bureau de Fel. Relativement sobre par rapport au reste du bâtiment, pensa le Chiss avant de se raidir au garde-à-vous à peine il eût aperçu l'Empereur.
L'autre prit la parole, après l'avoir invité à s'asseoir.

"Bienvenue Amiral. Je vais être franc avec vous. Je ne vous ai pas convoqué pour vous proposer une place dans la flotte impériale, malgré vos excellents états de service, ni même pour voir un compatriote. Non vous êtes ici car vous appartenez aux Nuruo'do. Sachez que je connais votre... loyauté envers feu le Grand Amiral Thrawn. Sachez aussi que ses partisans, puis leurs anciens élèves ont fondé un véritable Empire dans les Régions Inconnues. Et naturellement ses valeurs font que cet empire doit être allié au nôtre. Or leur actuel dirigeant se moque de l'Empire et donc de moi. Il fut un temps où j'aurais embarqué dans ma Griffe et que j'aurais donné l'assaut contre un tel affront. Azaren je comprends que votre loyauté puisse vous bloquer. Mais l'Empire de la Main ne peut vivre indépendante. L'Ascendance tolère à peine leur présence. Mais d'autres non. Ses hommes loyaux même lorsque leur chef est mort doivent trouver des alliés. Mais pour cela il leur faut un chef capable de les mener. Un homme ayant une expérience et connaissant la vie politique et militaire de la Galaxie... Vous voyez de quoi je parle je présume."



Azaren sentit son corps se raidir, devenir dur comme du Beskar. Comment avait-ils pu, comment les Nuruodo avaient-ils osé lui cacher l'existence d'un nouvel Empire de la Main, à lui qui en avait rêvé, et ce depuis si longtemps ! Il était sûr qu'à part Fel et quelques Chiss, très peu de personnes étaient au courant de cette existence, mais son sang était en ébullition quand il pensait à ces efforts gâchés, en ayant voulu recréer la Main alors qu'il lui... il lui suffisait de prendre la tête de celui déjà existant. Bon, cela n'allait pas être une partie de plaisir mais le jeu en valait la chandelle. Il regarda Fel, incrédule, puis reprit assez d'aplomb pour répondre, d'un ton sec mais teinté de respect.

- Bien entendu, compatriote. Je vois ce dont vous voulez parler, mais comment nous libérer de lui sans compromettre la puissance militaire de l'Empire de la Main? Je serai honoré de le remplacer, mais je doute que cela ne plaise aux huiles de la Main. Mais si vous m'avez fait venir, c'est que vous avez déjà une idée, je suis donc tout ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Sam 23 Mar - 15:11

- Bien entendu, compatriote. Je vois ce dont vous voulez parler, mais comment nous libérer de lui sans compromettre la puissance militaire de l'Empire de la Main? Je serai honoré de le remplacer, mais je doute que cela ne plaise aux huiles de la Main. Mais si vous m'avez fait venir, c'est que vous avez déjà une idée, je suis donc tout ouïe.

Compatriote... Voilà des années que l'on avait pas appelé Jagged comme cela. Pour tous les hommes qu'il rencontrait chaque jour de sa vie il était l'Empereur et un homme qu'on devait respecter avant toute chose. Hormis les Moffs, les officiers et les soldats qu'il rencontrait il était le Maître et d'une certaine façon l'objectif des Chevaliers Impériaux qui étaient prêts à donner leur vie pour la sienne. Il ne restait dès lors que Jaina Solo et pour elle il était son mari et son amour. Les Chiss ne le contacter guère plus et garder leur distance, comme le voulait leurs traditions et leur culture, assez bien étrange. Ainsi l'Empereur était surpris de se voir appeler d'un joyeux "compatriote" de la part d'un homme qui faisait parti de l'espèce de ceux qu'il avait protégé, et surtout qu'ils l'avaient éduqué, nourri. Le jeune homme, bien que l'âge commença à rattraper son physique, se leva et, vêtu comme à son habitude d'un uniforme très martial et d'un noir mat, tournant le dos à l'Amiral pour regarder par delà le Palais dans lequel il vivait depuis près de vingt ans.

Il se savait en sécurité, pouvant faire confiance au jeune Azaren pour éviter de lui placer une décharge de blaster entre les deux épaules. Du moins si il voulait le pouvoir. Bien entendu qu'il avait un plan pour prendre le pouvoir des mains de Nakan, petit nom du dirigeant actuel du Nouvel Empire de la Main. Le jeune homme avait longuement étudié les différentes histoires des gouvernements de la Galaxie. Et souvent les grands pouvoirs et les hommes politiques et militaires montraient leurs véritables talents dans un coup d'état. Les putchistes, tels étaient leurs noms, s'emparaient bien souvent du pouvoir et surtout des cibles politiques et constitutionnelles les plus importantes. Or installer un homme que personne ne connaissait au pouvoir ne rimait à rien, si ce n'était lancer une série de contre attaque et de coups d'état. Et l'Empire ne pourrait soutenir Azaren trop longtemps. Non ce qu'il fallait c'était une équipe d'experts, d'huiles. Et Jagged avait réglé ce souci en approchant plusieurs officiers haut voire très haut placés dans l'hiérarchie. Il se retourna et sourit à l'amiral :


"Vous savez que la guerre entre l'Empire et l'Alliance Rebelle, puis la Nouvelle République a duré près de quarante ans ? Oui si longtemps. Seulement il n'y a eu que vingt années de véritable combats. Et les seules fois où l'Empire a cru avoir l'avantage furent sous les égides de Thrawn, grand stratège et de l'Empereur. Or vous savez comme moi qu'ils ont tous deux disparu. Mais ce Grand Amiral est arrivé au pouvoir. Et vous savez comment ? En étant apprécié des autres officiers militaires mais aussi parce qu'il était brillant et toujours en vie lors d'une situation critique. Or vous saurez faire cela n'esr ce pas ? J'ai des amis parmi le Nouvel Empire de la Main qui vous infiltreront dans l'armée. Lorsque vous serez enfin intégré vous m'avertirez... Dès lors j'enverrais des unités, fortement armées et surtout in-identifiables, qui attaqueront au coeur même de l'Empire de la Main. Dès lors vous deviendrez une voix pour une alliance avec les Vestiges de l'Empire et donc avec moi. Nakan refusera très certainement. Et là vous devrez faire votre Coup d'état avec l'aide des officiers supérieurs. Ainsi nous serons tous comblés n'est ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Mar 9 Avr - 22:35

Azaren avait douté quelques instants après avoir parlé. Il s'était sans doute emballé, avait répété "mais" trois fois, bref, il n'était pas maître d'absolument toute sa personne et du moindre de ses battements de coeur. Bien sûr que l'Empereur avait un plan, il en avait toujours eu et en aurait toujours. Après tout, les chiss l'avaient éduqué, il était donc logique qu'il soit irréprochable au niveau de la qualité de réflexion et de la logique. Trop de pensées s'amoncelaient dans sa tête, il devait de toute urgence avoir l'air sûr de lui. Il releva les yeux, qu'il avait baissé et laissé vagabonder au gré de ses réflexions, et repris une moue neutre, attendant une réponse du souverain imperial. Tiens, mais où était la souveraine? Etrange qu'elle ne soit pas présente, sauf si Fel ne voulait pas qu'elle saisisse tous les tenants et aboutissants de l'affaire qui se traitait en ce moment même, auquel cas le chiss comprenait son absence. Peut-être n'avait-elle simplement pas envie de revoir ceux qu'elle avait en partie affronté lors de la crise du Nid Obscur.

"Vous savez que la guerre entre l'Empire et l'Alliance Rebelle, puis la Nouvelle République a duré près de quarante ans ? Oui si longtemps. Seulement il n'y a eu que vingt années de véritable combats. Et les seules fois où l'Empire a cru avoir l'avantage furent sous les égides de Thrawn, grand stratège et de l'Empereur. Or vous savez comme moi qu'ils ont tous deux disparu. Mais ce Grand Amiral est arrivé au pouvoir. Et vous savez comment ? En étant apprécié des autres officiers militaires mais aussi parce qu'il était brillant et toujours en vie lors d'une situation critique. Or vous saurez faire cela n'esr ce pas ? J'ai des amis parmi le Nouvel Empire de la Main qui vous infiltreront dans l'armée. Lorsque vous serez enfin intégré vous m'avertirez... Dès lors j'enverrais des unités, fortement armées et surtout in-identifiables, qui attaqueront au coeur même de l'Empire de la Main. Dès lors vous deviendrez une voix pour une alliance avec les Vestiges de l'Empire et donc avec moi. Nakan refusera très certainement. Et là vous devrez faire votre Coup d'état avec l'aide des officiers supérieurs. Ainsi nous serons tous comblés n'est ce pas ?"

Banal. Voilà ce qui traversa l'esprit d'Azaren à l'écoute de ce plan. Banal, mais pas forcément voué à l'échec. Les grandes idées naissaient souvent d'un concept très simple, résumable en quelques phrases tout au plus. La théorie y était, mais il lui faudrait agir vite pour gagner le respect et la loyauté de ces officiers, et cela n'était pas une chose facile. Une meilleure idée était celle de faire coïncider avec les mouvements de la flotte de Fel une activité venant du profond des régions inconnues. Pour faire court, il faudrait trouver un ennemi puissant duquel Azaren devrait venir à bout afin de gagner la loyauté des officiers influents, puis renverser ce bureaucrate endormi qui se disait Chiss.

Ah, et il devrait négocier avec Fel pour trouver un moyen de garder le Legislator, puis il se débrouillerait pour se faire prêter le Gungnir... chaque chose en son temps, les gros vaisseaux attendraient qu'il ait le contrôle total de la Main. Justement, il fallait absolument savoir si Nirauan, planète mère de la Main originelle, était vide et si c'était le cas une équipe devrait y être envoyée d'urgence.
Azaren réajusta sa veste, tenant les galons d'amiral dans un geste pour occuper ses mains.

- Monsieur, ne serait-il pas mieux de trouver une réelle menace pour la pousser à attaquer la Main, prouvant l'inefficacité de l'actuel dirigeant? Je pourrais ainsi mener des actions d'envergure contre cette... chose et prouver mes talents, puis laisser la menace s'en prendre au gouvernement et laisser le sort décider de la fin que fera l'empereur...

Ces mots, prononcés d'un ton insinuant délicieusement la brutalité de l'éventuelle menace, étaient teintés de malice et Azaren avait une lueur dans les pupilles monochromes qui auraient rappelé Thrawn si quelqu'un l'ayant rencontré était encore en vie.

- Detrompez-vous, je ne fais qu' étudier les pistes qui s'offrent à nous, rien ne nous empêche de revenir sur votre idée mais je préférerais que nous ayons une vue d'ensemble avant de décider de la marche à suivre.

Il ne souhaitait pas brusquer l'Empereur, pour lequel il éprouvait une sorte d'empathie, le comprenant parfaitement et ce malgré ses déboires avec les Chiss. Le pouvoir avait laissé des marques sur son visage où l'âge avait déjà imprimé ses marques au fer rouge. Il est vrai qu'il devait approcher de la soixantaine, et que tenir les rênes de l'Empire n'était pas de tout repos.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Mer 17 Avr - 18:34

De nombreux hommes sont des êtres stupides, ne pouvant guère voir plus loin que leur nez ou alors leur porte-feuille. Certains sont débrouillards et savent ne pas le montrer mais la plupart d'entre eux se laissent manipuler avec une certaine fierté tels des nerfs que l'on amènerait aux champs... Où plutôt à l'abattoir. Ils ne se rendent compte de rien. Jusqu'à ce que la lame-laser s'abatte sur leur pauvre petite gorge. Et Nakan en faisait parti. Quelque que soit le plan qu'ils prépareraient et mettraient en oeuvre Jagged savait que l'actuel dirigeant du Nouvel Empire de la Main terminé sa vie dans un cachot où un beau jour des agents secrets viendraient mettre un terme à sa vie. L'Empereur avait vu ça des dizaines, non des centaines de fois et même si cette pratique l'horrifiait il n'avait jamais hésité à s'en servir. Mais seulement pour les Moffs ou les militaires les plus rebelles. Ceux qui soulevaient en secret, du moins le croyaient ils, une rébellion contre la lignée des Fel. Mais Jagged n'était pas cruel et avait surtout fait simplement enfermé ces hommes et femmes. Parfois l'homme regrettait son père ou de ne pas avoir hérité sa froideur mortelle. Un homme osait insulter, attaquer physiquement ou moralement le Baron Soontir Fel ? On ne donnait généralement guère peu d'espérance de vie à cet homme. De plus il n'avait pratiquement plus de contacts, si ce n'est très vagues avec des fils et filles des anciens membres de sa chasse avec l'Ascendance Chiss et encore moins, si ce n'est de ses alliés et espions, avec le Nouvel Empire de la Main. Bien... Le jeune Azaren n'était pas un homme stupide. D'ailleurs Jagged s'en sentit irrité, lui qui s'était habitué à tout contrôler ou presque du début à la fin. Mais il ne put s'empêcher de sourire. Ce compatriote irait loin très loin. Mais il lui faudrait s'assurer de sa loyauté.

"Vous avez des idées Amiral. D'excellentes idées. Mais voyez si pendant des années l'Ascendance a eu affaire à de nombreux ennemis, mais aussi l'Empire de la Main, sachez que la plupart d'entre eux ont disparu ou ont alors ont été vaincus. Mais il est vrai que des Vagaari ont été repérés récemment. Mais ils semblent se tenir à carreau. Mais leur présence permettrait de rajouter des raisons de faire tomber Nagan. Avez vous d'autres idées Amiral ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Ven 19 Avr - 19:40

"Vous avez des idées Amiral. D'excellentes idées. Mais voyez si pendant des années l'Ascendance a eu affaire à de nombreux ennemis, mais aussi l'Empire de la Main, sachez que la plupart d'entre eux ont disparu ou ont alors ont été vaincus. Mais il est vrai que des Vagaari ont été repérés récemment. Mais ils semblent se tenir à carreau. Mais leur présence permettrait de rajouter des raisons de faire tomber Nagan. Avez vous d'autres idées Amiral ?"

Cette dernière question sonna comme un reproche un peu voilé, et Azaren ne s'en inquiéta pas : cela faisait partie du jeu, laisser deviner à l'autre jusque où allait sa propre loyauté, et parler sans cesse à demi-mot. Il devait continuer comme il le faisait, à prouver sa loyauté tout en ne se laissant pas dominer par la figure de l'Empereur, aussi impressionnante eût-elle pu être. D'autres idées, il en avait à foison mais il valait mieux se concentrer sur celles ayant un taux de réussite plus important, afin d'éviter de trop se disperser tout de même, l'emploi du temps de Fel devait être chargé. Heureusement, si tout se passait bien ils en auraient fini assez tôt. Le Gungnir, en orbite, devait être en train de s'approvisionner en équipement, il leur restait donc une marge.
Nagan.... il n'avait jamais entendu ce nom, et ne connaissait donc maintenant que le nom de cet individu apparemment peu adapté à la tête du NEDM, comme l'appelait Fel. Cependant, pour un Chiss, être incompétent était absolument inconcevable, et le pouvoir avait du corrompre Nagan pour qu'il soit tombé aussi bas. Il fallait à la galaxie une puissance militaire et politique pour la défendre, pas d'un état fantôme qui vive en autarcie sans rien faire, en totale immobilité.
Azaren avait des projets qu'il pensait parfois fous, mais jusqu'alors tout avait bien marché, il ne voyait pas pourquoi il aurait dû y renoncer maintenant. Finalement, l'Empereur en personne avait décidé de lui faire confiance sur cette affaire, il était donc obligé que lui même se fasse confiance.

Inspirant un grand coup, il pensa à envoyer un message à Triniel, puis se ravisa. Il voulait que tout ce qui se passait reste gravé dans sa mémoire, pour ne jamais oublier le commencement de ce qui pouvait devenir une aventure d'exception, ou juste un échec retentissant. Mais si son nom en sortait auréolé de gloire, cela en aurait valu en fin de compte la peine, non?

Son choix était fait, il ne restait plus qu'à le mettre en oeuvre. Il ne faut jamais oublier les débuts...



- Monsieur, je propose de s'y mettre tout de suite. Que voulez-vous que je fasse? Dois-je vaquer à mes occupations en attendant une communication, ou bien dois-je réquisitionner tout l'Escadron de la Mort pour aller me mettre à la tâche immédiatement?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   Ven 19 Avr - 21:43

En raison du futur bond temporel nous allons accélérer les choses.


La suite ======> ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un affront se paye toujours par le prix du sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un affront se paye toujours par le prix du sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: