Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Mer 13 Mar - 0:25




~J'appartiens à deux mondes, l'un Lumière et l'autre Ténèbres. Chacun me tend les bras et je ne sais plus lequel choisir.~

Couchée dans le lit d'un vieil hôtel, Nemesis méditait au sens de sa vie. Dans ces moments-là, elle avait l'impression d'être une vieille, mais elle n'avait rien d'autre à faire sur Nar Shaada mis à part se promener et on le lui avait fortement déconseillé, la planète étant très dangereuse pour les voyageurs. En effet, cela faisait plusieurs jours qu'elle était sur cette maudite planète, son vaisseau avait eu des problèmes avait les astéroïdes et Nemesis n'étant pas une mécanicienne hors pair, elle avait laisser des inconnus s'en occuper, des professionnels disaient-ils. Des arnaqueurs oui ! Nemesis étaient allés les voir plusieurs fois et rien n'était encore fait, ils disaient qu'ils avaient énormément de problèmes, mais ils s'étaient montré ''généreux'' en offrant à la jeune femme une chambre le temps que les réparations se fassent. Nemesis devinait que la note allait être salée et qu'ils seraient bien remboursés de toutes ses nuits à l'hôtel. Mais la jeune femme ne comptait pas les payer de toute façon et prenait son mal en patience.

Au bout du quatrième jour, elle n'en put plus et décida d'aller visiter la cantina. La lune des contrebandiers étaient dangereuses, mais Nemesis était armée, sous ses habits civil, elle cachait une dague sous sa veste et l'on pouvait voir un blaster accroché à sa ceinture. Son sabre laser étant rester à bord du vaisseau, Nemesis pensait qu'elle n'en aurait pas besoin car elle ne resterait plus très longtemps sur cette lune. Ses cheveux d'un rouge flamboyant étaient comme à leur habitude détachés et cachait une bonne partie de son visage. Contrairement à d'habitude, aucune aura de menace ne planait autour d'elle, elle semblait se fondre dans la masse et voulait passer le plus inaperçu possible. Elle se rendit à la cantina et y passa la moitié de la journée, observant toutes ses personnes autour d'elle, les trouvant désespéré et parfois désespérant. En les observant, elle ne pouvait s'empêcher de penser à elle, à sa vie qui ne semblait pas avoir grand sens, mais qu'elle appréciait néanmoins. Elle n'était plus l'esclave des mensonges de feu sa tante et pour cela elle se sentait heureuse. Elle n'était même plus hantée par les fantômes de personnes qu'elle ne connaissait pas ou de ses parents. Ses parents... Parfois elle se demandait ce qu'il pouvait penser de ce qu'elle était devenu et s'ils en éprouvaient du remords là où ils étaient.

Lorsque vint le milieu d'après-midi et que la cantina devint de plus en plus bondée, Nemesis décida de partir, trouvant ce monde étouffant et la rendant mal à l'aise. Elle quitta la cantine et se dirigea vers sa chambre, cependant, le destin la surprit une nouvelle fois. Elle se trompa dans la direction à prendre et se trouva rapidement face à cinq hommes et une femme se trouvant entre ces derniers et la jeune fille. La femme devait avoir la trentaine, elle ne voyait d'elle que son chignon et un blaster accroché à sa hanche. Ses habits étaient pour le moins commun, pantalon plus veste. Sûrement une habituée du coin qui allait se faire racketter... Les hommes en revanche étaient lourdement armés et avaient vraiment pas l'air commode.

-Tiens tiens, je crois que nous avons une invitée...

*Super... Moi qui pensais que j'allais éviter les ennuis, les voilà qui me tombe dessus...*


Nemesis ne bougea pourtant pas d'un poil, attendant de voir ce qui allait se passer, si l'un d'entre eux lui proposait de partir en lui ordonnant de n'avoir rien vu, elle sauterait sur l'occasion. Pas question de risquer sa vie pour une personne qu'elle ne connaissait même pas. Ce n'est pas qu'elle était lâche, c'était simplement qu'elle ne voulait pas mourir maintenant alors qu'elle avait enfin la sensation d'être vraiment libre. Après s'être battue aussi durement avec sa tante, elle espérait avoir un peu de répit avec la Faucheuse et que cette dernière irait voir ailleurs...

Cependant, à leur tête, ils n'avaient pas l'air de laisser des témoins, donc la jeune fille pouvait toujours attendre si elle pensait qu'ils allaient lui demander de partir. Bon tant pis, si elle devait se battre... Elle se maudit intérieurement d'avoir laisser son sabre laser dans son vaisseau, mais elle avait apprit à se servir d'un blaster et elle avait la Force en cas de nécessité. Elle vit une vibrolame dans le dos de l'un des agresseurs, elle pourrait aisément effectuer un bond et la lui prendre. Elle se surprit à penser comment protéger la femme qui s'était retournée et l'observait, comme si elle avait le temps et l'envie de protéger quelqu'un ! Elle fut arrêter net dans ses pensées quand l'homme se trouvant au centre s'avança d'un pas et dit avant de sourire :

-Les enfants, je pense que nous allons nous amuser... Attrapez-les !

Les hommes ne se firent pas prier et se jetèrent sur les femmes, Nemesis n'eut qu'une pensée à cette instant : la fuite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Mer 13 Mar - 3:09

La tenue:
 

La force est continuellement en mouvement, pleine de remous et de mystères. Des secrets et des vérités, parfois mêmes les brides d'un possible futur... Pour qui n'y est pas coutumier, voir l'avenir à travers la Force est un exercice fastidieux, voir impossible. La nuit précédente, mais songes avaient été parsemés de visions, une seule en vérité, mais dispersée en une multitude de fragments. Des grattes ciel vertigineux, des ruelles sombres, une cantina malfamée, une chevelure écarlate et une voix de femme.

A mon réveil, quelques quatre petites heures après m'être endormis, j'avais filé sous la douche pour me débarrasser des impuretés qui parsemaient ma peau, mon sommeil avait été plus mouvementé que je l'avais imaginé. L'eau eue pour effet de décontracter mes muscles, de me détendre et ainsi me permettre de réfléchir correctement, tandis que l'eau dégoulinait sur ma peau. D'une main encore un peu endormie, j'avais rabattu plusieurs longues mèches sur mon crane avant de savonner ma longue chevelure ainsi que le reste de mon coeur. Une fois hors de la douche, j'avais regagné ma chambre - Je me trouvais alors dans mes appartements du Temple, fait assez rare - pour m'habiller d'une de mes habituelles tuniques. J'avais ensuite erré quelques heures supplémentaires dans le calme de ma chambre, à lire un épais volume, avant de passer ma bure et quitter le confort, quoi que très sommaire, de cette petite pièce qui était mienne. Malgré mon statut, je ne possédais guère un appartement immense et encore moins luxueux, au Temple j'étais logée à la même enseigne, quoi qu'avec quelques petites choses en plus. De toute façon, je passais majoritairement mes nuits à bord du Galeniël, seul lieux où je me sentais en contact avec mon monde natal.

A présent, je me trouvais à bord de ce vaisseau. Ma journée avait été ponctuée par quelques exercices donnaient à mon apprentie, puis par ma méditation. J'avais longuement rassemblée les fragments de ma vision pour en tirer quelque chose de net, et j'y étais parvenue. Cela faisait quelques temps que je n'avais pas faits une telle chose, la dernière fois c'était pour Kyla, lorsqu'avec Sarisa nous étions allées la secourir. Ma vision m'avait ainsi révélée l'endroit où je devais me rendre, à savoir Nar Shaddaa, mais aussi le secteur approximatif où j'allais rencontrer cette femme aux cheveux écarlate. Elle me rappelait quelque peu ma propre fille, lors de son séjour dans les ténèbres de la Force. Pendant cette triste période, Kyla avait teint sa magnifique chevelure cuivrée, désormais blanche, en un rouge sang qui lui avait donné un air des plus cruel. Y penser me faisait encore frissonner ...

Les voyages à bord du Galeniël étaient généralement très calme, l'appareil possédait absolument tout ce qu'il fallait pour rester indétectable, je ne me faisais donc pas trop de soucis quant à d'éventuel assaillants. Dans le pire des cas, la Force était là pour me prévenir, elle veillait sur moi comme elle veillait sur chaque Jedi depuis des millénaires. La distance entre Ossus et Nar Shaddaa n'était pas des plus grandes, mais je ne tenais pas à tourner en rond pendant des heures telle un lion en cage, c'est pourquoi je me plongeais dans la Force, assise à la place du copilote, près de K9. J'avais toute confiance en lui et savais qu'il allait gérer les choses jusqu'à notre arrivée à destination.

Quelques heures plus tard, j'émergeais des méandres de la Force, parfaitement reposée et prête pour ce périple sur la petite Coruscant. J'ignorais plus ou moins ce qui allait se passer, mais je sentais que cette femme était importante, que quelque chose allait se passer. Je n'allais toutefois pas m'aventurer sur cette planète ainsi vêtue, ma tunique Jedi allait tout de suite me faire repérer et je tenais à garder l'anonymat le plus longtemps possible. J'optais donc pour de simple vêtements, un pantalon, botte, débardeur et veste, de quoi passer partout sans être remarquée. J'attachais mon holster à ma hanche et y fourrait un blaster, puis deux étuis sous ma veste pour y mettre deux de mes trois sabre, mes deux bleus. Je pensais également à mettre mes brassards en phrik, ils m'avaient toujours été très utiles en cas de problèmes et j'avais plus que l'habitude de me battre avec ce léger poids au niveau de mes bras. Je pris un certain temps pour nouer mes cheveux et optais finalement pour un chignon qui retomba bien vite en quelque chose de ... fou, quelques mèches bleues apparente. Avant de quitter le Galeniël, je pris grand soin de vérifier une dernière fois ma tenue, je ne tenais pas à être repérée pour un léger détail m'ayant échappé.

K9 avait posé le Galeniël près d'autres vaisseau d'apparence luxueuse, ainsi cela ne paraitrait pas louche. Avec son revêtement, mon cargo avait la fâcheuse tendance à attirer les regards, mais en contrepartie il était tout de même l'un des vaisseaux les plus discrets de la galaxie, avec son revêtement, justement, ainsi que son système occulteur.

A peine fus-je dehors que le bruit m'agressa les tympans. Bien que je me situais dans un quartier relativement chic pour cette planète, la nuisance sonore était à son plus haut avec tous ces speeder qui passaient autour de moi à une vitesse folle. Prenant quelques instants pour me remémorer ma vision, je descendis dans les bas fonds de la petite Coruscant, c'était là-bas que je devais chercher ... mais la Force me susurrait que c'était cette femme qui allait me trouver, ainsi que les ennuis. Ma descente fut tranquille, j'utilisais un petit speeder se trouvant dans la soute de mon vaisseau et laissais celui-ci lorsque je jugeais ne plus en avoir besoin. Je me doutais bien qu'il allait disparaître si je le laissais sans surveillance et m'assurais donc de pouvoir le faire venir à distance, où qu'il soit sur la planète s'il venait à m'être dérobé.

Au détour d'une ruelle, les ennuis me trouvèrent, comme la Force me l'avait murmuré quelques minutes après mon arrivée sur Nar Shaddaa. Je soupirais, sondant brièvement la Force pour en savoir un peu plus sur mes assaillants. Relativement bien armé, avec des pulsions meurtrière et bestiale... J'imaginais sans mal ce qu'ils espéraient me faire après m'avoir mise à terre. Mais l'un d'eux, surement le chef, sembla me reconnaître malgré tout, car je surpris de ... l'avidité dans son regard ? Mes points se serrèrent et je me tendis un peu plus, prête à bondir, la main près de mon blaster.


« Pas de sabre laser, Grande Maîtresse Ombrelune ? Doucement les gars, ce n'est pas une proie facile. »

Je masquais ma surprise sans mal, contrairement à ses acolytes qui ne manquèrent pas d'afficher leur surprise avant de sourire cruellement, resserrant leur prise sur leurs armes. Ils savaient à qui ils avaient à faire et n'attaqueraient pas n'importe comment, ni sans réfléchir. L'idée de les assommer en les propulsant loin de moi était tentante, mais s'ils venaient à révéler ma présence ici ... La partie de moi qui était membre du Covenant prit le dessus, je devais les éliminer, ou m'assurer qu'ils n'allaient pas me déranger pendant mon bref séjour ici.

C'est alors que j'entendis des bruits de pas malgré l'ambiance sonore, mes sens étaient davantage développés que ceux des humains. Je ne sentais pas de réel danger venant de la personne qui venait d'arriver dans mon dos et demeurais donc le regard rivé sur les cinq hommes, mais la remarque du chef me fit tourner la tête... il avait dit « UNE invitée ». Mon regard se posa naturellement sur sa chevelure de feu, puis détailla ses trais, partiellement masqué derrière ses cheveux. Elle ne devait même pas avoir vingt ans et était assez grande pour une humaine, surement le mètre soixante-dix... et il émanait d'elle une aura de ... doute. Je ne sentais pas la Force, mais si celle-ci m'avait guidée jusqu'à elle c'était pour une bonne raison.


« Les enfants, je pense que nous allons nous amuser... Attrapez-les !»

Je me retournais brusquement et m'écartais à temps pour éviter un crochet qui m'aurait surement mit à terre, car l'homme fut emporté dans son mouvement, tel un débutant. Je lui assenais aussitôt un coup de pied dans la nuque, m'étant à l'oeuvre l'art du Tera Kasi pour me débarrasser de lui d'un coup. J'entendis la jeune femme fuir lâchement et ne tentais pas de la rattraper, du moins jusqu'à ce que je me rende compte que l'un des hommes étaient partis à sa poursuite. Désormais seule, j'usais de la Force sans peur pour me débarrasser rapidement des deux autres en les envoyant balader, puis partis à la suite de la jeune femme et de son poursuivant. La Force me permit de la retrouver, elle et son assaillant et d'un tir de blaster bien placé, je le fis tomber sur le ventre. La blessure n'était pas fatale, mais très handicapante et je doutais fort qu'il allait pouvoir se lever. Je m'approchais de quelques pas, une main en avant pour montrer à la jeune femme que je ne lui voulais aucun mal, puis m'approchais de l'homme. Je l'empoignais par le col de sa veste sans ménagement.

« Qui es-tu ? Qui est ton chef ? Que voulez-vous ? »
« Tu es dans notre secteur, d'autre vont venir ... ma jolie. Dommage que tu sois une Je... »

Je ne lui laissais guère le temps de continuer, je tenais à préserver le secret sur mon affiliation le plus longtemps possible. Une fois certaine qu'il n'allait plus pouvoir parler, je me levais lentement, mes azurs braqués sur le visage à demi dissimulé de la jeune fille. Je la dépassais d'un bon quinze centimètres et eu tout le loisir de la détailler un peu plus avant de prendre la parole.

« Merci pour le coup de main, jeune fille. » dis-je non sans ironie, quoi qu'avec un petit sourire amusé « Qui es-tu ? Et que fais-tu ici ? Et je manque aux convenances, je suis Nicia. » Terminais-je avec un clin d'oeil tout en faisant rouler le corps inanimé de l'homme du bout du pied, face contre terre.


Dernière édition par Arsenicia S. Ombrelune le Mer 13 Mar - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Mer 13 Mar - 5:14

La jeune Nemesis ne réfléchit pas à deux fois et lorsque les hommes se jetèrent sur les jeunes femmes, elle prit ses jambes à son cou, ne s'occupant pas de ce qu'advenait l'autre femme. Pour le moment, seule sa survie lui importait, ce n'était pas qu'elle était sans coeur, mais elle n'avait que 18 ans, qu'elle voulait vivre et plus important que ce n'était pas ses affaires ! Elle entendit des bruits de pas derrière elle et ne prit pas la peine de voir qui la suivait. Que ce soit la femme ou un des hommes, elle devait fuir les deux : la première lui attirerait des ennuis et le second voudrait la tuer. En tournant, elle arriva à une impasse et dut faire face à un homme qui fonçait sur elle, elle regarda l'homme droit dans les yeux, se préparant à lui lancer un éclair de force quand elle entendit un bruit de blaster et le vit s'écrouler. C'est alors qu'elle aperçu la femme de tout à l'heure, Nemesis maugréa un ''super'', si cette dernière s'était elle aussi enfuit, les autres n'allaient pas tarder à les rejoindre et elles étaient dans une mauvaise position. D'une main Nemesis prit son blaster et le pointa sur la femme, la voyant avancer en faisant signe qu'elle ne me voulait pas de mal, elle se calma et l'abaissa légèrement.

La femme était quelqu'un d'assez forte physiquement pour soulever cet homme et Nemesis trouva de suite qu'elle avait de l'autorité. Elle commença à interroger l'homme et Nemesis ne put s'empêcher de soupirer, pourquoi fallait-il que partout où elle allait, elle trouvait les ennuis ? Ça devenait fatiguant à force ! La jeune fille reprit rapidement ses esprits et se rappela ses priorités : fuir ce coin paumé le plus rapidement possible avant que d'autres ne leur tombent dessus. Surtout qu'ils étaient là pour l'autre femme et non pour elle ! L'homme sembla savoir qui elle était, mais elle le mit au silence avant qu'il ne put le révélé et cela agaça Nemesis, elle ne voulait pas rester plus longtemps avec cette femme, qui sait c'était peut-être une meurtrière, voire pire une jedi ! Quoique cette hypothèse ne sembla pas convaincre la jeune fille, qu'est-ce qu'un jedi viendrait faire dans ce coin de la galaxie ? Ils avaient mieux à faire que de flâner dans des rues malfamées. Au fond peu importait qui était cette femme, quitte à choisir, mieux valait l'avoir de son côté que du leur, mais le fait de l'avoir abandonné aux mains des autres hommes n'allait pas aider Nemesis.

Nemesis sentit l'ironie dans la voix de la jeune femme et leva un sourcil, pourquoi diable l'aurait-elle aidé ? C'était de sa faute si maintenant Nemesis était coincée avec des hommes voulant la tuer ! Elle n'aurait vraiment pas dû sortir de sa chambre. Elle commença à lui poser des questions et lui donna son nom Nicia. Nemesis n'avait pas vraiment envie de répondre, elle avait toujours eu des contacts difficiles avec les autres, son bras mécanique en était la preuve. Nemesis regarda le corps de l'homme avant de dévisager un peu plus celui de cette inconnue : des oreilles pointues, les cheveux noir avec quelques mèches bleus, un regard profond et elle avait l'air d'avoir la trentaine. Pourtant, quelque chose perturbait Nemesis, elle ne sut pas dire quoi, mais il y avait quelque chose chez cette femme qui était inhabituel, voire même dangereux. Cela la renforça dans l'idée de ne pas lui répondre, sans compter que cela ne la regardait pas, elle se prenait pour la police ou quoi ?!

-Désolé, mais ce n'était pas mes affaires... J'ignore ce que vous leur avez fait, mais moi j'y suis pour rien et je ne veux pas mourir, pas comme ça!Et puis je vois que vous vous êtes débrouillée toute seule...

Nemesis se rendit compte que la colère prenait le pas sur la raison et se calma légèrement. Ce n'était pas vraiment la faute de cette Nicia si elles étaient dans le pétrin, elle aurait dû rester concentrer sur le chemin à prendre au lieu de rêvasser. Elle s'était mit dans le pétrin toute seule et maintenant il fallait qu'elle en sorte et elle n'y arriverait pas seule. Elle se douta qu'elle devrait se battre et prit un élastique dans sa poche pour attacher ses cheveux, lui donnant ainsi un champ de vision beaucoup plus large. Ses yeux de couleur émeraude plongèrent dans ceux de la femme :

-Leïla, je m'appelle Leïla... J'étais à la cantina du coin et je me suis trompée de chemin en voulant me rendre à mon hôtel... Écoutez, ce n'est pas que je n'aime pas parler, mais il serait sans doute mieux de filer avant que les autres gros bras ne viennent ? Vous je ne sais pas, mais moi j'ai envie de vivre !

Vivre, c'était la chose la plus importante aux yeux de Nemesis et la plus difficile, elle avait en effet un don incroyable pour s'attirer des ennuis, surtout quand elle ne les cherchait pas. Elle rejoignit la femme et l'homme et prit la vibrolame de ce dernier, la faisant tournoyer dans ses mains. Elle rangea donc son blaster, préférant largement manier la lame. Les deux femmes quittèrent l'impasse et se dirigèrent... Quelque part, Nemesis ne connaissant pas du tout l'endroit, elle ne pouvait pas les guider, elle espérait que sa camarade de fortune le savait elle. Il fallait qu'elles trouvent une planque, mais où ? Nemesis refusait d'aller dans les bas-fond, premièrement à cause de l'odeur et deuxièmement car c'était encore plus dangereux !

-Vous savez où aller ? Non parce que moi j'connais pas cette planète et que j'aimerais éviter de tomber à nouveau sur vos ptits amis. D'ailleurs vous leur avez fait quoi ? Vous semblez pas riche, donc ça pouvait pas être un racket... Dettes de jeux ?

Première source d'ennui sur cette planète. Nemesis n'avait jamais comprit l'intérêt que l'on pouvait porter aux jeux, trouvant cela extrêmement ennuyant, surtout quand on pouvait lire les pensées de ses adversaires. Oui, Nemesis n'était pas une joueuse loyale, mais elle n'y pouvait rien, elle avait été élevé ainsi. La Force était en elle, elle coulait dans ses veines et ne demandait qu'à être utilisé. Bon, elle demandait sûrement à être utilisé avec un peu plus de sagesse, mais Nemesis était jeune, elle n'avait jamais eu d'enfance et depuis sa ''libération'' elle agissait parfois comme une adolescente.

En parlant de Force, elle sentit une présence non loin, beaucoup plus menaçante que les hommes de tout à l'heure. Mais cette dernière disparut et Nemesis préféra se concentrer sur l'instant présent. Elle espérait néanmoins intérieurement ne pas tomber sur un sith... Ces derniers ne l'avaient sûrement pas dans son coeur, depuis sa trahison... Mais elle n'avait rien à craindre, la jeune fille utilisait Dissipation de Force pour cacher son lien étroit avec cette dernière. Tatooine lui avait servit de leçon. En retombant sur Terre, Nemesis vit que Nicia, puisque c'était son nom, ne connaissait pas non plus cette planète, puisqu'elles tournaient en rond... Super ! Nemesis commençait à perdre patiente et c'était généralement une mauvaise chose, elle voulait partir d'ici au plus vite ! La peur prenant le pas sur la raison, elle s'énerva :

-Mais... Raaahhh SALETÉ DE PLANÈTE A LA NOIX !!! Ils peuvent pas indiqué les directions dans ce bled paumé ?!

Un rire résonna dans la rue, Nemesis se retourna et l'homme de tout à l'heure, celui qui semblait être le chef. Il semblait salement amoché, ce qui conforta Nemesis dans l'idée que la personne qui était avec elle était bien plus dangereuse qu'il n'y paraissait. Nemesis fut tenté de parlementer avec cet homme, de dire qu'elle n'avait rien vu, qu'elle n'avait pas d'argent et aucun valeur et qu'elle pouvait partir sans qu'ils craignent quoique ce soit. Mais elle ne le fit pas, elle regarda cet homme et ses acolytes s'avancer doucement vers elles, elle se sentait dans le même état que lorsqu'elle avait affronté sa tante, un état de paix et de colère, de peur et de courage, de doute et de détermination. Bref un état étrange, mais qui donnait du courage à Nemesis qui leur lança un regard assassin.

-Alors Maîtresse Ombrelune, on fuit devant le danger ? Votre ptite camarade et vous, n'allez pas vous en sortir...

Ombrelune... Ombrelune ! Au départ cela ne dit rien du tout à Nemesis, puis, comme un éclair la foudroyant sur place, cela lui revint en mémoire. Ombrelune, elle en avait entendu parler, elle savait que cela avait un lien avec les jedis... La jeune fille pensa cette fois-ci qu'elle était vraiment maudite... Pourquoi de toutes les personnes vivant dans cette galaxie, elle devait tomber sur un jedi, encore une fois, POURQUOI ?! Nemesis tenta de cacher sa peur, de penser plutôt aux hommes, environ une quinzaine qui avançait doucement vers elles, la plupart armé de vibrolame. Le chef leur adressa une nouvelle fois la parole, un petit sourire satisfait sur le visage :

-Cette fois, vous ne nous aurez pas pour surprise maîtresse Ombrelune. Vous feriez mieux de vous rendre, sinon nous risquons de faire du mal à cette jeune fille... Par votre faute... Votre rôle n'est pas de protéger les plus faibles ?

Nemesis qui commençait à penser à comment allait s'en sortir tiqua sur l'insinuation de l'homme... Elle ? Faible ? Elle avait affronté bien pire que ses hommes, elle avait même tuer une dame sith et avait vécue des horreurs dont il ne pouvait même pas imaginer. Cette fois-ci elle était déterminée, pas question de fuir sans donner une bonne correction à cet homme ! Il allait voir ce qu'elle allait lui faire la ''faible'' ! Cependant il restait en retrait, pendant que les autres hommes avançaient vers les deux jeunes femmes. Nemesis voulait leur donner une bonne correction, mais elle n'y arriverait pas seule, du moins pas sans utiliser toutes ses ressources et elle préférait cacher son lien avec la Force encore un petit moment. Vu sa dernière rencontre avec un jedi, Nemesis n'avait pas très envie que la femme qui était à côté d'elle, devine qu'elle n'était pas si faible que ça...

-Euh... On fait quoi là ? Si on va par là en courant, on peut peut-être les semer ? Ou alors, moi je prends la moitié à droite et vous...

Mais, distraite par les hommes se trouvant en face d'eux, Nemesis ne vit qu'à la dernière minute l'un d'entre arriver par derrière et elle n'eut d'autre choix, poussé par l'instinct que d'utiliser la Poussée de Force pour l'envoyer contre un mur. Bon... Maintenant tout le monde savait qu'elle était sensible à la Force... Cela s'annonçait de mal en pis...Mais qu'avait-elle fait pour mériter ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Mer 13 Mar - 17:18

La colère prenait l'avantage chez la jeune femme qui me faisait face, une colère mal placée. Je n'avais rien fais pour mériter cela, elle s'était mise dans le pétrin toute seule. Celle-ci sembla s'en rendre compte, car elle se calma légèrement, je pus le sentir à travers la Force. Elle semblait avoir « retrouvée la raison », elle comprenait que ce n'était pas forcément ma faute si elle en était là... ce qui était vrai, après tout je ne l'avais pas cherché, c'était elle qui était venue à moi. Mais pourquoi elle ? Elle ne possédait pas la Force, alors pourquoi cette mystérieuse entité tenait tant à ce que nous nous rencontrions ? Les secrets de la Force sont impénétrables ... La dénommée Leïla, bien que je supposais qu'il s'agissait d'un faux nom, attacha ses cheveux et j'eus alors tout le loisir d'admirer ses émeraudes, qui étaient vraiment magnifiques. Je n'avais pas vu de tels yeux vers depuis longtemps, depuis ... depuis le père de Kyla.

« Enchantée, Leïla. »

Vivre ... Cela sonnait comme si elle n'avait fait que survivre jusqu'à présent, comme si elle découvrait le véritable sens de ce mot que maintenant. J'étais de plus en plus intriguée par cette jeune demoiselle, dont je ne savais rien bien que je sentais au plus profond de moi qu'il y avait quelque chose qui nous reliait l'une à l'autre. Je la laissais s'armer de la vibro lame et l'observais longuement la manier. Elle était à l'aise, très à l'aise même et le fait qu'elle ait préféré prendre la lame plutôt que le blaster de l'homme me donna quelques indices... cette jeune femme pouvait être sensible à la Force et cacher son lien, après tout moi-même je le faisais en cet instant ... Ce qui voulait dire, si c'était le cas, qu'elle avait reçu une formation, même sommaire ... et son visage ne me disait rien et elle ne pouvait définitivement pas être plus âgé que moi, bien que c'était une hypothèse ... Non, elle devait avoir reçue une formation, mais de quelqu'un d'extérieur à l'Ordre ... les Sith ? Enfin, tout cela n'était que supposition, mais je préférais ne pas écarter cette idée, après tout la Force m'avait guidée jusqu'à elle.

« Non, ce n'est pas les jeux. Disons que ... le travail que je fais ne leur plaît pas, ils n'aiment guère les gens comme moi. »

Une réponse plus que convenable, qui pourrait lui mettre la puce à l'oreille mais temps que je ne disais pas clairement que j'étais Jedi... L'Ordre venait parfois sur Nar Shaddaa, mais en général il s'agissait tout de même d'une planète que nous évitions, sauf pour une bonne raison. Dans mon cas, rencontrer cette femme en était une... Lorsque nous reprîmes notre route en silence, je sentis clairement une présence non loin, bien plus dangereuse que celle des hommes de tout à l'heure. Cela ne me disait rien qui vaille et il était plus que préférable que je reste discrète... autant que possible ... Leïla semblait pensive et je la laissais à ses rêveries tandis que j'essayais, sans y parvenir, à m'orienter. Je ne connaissais pas cette planète et encore moins l'endroit où nous nous trouvions ... Je pouvais toujours appeler mon speeder, mais j'ignorais encore tout de ma jeune amie et je préférais ne pas l'emmener trop près du Galeniël pour l'instant, surtout que nous n'avions pas mis totalement hors d'état de nuire nos poursuivants.

« Calme toi, jeune fille. Il est inutile de s'énerver. Respire, fais le vide ... la peur te fera faire des erreurs, rien de plus. »

Un rire accueillit ma réplique et je me retournais, en même temps que Leïla. L'homme de tout à l'heure était là, amoché mais entier et surtout en vie. Lui et ses acolytes s'avancèrent et je devinais sans mal que ma maigre couverture allait voler en éclat d'une minute à l'autre ... Je coulais un regard en direction de la jeune fille, l'observant quelques instants tandis que l'homme prenait la parole. Je discernais sans mal la haine et la colère dans son ton. Je le laissais parler, fixant toujours Leïla, sans rien dire. Mon entrainement m'avait habitué à ce genre de situation et contre des adversaires plus coriaces, plus dangereux. Je demeurais calme, mes pensées étaient claires. Mon rôle était, en effet, de protéger les faibles, mais quelque chose me disait que cette jeune fille était tout à fait capable de se défendre seule. Je sentais par ailleurs la colère l'envahir, elle n'avait pas dû apprécier le qualificatif utilisé par l'homme.

Je la laissais parler, tandis que je fixais du regard le groupe qui s'avançait vers nous, tant et si bien que je ne sentis que trop tard celui qui arrivait derrière. Mais celui-ci fut surpris, autant que moi, par Leïla qui l'envoya contre un mur ... Alors elle était bien sensible à la Force ... Tout s'expliquait, j'étais là pour ... la ramener ? Maintenant qu'elle ne dissimulait plus son lien avec la Force, lien relativement puissant, je savais ce que je devais faire.


« Tu prends à droite, je prends à gauche. Attend mon signal. » Je levais mon regard, foudroyant le chef qui s'était légèrement avancé. « Mais vos informations ne sont pas à jour, c'est Grande Maîtresse Ombrelune, maintenant. »

Je lui fis un clin d'oeil et levais la main droite et le sabre qui se trouvait contre mon flanc gauche vint s'y loger. Je l'activais aussitôt et répondis ainsi une intense lueur bleutée dans la ruelle, éclairant le visage de chacune des personnes présentes. L'hésitation, voilà ce que je sentais à présent que mon arme était sortie et que les points sur les I avaient été ajoutés. Attaquer un Grand Maître, même à plusieurs, relevait de la bêtise selon beaucoup de gens, y compris moi. C'était peut-être de la fierté mal placée, et la Force seule savait que j'en avais, de la fierté, mais je restais réaliste ... Un combat pouvait me laisser quelques blessures, mais je savais de quoi j'étais capable. Après avoir combattu des Sith, des Mandaloriens et les pires Chasseurs de Primes, ils ne me faisaient pas peur ... Mais les leçons de feu mon maître me revinrent, à savoir ne jamais sous estimer un adversaire, ce qui pouvait parfois être un défaut chez moi.

« Je vous laisse le choix. Tirez vous, ou je devrais user de violence. »

Un avertissement bien inutile, mais en bonne Jedi je préférais leur laisser la possibilité de s'en aller maintenant... Mais j'avais blessé leur chef, physiquement comme dans son égaux, je me doutais qu'il n'aller pas laisser cela passer, surtout devant ses hommes. L'un d'eux eu cependant l'intelligence de déposer son arme et de se reculer, pour simplement se faire descendre par son boss. Je soupirais ... et mon regard se durcit quelque peu.

« Très bien ... Vous ne me laissez pas le choix. » Me tournant vers Leïla « Jeune fille ... à l'attaque.»

Je resserrais ma prise sur mon sabre puis avançais d'un pas. La lame s'abattit sans pitié sur le premier homme qui leva son arme vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Mer 13 Mar - 19:31

La Force... C'est une entité complexe et très difficile à déchiffré, parfois elle se lie avec des personnes, leur donnant des dons incroyable et faisant de leur destin un destin inoubliable. Pourtant, parfois Nemesis aurait aimé ne pas avoir ce lien, elle aurait aimé vivre au sein d'une famille aimante, avoir des frères ou des soeurs et surtout pouvoir se serrer contre une mère aimante qui lui chanterait des berceuses... Nemesis enviait toutes ses familles normales, elle aurait tant aimé avoir un destin différent, mais son lien avec la force était si fort que cela n'était pas possible. Elle était la fille d'un sith et d'un jedi, fruit d'un amour pur et élevé dans la haine, elle était la fille de deux mondes et alors qu'elle gagnait en âge et en puissance, le choix était de plus en plus dur. On lui aurait demandé, un an plus tôt, elle aurait choisit la voie des siths sans hésitation, mais maintenant qu'elle connaissait la vérité, qu'elle avait à peu près accepté la lumière en elle, elle ne savait plus quoi choisir.

Mais pour le moment, il était plus urgent de se concentrer sur les hommes de Nar Shaada et de la jedi. Pour cette dernière, Nemesis verrait après s'être occupé de leurs poursuivants. Maintenant qu'elle avait utilisé la poussée de la Force, même si elle n'avait pas utilisé toute sa puissance, cacher son lien avec la Force était inutile et désormais, la maîtresse jedi pouvait sentir le côté Obscur coulé en elle, ainsi que le Côté lumineux mais bien plus faible que l'autre. Le combat allait commencer et toutes les ressources de la jeune fille était nécessaire. Non pas que les adversaires présent étaient particulièrement dangereux, mais parce que Nemesis sentait un danger proche beaucoup plus dangereux que ces hommes. Elle ignorait la nature de cette menace, sans doute la présence qu'elle avait sentit peu de temps avant ?

Nemesis, du fait de son peu d'expérience en matière de combat en équipe et parce qu'elle voulait se faire encore la plus discrète possible vis-à-vis des autres et paraître moins dangereuse qu'elle ne l'était en réalité, laissa Nicia lui dicter ce qu'elle devait faire. Elle était assez intelligente pour savoir que n'en faire qu'à sa tête pourrait la conduire à une mort certaine, aussi, elle ne dit rien, se contentant de se mettre en garde. Elle regarda curieuse, le sabre laser de la jedi, se demandant si cela allait faire fuir ses hommes, de savoir s'ils avaient un minimum d'intelligence. L'un d'eux en eu, mais il se fit tuer par le chef. Bien, l'intimidation n'ayant pas marché, les deux jeunes femmes allaient devoir se battre.

Alors que la jedi donna le signal et qu'elle avançait vers leurs ennemis, Nemesis entendit une voix dans sa tête lui parler, comme un murmure au creux de son oreille :

-Fuis... Fuis et vis, ce n'est pas ton combat... Cours... Cours très vite !

Une voix masculine... Une voix qu'elle semblait connaître. Elle observa la jedi se battre seule, elle pouvait en effet fuir, mais si elle le faisait, il n'était pas sûr que la jedi puisse survivre. Mais pourquoi se soucier d'une jedi ? Ce n'était pas son problème ! Surtout que ce ne serait que justice après ce que lui avait fait subir les jedis dans sa vie, l'un lui avait marqué le dos à vie et l'autre lui avait carrément coupé le bras à défaut de la tête... Et puis, si elle était la Grande maîtresse, elle saurait très bien se débrouiller seule ! Nemesis avait d'ailleurs reconnu l'un des bâtiments et en moins de 15 minutes, elle serait au spatioport. Un jedi de mort, cela n'allait pas faire de mal à la galaxie... Elle n'avait qu'à se retourner et courir, la jedi était un moyen parfait de distractions et les autres ne se soucieraient pas d'elle.

Et pourtant, Nemesis ne tourna pas les talons, elle regarda les hommes qui s'étaient regrouper pour n'affronter que Nicia, comme s'ils ne voyaient qu'elle et alors que l'un d'eux allait la frapper dans le dos, Nemesis se décida à agir et utilisa un sprint de Force pour contrer l'attaque de cet homme et lui trancher la gorge. Elle n'éprouvait aucune pitié, le sang appelant le sang, les autres semblèrent enfin la voir et certains délaissèrent la jedi pour se concentrer sur la jeune fille. Celle-ci les reçu avec grand plaisir, ils l'avaient énervé, ils allaient donc mourir. C'est du moins ce qu'elle comptait faire, sa rencontre avec un certain jedi lui avait apprit à ne jamais sous-estimer ses adversaires.

Tandis qu'elle plantait sa vibrolame dans le coeur d'un de ses assaillants, elle fut surprise par un homme assez imposant qui la frappa en plein visage et lui fit faire un vol plané de plusieurs mètres, sa vibrolame lui échappa des mains et elle se retrouva désarmé, l'arme tombant dans le vide. Deux hommes en profitèrent pour venir à elle, tandis que la jedi était bloquée avec d'autres. Cependant, les hommes ne purent la toucher. En la frappant, l'homme avait réveillé la part la plus sombre en elle, l'aura qui se dégageait d'elle était désormais des plus meurtrières, presque tranchantes, le Côté Obscur qui était profondément ancré en elle venait de surgir et alors qu'elle se levait, les hommes purent voir ses yeux devenir jaune-orangé et furent tétanisé par son regard meurtrier et froid.

-Mourrez, misérables vermines...

Ce furent leur dernière vision tandis que la jeune fille leva son bras organique et fit jaillir des éclairs sith d'une violence rare, utilisant sa colère, son désespoir et sa peine pour augmenter sa puissance. Les hommes souffrirent pendant quelques secondes avant de s'écrouler.

Nemesis les regarda tomber mollement sur le sol, avant de relever la tête et d'observer trois autres hommes qui semblaient en proie à un doute affreux. Avoir à faire à une maitresse jedi était déjà parfaitement suicidaire, mais on pouvait compter sur la clémence de cette dernière si l'on décider au dernier moment de rendre les armes, mais face à un sith, cela était encore moins certains et ils reculèrent. Nemesis sorti la dague de sous son maillot et les regarda froidement. Elle leur fit le signe de dégager et ils obéirent, ils furent rapidement suivit par les survivants de ceux qui affrontait la jedi, cette dernière n'ayant rien à envier à sa réputation. Il ne leur restait que les gros bras du groupe, ainsi que leur chef, qui dans leur fierté refusèrent de partir, alors que le danger était omniprésent.

Elle utilisa la Force pour arracher un morceau de bâtiment et le jeta sur les deux hommes, mais une personne sembla les protéger en déviant le projectile de la jeune fille. Cette dernière aurait dû être folle de rage, mais elle sentit une présence... Apaisante... Un souvenir lointain lui revint en mémoire, elle fut à nouveau victime d'une vision de Force, elle se revit toute petite dans les bras de sa mère qui lui chantait une berceuse. Sa mère avait un visage souriant, c'était la première fois que Nemesis voyait sa mère ainsi, cette dernière ne semblait pas encore encline à l'inquiétude. Cette vision fut comme une douche froide et calmèrent la jeune fille. L'aura autour d'elle se fit de moins en moins meurtrière, mais elle restait néanmoins toujours menaçante, ses yeux redevinrent émeraude. Elle observa les hommes puis retourna vers l'un des hommes qu'elle avait électrifié et lui prit ses deux vibro-épées.

Nemesis était un mélange de paix et de colère, mais elle ne savait pas se contrôler, on lui avait toujours enseigné à se laisser guider par la colère, on l'avait forcé à se le rentrer dans la tête, si bien qu'on ne savait jamais vraiment comment elle allait réagir. Elle s'en voulait de s'être emporté ainsi, surtout avec un jedi à côté, elle croisa son regard mais se détourna bien vite, elle n'avait pas envie de savoir ce que pensait la jedi d'elle maintenant qu'elle avait vu son mauvais côté, ou comme dirait sa famille, sa nature véritable. Elle préféra se concentrer sur les hommes, l'un d'eux savait manier la Force, mais qui ? A moins que ce ne soit la jedi qui les ai sauvé. Elle voyait qu'ils étaient eux-même surprit d'être en vie... Alors, qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Ven 15 Mar - 21:24

[Je n'ai pas trop relu, donc sorry pour les possibles énormités !]

Désormais, je pouvais le sentir. Sentir ces ténèbres chez la jeune fille qui se trouvait avec moi. Cela me permettait de comprendre enfin pourquoi la Force m’avait guidée jusqu’à elle. La noirceur était presque omniprésente. Presque, car avec un peu de talent, il était également possible de déceler un peu de lumière chez elle, très peu mais suffisamment pour essayer de la convaincre de changer de voie. La Force ne m’aurait pas guidée vers elle sans raison, je devais donc essayer … lorsque nous serions seules, c'est-à-dire après nous être débarrassé de nos adversaires du moment.

Je fus la première à attaquer, sentant la pression monter de plus en plus. Il ne s’agissait pas d’un comporte très Jedi, j’imaginais sans mal ma collègue Celestine me le rappelait, mais c’était ma façon d’agir, il faut savoir s’adapter à la situation et présentement je ne pouvais laisser une chance à ces hommes. Je me battais seule, j’ignorais ce qui arrivais à Leïla, mais présentement je n’avais guère le temps de m’en soucier plus que cela. Armé d’un seul de mes deux sabres lasers, j’esquivais habilement ceux qui s’essayaient au corps à corps tout en me débrouillant pour bloquer la ligne de tire de ceux qui préféraient rester à distance, ce qui était surement un peu plus sage. Malgré la cruauté de leur chef, qui n’hésiterait pas à en tuer un autre pour l’exemple, ils ne tiraient pas sur leur compagnons, ceux armés de vibro lame, ce qui me laissait un peu de répit et me permit de me défaire d’eux sans essuyer d’avantage de tirs.

Je remarquais trop tard que l’un d’eux c’était habilement glissé dans mon dos tandis que mon attention était ailleurs. Je me retournais trop tard, j’étais prête à sentir sa vibro lame entailler ma chaire, mais pourtant cela n’arriva pas. Un éclair rouge fusa, vif et tranchant. Le sang gicla, m’éclaboussa quelque peu et le corps inerte de l’un des hommes tomba au sol, une flaque écarlate et poisseuse se répondant sur le sol. D’un signe de tête, je remerciais Leïla, qui venait probablement de me sauver la vie. Celle-ci c’était cependant fait remarquée et plusieurs hommes décidèrent de se jeter sur elle, me laissant davantage de champ libre.

J’entendis le bruit caractéristique d’un coup de poing, puis d’une chute et d’un cri de femme. J’en déduisis que ma jeune alliée était tombée, mais je ne pouvais guère aller l’aider, au prise avec plusieurs assaillants relativement doué, à ma grande surprise. Néanmoins, alors que je sentais les ténèbres grandir dans mon dos, je parvins à me débarrasser du dernier en le surprenant avec mon second sabre. Celui-ci porta ses mais à son cœur lorsque ma lame le traversa de part en part, puis retomba lourdement sur le dos, une odeur de chaire brûlée flottant dans l’air. Je plissais le nez, n’appréciant guère ce parfum macabre, et me retournais vers Leïla juste à temps pour la voir décharger sa colère sur ses adversaires …
Un silence de mort envahi alors la petite ruelle, légèrement perturbé par le départ précipité de trois des derniers hommes restant. Quelque chose d’étrange ce produisit alors. Une vision, claire et précise. Je demeurais inerte quelques instants, les yeux perdu dans les vagues avant de revenir au présent. Je fronçais les sourcils, observais quelques secondes ce large morceau du bâtiment qui venait de s’écraser au sol sous mes yeux sans faire de dégâts, ou pas ceux escomptés. A mes côtés, je sentais également Leïla retrouver un semblant de calme… Je lui adressais un petit signe de tête, une lueur d’étonnement, mais aussi d’encouragement dans le regard. Elle n’était pas vouée aux ténèbres et ne devait surtout pas le penser, mais celle-ci détourna bien vite le regard. Je devais vraiment parvenir à lui parler, seule à seule.

A présent, je me tournais totalement vers nos adversaires et avançais de quelques pas. La Force donnait son pouvoir à l’un d’entre eux et jusqu’ici je n’avais rien vu, mais grâce à ma précédente vision, j’avais eu un petit éclaircissement. Un simple détail ... Je m’approchais de l’un des hommes, gardant mon sabre près à l’emploi. Il ne s’agissait pas de leur chef, contrairement à ce que l’on aurait pensé … enfin, c’était ce qu’il voulait nous faire croire, qu’il n’était pas le chef.


« Inutile de te cacher, c’est terminé. Nous faire croire que c’était lui, le chef, était astucieux » Je montrais du doigt l’imposteur. « Je ne t’avais pas reconnu aux premiers abords, mais maintenant que j’ai eu tout le temps de t’observer... Tu as changé, mais ta physionomie reste la même, tout comme ton style de combat n’a pas évolué. Aurais-tu oublié que je possède une mémoire absolue ? Je n’oublis jamais ce que je vois, même le plus infime détail. Je suis déçue, que tu aie choisi une telle voie, tu étais si prometteur. » Je me reculais de quelques pas et levais mon sabre. « Au nom de l’Ordre Jedi, tu es en état d’arrestation, Nil Denkin. »
« Même pas en rêve, réglons cela à l’ancienne. »
« Je me doutais que tu allais dire ça. »

Il sortit un sabre laser à la lame violette et se mit en garde. Nous nous regardâmes longuement, cherchant à analyser la défense de l’autre, à trouver une faille … Il fut le premier à attaquer, cette fois-ci. Je parais habilement les premiers assauts, rendant coups sur coups. Dans la ruelle, nous étions les seuls en mouvement, tous nous regardez, comme momifiés. Pendant que je me battais, j’espérais que ma jeune amie allait avoir l’idée de s’occuper des autres, pour que nous soyons enfin tranquilles.
Par un habile mouvement, il parvint à m’arracher mon sabre, mais c’était sans compter sur ma maîtrise de la Force. J’esquivais donc ses assauts suivants, bloquant le dernier en levant les bras. La lame violette entra en contact avec mes brassards et bien que je sentis une certaine chaleur, je parvins à résister. Les jambes légèrement fléchies, je lutais pour le repousser… Lorsque j’y parvins, mon pied entra violement en contact avec sa mâchoire, qui produisit un horrible craquement avant que ne vienne le saisir avec la Force, le soulevant de terre sans le moindre effort. Dans un dernier espoir de me tuer, il lança son arme, mais celle-ci fut déviée, probablement par Leïla.


« Tu es trop dangereux. Je ne vais pas te priver de la Force, ce serait te priver d’une partie de toi-même et même toi, tu ne mérite pas de vivre ainsi. Lerta tye tuv quildë mi poldorë. »

Son cou se brisa net et il retomba au sol, inerte, sans vie. Je levais mes azurs vers les derniers hommes présents, qui déguerpirent sans demander leur reste… Voilà une bonne chose de faite. Me penchant vers le corps de Nil, je fermais ses yeux. Je n’allais pas le bruler, je n’avais ni le temps ni l’envie, il avait trahit l’Ordre et je devais m’occuper de Leïla. Me retournant d’ailleurs vers elle, je m’approchais en deux enjambés.

« Que de surprises ce soir. Maintenant je comprends pourquoi la Force m’a guidée jusqu’à toi… Ne sois pas si surprise, pensais tu vraiment que nous nous étions rencontré par hasard ? Y aurait-il un endroit où nous pourrions parler ? Ta chambre d’hotel peut être ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Dim 17 Mar - 17:47

En trouvant le courage de se calmer, de ne pas laisser le Côté Obscur prend d'avantage de contrôle sur elle, Nemesis venait de gagner une grande bataille. C'était quelque chose qui lui était rarement arrivé, de prendre le contrôle sur ses sentiments, de se calmer de son plein gré, généralement c'était l'inverse qui se produisait, le Côté Obscur avait toujours été sa Force, ou du moins c'est ce que la jeune fille pensait. Elle ne connaissait, ou alors très peu, le côté lumineux, elle n'avait jamais eu l'occasion de l'utiliser, en fait, les seules fois où elle a été envahi par la lumière, furent dans sa plus tendre enfance, quand elle était avec ceux qu'elle aimait, entourée d'amour et de paix, on ne peut sombrer dans les Ténèbres.

En revenant totalement à elle, Nemesis vit un homme se démarquer des autres, c'était donc lui le véritable chef, celui qui avait dévier son morceau de bâtiment... Nil Denkin, c'était son nom, Nemesis ne le connaissait ni d'Ève, ni d'Adam et cela l'intrigua. Il n'était pas la menace qu'elle avait senti auparavant, ni la voix qu'elle avait entendu... Elle observa la jedi, maintenant qu'elle était occupée, Nemesis pouvait réfléchir sur ce qu'elle avait fait... Elle l'avait sauvé, elle n'avait pas prit la fuite comme elle en avait l'habitude, elle ne l'avait pas abandonné.... C'était difficile à croire pour la jeune fille, mais elle sentait quelque chose au fond d'elle qui la poussa à croire qu'elles étaient liées... Mais tout ça n'était bien entendu que pure folie, comment Nemesis pouvait être liée à une jedi ? C'était impensable !

La jedi engagea le combat avec cet homme et Nemesis vit que certains des hommes qui étaient resté se préparaient à l'attaquer de dos. Nemesis les surprit une fois de plus en réutilisant le sprint de Force et en arrivant devant eux. Elle engagea le combat et réussi à en tuer deux avant de se faire surprendre, l'un des hommes avaient prit son blaster et avait tiré sur la jeune fille, tir qui heureusement toucha le bras mécanique de Nemesis mais cela ne l'empêcha pas d'avoir mal et elle lâcha l'une de ses épées. L'homme qui lui avait tiré dessus, n'était autre que celui qui s'était fait passé pour le chef et qui avait osé traité Nemesis de faible. Lui-même sortit l'une de ses épées et engagea le combat avec Nemesis, combat légèrement inégale puisqu'il était plus fort physiquement et que lui pouvait se servir de ses deux mains contrairement à Nemesis qui n'arrivait plus à bouger sa main mécanique.

Mais Nemesis avait quelque chose de plus que cet homme, une agilité hors pair qu'elle utilisa pour affaiblir son ennemi en lui faisant plus de mouvement que nécessaire, cela dura une dizaine de minutes, avant que l'homme ne surprenne la jeune fille et lui donna un bon coup dans l'estomac. Cela coupa la respiration de la jeune fille, mais elle eut le de se jeter sur le côté avant que la lame de son ennemi ne lui transperce le corps. En le voyant se jeter à nouveau sur elle, elle utilisa la Poussée de Force et se releva, elle commençait à être fatiguée et devait mettre un terme à ce combat, maintenant que le Forceux de leur groupe avait été découvert, elle pouvait utiliser ses pouvoirs sans craindre qu'ils ne soient stoppé. Cependant, elle refusa de replonger dans sa colère, de peur de ne pas pouvoir la contrôler une nouvelle fois et préféra utiliser une nouvelle fois la Poussée de Force pour le faire tomber dans le vide.

Ce n'était pas très loyal, mais elle ne voulait pas se fatiguer plus que nécessaire, surtout qu'elle ne savait pas comment se déroulait le combat de Nicia et qu'elle ne voulait pas qu'il lui arrive de mal. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais elle savait que si elle voulait des réponses, elle devrait attendre qu'elles soient seules. Je me retourna à temps pour voir l'homme lancer son arme sur Nicia et par réflexe, la jeune femme le dévia de sa trajectoire. La femme mit fin aux jours de cet homme et Nemesis ne put s'empêcher de penser à Aquilus, ils avaient le même regard, la même froideur en achevant un ennemi, tout ça parce qu'ils étaient dangereux pour leur ordre. Allait-elle finir comme cet homme ? Allait-elle mettre fin à ses jours ? Tout ce que la jeune fille espérait c'était que ce ne soit pas dans la douleur, histoire qu'elle connaisse quelque chose de doux avant de s'éteindre à jamais.

Voir leur véritable chef mourir donna aux survivants la décence de fuir avant de mourir et Nemesis se retrouva seule avec la jedi. Elle s'apprêtait à lui dire bon vent avant de fuir vers sa chambre, mais cette dernière la coupa dans son élan. Elle voulait … Parler... Que pouvait dire Nemesis à part oui ? Elle était curieuse de savoir ce que pensait la jedi et surtout... Dans sa chambre d'hôtel se trouvait le sabre laser de son père, Nemesis l'emmenait toujours avec elle, comme un symbole du passé et si Nicia voulait la tuer, elle pourrait mieux se défendre qu'avec une vibro-épée.

-*soupire* Je suppose que je n'ai pas le choix si je veux avoir des réponses... Très bien suivez-moi, ma chambre n'est pas très loin...

Maudissant son destin de lui avoir fait croiser une fois de plus un jedi, Nemesis conduisit la grande maîtresse jusqu'à sa chambre. Bon, cela s'annonçait mieux que les précédentes rencontres, elle n'avait pas encore tenté de tuer la jeune fille, mais ça ne saurait tarder. Elle entra dans sa chambre et indiqua le lit :

-Vous pouvez vous asseoir là, excusez-moi un instant, je vais nettoyer ça...

Elle pointa de son doigt la plaie qu'elle s'était faites au front, qui continuait de saigner et qui gênait sa vision. Elle laissa la jedi seule dans sa chambre quelques minutes, pendant qu'elle nettoyait sa plaie dans la salle de bain. Il n'y avait pas grand chose dans la chambre, elle était du genre à voyager léger, la seule chose qui pouvait avoir de l'importance pour elle était une photo de ses parents et d'elle sur Naboo peu de temps avant après sa naissance, elle était cachée sous l'oreiller, aussi elle ne pensa pas que la jedi la trouverait. Elle en profita aussi pour prendre le sabre laser qui était caché sous des serviettes et le cacha sous sa veste, dans son dos. Après s'être passé un dernier coup d'eau sur le visage, elle se détacha les cheveux et retourna dans la chambre.

-Bon eh bien nous pouvons parler... Que voulez-vous de moi ? Ne me dites pas que vous venez m'aider, car premièrement je n'ai pas besoin d'aide et deuxièmement je sais ce dont vous êtes capable les jedis...

Elle avait limite craché le dernier mot, mais il ne fallait pas lui en vouloir, les êtres qui lui avaient fait le plus de mal physiquement hormis sa tante ont été des jedis. Nemesis était une sith, elle était destinée à vivre sa vie dans les Ténèbres, c'était ainsi on ne pouvait pas changer le destin, c'est du moins ce qu'elle pensait, alors, pourquoi une jedi venait autant lui parler ? Mais elle se rappela que la colère et la rancoeur était mauvaise conseillère lorsque l'on voulait parler et elle allait s'asseoir sur la chaise en face de la jedi et regarda le sol.

-Je suis.... Désolée.... C'est juste que mes rapports avec les jedis ont toujours été... violent. J'aimerais qui vous êtes, vous dites que ce n'est pas un hasard que nous nous soyons rencontré et je pense le contraire. Vous êtes une jedi et moi une... sith, hormis la haine, il ne peut y avoir d'autres liens entre nous. Ah et... Merci d'être venue à mon aide tout à l'heure, même si j'aurais pu m'en sortir, vous avez été sympa de venir à mon aide alors que je vous avais fuis... C'est juste que...

*Je voulais vivre une journée de plus* C'est ce que pensa la jeune femme, mais elle préféra le garder pour elle. Sa vie ne regardait qu'elle... En bougeant son bras droit, elle se rendit compte qu'elle ne pouvait plus serrer le poing et elle sortit ses outils pour réparer son bras. Elle commençait à avoir l'habitude et c'était bien la seule chose qu'elle savait réparer... Elle vit le regard surprit de la jedi lorsqu'elle enleva son gant et montra son bras mécanique, elle ne put retenir un sourire légèrement amer :

-Cadeau d'un de vos compagnons. D'un côté je m'en sors pas trop mal, vu qu'il visait la tête... Bon eh bien, parlons, désolée je n'ai rien à boire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Lun 1 Avr - 20:37

[Pas génial, désolé ><]

Je suivis la jeune femme jusqu’à sa chambre d’hôtel. Je comprenais parfaitement que cela ne lui plaisait pas plus que cela, j’étais une Jedi, elle une Sith, ou du moins elle s’en rapprochait beaucoup … Une Sith très douée pour son jeune âge, si elle était aussi jeune que je le pensais, tout du moins. Moi-même, je faisais à peine trente ans alors que j’en avais le double, j’avais donc pour habitude de me méfier des apparences, sait-on jamais … Mais en sondant la Force, Leïla m’apparaissait aussi humaine que possible.

En entrant dans la chambre, mon regard parcouru rapidement les lieux. Je ne m’étais bien sûr pas attendue à une chambre cinq étoiles, nous étions tout de même sur Nar Shaddaa, mais ce n’était pas si mal que ça… Leïla n’avait pour ainsi dire que très peu d’effets personnels, c’était ce qu’on pouvait appelé voyager léger. Hochant la tête, je laissais la jeune femme filer vers la salle de bain afin de nettoyer sa blessure tandis que je m’asseyais sur le lit, jouant distraitement avec mon alliance, la faisant tourner autour de mon doigt.
A peine revenue de la salle de bain, la jeune femme se montra agressive, sans réelle raison. Je ne lui avais rien fais et tout dans ma posture montrait que ce n’était pas du tout dans mes intentions. J’étais assise, quelque peu voutée d’ailleurs, mes sabres lasers n’avaient pas bougés et se trouvaient toujours à ma ceinture … Mais quelque chose m’intriguais dans ce qu’elle venait de dire … « Je sais ce dont vous êtes capable les Jedi … » Je la laissais s’asseoir face à moi, la laissant continuer, plus calme cette fois-ci.

« Juste que ? »

Je me levais, doucement, et m’approchais d’elle, venant me poster devant elle, à genoux, afin de pouvoir observer son visage. Il me disait quelque chose, je l’avais déjà vu quelque part … Ces cheveux, ces yeux … Le bras mécanique … le déclic ce fit alors. Je savais où j’avais lus une telle description ! Les dossiers du Covenant, le rapport d’Exio … La Sith qu’il avait rencontré sur Tatooine.

« Je sais qui tu es, je sais ce que Maître Oblivarion t’a fais, j’ai lus le rapport. Tous les Jedi ne sont pas ainsi mais je comprends que tu puisses avoir des doutes sur moi étant donné ce qu’il c’est passé tout à l’heure … Mais je suis ici pour te faire une proposition. Je te l’ai dis, la Force m’a guidée jusqu’à toi … Tu n’es pas destinée aux ténèbres, tu peux choisir … et j’ai l’intime conviction que tu es capable de rependre le bien autour de toi. L’Ordre est près à te donner une chance, moi la première. Une nouvelle vie, une nouvelle famille … Nous protégeons les nôtres, tu seras en sécurité… Quand dis tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Sam 13 Avr - 23:52

Nemesis glissa légèrement sa main vers son dos où se trouvait son sabre laser lorsqu'elle vit la grande Maîtresse jedi s'approcher d'elle. Mais elle sentit bien vite qu'il n'y avait pas de menace dans son comportement et donc par de danger imminent. La jeune fille sentit son regard se poser sur elle, au départ elle regarda la jedi droit dans les yeux mais ne put soutenir longtemps son regard. Elle se sentait mal à l'aise d'être ainsi scrutée et se concentra sur son bras.

Sa main se serra sur son bras, la jedi savait qui était la jeune fille. Nemesis releva la tête pour lui demander comme elle savait, mais elle fut rapidement déçu. Arsenicia ne savait rien d'elle, ou disons qu'elle ne savait que très peu de choses, seulement sur ce que le jedi lui avait fait. Maître Oblivarion... Un nom qu'elle n'était pas prête à oublier, elle ne savait de lui que son prénom à la base, grâce à la grande maîtresse elle venait d'en apprendre à son tour un peu plus.

Elle écouta attentivement ce que la jedi lui proposait, cela résonnait encore dans les oreilles de Nemesis '' L'Ordre est prêt à te donner une chance... Une nouvelle famille... '' D'ailleurs elle ne put s'empêcher de murmurer ce dernier mot. Cela était même presque trop irréel pour la jeune fille, d'ailleurs elle ne le crut pas et commença à rire, puis elle se leva pour regarder par la fenêtre, toujours en riant. Un rire nerveux... Comment pouvait-elle croire la femme derrière elle ? Oh bien sûr, elle ne mettait pas en doute le fait que l'Ordre veuille bien l'accepter, la protéger et tout le tintouin, mais si seulement elle savait...

-Eh bien jedi, on dirait que vous avez fait tout ce chemin pour rien... La Force vous a sans doute guider pour achever le travail que votre camarade n'a pas pu finir... Moi appartenir aux jedis ? C'est

''Impossible'' Tel était le mot qu'elle s'apprêtait à dire, mais tant de choses depuis qu'elle était devenir un guerrier sith qui semblaient impossibles et qui se sont ensuite réalisé était revenu à son esprit et avait bloqué ce mot dans sa gorge. Elle posa une main sur la vitre, regardant les rues se vider, les gens se promener sans craindre pour leur vie. Nemesis aurait aimé être comme ses gens-là, mais elle ne le pouvait pas. Elle sentit la jedi se relever et rester immobile, la jeune fille soupira, Nicia ne partirait pas ou n'achèverait pas le travail sans explication et au fond d'elle, Nemesis se sentit obligé de lui dire la vérité.

-Votre proposition est très … Disons que j'aimerais croire tout ce que vous venez de dire, mais je ne peux pas, je n'y arrive pas. J'ai été élevée dans la haine, la souffrance et le mensonge. Au fils des années je me suis enfin libérée de ce mensonge, mais plus les jours passent, plus la haine prend le dessus. Je suis vouée aux Ténèbres car j'attire la mort, la souffrance, je suis douée pour tuer et quand j'ôte une vie je n'en éprouve aucune tristesse. Ma famille avait raison... Peu importe la voie que je choisis, peu importe mes efforts pour mener une vie paisible, la mort et la souffrance me rattrapent toujours.

La jeune fille se retourna, un voile de larme recouvrait ses yeux et elle eut un sourire triste en croisant le regard de la jeune femme.

-Et vous voulez vraiment que je rejoigne l'Ordre ? J'ai été élevée depuis mon plus jeune âge à tuer les jedis. Même si aujourd'hui je n'éprouve plus de haine vis-à-vis de vous, mis à part pour le découpeur de bras, j'ai encore le souvenir de ma tante... De mon ancien maître devrais-je dire, qui m'apprenait à tuer les vôtres et même si je n'en ai jamais eu l'occasion, j'entends encore sa voix qui résonne dans ma tête m'ordonnant de faire ce pourquoi je suis née disait-elle... Mais j'ai une question, comme puis-je faire le bien, alors que je ne suis douée qu'à faire le mal ?

Nemesis passa sous silence la protection qu'offrait la jedi. Car de tout ce qu'elle disait, cette partie était celle en quoi la jeune fille croyait le moins. Mais elle ne pouvait pas en vouloir à la jedi, après tout cette dernière ignorait qu'à cause d'Aquilus, toute sa famille maternelle la recherchait pour la tuer à cause de sa trahison ? Enfin, sa famille plus les autres siths bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Sam 18 Mai - 18:59

    Cette position n'était pas des plus confortables ni des plus ... enfin ... je n'avais pas l'habitude de me mettre a genoux devant qui que ce soit et alors que j'avais terminé de parler, que j'avais dis ce que j'avais à dire, j'avais en moi ce sentiment grandissant que... je la suppliais et ce n'était certainement pas ça qui allait m'aider. Ma proposition semblait tout de même l'avoir percutée, car son expression avait changé, elle avait même murmuré, plus pour elle-même, un simple mot.... « Famille ». Malheureusement, mon petit discourt ne l'avais pas convaincue, car elle se mit à rire, l'un de ces rires nerveux sans joie, avant de se lever et de se poster devant la fenêtre. Pour ma part, je me levais également, dominant de nouveau la jeune femme de toute ma hauteur. Un soupir franchit mes lèvres et alors que j'allais rajouter quelque chose, elle me coupa dans mon élan.

    J'écoutais en silence, mon regard d'abord posé sur les épaules de la jeune femme avant de fermer les yeux lorsqu'elle évoqua la possibilité que, peut être, j'étais là pour la tuer, pour terminer le travail d'Ombre d'Exio ... elle du sentir que je ne partirais pas comme cela, car elle reprit. Peu à peu, je comprenais pourquoi elle ne pouvait me croire, pourquoi tout cela semblait si irréel. J'avais beaucoup de mal à me mettre à sa place, mais en faisant quelque effort je parvenais tout de même à saisir et comprendre son point de vue. J'éprouvais de la peine pour elle, j'aurais aimé pouvoir l'aider... elle ne semblait pas si perdue dans les ténèbres, après tout... lorsqu'elle se retourna, je croisais son regard remplit de larme et son sourire triste, ce qui me laissa sans voix. Tant de chagrin, de douleur... dans une personne si jeune. Je sentais également qu'elle ne me disait pas tout, mais je ne pouvais pas la forcer à me parler de ce qu'elle préférait garder pour elle.

    Lentement, je m'approchais donc et me postais près d'elle, mon regard passant à travers la fenêtre pour observer la ville. Nar Shaddaa n'était pas le lieu le plus calme que je connaissais ... Mais la petite Coruscant semblait très calme aujourd'hui, c'était même une sensation étrange.


    « J'ai 74 ans et ma fille presque 50. Elle a était une Jedi, par le passé, puis elle a sombré. Fait d'horrible chose... J'aurais dû la tuer, l'Ordre le voulait, mais j'ai préféré désobéir ... je voulais qu'elle ait droit à sa seconde chance, alors j'ai coupé son lien avec la Force et effacée une partie de ses souvenirs. Aujourd'hui, elle fait de nouveau partie de l'Ordre, elle est bien entourée, nous nous occupons d'elle ...nous lui réapprenons ce qu'elle a oubliée. Elle a fait le mal pendant de très nombreuses années, mais aujourd'hui elle est là pour réparer ses erreurs et faire le bien. »

    Je me tournais vers la jeune femme, mon regard scrutant le sien. J'espérais que lui parler de Kyla l'aiderait à me croire, si bien sur elle croyait à mon histoire. Après quelques minutes de silence, je repris, car elle ne semblait pas décidée à me répondre, comme perdue dans ses pensées, en train de se battre contre sa conscience.

    « Je ne peux pas te forcer. Je te laisse le choix, ma proposition tient toujours. Le jour où tu voudras essayer de changer... je le saurais, et je viendrais à toi... sauf si la guerre me prend avant.»

    Esquissant un maigre sourire, je posais ma main sur son épaule, pressant doucement celle-ci, avant de tourner les talons. Les paupières closes, je me dirigeais vers la sortie tout en espérant qu'elle me rappelle ... mais j'avais moi-même du mal à y croire, à présent. Elle avait besoin de temps pour réfléchir, surement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   Ven 31 Mai - 23:10

Nemesis fut touché quand elle vit le regard de Nicia, cette dernière avait de la peine pour ce que la jeune fille avait subit, comme si elle comprenait ce que ressentait la jeune fille. C'était étrange, Nicia était bien la première personne à se soucier de l'ex-sith... D'ailleurs, quand elle vit son regard, Nemesis comprit, elle comprit que tout ce qu'avait dit la jedi n'était que la vérité, qu'elle voulait vraiment l'aider et lui offrir une meilleure vie, une vie qu'aurait souhaité les parents de la jeune fille...

Nicia s'approcha doucement de la jeune fille et regarda au dessus de son épaule observant la ville. Elle prit à nouveau la parole et surprit la jeune fille en lui annonçant son âge... 74 ans ! Elle avait l'âge d'une grand mère et faisait à peine la moitié de son âge, mais ce ne fut pas la chose qui surprit le plus la jeune fille, elle lui raconta en bref, l'histoire de sa fille qui avait basculé du Côté Obscur avant de retourné à la lumière. Sans doute avait-elle dit cela pour convaincre la jeune fille de ses bonnes intentions et lui montré que malgré le fait qu'elle ait été une sith, les jedis seraient prêt à lui ouvrir les portes.

-Vous ne faites vraiment pas votre âge vous savez... Votre fille a de la chance d'avoir une mère comme vous...

Sa mère elle, malgré tout son amour pour sa fille, n'avait pas pu se montrer assez forte pour se battre contre sa peur et avait succombé à cette dernière. Nemesis se retourna une nouvelle fois, son visage tourné vers la rue les larmes coulant sur son visage tandis que les souvenirs souriant de sa mère refaisait surface...

Elle pensait encore à l'offre de la jedi... Suivre la voie de la Lumière, avoir une vie où elle n'aurait plus peur, où on l'accepterait et où elle pourrait mener une vie beaucoup plus paisible... Quand elle avait retrouvé la mémoire, elle s'était souvenue que plus jeune, elle voulait devenir jedi comme son père... Mais elle doutait... Elle avait trop peur pour accepter l'offre...

Arsenicia mit sa main sur l'épaule de Nemesis en lui disant qu'elle pouvait prendre son temps pour réfléchir à sa proposition et que dès que la jeune fille se sentirait prête, elle le sentirait et viendrait la chercher, sauf si la mort ne la frappait... Puis elle fit demi-tour, Nemesis ne la retint pas, elle était trop perturbée pour faire quoique ce soit. Elle entendit la porte s'ouvrir et se fermer, elle était enfin seule. Peu après le départ de Nicia, la jeune fille alla s'asseoir sur son lit et sortit la photographie de ses parents. Les larmes coulèrent de plus bel tandis que ses pensées s'éclaircissaient, être jedi, ce n'était pas si horrible que ça et les paroles de Nicia étaient ancré dans sa tête ''Une nouvelle vie, une nouvelle famille''... Tout ce dont rêvait Nemesis depuis qu'elle avait apprit la vérité.

-Aaahhh !!! Mais bon sang qu'est ce que je dois faire ?!!!

Elle prit le sabre de son père, s'agenouilla et médita. Elle se plongea dans la Force, afin de trouver la solution à son problème et ladite solution se présenta sous la forme d'une vision de force. Nemesis n'avait jamais vu l'avenir via la Force, elle ne voyait que le passé et pourtant, cette fois-ci elle vit ce qu'elle pensait être l'avenir. Elle se vit plus vieille, plus belle et une aura de lumière l'entourait, elle était entourée de personne qui semblait l'apprécier, puis elle vit son ventre, elle portait la vie en elle et elle comprit. En choisissant la lumière, elle connaitrait le bonheur, elle ne serait plus jamais seuel, en continuant dans la voie dans laquelle elle était, elle ne connaitrait que la mort et la souffrance. C'était une telle évidence, qu'elle sauta hors du lit, prit ses affaires et se rua hors de la chambre en espérant qu'il ne serait pas trop tard. Elle courut aussi vite qu'elle put, se dirigeant vers le spatioport, espérant de toutes ses forces que Nicia n'était pas encore partie.

Elle couru une dizaine de minutes, elle était complètement essoufflée, mais elle arrivait à destination. Elle était à une cinquantaine de mètre quand elle la vit. Elle se dirigeait lentement vers le spatioport et remercia le ciel qu'elle ne se soit pas encore partie.

-NICIIIIIAAAAAA

Elle avait les poumons en feu, mais elle réussi à crier son nom et à la faire se retourner, elle avança rapidement, mais elle était trop épuisée pour courir. Elle arriva rapidement à ses côtés, elle reprit mon souffle puis une fois qu'elle se sentit capable d'aligner une phrase, elle se redressa et regarda la jedi :

-Je veux... Je veux une nouvelle vie, j'en ai assez d'avoir peur que chaque jour puisse être mon dernier... Je suis prête à vous suivre, mais à une condition. Promettez-moi que les autres... Les jedis... Promettez-moi qu'il n'essayeront pas de me tuer et que vous ne vous servirez pas de moi...

Nemesis n'avait pas peur de Nicia, elle ne comprenait pas très bien, mais elle avait confiance en elle, elle sentait que cette dernière ne la trahirait pas. Cependant il restait une ombre au tableau...

-Mais vous devez savoir une chose sur moi, ils me recherchent, la famille de ma mère, ils pensent que je suis une traîtresse et n'auront de cesse de vouloir me tuer. Pour commencer une nouvelle vie... Je dois d'abord mourir...

Elle ne savait pas encore comment, mais elle devait mettre en scène sa mort, ainsi sa famille et les siths la laisseront tranquille. Elle y avait déjà pensé auparavant, mais n'avait jamais essayer. Elle ne savait pas comment s'y prendre... Elle espérait que la grande maîtresse pourrait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alliance forcée [PV: Arsenicia] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: