Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mer 13 Mar - 15:05

La Vallée des Seigneurs Noirs est la branche la plus fameuse de la Nécropole Sith un lieu où sont été inhumées les momies des plus grands Seigneurs des Sith de l'Histoire ainsi que leurs trésors les plus secrets et leurs savoirs. De nombreux temples imposants y ont été construits, à même la roche des falaises alentour. Autant de richesses incommensurables qui appâtent les pillards ; mais les meutes de Tuk'ata, aidés par des hordes d'insectes Pelkos, d'autres créatures redoutables et de pièges machiavéliques, protégent les lieux sans relâche. Sans compter les esprits des gardiens de ce monde, qui viennent eux aussi leur prêter main forte...

Mais lorsqu'il s'agit de découvrir de nouveaux moyens de vaincre leurs ennemis ou pour accroître leur soif de connaissances les Sith savent braver le danger. Ainsi Darth Revan, Bane, Palpatine et même le Seigneur Krayt ont visité les tombeaux qui composant la Vallée des Seigneurs Noirs. Mais désormais c'est une génération de nouveaux Sith qui doivent montrer leur valeur pour atteindre leur but : l'Arsenal Secret du One Sith. Cet Ordre, aujourd'hui disparu avec son principal chef de file, est le principal fondateur des Sith modernes. Et comme toute force unifiée et utilisateur du Côté Obscur il a construit de nombreuses armes, des machines de guerre destructrices qui serviront bien le Seigneur Sith auto-proclamé Darth Nelius et ses fidèles dans sa soif de conquête et de guerre.

Ainsi les Sith loyalistes se sont préparés longuement et envoyer une équipe d'éclaireurs, composés d'excellents guerriers et soldats, dans les ruines du tombeau où se trouverait, selon les données recueillies par les explorateurs de Nelius, les caches d'arme laissées par le One Sith avant sa mystérieuse disparition. Mais la petite troupe s'est retrouvée séparée de ses soldats, qui ont pour la plupart étaient tués. La dernière communication avec les Sith s'est faite quelques jours plus tôt où leur chef, dernier survivant de la petite force d'expédition a annoncé la présence de nombreux pièges, pour la plupart mortel. La transmission fut coupée lorsque qu'une mystérieuse créature a tué le Seigneur Sith.

Et les espions des Dissidents en étaient au courant. Avec l'aide du réseau mobile et réactif du Culte de la Symphonie leur Imploratrice avait été rapidement au courant par ses hommes. Ainsi elle avait réuni autour d'elle plusieurs de ses hommes et de ses femmes. Ensemble ils avaient monté un plan : découvrir cet arsenal Sith était une aubaine pour les dissidents Sith qui y gagneraient beaucoup peut être même assez pour terrasser l'ennemi : Darth Nelius. C'est ainsi que vaillamment Styxana Mirkwind et son apprenti Ness Skytor ont échappé au cordon de sécurité qui protège Korriban et rejoint une des leurs, Kialani Benkaan, sur les hauts monts qui surplombent la Vallée des Seigneurs Noirs. Les premiers Sith qui avaient cherché les caches d'armes étaient passé par les tombeaux, et y avaient perdus la vie. Les membres du culte se montreraient mieux équipé et surtout plus prudents. C'est pourquoi ils passeraient par les profonds réseaux de grottes, évitant ainsi les pièges qui protègent les corps des Seigneurs de la Sith.

Peut être était ce l'effet de la chance ou de la Force mais les Dissidents n'eurent aucun mal à pénétrer dans les sombres cavernes de Korriban et y rencontrèrent peu d'ennemis. Mais ils sentaient le Côté Obscur qui imprégnait ces lieux et surtout les cadavres qui parfois jonchaient le sol. Certains semblaient très vieux, d'autres plus récents. Quelque chose de sombre vivait en ces lieux. Mais leur premier obstacle ne serait pas cette étrange créature qui vivait dans les profondeurs des grottes. Non c'était un amas de rochers qui leur barrait la route. En soi ces roches n'étaient pas un problème à déplacer mais c'était le piège qu'il cachait. Un réseau de fils montrait clairement aux Sith que si ils déplaçaient les rochers la galerie s'effondrait sur elle même. Il allait falloir faire preuve d'adresse et d'utiliser avec talent la Force pour réussir à passer ce piège.


[Nota Bene : Les explosifs sont placés dans la roche et retenus par d'excellents adhésifs de plus ils sont très instables. Les roches sont placées sur des capteurs de pression. Cependant la machine permettant de les régler se trouve de l'autre côté de l'amas de roches (les Dissidents peuvent l'apercevoir)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Ven 15 Mar - 23:25

    Styxana Mirkwind avait un mauvais pressentiment sur la suite des évènements à venir. Cela ne concernait pas son avenir proche ou lié à ce qu’elle avait découvert dans sur Korriban, mais c’était un peu plus lointain sans qu’elle ne puisse pour autant affiner sa vision. L’Imploratrice de la Force fut tirée de ses pensées lorsqu’un Tuka’ta sauvage surgit de derrière un rocher pour bondir sur elle non sans avoir au préalablement grogné. Avant même que quelqu’un ne puisse réagir, la chagrienne usa de la Force pour l’immobiliser dans les airs et le renvoyer contre le rocher avec une puissance telle que le choc avait fissuré le bloc rocheux derrière lequel la créature avait surgi. Tâché du sang noir de la bête, il était évident que sa boite crânienne n’était plus qu’une purée mêlant fragments osseux et cervelle. Ce n’était pas tant la puissance des pouvoirs de Styxana qui surprenaient, c’était surtout le calme et l’insolente facilité avec lesquels, elle les avait déployés pour mettre le Tukat’a hors d’état de nuire.

    C’était déjà le quatrième seulement qu’elle venait d’abattre alors qu’elle et les deux personnes l’accompagnant s’approchaient du réseau de cavernes du tombeau. Ces créatures agressives mais peu rusées se jetaient sur tous les imprudents qui se perdaient dans cette vallée. A vrai dire, Styxana avait à chaque fois pris de vitesse ses deux alliés dès qu’un Tuka’ta s’approchait d’eux. Oui, Styxana n’était pas venue seule. Dès que l’un de ses espions lui avait parlé de la découverte d’armes appartenant au One Sith de Darth Krayt, la Dame Noire de la Sith avait fait appel à deux personnes d’importance à ses yeux : Kialani Benkaan son amie et lieutenante –pour ne pas dire garde du corps- ainsi que son apprenti Ness Skytor. Ce dernier avait suivi un entrainement assez poussé et accéléré afin qu’il puisse rattraper son retard, et malgré les dangers qu’une excursion dans un tombeau Sith pouvait représenter, Styxana pensa qu’il pouvait s’agir d’un véritable test afin de jauger les efforts de son disciple en situation réelle. La chagrienne lui avait même confié un sabre laser pour l’occasion et au cas-ou il venait à tomber sur un loyaliste. La Dame Noire de la Sith n’avait nullement l’intention de défier ouvertement Darth Nelius qui, selon ses sources serait sur place : elle comptait surtout prendre son rival de vitesse afin de mettre la main sur les armes enfouies dans ce tombeau. Mais si jamais l’affrontement devait être inévitable, dans ce cas, elle ferait tout son possible pour vaincre le Sith’Ari, ses suivants, et prendre le contrôle de l’Ordre Sith.

    La chagrienne s’était équipée de son armure mandalorienne sans casque ainsi que de ses armes habituelles. La seule différence concrète était qu’elle arborait une bure de couleur blanche, ce qui en soit, était une surprise pour une Sith de son rang. Mais l’intérêt était purement stratégique : le blanc était une couleur visible, ce qui voudrait dire que Styxana jouerait littéralement le rôle de leurre tandis que Kialani profiterait de ça pour frapper ses adversaires sur les flancs ou dans le dos. Qui plus est, faire ainsi de Styxana une cible aussi visible ne rendrait la Codru-Ji que plus féroce pour la défendre… du moins c’était ce que pensait la chagrienne.
    Silencieuse et menant ses deux équipiers à destination, la Dame Noire avait soigneusement planifié son action. Une fois l’arsenal découvert, elle ferait appel à l’équipe deux restée en retrait et disposant d’un cargo et d’un petit équipage de droïdes pour piller littéralement la cache d’armes une fois le chemin dégagé. Ils n’auraient pas beaucoup de temps, alors les membres du Culte de la Symphonie allaient devoir agir vite, emporter le maximum de matériel –voire le plus précieux- et quitter les lieux avant de tomber sur les loyalistes Sith.

    La mission était risquée, mais la chagrienne avait bon espoir de la réussir. Il en dépendait de la survie de son culte, et dans le pire des cas, elle s’était procuré quelques explosifs afin d’ensevelir la cache d’armes si jamais Darth Nelius et ses sbires venaient à mettre la main dessus. Si Styxana ne pouvait avoir son dû, alors ni elle, ni le Sith’Ari ne les aura.

    Darth Calisomnus perdue dans ses pensées se laissait guider par le plan qu’on lui avait confié. Celui-ci menait à travers un véritable réseau de grottes dans lesquelles, il serait très aisé de se perdre. Même si elle venait à perdre ce plan précieux, Styxana savait –ou du moins supposait- qu’elle pourrait se servir du flair de la Codru-Ji pour ne pas finir égarés dans ce tombeau, et les grottes avoisinantes. Le plan conduisait seulement jusqu’au tombeau, passé ce cap, ils seraient obligés de marquer leur chemin dans le plan afin de pouvoir se repérer.
    Enveloppés dans les ténèbres des cavernes, les trois Sith évoluaient en silence et d’un pied leste. La pâle lumière de leur équipement leur dévoilait alors plusieurs cadavres jonchant le sol de leur sentier de fortune, certains semblaient dater de quelques mois tandis que d’autres étaient là depuis bien longtemps si l’on se fiait aux ossements sur lesquels, il ne restait plus le moindre morceau de chair. L’atmosphère avait quelque chose d’inquiétant, et Styxana pouvait sentir la présence du Côté Obscur de la Force en ces lieux. Elle se demanda intérieurement si un quelconque esprit ne les surveillait pas, mais chassa rapidement cette pensée lorsqu’elle arriva en face d’un bloc de rochers –sans doute le résultat d’un éboulement- barrer la route des Dissidents Sith. Styxana observa rapidement la situation et vit alors des explosifs reliés par des câbles parcourir la grotte. C’était certain, une explosion condamnerait certainement les dissidents au trépas.

    Observant méticuleusement la situation, la chagrienne remarqua une ouverture étroite –trop étroite pour que l’un d’entre eux tente de s’y introduire- mais suffisante pour pouvoir observer une machine semblait réguler un dispositif de pression disposé sous les rochers. Sans doute y avait-il ici, un moyen de dégager le passage en usant la Force après avoir, au préalable, désactivé le dispositif ? L'Imploratrice expliqua à ses compagnons.


    - Ne touchez pas aux rochers. Ils sont reliés à des explosifs par un système de capteurs de pression et j'ignore si ceux-ci sont très sensibles ou non. A travers cette ouverture, j’aperçois sans doute la machine qui doit gérer cela. Je vais… tenter de réduire la sensibilité des capteurs aux maximums, voire de les désactiver complètement pour qu’on puisse ensuite, en douceur, déplacer les rochers par la Force. S’il ne s’agit pas de cela… eh bien…

    Styxana Mirkwind ne termina pas sa phrase. La chagrienne ferma les yeux et visualisa la machine dans son esprit et se concentra, elle prenait des risques. Tendant son bras gauche vers les commandes, elle invoqua la Force afin de réduire la sensibilité des capteurs, puis de les désactiver et ainsi, séparer le détonateur de la charge explosive : tactique classique quand il s’agit de désamorcer une bombe. La seule crainte de la chagrienne était de savoir si oui ou non, il y avait une sécurité qui activait les explosifs au cas ou ceux-ci étaient désactivés. Tout doucement, elle était attentive aux sons ou moindres bruits suspects pouvant annoncer un éventuel piège ou un compte à rebours caché...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Sam 16 Mar - 1:31

Comme à son habitude, elle n’avait dit le moindre mot. Quand sa protégée lui avait dit qu’elle devait la suivre dans un tombeau datant de temps anciens, Darth Acies n’avait posé aucune question. Elle s’était levée, avait ramassé son sac et avait suivi. Darth Acies vivait selon le principe que si on ne peut l’emporter avec soi, ce n’est pas réellement utile. Une philosophie que plusieurs qualifieraient de discutable mais on ne change pas les gens, après tout. Pleinement équipée pour cette escapade, elle eut le déplaisir d’apprendre que l’apprenti de sa protégée serait aussi du voyage. Fondamentalement, elle n’avait rien contre le jeune Ness Skytor, loin de là. Darth Acies se méfiait tout simplement de tout et de tout le monde. Pouvait-on l’en blâmer? Pas au vu de sa formation. Espionnage, assassinat, reconnaissance… Fait pour les solitaires.

Durant le voyage entre leur point de départ et ce fameux tombeau, Darth Acies avait tourné son attention sur les menaces autres que la faune locale. Que sa protégée pourfende les bestioles produites et perverties par cette détestable planète ne la dérangeait en rien. En fait, il aurait été erroné croire que Darth Acies considérait Styxana comme incapable de se défendre. Oui, la Codru-Ji protégeait la Chagrienne mais protéger ne veut pas dire dorloter. À ses yeux, que l’Imploratrice garde la forme et des aptitudes de combat aiguisées était tout à son avantage. Si on ne peut se défendre seul, un garde du corps devient alors une sinistre farce : c’est alors se fier aux autres pour se protéger soi-même… Sans en être capable. Son maitre le lui avait mainte fois répété que si on ne peut se protéger soi-même, on ne peut espérer grand-chose de la vie, cet éternel combat.

Tous les sens aux aguets, la Codru-Ji cherchait à détecter la présence des loyalistes. Ils seraient considérablement plus dangereux que n’importe quel sac à puce ou autre grotesquerie de cette planète. Il y avait une différence fondamentale entre un être semi-intelligent et un être intelligent. Remarquez que… Les Siths étaient des animaux, juste qu’ils étaient un poil plus retords que les Tukat’a. Éviter la confrontation serait plus logique mais bon, cette option ne se présente pas toujours. Pourquoi perdre son énergie à se battre dans un affrontement direct quand il est considérablement plus simple de frapper par derrière? Ce que les uns qualifiaient de lâche, elle qualifiait cela de pragmatique. La dépense en énergie, les risques… Tout abondait en son sens. Nul besoin de se casser la tête quand on peut faire les choses avec efficacité.

Quand enfin ils arrivèrent à destination, la Codru-Ji ne put s’empêcher que d’éprouver un très mauvais pressentiment… Qui n’alla pas en décroissant lorsqu’ils croisèrent plusieurs cadavres. La fraicheur de certains d’entre eux dénotait le danger de l’endroit. Ce qui la dérangeait, c’était que la cause de leur trépas n’était pas visible. S’il n’en avait tenu qu’à elle, elle aurait passé un temps considérablement plus long à observer leur environnement immédiat. Qui dit cadavre dit danger et ce danger-là risquait d’être plus coriace qu’un simple prédateur. Il allait falloir faire plus que porter attention. Tous les sens de la Codru-Ji lui soufflaient que quelque chose clochait et pas qu’un peu. Elle était très attentive au sol : l’endroit étant vraisemblablement peu aéré, les traces des précédents visiteurs offriraient de précieux indice à la Codru-Ji.

Cela menait à un problème d’une toute autre nature : ils laissaient des traces. Or, si l’Ennemi était derrière plutôt que devant, il les suivrait à la trace sans faire le moindre effort. Ça, ce n’était pas pour lui plaire en tout cas. Elle pouvait camoufler son passage mais pas celui des deux autres. Elle n’avait pas le temps, vu l’allure à laquelle ils allaient. Cette précipitation leur serait épouvantablement nuisible. Oui, il y avait une certaine urgence quant à arriver les premiers mais cet empressement leur faisait perdre de vue des choses qui autrement leur sauterait au visage. Heureusement, ici, on parlait du sens figuré du terme. Quoi que… En territoire sith, on ne sait jamais… Bref, ce manque de prudence élémentaire la dérangeait. Il y avait une différence entre être aux aguets et faire vraiment attention. Il y avait une raison pour laquelle cette cache était encore là.

Évidemment, faire part de ses impressions à haute voix à l’Imploratrice serait sans doute une perte de temps. La Chagrienne était une épouvantable tête de cochon et quand elle avait une idée en tête, elle ne l’avait pas ailleurs. De toute façon, nul besoin de le dire : Styxana pouvait très facilement percevoir le mécontentement de sa garde du corps. Ce n’était pas tant qu’elle était fâchée après sa protégée. Juste que le fait de prendre des risques inutiles lui paraissait terriblement amateur. Or, elle était une professionnelle et ce genre de mentalité ne lui convenait absolument pas. On ne se refait pas. Marchant dans un silence absolu, elle prenait note de chaque petit détail, mémorisant sans manquer un grain de poussière les lieux. Ainsi, au retour, si quelque chose avait changé… Elle le saurait. On a tort de vouloir se rappeler les choses approximativement.

Le trio arriva devant ce qui semblait être un éboulement mais que les sens aguerris de la Codru-Ji identifièrent comme un piège. C’était sournois ce truc… Et en même temps un peu trop facile pour son goût. Si le panneau était là, bien en évidence, c’était parce qu’il y avait une entourloupe quelque part. Ne serait-il pas plus simple de se créer un chemin en découpant la roche? Ce serait plus long mais contourner l’obstacle était souvent plus judicieux que de passer au travers. Qui plus était, ce dispositif était trop bien entretenu à son goût. Avec le temps et surtout sur un monde aussi traitre, le dispositif aurait dû se déclencher, avoir une panne, éprouver une difficulté quelconque. Restait à savoir si ce piège était partie intégrante des défenses initiales ou d’un précédent visiteur. Cela ne collait pas avec la logique des Siths. Pourquoi?

N’importe quel novice usant de la Force aurait pu désactiver le panneau de commande. S’il s’agissait alors de décourager les non utilisateurs de la Force, pourquoi se donner tant de mal? Une main sur son sabre laser, la Codru-Ji attendait de voir la suite des événements. Il y avait toujours plus à une situation que ce que l’on voyait. En ce moment, c’était cet « invisible » que cherchait à saisir Darth Acies. Le vrai piège ne devait pas être loin. Elle pouvait le sentir. Pour l’heure, elle ne pouvait faire qu’une chose : veiller de près à la survie de sa protégée. Ensuite? Continuer cette tâche et essayer de trouver une logique dans les défenses de cette cache d’arme. Les Siths, après tout, ne laissent jamais rien au hasard… Cette sinistre farce ne tarderait pas à leur en faire voir de toutes les couleurs. Elle en avait l’absolue certitude… Son instinct le lui criait…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Dim 24 Mar - 12:32

Citation :
Piège : dispositif destiné à tromper ou attraper quelqu'un ou quelque chose.


Mais dans ce cas là le piège était destiné à emporter la vie des hommes et des femmes passant par là. A attraper leur mort pour être précis et à tromper leur vie. Lorsque la Force toucha les touches un système vieux de plusieurs années se déclencha et une minuscule étincelle de la fée électricité passa à travers les câbles en cuivre. Elle passa par les capteurs de pression qui se désactivèrent dans un léger sifflement, preuve que leurs circuits se relâchaient. Puis elle les quitta, les laissant définitivement éteint pour passer à travers les fils, qui brûlèrent à la suite de l'électricité et par leur vieillesse puis la petite étincelle toucha un détonateur et un hologramme jaillit sur les rochers, il restait moins de deux minutes avant l'explosion des bombes et surtout l'éboulement d'une partie de la galerie. Mais à la grande surprise des Sith une explosion, minime se fit entendre et une partie de la barrière de rochers s'écroula, laissant libre la passage pour les Dissidents qui s'y engouffrèrent. Une alarme sonore, grave et sourde, résonna, augmenta lentement tandis que le chrono défilait, insaisissable comme le vent. Éternel temps que jamais l'on ne pourra rattraper. Sauf en courant très vite.

Et c'est ce que firent les trois Sith. Une onde de choc se fit entendre et souleva la poussière tandis que le fracas des roches se brisant sous la surpression des gaz se faisait entendre. L'air déplacé, à plusieurs kilomètres par seconde tout de même, les toucha, faisant trébucher les Sith et des jurons s'élevèrent tandis qu'un souffle d'air chaud soulevait les capes et les cheveux. Ils avaient beaucoup de chance que la galerie ne se soit pas écroulée sur eux seuls. Et surtout qu'il n'y ait guère eu de débris, chauffés à plusieurs centaines de degrés et dont l'expulsion dans un espace aussi réduit les aurait très certainement tué. A moins qu'un des utilisateurs de la Force n'ai eut l'intelligence de lever un bouclier de Force, chose fortement probable. Dans leur course effréné les explorateurs venaient d'arriver dans une grande salle, naturelle. Des ombres se déplaçaient attestant de créatures. Amicales ? Peu probable dans les profondeurs de Korriban. Un sombre bruit retentit, un pas pesant et lourd mais aussi une voix chantonnant un air Corellien d'une voix sonore et grave.


"Oh ma belle je viendrais te voler à tes parents ! Je t’emmènerais dans les bars et nous dégusterons la bière de notre planète en la célébrant ! Puis sous la luuuuuuune de Corellia ta fleur sera percée et je serais un homme comblé. Oh ma belle..."

Quelle surprise ne fut pas de découvrir un homme, en bure noire entrer dans la salle. Mais ce qui était encore plus étrange c'est le grand Terentatek qui le suivait, d'un pas docile la tête se balançant au rythme de la mélodie. L'homme était décharné et la partie gauche de son visage était recouverte de sang séché. Ses mains, squelettiques, sortaient de ses mains et étaient tatoués de mots Sithesse. Un sabre laser pendait à sa ceinture et dans son regard, d'un bleu sauvage, brillait la folie. Il chanta à nouveau et plusieurs Tu'kata apparurent devant lui et se frottèrent à ses jambes.

"Ah mes petits ! Quel plaisir de vous voir... Par le Sith'Ari lui même vous m'avez tant manqué. Vous êtes de si bons compagnons qui défendez la demeure du Maître. Attendez que vois je ? Des invités ! Ils veulent ma bête ma compagne ! Ils veulent la tuer. Défendez moi mes chéris !"

Les Tuka'ta grondèrent et s'élancèrent vers les trois Sith tandis que le Sith montait sur le cou de sa grande créature, sa chérie. Et chose surprenant cet homme avait fait parti de l'expédition mené par les loyalistes. Il semblait avoir changé de camp, de son plein gré ou non. Mais peut être l'Imploratrice pourrait le sauver de sa folie et le faire parler pour apprendre ce qui allait arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mar 26 Mar - 13:09

    Styxana Mirkwind n’avait pas vu le piège venir, et rapidement s’élança au travers du passage au travers des rochers, formé par une petite explosion. Deux minutes, se retournant vers ses acolytes, la Dame Noire s’écria :

    - COUREZ !

    Sans attendre de réponse, elle commença sa longue course souterraine, ouvrant également la marche au creux de la galerie. Courant sans regarder derrière elle, les jambes puissantes et musclées de la chagrienne lui permirent d’accomplir de longues foulées et pour mettre entre elle et les bombes un maximum de distance possible. Il n’y avait aucune seconde à perdre, aucune erreur à commettre.
    La Dame Noire de la Sith avançait ainsi à toute allure sans trop s’essouffler : quand on s’est entraînée régulièrement avec des mandaloriens durant sa jeunesse et que l’on continuait à entretenir son corps une course pareille était plutôt simple, si l’on excluait tous les petits obstacles pouvant se dresser entre vos pieds et le sol. Comme des petits débris ou ossements voire petits rochers sur lesquels, il était aisé de perdre l’équilibre. C’était pour cela que Styxana gardait un œil attentif sur le chemin qu’elle s’était tracée mentalement : évitant soigneusement tout obstacle pouvant la faire chuter. Dans le même temps, Darth Calisomnus comptait les secondes qui s’écoulaient jusqu’aux fatidiques deux minutes qui sonneraient bientôt, la destruction de leur point d’entrée. Qu’importe, le plus important pour l’instant était de ne pas finir enseveli sous les décombres.
    Dans les trente dernières secondes qui restaient, la Dame Noire accéléra la cadence, allant même jusqu’à faire de petits bonds de Force pour mettre davantage de mètres entre elle, et l’explosion, prenant ainsi de l’avance jusqu’au moment ou un bruit assourdissant venu de derrière elle atteignit ses oreilles.

    Propulsée vers l’avant de la galerie et dans un vent infernal, le corps de la chagrienne fut littéralement balayé par le souffle de l’explosion, perdant l’équilibre elle fut portée jusque dans une pièce accessible grâce a un trou reliant le tunnel au reste du complexe souterrain Sith. Styxana se réceptionna sur le sol rapidement à l’aide de ses réflexes et vit alors Ness Skytor et Kialani Benkaan la rejoindre de la même façon : en étant projetés. Une fois derrière elle, la Dame Noire de la Sith invoqua la Force afin de créer un bouclier de fortune projetant ses camarades contre les éventuelles projections de rochers qui, lancés à cette vitesse seraient sans doute capables de percer une armure.
    Lorsque le grondement de tonnerre eut fini, Styxana souffla un coup comme pour se remettre de l’effort fourni par cette course contre la montre puis aida Kialani ainsi que son apprenti à se relever. D’un geste circulaire de la tête, Darth Calisomnus observa ou elle se trouvait : une pièce du complexe qu’elle comptait visiter. Celle-ci était sombre, mais la pénombre ne dérangeait pas Styxana qui préféra se fier à la Force plutôt qu’à son regard azur.


    - Je crois que nous aurons sans doute des difficultés pour évacuer les armes que nous trouveront. Cette fois-ci il n’y a aucun doute : nous allons devoir affronter les loyalistes du Sith’Ari pour sortir d’i…

    Darth Calisomnus n’acheva pas sa phrase car elle décela une présence dans cette salle remplie de noir. Des ombres glissaient ici et là et la Dame Noire de la Sith s’empara immédiatement de son sabre laser sans toutefois l’activer. C’est alors qu’un bruit de pas lourd et oppressant se fit entendre, rythmé sur une chanson que la chagrienne ne connaissait pas. Sur ses gardes c’est alors qu’elle vit une silhouette vêtue de noir apparaître dans l’encadrement d’une porte.
    Celle-ci était suivie par un Terentatek domestiqué par ce sinistre individu. Celui-ci sembla étonné de voir se trouver ici trois Sith et se permis même de mentionner le Sith’Ari. Par déduction il devait certainement s’agir de l’un des éclaireurs de Nelius ayant finalement succombé aux énergies ténébreuses régissant ce lieu obscur. Sans autre forme de procès, il lança ses créatures à l’assaut. Styxana Mirkwind d’un ample geste de la main déchaina la puissance du Côté Obscur sous la forme d’une pluie d’éclairs de Force qui touchèrent tous les Tuka’ata et les renvoyèrent écraser leurs squelettes contre les parois rocheuses du complexe.
    La lame écarlate du sabre laser de l’Imploratrice de la Force s’activa, illuminant le visage bleu pâle de la chagrienne d’un reflet rougeâtre inquiétant. Celle-ci comptait visiblement ne pas perdre davantage de temps avec l’un des pions déchu de Nelius. Et il était évident qu’elle allait bien tailler en pièce les créatures l’accompagnant.


    - Je me charge de ce fou. Je vous laisse le Terentatek.

    Lança t’elle sans en dire davantage et d’une voix sèche. Invoquant à nouveau la Force, Styxana Mirkwind désarçonna le Sith de sa monture et le projeta contre le sol. D’un geste vif, elle bondit vers son adversaire, sabre à la main avec la ferme intention de mettre fin à ses jours. Alors qu’elle s’apprêta à le frapper, sa lame fut parée par l’arme de l’ennemi. Face contre face, la chagrienne dominait l’humain de par sa taille et elle lança alors d’une voix ne laissant aucune place à la négociation.

    - Tu n’es pas de taille face à moi. Cependant je peux être bien plus compréhensive que le Sith’Ari. Dis moi ce que renferme ce tombeau, et j’épargnerai ton existence… Je peux te libérer de tes chaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mar 26 Mar - 17:23

Pas un son. Pas le moindre son. Le piège, l’explosion, l’urgence de mettre le plus de distance possible entre leur point A et l’inconnu. Darth Acies n’avait pas bronché. Ce fut à peine si elle laissa entendre un reniflement pour souligner cet inconvénient. Comme à son habitude, elle était complètement imperméable à tout ce qui se passait. Que les autres paniquent. Son esprit à elle était tourné sur l’analyse de la situation. Pas le temps de commencer à perdre le contrôle de ses nerfs ou de manifester une émotion pour si peu. De par la nature de sa formation, elle était habituée à ce genre de choses. Les situations mortelles, cette fenêtre infime où vous devez agir pour survivre, tous ces moments où la moindre hésitation, la plus petite émotion cause un ralentissement qui vous sera sans doute fatal… Classique. Routinier. Banal.

Pour quelqu’un se considérant comme déjà mort, regarder cette vieille connaissance en face n’était pas le genre de chose qui l’incommodait. On pouvait avoir peur oui mais il fallait avoir peur des bonnes choses. De toute sa vie, Darth Acies n’avait rien trouvé qui pouvait mériter qu’elle le ou la craigne. Cela réglait par conséquent la question. De là à dire qu’elle se tira de cette situation blanche et immaculée aurait été mensonger : comme ses compagnons d’infortune, elle fut projetée par le souffle de l’explosion. Par contre, habituée aux acrobaties, elle se réceptionna avec plus de grâce que les autres. De bonne grâce, elle accepta quand même la main tendue par sa protectrice. Se réceptionner avec grâce ne veut pas forcément dire retomber en position debout. Il y a une différence fondamentale entre l’excellence et la perfection. Subtile, mais bien présente.

Une fois debout, elle insista pour inspecter le couloir effondré. Pour s’en sortir, il faudrait jouer les excavateurs et découper les débris au sabre, ce qui prendrait un temps fou, passer par une autre galerie ou trouver une brèche pouvant les ramener à la surface. Aussi chirurgicale que soit la pose d’explosifs, cela ne voulait pas dire qu’il n’y aurait pas un trou quelque part. Après tout, c’était assez imprévisible, une explosif. Doublement s’il n’a pas été utilisé depuis très longtemps, comme c’était manifestement le cas. Il y avait toujours une solution. Il suffisait d’être suffisamment vigilant pour la découvrir. Il fallait toujours penser en trois temps. Court terme, moyen terme et long terme. Atteindre les armes, s’il n’y avait pas d’issue, ne servait pas à grand-chose. Il fallait considérer toutes les facettes du problème. C’est ce qui vous permet de rester en vie.

Au bout d’un temps, le groupe reprit sa marche et si Darth Acies n’était pas très versée en chansons (essayez de chanter en étant muet), elle savait reconnaitre un accent de folie quand elle en entendait un. Qui que soit cet intrus, il n’avait manifestement pas toute sa tête, ce qui en faisait du même coup un danger pour le moins imprévisible. Certes, on pourrait être tenté de dire que tous les ennemis sont imprévisibles mais les fous, qui d’ordinaire n’ont pas de structure logique ou cohérente, sont les pires du lot. Au vu de son entourage, cela dépassait le simple soupçon. Il y avait là quelque chose d’inhabituel à l’œuvre. Ce serait donc son travail que de se débarrasser de quelque cible sa protégée déciderait. Personnellement, elle aurait et de loin préféré se charger de ce fou mais elle n’était pas aux commandes de cette opération. Styxana l’était.

Comme elle avait pour habitude d’user de son pouvoir de dissipation de Force, comme certains usaient presque en permanence de la déflection de Force ou d’un bouclier de Force, cela faisait en sorte que cette vilaine et énorme bête ne pourrait que la repérer à l’aide de ses sens classiques. Ajoutez à cela le voile de Force et la créature ne pourrait plus la pister ou tout du moins, ses capacités à le faire seraient considérablement amoindries. Avait-elle le moindre remord à laisser à la merci de cette bête l’apprenti de sa protégée? Aucunement. Son travail était de protéger l’Imploratrice, pas son apprenti. Elle savait à quel genre d’adversaire elle avait à faire, aussi il lui était fort avantageux d’avoir sous la main un autre utilisateur de la Force pour servir d’appât. De toute façon, les pouvoirs de la Force de nature offensive étaient inutiles contre ce monstre.

Ceci dit, et c’est une réalité que bien des utilisateurs de la Force ont tendance à négliger, les armes plus classiques sont des options toutes aussi intéressantes pour triompher d’un adversaire. Le sabre laser est une arme certes intéressante mais son manque de portée, pour commencer, se devait d’être compensé. Ensuite, le terentatek ayant été conçu pour se combattre et éliminer Jedis et Siths confondus, se baser sur des tactiques qu’eux utiliseraient revenait à offrir autant d’opportunités à cette monstruosité pour vous bouffer tout cru. Conclusion : elle allait faire usage de son arsenal personnel. Cette chose, aussi puissante soit-elle, devait être vulnérable de l’intérieur. Prenant une poignée de billes explosives dans sa main, elle attendit que la chose tourne son attention vers l’apprenti de Styxana pour passer à l’action. Dans un affrontement, tout est une question de timing.

Le monstre rugit, soit par provocation, par intimidation ou toute autre raison pouvant pousser un monstre à rugir. C’était précisément le moment qu’attendait Darth Acies pour agir. Lançant la poignée de billes explosives dans la gueule de cet ennemi, elle savait qu’il faudrait au moins trois secondes avant que la détonation ait lieu. Restait à voir si l’apprenti savait courir. Si une poignée de billes avait suffi à faire s’effondrer une statue devant le seigneur Kel, une imposante statue, mentionnons le, la bête serait réduite en lambeaux de chair sanguinolents avec une facilité aussi évidente que déconcertante. Pourquoi offrir un combat loyal à un ennemi de sa protégée? Il n’y avait pas de raison valable et donc elle se battrait pour gagner. La notion d’honneur dans une affaire de combat n’avait pas lieu d’être, comme celle de mettre des règles dans une guerre.

Tous les sens aux aguets, Darth Acies profita de son invisibilité pour porter une attention soutenue à la pièce. Visiblement, les bêtes électrocutées par Styxana étaient belles et bien mortes, le terentatek, s’il n’était pas mort, serait à l’agonie mais ce n’était pas ce qu’elle cherchait à découvrir. Ce qu’elle cherchait, c’était les pièges. Équipement de surveillance, dispositifs, tout ce qui n’aurait pas sa place ici. Elle en était certaine, il devait bien y avoir un sinistre maitre d’œuvre ici. Autrement, leur objectif ne serait plus en ces lieux depuis longtemps. Un esprit? Peut-être. Une entité organique? Improbable. Une machine? Ce n’était pas le genre des Siths. Un esprit donc. Sans doute appartenant à l’architecte de cette cache, architecte au sens de celui qui avait pensé à sa conception. Qui plus était, une question s’imposait : comment le sbire de Nelius avait perdu la tête?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Lun 1 Avr - 18:48

Le combat avait été plus violent qu'une guerre éclair. Des années durant certains des plus grands généraux s'étaient penchés pour réussir à créer la technique de combat la plus rapide et la plus violente possible tout en économisant les soldats et surtout les ressources. Mais ce but était très difficile à atteindre et souvent ces tactiques contre carraient à un moment ou un autre par les ennemis. La technique d'absorption des Mandaloriens ? Ecrasés par les Jedi. Les longues conquêtes de la Confrérie des Ténèbres ? Dispersés en des dizaines de petits royaumes puis écrasés par la République. Les armées mécaniques ou clones de la République et de la CSI ? Tuée et détruite. L'Empire et sa formidable puissance de feu ? Écrasée par l'adversité et l'espoir. Mais bien que tout ait une fin les débuts sont toujours prometteurs. Et souvent c'est la violence brute et soudaine qui prévaut et rends les meilleurs résultats. Les trois Sith présents venaient de le prouver et ce avec brio. Les chiens Tu'kata avaient péri dans un long hurlement, rapidement transformé en des gémissements de souffrance puis faisant place au silence. Du moins c'était sans compter le hurlement de guerre du Terentatek suivi de l'explosion des petits billes réduisant l'épaisse tête du monstre en une bouillie infâme qui éclaboussa les murs et les bottes de la Sith qui venait de mettre fin à la vie de cette créature de cauchemar. Le Sith quand à lui, répondant jusqu'à ce qu'il sombre dans la folie qui désormais l'animer au nom de Caïus Gaëa, poussa un long cri, venant de sa poitrine et largement amplifié par l'usage de la Force. Il balaya le sol autour de lui d'une grande Vague et des larmes coulèrent de son visage. Devenu totalement fou il courut vers la créature de son compagnon, sans même un regard pour l'Imploratrice et son acolyte et se jeta sur le cadavre de la bête. Bien que le silence régna dans la grande salle les Sith purent sentir une autre émanation de la Force et une brume apparut à leurs pieds. Elle s'avança vers l'homme et soudainement elle se tortilla autour de lui, entra de force dans la gorge de l'homme qui gargouilla de surprise et s'écroula sur le sol.

Lorsqu'il se releva son visage était changé, plus dur et surtout la folie l'avait déserté. Mais si l'on s'ouvrait à la Force on pouvait décerner la puissance maléfique et grande qui s'en émanait. Une vision frappa soudainement les trois Sith. Elle montrait un immense homme, dépassant aisément les deux mètre, portant une grande hache de guerre et une armure complète au casque inquiétant. Ils le virent se servir de la Force et repousser des hordes de créatures étranges et éteintes depuis désormais des centaines voir des milliers d'années. Un rire guttural résonna à travers la bouche de l'homme et il sourit d'un air si sinistre que la mort aurait pu rendre visite aux Dissidents l'effet aurait été exactement le même : mortel et surtout un ennemi ouvert et menaçant.


"Quel est donc ce Sith'Ari dont vous me parlez ? Je suis le seul et l'unique Roi des Sith, le puissant Seigneur ! Je suis votre dieu, votre vie et surtout je contrôle votre existence. Je gardes de profonds secrets ici bas et vous osez me braver. Continuez vers moi mes amis et je vous montrerai la véritable puissance d'un Sith'Ari."

Aussi rapidement que la possession était venue elle prit fin et le corps de l'homme s'écroula, agité de convulsions. Il lui restait bien peu de temps à vivre cependant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mer 3 Avr - 18:41

    Darth Calisomnus se retrouvait face à son adversaire résolument muet maintenait sa prise au sabre contre son ennemi et commençait à le forcer à reculer pas à pas vers un mur afin de ne laisser aucune chance de fuite à son adversaire. Soudainement lorsqu’une légère explosion retentit signant la mort du Terentatek. Styxana fut alors violemment repoussée par un Cri de Force à première vue. Désorientée, la chagrienne encaissa la chute mais se redressa rapidement sur ses deux jambes, prête à accueillir une éventuelle charge de son adversaire.
    Mais il se passa tout autre chose ; le duelliste sembla se désintéresser du combat contre Styxana pour se jeter vers la dépouille de la bête.
    Comportement étonnamment surprenant qui stupéfia un peu la chagrienne qui le laissa cependant rejoindre le cadavre du monstre. Curieuse la Dame Noire de la Sith garda son sabre laser actif en main au cas où il s’agirait d’une ruse. Mais apparemment, le Sith fou se pencha sur son seul allié de poids et commença à sangloter. Est-ce que Darth Acies avait rompu un quelconque lien psychique entre le maître et la créature ? Ou plutôt entre le réceptacle d’une entité supérieure et son sujet ? Darth Calisomnus opta pour la seconde hypothèse.

    C’est alors qu’au milieu de ces pleurs, une puissance ténébreuse sembla émaner du sol pour finalement pénétrer le corps rendu décrépit par la folie. Etait-ce donc le sort réservé aux Sith ? Vivre assez longtemps pour devenir un esprit malade dans un corps putréfié par la corruption et la noirceur de ce pouvoir ? Quoiqu’il en soit, Styxana fut rapidement confrontée à une vision d’un homme à la carrure aussi imposante que celle de la chagrienne mais revêtant une inquiétante armure dotée d’un casque. Armé d’une hache de guerre, il massacrait des créatures disparues depuis plusieurs millénaires. Le fou sembla reprendre conscience et ricana d’un air particulièrement sinistre.
    Ces tours de passe-passe pouvaient sans doute impressionner les moins endurcis, mais l’Imploratrice de la Force restait sereine et sur ses gardes. La Dame Noire de la Sith s’était profondément ancrée dans ses convictions, et rien ne saurait la convaincre de s’en éloigner, ajoutez à cela l’obstination des chagriens et vous avez au final quelqu’un doté d’une volonté implacable.
    Avant que la possession ne cesse, Styxana Mirkwind visiblement agacée de la démonstration de la vanité d’un Sith oublié depuis plusieurs siècles s’exprima d’une voix forte, puissante mais surtout déterminée.


    - Bien d’autres avant et après vous prétendaient être le Roi tout puissant des Sith. Et tous ne sont aujourd’hui que des âmes torturées par le pouvoir, l’orgueil, la haine et l’ambition qu’ils détenaient de leur vivant. Vous n’êtes que l’ombre de ce vous étiez autrefois. Vous ne m’impressionnez pas, impuissant esprit condamné à l'éternité. A vrai dire, vous ne suscitez en moi qu’un profond mépris teinté d’indifférence. La Force m’accompagne et guide mes pas. Vous ne m’arrêterez pas. Entendez-moi bien ectoplasme de pacotille : ne vous mettez plus en travers de ma route misérable fantôme. Je ne vous le redirai pas une deuxième fois.

    Cela pouvait paraître risqué voire insensé de défier un esprit Sith, mais la Dame Noire savait que la Force était avec elle. La Force courait en entourait le corps de la chagrienne ce qui ne faisait que la rendre d’autant plus décidée que d’ordinaire. On pouvait le lire dans son regard : rien ni personne ne l’empêcherait d’atteindre son objectif.
    Elle semblait comme possédée par la même énergie qui pouvait animer les plus fanatiques. Galvanisée par cette puissance parcourant chaque atome de son enveloppe corporelle, Darth Calisomnus plaça la lame sous le cou de celui qui chevauchait le Terentatek et lança.


    - Parle. Dis-nous tout sur cet endroit et tes maîtres et je libérerai ton âme du tourment qui t'habite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mer 3 Avr - 20:49

L’impassible devant l’éternel qu’était Darth Acies profitait toujours de son voile de Force quand cette curieuse manifestation de Force eu lieu. Non pas qu’elle fut inquiétée par la chose : en venant ici, elle savait très bien qu’ils seraient tous confrontés à l’étrange et au mal inhérent aux Siths « classiques ». De toute façon, avec l’Imploratrice pour veiller sur eux, elle n’avait pas à s’en faire. En fait si. Elle devait garder l’Imploratrice en vie. Tâche dont elle s’acquittait avec brio pour le moment. Elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour préserver l’existence de la Chagrienne. L’acolyte… Tant pis s’il lui arrivait quelque chose. Elle ne l’aimait pas et très probablement, celui-ci avait des sentiments similaires à son égard. Cette mission, pour le moment, se présentait sous de meilleurs auspices qu’elle l’aurait cru initialement.

Ceci dit, quelque chose la dérangeait. Son instinct ne cessait de lui envoyer des signaux d’alarme mais pour le moment, elle était incapable d’en déterminer la source. Les explosifs avaient été une contrainte mineure, tout comme cette interruption alors où se situait le nœud du problème? Si seulement elle était en mesure de le dire… Ah si. À vrai dire, elle avait une bonne idée de la chose. Encore une fois, c’était trop facile. Bien trop facile. Oui, l’Imploratrice était d’une très grande puissance mais en toute logique, ceux qui l’avaient précédé avaient eu de grands pouvoirs eux aussi. Où était le vrai danger? Où était la cause de tous ces échecs précédents? De simples fantômes de Force pouvaient être tenus à distance, il s’agissait donc d’une menace autre. Qu’aurait dit son maitre en cet instant? De garder les yeux ouverts et ses sens en alerte.

Si tu ne vas pas au danger, il viendra à toi, aurait-il dit. Dans un cas comme dans l’autre, tu dois être prête, aurait-il ajouté. Peut-être était-ce là toute l’ingéniosité du piège. De petits défis mineurs qui vous font baisser votre garde. Ce serait loin d’être impossible et c’était une stratégie plutôt intelligente. Inversement, peut-être que le piège était psychologique : en cultivant un climat de paranoïa, cela finit par détruire l’unité des groupes. À toujours se demander où est le piège… Au final, les membres se tournaient les uns contre les autres. Nul besoin alors de placer un piège vraiment mortel. Le temps seul faisait le travail. De son point de vue, le premier à craquer serait ce damné acolyte qui… Et si le piège était plus insidieux encore? En évoluant dans un milieu saturé d’émotions négatives, cela pouvait déteindre sur les êtres.

Au fond, l’apprenti de l’Imploratrice était un inconvénient, une béquille pour le groupe mais ce n’était pas dans sa nature de faire autre chose que de se méfier. Pourquoi alors ces envies de meurtre? Sans doute était-ce ce lieu qui lui inspirait ce genre de pensées. Plus ils resteraient ici, plus ils risquaient d’être corrompus…. Est-ce que la corruption seule pouvait constituer un piège en soi? Difficile de l’établir avec certitude mais une chose était sûre : elle devait évacuer de son esprit toute distraction pour se concentrer encore plus sur son environnement. Styxana comptait sur elle et elle ne comptait pas la laisser tomber. Ne serait-ce que pour la cause que défendait la Chagrienne, il fallait consentir à des efforts de volonté supplémentaires. Voilà une attitude positive à avoir et elle se félicita de garder le moral dans un tel endroit.

Il fallait maintenant se concentrer sur un autre problème. Le Sith fou. Visiblement, il n’était pas au meilleur de sa forme et très certainement sur une belle pente pour la mort. Conséquemment, si rien n’était fait pour le stabiliser, pour le garder e vie suffisamment longtemps pour que Styxana puisse conduire un interrogatoire, ce qu’il savait serait perdu. Ce serait un revers inacceptable pour l’expédition dissidente et ce qui déplairait à l’Imploratrice lui déplairait aussi. Fort heureusement, elle trainait toujours de quoi se remettre sur pied, dont cette mixture au goût absolument infâme mais dont les effets n’étaient plus à prouver. Si quelque chose pouvait lui redonner des forces suffisamment longtemps, ce serait bien le contenu de ce flacon. Après tout, ce n’était pas elle qui avait à en boire. Par conséquent, proposer l’idée ne la dérangeait en rien.


« Pardonnez mon audace, ô Imploratrice mais puis-je humblement suggérer de lui faire avaler cette mixture dont je vous ai à plus d’une reprise parlé? À défaut de lui assurer une espérance de vie longue et prospère, cela pourra au moins le maintenir en vie le temps d’un interrogatoire. J’espère que dans votre infinie sagesse vous pardonnerez mon impertinence, ô lumière de nos consciences… »

Tout cela, naturellement, par télépathie. On pourrait être tenté de croire que Darth Acies était du genre à flagorner mais venant de quelqu’un d’aussi froid et dénué de toute émotion au quotidien… C’était juste sa manière de parler. Ne pas exprimer d’émotions ne veut pas dire ne pas en vivre et donc elle avait en elle plusieurs flammes brûlant pour elle. Haine, espoir, détermination… Autant de flammes distinctes pour répondre à des situations et des événements divers et variés. Comme quoi on peut être Sith tout du moins de nom et avoir à sa disposition des ressources peu orthodoxes. Un trait que sa protégée aimait beaucoup. Quand vous lâchez une boite à surprise sur le terrain, vous vous assurez au moins un léger avantage. Avec Darth Acies… Ce n’était plus une boite mais un conteneur voire plus, rendu là.

Une fiole se matérialisa dans la main de l’Imploratrice. Hors de question d’abandonner son voile de Force : le danger, elle en était certaine, n’était pas loin. Invisible, elle aurait au moins l’avantage du premier coup. S’il fallait en donner un deuxième, le travail à faire aurait alors été considérablement réduit. Darth Acies préférait l’ombre à la lumière pour des considérations pragmatiques : quand on ne vous voit pas, vous pouvez frapper en premier et quand votre arme est un sabre laser, c’est souvent celui qui entame les défenses de l’autre le premier qui l’emporte. C’était de notoriété publique. Les meilleurs bretteurs réglaient leurs combats en une poigné de secondes tout au plus. Moins, parfois. Ici, là où au moins un Sith avait combattu et péri, adopter une tactique qu’ils jugeaient « couarde » ne pouvait être qu’une bonne voire une excellente idée.


« Puis-je respectueusement vous suggérer de faire vite, ô Imploratrice? Il serait malavisé de rester ainsi à découvert. Nos ennemis pourraient nous tomber dessus voire plus préoccupant encore, les gardiens de cet endroit. Il doit bien y avoir quelque chose de retors et traitre pour que ce que nous venons chercher soit encore ici. La soif de pouvoir des Siths est bien connue de tous… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Sam 6 Avr - 21:56

L'homme souffrait. Des brûlures multiples, dû à des explosions ou encore aux éclairs Sith, se voyaient sur son corps et la majeure partie était d'ailleurs récente, fumante légèrement et donnant un air cramoisi voir carbonisé à la peau du Sith. La blessure à sa tempe était dû à un violent de masse, ou du bord émoussé d'une arme tranchante mais non pas une épée, plus un fléau, une hache ou encore un lourd et antique cimeterre. Caïus se savait condamnait maintenant qu'il avait été libéré de l'esprit qui jusqu'alors le posséder. Pendant des jours, des semaines il avait erré dans les tombeaux, tuant Tu'Kata puis les dressant et enfin en s'alliant au puissant Terentatek. Mais le seul lien qui le retenait à l'esprit gisait désormais au sol, le crâne en charpie et le sang gluant coulant lentement sur la roche imperméable. Il avait été envoyé dans ses tombeaux par un homme qu'il croyait être le Sith'Ari, le Roi des Sith qui les mènerait à la gloire mais ceci était désormais dépassé par lui. En tout cas il était sûr que Nelius aurait affaire à un des plus grands esprits Sith qui avait pu renaître de ces cendres. Tout s'était très bien passé. Il était rentré à la tête de vingt-deux chevaliers et apprentis Sith menés par lui même, un Seigneur, et leur escorte était composée de cinquante-deux soldats. Une partie était morte durant l'assaut des techno-beast : trois apprentis et une dizaine de soldats ayant fait parti du premier lot de mort, puis lorsque l'esprit avait attaqué une majeure partie des soldats avaient fui, presque une quarantaine et avait tout bonnement péri par la Magie Sith. Quatre chevaliers, et trois autre apprentis, amenant la perte de dix Sith tout de même, avaient péri aux mains des serviteurs de Vassal Obscur.

Les autres avaient sombré dans la folie devant cet immense portail si étrange et si froid... Seul Caïus et deux soldats, de véritables vétérans ayant vu bien des horreurs et qui avaient combattu sous les ordres de Caedus au début de leur service militaire avant de devenir des mercenaires finalement engagé au service de Nelius et de ses alliés, avaient pu pénétrer dans l'Arsenal. Ils avaient vu ce qui se trouvait au delà, des armes inimaginables, une armée de droid assassins mais aussi le plan des autres stations et usines du One Sith et surtout le seul et unique Sith'Ari. Les deux soldats avaient combattu mais Caïus avait fui et il ne savait guère ce qu'ils étaient devenus. Il avait été frappé par l'ultime gardien de l'Arsenal et lentement s'était transformé en fou. Il en était reconnaissant à ces deux femmes, et au jeune apprenti resté en arrière et très discret, de l'avoir libéré. D'une voix faible Caïus murmura ses dernières paroles :


"Le Sith'Ari. Le Sith'Ari vous attends. Et derrière l'éternité et la puissance."

Une ultime larme coula le long de sa joue, noire de poussière, traçant un trait délicat et presque surprenant dans ce monde si sinistre et si mortel. Le monde des Sith. Un sourire étira son visage et son corps se détendit. Enfin son sabre laser, toujours allumé, s'éteignit et son regard perdit de ce bleu sauvage et imprévisible pour devenir aussi terne et inexpressif que celui d'un bantha ou d'un nerf. Il ne restait plus qu'à avancer pour les trois Sith. Et c'est ce qu'ils firent. Ils avancèrent pendant encore plusieurs heures sans rencontrer des ennemis. Puis ce fut un nouveau bruit qu'ils entendirent. Mais cette fois ils découvrirent non pas de Sith devenu totalement fou ni même d'étranges créatures crées par le biais de la Magie Sith mais une escouade composée d'une quinzaine de soldats de Nelius, habillé d'armures hétéroclites mais le plus souvent d'armures composites. Deux guerriers, vêtus d'armures que portaient la Garde de l'Alliance Galactique lors de l'ère de Jacen Solo, pillèrent et se regardèrent.

"Soldats en lignes ! Première ligne avancez de deux pas, à genoux. En joue !, lança le premier chef.
- Halte là ! Vous êtes ici dans une zone sous la juridiction du Sith'Ari Nelius. Nous avons subi de lourdes pertes mais nous avons survécu tous autant que nous sommes. Nous avons échappé à la folie mais nous vous laisserons pas aller plus. Vous êtes tous trois fichés comme étant des criminels et des personnes dangereuses pour l'Ordre. Première ligne : feu !"

Ainsi donc une partie des soldats avait survécu, surprenant étant donné les épreuves qu'ils avaient subis, mais apparemment la folie avait un effet limité dans le temps et surtout ils étaient fidèles au chef qui les avaient envoyé ici. C'était très certainement étrange pour le trio de Sith dissidents de faire face à des ennemis encore dans un état de santé peu ou prou normal mais les armes crachant leurs tirs laser ils n'avaient peut être pas le temps d'y penser...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Lun 8 Avr - 20:54

    Darth Calisomnus resta de marbre devant le fou qui était à sa merci. Celui-ci ne donna que très peu d’informations. Elle entendit bien évidemment les suggestions de Darth Acies dans sa tête et saisit la fiole apparue dans sa main. La chagrienne essaya tant bien que mal d’utiliser la mixture transmise par la Codru-Ji pour ralentir la mort de son interlocuteur, cependant il semblait être déjà trop tard pour faire quoique ce soit. Et ce ne fut que dans un dernier soupir qu’il mit en garde les trois Sith contre le maître de ces lieux. Il le dénomma Sith’Ari, s’agissait-il de Nelius ayant devancé les dissidents ? Ou alors de l’homme mystérieux -l'antique Roi Adas ?- en armure que la Dame Noire avait vu dans sa vision ? Il fallait faire vite. Dans un geste de la main, la chagrienne referma les yeux de son adversaire et récupéra son sabre laser qu’elle mit à sa ceinture : deux armes ne seraient pas de trop…

    Elle s’avança ensuite jusqu’à la porte par laquelle leur ennemi était arrivé et qui semblait plonger dans des ténèbres encore plus sombres que celles ayant été déjà explorées par le trio de Dissidents. Ce n’était pas de la peur qui prenait la Dame Noire aux entrailles, mais l’inquiétude. Etait-il déjà trop tard ? Cela, elle l’ignorait. Mais elle ne pouvait pas se permettre de faire marche arrière maintenant, il y avait encore un maigre espoir. La chagrienne se tourna vers Kialani pour lui murmurer quelques paroles.


    - Acies, je sais que ce que je vais vous dire va vous déplaire, mais je crois que nous devrions faire vite. Nelius ne doit pas mettre la main sur ce que renferme ce tombeau. Je compte sur vous pour rester sur vos gardes et dans votre voile de Force. Mieux vaut avoir un atout caché à sortir au moment opportun sur le champ de bataille, et vous m’êtes sans doute la personne la plus précieuse que j’ai rencontrée.

    Ouvrant la marche, Styxana Mirkwind avança, capuchon sur le visage de la même façon qu’une prêtresse l’aurait fait : d’un pas rapide, mais raffiné. En tant qu’Imploratrice de la Force elle était le guide des Symphonistes, un mentor spirituel mais également une meneuse. Et en tant que chef, elle se devait d’ouvrir la voie pour montrer l’exemple. Elle tirait ce principe des Mandaloriens qui l’avaient, il y a déjà fort longtemps, sauvée d’une vie d’esclave pour lui offrir une destinée dont elle n’avait jamais imaginé. La marche se fit silencieuse, rapide et sans bruit. Darth Calisomnus s’enfonçait dans l’Ombre toujours plus profondémment, et même si les échos passés des esprits Sith tentaient de la faire douter ou de l’entraîner vers la folie, Styxana gardait sa foi inébranlable envers la Force.
    Tout se passa sans encombre jusqu’à ce que le trio tombe sur un groupe de soldats dont deux semblaient avoir été des soldats de la GAG. Ils mirent immédiatement en joue la chagrienne et son disciple. Ils étaient une quinzaine, des vétérans sans doute. Mais le ton qu’ils prirent déplut à la Dame Noire, surtout lorsque ceux-ci prétextèrent que Styxana était recherchée par Nelius –a fortiori- comme étant une criminelle à l’Ordre Sith. Elle savait que Darth Acies avait sans doute déjà pris position derrière ses ennemis pour coincer l’escouade entre deux torrents de sabre laser qui ne feraient aucun rescapé.

    Sans laisser le temps à l’Imploratrice de défendre sa cause, celle-ci vit une pluie de tirs de blasters déferler sur elle. Avec une rapidité hors du commun, la chagrienne alluma ses deux sabres laser à la lame écarlate et sembla littéralement fondre sur ses adversaires. Le temps semblait s’être ralenti, la Force vibrait à travers chaque atome de la Dame Noire, décuplant sa vitesse et ses réflexes déjà bien affutés par l’entraînement des enfants de Mandalore. Avançant sans reculer, zigzagant, rebondissant contre les parois tout en déviant et renvoyant les tirs de blaster de ses adversaires, Styxana arriva très rapidement sur eux et les lames rougeâtres de ses armes mordirent le corps de deux de ses adversaires les plus proches dans un mouvement empreint de l’Ataru.
    Un seul geste d’une précision d’exécution remarquable décapita les deux soldats sans autre forme de procès. Un éclair de Force mis hors d’état de nuire un troisième soldat en moins de temps qu’il le faut pour le dire. Mais elle n’en resta pas là, Styxana renvoya un tir de blaster dans la poitrine d’un quatrième soldat à l’aide de son sabre. La Dame Noire de la Sith se dissimula dans les Ténèbres des lieux avant de disparaître sous un voile de Force. Puis dans le même temps, elle invoqua la Force pour insuffler dans le cœur de ses adversaires une Aura de Terreur. La voix de la Chagrienne se fit alors tonnante et aussi sèche que les sables de Korriban dans l’esprit de ses adversaires.


    - Je suis Darth Calisomnus, Dame Noire de la Sith. Je suis envoyée ici par le Sith’Ari Darth Nelius en personne. Et pour votre odieuse trahison envers l’Ordre Sith et la volonté du seigneur Nelius que je représente, vous ne méritez que la Mort. Déposez immédiatement les armes si vous souhaitez bénéficier de ma miséricorde.


    Peut-être que cela ne servirait à rien, mais Styxana espérait bien compter sur la confusion engendrée par son attaque foudroyante ainsi que son aura de terreur pour désorienter les soldats. Après tout, il s'agissait de leur faire croire qu'en réalité, ils avaient eux-même peut-être déjà perdu l'esprit pour considérer la Dame Noire comme une traîtresse. Et dans la pire des hypothèses, elle servirait de leurre tandis que Kialani frapperait sans difficultés... s'ils se rendaient, la Sith comptait bien tirer le maximum d'informations d'eux avant de les abattre. Si confrontation avec Nelius il devait y avoir, inutile d'apporter soi-même des renforts à son ennemi juré...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mar 9 Avr - 5:04

Elle n’aimait pas cet endroit. C’était désormais plus que certain. Non seulement elle n’aimait pas l’impression qu’il lui donnait mais en plus, son existence même était une raison suffisante pour maudire les Siths et leur besoin malsain de collectionner toute sorte d’armes dangereuses et autres choses du genre. Pour Darth Acies, ce qu’on ne peut porter avec soi est une béquille qui vous force, justement, à toujours recourir à des pièges et autres éléments retors pour garder des choses qui de toute façon, une fois mort, vont tomber entre les mains d’autres. Aucun système, après tout, n’est inviolable. Rien n’est impossible à trouver ou encore, à utiliser. À force de patience, on pouvait arriver à virtuellement n’importe quoi. En plus, les Siths ne faisaient qu’accumuler : ils n’utilisaient jamais rien. C’était un peu conflictuel comme attitude.

Darth Acies déplorait la mort trop rapide du Sith et prit note mentalement de voir à trouver une concoction capable de stabiliser des états encore plus critiques. Il fallait pouvoir prévoir toutes les éventualités et ce n’était pas la Codru-Ji qui ferait une erreur de calcul stupide qui viendrait réduire de façon drastique son espérance de vie. Une chose pour chaque situation, une situation pour chaque chose, c’était ainsi que le vrai professionnel survit là où les amateurs trépassent. Simple question d’analyse et d’application. Un cerveau fonctionnel restant la clé de tout, il fallait éviter toutefois de tomber dans la suffisance, un des pièges les plus insidieux qui soit. Il fallait constamment cataloguer ses forces et ses faiblesses, travailler à corriger ces dernières pour ainsi s’approcher de cet impossibilité qu’est la perfection. Restons lucides.

Peu importait. Il fallait continuer à avancer, prendre de vitesse les troupes loyalistes et tirer sa révérence avant que ces derniers ne puissent avoir le temps de se réorganiser. Le désavantage des dissidents résidait dans leur faible nombre. L’ennemi avait plus de troupes à sa disposition, ce qui lui permettait de couvrir plus de terrain. Par contre, eux n’avait pas une spécialiste du calibre de Darth Acies. Dans toute cette bande de prétentieux, aucun ne lui arrivait à la cheville et si services de renseignements ils avaient, ils n’étaient pas de taille non plus. À son niveau, elle avait élevé sa formation au rang d’art, transcendant effectivement les simples fonctions d’espion, d’éclaireur et d’assassin. L’ordre de sa protégée ne la surprit donc qu’à moitié : rester invisible, c’était un choix stratégiquement intéressant. Si vous ne savez pas quoi chercher…

Pour une bonne partie du trajet, ce fut un jeu d’enfant que de se concentrer sur deux choses : couper son lien dans la Force et devenir invisible aux sens d’une part et être aux aguets de l’autre. Par contre, plus ils progressaient, plus elle sentait venir les ennuis et ce sous de multiples formes. Une confrontation avec l’ennemi était inévitable et elle avait le désagréable pressentiment qu’elle était imminente. Troquant ses sabres laser pour deux dagues en Phrik (le cortosis était hélas trop friable en comparaison), elle savait que tant qu’elle les gardait en main, elles seraient aussi invisibles qu’elle. Qui plus était, de telles armes entre des mains expertes étaient plus que redoutable. Et s’il fallait parer un coup de sabre laser pour sauver la vie de Styxana, les dagues tiendraient plus que parfaitement le coup. Elle aurait pu utiliser ses sabres, arme par défaut des utilisateurs de la Force…

À condition de vouloir sacrifier une part de son invisibilité. La lame serait visible. Le son d’un sabre allumé aussi. Sacrifier un avantage tactique pour une lubie était pure folie. Elle était loin d’être folle, heureusement. Dans ce type d’affrontement, moins vous êtes visible, moins vous avez de chance d’être touché. Oui, des tirs à l’aveuglette pouvaient venir changer la donne mais de la façon dont elle s’était positionnée, quand l’ennemi se présenta enfin, elle était hors de leur champ de tir. À moins de tirer au lance-roquette, ce qui serait le comble de la stupidité, elle ne risquait pas grand-chose. Car oui, enfin, le trio se retrouva à affronter les hommes de Nelius, ceux qui manifestement n’avaient pas encore perdu la tête. Elle savait ce qu’il lui restait à faire : profiter du chaos et faire un maximum de morts. Avec une arme silencieuse? Encore plus facile.

L’attention des soldats ennemis étant exclusivement centrée sur Styxana et Ness, Darth Acies commença à trancher des gorges ou autres endroits vulnérables. Elle virevoltait dans un véritable ballet de mort, jamais immobile, toujours en mouvement et surtout, d’une précision quasi chirurgicale. Oui, reconnaissons-le. Il n’y avait rien d’honorable à pêcher un poisson dans un conteneur. Il n’y avait rien non plus d’honorable à éliminer des cibles qui ne pouvaient, statistiquement, opposer de résistance. Chez les assassins, ce genre de considérations n’ayant pas sa place, elle ne se gêna pas pour mettre à mort ses adversaires. Le sale boulot, elle connaissait. Elle n’avait aucun mal à se le taper. Elle le ferait avec le même détachement, la même froideur, le même professionnalisme. Sa place n’était pas de remettre en question sa fonction mais de faire son travail.

Quelque chose l’inquiétait, cependant. Il y avait quelque chose de profondément illogique dans la présence de ces soldats. En toute logique, Nelius aurait dû garder avec lui la majeure partie de ses troupes. Les envoyer en petits groupes revenait à l’affaiblir et ce n’était pas stratégique. D’un autre côté, si ces soldats avaient été envoyés en avant-garde, pourquoi avaient-ils engagé le combat sans faire un rapport rapide à leur maitre? Toujours dans la même ligne de pensée, Styxana lui avait affirmé que les loyalistes ignoraient, pour le moment, énormément de choses sur les dissidents. Or, les soldats avaient identifiés sans mal et Styxana et son apprenti. Il allait donc falloir parler sécurité avec sa protégée plus tard mais dans l’instant, il y avait plus important à faire. La mission suivait son cours, avec un énième accroc en jeu dont il fallait se défaire.

En temps normal, avec tout ce carnage, Darth Acies estima que les deux guerriers se pencheraient sur deux options : fuir pour contre attaquer avec des renforts et préserver leur existence ou tenter de tuer l’ennemi coûte que coûte, en personnes vaines et pleines d’orgueil. La reddition n’étant pas un concept Sith, elle doutait fort d’une résolution pacifique. Un autre mot absent de leur vocabulaire. Qui plus était, il faudrait cacher les corps, brouiller les pistes. En partant du principe que Nelius n’était pas loin, il fallait le garder dans le flou quant à leur présence le plus longtemps possible. Dans le cas contraire, il risquait de dépêcher contre eux des patrouilles additionnelles, ce qui serait tout sauf à l’avantage des dissidents. Rien n’était jamais simple, heureusement car la simplicité pousse à l’insouciance et au relâchement de la vigilance…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Dim 14 Avr - 10:02

L'action fut pour ainsi dire... brutale. Les deux Sith se jetèrent dans la mêlée sans le temps de prendre conscience du nombre de soldats ni même leur armements. Les traits de blaster eurent beau fuser, les armes surchauffèrent et les soldats se couvrirent mutuellement mais devant la puissance des guerrières ils ne purent rien faire. Lorsque l'assassin jaillit derrière leurs lignes, égorgeant sans aucun sentiment les guerriers qui pourtant accomplissaient seulement leur mission un sentiment de peur commune commune commença à envahir les soldats. Mais ils ne brisèrent pas les lignes, pas une seule fois. Ils avaient attaqués les forces de Reylos le Vaincu comme la simple piétaille prenait plaisir à l'appeler depuis qu'ils avaient vus leur commandant suprême, le Sith'Ari Nelius, le battre et surtout le tuer, du moins le croyaient ils, dans une démonstration de Force, dans tous les sens du terme pour l'occasion. Alors pourquoi donc reculeraient ils devant un trio de Sith, qui plus étaient des dissidents, des hommes qu'ils faillaient abattre coûte que coûte. Bien entendu ils pensaient juste s'enfuir pour regagner l'Académie et soignaient leurs plaies. Mais maintenant qu'ils les avaient croisés ils devaient les tuer. Peut être que leur échec serait mieux vu si ils ramenaient la tête des ennemis publics de l'Ordre Sith... Mais ils n'en eurent jamais l'occasion. Tandis que la peur envahissait leurs coeurs, insufflés par le Côté Obscur et l'Imploratrice trois d'entre eux se dispersèrent, fuyant vers l'endroit d'où venaient les Sith tandis que deux autres faisaient simplement demi-tour. Les deux vétérans s'échangèrent un regard, et eurent sûrement une très rapide acceptation. Ils jetèrent leurs fusils à terre, dégainèrent leurs pistolets et les placèrent contre leur tempe. Une simple pression du doigt...

... Et c'était fini. L'odeur de la chair brûlée emplissait l'air et les cadavres jonchaient le sol, de la fumée s'élevant de leurs blessures qu'elles soient dues au renvoi de plusieurs tirs ou encore au coup de sabre laser. Un dernier se tordait encore sur le sol, ses muscles parcouru d'électricité du à la puissance destructrice de Styxana. Les trois Sith ne jetèrent guère, et surtout ne purent avoir le temps, sur les cadavres et leurs objets car une vague de Côté Obscur venait de déferler sur eux. Au contraire des esprits faibles ils n'étaient apeurés ou abrutis par cela. Mais ils n'avaient pas remarqué jusqu'alors cette puissance qui pourtant s'était abattu sur eux lorsqu'ils avaient dépassés la caverne où le cadavre gisait. Et ils avaient beaucoup de chance de le ressentir désormais. Kialani, qui était la plus en avant dans le couloir de pierre sentit sa peau se hérissait et la vision des Sith se transforma soudainement. Devant eux se dressaient désormais un portail composé de fumée violette mais la puissance qui en émanait était presque éclatante. De nombreux Sorciers et Mages Sith avaient dû se tuer pour arriver à un tel résultat. Comment les soldats avaient survécu à cela étaient une excellente question. Mais le véritable problème était... comment passer ?


[Désolé manque d'inspiration pour le coup]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mer 17 Avr - 13:19

    Malheureusement, aucun soldat ne sembla accepter la reddition suggérée par Styxana. Sans grande surprise pour elle dans le fond, les troupes de Nelius devaient certainement avoir subi un lavage de cerveau pour servir au mieux leur maître. Même si la chagrienne se doutait bien que ces engagés ne s’apercevaient de leur erreur bien trop tard. Sans doute avaient-ils d’autres ambitions que de servir de pion au sinistre Seigneur Noir des Sith, mais il était difficile d’envisager un destin autre que celui-ci une fois que l’on avait choisi cette voie. C’était un fait : peu de Sith partageaient le pouvoir, et Darth Nelius était loin d’être l’exception à cette règle bien au contraire. Et une fois encore, le cycle infernal d’autodestruction des Sith prendrait forme… La Symphonie était la seule alternative crédible pérenne et durable pour que les Sith puissent survivre, mais personne ne semblait être en mesure de ne pas laisser leur part d’ombre dévorer leur raison.

    Devant la détermination de ses ennemis, Darth Calisomnus ne retint alors plus sa folle puissance. Le combat fut bref et les deux gradés préférèrent mettre fin à leur jours plutôt que de se rendre ou encore pire, collaborer avec les Dissidents. Trois autres soldats prirent la fuite dans des directions différentes. Les poursuivre serait inutile et une perte de temps, sans doute que les nombreux pièges et créatures rampantes dans ce tombeau se chargeraient d’eux.

    La Chagrienne éteignit sa lame : visiblement ces soldats semblaient savoir que Kialani et Styxana étaient susceptibles d’être arrêtés et que leur tête avait un prix. Ou ? Quand ? Comment ? Aucun des Dissidents n’avait commis d’erreur, et Darth Calisomnus prenait cette prétendue omniscience et omnipotence pour de la paranoïa, marque de fabrique des Sith et dans le cas de Nelius et de sa cour de courtisans, il s’agissait d’une preuve de son ambition sans fin visant à éliminer ceux qui ne sont pas de son côté. Au final cette paranoïa était bien l’expression de la peur, la crainte qui saisissait peut-être les entrailles du prétendu Sith’Ari. Aussi, la chagrienne aurait bien aimé savoir comment il avait pu à ce point se concentrer sur Styxana alors qu’il avait un pouvoir à consolider avant de mener toute offensive. Avait-il déjà atteint cet objectif ? Ou alors y avait-il derrière tout ceci une manifestation, un message lancé par la Force à l’intention de la chagrienne pour la tester ? La Dame Noire se tourna vers la Codru-Ji et demanda.


    - Kialani, je me demande comment ces soldats ont pu savoir que nous sommes des ennemis de Nelius ? Ou bien quelque chose nous a trahi, ou alors le Sith’Ari souhaite éliminer ceux qui ne sont pas d’assez fervents défenseurs de sa cause…

    Implicitement, elle venait de demander à sa gardienne se mener son enquête là-dessus une fois que le trio aura quitté ce ténébreux tombeau. C’est alors que l’atmosphère ne se fit que plus pesante à nouveau et qu’un portail teinté de magie Sith apparu devant eux. Bien que celui-ci soit sombre et à l’allure vaporeuse, il semblait bien réel et sa puissance irradiait le couloir d’une inquiétante lueur violette. A manipuler avec prudence. Styxana se tourna vers Darth Acies et Ness en lâchant.

    - Vous avez une idée de comment franchir ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Mer 17 Avr - 19:24

« Si je peux me permettre un commentaire, ô Imploratrice, peut-être serait-il plus sage de donner la chasse aux survivants. Que nos ennemis connaissent notre position approximative est tout à notre désavantage. Les morts n’ayant pas pour coutume de parler, je pense que ce serait l’option la plus sécuritaire. Peut-être pourrons-nous apprendre quelque chose d’utile dans le processus. »

De son avis personnel, en se penchant le plus sérieusement du monde sur cette histoire de « vous êtes des traitres connus », cela lui rappela une conversation qu’elle avait eu par le passé avec un autre Sith, fidèle suivant de Nelius, concernant, justement, toutes ces histoires de loyauté. Il était possible que dans l’objectif de ne garder que des fanatiques à son service, le chef de la faction loyaliste ait décidé de commencer à faire un ménage tout à fait arbitraire. Pour son cas particulier, personne ne faisait confiance aux solitaires, encore moins quand ces solitaires sont formés pour la reconnaissance, l’assassinat et l’espionnage. Conséquemment, il y avait de très fortes chances que ce soit cette raison précise qui la désigne comme une cible de premier choix. De penser qu’il puisse s’agir d’un traitre lui semblait… Sonner faux.

Au faible nombre de dissidents existants, il était très peu probable que la fuite vienne d’eux. Encore plus improbable, que les espions de Nelius aient réussi à percer à jour leur secret. Moins vous avez de personnes au courant, moins vous avez de chances de découvrir le pot aux roses. Les dissidents fonctionnant en nombre réduit, c’était la chance la plus pure dont l’ennemi aurait besoin pour réussir à exposer le mouvement dans son ensemble. Elle mènerait son enquête, évidemment. C’était son travail. Par contre, il était clair que dans l’optique de ne pas compromettre davantage une sécurité possiblement entamée, elle allait discuter longuement avec Styxana pour que de nouvelles mesures de sécurité soient considérées. Après tout, la prudence étant la mère de la sagesse, ce ne serait pas un luxe que de faire un peu plus attention. Réaliste, oui. Paranoïaque, non.

Cela nous ramenait dans le présent, devant ce curieux portail, devant plusieurs options stratégiques et devant une Darth Acies contrariée. C’était bien la première fois qu’elle se retrouvait devant un dispositif qu’elle ne savait contourner. Il était évident qu’il était question de magie sith. Par conséquent, elle n’aurait su dire comment contourner les sécurités intégrées que cette chose ne manquerait pas de posséder. Le plus frustrant, c’était que c’était leur experte en magie sith qui demandait quoi faire. Styxana Mirkwind pratiquait la magie sith, par opposition à la Codru-Ji ou au jeune Ness. Par conséquent, elle aurait dû être celle qui leur expliquerait comment passer sans se tuer. Mourir pour sauver la chagrienne était une chose, marcher au suicide, une toute autre affaire. Les sourcils froncés, Darth Acies fit part de ses pensées, clairement préoccupée.


« Encore une fois, sauf votre respect… C’est vous l’experte en magie sith. Par conséquent, c’est vous qui devriez nous dire comment passer. Dans l’optique où vous l’ignorez, rebroussons chemin. Mieux vaut repartir en vie mais fort d’une leçon d’humilité que de s’acharner et périr. Chose certaine, je ne sais pas comment faire et la prudence déconseille d’essayer de toucher cette chose. »

Darth Acies aurait bien ajouté quelque chose quand ses oreilles semblèrent capter un son. Enfin, plusieurs sons. Des bruits de pas. Non. Des bruits de course puis des éclats de voix. Des voix qu’elle avait déjà entendues. Le trio d’ennemis survivants. Par logique, ils ne reviendraient pas dans cette direction à moins d’avoir des renforts, mais à l’intonation, ils semblaient paniqués. L’autre hypothèse, c’était que quelque chose de plus gros et dangereux qu’un trio de Siths dissidents était à leurs trousses. Quand on sait ce que le côté obscur fait sur les choses et sa faculté d’attirer comme un aimant de bien indésirables choses, on pouvait raisonnablement déduire que ce portail devait être l’équivalent d’une pièce de viande saignante lancée dans l’enclos des rancors : irrésistible pour quiconque pouvait entendre son appel.

Ce qui embêtait la Codru-Ji, c’était leur manque de choix tactiques. Dans un couloir droit « barré » par un portail inconnu, revenir sur ses pas étant une option potentiellement compromise, avancer était aussi dangereux que reculer. Rester sur place dans un endroit aussi à découvert était aussi à proscrire… Ce qui rendait les choix stratégiques plus restreints encore. Pour la Sith, tenter une percer avant que le couloir ne soit occupé par des forces hostiles était la meilleure option. Elle ne faisait en rien confiance à ce portail. L’inconvénient résidait dans le fait que… Et bien… Ce n’était pas elle qui commandait. C’était Styxana. Or, Darth Acies ne se permettrait jamais de passer par-dessus l’autorité de sa protégée. Si la chagrienne disait « noir », elle dirait « noir », ne serait-ce que de mauvaise grâce. Restait à savoir ce que la chagrienne déciderait en cet instant.

Plus dérangeant encore, une vision. Ou peut-être était-ce un mauvais tour. Comme on le sait, la clairvoyance, pouvoir de Force de bas niveau, consiste en une visualisation du futur faite de manière hasardeuse. On pourrait même dire de manière aléatoire. Elle n’aurait su dire pourquoi en cet instant précis une vision la frappa tel un coup de poing mais elle n’aimait pas ce qu’elle voyait. Ce ne pouvait être vrai. C’était trop beau pour être vrai. Darth Acies n’était pas le genre de personne à être égoïste ou à avoir en tête des objectifs irréalisables mais elle avait une faiblesse. Son défunt maitre. Une part d’elle continuait d’espérer le revoir dans le monde des vivants et c’était ce que cette vision lui promettait. Pourtant, comme on le sait, personne n’est jamais revenu de la mort… Et si la chose était possible, le prix en serait prohibitif, à n’en pas douter.

Sauf que dans ce cas spécifique, peut-être à cause de la forte présence du côté obscur, se ranger du côté de la raison était excessivement difficile. Cet endroit, après tout, leur avait fait voir toutes sortes de choses et on ne connaissait pas le contenu exact de sa voute. Le trésor, pour dire de manière péjorative. Cette vision était peut-être un piège, peut-être une vision du futur. Elle aurait dû en toucher un mot à Styxana mais encore une fois, sans doute à cause de la forte influence négative des lieux, son mécontentement face à certains choix de jugement récents de sa protégée l’incitèrent à ne rien dire. C’était une décision peu judicieuse mais il y avait quand même en ces lieux plus que la dose classique de côté obscur que l’on trouvait sur cette damnée planète. En d’autres endroits, il semblait dilué. Ici, c’était du côté obscur à l’état brut. Conclusion : même la meilleure armure a des failles…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Dim 21 Avr - 11:02

La puissance qui émanait du portail était telle qu'il était clair que foncer au travers était inutile. D'ailleurs toute créature qui le ferait se verrait écraser par le Côté Obscur et périrait très rapidement. Bien des Sith avaient dû s'épuiser au cours des années pour rendre ce piège pratiquement indestructible. Pratiquement ? Oui car malgré les années et les années à se vider de leur essence les Sith ont oublié une seule et unique chose. Ce qui ne peut entrer par cette issue peut en revanche en sortir. Et si les trois Sith en présence plongeaient dans le Côté Obscur ils auraient pu ressentir quelque chose.

Imaginer un couloir sombre dont les parois sont de la roche à nu. Soudainement vous ressentez un picotement sur votre peau et là se dresse un magnifique portail, invisible mais que vous vous représentez comme sombre, d'ébène et d'obsidienne, très solide donc. Vous ne pouvez l'ouvrir avec la force de votre corps car si vous le touchez vous serez instantanément rejeté au sol. Là vous voyez ? Mais il se trouve que vous pouvez utiliser une pouvoir télépathique plus communément appelé la Force. Or il existe une petite erreur dans la confection de ce piège. Personne n'est parfait n'est ce pas ? Et cette erreur va pouvoir vous faire avancer. Mais pour cela il va vous falloir ne faire qu'un avec vos compagnons, prendre leur force sans les tuer. C'est un travail long et minutieux dont vous sortirez faible pendant quelques minutes voire même heure selon votre état de santé. Mais vous réussirez.

Pour commencer vous trouverez un petit trou dans le portail dans une surface que l'on pourrait croire lisse au premier abord. Et si, avec l'aide de votre esprit, vous y jetez un oeil vous découvrirez un étrange réseau de sorts lancés par de puissants Mages Sith. Ceux là sont faits non pas pour tuer mais seulement pour empêcher d'entrer. Là vous pouvez comprendre quelque chose les mots, imprégnés du Côté Obscur, ne sont que des blocages, difficiles à délier mais facile à inverser.

Bonne chance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Lun 22 Avr - 18:23

    - Vous avez raison Dame Acies, vos conseils sont avisés. Ness, va. Retrouve ces soldats et tues-les tous. Ne laisse aucun rescapé. Si l’un d’entre eux désire parler, alors laisse le parler et élimine-le. Va, et reviens vite.

    Avait-elle ordonné à son jeune disciple d’une voix respectueuse, sans le mépris habituel d’un Sith considérant son apprenti comme sa chose, mais toutefois avec une once de dureté dans ses paroles. Il était évident qu’elle espérait que le jeune humain revienne en vie. Elle aurait pu donner l’ordre à Acies qui aurait été plus rapide, mais il fallait bien l’avouer : Styxana n’avait que trop besoin d’elle dans l’optique ou elle devrait affronter l’imposteur Nelius. Ness ne ferait sans doute pas le poids face aux loyalistes escortant le Sith’Ari. Il était plus prudent qu’il aille seul même si le temple gardait quand même une dimension dangereuse.
    Stxyana Mirkwind se remis à réfléchir sur ce portail qui dépassait ses compétences à première vue. Fermant les yeux et s’en approchant, elle tendit sa main à proximité de l’enchantement sans toutefois tenter de le toucher. Elle sondait la Force à la recherche d’une solution tout en s’exprimant d’un ton serein.


    - Il est vrai Dame Acies, que je suis familière avec la magie Sith, mais ceci semble dépasser mes compétences et ma compréhension. J'aurais besoin de temps pour appréhender le mécanisme, et encore plus pour essayer de le détruire. Plusieurs mages noirs ont du se pencher sur ce dispositif de sécurité pour le rendre infranchissable. Avec un peu d’observation, je devrais réussir à essayer de déceler une faille. Néanmoins, si je vous le demandais, c’était pour avoir peut-être un regard complètement objectif sur ce sortilège ainsi qu’un œil neuf.

    Percevant quelques faiblesses dans l’obstacle qu’on lui avait présenté, la Dame Noire commença à comprendre alors le fonctionnement du portail obscur. Darth Calisomnus devina alors la manœuvre à employer : il lui fallait employer la Force de concert et de façon minutieuse pour réussir à utiliser la faille et démanteler ce qui la bloquait. L’inconvénient étant qu’elle et ses compagnons se sentiraient considérablement affaiblis. En tout cas, ce portail ne ferait que les repousser s’ils essaieraient d’entrer sans les tuer. La chagrienne rouvrit les yeux et passa quelques un de ses doigts sous son menton bleu pour réfléchir à une solution lui permettant d’avancer tout en conservant son énergie. Elle tourna le regard vers les parois faites de roche et trouva la solution. Ou une idée à exploiter… La Chagrienne tira ses sabres laser qu’elle alluma, faisant luire un reflet rouge sur son visage. Styxana s’approcha de la paroi avant de reprendre la parole.

    - On va se servir de nos sabres laser pour forer la roche et contourner le portail. C’est risqué, mais je ne pense pas que l’autre option vous plaise plus que cela. Rassurez vous, cet obstacle ne ferait que nous repousser, il n’est pas mortel contrairement aux apparences…

    Puis elle planta ses deux lames dans la roche, faisant fondre en partie les masses rocheuses en contact avec ses armes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Lun 22 Avr - 18:55

On ne pouvait pas dire que Styxana Mirkwind était du genre à se laisser démonter facilement. Sa solution était… Brillante. En fait, l’assassin se demanda longuement pourquoi elle n’y avait pas pensé elle-même. C’était si évident que c’en était presque ridicule. D’une simplicité si désarmante que bien qu’évidente, la faille restait aux yeux du commun des mortels complètement indécelable. Évidemment. Une action physique, non basée sur la Force, permettrait de contourner l’obstacle. 90% des Siths pensent avec la Force. Il s’agit toujours de prouver que l’on est meilleur que les autres et qu’en définitive, qui maitrise le mieux la Force est le plus puissant du lot. Kialani, par contre, avait appris à raisonner de façon inverse. Plus tu utilises la Force, plus tu te présentes comme faible aux yeux des autres à cause de ta dépendance, lui avait dit son maitre. D’où le faible nombre de pouvoirs maitrisés par la Codru-Ji.

Ça et le fait qu’elle recourait très souvent à des solutions basées davantage sur ses habiletés naturelles et une part d’équipement. Dans ce cas bien précis, ce serait au sabre que la solution se présentait. Découper la roche et se faire son propre passage. En toute logique, ce portail ne pouvait que se maintenir sur lui-même. Il y avait peu de chances qu’il puisse s’étendre, autrement il perdrait à coup sûr en puissance. L’absence de marques à même les parois semblait indiquer qu’il n’avait pas entamé la roche. Très possiblement, en sortant du « cadre » du portail, on pourrait continuer à avancer sans trop de difficulté. Restait à tester la chose en pratique… Après avoir joué les excavatrices. Ce ne serait pas la première fois qu’elle aurait à ramper ou passer dans des endroits très étroits : un bon espion doit savoir utiliser tout le terrain à son avantage.

Le fait que les dissidents soient maintenant « débarrassés » pour un moment de l’apprenti de Styxana soulageait grandement Darth Acies. Elle pourrait ainsi se concentrer entièrement sur la protection de la chagrienne, sans avoir à se soucier d’éventuels dommages collatéraux. Toujours invisible, conformément aux instructions de l’imploratrice, elle était parée à toute éventualité. Hors de question de se laisser prendre par surprise, faillir à sa tâche, trahir la confiance de son défunt maitre et de sa nouvelle maitresse. Ce serait pire que la mort. Si son aide était minimale dans le forage de ce passage improvisé, c’était tout simplement parce qu’un sabre laser est très visible et que s’il y avait quelqu’un de l’autre côté, il ne manquerait pas de voir au moins trois sabres laser… Alors que clairement la chagrienne n’en maniait qu’un.

Qu’on ne pense pas qu’elle relâchait sa vigilance pour autant. Au moindre geste suspect, elle bondirait sur l’ennemi et un assaillant invisible est une menace qu’on ne peut que très difficilement contrer. Elle était la protectrice de l’imploratrice. Elle était à la fois son épée et son bouclier. Elle se considérait comme son instrument. Un bon instrument fait un travail exemplaire lorsqu’utilisé. Peu lui importait que derrière l’obstacle se dresse une armée. Soit elle anéantirait l’ennemi, soit elle mourrait en essayant. Pas de retraite, pas de reddition, pas de négociations. Plus important encore que l’arsenal : la survie de Styxana. Tout le reste, y compris sa propre vie, était purement secondaire. Pour le moment, elle couvrait les arrières de la chagrienne, pendant que celle-ci découpait la roche. Dès qu’elle en aurait l’occasion, elle serait à nouveau à ses côtés, prête à faire rempart de son corps…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Dim 12 Mai - 12:30

Une technique brutale, peut être même pouvant être qualifier de brusque et prise sans réflexion. Mais efficace. La Magie Sith était très puissante mais aussi limitée à un espace bien souvent restreint. Et avoir réussi à barrer un couloir tel que celui là était presque un exploit, même pour les plus puissants des sages. ET il était donc fort peu probable que celui qui avait tendu ce piège, si il avait survécu à son incantation première eut penser à ensorceler les roches environnantes. Lorsque les lames de Styxana Mirkwind entaillèrent la roche rien ne se réveilla, nulle vague de puissance ne la rejeta en arrière. Ils pouvaient donc y aller en toute sécurité et surtout sans se fatiguer. Creuser un tunnel dans un granit aussi solide que celui de Korriban, asséché par le soleil était difficile, c'était pour cela pour que les esclaves étaient si prisés dans une lointaine époque. Mais armés de sabres lasers le travail devenait aussi simple que de couper du beurre mou (en effet lorsqu'on le sort à peine d'un bloc de carbonite il est plus solide) avec un couteau. La Chagrienne mit un peu moins d'une demi-heure à réussir à tailler un tunnel pour les laisser passer. Lorsque se fut fait les deux Sith purent avancer. Droit devant elles les dissidentes pouvaient sentir dans les mouvements de l'air qu'une immense grotte s'ouvrait. Alors qu'elles s'en approchaient elles y perçurent des éclats de voix. Mais elles n'eurent besoin de s'approcher davantage alors qu'elles se trouvaient dans le dernier tournant avant d'arriver à la porte du Temple du Sith One une violente vague de Côté Obscur les agressa depuis une fissure dans le sol. Et elles purent sentir un appel. L'Arsenal était accessible par cette voie.

Et elles l'empruntèrent.

La fissure sentait la mort mais aussi le brûler. Il était clair que les soldats avaient fuis par cet endroit et avaient fait feu tout le long de l'étroit tunnel, aux pics acérés et montant presque à la verticale. Par ailleurs les parois étaient noircies par les lasers brûlants. Mais aucun trace des agresseurs. Et au nombre de cadavres de soldats Sith encore fumants ses tirs avaient été alliés. Peut être avaient ils eu affaire à une vision qui les poussaient à se retourner les uns contre les autres. Rien d'étonnant, c'était par ailleurs une technique très prisée par les gardiens des antiques tombeaux Sith. Les utilisateurs du Côté Obscur y étaient bien souvent insensibles, pour pouvoir les laisser chercher la vérité contenue dans les derniers domiciles des antiques Seigneurs. Seule une lassitude écrasante pesait sur eux, mais telle était la voie de la douleur. Telle était leur voie.

Enfin elles trouvèrent ce qu'elles cherchaient.

Elles arrivèrent enfin. C'était une immense salle, regorgeant d'étagères, de râteliers. Des centaines d'armes presque autant d'armures. Des fusils d'assaut, des sabre lasers mais aussi des armes lourdes telle que des lances missiles ou encore des armes non létales. Plusieurs rangées d'holodisques étaient présentes aussi. Des plans d'autres arsenaux, plus petits mais aussi des usines du One Sith. De vaisseaux, d'armes. Les anciennes archives du One Sith se trouvaient ici. Alors que les deux femmes s'avançaient elles entendirent des pas approchant vers une immense porte qui s'ouvraient doucement. Et alors qu'elles reculaient une silhouette apparut vers les nouveaux visiteurs et rugit d'une voix tonitruante :


"Par moi on va vers la cité dolente ;
Par moi on va vers l'éternelle souffrance ;
Par moi on va chez les âmes errantes.
La Justice inspira mon noble créateur.
Je suis l'œuvre de la Puissance Divine,
de la Sagesse Suprême et de l'Amour.
Avant moi, rien ne fut créé
sinon d'éternel. Et moi, je dure éternellement.
Vous qui entrez, abandonnez toute espérance.

Car je suis le Sith'Ari."



[HRP : postez vos réactions mais ne commettez aucune action car ce post, et celui qui va arriver pour les loyalistes va créer le regroupement des deux topics RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Sam 18 Mai - 0:58

    Il est vrai que Styxana s’était déjà servie de son sabre laser afin de couper bon nombre de choses : membres, armures, carcasses de droïdes, cloisons… mais jamais encore elle n’avait eu à utiliser son arme afin de faire fondre la roche afin de contourner un obstacle de cette ampleur. La chagrienne esquissa un fin sourire sur le coin de ses lèvres bleues et pulpeuses en pensant à ceci. La tâche n’était pas épuisante en soit, ni même difficile : la roche ne résistait aucunement à la faim des lames écarlates que la Dame Noire utilisait pour se frayer un chemin. Le seul inconvénient résidait surtout dans la chaleur provoquée par la fonte de la roche. Rapidement, la température augmenta un peu au milieu des ténèbres de ce couloir, et Styxana prit parfois quelques minutes pour s’éloigner de son travail et reprendre une bouffée d’air frais avant de se remettre à la tâche. Darth Acies n’était pas loin, aussi, elle ne s’inquiéta nullement de savoir si quelqu’un comptait l’attaquer pendant qu’elle s’efforçait d’avancer dans le tombeau.
    La roche cédant aisément, il ne lui fallut pas plus d’une demi-heure pour finalement avoir réussi à contourner l’obstacle magique qui s’était présenté à elle quelques instants plus tôt. Très bien, désormais il fallait avancer.

    Continuant leur route, le tandem put alors percevoir l’immensité de la grotte dans laquelle les deux femmes se trouvaient. D’instinct, Styxana éteignit la lame de ses deux sabres laser. Darth Acies bien qu’invisible était toujours présente à ses côtés, tout comme sa foi envers la Force la guidait à travers les obstacles devant elle.
    En approchant, la chagrienne entendit des voix au loin et s’immobilisa tout en faisant un geste à la Codru-Ji la sommant de cesser de bouger. Elle fléchit ses jambes et ses sabres en mains étaient prêts à faire jaillir à nouveaux leurs lames avides d’adversaires. Bien plus prudemment, et en silence Darth Calisomnus continua son chemin en faisant le moins de bruit possible jusqu’au moment ou le temple du One Sith se dressa devant-elles. Puis il y eut l’appel.

    La fissure les invoquait, la chagrienne et la codru-ji à s’y engouffrer. Styxana resta méfiante, mais la Force lui indiqua que cette voie était la bonne. Quelques minutes plus tard, le duo arriva dans une salle dans laquelle se trouvaient alors des armes de tailles et de nature diverse à perte de vue, des savoirs inédits en matière de plans de vaisseaux, de données et d’archives… Mais elles n’eurent pas le temps de faire quoique ce soit, car une silhouette sombre s’approcha des deux femmes. L’obscur individu s’approcha et prit la parole d’un ton n’indiquant rien de bon, mais qui sonnait soit comme une énigme, soit comme une longue séance de présentations. Darth Calisomnus resta muette un instant et répondit avec une insolente assurance, pointant du doigt son adversaire potentiel.


    - L’heure n’est pas encore à la mort, mais à la souffrance. Car je suis l’élue de la Force, et ceux qui s’opposent à ma volonté en paieront le prix fort. Ecartez-vous de mon chemin.

    Lorsqu’elle termina sa phrase, on put alors apercevoir dans sa main gauche se refermer en un poing qui se voulait être menaçant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   Dim 19 Mai - 21:10

Elle avait suivi telle une ombre et en tant que tel, elle n’avait pas émis le moindre son. La mort était plus bruyante qu’elle. Pour l’Imploratrice, elle déployait toute l’étendue de son talent et si ses sens avaient été un jour plus aux aguets encore, c’était dans une autre vie auprès d’un maitre qui avait été comme un second père pour elle. Elle avait perdu un mentor, elle n’en perdrait pas un second. Elle se conformerait à la lettre aux instructions de Styxana. La chaleur ne l’avait pas incommodé et si elle avait été visible, rien n’aurait été venu perturber son faciès ou son physique. Pas la plus petite goutte de sueur ou signe d’inconfort. En fait, de par sa formation, Darth Acies pouvait endurer des extrêmes de température pour lesquels « extrêmes » étaient encore trop doux. Elle était concentrée sur sa tâche et rien ne la déconcentrerait.

Elle suivait donc, fidèle et loyale, la chagrienne à chacun de ses pas. Invisible au regard et dans la Force, elle aurait pu abandonner Styxana ici sans qu’elle ne s’en rende compte mais ce genre de pensées traitresses ne traversa même pas son esprit. Ceci dit, si combat il y avait, elle n’aurait aucun scrupule à s’éloigner pour occire toute menace pouvant attenter à la vie de sa maitresse. L’engagement à venir, car elle était persuadée qu’il y en aurait un, serait très certainement contre un Sith aussi elle avait préparé au moins un couteau de lancer. Elle aurait certes pu opter pour son « arme signature », son chakram sauf que si combat il y avait contre les forces de Nelius, ce serait révéler sa présence aussi certainement que si elle s’était promenée nue et peinte en rose en pleine heure du diner dans la cour d’un des temples de la planète. Il fallait plus de… Subtilité.

Quand enfin elles finirent par déboucher dans l’arsenal, c’est à peine si la Codru-Ji arqua un sourcil. Elle s’était attendue à beaucoup de choses mais pas exactement à cela. Non pas la situation ne la dérange outre mesure. L’arsenal offrait un tas d’angles morts pour un ennemi éventuel et autant de couvert qu’on pouvait le désirer en cas d’embuscade. Ce qui la dérangea, par contre, ce fut quand cette… Choses… S’avança vers eux. Le premier réflexe de Darth Acies avait été de se porter au combat, aux devants de Styxana mais en même temps, un assaut trop précipité vous retire l’avantage de la surprise. Contre son instinct, elle décida d’attendre et de voir comment l’imploratrice abordait la situation. Avec brio, à n’en pas douter, en écoutant la répartie de cette dernière. Était-ce là encore une manigance comme avec le Sith fou ou était-ce un ennemi bien réel?

Un ennemi venu du passé, cela s’entend. Non. Prudence et patience étaient de mise. La forme avait avancé mais n’avait ni engagé le combat ni tenté quelque manipulation visible ou perceptible. Alors elle attendrait. Elle attendrait et elle observerait, attendant le bon moment pour frapper. Il le fallait, après tout : si ce n’était qu’un avant-gout des choses à venir? N’avaient-elles pas aperçu carnage et destruction en arrivant jusqu’ici? Et si elles n’étaient pas seules? Non, l’attente était la meilleure des solutions. Pas la plus efficace, certes, mais la plus pragmatique. Observer. Analyser. Tenter de déceler un point faible. C’était tout ce qu’elle s’autorisait à faire pour le moment. Patience. Si le besoin d’engager les hostilités se faisait sentir, elle saurait comment réagir. Pour le moment, comme tout bon prédateur surveillant sa proie, elle attendait…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] L'Arsenal Secret [Dissidents]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: