Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Ven 22 Mar - 17:40

Célestine avait accomplie sa mission, elle avait obtenu de l’Empire de glisser l’Aventurier Errant sur la liste des vaisseaux en réparation, bien qu’une partie de sa crédibilité en avait pris un coup devant une demande manquant tellement d’ambition. Depuis son retour au temple, Sophia Kuat était restée en méditation lorsqu’elle ne s’occupait pas de sa propre Padawan. Chaque jour, elle essayait de sonder l’avenir à la recherche de quelque chose qu’elle n’arrivait pas à identifier. La Force murmurait quelque chose, un danger imminent, mais quoi ? La guerre en approche ? C’était le plus évident, peut-être trop pour que la Force s’en soucie et si bien entendu elle provoquerait son lot de malheur, la jeune femme était une pragmatique, un conflit entre deux régimes politique ne provoquait jamais de carnage indicible tant que les Sith n’étaient pas impliqué. Peut-être alors que c’était à eux qu’ils faisaient référence, mais dans ce cas il faudrait que la Grande Maîtresse Jedi soit encore plus prudente que jamais… Toutefois, vivre dans l’avenir n’était pas toujours possible, même lorsque l’on possédait le don de la prophétie. Il était nécessaire d’agir dans le présent pour prévenir les catastrophes à venir et Célestine avait à faire.

Elle se tira d’un sommeil sans rêve pour aller prendre une douche bien méritée. Ses appartements étaient toujours fermé a clefs, c’était rare chez les Jedi, mais dès son plus jeune âge, la demoiselle s’était montrée assez secrète et jusqu’ici, personne n’avait recherchée à violer son intimité personnelle, une attention pour laquelle elle remerciait amplement les Jedi. Sous l’eau, elle trouvait une quiétude qu’elle n’avait pas ailleurs. Fermant les yeux quelques instants, elle rechercha à sonder la Force pour trouver une trace supplémentaire de la menace, mais c’était toujours trop diffue, rien à faire… Soupirante, elle sorti de son bain et s’essuya rapidement avant de retrouver sa bure de Jedi, laissant sa longue chevelure marron a l’air libre, pas comme elle le faisait lorsqu’elle commandait le Covenant ou les Chantiers Navals de Kuat. Puis elle alla ouvrir l’une de ses armoires, tirant une valise grise métallisé à nue, comportant quelque chose qu’une collègue lui avait demandée. Encore une fois, personne ne l’avait fouillé et vu l’objet qu’elle transportait, elle s’en estimait heureuse, mais après tout, qui soupçonnerait l’une des trois figures les plus importantes de l’Ordre Jedi ? Lorsqu’elle fut prête, elle ouvrit la porte le temps de sortir et la verrouilla aussitôt une fois dehors.

La demoiselle se dirigea vers les hangars, saluant tous les Jedi qu’elle croisait sur son chemin qui, eux-mêmes, s’inclinaient respectueusement sur son chemin. Son visage restait toutefois neutre, Sophia Kuat était connu pour n’afficher aucunes émotions particulières, suivant la voie du Jedi d’une manière traditionnelle, comme l’avait voulu maître Yoda, et non pas la voie de Maître Skywalker, qu’elle avait même plusieurs fois déprécié. Cette différence de point de vue lui avait valu quelques soucis avec des membres de l’Ordre Jedi autant qu’avec sa Padawan, qui avait énormément de mal a analyser ses émotions. Pourtant, cela restait la clef du succès, sans cela, Kyla ne trouverait pas le chemin de la paix et de la sérénité, sa vie serait toujours menacée par le côté Obscur de la Force, son autre elle attendait, tapis au plus profond de son âme et exploitait chaque faiblesse pour tenter de sortir, retrouver la liberté et reprendre son carnage vengeur. Seule la maîtrise d’elle-même lui rendait l’assurance de ne plus être une menace pour le reste de la galaxie. Mais ce n’était pas Kyla qu’elle allait rencontrer aujourd’hui, même si elle aurait pu la trouver dans un hangar, la jeune femme se sentant rapidement à l’aise, comme sa maîtresse, devant les commandes d’un chasseur Stellaire.

En réalité, c’était sa mère que Célestine allait voir. Car c’était à elle qu’était destiné la valise qu’elle portait, mais aussi parce qu’entre les deux Grandes Maîtresses de l’Ordre, une discussion s’imposait sur les décisions à prendre pour la suite des évènements. Elle se dirigea donc vers un cargo gris métallisé dont la forme particulière l’identifiait clairement comme un navire extragalactique et qui caractérisait parfaitement bien Arsenicia Ombrelune, qui ne venait pas de cette galaxie. La dirigeante de Kuat Drive Yard avait l’habitude de vivre en compagne d’extragalactique, car elle avait était formée par l’une d’entre elle, la légendaire énigme Iyanna Arienal. Dans la situation actuelle, elle donnerait beaucoup pour la voir revenir et bénéficier de ses conseils, mais la Grande Prophétesse de l’Ordre se faisait bien plus discrète depuis la fin de sa formation et n’apparaissait qu’en temps de grand péril. Son absence pouvait donc être assimilé à un bon signe, même si elle craignait que quelque chose lui échappe dans les méandres de la Force, elle disposait d’encore assez de temps pour essayer de mettre une image sur cette menace. Une fois dans le vaisseau, elle se dirigea sans hésitation vers la « salle de séjour » afin de saluer la propriétaire des lieux.


« Grande Maîtresse Ombrelune… »

Elle la salua d’un signe de tête puis posa la valise sur la table, laissant sa collègue activer les systèmes furtifs du cargo, ce qui leurs permettraient de pouvoir discuter en toute impunité. Lorsqu’elle fut de retour, elle ouvrit la valise et lui présenta l’armure qu’elle avait demandée, qui ressemblait davantage à une combinaison de combat. Le prototype était parfait, une fois qu’elle l’aurait enfilé, Arsenicia pourrait très facilement se faire passer pour un homme sans problème. S’il avait était difficile de répondre à certains défis technologique, Célestine avait toutefois veillez à ce que ses ingénieurs améliore le plan afin d’en faire la machine de protection et de destruction ultime. Même si c’était moins utile pour un utilisateur de la Force, certaine fonctionnalité restait pratique, car elle permettait de ne pas faire usage sans cesse des talents surnaturels des Jedi à outrance. Elle prit donc la parole de son air professionnel, vantant les mérites de son produit.

« Voilà votre combinaison de combat entièrement personnalisé. C’est une sorte de réseaux de nerfs et de muscles virtuels, capable d’assurer des systèmes de survies, utiliser l’énergie cinétique ambiante pour fournir un bouclier très puissant ou un boost non négligeable de la force, la visière intègre des fonctions de piratages ainsi qu’un radar a son HUD. J’espère que vous en serez satisfaite… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Lun 8 Avr - 4:13

[Pas super, surement des fautes de frappes dans le début du rp, j'en ai écris une bonne partie sur mon IPad. J'espère que ça ira tout de même ^^]

Le calme régnait sur Ossus depuis mon retour d'Arcadia. Comme je m'y attendais, ma consœur, Célestine Kuat, n'avais pas réellement posée de questions. Elle c'était contentais de ce que je lui avais dis avant mon départ. Pour cette journée, j'avais laissé mon apprentie, Anaru, quartier libre. Elle pouvait étudier si elle le souhaitait ou se prélasser au soleil, et je me doutais que la seconde option était plus séduisante que la première, la connaissant. Pour ma part, j'avais passais la nuit débout, ou plutôt plongée dans les méandres de la Force, méditant sur ce qui était mais aussi et surtout sur ce qui allait être. L'avenir était flou, il dépendait des choix de millier de personnes, des gens parfois incertain de la marche à suivre en ces temps troublés ... Peut être que Célestine avait plus de succès de son côté, j'allais devoir en parler avec elle.

Je m’éveillais doucement d'un sommeil réparateur, quatre heures après m'être allongée dans ma chambre, à bord du Galeniel. La pièce était plongée dans le noir, uniquement éclairée par une faible lueur bleutée qui gagna en intensité lorsque je me levais, totalement nue. Passant ma main dans mes longues mèches brunes et bleutées, je me dirigeais vers ma douche, accueillant avec grand plaisir la sensation de bien être que m'apporta l'eau chaude. Je n'y passais que quelques minutes, le temps de laver mes cheveux, qui demandaient tout de même beaucoup de soin, et savonner le reste de mon corps. Une serviette autour de la taille, je quittais la cabine de douche et fut tout de suite surprise par un courrait d'air frais qui le fis frissonner bien malgré moi.

Revêtant une tunique Jedi, comme je le faisais tout les jours sur Ossus, je m'appliquais ensuite à sécher mes cheveux, les laissant cascader jusqu'au bas de mon dos, légèrement ondulés. M'assurant que je portais bien mon alliance, j'avais tendance à avoir peur de la perdre car je la sentais a peine, je quittais ma chambre en apportant ma bure noir sur mon épaule. M'installant dans la " salle de séjour ", je laissais mon compagnon de métal m'apportais une boisson chaude ramenée de ma planète natale. Mes pensées dérivèrent quelque peut malgré le fait que je lisais un rapport sur mon datapad, je me demandais ce que mon épouse pouvait faire, ce que Kyla faisait même si pour elle il me suffisait de lancer la Force à travers le Temple pour le lui demander directement par télépathie.

Tandis que je me replongeais plus sérieusement dans ma lecture, une nouvelle perturbation me tira de la concentration, une présence puissante et lumineuse que je connaissais très bien. À croire que Célestine savait que je voulais la voir, ce qui était possible après réflexion, nous possédions toutes deux le talent de divination et avions eu le même professeur. J'attendis que celle ci pénètre dans le séjour pour arrêter ma lecture, levant les yeux vers ma consœur lorsqu'elle me salua rapidement.


« Bonjour Celestine. »

J'étais moins cordiale qu'elle, plus ouverte aux mœurs du nouvel Ordre Jedi alors qu'elle avait été élevée par une fervente adepte de l'ancien Ordre. Certes, mon premier Maître, Naakti, avait fait partit de l'ancien Ordre, mais je m'étais très vite habituée a Luke Skywaĺker lorsqu'il avait réformé l'ordre. Cependant, pour certaine chose je pouvais rester vieux jeu, je le savais très bien. Naakti m'avait bien enseignée, Iyanna aussi et ... Eltaris aussi. Trois mentors au cours de ma vie, trois personnes qui m'avaient chacune apportées quelque chose, qui m'avaient enseignés leurs arts ...

J’allais activer les systèmes furtifs du Galeniel, ce qui nous permettrez de discuter sans être déranger, puis revins auprès de ma collègue qui ouvrit alors la valise et me laissa enfin voir ce qu’elle contenait. Je devinais que j'avais bien face à moi Célestine et non Sophia, que nous allions sûrement parler du Covenant, étant donné qu’elle en avait également profité pour ramener des chantiers navals de Kuat l’armure dont je lui avais parlé. Elle ressemblait davantage à une combinaison de combat, mais j’étais satisfaite du résultat, même si je n’y avais jeté qu’un très rapide coup d’œil, j’allais devoir prendre le temps de la tester.

J’écoutais ses explications, hochant la tête lorsqu’elle eut terminé avant de refermer la valise d’un geste de la main. J’appelais ensuite K9, qui vint récupérer le colis et l’emporta à l’arrière de mon vaisseau, dans la soute où se trouvait d’ailleurs mon autre armure, celle dont je m’étais servis pour secourir Kyla, lorsque celle-ci avait été aux mains de cette femme totalement cinglée, Maria … En y repensant, un frisson me parcourue l’échine.


« Je la testerais, rapidement je l’espère, et vous dirais ce que j’en pense. Mais merci d’avoir fait si vite… Je vous sers quelque chose ?»

Lui proposais-je tout en l’invitant à se mettre à l’aise d’un geste de la main. Pour ma pars, je me servis un verre, y versant un alcool de couleur ambré originaire de ma planète. Je laissais la bouteille en verre sur la table, là où c’était trouvée précédemment la valise, puis vins m’asseoir à mon tour. J’en bus une gorgée, pensive, cherchant mes mots pour aborder la suite, pour aborder la guerre et ce que nous, Jedi, allions faire… Finalement, posant mon verre, je vrillais mes azurs dans ses yeux.

« Je n’arrive pas à voir clairement l’avenir. Lorsque je cherche à en savoir plus sur la situation galactique, sur cette guerre froide, c’est toujours flou. Avez-vous eu plus de succès que moi ? Cependant il y a une chance que j’ai vue et je voulais savoir si vous aviez vous aussi vue une telle chose… La mort de l’Empereur. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Ven 12 Avr - 22:50

Non, je ne comptais pas remettre le sujet de son mariage sur le tapis. Je restait opposée au principe même, savoir qui elle avait épousée me semblait superflue, de toute façon, elle finirait par le regretter, comme la première fois… C’était mon intime conviction en tout cas, mais je savais qu’entrer dans un débat sur cette question était superflue, j’étais devenue une relique d’un passé révolue, mais j’étais fière d’être cette relique, d’avoir était un jour l’élève de la plus grande Prêtresse galactique et d’avoir repris sa mission imprescriptible de protection de la galaxie dans la lecture de l’avenir. Nous avions de toute façon mieux a faire que de nous disputer sur des points dogmatiques a l’heure actuelle, la situation était assez grave pour que nous tournions notre attention et nos débats sur des questions plus importantes que celle-ci. Elle semblait en tout cas ravie d’avoir reçu sa combinaison de combat et affirmait qu’elle me donnerait ses impressions dès que possible. Elle n’était pas facile a utiliser, il fallait une grande maitrise de soi pour jongler entre les différents modes d’utilisation sans problèmes, mais je n’étais pas vraiment inquiète, Arsenicia saurait s’en sortir, comme toujours. Elle me demanda si je souhaitais quelque chose à boire, mais je déclinais poliment d’un signe de main.

Contrairement à l’autre, l’alcool ne fut jamais ma boisson première, même si j’en buvais lorsque j’occupais le rang de Kuat de Kuat, simplement pour donner le change. J’aurais put prendre de l’eau certes, mais je ne ressentais pour l’instant aucune soif particulière. Elle m’invita a me mettre a l’aise et je laissais donc ma cape de Jedi sur le dossier de la chaise avant de prendre place, croisant les bras sous ma poitrine et sondant la Force a la recherche d’un élément dans celle-ci comme je le faisait toujours. Il était nécessaire de toujours rester sur le qui-vive afin de pouvoir réagir rapidement et trouver tous les indices possibles que la Force murmurait, même les plus infimes. Toutefois, cela s’avérait pour le moment inutile. Peut-être devrais-je songer à me retirer quelques jours dans un coin galactique plus propice à la méditation, qui m’offrirait ainsi l’endroit idéal pour tenter de percer les sombres mystères voilant l’océan infinie qu’était la galaxie. Je n’étais pas la seule à m’en inquiéter, a voir la bouteille poser sur la table, ainsi que l’état de ma collègue, il ne faisait aucun doute qu’elle avait également pressentie quelque chose, elle désirait me parler, c’était certain.

Et je ne m’étais pas trompée. Elle expliqua qu’elle avait des difficultés à lire l’avenir, essayer de trouver le dénouement d’une guerre froide était toujours difficile. Les actions des hommes politiques étaient plus complexe et tortueuse alors que les militaires étaient souvent plus sûr d’eux et direct et donc facilement prévisible. Je devais toutefois ne prendre aucun risque, cela ne pouvaient être les multiples manœuvres des différents politiciens galactiques qui masquaient a ce point les prédictions que la Force était capable de nous offrir, pour que notre clairvoyance soit a ce point atteinte, cela signifiait forcément qu’il y avait autre chose et c’était justement cet autre chose que je poursuivais. Elle me demanda si j’avais plus de succès avant d’évoquer la mort de l’Empereur Fel… Oui, je l’avais vu, parmi tant d’autres images, mais je ne savais pas estimer la fiabilité de cette prédiction, il fallait que je rende les prédictions plus sûre, hors, c’était impossible. Rouvrant les yeux, je soupirais un instant, sentant d’un seul coup le poids de mes années ainsi que de mes responsabilités. Je n’avais plus beaucoup de temps pour avoir un enfant, mais je ne parvenais pas à m’y résoudre, la galaxie avait trop besoin de moi et cet acte me semblait si répugnant…


« Je l’ai vue, mais l’avenir n’est pas écris et je n’arrive pas à déterminer la probabilité de cette mort avec précision, en revanche, la volonté de l’assassiner est réelle. Toutefois, aussi étrange que cela puisse paraitre, mon attention est actuellement concentrée sur une autre menace que cette guerre imminente. Quelque de diffus, invisible, qui semble tout faire pour nous empêcher de l’atteindre et de brouiller les pistes. Pas les Sith non, peut-être pire… Si mon emploi du temps me le permet, je me retirerais quelques temps sur une planète isolé afin de pouvoir y sonder la Force de manière plus intensive, mais avec le contexte actuel, cela risque d’être difficile… »

Voilà, je ne pouvais pas vraiment dire mieux là-dessus. Nous avions accès à des informations limitées et disposions d’une marge de manœuvre encore plus courte. Toutefois, je n’étais pas du genre à renoncer a prendre l’initiative. Je me contentais donc d’une pause courte avant de pouvoir reprendre la parole afin de pouvoir parler de ma dernière mission diplomatique a Bastion, qui était encore récente, ainsi que faire une ou deux suggestions.

« En tout cas, j’ai obtenu que l’Empire ajoute l’Aventurier Errant a la liste de réparation, je n’aurais aucun mal a le glisser maintenant dans le plan de rénovation des Chantiers sous son nom originel pour brouiller les pistes. Toutefois, je pense que vous serez la plus a même d’essayer de faire barrage à cette tentative d’assassinat. Mon attention est trop accaparée par cette chose, je risquerais trop de faire des erreurs. »

L’une des missions les plus essentiels du Jedi était de savoir pour quelle mission il était plus compétent qu’un autre. Je savais faire preuve de lucidité et savait donc quand prendre du recul et quand au contraire m’occuper personnellement de quelque chose. Arsenicia était de toute façon moins suspecte que moi : avec toutes mes couvertures, je devais toujours prendre moult précautions qui, pour ce genre de missions, pouvaient se révéler contre-productive. Toutefois, même si quelque chose d’obscur bloquait mes visions sur ce que je recherchais, je savais qu’il y avait d’autre sujet qu’Arsenicia voudrait évoquer en ma compagnie. Notamment l’un d’entre eux qui n’était autre que l’état de sa fille et sa progression dont j’avais la charge. Je n’était pas inquiète, toutefois, je savais qu’il s’agirait d’une tâche délicate et je craignais qu’elle ne considère son affection a ma charge comme une sanction davantage qu’une chance, ce qui pouvait y ressembler a cause de ma méthode jugé souvent comme rigoureuse, mais il fallait prendre moult précaution, pour qu’elle repousse a jamais l’étreinte du côté obscur, ce serait la seule façon.

« Votre fille va bien, enfin, aussi bien que possible étant donné les circonstances. Pour l’instant, seul le pilotage d’un chasseur parvint réellement à lui calmer les nerfs quelques instants, quelque chose que je comprends tout a fait. Elle n’est pas toujours très confortable avec le maniement de la Force, s’en être retrouvée coupée si longtemps devait être trop difficile, probablement. Mais avec de la patience et de l’entrainement, elle s’en sortira, n’ayez aucune crainte a ce sujet. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Sam 27 Avr - 22:18

(Ecrit sur ipad dans un avion x) à corriger)

Je la suivais des yeux, la laissant s'instaler confortablement. Quelque chose me disait que nous n'allions pas nous séparer et retourner a nos activités respectives avant un moment. L'Ordre n'avait, pour le moment, plus de réel Conseil, Aquilus Oblivarion et Jilano Alhuin ayant preferés se retirer... Nous n'etions alors plus que toutes les deux, deux membres du Covenant, deux apprenties d'Iyanna, deux femme. De mémoire, c'etait une situation qui ne c'etait encore jamais présenté, mais je pouvais me tromper. Dans tout les cas, je ne m'en plaignais pas, cela nous laissait les mains libres, a Celestine et moi-même. Nous avions des points de vues différents sur nombres de sujets, mais lorsqu'il s'agissait de l'Ordre ou du Covenant, nous etions toujours tombé rapidement d'accord et l'absence de réel Conseil allait nous faire gagner du temps au lieu de nous empétrer dans des débats interminable. Par les temps qui courraient, nous n'avions pas de temps à perdre en debats inutiles.

Plongée dans ses pensées, ou dans la Force, j'obervais Celestine tandis que je prenais moi même place en face d'elle, croisant les jambes mais demeurant dans une position relativement detendu. Dans un coin de mon esprit, je sentais les doux remous de la Force, continuellement, ainsi j'étais toujours prête à agir rapidement. Ecouter constament la Force devenait une habitude au fil des ans, si bien qu'apres plus d'un demi siècle, je le faisais sans m'en rendre compte... C'etait devenue automatique, exactement comme respirer l'etait.

Reprenant vie, Celestine me repondit. Je ressentais un certain soulagement mais l'inquiétude prit vite le dessus. Cependant, je muselais ce sentiment néfaste et écoutais ma consoeur jusqu'au bout. Ainsi, l'Aventurier Errant aller être remis en état, une perspective qui otait un poid de mes épaule et me procurait un certain soulagement. Ossus n'allait pas rester une place sur lorsque la guerre allait eclater, mais maintenant nous avions au moins une solution de replis plus ou moins sur.

Quant à la tentative d'assassinat sur l'Empereur Fel, je me sentais égalemment plus a même de faire passer le message, Celestine était préocupée par cette menace qu'elle penait a percevoir et je préferais la savoir en train de chercher a percer ce voil de ténèbres ... Et de nous deux, je la savais plus capable que moi d'y parvenir, elle avait passé bien plus de temps en compagnie d'Iyanna Arienal et avait eu plus de temps pour s'entrainer et apprendre en sa compagnie... quant a moi j'avais quelques connaissances parmis les Chevaliers Imperiaux qui assuraient la protection de l'Empereur...


- " j'ai quelques connaissances parmis les Chevaliers Impériaux de l'Empereur, je ne devrais pas avoir trop de problèmes pour les mettre en garde... J'espère simplement qu'ils écouteront. "

Le sujet suivant fut, sans surprise, ma fille. A l'évocation de Kyla, mon regard s'encra dans le sien pour ne plus s'en détacher. Cela me faisait égalemment penser que Celestine, en sa qualité de Kuat de Kuat devrait, un jour, avoir un enfant pour assurer sa succession. Cette pensée me tira un sourire, que je reprimais. Je voyais très mal ma collègue dans le rôle de mère, elle qui avait été elevé selon les traditions de l'ancien Ordre et sans réel modèle parentale.
Que Kyla soit plus à l'aise aux commandes d'un chasseur plutôt qu'au maniement de la Force, cela ne m'etonnait guère. Avant sa déchéance, le pilotage avait toujours etais une activité qu'elle apréciée particulièrement, surtout quand il y avait des risques et davantage encore lorsque j'étais à bord pour subir son pilotage... Pas qu'elle pilotait mal, au contraire, mais elle aimait me faire peur, tout de même. Je ressentais malgré tout quelques remors. Si elle avait tant de mal avec la Force, c'etait ma faute, alors qu'elle avait été brillante par le passé...


- " Je ne doute pas vraiment de sa réussite... Temps qu'on la soutient. Kyla n'a pas totalement confiance en elle et cela lui fait defaut. Elle s'en veut pour se qu'elle a fait et ne parvient pas à se pardonner, et je pense que ça la bloque. Elle ne le dit pas, mais c'est ma fille et je n'ai besoin que d'un regard pour savoir qu'elle est hantée pas se qu'elle a taversé. Je ne vais pas la forcer a m'en parler, je lui ai fais assez de mal, mais peut etre que vous pourriez essayer à votre façon. Je suppose que vous avez egalemment remarqué les changements sur sa personne ainsi que dans la base de donnée, j'ose espérer que mon initiative ne vous gênera pas, j'ai fais ce qui me semblais le mieux pour sa sécurité, mais aussi pour la notre. " Je fis une courte pause. " Aussi, qu'en est-il de la mission d'Exio sur Coruscant ? "



Dernière édition par Arsenicia S. Ombrelune le Ven 24 Mai - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Mar 7 Mai - 20:59

Arsenicia accepta de prendre en charge la mise en alerte de la garde prétorienne impériale a ma place, ce qui m’ôtais un poids des épaules a plus d'un titre. Comme elle, la seule chose que je pouvais espérer de ceci était qu'ils écoutent et qu'ils soient capable d'anticiper la tentative de meurtre, ce qui dans les deux cas se révélait ardu : la prophétie n'était pas très précise et par nature, les Chevaliers Impériaux n'appréciaient pas terriblement les Jedi, leur devoir étant bien plus militaire que philosophique, je supposais qu'il devait nous considérait avec une certaine condescendance car nous nous offrions le luxe de pouvoir discuter de choses qu'ils considéraient comme triviale, mais la Force était une allié puissante et dangereuse qu'il convenait de ne pas sous estimée. Le côté obscur n'était jamais loin et c'était pour cela que nous autre Jedi nous imposions tant de contraire. Cela signifiait que les Chevaliers Impériaux devaient également prendre garde a cela, mais je ne pouvais rien faire de plus que de supposer qu'ils avaient leurs propres méthodes afin d'éviter ce genre de problème. Cette question ne progresserait pas tout de suite, mais je m'en remettais aux compétences de ma collègue ainsi qu'à la Force afin qu'elle parte sur de bon rails, je savais qu'il me faudrait aviser plus tard selon la suite des événements, mais chaque chose en son temps.

Évoquer Kyla devait être difficile pour elle, d'autant plus qu'elle ne pouvait pas directement s'occuper d'elle et que son seul choix était de la laisser sous ma responsabilité, mais si je comprenais son inquiétude, mon être ne pouvais pas totalement la cautionné, car je restais totalement fermée a l'idée de faire un enfant, même en sachant qu'un jour ou l'autre, je n'aurais tout simplement pas le choix, il faudrait que j'en passe par cela pour assurer l'avenir de Kuat ainsi que du Covenant. Ma Padawan avait connue beaucoup de moments difficiles, privée de la Force, elle n'eut d'autres choix que de fuir comme une bête traquée durant des années puis subit les assaut d'une détraquée mentale sadique qui avait périt dans l'incendie de sa demeure. Au vu de son passé, son état actuel n'était pas si mauvais, mais seul un entraînement rigoureux ainsi que les soins du temps parviendraient a atténuer ses blessures, j'étais ici pour pouvoir la guider sur le bon chemin. Au moins, en ma compagnie, elle avait du répondant lorsqu'elle se trouvait aux commandes d'un chasseur, je ne m'étais pas spécialisée dans la Fusion de Force par hasard, aux commandes d'un chasseur, je devenais le danger public débridé que je n'étais pas dans la vie, car dans ses instants, je n'avais plus besoin de mes masques, j'étais enfin libre !


« Prenez toutes les dispositions que vous jugerez nécessaire, mais laissez lui l'espace de liberté dont elle aura forcément besoin. Si vous surveillez chacun de ses faits et geste, elle risque de mal le prendre et cela ne faciliterait pas mon travail. Je vous tiendrez informée de ses progrès, soyez sans crainte a ce sujet. J'ai déjà formée plusieurs Padawan et ai-je déjà échouer ? »

Elle évoqua ensuite le sujet d'Exio, en mission pour le compte du Covenant. Très actif, l'Ombre ne cessait de se démener pour l'Ordre, comme en témoignait ses dernières actions. Toutefois, la mission évoquée par Arsenicia était bien entendu celle que je lui avait confiée en tant que dirigeante du Covenant et non celle pour l'Ordre Jedi, dont nous avions naturellement accès au rapport comme n'importe quel maître de l'Ordre. A savoir l'assassinat de Salle Serpa, un ancien collaborateur de Darth Caedus, le responsable de la mort de plusieurs novices pendant la seconde guerre civile galactique, membre de la sinistre Galactic Alliance Guard, pâle reflet de la 501ème légion clone de Vader. A vrai dire, je ne pouvais pas vraiment en parler sans sonder la Force a sa recherche. Par mesure de précaution, une fois l'infiltration faite, nous n'étions plus en communication jusqu'au retour de mission, en clair, tant que l'annonce de l'assassinat ne serait pas sur l'Holonet, alors je n'en saurais pas vraiment plus que n'importe qui. Je pouvais toutefois déjà lui communiquer certaines nouvelles intéressantes, étant donné que j'avais tout de même préparée certaine choses pour lui permettre d'accomplir sa mission.

« Elle vient de débuter. Je lui aie fournit, comme il l'a demandé, l'équipement lui permettant de se faire passer pour un Seigneur Sith. Nous n'avons plus désormais qu'à attendre que l'holonet annonce la mort de Serpa, mais cela peut prendre plusieurs jours, inutile de s'inquiéter a ce sujet. »

Les Ombres étaient des professionnels, Exio était le meilleur d'entre-eux, aucune raison que la mission échoue. Il faudrait toutefois étudier les retombées de cette dernière et espérer qu'elle desserrent l'étau autour des Jedi pour que l'Alliance se dirige vers les Sith, mais c'était assez difficile de le savoir, les lignes du futurs restaient imprécises sur ce point. La galaxie était sur un fil du rasoir et nous nous devions d'être très actif afin de pouvoir intervenir n'importe quand et n'importe ou, nous permettant ainsi d'éviter de nombreuses catastrophe. Les Sith se montraient d'ailleurs bien plus actif et bien plus motivé que nous ne l'avions pensé jusqu'ici, ils devaient être mieux organisés et bien plus efficace... Je me devais d'être prudente et de veillez a ce que notre vigie ne s’affaiblissent pas, sans quoi, nous serions alors en position vulnérable. En tout cas, j'étais curieuse de savoir si Arsenicia avait d'autres nouvelles a me transmettre, ou d'autres questions a me poser. Je décidais donc, de manière logique, de lui demander directement.

« Il y a t-il autre chose que je puisse faire pour vous ? Une autre nouvelle a me transmettre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Ven 24 Mai - 21:58

    Je terminais mon verre et le déposais délicatement sur la table avant de croiser les jambes, bougeant légèrement pour trouver une position plus confortable. Mon regard s'encra dans celui de ma consoeur, dont la réponse n'allait pas tarder.

    La liberté que j'avais pris avec Kyla ne la gênait pas, cela me soulageais légèrement... et je devais avouer qu'elle avait raison concernant l'espace de ma fille. Loin de moi était l'idée de surveiller ces moindres faits et gestes, mais c'était plus fort que moi, je me faisais du souci et malgré tous mes efforts pour ne pas écouter ma conscience, je me devais de savoir comment elle allait. C'était faible venant de moi, je pouvais résister à plus difficile émotionnellement mais lorsque qu'il était question de mon unique fille, du seul enfant que je n'aurais jamais, j'avais du mal. La peur de la perdre à nouveau était toujours là, au fond de moi... J'avais du mal à me rendre compte que ma fille était adulte et suffisamment intelligente pour ne pas se faire tuer. Dans tous les cas, Celestine promit de me tenir au courant de ses progrès, ce à quoi je répondis par un sourire entendu... J'ajoutais tout de même quelques mots après une courte pause.


    « J'ai confiance en vous. »

    Et c'était la pure vérité. J'avais confiance en Celestine pour le Covenant, pour l'Ordre et pour ma fille. Son éducation était celle de la vielle école, celle d'Iyanna Arienal. Si une personne était bien placée pour prendre ma fille sous son aile, c'était bien elle et pour une fois, sa vision de l'Ordre serait plus que bénéfique à Kyla, du moins c'était ma façon de voir les choses, ainsi que celle de ma collègue ... quant à ma fille c'était une tout autre histoire... Rebelle dans l'âme, elle risquait de donner du fil à retordre à Celestine... elle ressemblait beaucoup à son père, autant physiquement que psychologiquement.

    Ma consoeur enchaîna ensuite sur ma seconde interrogation, à savoir la mission qu'Exio devait mener pour le Covenant. Depuis que j'avais décidé de l'intégrer officiellement, jouant quelque peu avec le feu d'ailleurs, je devais également me préoccuper des membres de cette secte secrète et de ses missions, celle-ci étant la première que j'avais validé avec Celestine, un assassina ... Les choses commençaient bien. J'hochais la tête, donc. Je ne m'inquiétais guère pour Exio, je savais ce dont il était capable grâce aux rapports de l'Ordre et du Covenant... j'en avais énormément lu après la réunion de Yavin... Quoi qu'il en soit, nul besoin de mots pour savoir ce que ma consoeur pensait à cet instant. Tout comme elle, j'espérais que cette mission allait porter ses fruits et que l'Alliance allait davantage se concentrer sur la menace Sith et ainsi desserrer l'étau autour des Jedi... Je notais mentalement le besoin de méditer sur cette question. Celestine reprit ensuite la parole, me demandant simplement si jamais d'autres questions... Je m'apprêtais à lui répondre que non lorsqu'un autre sujet me vint en tête. Pas vraiment mes affaires ... quoi que.


    « Quand est-il de Kuat et de ses finances ? Je ne doute pas que le Covenant ait de quoi subsister, mais je suis curieuse ... » Je fis une courte pause, puis pris un ton plus neutre, ressemblant davantage à celui de Celestine. « Et aussi, quant est-il de votre descendance ? La guerre se prépare, nous pourrions mourir et Kuat doit rester notre. »

    Je connaissais l'aversion de Celestine pour la maternité et de toute façon je ne la voyais pas mère. Mais si le Covenant perdait Kuat, il n'y aurait plus personne pour le financer... nous avions besoin de cet argent et c'est pourquoi les chantiers navals devaient impérativement rester notre... et donc ma consoeur devait procréer... de toute façon, ce n'est pas comme si aujourd'hui la présence d'un mal en soi était obligatoire et pour Celestine, c'était préférable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:04

Il y avait des sujets plus difficile a aborder que d'autre. Parler de Kuat avec Arsenicia ne me dérangeait pas, car j'étais toujours a l'aise dans les sujets d'économies. Iyanna Arienal ne m'avait pas seulement élevée comme une Jedi, elle m'avait également appris a devenir une femme d'affaire efficace ne s’embarrassant pas de problème mineur et capable de devenir une prédatrice afin de gagner de l'argent. Cette vie me forçait a jongler avec mes devoirs de Jedi, mais je n'avais pas le choix, les responsabilités qu'avait placée l'Eldar sur mes épaules me forçaient a communier toutes mes fonctions, même si cela risquait, avec la guerre, de devenir de plus en plus difficile. Après tout, je n'avais plus vingt ans et il faudrait peut-être que j'envisage de me recentrer sur une activité plus simple, difficile de faire vivre Celestine et Sophia Kuat en même temps. Parler de ma vie personnelle, surtout intime, en revanche, restait quelque chose de très désagréable, je ne tenais pas a être en dehors du coup trop longtemps, et puis le contact physique me répugnait, non, j'étais toujours aussi incapable, surtout dans une situation comme celle-ci, de me résoudre a me mettre en couple. Elle n'était pourtant pas la seule a m'en parler, mes conseillers sur Kuat s'inquiétait également de l'absence d'héritier et commencer a suggérer de plus en plus lourdement un mariage arrangé... Heureusement, c'est moi qui commande...

Les affaires du Chantier Naval se portaient bien. Nous avions de plus en plus de client et même si l'Alliance se montrait toujours aussi mesurée, les Vestiges de l'Empire investissait en masse pour se doter d'une flotte plus massive et rattraper leur retard tandis que d'autres clients plus underground faisait toujours construire leurs vaisseaux personnels de manière clandestine, payant des surtaxes et devenant malgré eux des vecteurs de surveillance de l'activité Sith pour le Covenant. Je ne pouvais que m'en frotter les mains, d'autant que nous nous occupions de nos investissement avec célérité, continuant des OPA plus ou moins hostiles sur les concurrents pour nous assurer une position dominante par rapport a l'Empire et puis, il y avait eue l'épisode avec Severnaya... Celui-ci méritait bien d'être évoqué, étant donné la nature hautement sensible des données que j'avais récupérer. Dans le fond, c'était plutôt rassurant, maintenant que je disposais des plans, tant que nous les conservions, nous ne risquions pas de voir ses armes revenir sur le devant de la scène galactique et provoquer de nouvelle catastrophe. Toutefois, cela soulevait de nouvelles questions auxquelles il me faudrait répondre. Me levant soudainement et croisant les bras, je tournais autour de la table tout en reprenant la parole.


« Les affaires se portent bien. Nous augmentons sans cesse notre chiffre d'affaire, ce qui me permet d'investir plus massivement dans le Covenant. Toutefois, parmi nos clients irréguliers, j'ai eue la surprise de voir venir la petite fille de Natasi Daala en personne. Elle voulait améliorer les performances de son Destroyer Stellaire et y installer un manteau bouclier, sans l'appui de son commandement évidemment, mais ce que j'ai découvert d'elle fut bien plus stupéfiant encore... »

Je marquais une pause, le temps de la laisser assimiler la nouvelle et d'aller m'appuyer sur le mur de la pièce, gardant les bras croisés sous ma poitrine. Je ne savais pas vraiment quoi faire de ses données pour le moment, hormis les dissimuler et j'étais toujours hésitante sur le fait de pouvoir construire un Star Dreadnought de classe Eclipse ou Sovereign sous le manteau pour la flotte de défense de Kuat. Certes j'avais déjà fait quelques placement financier dans ce but, mais je pouvais toujours tout annuler. Toutefois, que ses données arrivent maintenant, alors qu'une menace lointaine semblait porter son regard sur la galaxie, ne me plaisait pas. Une fois encore, il fallait que je prenne une décision mesuré, ne pas céder a la tentation de la facilité, mais prendre également des mesures plus pragmatique pour le bien du plus grand nombre, c'était la mission de Covenant, mais de là a faire usage d'arme capable de provoquer des catastrophes encore plus grande que celle que nous essayerions de prévenir... Il y avait une limite a estimer. Les Star Dreadnought représentait quelque chose de moins dangereux, car malgré une puissance de feu effrayante, ils étaient plus facile a mettre hors de combat.

« Elle m'a confiée l'un de ses blocs de données, héritée de sa grand mère, dont je disposais de la clef permettait d'accéder a ses données. J'y est découvert le plan des plus grandes machines de mort de Palpatine : Death Star, Broyeur de Soleil, Canon Galactique... Rassure-toi, tous est en lieu sûr, cependant, je me demande si la venue de ses données alors qu'une menace nouvelle approche n'est pas mauvais signe... »

Nous autres prophètes avions du mal a croire aux coïncidences et nous savions que l'accumulation de mauvais signes n'étaient pas très encourageant pour la suite des opérations. Je savais toutefois que cela n'étais pas la seule question a voir, Arsenicia s'intéresserait probablement au profil de Severnaya, savoir si elle risquait de devenir une menace aussi grande que celle de sa grand mère. Restant appuyée sur le mur, je repris donc rapidement la parole afin de donner mon avis sur la question, comme a l'accoutumée, avec franchise, mon regard ne trahissant aucune forme de fatigue, d'épuisement ou de lassitude, bien au contraire...

« Quant a Severnaya Daala, il s'agit d'une jeune femme idéaliste, qui veux voir l'Alliance triompher a n'importe quel prix. Elle semble toutefois moins extrême que sa grand mère, même si elle a héritée de son incapacité a dissimuler ses émotions, pas besoin de la Force pour savoir ce qu'elle ressent. Elle est jeune et naïve, dans l'immédiat, elle ne représente pas un danger potentiel. »

De toute manière, elle ne pouvait pas faire quoi que ce soit de dangereux tant que je la tenais par le chantage, elle avait fait installer un manteau bouclier, ce qui était interdit par les traités internationaux, ce qui signifiait que je pouvais toujours faire fuiter l'information pour la faire chuter sans effort tout en assurant mes arrières. En récupérant le datapad, je m'étais également assurée qu'elle ne pourrais pas voyager avec des armes a la puissance effrayante dans la galaxie. Il me restait une question a évoquer et cette fois, choses rare, je soupirais, preuve que ce sujet me répugnait réellement. Me redressant, je retournais m'asseoir en face d'Arsenicia avant de reprendre la parole une dernière fois.

« Toujours rien en vue pour la succession. Je commence a accuser le poids de mon âge et les hommes ne s'intéresse pas a ma personne, il faut dire que mon comportement est plutôt repoussant et vu les temps de crise, j'ai du mal a m'imaginer vivre une grossesse, la galaxie aura besoin de moi... Il va falloir que j'envisage une autre solution pour nous permettre de conserver le chantier, a moins que tu n'est quelque chose a proposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Mer 29 Mai - 4:51

    Celestine se leva, décidant de marcher dans la pièce et plus précisément autour de la table pour poursuivre notre conversation. Je la suivais donc du regard, confortablement assise pour ma part, je ne ressentais nullement le besoin de me lever pour l'instant. Ainsi, j'appris que les affaires de Kuat se portaient très bien, ce qui ne m'étonnait pas tellement en vérité mais j'aimais l'entendre de sa bouche. Cependant, évoquer la petite fille de Natasi Daala lui permit de capter mon entière attention. Ainsi, elle désirait installer un manteau bouclier sur son vaisseau ... Ce qui était totalement interdit aujourd'hui. Malgré le danger qu'un tel dispositif pouvait représenter pour la galaxie, je dû réprimer un sourire. Grâce à cela, Celestine tenait Severnaya par le chantage ... qu'elle pouvait mettre à exécution si la jeune femme n'obéissait pas... Ma consoeur poursuivit ensuite sur sa lancée, évoquant un bloc de données hérité de sa grand-mère, Natasi... Lorsqu'elle m'annonça ce qu'il contenait, mon sang ne fit qu'un tour et je demeurais totalement inerte quelques secondes, enregistrant ces informations ... Le Covenant venait de mettre la main sur les armes de guerres les plus destructrices que la galaxie ait connues ! Imaginer ce que cela pourrait donner si Severnaya décidait de les construire ... Enfin, fort heureusement cela prendrait des années, mais tout de même... La guerre qui s'annonçait pouvait être longue. Je remarquais à peine le passage au tutoiement, totalement abasourdie ... et écoutais à peine ce qu'elle ajouta suite à cette révélation... Je repris finalement mes esprits pour répondre.

    « Je connais Severnaya depuis qu'elle est petite. Sur Coruscant, j'ai eu l'occasion de la rencontrer à différent âge ... Un aimant à problème, selon moi... à croire que la Force lui en veut... Mais il est vrai qu'elle est moins terrible que sa grand-mère, ce qui est toujours ça de gagner... De plus, elle hait les Sith mais se montre seulement méfiante envers nous, cela pourra toujours nous être utile si nous devons nous battre contre eux en sa présence... Quant à ces plans, il est impératif de les mettre à l'abri, ils ne doivent en aucun cas tomber dans les mains de ... de cette menace que nous avons ressentie ...ou de qui que ce soit d'autre d'ailleurs, mais cela ne me dit rien qui vaille. »

    Vint ensuite le sujet tant redouté, à savoir sa descendance. Une fois de plus, elle me tutoya, à croire que ma question l'avait réellement perturbé, assez pour qu'elle perde son masque de neutralité très « Iyannesque ». Moi-même, j'avais été comme elle pendant un temps, mais chassez le naturel et il revient au galop ... Cependant, je devais avouer qu'entretenir un masque comme celui-ci permettait de se préserver de bien des choses... Mais à force d'habitude, il était aussi possible de passer outre certaine chose tout en restant sois même ... dans mon cas, voir les gens mourir autour de moi n'étais plus quelque chose qui m'empêchais de tisser des liens... A presque un siècle d'existence, j'avais vu des générations entières de Jedi naitre, grandir et mourir ... Quant à Sarisa ou ma fille, c'était autre chose.

    Je reportais mon attention sur Celestine, quittant enfin le canapé pour m'approcher d'elle. Un léger sourire moqueur accroché aux lèvres, je lui fis signe de me suivre.

    « Je ne pensais pas te déstabiliser à ce point avec mes questions... pour que tu en oublies le vouvoiement... »

    Je traversais la pièce, passant à côté du projecteur holographique qui se trouvait au centre de la pièce pour entrer dans une autre, ou se trouvait une grande table pouvant accueillir une petite dizaine de personnes. La pièce était faiblement éclairée, par cette même lueur bleutée qui régnait partout dans le Galeniël ... Au mur se trouvait un écran avec une console juste en dessous ... faisant signe à Celestine de prendre place si elle le souhaitait, j'appuyais pour ma part sur quelques boutons jusqu'à ce que le blason d'Arcadia apparaisse à l'écran.


    « Je conçois que vivre une grossesse en pleine guerre soit difficile ... même en temps normal, pour une Jedi, cela devient vite pénible ... » Moi ? Profiter de son trouble pour la tutoyer ? Allons, quelques barrières en moins ne pouvaient que nous rendre plus productives, non ? Pas besoin de mesurer ces mots... « Je peux t'aider... Arcadia, ma planète, possède tout ce qu'il faut pour faire grandir un fœtus de façon artificiel en reproduisant l’environnement dans lequel il devrait grandir naturellement. » Je pianotais sur quelques touches. A l'écran apparu une image de la cité qui m'avait vue naître, puis d'un laboratoire où se trouvait une grande cuve remplit d'un liquide bleu et avec, dedans, un fœtus en cours de développement. « Parfois, la nature ou tes choix dans ton cas, nous force à faire cela ... de façon plus scientifique. C'est ce que je te propose. Tout ce dont j'ai besoin, c'est d'un ovule venant de toi et de la semence de l'homme que tu choisiras... Ensuite, K9 prendra le Galeniël pour retourner sur mon monde où ils s'occuperont de tout... Ainsi ta descendance sera en sécurité, tu n'auras pas besoin de t'en inquiéter et sera en pleine possession de tes moyens lorsque la guerre éclatera ... Dans le pire des cas, il est aussi possible d'utiliser une semence Arcadienne ... Le lien avec la Force qu'aura ton enfant n'en sera que plus fort, tous les Arcadiens sont en mesure d'apprendre à maîtriser la Force... Et bien sûr il est possible de le laisser grandir de cette façon jusqu'à la maturité voulue ... Nouveau né, enfant, adolescent, adulte ... Tu pourrais même aller jusqu'à choisir la couleur de ses yeux si tu le voulais. »

    Ce n'était pas une proposition que je faisais à la légère, dans le même temps je venais de lui donner le nom de ma planète, chose qu'elle ignorait totalement jusque là, et de lui montrer deux images dont une assez représentative.
    J'allais avoir besoin de Celestine, nous allions avoir besoin d'elle ainsi que la Galaxie et il était clair, pour elle comme pour moi, qu'elle ne pouvait pas tomber enceinte maintenant et qu'elle ne pouvait pas se permettre de se lancer dans cette guerre sans s'assurer que Kuat reste notre... Je me doutais bien que le sujet la gênait, mais nous n'avions plus le temps d'être embarrassé l'une envers l'autre, c'est pourquoi j'ajoutais quelques mots.


    « Et tu peux abandonner le vouvoiement, je ne suis pas à cheval sur les formalités et surtout pas avec les temps qui cours. Nous devons être productives, les masques de froideur sont inutiles et beaucoup plus classe sur Maîtresse Arienal... d'ailleurs... En parlant d'elle ... Je me demande si elle a également ressentis cette menace qui grandit dans l'ombre et si elle la juge suffisamment dangereuse, ou intriguant, pour se montrer... T'a t-elle donné signe de vie ? » Je reposais les yeux sur l'écran, puis de nouveau sur Celestine, croisant les bras sur ma poitrine, les fesses appuyées contre le bord de la console. « Et que penses-tu de ma proposition ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Jeu 30 Mai - 14:43

J'arquais un sourcil lorsqu'Arsenicia me révéla qu'elle connaissait déjà Severnaya Daala, une surprise, je m'attendais a être la première a réellement la fréquenter. Elle l'avait connue alors qu'elle n'était encore qu'une enfant et depuis, elle avait l'impression que la Force avait choisit de s'acharner sur elle. Je connaissais quelques personnes qui affirmeraient sans problèmes qu'elle payait pour les erreurs de sa Grand Mère, mais je savais que les choses étaient encore plus complexe que cela. Toutefois, le profil qu'elle dressa d'elle correspondait a celui que j'avais put entrevoir lorsque je l'avais rencontrer. Taillée pour être militaire, Severnaya savait faire des discours, mais ses feintes étaient trop feintes justement, pas assez naturel et elle était trop honnête pour être une femme politique avertie comme je l'étais moi-même. Pour les plans, je les avaient fait mettre en sécurité, pour tout le monde, il était préférable que ce genre de jouet disparaissent de la circulation galactique pour toujours, toutefois tant que nous n'aurions pas une évaluation précise de la menace qui s'apprête dans l'ombre a œuvrer a notre destruction. Il n'y avait pas grand chose de plus a dire a ce sujet, je me contentais d'un signe afin de prouver que j'avais bien reçu le message, rien de plus.

Ce n'est qu'à ce moment la, quand elle le pointa en face de mon regard, que je réalisais que j'avais été prise en flagrant délit de moment de faiblesse. Je levais les yeux au ciel, vaincue et frustrée, mais je chassais rapidement cela de mon esprit, il fallait que je sois concentrée pour pouvoir rester sérieuse. Me forçant pour retrouver un air plus impassible, je la suivis dans les coursives de son vaisseau. Elle me présenta un tableau de bord affichant des symboles très agréable, ressemblant a la grâce de ceux du mystérieux vaisseau d'Iyanna Arienal, mais disposant de quelque chose de plus doux, de moins guerrier que ceux du vaisseau de la Prophétesse. Ce qu'elle me présentait était toutefois une solution simple a tous mes problèmes : une forme de procréation médicalement assistée maîtrisé par son peuple permettant de faire naître les enfants en couveuse artificielle recréant les conditions de vie des mères avec même un cycle de croissance accélérée. Le seul problème était de fournir l'ovule, pour le reste, je laisserais Arsenicia choisir, mais pour cela, il me faudrait le collecter auprès de laboratoire réputé pour leur discrétion, ou faire une OPA hostile sur l'un deux pour le contrôler... Je disposais de bien assez d'arme financière pour cela.

Apparemment, ils faisaient des formules a la carte, proposant même de choisir la couleur des yeux. Oh, cela se faisait dans notre galaxie, mais je trouvais cela révélateur de leurs mœurs. C'était la première fois qu'elle me parlait de sa planète, Arcadia, une preuve de confiance pour un peuple aussi secret, Iyanna n'en avait jamais fait autant, esquivant systématiquement de manière classieuse toutes les questions portant sur elle-même et ses origines. Je pris une pause interrogative, me grattant quelque peu le menton a la recherche de la meilleure solution. Oui, cela m'éviterais de nombreux désagrément, je préférais encore passer sur le billard, avec mon HK pour veillez a ce que les médecins ne fasse pas de bêtise, plutôt que de coucher avec un homme... Mais je n'étais pas assez stupide pour croire qu'elle m'offrait cette solution simplement parce qu'elle m'appréciait. Elle avait besoin de moi, nous avions besoin de conserver le Chantier Naval pour faire vivre le Covenant et conserver une longueur d'avance sur nos ennemis. Elle souhaitait toutefois que je tombe un peu le masque, venant me rappeler que mon imitation d'Iyanna Arienal était très loin d'être parfaite... Je laissais échapper un rire amer face a cette remarque, elle n'avait pas besoin de me rappeler que je ne serais jamais a la cheville de mon ancienne tutrice...


« Je ne peux pas, vous le savez aussi bien que moi... Je vie dans une philosophie qui m'impose un contrôle absolue, je ne peux pas me reniez maintenant, ou je trahirais la confiance de ceux qui croient en moi. »

Elle serais déçue, mais je ne pouvais me résoudre a tourner le dos a quarante années de vie ainsi. Elle me demanda si j'avais des nouvelles de Iyanna, mais comme a son habitude, la prophétesse restait muette jusqu'au jour ou elle revenait sans même prévenir, agissant contre une grande menace qu'elle avait percue a des milliards d'années lumière de là... Arsenicia me demanda finalement ce que je pensais de sa proposition. Je n'avais pas a peser longtemps le pour et le contre, il était facile de deviner ce que je pensais de cette proposition étant donné qu'elle me permettait de sauver tous les principes auxquels je croyais, j'y était naturellement favorable. Je repris donc rapidement la parole afin de parler de ses deux sujets.

« Votre proposition m'intéresse naturellement. Il faudra que je prenne des dispositions pour récupérer l'ovule, je vous laisserais vous occuper du reste, je vous fait confiance. Quant a Iyanna, aucune nouvelle, vous la connaissez comme moi, elle interviendra lorsque sa présence sera nécessaire car la situation deviendra critique... Toutefois, depuis que j'ai vue Severnaya, je me pose des questions. Je savais depuis mon enfance que j'étais différente, que l'on me préparait a quelque chose de plus dur qu'une vie normale, comme Severnaya a était préparée par sa grand mère elle-même a assumer l'avenir de la galaxie... Mais dans le fond, Iyanna et Natasi n'étaient-elles pas faite dans un moule relativement identique ? N'ont-elles pas fait qu'essayer de se servir de gens comme vous et moi ? Ah... Oubliez ce que je vient de dire, l'esprit de Iyanna est insondable, même vous pourriez vous y perdre sans jamais y trouver la moindre logique... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Mer 5 Juin - 3:10

L’extra galactique observait, observait sa consœur tandis que celle-ci réfléchissait. Elle semblait… pensive. Méfiante, même. Quoi que, en y repensant, quoi de plus normal. Sa double casquette la forçait à se montrer méfiante car, il fallait le reconnaitre, Celestine Kuat ne devait pas avoir que des amis dans la galaxie. Etant à la tête du plus gros chantier naval, elle devait avoir son lot d’ennemis potentiellement mortels. Quant à sa proposition d’être un peu plus … amical, celle-ci venait de tomber à l’eau, sans grande surprise néanmoins. Arsenicia ne tenta pas de convaincre sa consœur, c’était inutile. Iyanna l’avait forgé comme tel, travail qu’elle avait essayé de faire sur moi mais malheureusement ou heureusement, selon le point de vu, elle n’y était pas parvenu, par manque de temps et parce que j’étais déjà assez vielle lorsqu’elle m’avait enseigné.

« Je comprend. »

Ainsi furent les seuls mots que l’extra galactique prononça afin de clore le sujet. Déçue ? Un peu, mais a quoi c’était-elle attendue ? Celestine restait Celestine, pale copie d’Iyanna … Si elle avait pu vivre des milliers d’année, comme l’Arcadienne, alors peut être aurait-elle était un jour semblable à la mystérieuse Maîtresse Arienal. Même Arsenicia, aussi différente pouvait telle être aujourd’hui, avait davantage de chance de ressembler à l’Eldar d’ici quelques milliers d’années.
Quant à sa proposition, la plus vielle des deux grandes maîtresses savait déjà ce que la plus jeune pensait. Inutile d’user de la Force pour le savoir, Celestine était prévisible sur un tel sujet, très prévisible. Déjà, dans sa tête, Arsenicia commençait à réfléchir… Envoyer K9 sur sa planète avec ses directives, directives devant impérativement être suivit… Oh elle ne doutait pas de cela, mais étant donné qu’il s’agirait de la progéniture de Celestine Kuat, elle préférait être prudente et prendre toutes les précautions possibles.

Quant à Iyanna, aucune nouvelle, sans grande surprise. En effet, Arsenicia la connaissait. Arienal était ainsi, vagabondant quelque part loin de tout, à l’affut du danger et réapparaissant lorsqu’elle le jugeait nécessaire et non lorsqu’on avait besoin d’elle… L’extra galactique vint s’asseoir près de Celestine.


« Iyanna va disparaître, vous le savez aussi bien que moi. Vous, moi, nous sommes … son héritage, d’une certaine façon. Nous allons perpétuer ce qu’elle a commencer. Iyanna est complexe, mystérieuse … Saviez vous que nos races sont cousines ? Je ne vivrais jamais aussi longtemps qu’elle, mais je serais toujours là dans quatre ou cinq millénaires si la Force le veut bien et alors, peut être lui ressemblerais-je davantage… Peut être formerais-je un jour l’un de vos descendant à être prophète, comme elle l’a fait pour nous. Néanmoins, il y a une chose qu’elle n’a pas réussit à faire… A savoir faire de moi une copie conforme. Si elle m’avait eu dès mon plus jeune âge, peut être serions nous semblable… Mais je pense que nos différences sont ici un avantage. Pour en revenir à Natasi et Iyanna, oui, nous pouvons dire qu’elles sont faites dans un moule relativement identique… »

Joignant ses mains, l’Arcadienne esquissa un sourire puis, d’un geste, fit apparaitre quelques choses à l’écran. Une femme, a en voir la physionomie, une femme dans une armure étrange, inconnue de cette galaxie. Iyanna Arienal dans son armure. Voilà une des images qu’Arsenicia avait d’elle, une des seules d’ailleurs. Elle ne l’avait jamais vu habillé autrement… En regardant son visage, elle devait avouer que Celestine parvenait à maintenant un masque semblable au sien, mais il y avait quelque chose chez elle que les deux Grandes Maîtresse n’auraient surement jamais… une aura de sagesse, de puissance et … une lassitude sans nom se lisait au fond de son regard, cela faisait même peur. L’image, surement prise par Arsenicia en cachette, s’il était possible de cacher quelque chose à Arienal, disparue de l’écran lorsqu’elle effectua un nouveau geste de la main.

« Bien … je pense que c’est tout. Quand vous aurez récupéré votre ovule, ne tardez pas trop à me le donner, ce serait dommage qu’il ne soit plus viable arrivé à destination. Et … que la Force soit avec vous, Celestine. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Mer 5 Juin - 12:49

Si je ne l'avais pas entendue de ses propres lèvres, je crois que même a mon âge, je n'aurais jamais cru que Iyanna puisse disparaître un jour, cependant, la prophétesse elle-même m'avait assurée qu'elle allait atteindre le crépuscule de sa vie. Combien de temps lui restait-il encore ? Des années, des siècles peut-être... Pour quelqu'un comme elle, la proximité de la mort devait se mesurer bien différemment des humains. Je ne recherchais toutefois pas réellement a le savoir, la seule chose dont j'étais certaine était que je trouverais le trépas avant elle. Arsenicia me révéla que leurs races étaient cousine, mais ce n'était pas très difficile a deviner, elles partageaient des traits physiques commun, comme une stature élancée et les oreilles en pointe, ainsi que les longues chevelures. Toutefois, les deux femmes avaient une nature assez différente, même s'il était évident qu'Arsenicia avait grâce a ses origines des prédisposition avec la Force, Iyanna elle semblait être composée uniquement de cette énergie parfois, même si je savais que cette théorie était farfelue et impossible. Mais la voie des Prophètes était longue et complexe, déjà pour un humain, alors que quelqu'un d'aussi âgée qu'elle est put la suivre jusqu'ici sans jamais sombrer relever tout simplement de l'inhumain, elle possédait une discipline stricte et impitoyable, imposé par un secret qu'il était préférable de ne pas connaître.

Si je pouvais comprendre d'une certaine façon qu'elle soit heureuse de ne pas lui ressembler, je doutais qu'un jour elle soit capable de suivre son exemple. Il y avait quelque chose, dans leur nature profonde et la manière d'appréhender la Force elle-même qui était profondément différentes entre les deux femmes et l'éducation de base était difficile a surpasser. J'en était une preuve vivante, née et forgée dans une bulle aseptisé ou la présence des sentiments fut tout simplement bannie, je ne pourrais jamais devenir comme elle et j'avouais que j'en était aussi satisfaite, mais je pense que Iyanna avait compris que c'était la somme de nos différences qui ferait notre succès, ou bien avait-elle jugée qu'il s'agissait de « digression acceptable » pour une raison X ou Y, mais dans ce cas, je crois qu'il était préférable de ne pas en connaître les raisons. Elle semblait toutefois penser qu'elle était faite dans un moule proche de celui de Natasi. Oui, c'était sans doute vrai, elle était prête a détruire un million pour sauver un milliard et c'était son legs principal, celui du pragmatisme en toute choses. Certaines personnes essayaient, comme moi, de l'appliquer toutefois avec plus de zèle.


« Rassurez-vous, je doute que vous finissiez un jour par lui ressembler. Iyanna a quelque chose de différent, quelque chose de profondément inhumain. Une telle discipline est différente de celle des anciens Jedi, j'ai eue l'occasion de croiser quelques survivants de la Purge, ils ne sont pas comme elle. Non, je crois que c'est quelque chose qu'elle nous cache, pour notre propre bien, qui l'a rendue ainsi... »

Il m'étais arrivée de me demander pourquoi elle avait mis tant d'acharnement a essayer de sauver cette galaxie contre elle-même, après tout, elle aurait put simplement la laisser sombrer dans les limbes de l'oubli et de la corruption, mais elle s'était toujours dresser devant les êtres bouffi d'arrogance et de malice, semblant considérer leurs penchants macabre comme de simple caprice d'enfant, des pensées privées de sens par leurs simples futilités. Iyanna Arienal avait assistée a des spectacles terrifiants dans sa propre galaxie et je savais qu'il était préférable pour la notre que ses menaces n'arrivent jamais jusqu'ici, c'était ce qui rendait cette choses tapie dans l'ombre encore plus effrayante et inquiétante, mais j'avais appris a ne pas connaître la peur, chaque chose devait simplement engendrer une réaction rationnelle. Je devais simplement prouver que j'étais digne de l'héritage que l'on m'avait confiée, suffisamment forte pour pouvoir assumer mes charges et surmonter les difficultés s'imposant a moi.

Arsenicia laissa un instant apparaître le visage d'Iyanna devant elle. Je me demandais pourquoi elle avait conservée une image, peut-être souhaitait-elle simplement ne pas l'oublier, ou peut-être une certaine forme d'amour, même même l'amitié semblait quelque chose de difficile a obtenir avec elle, l'on obtenait au mieux son respect et son soutien, ce qui représentait déjà quelque chose d'énorme, ce qui prouvait bien qu'Arsenicia serait toujours poussée par le sentimentalisme. L'image ne resta que quelques instants avant que je ne me relève, j'en avait fini pour l'instant et pouvait donc a loisir me retirer afin de regagner ses occupations, surtout basée sur l'entretien de la chasse de l'Ordre, étant donnée que j'étais des trois Grandes Maîtresses la meilleure dans le pilotage de vaisseau spatial. J'inclinais un instant la tête en guise de salut avant toutefois prendre une dernière fois la parole.


« Que la Force soit avec vous maîtresse Ombrelune. Saluez pour moi maîtresse Zeltana et essayer de ne pas prendre froid cette nuit... »

Je la laissais méditer la-dessus en me retirant. J'avais moi aussi quelque chose de différent de Iyanna, dans le sens ou même si elle m'avait élevée dans son carcan aseptisé, j'avais aussi l'influence Kuati et j'entretenais de la fierté envers les productions de Kuat Drive Yard. Je me laissais parfois distraire dans l'observation de ses monstres d'aciers et j'avais fini par en développer une théorie simple, peut-être issue également du sentiment de liberté absolue, libérée de tous mes différents masques, que j'avais en étant dans un vaisseau spatial. Les êtres vivants réagissait selon leurs pulsions, leurs sentiments, essayant de faire le meilleur, mais commettant bien plus souvent le pire, les machines ne devenant alors que l’extension de leurs volonté a travers les étoiles. C'était par elles qu'ils obtenaient la puissances et devenaient dangereux, ce qui nous forçaient a être sur nos gardes, mais la corruption ne pouvait toucher les machines, il suffisait simplement de les récupérer pour les tourner contre le corrompu. Ce qui m'amena a une conclusion simple et terrifiante a la fois : La Chair est Faible...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   Mer 5 Juin - 16:56

Rp terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livraison [PV Arsenicia] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: