Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Six ans plus tard, te revoilà ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Six ans plus tard, te revoilà ...    Ven 29 Mar - 13:52

*AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH !!!*

La Directrice dut se retenir de toutes ses forces pour ne pas extérioriser ce cri et expédier le bloc de données qu'elle tenait à la main contre le mur opposé. L'incurie de son prédécesseur l'avait déjà énervée à de multiples reprises, mais là, c'était le comble. Le pompon, le zénith, le pinacle de l'incompétence venait d'être atteint, et sans le moindre doute. Négliger à ce point la question des Sith, c'était ... Mais quand est-ce -que les gens apprendraient donc à retenir les leçons du passé ? Sans doute jamais. Elle se massa les tempes, puis eut un bref éclat de rire, amer. Après tout, ce n'était pas comme si, en un siècle, la galaxie avait dû faire face à trois conflits d'ampleur intersectorielle, tous provoqués par l'intervention de ces foutus sabres rouges ! D'abord la Guerre des Clones, puis les deux guerres civiles galactiques ... et encore, ce n'était que dans le siècle dernier. Sur toute l'histoire de l'Ancienne République, les exemples ne manquaient pas. Mais trop de gens, parmi les hautes sphères, ne se focalisaient que sur la guerre à venir avec l'Alliance Galactique ...

Bref. Toujours était-il qu’alors même qu’elle avait rendez-vous avec l’un des Maîtres de l’Ordre Jedi pour un échange d’informations sur les Sith, elle n’avait rien d’autre à se mettre sous la dent que des rumeurs, des théories invérifiables et des bribes d’informations. Les Sith seraient infiltrés dans les gouvernements de l’Alliance, de la CSL et des Vestiges. Ils auraient pris le contrôle de plusieurs systèmes planétaires marginaux. Elle supposait qu’ils s’étaient sûrement implantés sur leurs planètes ancestrales : Korriban, Dromund Kaas, … Et aucune preuve pour étayer la moindre de ces affirmations. Pas le moindre nom à se mettre sous la dent.

Elle grimaça, à nouveau tentée de hurler. Un véritable travail de titan l'attendait pour remédier à ce fait. Sélectionner des agents fiables, au-delà de tout soupçon, prêts à tout risquer dans un travail dangereux et de longue haleine ; obtenir le budget nécessaire, ce qui ne s'annonçait pas du tout aisé ; organiser la mise en place des réseaux, les superviser. Et tout cela prendrait des mois, des années ... et tout ça en priant pour qu'ils ne soient pas arrivés à leurs fins entre-temps. Elle plaqua sa main sur sa bouche pour étouffer un bâillement. Le manque de sommeil n'arrangeait rien.

La Firrerreo quitta son siège et fit quelques pas en direction de l’attirail qui trônait sur une table, à l’opposé de la pièce. Une bonne infusion à l'ancienne, voilà ce qu’il lui fallait pour se calmer en attendant l’arrivée de son interlocuteur. Elle remplit la théière et la mit à chauffer sur le petit appareil prévu à cet effet. C'était le premier aménagement auquel elle avait procédé dans ce bureau. Rien qu'à l'odeur qui monta à ses narines lorsqu'elle sortit le sachet de plantes du coffret en bois, elle se sentait déjà mieux. Naboo ... le calme et la tranquillité de cette planète lui manquait plus que jamais ... Les journées passées avec ses filles, loin des réunions interminables, des embrouilles administratives, des querelles de factions, des montagnes rapports, surtout. Et le pire, c'était d'être consciente qu'elle n'avait personne d'autre à blâmer qu'elle ... Elle ferma les yeux et marmonna une prière dans sa langue natale. Tout ce qu'elle pouvait espérer, c'était que sa seule famille n'en paye pas le prix.

Le sifflement de la théière la tira de ses pensées. Avec son habituel doigté, elle versa l'eau chaude dans sa tasse, puis regagna son fauteuil. Au même moment, son comlink bipa, et la voix de son secrétaire Farghul résonna à son oreille :

- Directrice, le Maître Aquilus Oblivarion est arrivé.

Décidément, elle n'avait pas le moindre instant de répit. Elle inspira longuement avant de répondre, non sans soupirer.

- Allez-y, Heerl, faites-le rentrer.

Elle porta la tasse à ses lèvres et prit une petite gorgée avec précaution, savourant le goût si particulier des plantes qui composaient ce mélange, tout en relisant ses notes, à la recherche d'un détail qui aurait pu lui échapper. Au son de l'ouverture de la porte, elle désigna le fauteuil situé en face d'elle, dans un geste qui tenait clairement de l'invitation, sans lever les yeux.

- Toutes mes excuses, Maître Oblivarion, je suis à vous dans quelques secondes. Asseyez-vous, je vous en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Six ans plus tard, te revoilà ...    Sam 30 Mar - 1:21

    Le Maître Jedi avait tout prévu. Si jamais, les Sith venaient à l’abattre le Conseil Jedi aurait donc accès à ses données concernant ces sinistres pratiquants du Côté Obscur de la Force. Mais comme tous dans la galaxie, la Jedi ne pourront peut-être pas vaincre leurs ennemis millénaires seuls. Et bien que l’Alliance restait sourde aux avertissements de l’Ordre Jedi, Aquilus comptait bien s’assurer que les renseignements confédérés soient informés sur les risques possibles. Même s’il n’appréciait pas la façon dont ils avaient forcé la main des Jedi, ils étaient ce que l’Ordre avait le plus proche d’un allié. Un mauvais pressentiment habitait le vénérable Maître Oblivarion, quelque chose allait mal tourner sur Korriban, mais ses visions de l’avenir restaient floues et impossibles à décrypter. L’idée d’emmener son apprentie se faisait de moins en moins présente, et l’Ombre Jedi était de plus en plus convaincu qu’il serait plus sage de ne pas l’impliquer dans cette opération risquée. Callista risquerait de lui en vouloir, mettant ainsi en doute ses compétences, mais Exio ne souhaitait pas qu’il arrive quelque chose à sa disciple. A vrai dire, il se savait vieillissant et sans héritier pour reprendre le flambeau : Callista Miransi était donc ce qui se rapprochait le plus de l’enfant qu’il n’avait jamais eu.

    Le Black Falcon quitta l’hyperespace pour approcher de Mon Calamari. L’éclaireur CR-71 piloté par FROST son droïde. Cette planète lui rappelait des souvenirs de sa jeunesse. A vrai dire, il s’y était déjà rendu : une fois il y a six ans en plein blocus de Dac, il était encore un chevalier Jedi et avait officié pour le compte du Covenant en tant qu’agent de renseignements. Il avait cependant du abandonner son poste rapidement et sa mission : Nébuleuse lui avait annoncé la présence d’un artefact Sith en circulation dans la galaxie. Le genre de relique qui ne doit pas traîner entre de mauvaises mains plus précisément. Il se rappelait d’une femme qu’il avait aimé et avec laquelle il avait collaboré…


    Informatif : Administrateur Oblivarion, nous sommes arrivés et venons de nous poser.

    - Merci FROST.


    Répondit Aquilus qui fut tiré de ses pensées par la voix monocorde de son ami d’acier. Aquilus Oblivarion quitta donc son vaisseau posé sur une plateforme d’atterrissage d’une des cités flottantes de Mon Calamari. Il fut accueilli et escorté jusqu’au bureau de la directrice des renseignements de la Confédération des Systèmes Libres : une femme dénommée Thribialla. Selon les informations du Covenant, il y avait très peu de choses sur elle en dehors du fait de sa récente nomination. Il allait devoir lui faire confiance… pas le choix.

    L’Ombre Jedi arpenta les couloirs du complexe, mémorisant le chemin emprunté comme à son habitude ainsi que certains détails. Avec l’âge et l’expérience des missions, Exio avait prit cette manie de toujours prêter beaucoup d’attention aux itinéraires suivis à l’intérieur de complexes qu’il ne connaissait pas : juste au cas où cela tourne mal. Bien évidemment, un espion de sa trempe était arrivé à une certaine expertise en la matière au fur et à mesure des opérations qu’il avait menées. Et cette habitude lui avait sauvé la vie parfois.

    Une fois dans l’antichambre, il patienta en méditant sur les évènements à venir devant une baie vitrée donnant sur le gigantesque monde océan de Mon Calamari. Avant d’être interrompu par un dénommé Heerl, il se concentrait sur sa mission à venir, sans succès malheureusement. Se résignant, il remercia l’assistant et pénétra dans le bureau. Il s’arrêta dans l’encadrement de la porte pour voir à l’autre bout de la salle, le bureau derrière lequel se tenait une femme plus jeune que lui d’approximativement dix ans. Cependant il y avait quelque chose chez elle de plutôt familier sans qu’il puisse mettre le doigt dessus, il n’avait jamais vu ce visage, mais la Force lui murmurait qu’il l’avait déjà croisée. Le Maître Jedi s’avança, abaissant son capuchon pour révéler son visage vieilli par les épreuves endurées. Son interlocutrice avait son attention focalisée sur un datapad qui semblait la captiver, elle salua cependant Exio et l’invita à s’asseoir sur la chaise en face de lui.


    - Bonjour directrice Thribialla. Je suis honoré que vous ayez pu m’accorder un peu de votre temps pour m’accueillir.

    Aquilus marqua une pause tout en inclinant légèrement et respectueusement la tête envers la jeune femme. L’Ombre Jedi resta silencieux deux secondes avant de rassurer son interlocutrice d’une voix chaleureuse et compréhensive en ajoutant :

    - Aucun souci, rassurez vous. Je comprends que votre récente nomination vous implique de vous mettre à jour.
Revenir en haut Aller en bas
 
Six ans plus tard, te revoilà ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: