Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Putsch [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Putsch [TERMINE]   Ven 19 Avr - 21:42

Espace de Lathoran,
Système Ethera,
Régions Inconnues,
Heure : 1800



L'Empire de la Main est en grave crise. Voilà trois mois, quelques jours après l'arrivée d'un mystérieux Chiss ayant servi plusieurs années sous les ordres de l'Empire Galactique, les Vagaari sont revenus. Alors que ce peuple qui avait été vaincu lors de la Troisième Guerre Vagaari par le célébrissime et vénéré dans l'espace occupé par l'Empire de la Main Thrawn il est revenu. Plus cruel que jamais leur flotte a conquis et ravagé de nombreuses planètes, bien qu'aucun n'eusse appartenu aux Chiss basés sur Nirauan. Mais les rapports se sont faits de plus en plus inquiétants. Des vaisseaux sans aucune identification on peu à peu rejoint les forces Vagaari, leur flotte devenant de plus en plus puissante. Mais la véritable découverte s'est avérée extrêmement fâcheuse. Il n'est pas une flotte esclavagiste mais près de quatre, toutes commandées par un second du chef des aliens. Nagan, Empereur de la Main, a refusé d'envoyer la Flotte de Pacification mâtée une à une les forces des esclavagistes. Et si sa prudence a été longuement considérée comme bénéfique et nécessaire au bon développement de l'Empire les évènements récents prouvent le contraire. Les quatre flottes sous l'influence du Miskara se sont regroupées en une seule et puissante force navale et viennent de lancer l'assaut dans le Système Ethera. Quatorzième système de l'Empire de la Main, habité majoritairement par une espèce de proche-humain ayant eu de grandes difficultés à s'adapter à la domination Chiss c'est une planète sans importance.

Mais l'ampleur de la flotte ennemi, plusieurs centaines de vaisseaux lourds dont certains n'appartiennent pas aux habituels vaisseaux Vagaari ainsi que de nombreux habitants capturés. Mais le plus important, et le plus grand affront, a été la destruction de la petite force en place dans le système. Par un heureux "hasard" deux flottes ont été envoyées en périphérie du système pour surveiller cela. Les espions de l'Empereur Jagged Fel l'ont par ailleurs averti de l'assaut des Vagaari, déjà prévu par l'homme et l'Escadron de la Mort se tient prêt à intervenir. La IVeme Flotte de Pacification, sous les ordres de l'Amiral Azaren a quand à elle était envoyé combattre l'ennemi. Le Gungnir, nouveau vaisseau amiral de cette flotte, vient de sortir de l'hyper-espace accompagné d'une force d'assaut conséquente. Désormais plusieurs options s'offrent à lui :


- Attaquer de front l'ennemi.
- Demander un soutien des flottes auxiliaires
- Contacter l'Escadron
- Retraite prudente

Ses choix seront déterminants pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Sam 20 Avr - 23:46

Azaren, en uniforme bleu/gris habituel des militaires de la Main, était debout, au milieu d'une passerelle où la dominante était humaine, contrairement à la quasi-totalité des vaisseaux que comportait la IVème flotte de Pacification. Il avait une petite centaine de bâtiments sous ses ordres directs, en comptant les flottilles de support qui avaient apparu dans l'espace normal un peu en retrait. Le Gungnir, du long de ses 19km, servait de figure de proue, tandis que derrière lui on pouvait distinguer des Destroyers Impériaux retouchés, ce qui ressemblait à un croiseur Strike mais bien plus moderne et une multitude de vaisseaux de conception Chiss.

Les Vaagari, contre lesquels s'était battu avec succès le père d'Azaren, Drask. Ils avaient reparu, aidés du soutien tacite de Fel qui continuait à planifier dans l'ombre l'ascension du Chiss. Leur flotte était cependant tranquille, car le chef d'état de la Main ne s'était pas décidé à les attaquer pour les empêcher de continuer leur expansion.

Mais ce qu'Azaren avait devant les yeux changerait la donne : ils avaient attaqué une planète de la Main, et ils allaient payer. Étonnant cependant que parmi les centaines de systèmes que comptait la Main, ils aient choisi un des seuls qui avait eu des problèmes à s'intégrer. Il faudrait comprendre si cela n'était fruit que du hasard ou si quelqu'un avait divulgué des informations.

Toujours est-il que la flotte qui faisait face à Azaren était gigantesque, plusieurs centaines de vaisseaux de toutes tailles qui s'unissaient dans le but de semer la mort. La question était désormais de savoir comment engager le combat, contre ces ennemis qu'ils jaugeaient depuis des mois sans avoir encore eu l'occasion de combattre. Des diverses options que cette situation pouvait présenter, la plus évidente aurait été celle d'appeler des renforts, mais quelque chose disait à Azaren que c'était précisément ce qu'il ne devait pas faire.

- A toutes les unités, dispersez-vous, laissez les batteries du Gungnir attirer l'attention de nos ennemis pendant que nous attendons la phase suivante de la bataille. Préparez les batteries lance-filet Conner et faites décoller la chasse.

Tactique étrange face à un ennemi plus nombreux, mais qui ne demandait qu'à marcher.

- Donnez-moi la localisation de la balise d'hyperespace la plus proche.
- Elle se situe du côté opposé de la bataille, et il semblerait que nos ennemis soient en train d'en forcer les protocoles de sécurité, pour détecter son activation.
- Excellent, ordonnez à nos chasseurs de l'activer et de sauter en hyperespace vers elle. Notifiez l'Interdictor Massias “Iron defender”, il doit suivre les chasseurs et activer son générateur gravitique dès que possible. Aussi, ouvrez une transmission encodée vers l'Escadron de la Mort.
- Oui, monsieur. Le capitaine Raska vous écoute en ce moment même.

- Raska, faites circuler l'ordre de sauter en hyperespace vers les coordonnées indiquées, un Interdictor attend impatiemment votre venue ; nous avons des Vagaari à tuer. Au fait, vous verrez que ces derniers ont sur leurs vaisseaux des bulles renfermant des êtres vivants : leur sacrifice sera honoré dans le nouvel Empire.

L'Echani devait acquiescer silencieusement, car il marqua une pause avant de confirmer la réception de l'ordre, et Azaren coupa la connexion.

- Faites-nous avancer, feu à volonté et utilisez les filets Conner pour capturer les vaisseaux non-identifiés. Je veux savoir contre quoi je me bats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Dim 21 Avr - 11:51

Le Miskara actuel était un pion. La plupart des Vagaari étaient au courant mais tant qu'il restait le guerrier le plus charismatique et le plus puissant il restait leur chef. Et son alliance avec ce mystérieux homme était plus que bénéfique à leur flotte. Certes ils avaient dû laisser ces humains commandaient leurs propres vaisseaux et acceptaient de ne pas placer les bulles emplies d'êtres vivants devant mais ces soldats et marins avaient participé à la plupart des assauts et avaient même grandement aidés à vaincre certaines flottes. Il n'en était que le Miskara, même si il en n'avait pas encore conscience, était un pion de l'Empereur Jagged Fel. C'était pour ça que ce dernier avait placé un groupe de stormcommando au sein même du vaisseau amiral de la flotte Vagaari. Mais il y avait des choses qu'il n'avait pas prévu malheureusement et l'une d'elle était l'existence d'une deuxième flotte alien. Oh bien entendu elle n'était pas aussi puissante que la première qui comptait près de de mille deux cents vaisseaux en tout genre bien que la plupart soient désuets ou encore en mauvais état. Cette nouvelle flotte n'était pas un piège mais simplement des renforts demandé par le chef des Vagaari lorsqu'il eut pris conscience qu'il avait lancé l'assaut sur une planète appartenant au Nouvel Empire de la Main. Lorsqu'elle sortit de l'hyperespace l'Amiral Azaren eut la surprise de découvrir juste derrière lui une cinquantaine de petits vaisseaux mais aussi trois imposants vaisseaux capitaux, eux même surpris de sortir si tôt de l'hyper-espace. Mais malheureusement le Gungnir était désormais coupé de sa flotte, elle même surprise. Presque aussitôt les vaisseaux Vagaari lancèrent leurs filets à vaisseaux, rendant inutilisable une bonne dizaine de petite corvettes. Mais les Destroyers Stellaires ainsi que le Gungnir étaient des cibles bien trop imposantes pour être aussi facilement écrasées. Mais désormais plusieurs vaisseaux capitaux se dirigeaient droit vers le vaisseau amiral de la IVème Flotte tandis que le reste de la flotte Vagaari se déployait en croissant pour écraser comme une enclume la force de l'amiral. La chasse Chiss, composée essentiellement de puissantes Griffes, sortit peu après, bloquée par le cône gravifique crée l'Iron Defender. Alors que plusieurs corvettes approchaient pour accomplir leur principale mission, détruire les chasseurs, l'Escadron de la Mort apparut à son tour, atomisant les vaisseaux. Bien que désormais éloigné du champ de bataille le Capitaine Raska fit diffusé un message pré-enregistré de l'Empereur sur la plupart des fréquences Chiss.

"Ici l'Empereur Jagged Fel, souverain des Vestiges Impériaux. L'Escadron de la Mort vous est envoyé pour montrer à nos alliés Chiss que malgré les insultes de votre supérieur nous restons votre ami. Le Capitaine Raska écoutera les ordres de votre supérieur hiérarchique et obéira même si cela met en danger sa flotte. Le Nouvel Empire de la Main est notre allié quelque soit les pensées de son dirigeant. Empereur Fel terminé."

Si cela put galvanisé une majeure partie des Chiss servant depuis quelques mois sous les ordres d'Azaren une petite dizaine de voix mécontentes retentirent sur la passerelle certains crièrent à la trahison, apeurés par les quelques huit cents nouveaux vaisseaux qui venaient d'entrer dans le combat. Si le message n'avait pas été diffusé une révolte aurait très certainement grondé. Mais désormais il était clair que l'Empire Galactique se souciait réellement de l'Empire de la Main, quoiqu'en puisse dire Nakan. Mais désormais ils avaient un combat à mener...


Légende :

- La boule cyan représente Lathoran et les rouges deux lunes
- Les flottes en violet sont les flottes de soutien
- La flotte verte représente la IVème Flotte de Pacification
- La flotte bleue représente la flotte Vagaari (compris la nouvelle flotte)
- La flotte orange représente l'Escadron de la Mort
- La flotte blanche représente la Chasse Chiss
- Les taches verte et bleue représentent les deux vaisseaux amiraux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Jeu 2 Mai - 16:21

L'intervention de l'Escadron de la Mort, apportant une quinzaine de Destroyers Stellaires, parmi lesquels le Legislator avec son rayon à protons qui avait fait si mal aux hutts, tira un soupir de soulagement à Azaren, qui avait accusé le coup au moral quand la deuxième flotte Vagaari, composée de pas moins de sept cent cinquante vaisseaux, avait débarqué, coupant ainsi le Gungnir de la IVème flotte.

L'intervention de Fel le surprit à moitié, à défaut de le faire sourire elle lui arracha un rictus amusé. L'Empereur en donnait pour leur argent à tous les sceptiques qui composaient l'état-major de la Flotte de Pacification, tout en ne se montrant pas ingénu : il y avait un réel message derrière cet enregistrement, et il mêlait reproche et sincérité avec une habileté que le Chiss reconnaissait.

Les batteries turbolaser des nouveaux arrivants firent parler d'elles en ouvrant le feu à bout portant sur des vaisseaux lourds Vagaari totalement submergés. Percevant un sifflement aigu, Azaren concentra son regard sur le Legislator dont le rayon à protons, affranchi des contraintes de portée des turbolaser, venait de s'abattre sur l'un des plus gros vaisseaux ennemis, qui avait tenu le choc de peu. Les K-Wing et autres XJ7 de l'Alliance Galactique se répandaient comme un essaim de guêpes particulièrement énervées, faisant pleuvoir leurs torpilles à protons sur les flottes ennemies. Les Défenseurs TIE devaient encore décoller, et leur impact sur la chasse ennemie devait être des plus dévastateurs, pour ôter la pression des bombardiers Chiss et de l'AG.
Azaren ouvrit une communication privée avec Zarynth, fille elle aussi de Drang mais d'une mère différente, qu'Azaren n'avait pas eu l'occasion de connaître. De deux ans sa cadette, Zarynth avait tout de suite plu à l'Amiral, qui la traitait depuis comme sa sœur à part entière. Elle avait choisi la chasse, lui la flotte : ils se combinaient en une alliance destructrice pour quiconque aurait osé se mettre en travers de leur chemin.

- Zarynth, ici Azaren. Prends tes unités et fais le ménage dans notre espace de manœuvre, les bombardiers ont besoin de respirer un peu. Une fois ceci fait, essayez de vous combiner avec les Griffes, vous prendrez les vaisseaux légers ennemis en tenaille et les neutraliserez. Attention aux filets à vaisseau.

Ainsi, le destin de la famille de Drask etait en quelque sorte lié a celui des Vagaari, que le pere d'Azaren et de Zarynth avait combattu pendant la Bataille de la Redoute, aux côtés des mythiques Jedi Skywalker et Jade, ainsi qu'une escouade de stormtroopers de la Main. La bataille avait signé la présumée fin des Vagaari, mais apparemment il fallait aux aliens une leçon de plus, et il était le devoir des fils de continuer l'œuvre du père. Les Chiss étaient un peuple pacifique mais méthodique, et s'exposer à leur vengeance pouvait représenter un danger certain. Le frère de l'Empereur Fel aussi avait combattu les Vagaari, et la présence de l'Escadron de la Mort pourrait, à part créer un incident diplomatique, être un hommage à la mémoire de Chak Fel.

Il était cependant aussi temps pour Azaren de mettre à profit l'héritage de Thrawn en termes de tactique agressive. La vraie différence entre l'Ascendance et la Main reposait sur ces philosophies opposées.

- Quatrième Flotte, moteurs à 45% , faites route vers la première flotte ennemie. Que les vaisseaux légers interceptent les flottilles qui se dirigent sur notre soutien, feu à volonté pour tout le monde. Où en sont les tirs de filets Conner?

L'officier des transmissions lui répondit, d'une voix triomphante

- Nous avons immobilisé une frégate non identifiée, les navettes d'abordage sont prêtes à y aller.

- Excellent. Rappelez un Strike pour les protéger. Gungnir, moteurs à pleine puissance : il nous faut percer les lignes ennemies pour avoir plus de cibles pour les turbolaser.

Le Super Destroyer bondit en avant, avec une rapidité étonnante pour un vaisseau aussi grand, et commença à se frayer un chemin vers la flotte ennemie. Les Vagaari, apparemment dotés de commandants compétents, commencèrent à disperser leurs vaisseaux. Azaren n'attendait que ça : les bombardiers et autres chasseurs de la Main mirent à profit les espaces vides, ravageant la coque de plusieurs vaisseaux lourds et semant la panique dans les rangs ennemis. Devant cette confusion, plusieurs murmures d'approbation s'élèverent de la passerelle, et Ryaaz' are' Nuruodo sentit qu'une nouvelle once de respect s'était ajoutée à ce que les membres d'équipage pensaient de lui. Cela le rendit assez fier, mais la fierté ne faisait pas tout, il fallait gagner cette bataille et arriver à déloger Nakan du pouvoir. Mais où en était Fel ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Ven 3 Mai - 18:51

    L’ensemble du croiseur de l’Alliance répondant au nom du Gungnir était en alerte rouge. La bataille avait été engagée par l’Amiral Ryaaz’Are’Nuruodo contre une flotte ennemie appartenant aux Vaagaris. Elle n’en n’avait pas su plus que ça. La Chiss faisait les cent pas sur les passerelles du hangar, vérifiant et revérifiant l’état de son Défenseur TIE. Intenable, on pouvait aisément lire l’agacement et l’impatience qui s’étaient figés sur son visage encore jeune. Elle n’attendait qu’une chose : le combat. Pourtant l’ordre n’avait pas encore été donné à son escadrille de décoller. Qu’attendait donc son demi-frère pour lancer les TIE à l’attaque de ces maudits Vaagaris ?

    Pour la centième fois, la Chiss s’empara de son casque et regarda son reflet à travers la visière de celle-ci : elle était la lieutenante Ryaaz’aryn’Tharen, demi-sœur cadette de l’Amiral Azaren qui avait la charge du Legislator. A vrai dire, les deux Chiss ne s’étaient que peu rencontrés au cours de leurs existences mutuelles. Il fallut attendre que Zarynth travaille aux services de renseignements de Coruscant pour qu’elle découvre l’existence de son demi-frère. Ensuite son affectation au sein de la flotte chargée de défendre les expéditions et exploitations minières de l’Ascendance dans les Régions Inconnus l’avait coupée de tout contact avec lui pour plusieurs années.
    A vrai dire, cela faisait seulement quelques mois que Zarynth avait eu la chance de retrouver Azaren au détour d’un exercice visant à remplacer certains pilotes de l’Escadron de la Mort, tués lors d’une missions secrète autour d’une planète inconnue mais dans laquelle son demi-frère à participé et brillé de part son professionnalisme. La sélection se fit donc lors de cet exercice et l’identité de chacun des candidats ainsi que l’ensemble de leur dossier avait été rendu inaccessible par l’amiral Chiss afin que celui-ci ne fasse aucun favoritisme : Zarynth acquit donc sa place par ses talents de pilote et non par son nom. Chose dont elle retire une certaine fierté. Ce fut également pour elle, la première fois qu’elle utilisait un Défenseur TIE en dehors des simulateurs dans lesquels elle a été formée. A vrai dire, la lieutenante était bien plus accoutumée à l’utilisation des Griffes Chiss que des célèbres TIE même si elle avait eu l’occasion de faire ses premiers essais sur de vieux chasseurs TIE ayant jadis, appartenu à l’Empire Galactique. Elle s’y était rapidement accoutumée malgré les défauts de l’appareil.

    Zarynth passa ses doigts fins gantés de cuir noir dans ses cheveux écarlates en soupirant d’agacement. Qu’attendait Azaren ? Aujourd’hui elle combattait les Vaagaris et n’avait qu’une envie : les exterminer jusqu’au dernier. Il y avait très peu d’espèces que Zarynth haïssait, mais les Vaagaris étaient, à l’instar des Vong l’une des races qu’elle méprisait plus que tout et souhaitait leur annihilation pure et simple de la galaxie. Après tout, son père était mort à cause de ces créatures de malheur… Mais désormais, les deux enfants de Prad’ras’kleoni feraient honneur à leur père en combattant côte à côte contre cet ennemi. Azaren était la flotte, Zarynth était la chasse. Leur complémentarité ainsi que leur expertise propre couplée aux liens du sang en feraient une combinaison en face de laquelle, les ennemis des Chiss trembleraient de peur. La sonnerie de son comlink tira Zarynth de ses rêveries au creux desquelles, elle avait réussi à se calmer. C’était justement son demi-frère.


    # Zarynth, ici Azaren. Prends tes unités et fais le ménage dans notre espace de manœuvre, les bombardiers ont besoin de respirer un peu. Une fois ceci fait, essayez de vous combiner avec les Griffes, vous prendrez les vaisseaux légers ennemis en tenaille et les neutraliserez. Attention aux filets à vaisseau. #

    - A vos ordres amiral !

    Répondit-elle avec un enthousiasme trahissant l’effort de patience dont elle avait du faire preuve quelques minutes plus tôt. Aussitôt, elle re-calibra son comlink sur les fréquences de son escadrille. Une fois que ce fut fait, elle aboya ses directives d’un ordre sec.

    - Escadrille Essaim ! Bougez-vous ! Je veux que tous mes pilotes soient présents et prêts à décoller dans cinq minutes.

    L’escadrille Essaim était le nom qu’elle avait donné à sa propre section de l’Escadron de la Mort. Ce petit groupe était composé de plusieurs pilotes de Défenseurs TIE dont l’objectif était polyvalent. Contrainte de la jeune Chiss, celle-ci avait demandé à choisir elle-même ses pilotes triés sur le volet au terme de nombreux exercices, elle n’avait pas exigé leur dossier complet avant son choix afin de pouvoir donner à chacun de ces pilotes, la même chance qu’elle avait-eue elle-même. Aussi, le hasard avait formé un groupe composé d’hommes et de femmes exclusivement humains et Chiss. Rapidement elle s’était imposée en un leader au pragmatisme implacable mais également très exigeante avec ses pilotes. Certains d’entre eux avaient même osé discuter l’autorité de la Chiss qui leur rappela par la parole, l’exercice en vol, ou même le combat à mains nues que c’était elle leur supérieure hiérarchique.
    Depuis, aucun de ses ordres n’était discutés. Habitués au tempérament de feu de leur lieutenante, ils arrivèrent tous avec trois minutes d’avance et en tenue afin d’éviter les remontrances de leur supérieure. Zarynth leur transmit alors les directives de son demi-frère et tous s’installèrent dans leurs appareils respectifs. Alors qu’elle s’apprêtait à monter dans son chasseur stellaire, la Chiss jeta un regard vers R7, son droïde mécano qui semblait être le seul capable d’attendrir et de calmer l’impulsivité de la jeune femme et qui ne cacha pas son inquiétude vis-à-vis de sa maîtresse.


    - Je reviendrai R7. Ne t’en fais pas.

    Dit-elle en esquissant un léger sourire qui révélait l’anxiété qui l’habitait. Mais son visage disparut rapidement sous le casque de sa combinaison de pilote de TIE. Elle referma le cockpit, démarra le vaisseau et vérifia encore une fois les indicateurs des cadrans de l’habitacle. Rapidement, le bruit du moteur Siennar s’activa, rassurant la sous-officière qui répondrait un nom de code de Black Ghost pour cette mission. Les communications étaient opérationnelles et elle ouvrit le canal avec ses hommes.

    # Essaim. Aujourd’hui vous affrontez les Vaagaris. Ne faites preuve d’aucune pitié avec eux et n’hésitez pas à les massacrer jusqu’au dernier ! Car eux ne réfléchiront pas longtemps à vous abattre. Montrez leur qu’on ne défie pas l’Alliance impunément. Si vous réussissez aujourd’hui, vous gagnerez dans mon estime. Gloire à l’Ascendance ! Gloire à l’Alliance ! #

    Lâcha-t-elle afin de galvaniser ses hommes. Au signal, ce fut alors une cinquantaine de Défenseurs TIE qui déferla hors des hangars du Gungnir La propulsion plaqua Zarynth contre son siège le temps que son chasseur quitte le hangar. Une fois dans l’espace, l’inertie n’avait plus lieu d’être et elle pu enfin s’en détacher. Rapidement l’escadrille Essaim se rassembla à proximité des bombardiers K-Wing qui semblait être plus préoccupée à se défendre de la chasse ennemie plutôt que d’accomplir ses objectifs.
    Sans un mot, l’Essaim de Zarynth glissa par derrière les K-Wing qui allèrent se confronter à un petit détachement de chasseurs ennemis qui fonçaient sur eux. Profitant de leur vitesse, l’Essaim de Défenseurs TIE ouvrit le feu lorsqu’ils furent au niveau des K-Wing, causant ainsi plusieurs pertes à cette escadrille de Vaagaris, et la dispersion des rescapés de cette offensive éclair menée par la Chiss. Un véritable déluge de faisceaux verts avaient littéralement taillé en pièce les Vaagaris trop concentrés sur les bombardiers pour repérer les Défenseurs TIE qui venait les escorter.


    # Escadrille K-Wing, ici Black Ghost et escadrille Essaim. Nous sommes en appui. Concentrez-vous sur vos objectifs, on va vous couvrir pour que vous puissiez respirer un peu. #

    Zarynth et son escadrille s’étendirent un peu et tournoyèrent autour des bombardiers comme des guêpes défendraient leur ruche d’un éventuel prédateur affamé. La Chiss donna ses consignes à ses hommes.

    # Formez un périmètre autour des K-Wing. Tout ce qui s’en approche, vous le repoussez ou l’anéantissez, mais ne vous dispersez pas et ne vous éloignez pas trop des bombardiers. N’oubliez-pas qu’on va devoir protéger ces enclumes volantes. Vous aurez le droit au carnage une fois qu’ils auront accompli leur mission. #
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Dim 12 Mai - 18:44

Et dans la profondeur de l'éternel espace, les deux armées se jetèrent l'une sur l'autre tels de puissants Titans se battant pour le contrôle de Gaïa elle même. Et cette Gaïa se trouvait être ce simple système stellaire qui pourtant n'était rien. Des centaines d'hommes périssaient à chaque instant au milieu de cette gigantesque mêlée contre le barycentre se trouvait être le Gungnir et son escorte.

Là un pilote de Griffe Chiss avait une dernière pensée pour son père tandis que son vaisseau, gravement touché, fonçait les gaz lancé au maximum de leur capacité vers une frégate alliée. Cet homme partait droit vers la Mort, prête à être faucher par l'instrument du Diable lui même. Mais il y allait avec le calme, digne des plus grands héros, fier d'avoir servir son Empire et fier de son honneur. Et dans une petite boule de feu, ardent il disparut à jamais. Mais jamais son nom serait oublié par les siens.

Ici un prisonnier priait ardemment un dieu quelconque de son monde tandis qu'il entendait se fissurer la cage qui le maintenait en vie. L'air s'échappait en sifflant tandis que la panique gagnait les boucliers humains. Mais cet homme, ô comme il était vertueux. Il savait que son nom serait oublier. Son monde était dévasté, sa femme et sa fille tués lors de l'invasion et son fil tué lors de la guerre. Mais la foi était en lui. Il ne craignait guère la mort. Bientôt il siégerait aux côtés de son Seigneur et Maître dans l'Eternité elle même. Et dans un dernier craquement le froid s'empara de lui, l'emportant loin... très loin.

Et vous mes amis en quoi croyez vous ?

Les plus grands hommes, qu'ils fussent guerriers, politiciens ou de simples citoyens croyaient en quelque chose. Le Prince Xizor croyait en l'argent et le pouvoir. Revan quand à lui prêchait l'amour et la simplicité aux côtés de son aimé. Amour, haine, foi religieuse ou alors simple volonté de vivre. Voilà ce qui faisait les grands hommes. Les deux Chiss, en particulier l'Amiral Azaren devaient profondément croire en leurs objectifs pour survivre à l'épreuve face à eux. Les combats étaient nombreux et partout. Ce n'était guère qu'une simple bataille rangée comme au temps de l'Alliance et de l'Empire. Non c'était une dizaine d'escarmouches éclatant par ci pas là autour des vaisseaux amiraux. Des kilomètres pouvaient séparer les petites batailles. Mais pour un observateur lointain il n'était qu'une gigantesque mêlée, sans frontière. Ah la guerre... Gérer un pays sembler si simple dans ces moments là. Les combats étaient violents mais surtout rapide. Saviez vous qu'un homme perdait 70% de ces moments durant les moments de stress intenses.

Et vous Zarynth connaissez vous les 30% restantes qui permettent la victoire ? Les réflexes. Saurez vous manier votre vaisseau à travers le feu ennemi ? Braverez vous les dangers pour ceux en quoi vous croyez ? Espérons le... Car désormais vous avez deux frégates ennemis et deux escadrons d'Affreux qui se dirigent vers vous. Bonne chance Lieutenant. Et puisses la chance vous sourire.

Et vous Azaren croyez vous vraiment que vous puissiez écraser cette force ennemie ? Elle est tellement puissante. ET les vaisseaux Vagaari. Ce sont des boucliers humains ! Des dizaines, des centaines d'hommes et de femmes qui n'ont rien à voir dans cette guerre. Vos ennemis viennent de lâcher les bulles, transformant la zone en véritable nuage de cellules. Oserez vous affronter la mort de centaine d'innocents ? Ou sauverez vous les grâce à vos vaisseaux, quitte à laisser une petite force dont leur vaisseau amiral fait parti, se diriger vers la planète ?

A vous de voir ô mes grands amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Sam 18 Mai - 23:36

Le poing d'Azaren s'abattit sur le dossier du fauteuil de commandement. Il reconnaissait bien dans ce geste la lâcheté des Vagaaris, leur obsession pour les otages qui leur avait permis de survivre si longtemps. On disait même qu'ils avaient été alliés des Yuuzhan Vong, pendant l'invasion extragalactique, et cela n'étonnait pas le Chiss. Mais ce qu'il avait devant les yeux était d'une dimension bien plus tragique. Les bulles renfermant les otages, normalement accrochées aux vaisseaux Vagaari, étaient en train de se décrocher, transformant le champ de bataille en champ de mines humaines. La rage envahit le Chiss, qui avait cependant déjà remarqué une chose : sans leurs boucliers humains pour encaisser les tirs directs, les vaisseaux Vagaari étaient désormais bien plus vulnérables, notamment au feu de la chasse. Mais cet amas de bulles bloquait aussi les tirs de ses Destroyers et les empêchait de naviguer pour rejoindre le vaisseau amiral ennemi. Zarynth venait de rejoindre le champ de bataille, son escadrille avait déjà commencé à escorter les bombardiers qui pouvaient frapper les vaisseaux sans toucher les bulles. L'Amiral ouvrit une liaison Com avec toutes les forces alliées en présence.

- Ici l'Amiral Azaren, de la quatrième flotte de Pacification de l'Empire de la Main, à toutes les forces alliées a l'écoute : Cessez le feu immédiatement et déployez tous les chasseurs dont vous disposez, l'ennemi à dispersé des bulles contenant des otages sur tout le champ de bataille. Que tous les vaisseaux capables de les détecter et de les éviter se lancent à la poursuite de la flottille ennemie, tandis que toutes les navettes disponibles devront dégager la voie pour le Gungnir, soit en récupérant les otages soit en les faisant dériver à l'aide de leurs repulseurs. Le plus vite sera le mieux, terminé.

Sans se laisser une seconde de répit, il en ouvrit un second, adressé à l'Escadron de la Mort.

-Raska, ici Azaren. Le Legislator a-t-il une solution de tir sur ce vaisseau amiral avec le rayon à protons?

- Négatif monsieur, il y a deux bulles qui nous empêchent de tirer correctement, plus une frégate Vagaari qui semble vouloir agir d'écran défensif.

Encore une fois le commandant ennemi avait pris Azaren de vitesse, mais avec les Chiss rien n'était permanent, et le Miskara aurait dû le savoir. Il fallait faire vite, le vaisseau amiral Vagaari s's'éloignait et les bulles empêchaient les gros vaisseaux de tirer. D'un autre côté, les ennemis aussi avaient cessé le feu, pour ne pas donner à Azaren un prétexte qui aurait. signé l'arrêt de mort des otages et donc leur inutilité. Non, il fallait agir calmement, implacablement.

- Dites au Nighthawk de se dégager un axe de tir sur cette frégate, coûte que coûte.

Le destroyer Turbulent, assez petit pour éviter les bulles, activa ses propulseurs et bondit vers la frégate, alignant ses turbolaser. En réaction, celle-ci manœuvra pour mettre une bulle entre elle et le vaisseau impérial.

- Excellent, il peut reprendre sa place. Faites charger les moteurs du Legislator, et profitez-en pour commencer la charge du rayon à protons, discrètement. Maintenant, signalez au Chimaera que sa récente rénovation va nous être utile. Que le capitaine Daala positionne ses turbolaser octuples de façon à pouvoir toucher la frégate, et à peine le Nighthawk commencera à bouger il faudra tirer une unique salve de précision sur les moteurs.

Les tourelles du Chimaera commencèrent leur rotation, tandis que le Nighthawk repartait vers la frégate. Celle-ci changea de position, et c'est alors que la salve de turbolaser atteignit ses propulseurs, lacérant la coque et laissant la voie libre au Legislator.

- Rayon à protons, feu à volonté sur le vaisseau amiral ennemi.

- Reçu.

Le Legislator donna un seul coup de moteurs et la ligne de tir fut dégagée sur des dizaines de kilomètres, lui permettant de viser le vaisseau amiral. Le coup s'abattit, faisant fondre plusieurs ponts du vaisseau qui continuait cependant d'avancer. Sur le champ de bataille, les affrontements entre chasseurs faisaient rage, tandis que les croiseurs de l'Empire de la Main se frayaient un chemin prudent à travers les bulles pour rejoindre la flottille ennemie, en fuite vers la surface de la planète. L'opération de sauvetage des otages avançait, et les flottes de soutien pourraient bientôt faire feu sur leurs adversaires. Le Gungnir, toujours immobile et silencieux, avait déversé une multitude de navettes, et il faudrait un peu de temps avant qu'il ne puisse revenir à la charge contre leurs ennemis.

- Ici Azaren, que les Stormtroopers et les Novatroopers se préparent à débarquer sur la planète : ils doivent sécuriser la surface pour réactiver les canons à accélération magnétique et virer cette ordure de notre espace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Mar 21 Mai - 1:16

    Zarynth était aux aguets, parée à défendre les K-Wing dont elle avait la charge désormais. Le leader de l’escadron de bombardiers répondit alors que l’objectif était d’attaquer le vaisseau amiral ennemi. Le plan d’Azaren se dessinait dans la tête de sa demi-sœur : il avait l’intention de mettre un terme à cette bataille spatiale le plus rapidement possible en décapitant l’ennemi de ses officiers pour ensuite tailler en pièces le reste de la flotte qui aura alors, sombré dans la confusion. Le plan était des plus directs et consistait en une frappe de précision relevant presque de l’ordre du chirurgical, mais à priori, celui-ci devait fonctionner.
    Le TIE de Darkholme filait à travers le vide aux côtés du leader de l’escadron de bombardiers, assurant à ces derniers la protection de ses pilotes compétents dont les tirs avisés dissuadèrent les appareils Vaagaris d’approcher, et d’annihilèrent les plus téméraires. Silencieux, le convoi glissait de concert et avec une coordination plutôt parfaite. L’escadron de la Mort faisait honneur à son nom puisqu’il ne laissait aucun adversaire s’approcher trop prêt des bombardiers sans faire tout leur possible pour les aligner et les envoyer dans les bras de la Faucheuse. De nombreux rayons multicolores filaient par-ci par-là semant la mort dans les rangs de l’ennemi dans un concert silencieux.

    La lieutenante ouvrait la voie aux bombardiers lorsque soudainement, son écran radar signala la position de deux escadrilles qui prenaient pour cible l’Essaim sur l’arrière de leur flanc gauche. Ils avaient soudainement dévié de leur trajectoire pour les prendre en chasse. Mais ce n’était pas tout : deux frégates Vaagaris les avaient repérées et tentaient également de les intercepter pour les empêcher d’atteindre le vaisseau amiral ennemi. Sous son casque, Ryaaz’aryn’Tharen resta de marbre. Ils allaient bientôt arriver à portée de tir, et il faudrait avoir un plan… Son regard écarlate se posa alors sur les bulles des otages retenues en suspension dans le vide interstellaire et il lui vint une idée froide qui lui permettrait sans doute d’éviter d’avoir à subir trop de pertes.


    - Nous sommes pris en chasse les enfants. Deux frégates et deux escadrons arrivent sur notre position sur nos radars. Essaim et bombardiers, on va devoir passer au milieu des bulles à otages. Si les frégates osent ouvrir le feu pour nous stopper et ainsi, tuer des civils, l’amiral Azaren n’hésitera pas à les pulvériser. Un prétexte est tout ce qu’il attend. Ainsi, on va pouvoir se concentrer sur la chasse à nos trousses.

    Au beau milieu de gigantesques bulles contenant des otages de races diverses et variées, l’Essaim de Défenseurs TIE de la Chiss parvinrent à se frayer aisément un chemin parmi ces pauvres prisonniers livrés à eux-mêmes et servant de bouclier humain contre les imposants turbolasers de la flotte de l’Alliance. Si les Vaagaris étaient suffisamment fous pour passer aux travers ou tenter d’ouvrir le feu, ils signaient leur arrêt de mort. Azaren les pulvériserait à pleine puissance. Stratégie risquée car rien ne disait que les Vaagaris n'allaient pas ouvrir le feu sur leur propres otages...
    Cependant la chasse adversaire était toujours lancée aux trousses de l’escadron de la Mort ainsi que des K-Wings et semblait être décidée à ouvrir le feu. Zarynth savait qu’il faudrait faire quelques sacrifices pour atteindre leur but : une partie de ses hommes allaient devoir attirer le feu ennemi et ralentir.


    - Frelons 20 à 30. Ralentissez et contre-attaquez pour essayer d’attirer leur feu. Frelons 10 à 19 vous collez au train des bombardiers. Sur l’arrière et vous les couvrez de ceux qui restent. Les autres on continue de filer vers le vaisseau amiral.


    Les Défenseur TIE se séparèrent alors en trois groupes : ceux qui quittèrent l’escorte pour attirer avec eu un maximum de chasseurs ennemis, ceux qui défendaient les bombardiers, et ceux menés par Zarynth qui continuaient de filer vers l’objectif. Le vaisseau mère adverse semblait vouloir prendre la fuite, mais avait été salement amoché par un tir précis du Législator. Profitant de leur incroyable vitesse, les K-Wings et les TIE continuèrent de glisser jusqu’à leur cible à pleine vitesse. Il fallait les achever aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Mar 21 Mai - 15:26

L'enfer se déversait sur les ennemis. Le Miskara regrettait ses choix désormais. Le combat devait être pourtant simple. Son contact lui avait promis une flotte et lui en avait donnée une. Il était censé écraser les misérables défenses du Nouvel Empire de la Main. Et dans un second temps une troisième force Vagaari devait venir soutenir ses forces pour écraser ces froids et arrogants Chiss. Lorsque la flotte, surnommée tout de même, l'Escadron de la Mort le chef suprême prit peur, enfin. Il était venu confiant et sûr de gagner, contrôlant la plus puissante des flottes jamais acquises par son peuple. Il avait taillée un empire à travers les Régions Inconnues. Mais si sa force disparaissait il s'écroulerait sur lui même, privé de sa tête mais aussi de la peur de mourir. Cela ne se passerait comme ça. Il allait appeler toutes ses forces dans un dernier baroud d'honneur. Et si il était écrasé maudit soit son mystérieux allié !

"Convoquez moi toutes les flottes. Je les veux dès que possible derrière moi."

Son amiral, l'homme qui commandait sa flotte personnelle, tourna vers lui un regard interrogateur. Ils étaient supérieures en nombre malgré les disparités entre les technologies des deux flottes. Pourquoi donc le Miskara voulait-il donc que le double des forces Vagaari déjà en présence viennent ici ? Seul un cas de force majeure demandé cela, une alerte R-6. Le Miskara se tourna vers les dix hommes qui se trouvaient alignés au garde à vous près d'une cloison. Dans leurs armures noires ils semblaient si féroces, si... mortels et imposants. Ils pouvaient écraser ses meilleurs guerriers, leur chef tout particulièrement avec son arme blanche si particulière attachée à l'épaule. Une vibro-dague mais d'un genre différent, plus grand comme un coutelas. Les messagers de son ami. Ceux qui avaient monté ce plan et crée l'alerte R-6, qui consistait à mettre à faible distance la majeure partie des forces Vagaari. Et ils en avaient besoin.

Le Miskara tendit son sceptre, symbole de pouvoir et le brandit tandis que son vaisseau faisait demi-tour. Sa flotte fit soudainement feu, quitte à détruire leurs boucliers humains et soudainement des dizaines, des centaines voir même des milliers de vaisseaux, de toutes sortes et de toutes classes surgirent derrière le vaisseau amiral. Les Chiss pensaient vaincre ? ET bien ils avaient tort. Ils avaient toute la puissance pour eux...


***

Pendant ce temps Azaren recevait un message étrange mais lourd de sens.

Citation :
"Et d'un éclair et dans une explosion assourdissante la lumière fut..."

Tirer une simple torpille à protons vers le vaisseau amiral ? Jagged Fel était il donc stupide ? La suite allait le déterminer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Lun 27 Mai - 20:01

Le silence. Lui seul pouvait encore être un allié dans cet océan de dévastation qui servait d'unique paysage aux yeux d'Azaren. L'Amiral était coi. Il observait lentement les vaisseaux Vagaari prendre en chasse sa demi-sœur, sans pourtant ouvrir le feu, par peur des représailles. Le Chiss savait que pour chaque bulle qu'ils détruiraient, il ferait exécuter dix Vagaari, si toutefois il en restait encore à tuer après ce combat. Et si la bataille tournait à son désavantage... les moteurs du Gungnir poussés à fond au milieu de la flotte ennemie feraient de gros dégâts, avant que son explosion ne les pulverise tous. L'Histoire était pleine de gens qui mouraient pour avoir épargné leur ennemi. Azaren ne commettrait pas cette erreur, jamais. Ses vaisseaux légers étaient toujours en train de jouer au chat et à la souris avec des forces Vagaari, pendant que ses chasseurs se débarrassaient lentement mais sûrement de leurs homologues. Les officiers Chiss de la passerelle, impassibles, continuaient à exécuter les ordres et à en distribuer aux forces de la Main. La voie pour le Gungnir serait dégagée sous peu, et les flottilles de soutien étaient déjà libres de leurs mouvements. Lentement, il les voyait ouvrir le feu sur des vaisseaux Vagaari en désordre malgré leur surnombre, et les tirs de riposte, bien que dangereux, ne semblaient pas être si violent qu'on aurait pu le croire.

L'officier des senseurs aboya :

- Faille d'hyperespace détectée, elle est énorme !

Azaren fit quelques pas brefs vers la table de projection tactique en temps réel, et ce qu'il y vit ne lui fit pas plaisir. Un premier vaisseau, puis un autre, puis deux, puis trois, puis dix, puis cent et enfin presque mille. Cela n'était pas de son ressort, il aurait fallu au moins une autre flotte de la Main pour avoir une bonne marge de manœuvre. Mais appeler des renforts n'aurait rien changé : les temps qu'ils arrivent, la bataille aurait été gagnée ou perdue. Non, il n'allait pas risquer d'autres forces : ce serait une perte de temps et une dilapidation de moyens bien utiles autre part.

Les vaisseaux nouvellement arrivés, essentiellement des carcasses de vaisseaux hybrides parmi lesquels on reconnaissait de tempes un temps une partie de coque connue, prirent du temps pour se mettre en position, et leurs tirs moins précis furent mis à profit pour dégager la voie des otages qui restaient. Tout le monde avait plus ou moins compris ce qui allait se passer ensuite, bien que personne ne voulut le formuler à haute voix. Lentement, la tension montait, comme un malaise qui s'installait parmi la plupart des officiers de la passerelle.

"Coup sur les boucliers avant !"

Le tir avait touché le Gungnir sans faire de dollages physiques, mais Azaren savait que les dommages allaient être d'une autre nature. L'équilibre avait été rompu, la ligne très ténue entre escarmouche et bataille venait d'être franchie. Il y allait avoir du sang, indépendamment de ce que le Chiss ait pu faire. Il se dirigea vers la vitre, et prononça distinctement ces mots.

- A tous les vaisseaux, feu à volonté, pas de quartiers.

Un vacarme emplit la passerelle, l'équipage contestant la présence de bulles plus loin sur le champ de bataille. Azaren se tourna, plantant ses yeux dans ceux des officiers présents et maintenant la communication avec les autres vaisseaux de la Flotte.

- Je ne vais pas rester assis ici pendant que nos otages se font tailler en pièces par les Vagaari, surtout si contre-attaquer peut en sauver quelques-uns. Oui, je sais très bien qu'ils vont mourir en nombre et non, je ne vais pas me laisser tirer dessus et laisser mourir les centaines de milliers d'âmes de notre Flotte simplement pour sauver des personnes déjà condamnées! Nous ne sommes ni dans un holodrame ni dans une bataille épique, et je ne dérogerai pas sur ce point. Feu, éliminez cette vermine galactique, pour faire finalement ce que la direction paresseuse de cet Empire m'a empêché de régler à la source !

La rumeur se tût, les hommes retournant à la tâche. Azaren n'avait rien à faire de ce qu'ils pouvaient penser ou lui reprocher : la frilosité avait des limites, et elles avaient été atteintes : un bon combat remettrait les idées en place à pas mal de monde.
Le Chiss s'assit dans son fauteuil, et s'apprétait à rappeler ses flottes de soutien quand un message étrange apparut sur son canal crypté et privé :

"Et d'un éclair et dans une explosion assourdissante la lumière fut..."

Etrange autant qu'énigmatique, pour autant qu'Azaren puisse en dire, cela était bien du genre de Fel, surtout après un silence radio aussi long, revenir avec une phrase bien sentie était assez prévisible mais toujours efficace pour impressionner. L'amiral eut un rire étouffé, et fit passer le message à sa soeur ainsi qu'à l'Escadron : ils comprendraient sans doute ce que lui venait de comprendre, mais il était probable que ce soit lui qui doive donner le signal.
Il leva son bras interpellant l'artilleur en chef.

- Signalez aux artilleurs de tirer une torpille à protons pour chaque vaisseau ennemi qui soit plus gros qu'une frégate. En même temps.

L'homme eut la bonté de ne pas discuter l'ordre, et le seul geste d'acceptation qu'il fit fut une garantie d'un futur prometteur dans l'entourage du chiss : des hommes ne perdant pas leur temps en babillages inutiles étaient toujours utiles, à un moment ou à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Lun 3 Juin - 20:17

L'heure était à la guerre. Et en ces temps sombres les erreurs et les sacrifices sont nécessaires pour créer la paix. Mais l'acte d'Azaren venait de dépasser l'entendement. Les Chiss obéirent mais leurs coeurs se serrèrent en voyant des dizaines, des centaines, des milliers d'innocents être littéralement réduits en poussière, devenue simple obstacle cosmique ne valant même plus la peine d'être étudié. Mais les ordres étaient les ordres. Et la guerre valait bien cela. Il s'agissait de défendre d'autres peuples, qui auraient subis le même sort que les pauvres prisonniers, transformés en boucliers humains, si les Chiss n'étaient pas intervenus. Leur sainte mission devait être menée à bien, tout comme lorsque l'Alpha Rouge avait été crée près de trente années auparavant. L'ennemi ne souffrait d'aucun convention alors pourquoi donc l'Amiral Azaren en ferait tout autant. La politique se réglerait plus tard.

Ou en même temps...

Car les torpilles filèrent à plusieurs milliers de kilomètres seconde, leur trajectoire les menant droit à tous les vaisseaux lourds composant l'immense flotte Vagaari. Et elles les atteignirent. Rien de surprenant elles explosèrent dans un immense souffle, aussi silencieux qu'une Soeur de Naboo, et qui éblouit le clair obscur de l'espace. Les Vagaari ricanèrent de cette attaque et redoublèrent d'effort pour éliminer leurs ennemis. Ou tout du moins essayèrent... Des milliers de faisceaux apparurent, déchirant leurs coques, privées de leurs boucliers aussi bien humains qu'énergétique. La flotte Vagaari connut une soudaine montée de peur tandis que des milliers de vaisseaux surgissaient. La IIeme, IIIeme, VIIeme et la IXeme Flottes de Pacification, ainsi que divers éléments de flottes sectorielles, venaient d'arriver suivis d'imposants vaisseaux impériaux à l'équivalent de trois autres flottes, mettant les forces pro-Azaren en étant de force mais d'une façon subtile. Les derniers arrivaient se firent dans un véritable éclat de force. Le vaisseau personnel de Jagged Fel jaillit derrière le vaisseau amiral des Vagaari qui explosa sous les ordres de l'Empereur lorsque ses stormcommando firent exploser les charges placées préalablement dans les moteurs.

Mais tout n'était pas encore fini...

Quelques heures plus tard la crise était terminée. Grâce au courage d'un seul homme, qui avait eu le front de s'imposer rapidement face aux ennemis de l'Empire. Mais l'homme qui avait sauver la face était Jagged Fel. Dans un plan pour ainsi dire machiavélique il avait lancé l'appel au ban de ces amis parmi le Nouvel Empire de la Main et c'était les alliés d'Azaren qui avaient détruit toute la flotte Vagaari à ses côtés. Et non les officiers corrompus et peu prompts au combat de Nakan. Mais ce dernier ne voyait pas cela du même oeil et il exigeait réparations. C'est ainsi qu'alors que l'Amiral et l'Empereur discutait des dernières poches de résistance des Vagaari qu'il débarqua sur la passerelle du Gungnir dans son uniforme au col légèrement ouvert pour laisser passer son cou de rancor et il se planta face aux six amiraux qui venaient de sauver une colonie de l'Empire.


"Messieurs... Votre attitude me déçoit. Vous avez rompu votre serment envers l'Empire de la Main et ceux de notre vénéré Amiral Thrawn ! Vous vous êtes portez au combat, brisant même jusqu'à notre idéologie. Comment avez vous osé vous montrez aussi belliqueux ? Selon les directives je devrais vous rétrograder et vous radier de l'armée voir même vous exiler de notre espace ! Expliquez vous et maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Jeu 6 Juin - 23:25

La cavalerie arriva au moment où la flotte Vagaari se remettait de l'impact des torpilles à protons, et elle le fit d'une manière plutôt spectaculaire. Des milliers de vaisseaux, provenant de quatre Flottes et sans doute de certaines des forces sectorielles les plus proches envahirent le champ de bataille, la silhouette imposante des vaisseaux de la Main positionnés entre les ennemis et le soleil du système projetait une ombre menaçante sur ces derniers. Regardant plus loin, Azaren aperçut des vaisseaux des Vestiges de l'Empire Galactique qui se portaient au secours de l'Escadron de la Mort. Le Gungnir, maintenant assisté par une force bien supérieure à celle des Vagaari, reprit son pilonnage intensif. Tous les vaisseaux, conscients de l'impossibilité logique de perdre cette bataille, avaient drainé la puissance de leurs boucliers pour mieux réduire en miettes la vermine qui rampait devant eux en priant sur les canaux de communication qu'on la laisse vivre. Un grand sourire était dessiné par Azaren, qui, bien que conscient de la cruauté du sort réservé aux prisonniers des bulles, ne pouvait s'empêcher de penser à la victoire définitive qu'il venait de gagner. Il était sûr que Fel avait en quelque sorte aidé la Main, sans doute un rapport avec l'explosion du vaisseau amiral Vagaari et la présence d'autant de forces de l'Empire de la Main dans les parages. Le Chiss lui revaudrait cela, un jour, quand les rênes du pouvoir seraient solidement attachées dans ses mains.

La bataille, qui n'était plus qu'un massacre, finit aussi vite qu'elle avait commencé. Les Vagaari étaient officiellement éteints, et officieusement traquer les derniers vaisseaux ne prendrait pas beaucoup de temps. Mais il y avait plus important. Plusieurs amiraux avaient rejoint le combat d'Azaren, sans se soucier de ce que le pouvoir en place aurait à redire, et il les estimait plus vifs que la moyenne des autres, mais il fallait maintenant voir s'ils pouvaient faire preuve de fidélité ainsi que de ruse. Nakan n'allait pour ainsi dire pas apprécier du tout, et il fallait absolument le décrédibiliser aussi vite que possible pour le détrôner et ainsi avoir à disposition les formidables potentialités de cette région de la galaxie, ainsi que la puissance conférée par les industries lourdes de la Main. Seulement de cette façon l'Empire de la Main retrouverait-il un semblant de crédibilité face aux autres puissances galactiques, et de cette façon uniquement la galaxie serait-elle protégée des menaces qui incombaient sur elle. Azaren sentait que le moment était venu, sa victoire ici ouvrait un champ infini de possibilités, et il comptait bien s'en saisir.

Une poignée d'heures plus tard, la planète était pacifiée et l'Empereur Fel se tenait en face d'Azaren, dans les quartiers du Chiss, à bord du Gungnir. L'humain affichait cette mine satisfaite des gens qui savent que la bataille est gagnée, tout en reglant les derniers tenants et aboutissants du coup d'état qui avait déjà eu lieu, au secret de tous. Le pouvoir était là, sur un plateau. Nakan était en route, selon les informations que les deux conspirateurs avaient reçu quelques minutes plus tôt. Heureusement, il semblait que la grande majorité des centaines de milliers d'hommes qui étaient encore en orbite ou sur la planète prendraient le parti d'Azaren. En fait, il n'y avait pas de partis : il y avait un nouveau dirigeant, et un homme faible dont la déchéance ne faisait que commencer.

Une rumeur parvint aux oreilles du Chiss, quand son aide de camp entra dans la pièce, se mettant au garde à vous.

- Nakan est arrivé, mon Amiral, avec quelques éléments de la Flotte stationnés sur Cyrus. Il est en train de convoquer les officiers superieurs en ce moment même, et il veut que la réunion se tienne ici-même.

- Sur le Gungnir?

Oui, Monsieur. Il a en outre utilisé ses codes d'accès pour avoir l'autorisation de monter à bord : l'Empereur est dans les corridors menant à la passerelle.

-Merci. Laissez-nous.

L'aide de camp s'éclipsa, alors qu'Azaren se tournait vers Fel. Ce dernier approuva d'un signe de tête, et les deux hommes sortirent de la pièce, en ajustant leurs uniformes. Les gardes de Fel, dans leur armure rouge flamboyante, les escortèrent le long des couloirs jusqu'à la passerelle, où les Novatroopers d'Azaren les rejoignirent. Ils trouvèrent Nakan, entouré de sa propre garde d'honneur, en train de sermonner les six amiraux qui avaient aidé les conspirateurs à gagner cette bataille.

“..... Vous vous êtes portés au combat, brisant même jusqu'à notre idéologie. Comment avez vous osé vous montrer aussi belliqueux ? Selon les directives je devrais vous rétrograder et vous radier de l'armée voir même vous exiler de notre espace ! Expliquez vous et maintenant."


Azaren siffla entre ses dents serrées.

- Il n'y a rien à expliquer, Nakan. Ces hommes ont su prendre la décision qui s'imposait, contrairement à vous et votre pitoyable administration qui ne fait que ruiner l'image de la Main, et qui souille aussi bien le nom de Thrawn que l'appellation de Chiss. Vous avez bien dormi, je l'espère, car il est grand temps d'ouvrir l'oeil, et le réveil sera difficile. Car oui, pendant tout ce temps, nous avons, nous, pris des initiatives, fait avancer les choses. Où cela nous a-t-il mené, me demanderez-vous? A l'annihilation totale de l'un des ennemis séculaires de notre race, de l'un des ennemis que même Thrawn n'avait pu éradiquer totalement.

-Comment osez-vous me parler de la sorte, Amiral? Et vous vous êtes allié avec cet... étranger, cet Empereur qui n'a jamais voulu être autre chose que notre Maître, qui a voulu nous imposer ses choix !


- N'éludez pas le sujet, vous savez comme moi que cette planète serait tombée sans notre intervention et sans le rôle crucial qu'a joué l'Escadron de la Mort : votre règne est terminé, j'en ai bien peur, et il est grand temps pour l'Empire de la Main de devenir une vraie puissance galactique, aux côtés de l'Alliance Galactique et de la Confédération des Systèmes Libres. Malheureusement, vous allez devoir vous exiler, je le crains : je préfererais ne pas avoir à vous tuer. Ne voyez pas cela comme un coup d'Etat, uniquement comme l'ordre naturel des choses. Vous ètes faible et frileux, je suis fort et volontaire, il est enfantin de comprendre lequel de nous deux est fait pour le pouvoir. Prenez votre retraite hors de mon territoire, et tout ira bien pour vous. Votre navette vous attend, il me semble. Adieu, Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   Ven 7 Juin - 14:30

Nakan resta muet face à la réaction d'Azaren et son visage s'empourpra, du moins s'assombrit et ses traits se déformèrent sous le coup d'une noire colère. Ses deux rouges se braquèrent sur l'Amiral et même les soldats humains de l'Empire auraient pu comprendre la haine qui y vivait. Cela n'avait tenu qu'au Chiss et si il n'avait été qu'un sauvage il aurait sûrement tenter d'égorger Azaren à mains nues ou du moins avec l'aide de ses dents. Mais au mieux de ça il préféra lever sa main, prêt à donner les ordres pour l'arrêt de cet homme qui venait de l'insulter et surtout l'exécution des amiraux félons. Mais le précédent dirigeant de l'Empire de la Main croisa le regard de Fel et déglutit.

Si il serrait son poing s'en était fini de lui et il périrait assassiné par les chiens bien dressés de l'Empereur, ceux qui se faisaient appelés les Chevaliers Impériaux qui, pour Nakan, n'étaient que de pâles copies des Chevaliers Jedi ou de leurs némésis Sith. Il avait échoué et cela était plus que clair. Peut être arriverait il à emmener avec lui ses conseillers les plus proches et dans une vengeance digne d'un enfant priverait il Azaren de bons éléments. Et si ce baroud d'honneur était si enfantin il ne dérangeait en aucun cas l'ancien dirigeant et baissa son bras, regarda d'un air calme son successeur non désiré avant de s'envelopper dans sa cape. Enfin il se tourna vers l'Empereur Fel et le détailla. Cet homme l'avait combattu pendant de longues années, cherchant à rappeler l'Empire de la Main à son véritable dessein : défenseurs de la liberté et de l'ombre soit disant pour le compte de la Galaxie mais Nakan était intimement persuadé que c'était plus pour l'intérêt de l'Empire ou du moins de ses Vestiges.


"Je vois que la jeunesse ne comprends plus rien. Vous ne savez pas quelle erreur vous faites Empereur Azaren en s'alliant à ce rustre, tout droit issu de notre peuple. Nous aurions dû refuser de l'éduquer et de faire entrer sa famille au service de notre clan. Pourquoi donc pensez vous qu'il est là ? Pour nous aspirer ! L'Empire n'est bon qu'à ça, annexer et annexer encore et encore. Tel le pire des mynocks."

Nakan fit claquer sa cape une dernière fois et disparut dans les entrailles de son vaisseau, vivant ses derniers instants à la tête de l'Empire de la Main.

***

L'Empereur Fel se détendit enfin lorsque la navette quitta le hangar et, qu'accompagnée de plusieurs vaisseaux mineurs faisant sécession pour la cause "juste" de Nakan, passa en hyperespace pour un lieu inconnu. L'Empereur aurait préféré que cet homme, qui pouvait s'avérer extrêmement dangereux lorsqu'il se trouvait motivé, fusse mis en "retraire forcée" et surveillé de près par son successeur mais les événements récents et surtout l'appellation de "Empereur Azaren" montrait sa soumission et donc qu'ils n'avaient plus rien à craindre. En effet Nakan était une véritable brute en politique, bien qu'un stratège hors pair, et lorsqu'il allait s'attaquer à vous vous le ressentiez. Jagged se permit enfin de sourire et se tourna vers les amiraux qu'il salua. Enfin il se tourna vers le nouveau dirigeant de l'Empire de la Main et lui tendit la main qu'il serra avec plaisir.

"Et bien Ryaaz'are'Nuruodo vous voilà sorti d'affaires. Je suis très heureux de voir un dirigeant capable à la tête de l'Empire de la Main. Comprenez bien que si vous êtes à la tête de cette puissance est dû à ma confiance en vous, ne la gâchez pas. Les heures sont sombres et je crains une guerre terrible entre la Confédération et l'Alliance. Imaginez les dégâts qu'y en seraient issus... Ce serait une crise plus terrible encore que les Guerres Civiles ou encore l'invasion des Yuuzhan Vong. Vous devez veiller sur nos ennemis et ceux de l'Empire. Adieu Empereur Azaren."

Jagged leva sa main et salua d'un long salut militaire l'Amiral, désormais Empereur et dirigeant de l'Empire de la Main et fit demi tour, allant à son tour jusqu'à sa navette. Désormais les idéologies de Thrawn seraient sauvegardées et respectées....

[FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Putsch [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Putsch [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: