Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Mer 30 Mai - 2:02

    Croiser dans ce coin de la galaxie n’était pas très habituel pour un navire confédéré, mais dans le fond, en tant que commandant des forces armées, Sarisa n’avait d’autre choix que de traverser la galaxie de long en large afin de pouvoir rencontrer ses alliés et les assurer qu’en cas de conflit, Hapès engagera la totalité de ses forces dans la bataille, régler une querelle d’autorité entre forces de différents systèmes, la Confédération liant des forces parfois rivale entre elle, il s’agissait ici d’un mal nécessaire. Parfois, c’était assez simple, mais d’autre cas était bien plus délicat a tranché. Enfin, elle préférait encore le faire avec les forces armées, ou le devoir faisait taire les revendications les plus vindicatives, qu’avec la politique. Elle imaginait le chaos qui devait parfois exister dans le conseil de la Confédération entre les différents représentants. Ceux de Dac étaient bien capables de s’entredéchirer entre eux par exemple, les tensions entre Quarres et Mon Calamari étant toujours aussi palpables.

    Toutefois, cette fois ci, elle allait avoir l’occasion d’être un peu distraite de ses obligations habituelles par un appel venant d’un navire Jedi. La signature du message indiquait qu’il s’agissait du navire d’Arsenicia Ombrelune, Grande Maitresse de l’Ordre, une femme que l’Hapienne avait connue quelque peu lorsqu’elle était encore Jedi. En le voyant accédé au poste de Commandant en chef des forces armées confédérées, les Jedis avaient probablement renoncé à la voir revenir dans l’ordre et avec un petit pincement au cœur, la demoiselle songea qu’ils s’étaient probablement débarrasser de ses Shotos. Elles les avaient fabriqué elle-même et ils représentaient un symbole de nostalgie et d’une certaine insouciance, une partie de son passé. Parfois, elle se sentait comme incomplète sans eux, mais le travail lui permettait d’échapper à cette sensation de monotonie ambiante.

    Afin d’échapper à la surveillance de l’Alliance Galactique, elle ne voyageait pas sur son navire amiral habituel mais un croiseur Hapien, long de quatre cent mètre, un navire apte à se défendre tout en étant tout de même suffisamment petit pour être plus discret, assez pour les couloirs hyper-spatiaux qu’il fréquentait. Les membres d’équipage, tous Hapiens, portaient des uniformes richement décoré, comme le voulait la coutume de ce peuple qui se jugeait supérieur à toutes les autres cultures galactiques. Autrefois obligée de se plier totalement au protocole Hapien, qui l’avantageait tout de même en tant que femme, puisque le moindre de ses ordres n’étaient jamais discuté, même lorsqu’il pouvait parraitre futile, elle pouvait maintenant se permettre plus de simplicité en tant que leader des forces confédérés. Son uniforme gardait toutefois des traces de ses origines, avec quelques décorations sur les parties de cuir noir, alors qu’elle portait une chemise et un pantalon violet avec des bottes et des gants noirs.

    Sans talons, elle gardait sa petite taille et paraissait dans un contraste étrange, cette petite femme commandant à de jeune homme bien plus grand qu’elle, mais depuis le temps que cette situation perdurait désormais, elle ne s’en inquiétait plus guère, d’ailleurs, voir ses hommes s’incliner bien bas afin de respecter le protocole qui voulait qu’ils ne soient pas plus haut qu’elle pour le salut avait quelque chose de pathétique prouvant que certain des préceptes de ce code de vie ridicule étaient dépassé. Cela heurtait ses habitudes d’ancienne Jedi, ou le protocole était bien plus simple, mais elle s’y était faite avec le temps. Hapès avait aussi ses avantages, les vaisseaux étaient raffinés et doté d’un très grand confort, elle n’allait certainement pas s’en plaindre. Elle mit son éternel serre tête afin de ne pas être dérangé par sa chevelure, même si cette dernière était coupée au carré, avant de rejoindre les hangars afin d’accueillir personnellement son invitée de marque.

    Le navire Jedi avait reçu la position actuelle du vaisseau, qui avait quitté sa trajectoire prévue pour rejoindre une zone sécurisée située entre Taris et Mandalore, assez vide de navire, ce qui leurs offrirait une sécurité relative. Une fois de plus, elle se retrouva a devoir subir la lourdeur du protocole, puisque la réception d’un invité de marque, féminin qui plus est, imposé la haie d’honneur, même s’il s’agissait d’une Jedi et que cela ne plaisait pas à tout le monde, malgré le caractère Jedi de la souveraine, nombreux étaient les Hapiens a se montrer encore méfiant ou haineux envers ses derniers. Ils ne risqueraient pas de bêtise toutefois en cet instant, pas devant celle qui représentait la reine sur le navire et ils savaient tous qu’il était nécessaire d’entretenir l’entente cordiale pour que cette confédération fonctionne et oppose à l’Alliance Galactique une alternative crédible et efficace.

    On lui signala que le vaisseau de la Grande Maitresse n’allait plus tarder. Adoptant une posture toute militaire, la demoiselle attendit donc l’arrivée de son invitée. Elle savait qu’il y aurait des réparations a effectuée et avait donc fait mobiliser ses équipes techniques, sachant que le problème serait probablement traité assez rapidement. Les techniciens Hapiens étaient réputé pour être compétent et efficace, bénéficiant de l’intelligence supérieure que l’on prêtait à ce peuple afin de mettre cette dernière au service de la science. Elle ferma les yeux et se servit de ses anciens enseignements de Jedi afin de calmer les pulsations de son cœur, l’approche d’une ancienne supérieure la poussant toujours à revenir un peu vers ses anciennes pratique Jedi, même si en dix années sans pratique, la jeune femme avait quand-même quelque peu rouillée, elle savait encore faire quelques petites choses de base et elle était ravie de retrouver une grande maitresse, elle était partie pour s’accomplir dans une voie ou elle se jugeait plus utile, pas pour une quelconque colère envers le conseil ou l’ordre en lui-même, qu’elle continuait à soutenir de l’extérieur du mieux possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Mer 30 Mai - 2:59

Précédent topic

    A bord du Galeniël, le droïde au revêtement blanc, K9, s'activait aux commandes. Après avoir sauvé Kyla, la soeur d'Arsenicia, et avoir déposée celle-ci sur une autre planète, il avait été décidé de réparer les quelques dommages causé au vaisseau avant de repartir pour Ossus. En effet, lors de leur fuite de Taris, le Galeniël avait été touché. Les dommages n'étaient que minimes, mais la Maitre Jedi préférait réparer avant d'effectuer le retour vers le Temple Secret Jedi, elle serait plus tranquille ainsi. Le Galeniël faisait donc route vers le « The Shield of the Goddess Queen ». Un nom pompeux aux yeux d'Arsenicia, mais en tant que vaisseau capital Hapien, ce n'était guère étonnant. La Jedi venait tout juste d'envoyer un message pour signaler son besoin de se poser le plus rapidement possible afin d'effectuer quelques réparations.

    Dire qu'elle n'avait pas été étonnée lorsqu'elle avait appris que la jeune Sarisa Shi'Sima était à la tête du bâtiment serait mentir. Bien entendu, la Jedi savait que Sarisa était Commandant des Forces Armées de la Confédération, mais elle ne c'était pas attendue à la trouver, elle, dans les parages.

    Lorsque le Galeniel fut en vue du vaisseau Hapien, Arsenicia venait de rejoindre le poste de pilotage. Penché au-dessus de l'épaule de K9, celle-ci observait le bâtiment long de quatre cents mètres se rapprocher de plus en plus. Le vaisseau était construit dans le plus pur des styles Hapien, reconnaissable entre mille. Il y avait dans ses lignes une certaine grâce qu'on ne retrouvait nulle part ailleurs. Arsenicia était habituée au croiseur Mon Calamari, mais elle devait avouer que cet appareil lui plaisait. Comme le Galeniël, il avait également été pensé pour avoir une belle apparence. Dans cet espace entre Taris et Mandalore, il n'y avait pas beaucoup de risque de croiser un vaisseau de l'Alliance. C'était préférable, car même si le Galeniël allait se poser dans un vaisseau Hapien, le fait d'être repéré par l'Alliance lui causerait surement des ennuis, chose qu'elle ne tenait pas avoir.

    L'étincelant vaisseau se posa en douceur dans l'un des hangars, soufflant l'air autour de lui. Un long soupir échappa à la Grande Maîtresse lorsqu'elle aperçue la haie d'honneur. Ce genre de choses n'était guère sa tasse de thé, elle ne voyait absolument pas l'utilisé d'un tel protocole ... mais les Hapien ne changeraient pas. Après avoir demandé à K9 d'aider les techniciens à réparer le système endommagé, Arsenicia récupéra sa bure noire et quitta le Galeniël.

    En bas de la rampe, elle inspira discrètement puis s'avança de son habituelle démarche. Toute en grâce, d'un pas mesuré, ni trop long, ni trop rapide. Ce qui frappait en premier lieux chez la Jedi, c'était sa taille. Du haut de son mètre quatre-vingt-cinq, elle dominait souvent ses interlocuteurs et en l'occurrence, elle était bien plus grande que Sarisa. Néanmoins, elle s'inclina respectueusement devant la jeune femme dont elle était l'ainée de quarante-quatre ans.


    « Commandant Shi'Sima. »

    Lui dit-elle en se redressant, vrillant ses azurs sur les siens, pareil à des rubis. La Jedi était en mesure de sentir la méfiance des Hapiens vis-à-vis de sa personne, mais elle n'en avait cure et ne montrait rien. Elle savait qu'il ne lui arriverait rien, ici. Puis, les deux femmes quittèrent le hangar, Arsenicia légèrement en retrait par rapport à Sarisa, laissant celle-ci la guidait dans les couloirs du vaisseau.

    Le « The Shield of the Goddess Queen » était magnifique, que ce soit de l'extérieur ou de l'intérieur et le regard de la Jedi se posa en de nombreux endroits tout au long de leur marche. Elles échangèrent quelques banalités, jusqu'à ce que la porte des appartements de Sarisa se soit refermée dans le dos de la Jedi. Celle-ci se débarrassa de sa bure et la posa sur le dossier d'un fauteuil dans lequel elle vint s'asseoir suite à l'invitation de Shi'Sima. Ses azurs se promenèrent alors dans la pièce, remplit de dorures. Trop, au gout de la Jedi qui était habituée à la semi obscurité du Galeniël, mais l'endroit restait fort agréable.

    Se saisissant du verre que Sarisa lui proposait, Arsenicia en huma le parfum avant d'en boire une petite gorgée. C'était un alcool fort et surement très couteux, tout droit venu d'Hapes, sans le moindre doute. Cependant, le gout était absolument exquis et elle n'hésita pas à en reprendre une gorgée. Son regard se porta alors sur le doux visage de son hôte, qui avait pris place face à elle. Tout en remuant distraitement l'alcool dans son verre, elle entama la conversation.


    « Cela fait longtemps. Comment vas-tu ? »

    Pour avoir connu, même brièvement, Sarisa dès son arrivée dans l'Ordre, le tutoiement était venu naturellement et Arsenicia ne sembla même pas s'en rendre compte. Dans un geste naturel et non contrôlé, la Jedi traça, du bout du doigt, les courbes de ses cicatrises qui ornaient son bras droit depuis des années et ce après avoir posé son verre, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Jeu 31 Mai - 3:41

    Il était vrai que les Hapiens ne faisaient pas les choses à moitié en matière de faste et de protocole et Sarisa pouvait facilement comprendre que la Grande Maitresse Jedi ne l’apprécie que modérément. Toutefois, elle savait aussi que l’ordre veillait à respecter le protocole partout dans l’objectif d’être toujours diplomate avant tout. Dans le fond, les différences avec Naboo, une démocratie tout de même plongée dans le faste, n’étaient pas si énormes en termes de protocole et d’apparat, c’était la mentalité et la manière dont le pouvoir était exercée qui était totalement différente. Hapès disposait d’une souveraine absolue et les femmes disposaient de bien plus de pouvoir que les hommes, systématiquement mis à l’écart de la société. Comme elle s’y attendait, Arsenicia n’échappa pas au protocole en s’inclinant tout en la saluant, mais l’Hapienne l’encouragea à se relever rapidement d’un signe de la main, elle était avant tout officier Confédérée et elle était bien trop petite pour que la scène ne paraisse pas trop ridicule, elle n’avait pas la prétention de forcer toutes les personnes de haute stature a s’incliner devant elle a cause d’un simple poste, aussi prestigieux et porteur de responsabilité soit-il.

    « C’est un honneur de vous recevoir Grande Maitresse Ombrelune, veuillez me suivre je vous prie. »

    Personne n’avait envie de voir la scène se prolonger : l’équipe avait mieux à faire et n’était pas spécialement emballé par l’idée de faire une haie d’honneur a une Jedi, quand a cette dernière et l’officier du navire, elles étaient toute deux guère de grande adepte du protocole et préférait encore faire dans les manières plus directes et efficace. Après un salut militaire, règlementaire au sein de la Confédération et auquel même elle ne pouvait se soustraire, même en tant que commandant en chef, la demoiselle tourna donc les talons et décida de conduire la grande maitresse Jedi dans ses quartiers sans plus attendre, faisant confiance aux talents des équipes de maintenance du vaisseau pour ce charger de celui de la Jedi sans difficulté. Les deux demoiselles marchaient d’un pas cadencé, ni trop lent, ni trop rapide, à travers les coursives du vaisseau pour rejoindre un bureau richement ornée.

    Il l’était d’ailleurs trop pour l’ancienne Jedi, mais ce navire représentait aussi Hapès et se devait donc de refléter l’esprit de la planète, il se devait donc d’être aussi décoré. Avec le temps, la demoiselle n’y prêtait plus réellement attention, il fallait de plus admettre qu’elle y trouvait quelques avantages : le confort était parfait et elle pouvait se détendre sans problème, disposer de tout le soutien nécessaire pour cela lorsqu’elle en avait besoin, bien qu’elle n’avait jusqu’ici jamais abuser de sa position pour obtenir des bonnes choses. Invitant la Jedi à s’asseoir afin qu’elle puisse se mettre à l’aise, elle se dirigea vers le bar afin de choisir l’un des meilleurs alcools Hapiens et prendre deux coupes afin de pouvoir elle aussi profiter du breuvage, elle n’allait pas se refuser ce plaisir gustatif. Se retournant pour prendre place en face de la demoiselle et verser deux verres, elle remarqua que cette dernière s’était débarrassée de sa bure, probablement pour être plus à l’aise.

    Aux yeux du regard écarlate de Sarisa, Arsenicia lui renvoya d’abord l’image d’une femme qui n’avait rien à envier aux plus ravissante des beautés Hapiennes, cela malgré toutes les protestations que ses dernières seraient capable de proférer à l’encontre de cette idée. Mais rapidement, l’image même de cette grâce fit son chemin dans son esprit, se laissant l’espace d’un instant vagabonder vers un désir qui n’avait pu naitre qu’à cause des longues années passé en dehors de l’ordre, à moins qu’elle ne l’ait simplement enfouie avant, la crainte d’être repoussée peut-être… Toutefois, l’heure était peut-être mal choisie pour penser à ce genre de chose, déjà parce que rien n’indiquait que cela était réciproque, de plus parce que les rencontres avec les Jedis étaient toujours difficiles à organiser et qu’il faudrait donc parler affaire, c’était inévitable.

    Elle servit les deux verres et en prit un pour elle-même, profitant du goût exquis du breuvage afin de tenter de chasser cette idée de son esprit. La Grande Maitresse lui demanda comment elle allait, et d’un certain point de vue, Sarisa fut un peu surprise qu’elle se souvienne assez d’elle pour la tutoyer, tant de personnes avaient dû passer dans l’ordre depuis son départ… Toutefois, cela l’arrangeait d’utiliser un mode d’expression plus directe et libérée que celui diplomatique. Reposant son verre sur la table basse les séparant et croisant les jambes, elle afficha un petit sourire qui semblait amusée. La question était simple, mais la réponse pouvait être tellement compliquée… laissant son regard écarlate se poser vers le plafond l’espace d’un instant, elle prit ensuite la parole avec un sérieux qui semblait toutefois presque feint, aucun doute, cette phrase était également ponctuée d’ironie.


    « Eh bien, je vais bien, si l’on considère qu’assurer la tâche de coordonnée plusieurs forces armées dont l’esprit de coopération frôle les chances de voir un jour Jedi et Sith se serrer amicalement la main pour faire une partie de Sabaac le permette »

    Elle laissa un petit rire un peu amer s’échapper de ses lèvres. Certes, les ralliements de forces venant de divers horizons pour la Confédération étaient absolument nécessaires, mais parfois, la demoiselle se demandait réellement comment les politiques s’étaient entendus pour réunir de telles extrémités ! Enfin, jusqu’à présent, elle s’en sortait bien, mais l’exercice relevait de quelque chose de périlleux et parfois, une véritable épreuve de style et de rhétorique. Elle laissa ensuite un petit soupir s’échapper de ses lèvres avant de reprendre une gorgée de son verre. Elle devait quand même relativiser, bien d’autres personnes subissaient une situation plus difficile que la sienne sur la scène galactique, elle en avait parfaitement conscience. Plongeant son regard dans celui de la maitresse Jedi, peut-être simplement dans l’espoir de ne pas le poser ailleurs, elle reprit

    « Mais il me parait inconvenant de me plaindre alors que je voyage dans les navires de guerre les plus luxueux de la galaxie et que mon équipage traite la moindre de mes demandes comme un ordre absolu, cela serait inconvenant ! Et de ton côté, tout va bien ? Pour toi comme pour l’ordre ? »

    Les deux questions l’intéressaient, l’une était plus personnelle que professionnel certes, mais bon, elle avait quand même le droit d’essayer d’en savoir plus sur la vie de son ancienne supérieure, qu’elle pouvait considérée aujourd’hui certes comme une alliée fiable, mais aussi comme une véritable amie non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Jeu 31 Mai - 23:00

    Bien que - trop - richement orné, il y avait, en effet, des avantages. En promenant son regard dans le bureau, Arsenicia se rendit compte du confort dont jouissait Sarisa. Ses quartiers du Temple, que ce soit de Coruscant ou d'Ossus, étaient plutôt grands et confortables et la Jedi ne s'en était jamais plainte d'ailleurs, tout comme elle appréciait de passer du temps à bord de son vaisseau au confort certain, mais là ... Pour un vaisseau spatial, un bâtiment de guerre qui plus est, c'était beaucoup, comme Sarisa devait surement le penser de part sa nature d'ancienne Jedi. Arsenicia avait bien vu qu'elle avait un peu de mal avec tous ces protocoles ... Mais telles étaient les coutumes Hapiennes.

    Le regard azur se perdit de longues secondes dans le liquide alcoolisé, comme si la Jedi cherchait à en deviner les ingrédients. Puis, lentement, ses deux azurs revinrent se poser sur la jeune femme alors qu'elle terminait son verre. Elle se pencha en avant pour le poser sur la table située entre elles et, en se relevant, la Jedi ramena son pendentif, seul bijoux qu'elle portait si l'on omettait les anneaux de ses oreilles, en forme de croissant de lune à sa place, dans son décolleté juste entre ses seins, soit totalement invisible en temps normal, si ce n'est la fine chaine d'argent autour de son cou. C'est à cet instant qu'Arsenicia capta des brides de pensée, ou des impressions plutôt. Cela fit naître un léger sourire sur ses lèvres tandis que son regard demeurait posé sur les rubis de Sarisa, rubis d'une grande beauté par ailleurs, dans lesquels il serait si facile de se perdre ... Arsenicia elle-même avait déjà ressentie de telles choses, mais elle savait passer outre ou les mettre de côté et ne rien laisser paraitre. Cependant, ce simple regard raviva quelque chose en elle, mais ses trais demeuraient détendu, comme si de rien n'était... Seul son regard, plus brillant qu'avant, pouvait trahir ses sentiments.

    La réponse de Sarisa vint et la Grande Maîtresse Jedi hocha simplement la tête, toujours avec ce léger sourire. Elle saisissait bien l'ironie de cette réponse. Par ailleurs, la jeune femme semblait étonnée qu'Arsenicia se souvienne suffisamment d'elle pour la tutoyer. Cela s'expliquait facilement, car la Jedi possédait une mémoire absolue. Tout ce qu'elle voyait, elle s'en souvenait au détail près... Un don à double tranchants.

    Le sourire d'Arsenicia s'agrandit encore lorsqu'elle remarqua que Sarisa n'avait pas détourné une seule fois le regard du sien depuis qu'elles étaient assises l'une en face de l'autre. Comme si elle avait peur de ce qu'elle verrait en baissant les yeux sur le corps de la Jedi... A moin que ce soit les réactions de son corps ou de son esprit qu'elle redoutait. Pour sa part, afin de déstabiliser un peu Sarisa, la Maître Jedi n'hésite pas à laisser son regard se promener sur le corps de son interlocutrice et ce avec grand plaisir, car la jeune femme était très belle, même pour une Hapienne. Sa couleur de cheveux, par exemple, plaisait énormément à la Jedi qui elle-même possédait des reflets bleutés dans la sienne, chose peu commune.

    La Jedi hocha une nouvelle fois la tête, trouvant également que se plaindre alors qu'elle vivait dans de telles conditions, des conditions royales aux yeux de Nicia, serait inconvenant. Puis, Sarisa lui demanda comment elle allait, en la tutoyant également. Arsenicia prit quelques instants avant de répondre de son habituelle voix grave.


    « L'Ordre se porte bien. Nous avons un conseil compétant et soudé, de nouveaux arrivants ... Même si nous faisons attention, avec l'Alliance. Nous préférons la garder à distance des novices et de nos apprentis, par mesure de sécurité, comme tu le sais. Personnellement, je vais bien. Je vais avoir une nouvelle apprentie, cela va agréablement, du moins je l'espère, changer ma routine. D'ailleurs, je suis plutôt étonnée de ne voir personne à tes côtés ... » elle fit une courte pause pour donner plus de portée à ses mots tout en la regardant de bas en haut. « Dans la vie de tous les jours. »

    Baissons les yeux vers la table, Arsenicia quitta son fauteuil. Elle décrocha alors ses sabres lasers et les posa sur la table avec douceur, comme si elle avait peur qu'ils se brisent à tout instant. Elle retira également ses longues mitaines qui lui couvraient tous les avant bras ainsi que ses mains, ne laissant que ses doigts visibles. Elle se resservit ensuite un verre, passant au préalable quelques mèches brunes derrière son oreille effilée. La Jedi fit ensuite quelques pas dans la pièce, venant se poster devant la baie, le regard tourné vers les innombrables étoiles qui scintillaient au dehors.

    « Tu as une belle vue d'ici ... » dit-elle en sentant la belle Hapienne arriver derrière elle.

    D'un sourire, lorsqu'elle se retourna brièvement vers elle, Arsenicia l'invita à venir près d'elle, le bras de la Jedi frôlant l'épaule de la Confédérée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Ven 1 Juin - 2:41

    Sarisa remarqua bien que la Grande Maîtresse Jedi l’observait de la tête au pied, comme si elle essayait d’estimer sa beauté actuelle, savoir si elle n’avait pas trop vieillit depuis dix ans. L’on ne pouvait pas parler de changement d’apparence transcendant chez l’Hapienne. La Force ralentissait le vieillissement et en tant qu’utilisatrice de cette dernière, elle avait le droit à ce privilège. Pour le moment, hormis pour ses cicatrices de combat, qui restait tout de même visible, l’officier supérieur Confédéré n’avait guère eue le besoin de faire appel à la chirurgie reconstructive Hapienne, elle se sentait bien dans sa peau et assez belle à ses yeux, même si elle se savait dans ce domaine totalement éclipsée par sa grande sœur qui elle était une véritable beauté. Elle se doutait que malgré ses efforts, le flot de ses pensées sur la silhouette séduisante de la grande maitresse Jedi avait dû être capté par cette dernière, elle avait rouillée en dix années sans pratique. Elle ne serait peut-être même plus capable de faire usage de ses deux Shotos correctement, une pensée qu’elle jugeait déprimante, mais passons.

    Arsenicia prit la parole afin de répondre à la question de l’officier. L’ordre Jedi se portait bien, le conseil avait changé et affichait un personnel compétent, veillant à maintenir les novices à l’écart de l’Alliance Galactique, une sage décision contenu de certains évènements malheureux survenu lors du règne de Caedus puis ensuite sous le commandement de Daala, bien que le sentiment anti-Jedi prédominait toujours au sein de l’Alliance Galactique. Elle parla ensuite de sa situation personnelle, évoquant l’arrivé d’un nouveau Padawan, ce qui devrait lui permettre de changer sa routine. D’ailleurs, elle embraya sur une question plus personnelle pour la commandante en chef, affirmant qu’elle était surprise de la voir toujours seule dans sa vie de tous les jours. Une fois de plus, elle l’avait observée de bas en haut et l’officier en ressentie une fois de plus un certain inconfort, mais cette fois, celui-ci était masqué par un amusement plus prononcée, elle répondit d’ailleurs rapidement et sans hésitation.


    « Les femmes sont plutôt du genre à avoir plusieurs compagnons, mais je ne me voit pas constituer un harem, ce qui me fait passer pour une originale. Ce qui signifie que si l’on exclut mon officier d’ordonnance, oui je suis toujours seule. »

    Comme n’importe quel officier très haut gradé, la jeune Sarisa était dotée d’un Officier d’Ordonnance afin d’accomplir des tâches administratives qu’elle n’aurait le temps de faire elle-même ou d’autre chose utile, il s’agissait d’un collaborateur très utile dont la jeune femme ne saurait se passer, mais en aucun cas elle n’envisageait de se mettre avec lui. Dans le fond, la blessure sentimentale qui l’avait poussée à quitter l’ordre Jedi n’était pas encore totalement refermé. Certes, c’était du passé, mais abaisser de nouveau sa carapace pour être vulnérable lui avait semblée jusqu’à présent trop dangereux, même si le désir et la tentation avait était présente durant ses longues années. Reprenant son verre, elle but de nouveau quelques gorgées, profitant du goût exquis de l’alcool alors que la Grande maitresse se levait, posant ses sabres-laser et ses mitaines sur la table basse afin de rejoindre la verrière du bureau, qui offrait une vue parfaite sur les étoiles de la galaxie, mais pas sans s’être reversée un verre quelques instants plutôt.

    N’emportant pas son verre, l’Hapienne suivit en silence, profitant également de la vue. Il était vrai que la vue de la galaxie avait quelque chose de magnifique, elle imposait le respect parmi les étoiles. La Jedi lui fit remarquée qu’elle avait une belle vue avant de l’encourager à se rapprocher d’elle, son bras frôlant son épaule. L’esprit de l’officier, quelque peu perturbée, allait à cent a l’heure et pour le coup, elle ne savait plus vraiment si elle devait considérée cette entrevue comme professionnelle ou personnelle. Elle aviserait probablement ensuite en la consignant dans son data-pad journal intime personnel. En tout cas, elle accepta de se rapprocher et quelque part, sentir la jeune femme aussi proche d’elle la força à l’observer de plus près, constater ses charmes ainsi que de se laisser tenter. Pourquoi ne pas admettre tout simplement les choses clairement ? Dans le pire des cas, elle n’était pas d’accord et Sarisa reprendrait un ton plus informel, elles en resteraient là.


    « C’est vrai, la vue du vide spatial a quelque chose d’apaisant. Mais il existe incontestablement des vues plus magnifique encore que celles offerte par cette verrière… »

    Son regard écarlate s’était clairement posée sur la silhouette de la Grande Maitresse Jedi cette fois, son visage se rapprochant de manière presque imperceptiblement du sien, alors qu’elle s’était même permise dans un certain culot que son ancien maitre avait avant de sombrer dans le côté obscur de la force, à passer un bras autour de la taille de la Jedi. Ce n’était certes pas très subtile comme approche, mais à sa décharge, les femmes Hapiennes n’avaient nullement le besoin de draguer, elles obtenaient tout ce qu’elle désirait en matière d’homme. Si elle était considérée comme bizarre sur bien des points, elle estimait cependant ne pas risquer d’être considérée comme originale par le fait d’être davantage attirée par les femmes… Cette déchirure qui s’était formée en son cœur et qui n’avait que difficilement cicatrisée, peut-être qu’aujourd’hui, elle trouverait enfin comment en faire de manière définitive de l’histoire ancienne… A condition que la Grande Maitresse soit capable, elle aussi, de l’envisager…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Ven 1 Juin - 3:51

    Quelque part, une de ces étoiles pouvaient être sa planète natale. Très très lointaine, inconnue du reste de la galaxie ... Son peuple était à l'abri de la guerre et de tous les problèmes de cette galaxie. Il vivait en marge et il était heureux ainsi. Bien sûr, son peuple c'était développé, leur technologie était avancée. Le Galeniël illustrait parfaitement la technologie et l'art de son monde. Il avait tout d'abord était pensé pour l'aspect visuel. Le Galeniël n'était pas l'un de ses vieux tas de boulons gris délavé, non, et ne le serait jamais. Etant donné qu'il avait été aménagé pour cet aspect esthétique et un certain confort, il n'était que peu armé mais possédait en revanche un bouclier sophistiqué ainsi qu'un système de camouflage optique et un revêtement qui le rendait invisible au radar et senseur. Bien sûr, il y avait un bémol à tout cela. Le camouflage ne pouvait être activé en même temps que le bouclier et vis versa, évidemment. Mais Arsenicia n'avait jamais eu besoin d'utiliser son vaisseau pour combattre, il n'avait jamais été au feu si ce n'est quelques escarmouches. Jamais elle ne plongerait au coeur d'une bataille spatiale avec lui. Par ailleurs, ce vaisseau était aussi une vraie maison, elle avait là-bas nombre d'affaires venant de son monde natal et elle y passait souvent ses nuits et parfois même ses journées, là-bas elle pouvait travailler en paix sans craindre d'être dérangée et son droïde, K9, lui aussi de conception Arcadienne, lui tenait compagnie.

    Sortant de sa contemplation, la Jedi sentit ses poils se hérisser lorsque Sarisa frôla la peau nue de son bras, peut être volontairement. Elle était certaine que la jeune femme avait senti cela, mais demeura tournée vers la baie, fixant une étoile. Sa petite phrase, lourde de sens, fit réagir Arsenicia qui se tourna légèrement vers la Confédérée, les bras croisés sur sa poitrine et son verre à la main. Baissant les yeux, elle observa longuement la jeune femme qui, doucement, passa un bras autour de sa taille. Haussant un sourcil, la Jedi ravala son sourire, comme pour lui faire comprendre qu'elle n'appréciait guère ces avances, même si en vérité c'était tout autre. Cela faisait bien longtemps qu'Arsenicia n'avait pas été... draguée, si on pouvait appeler cela ainsi. Après tout, il n'y avait guère de jeu de séduction chez Sarisa, qui passait tout de suite à l'attaque. Leurs visages se rapprochèrent doucement, et la Jedi fixait la jeune femme sans sourciller. Puis, ses azurs se posèrent brièvement sur ses lèvres avant de revenir se poser sur les rubis de la jeune Hapienne.


    « Je suis d'accord, je connais plus beau paysage que le vide spatial, les falaises de ma planète natale par exemple. Splendide avec un coucher de soleil sur la mer ... »

    Détournement total du sujet, comme si elle n'avait pas comprit ce que Sarisa voulait faire. Elle se recula même un peu et termina son second verre, qu'elle fit ensuite léviter jusqu'à la table basse où elle le déposa avec délicatesse à côté de l'un de ses sabres.

    Arquant légèrement les sourcils, la Jedi laissa la Force s'insinuer lentement en Sarisa, mais pas trop pour ne pas violer son intimité. Elle flottait simplement à la surface de son être, écoutant ses sentiments, ses impressions. C'est ainsi qu'Arsenicia comprit ce qu'elle avait ressentit il y a dix ans et la blessure qui en avait résulté. Elle sentit également l'attirance de la jeune Hapienne pour elle. Cependant, il y avait une chose qu'elle ignorait et qui pouvait changer la donne. Comme pour la tester et tester cette attirance, Arsenicia se redresse de toute sa hauteur, toisant calmement son interlocutrice. Elle prit doucement sa main et la retira de sa taille, la gardant néanmoins dans la sienne, jouant avec ses doigts.


    « Je sens ton attirance. » Lui dit-elle sans détour. « Mais je suis bien plus âgé que toi, d'un point de vue humain quelque chose entre toi et moi serait même ... dégoutant. Je suis une mamie, j'ai soixante-treize-ans ... »

    La Maître Jedi put clairement lire sur le visage de la jeune femme ses sentiments devant une telle révélation. Beaucoup de Jedi savaient qu'Arsenicia était plus vielle qu'il n'y paraissait au premier abord, mais peu connaissait son âge véritable et en général elle le gardait pour elle. Comme elle venait de lui dire, d'un point de vue humain, une femme de soixante-treize ans avec une autre de trente ... Ca ne se ferait pas, de par la mentalité des deux... Mais la Grande Maîtresse ne possédait pas le corps d'une vielle femme, encore heureux d'ailleurs, et cela changeait la donne. D'un point de vue Arcadien, Arsenicia était jeune, très jeune même. Pour sa race, elle n'était qu'une jeune adulte, alors que pour la race humaine c'était une personne relativement âgée. Mais même si la Jedi avait été majoritaire élevé parmi les Humains, elle était retournée suffisamment longtemps et suffisamment de fois sur son monde pour en avoir gardé la mentalité, ainsi ... elle n'avait absolument aucun scrupule à être avec une femme ou un homme beaucoup plus jeune qu'elle, comme ici, avec Sarisa dont elle était l'aîné de quarante-quatre ans.

    « Même en sachant cela, me désire tu toujours ? »

    Question pertinente dont la réponse lui plut beaucoup. Laissant un fin sourire se dessina sur ses lèvres, elle reposa la main de la jeune femme sur sa taille fine et l'enlaça à son tour. Cependant, de par sa grande taille, Arsenicia devait se pencher vers Sarisa tout comme celle-ci devait se mettre sur la pointe des pieds pour éviter à la Grande Maîtresse un bon mal de dos. Celle-ci savait que nombres de Jedi trouvaient cela étrange que la doyenne du Conseil, qu'un Grand Maître tout court même, puisse avoir des relations amoureuses et charnels. Beaucoup voyaient les Grands Maîtres comment ... des saints, entièrement tournée vers l'Ordre Jedi et la Force. Malheureusement, Arsenicia était très loin de l'être ... Comme toute femme, elle avait des envies et des désirs.

    Et en cet instant, elle désirait embrasser ce bout de femme qu'elle approcha doucement d'elle en serrant sa taille. Alors, elle se pencha tandis que la jeune Hapienne se mettait sur la pointe des pieds.


    « Ce n'est pas toujours pratique d'être grande. Ou petite. » Déclara telle à quelques centimètres de son visage, ses azurs plongés dans ses rubis.

    Un nouveau sourire, plus grand cette fois-ci, illumina son visage puis elle combla l'écart qu'il y avait entre elles et posa doucement ses lèvres sur les siennes, lui offrant un chaste baiser qui ne dura que quelques instants. Elles se séparèrent, mais demeurèrent proche l'une de l'autre, les paupières closes. Puis, Arsenicia fut agréablement surprise par la jeune femme lorsque celle-ci captura ses lèvres pour lui donner un baiser beaucoup plus ... profond, plus sensuel et encore plus doux. Tout ce qu'elle aimait, comme si l'ex-Jedi avait lu en elle. Alors, la Jedi lâcha sa fine taille et remonta lentement ses mains le long de ses côtes, puis sur ses épaules et son cou avant de finalement les poser à plat sur ses joues. Les lèvres de la Confédérée étaient douces et pulpeuses, mais surtout exigeante. Cependant, cela n'empêcha guère Arsenicia de lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Sam 2 Juin - 1:42

    Bon, complètement raté… La jeune femme devrait songer à demander une fois de plus conseil à sa grande sœur. Maintenant, elle devrait se consacrer à une seule tâche : éviter que cette petite bourde ne se transforme en incident diplomatique. Fort heureusement, la grande maitresse Jedi ne semblait pas décidée à vouloir tourner cela de cette manière, puisqu’elle proposa un habile changement de sujet qui permettait à l’Hapienne d’éviter une humiliation totale. Cette dernière tenta de retrouver de la contenance afin d’adopter une position diplomatique, contrairement à la demoiselle lui faisant face, elle n’était pas capable de faire usage de ses dons émoussées pour se rendre compte que la maîtresse jouait la comédie. Toutefois, le changement d’attitude de cette dernière allait lui permettre d’avoir plus de décontraction.

    Un changement soudain n’était certes guère attendue, mais ne dit-on pas que souvent femme varie ? Elle ne s’était toutefois pas attendue à pouvoir être lue tel un livre ouvert, preuve qu’elle négligeait trop la pratique. Comment lui en vouloir ? Elle avait quitté les Jedis et depuis, elle devait faire beaucoup d’efforts afin de s’adapter à la vie Hapienne. Une connaissance chassant l’autre, la jeune femme avait fini par perdre une partie de ses connaissances. Certes, un travail d’introspection lui permettrait de les retrouver, mais elle n’en avait guère le temps pour le moment. Peut-être, si les rivages galactiques s’éclaircissent enfin quelque peu… Autant dire que vu la hauteur de son poste actuel, elle n’y croyait pas trop. Elle se préparait plutôt à devoir faire face à adversaire bien supérieur en nombre qui serait impitoyable, cela oui, sans aucun doute…

    Mais revenons-en au sujet du moment. Arsenicia avoua qu’elle avait sentie l’attirance de l’Hapienne pour sa personne, mais elle plaça un élément à la connaissance de cette dernière, en guise de test. Elle expliqua que d’un point de vue humain, elle était bien plus âgée qu’elle, puisqu’elle atteignait les soixante-treize ans ! Autant dire un gouffre. Pourtant, si la jeune femme ne pouvait réellement masquer sa surprise, elle était inverse à celle que pouvait croire l’autre, dans le sens où elle avait toujours vue la Grande Maîtresse comme quelqu’un d’intemporel, elle s’était imaginée parfois qu’elle avait vécu nombre des grands évènements galactiques. Forçant quelque peu ses anciens réflexes à revenir, la jeune femme fut toutefois capable de balayer l’expression curieuse qu’elle devait affichée pour avoir l’air plus sereine. Pour elle, cela n’était absolument pas un problème et elle le traduisit en parole immédiatement après la question de cette dernière.


    « Oui, toujours. Pour dire vrai, je t’imaginais plus âgée, comme ses légendes d’êtres sans âges parcourant la galaxie… Je crois que j’ai passée trop de temps au sein de la bibliothèque Jedi en étant novice… »

    La jeune femme laissa échappée un petit rire ironique sur sa propre situation, mais elle n’aurait probablement pas le temps de le laisser parcourir la pièce longtemps : en effet, les deux femmes s’enlacèrent dans une étreinte étrange, ses dernières étant de véritables opposées au niveau de la taille, l’officier était forcée de se mettre sur la pointe des pieds pendant que la grande maitresse Jedi se baissait afin d’être à la hauteur de l’Hapienne confédérée. Elle affirma qu’il n’était pas toujours facile d’être grande ou petite. Chacun avait ses avantages et ses défauts. En tant que Jedi, Sarisa avait eu les avantages de sa taille, même en tant que garde du corps de la reine, elle y avait trouvé son compte, mais depuis qu’elle commandait sur le pont d’un vaisseau, elle découvrait les inconvénients, car cette taille lui causait des soucis au niveau du charisme. Mais l’heure n’était pas a songé à ce genre de pensée, car le temps du baiser tant désiré vint enfin.

    Un baiser rapide et chaste, pas de quoi combler une Hapienne, mais suffisant pour lui donner le point de départ. Sarisa voulait prouver qu’elle n’était pas ici pour plaisanter et ainsi montrer qu’elle ne reculerait pas. Elle prit l’initiative d’un second baiser, plus passionné, les yeux clos, veillant à rester à la bonne hauteur en ignorant la douleur que pouvait lui procurer cette position inconfortable sur la pointe des pieds. Même si elle n’avait pas lue en elle, en sentant les mains de la grande maitresse Jedi sur ses joues, la demoiselle réalisa rapidement qu’elle devait être probablement dans le vrai, une preuve que l’extragalactique appréciait ce contact et qu’elle pouvait donc se fier en partie à ses envies. Elle enlaça définitivement la grande maitresse Jedi, posant sa main sur sa chevelure en la caressant tendrement, profitant un maximum de ce baiser qu’il lui faudrait malheureusement rompre un moment ou un autre. Si seulement il avait pu durer une éternité…


    « Je n’aurais jamais imaginée que cela puisse être réciproque. Après tout, je suis une éphémère dans cette galaxie en comparaison à ta longévité. Je ne risque pas de te lasser ? Ou de finir par le plus être à la hauteur ? »

    Bon c’était certes peu probable. Déjà parce que les Hapiennes étaient connue pour leurs maitrise sans commune mesure dans la galaxie pour la chirurgie esthétique et qu’elles étaient si douée qu’il devenait très difficile d’avoir une véritable estimation de leur âge, mais en plus parce que celle-ci, en plus de cet avantage, disposait de la Force qui ralentissait naturellement le processus de vieillissement. Toutefois, la crainte de lasser rester présente, pour une personne ayant connue tant de chose, la vie d’une petite humaine de trente ans ne devait pas représenter grand-chose, elle voulait en savoir plus, a quoi réellement s’attendre. Toutefois, cela ne l’avait pas empêché de garder ses lèvres très proches de celle de la grande maitresse Jedi, ses deux mains caressant maintenant la longue chevelure de celle-ci, son regard plongé dans le sien alors que son souffle était maintenant perceptible.

    Tout ce qu’elle voulait, c’était l’assurance de représenter autre chose qu’un objet de consommation, d’être vue comme un être, ne plus souffrir comme dix années auparavant. Elle ne pouvait lutter contre ce désir intense pourtant, sentir l’objet du plus puissant contre elle, sa chaleur corporelle, son souffle chaud et doux, les battements de son cœur…Cela n’avait pas de prix. Pour rien au monde elle ne voudrait quitter les bras protecteurs de la demoiselle, pourtant, elle ne se faisait guère s’illusion également. Au bout d’un moment, elle devrait la laisser repartir, surtout que les réparations à faire sur son vaisseau était mineure… Bon en tant qu’officier, elle pouvait ordonner qu’on ne la dérange pas le temps qu’elle souhaitait, mais elle était quand même sérieuse et professionnelle dans le travail, elle ne pouvait abuser du temps de la belle, même pour ses désirs partagée avec cette dernière…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Sam 2 Juin - 4:03

    Ce baiser, contrairement au premier, fut merveilleusement bon. Sarisa semblait avoir lu en Arsenicia ce qu'elle désirait avoir pas ce simple baiser, mais c'était impossible qu'elle ait pu percer les défenses mentales de la Grande Maîtresse Jedi. Ainsi, celle-ci savait désormais qu'elles étaient toutes deux sur la même longueur d'ondes. Désormais, elle savait également que la jeune Hapienne était tout à fait sérieuse et qu'elle ne rigolait pas. Les paupières closes, un long frisson lui parcourula colonne lorsqu'elle sentit la Confédérée se serrer contre elle, caressant ses longs cheveux bruns avec douceur. Arsenicia, quant à elle, caresser sa joue, formant des cercles du bout du pouce. Puis vint le moment où elles durent rompre ce baiser, même si la Jedi aurait aimé qu'il dure des heures tant il était délicieux. Cependant, elle ne rompit pas le contact physique, gardant ses mains sur les joues de la jeune femme tandis que leurs regards s'accrochaient.

    « Je vais mourir un jour, tout comme toi. Je peux vivre longtemps, mais pas éternellement... J'ai déjà connu d'autres personnes, avant toi, mais aucunes ne m'a lassé. Je veux bien faire un bout de chemin avec toi, si tu le désir. »

    S’enchaîner à quelqu'un d'autre au risque de souffrir ? Oh, elle avait pris ce risque il y a de nombreuses années déjà et elle avait énormément souffert à la disparition de cet homme exceptionnel qu'elle avait aimé de tout son être. Une personne qu'elle ne pourrait jamais oublier, mais elle savait qu'il ne voudrait pas la voir se lamenter, alors elle avançait. Par le passé, elle s'était dite qu'il était préférable qu'elle ne s'attache pas, mais ce n'était pas dans sa nature. Au contraire, Arsenicia était quelqu'un porté sur les sentiments, très expressive. Elle s'attachait vite aux personnes qui en valaient la peine, comme Thor, son ancien apprenti, qu'elle considérait aujourd'hui comme un fils...

    Revenant aux rubis de Sarisa, elle y lut une question, une demande légitime. Alors, un léger sourire éclaira le visage de la Grande Maîtresse et celle-ci glissa lentement sa main dans celle de son interlocutrice, entrainant celle-ci près du fauteuil. Là, la Jedi vint s'asseoir sur l'accoudoir, se mettant ainsi plus ou moins à la hauteur de la Confédérée. Elles restaient très proche l'une de l'autre, leurs souffles se mélangeaient et lentement, elles posèrent leur front l'un contre l'autre, ne se quittant pas du regard. Elle n'avait pas besoin de la Force pour sentir le doute, l'appréhension, en Sarisa. La peur de n'être qu'un ... objet avec lequel Arsenicia s'amuserait une fois avant de le délaisser ... Mais ce n'était guère dans la mentalité de la Grande Maîtresse de faire une telle chose. Non, au contraire, jamais elle ne pourrait faire du mal à quelqu'un de cette façon ... Alors, la Jedi décrocha son comlink à sa ceinture.


    « K9, c'est moi. Même si les réparations sont rapidement terminées, je ne veux pas être dérangée. Sarisa et moi avons ... des choses à voir. » Elle rangea le petit appareil à sa ceinture, puis posa ses mains sur les hanches de la jeune Hapienne. « N'ai crainte, je ne te ferais jamais souffrir intentionnellement, ce n'est pas dans ma nature. » Lui dit-elle en caressant doucement sa joue.

    Arsenicia se releva alors et avança vers Sarisa, forçant celle-ci à reculer jusqu'à ce que la porte de la chambre de cette dernière se trouve dans son dos. Elle posa une main de chaque côté du beau visage de la jeune Hapienne, ses lèvres à quelques centimètres des siennes, leurs souffles se mélangeant.

    Cette fois-ci, ce fut Arsenicia qui franchit le pas la première. Maintenant que la Confédérée était rassurée, il ne devrait plus y avoir de problèmes, elles pourraient toutes deux se laisser aller. La Jedi se pencha vers la jeune femme et déposa un léger baiser sur ses lèvres. Cependant, contrairement au premier, elle l'accentua lentement et lui donna davantage de profondeur, entrouvrant les lèvres pour caresser sa langue. Elle capta un mouvement chez Sarisa, mais ne chercha pas à comprendre ce qu'elle était en train de faire, elle le comprit d'ailleurs assez vite lorsque la porte qui fermait sa chambre s'ouvrit et qu'Arsenicia l'y poussa, refermant la porte d'un coup de pied.

    Elles séparèrent une nouvelle fois, à bout de souffle, mais cette pause fut de courte durée. Cette fois-ci, ce fut Sarisa qui donna un nouveau baiser à la Jedi, qui l'accepta avec plaisir avant que ses lèvres ne trouvent le chemin de son cou... Elles parleraient affaire une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Dim 3 Juin - 3:20

    Au final, les affaires seraient en effet totalement reléguées au second plan pour une histoire bien plus personnelle entre les deux demoiselles ici présente. Pourquoi maintenant ? Sarisa, désormais libre des contraintes Jedi, se sentait probablement plus à l’aise et au bout de dix années, était peut-être prête à prendre le risque à nouveau et tourner la page, en tout cas, en se rapprochant ainsi de la grande maîtresse de l’ordre, c’était clairement l’impression qu’elle donnait et il n’y avait aucun doute sur la véracité de cette impression. Cette dernière avait pris soin de prévenir son droïde afin de prendre tous le temps nécessaire pour satisfaire cette pulsion et prendre un peu de bon temps en compagnie de sa maitresse Hapienne, voilà une chose de plus que nombre d’être galactique serait capable de lui envier. Après être passée un temps par le canapé, cette dernière était maintenant bloquée contre la porte de sa chambre, elle aussi luxueuse. Elle savait très bien ce qu’elle voulait désormais et elle ne reculerait plus, il était temps de se lancer dans le grand bain, elle ne pouvait se permettre de repousser juste par peur, cela ne pouvait être plus risquée que la position actuelle confédérée face à la toute-puissance de l’alliance galactique.

    Profitant du baiser offert par la grande maitresse Jedi, l’Hapienne avait cependant déjà décidée qu’elle ne se contenterait pas de simple baiser, aussi agréable soit-il, pour cette soirée : cette dernière appuya sur deux boutons sur le panneau de commande de la porte : le premier servait à l’ouvrir et le second à signaler à ses officiers que seuls les problèmes les plus grave justifierait qu’on la contacte avait qu’elle ne contre-indique cet ordre, une manière d’avoir la paix le temps nécessaire pour prendre du bon temps… Oui, le temps des affaires était révolu avant même de commencer, de même que le temps des paroles était terminé pour faire place à celui des actes, bien plus agréable. La demoiselle se laissait aller totalement dans cette étreinte passionnée en sachant comment cela se terminerait, courant droit vers ce bien-être promis dans cette étreinte charnelle.

    Arsenicia était sur la même longueur d’onde que la propriétaire des lieux, puisqu’elle la poussa dans la chambre et veilla a refermé la porte derrière elle. Elles étaient maintenant seules et pourraient profiter de leurs temps en toute intimité. Les baisers ne cessèrent guère très longtemps, Sarisa retourna rapidement à l’assaut, l’embrassant de nouveau, mais pas très longtemps, cette fois-ci, elle était tout de même bien décidée à reprendre les choses en mains, elle n’avait plus rien à craindre. Les lèvres descendirent vers le cou de la grande maîtresse Jedi, y déposant de tendre baiser toutefois brulant d’un désir qu’elle ne dissimulait plus alors que les mains apprenaient à découvrir la silhouette d’Arsenicia, recherchant surtout la manière dont était maintenue en place les vêtements afin de pouvoir les retirer de la manière la plus agréable et aisée possible. Elle ne manqua pas de comprendre cela rapidement, elle était assez intelligente pour commander un vaisseau spatial, elle pouvait bien retirer les vêtements d’une grande maîtresse Jedi.

    Elle finit d’ailleurs par y parvenir, découvrant ainsi au toucher les cicatrices couvrant le dos de la grande maitresse. Cela ne lui posait pas de problème, elle en avait elle-même quelques-unes, bien que l’on ne pouvait plus réellement les sentir non plus. En confiance totale, l’Hapienne avait décidée de reprendre les choses en mains afin de pouvoir lancer cette sorte de danse sensuelle et torride. Ses lèvres ne quittaient que rarement la peau de l’extragalactique, la couvrant ainsi de baiser tout en la poussant doucement vers le lit afin de la pousser à s’allonger dessus. Ainsi, elles pourraient enfin prendre tout le temps dont elle avait besoin dans un confort parfait, sans être obligée de se remettre à la taille l’une de l’autre, ce qui représentait un avantage indéniable : lorsque l’on se lançait dans une entreprise aussi plaisante et agréable que celle-ci, il ne fallait pas la gâcher avec des douleurs musculaires qui viendraient gâcher totalement la fête.

    Une fois la Grande Maitresse allongée sur le lit, la demoiselle vint prendre place sur elle afin de pouvoir l’embrasser de nouveau. Le poids plume de Sarisa ne représenterait nullement un obstacle pour la demoiselle bien plus âgée que l’humaine, mais elle prenait tout de même garde à ne pas lui faire de mal, ce serait le comble dans un moment censé être un moment de bonheur. Elle sentait bien que les mains de la grande maitresse recherchaient également à la défaire de sa tunique et elle l’aida afin de gagner du temps, se retrouvant ainsi comme elle a moitié nue. Ainsi dans cette position, elles étaient prêtes pour apprendre à se connaitre de la manière la plus intime possible, et à voir les baisers passionnées qu’elles s’échangeaient toute deux, ils ne faisaient aucun doute qu’elles désiraient tout autant se rapprochement l’une que l’autre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Dim 3 Juin - 22:42

[Suite en PR]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Lun 11 Juin - 0:59

    Evènements précédent dans la PR

    Toutes les bonnes choses avaient une fin. La demoiselle venait de passer un moment délicieux en compagnie de la Grande Maitresse Jedi, mais maintenant, il était temps de faire la chose la plus pénible qu’il soit : se dire au revoir. Comme elle était dans un uniforme plus stricte que sa moitié, Sarisa prit un peu plus de temps afin d’être de nouveau dans sa tenue noire moulante, séduisante et discrète à la fois. Elle termina par sa chevelure, plaçant son bandeau sur la tête. Mine de rien, elle aurait normalement dû parler affaire et la demoiselle était donc en faute professionnelle, mais bon, en même temps, elles avaient une responsabilité partagée et puis, il suffirait de faire un rapport un peu bidon évoquant quelques pistes assez évasive et cela devrait suffire à contenter les politiques au moins un temps. Si son apparence, une fois de retour dans son uniforme, était de nouveau celle de l’officier froide et assurée, une partie d’elle-même craignait la séparation, il n’y avait aucun doute la dessus, même si elle faisait tous les efforts du monde pour le dissimuler.

    Une fois de retour dans le bureau, les deux femmes retournèrent devant la verrière montrant l’infinité des étoiles et Arsenicia se replaça derrière l’officier afin de l’enserrer de nouveau dans ses bras protecteurs. C’était vraiment une sensation étrange, d’habitude, elle était toujours le bras armée et non pas la personne à défendre : elle fut garde du corps de la reine, mais également défenderesse pour sa grande sœur qui elle ne savait pas combattre et qui était parfois visée par des complots voulant l’éliminer. Ici, elle était dans la position de la protégée, mais ce n’était pas si mal de s’abandonner à ce sentiment de protection, même si son état d’esprit habituel lui aurait donné l’impression qu’il s’agissait d’une erreur, l’entrainement prenant le pas, cette fois, elle se laissait faire sans broncher.

    Arsenicia brisa le silence la première, affirmant qu’elle n’aimait pas les moments de séparation, mais qu’elle veillerait sur la possibilité de venir la revoir le plus souvent possible. Les deux femmes allaient devoir jouer sur leurs agendas respectifs afin de se construire une vie privée, ce qui promettait d’être particulièrement sportif, mais la belle Hapienne ne se décourageait pas pour autant et faisait confiance à la grande maitresse Jedi pour venir le plus souvent possible. Encouragée, elle se retourna doucement afin de pouvoir faire face à sa maitresse, se plaçant sur la pointe des pieds, sa taille étant toujours aussi inférieure à celle de cette dernière. La maitresse Jedi termina sur une seule affirmation, celle que quoi qu’il se passe, elle l’aimerait, avant de l’embrasser avec tendresse. Un dernier baiser avant le départ sans aucun doute. La jeune femme le prolongea, autant qu’elle le pouvait, caressant la joue de sa maitresse d’une main.

    Mais toutes les bonnes choses avaient une fin. Leurs lèvres se séparèrent et les pieds de l’Hapienne retrouvèrent le sol. Elle rechercha quoi dire, ce qui serait le plus marquant, le plus fort. Mais elle n’avait pas grand-chose en réserve. La demoiselle marqua donc une pause, au final, ce qu’elle allait dire lui semblait affreusement téléphonée, mais elle n’avait rien d’autre en stock et allait donc faire avec. Affichant un petit sourire, elle reprit donc la parole une dernière fois, dans un murmure agréable, d’une manière à ce que même si quelqu’un d’autre avait était présent dans la pièce, l’élue de son cœur aurait était la seule à pouvoir entendre ses paroles qui n’avaient certes rien de bien originale, mais qui était tout de même chargée de sens.


    « Je t’attendrais. Tu peux partir avec l’assurance que mon amour t’accompagnera partout, même ou mon regard ne peut te poursuivre. »

    Cette scène romantique fut brisée par l’intercom de son bureau. Pour qu’on la dérange alors qu’elle avait indiqué que cela ne devait absolument pas être le cas, c’était que c’était important. Les techniciens signalaient simplement que les réparations étaient maintenant terminées et que la Grande Maitresse Jedi pouvait repartir dès qu’elle le souhaiterait. Sans émotion dans sa voix, Sarisa annonça qu’elle avait bien compris puis raccrocha. Elle fit bonne figure en n’affichant aucun signe de déception ou souffrance, bien qu’intérieurement, elle savait qu’elle allait devoir gérer une situation difficile, la jeune femme tablait sur ses occupations, toujours très nombreuses, pour essayer de ne souffrir qu’un minimum de l’éloignement. Au final, elle ne se rendrait compte réellement du manque que lorsqu’elles se reverraient, du moins, c’était ce qu’elle espérait. Retrouvant une attitude purement protocolaire, nécessaire pour l’équipage, elle ouvrit donc la porte et raccompagna Arsenicia jusqu’à son navire.

    Démarche droite, tête haute, cela en était presque ridicule pour quelqu’un d’aussi petit, mais Sarisa disposait quand même d’une prestance particulière qui lui permettait d’assurer son commandement sans problème. L’on pouvait dire qu’elle avait encore de beau reste de son apprentissage de Jedi : elle affichait un maintien parfait et n’affichait aucune émotion particulière sur son visage comme on l’attendait de n’importe quel officier de pont sur un navire de guerre. Après quelques couloirs ennuyeux qui n’offrait comme distraction qu’une vue sur l’espace ou le passage de quelques membres d’équipages si occupé dans leurs tâches qu’ils n’offraient qu’un vague salut envers les deux femmes, elles arrivèrent finalement dans le hangar, l’heure ou la séparation était devenue inévitable, elles n’avaient pas le choix de toute façon, les responsabilités passaient avant tout.


    « Bon retour Grande Maitresse Ombrelune, transmettez tout notre respect au conseil des Jedis. »

    La jeune femme s’inclina quelque peu puis se recula afin de pouvoir laisser la Jedi retourner dans son vaisseau, certes, cela n’était pas très enflammée comme ultime phrase, mais il fallait sauver les apparences, c’était mieux pour la diplomatie, comment réagirait l’Alliance Galactique si elle apprenait qu’une Grande Maitresse de l’Ordre était impliquée dans une relation amoureuse avec l’officier le plus haut placée de la hiérarchie militaire confédérée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   Lun 11 Juin - 1:57

    Cet ultime baiser avait un gout de trop peau, un gout d'au revoir. Plus que jamais, Arsenicia enserra la taille de la demoiselle, la maintenant contre elle avec fermeté, mais aussi avec douceur, pour ne pas causer une gêne quelconque, le pire serait que la position soit plus inconfortable qu'elle ne l'était déjà à cause des tailles respectives des deux femmes. Mais toute bonne chose à une fin et la Jedi dû relâcher sa belle. La Grande Maîtresse Jedi savait que, pour l'heure, il allait être difficile de se voir souvent, mais elle était décidée à essayer de construire quelque chose avec la jeune Hapienne, elle voulait se construire une vie privée, avoir d'autre préoccupation que l'Ordre Jedi pour qui elle donnait tout depuis plus de soixante ans.

    Arsenicia ne put lui répondre, car quelqu'un appela, surement un mécaniciens, pour signaler que les réparations sur le Galeniël étaient à présent terminées. Observant sa belle reprendre une voix sans émotions afin de répondre, la Jedi en profita pour récupérer ses sabres, qu'elle raccrocha à sa ceinture, et enfiler ses mitaines surmontée d'une protection en phrik.

    Cependant, avant de franchir la porte du bureau et retrouver une attitude professionnelle, Arsenicia prit Sarisa par l'épaule et la força à se retourner afin de lui tourner le dos. Là, la Jedi passa ses mains dans sa nuque et décrocha son pendentif en forme de croissant de lune, unique bijoux que la Jedi portait, mis à part les anneaux à ses oreilles. Elle le passa alors autour du cou de Sarisa et le plaça de façon à ce qu'il ne soit pas visible, puis elle se pencha à son oreille.


    « Prend en soin, car il a une grande valeur sentimentale à mes yeux. »

    Puis, lâchant sa belle, elle laissa celle-ci passer devant et ensemble, elles quittèrent le bureau. Dans les couloirs, la lumière était plus vive que dans les quartiers de la belle Hapienne, la Jedi fut un peu ébloui pendant quelques secondes avant de retrouver une vision tout à fait normale. Tout en marchant aux côtés de Sarisa, elle réajusta sa bure noire qui flottait derrière elle en frôlant le sol et ses sabres laser à sa ceinture produisaient des cliquetis métalliques à peine audible régulièrement.

    La Jedi avait une démarche souple et gracieuse, mais dans ses trais et sa posture on pouvait également voir une certaine fierté propre à son espèce. Elle marqua un arrêt lorsqu'elle franchit la porte du hangar à la suite de Sarisa, ses azurs posés sur K9, qui attendait au sommet de la rampe d'embarquement, droit comme un I et son revêtement blanc étincelant de propreté.

    Vint alors le moment des au revoir. La Grande Maîtresse Jedi, si elle l'avait pu, aurait prit la jeune femme dans ses bras, mais elle se contenta de s'incliner respectueusement devant elle, comme si rien ne c'était passé entre elles.


    « Merci, je n'y manquerais pas. »

    Tournant les talons, sa bure claquant derrière elle, Arsenicia rejoignit le Galeniël, posant brièvement sa main sur l'épaule glacée de son droïde pour lui ordonner de rejoindre le poste de pilotage. La Jedi attendit au sommet de la rampe quelques instants avant que le vaisseau s'ébranle et se soulève lentement, soufflant l'air autour de lui. Juste avant que Sarisa disparaisse à sa vue alors que la rampe se remontait, la Jedi lança la Force vers la jeune femme afin de lui envoyer un dernier message à travers la Force.

    * Ni melmë *

    De l'Arcadien, une fois de plus. Sa voix résonna avec douceur dans l'esprit de la jeune femme, comme un écho, avant de s'éteindre totalement. Ces quelques mots signifiaient simplement « je t'aime », mais prononcé dans sa langue, il lui semblait qu'ils avaient ainsi plus de portée encore.

    Lorsque la Galeniël fut suffisamment loin du croiseur Hapien pour sauter en hyper espace, Arsenicia quitta le poste de pilotage et gagna sa cabine, où elle se plongea dans la Force.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Espace] Maintenance [PV Arsenicia Ombrelune] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: