Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Jeu 9 Mai - 5:25

Parfois, on dit que le destin s’amuse à nous jouer des tours, que l’avenir peut toujours changer, qu’il est en perpétuel mouvement. Ce n’est pas faux, bien qu’à un moment, l’avenir se fige. Lorsqu’une décision ferme est prise, il devient soudainement clair comme de l’eau de roche et il est facile de le lire. Je ne m’attendais pas à voir ce que j’ai vu, d’ordinaire je ne sondais pas mon propre futur, il était dangereux de le faire, cela en avait rendu certain fou… Mais cette vision c’était imposée à moi, brusquement, et m’avait déstabilisé. Le visage d’un ami, d’un ami venu me retrouver. Cependant, contrairement à ce que l’on pouvait penser, je n’étais pas ravie que cette vielle connaissance vienne à moi. Au contraire ! Aeris était un frère de race, mais aussi un frère pour mon cœur. J’ignorais pourquoi il venait, bien que j’avais ma petite idée la dessus, mais je ne voulais pas qu’il s’expose aux dangers de cette galaxie, qu’il risque sa vie. Malheureusement, il était déterminé, je n’avais que trop rarement vu d’aussi nette vision … Il avait toujours été très têtu, ce qui faisait en partie son charme …

Comme tout Arcadien qui se respecte, Aeris maîtrisé la Force jusqu’à un certain degré et de par le lien qui nous unissait, je ne doutais pas qu’il soit en mesure de me retrouver, alors qu’il ignorait jusqu’au nom ainsi que la position de la planète où je me trouvais, Ossus. De plus, s’il avait officiellement quitté Arcadia, il avait surement prit la peine de se renseigner auprès de ma mère sur ma position actuelle … De toutes les prophétesses que je connaissais, en comptant Celestine et Iyanna, Cassandre était surement la plus à même de me mettre la main dessus… Le lien, autant sentimental que dans la Force, qui m’unissait à ma mère était fort, chose tout à fait normal à mes yeux … et cela l’aidait à me retrouver, où que je sois… c’était également le lien qui m’unissait à Kyla qui, par le passé, m’avait de très nombreuses fois aidé à la retrouver, où qu’elle soit.

Fermant les yeux, je passais ma main sur mon visage, frottant quelques peu mes paupières avant de me lever tout en douceur. S’il venait ici, sur Ossus, il n’allait pas être très bien accueillit. Nous étions méfions, extrêmement même… Ossus était encore en paix, mais cela n’allait pas durer … Cependant, temps que la guerre n’était pas officiellement déclarée, il était préférable de préserver nos apprentis des tourmentes de la Galaxie… Nous avions quitté Coruscant par le passé, lorsque les mesures contre les Jedi prises par l’Alliance Galactique nous empêchaient presque de vivre. Nous avions sentit qu’il était temps pour nous de quitter la capitale et l’avions fait… Pour dire vrais, à l’époque j’avais pensé que nous serions en sécurité pour longtemps, plus longtemps...

Quittant ma chambre, je marchais d’un pas long vers le poste de pilotage, pensant y trouver K9. Cependant, celui-ci ne s’y trouvait point … Pesant sur une commande, j’activais l’intercom et l’appelais dans ma langue natale. Celui-ci apparu quelques secondes plus tard, me demandant ce que je désirais. Mon regard se posa brièvement sur les tâches noirâtres qui salissaient son revêtement blanc … Il devait être en train de travailler dans la salle des machines…


« I luntë lerta wil ? »
« Mai or. »

J’hochais la tête et prenais place aux commandes, K9 à ma droite. J’envoyais un message au Temple pour prévenir de mon absence, qui allait cependant être courte, et décollait. Laissant ensuite les commandes à mon copilote, je me concentrais sur la Force, j’avais besoin d’un certain numéro d’identification Arcadien pour contacter Aeris … Cependant, une voix résonna à bord, me prenant de court. Relevant le regard, je croisais celui de mon droïde, deux fente éclairait pas une faible lumière bleutée … Celui-ci détourna le regard pour répondre à l’appel que nous venions de recevoir… Il nous avait trouvé le premier… ce qui me fit doucement sourire. Je coupais la parole à K9, assez brusquement.

« Que fais tu ici ? »
« Je n’ai même plus le droit de venir te voir ? »
« Tu n’es jamais venu et c’est dangereux, ta place n’est pas ici. »
« Ma place est là où je juge bon qu’elle soit. »

Je soupirais et finalement, nous nous retrouvâmes. Nos deux appareils dissimulait par un occulteur, Aeris monta à bord par un sas et malgré ma mine désapprobatrice, celui-ci m’enlaça. S’en suivit des explications sur le pourquoi de sa présence et, au final, ses arguments eurent raison de ma volonté. Après tout, il avait le droit de désirer voir autre chose, le droit de se battre, le droit de courir après ma belle sœur dont il c’était aguiché, le droit de risquer sa vie … De profession, c’était un soldat, mais un soldat qui n’avait jamais réellement connu de batailles ou de guerres …


« Très bien, c’est ta peau … Mais je désapprouve. Nous allons aller sur Mon Calamari, Sarisa doit s’y trouver. Peut être te trouvera telle quelque chose … tu es plutôt à l’aise avec le pilotage, non ? »
« Autant que mon frère. »
« Je ne m’inquiète pas, alors. Ta nièce à hérité cela de son père. » Dis-je en faisant référence à Kyla pour qui le pilotage était un réel plaisir.

Retournant chacun à son vaisseau, je lui envoyais les coordonnées de notre destination puis laissais K9 nous y conduire. Pour ma part, j’envoyais un message, en Arcadien, à mon épouse. Celui-ci résumait brièvement la situation et l’informait de notre arrivée prochaine …


Dernière édition par Arsenicia S. Ombrelune le Ven 28 Juin - 2:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Jeu 9 Mai - 22:08

C'était l'effervescence a l'amirauté, les événements s'accéléraient de plus en plus et l'on sentait le point de rupture de plus en plus proche. Alors que jusqu'ici, les dissensions avaient toujours minées la Confédération des Systèmes Libres, les informations du Renseignement se faisait de plus en plus précis et même sans eux, il devenait plus que facile de savoir que c'était désormais l'Alliance Galactique qui était en péril. Sarisa avait commencer a discrètement masser le gros de ses troupes vers l'amas d'Hapès. Son plan prenait forme et bientôt, elle le savait, elle devrait lancer l'offensive. La fébrilité politique de son adversaire ainsi que les lignes de fracture en train d’apparaître au sein de l'Alliance lui rendait le terrain facile, avec un peu de chance, elle pourrait remporter la décision avant même que le conflit n'est réellement commencer et ainsi limiter au maximum les pertes tout en entrant dans l'histoire des conquérants de Coruscant. Avec un peu de chance... Malgré toutes les planifications, toutes les précautions, il fallait toujours s'en remettre a la chasse, le moindre grain de sable pouvant venir saborder un plan pourtant minuté a l'avance. Elle mènerait l'offensive elle-même de toute façon, mais par mesure de précaution, Sarisa avait décidée de conserver son Star Dreadnought en retrait jusqu'au dernier moment, elle ne l'engagerait que lorsqu'il ne serait plus possible de faire marche arrière.

Elle faisait toutefois beaucoup d'effort pour garder son calme, dissimulée l'excitation qui la gagnait irrémédiablement face a l'imminence du conflit galactique. L'Hapienne restait en contact avec sa sœur, qui veillait a ce que tout se déroule pour le mieux au sénat, de toute façon, depuis que toutes tentatives de négociations étaient impossible, tout le monde se résignaient plus ou moins a la guerre, il n'y aurait donc plus réellement de problème de ce côté. Sachant qu'elle pourrait partir sans risque d'être trahie par l'arrière, la jeune femme se sentait puissante et avait confiance en ses capacités de commandement ainsi que dans la motivation de ses hommes. La troisième guerre civile galactique ne durerait pas pour la simple raison qu'elle serait terminée avant même qu'elle n'est réellement commencé, alors que les dirigeants illégitimes de l'Alliance seraient dépossédé de leurs pouvoirs despotiques et que le pouvoir serait réellement rendu au peuple et non a la corruption. Hapès retrouvera pour sa part sa position neutre tranquillement, mais cela ne serait désormais plus le problème de Sarisa qui comptait bien s'exiler sur Arcadia afin de pouvoir menée une vie plus tranquille, loin des problèmes galactique. Elle était persuadée qu'elle trouverait enfin l'équilibre qu'elle recherchait dans son être depuis si longtemps en procédant de cette manière.

Toutefois, un message en Arcadien lui parvint sur le canal spécial qu'elle gardait pour son épouse, au cas ou. Ce n'était pas prévu a l'origine, il devait s'agir d'une urgence particulièrement, mais pour le coup, l'ancienne Jedi considérait que cela tombait relativement mal. Toutefois, elle n'allait pas faire faux bond a son épouse maintenant et lui indiqua donc un hangar a demander a la tour de contrôle une fois en orbite autour de Mon Calamari, elle irait la rejoindre la bas. Il serait plus simple de faire passer cela pour une visite officielle que la garder secrète, il y avait trop de mouvement dans l'amirauté pour cela. Une fois qu'elle eue répondu a sa femme, elle appuya sur un bouton de son bureau et donna ses instructions : il fallait lui préparer un speeder ainsi que quelques gardes, une Jedi et un ami de celle-ci venait lui rendre visite concernant un motif qu'elle ne connaissait pas encore. Habitué aux excentricité des officiers supérieurs, les aides de camps ne firent pas de commentaires et se contentèrent d'obéir aux ordres. Comme a son habitude, Sarisa s'équipa de ses gants blancs et de sa casquette d'officier. Il allait falloir au moins pour un temps adopter un ton et une attitude informelle afin de pouvoir donner le change. Une fois dans ses appartements, ils pourraient parler en privé, ils étaient sûr : depuis l'affaire avec les Bothans, Anaïs s'assurait qu'ils ne soient pas espionné en envoyant régulièrement des mercenaires spécialisé dans l'écoute faire le nettoyage.

Son speeder fut rapidement prêt, comme a son habitude, Sarisa pouvait compter sur la protection des Wookies, très efficace en tant que garde du corps et dévoué et fidèle, muet comme une tombe également et très amis des Jedi, ils étaient parfait pour l'accompagner. Elle observa avec calme les rues de Mon Calamari, sereine, elle ne pensait pas risquer quoi que ce soit ici, mais les gardes du corps faisait partie de la procédure standard et elle devait s'y plier, bon gré, mal gré. Elle espérait que son épouse ferait la leçon a Aeris afin que celui-ci ne se montre pas trop chaleureux lors de son arrivé, sinon, cela amènerait forcément a ce poser des questions et un Wookie n'est pas réputé pour être un esprit faible, ce qui signifiait qu'ils ne se laisseraient très certainement pas bernés par un vulgaire tour de Jedi. Il faudrait donc improviser si celui-ci faisait une gaffe, mais l'officier supérieur ne s'inquiétait pas, elle était certaine que la Grande Maîtresse Jedi lui ferait la leçon et qu'il n'y aurait ainsi aucun problème jusqu'à l'arrivé dans l'appartement, ou cette fois, ils pourraient discuter tranquillement. Comme son épouse, l'Hapienne pensait qu'il s'agissait d'une mauvaise idée, d'autant plus qu'elle se doutait bien que sa sœur ne devait pas être étrangère a ce mouvement. Elle en serait certes flattée, mais de là a changer de vie... Pour elle, cela ressemblerait fort probablement a une victoire de plus de sa séduction.

Une fois arrivée au hangar, Sarisa attendit donc l'arrivée des deux vaisseaux. Ils seraient tous rapidement conduit vers ses appartements privé sur la planète ou la, ils seraient enfin plus libre de leurs mouvements pour discuter, éprouvé la volonté du jeune homme et donc lui trouver une place. Elle ne manquait pas d'emploi, surtout a la veille d'une offensive majeure, mais elle doutait fortement que son épouse accepte de capituler et laisser son ancien beau frère se lancer dans un conflit qui pourrait lui coûter la vie, mais s'il s'était vraiment entiché d'Anaïs, cela risquait de devenir plus que compliquée... Sarisa soupira avant de croiser les bras sous sa poitrine, l'après-midi promettait d'être longue, mais au moins, elle verrait son épouse avant de partir a la guerre, ce qui lui ferait un lot de consolation...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Ven 10 Mai - 2:49

Voilà bien longtemps que je n'avais pas mis le pied sur Mon Calamari. Ces habitants étaient réputés pour être de bons amis des Jedi, tout comme pouvait l'être les Wookies. Alors que le Galeniël se rapprocher de l'océan, cette planète me rappelait beaucoup Arcadia, j'observais de lourds nuages gris se déplacer dans notre direction. Quelque chose me disait que nous allions très vite être sous la pluie. Refermant les pans de ma bure contre moi, comme si le froid qui régnait à l'extérieur pouvait m'atteindre, j'appuyais du bout du doigt sur un bouton, ouvrant ainsi un canal vers le vaisseau d'Aeris. Optant pour ma langue natale, je lui donnais quelques ... conseils à respecter impérativement.

« Ici, mon mariage avec Sarisa n'est pas ... officiel, ni connu. Elle va agir avec moi de façon ... informelle. En aucun cas notre véritable relation doit être découverte, j'attends donc de toi que tu te montres tout aussi distant que moi, du moins jusqu'à ce que nous soyons seuls. C'est compris ? »
« Ouais ... dis-donc c'est compliqué tout ça quand même. »
« Bienvenue dans mon monde. Si tu tiens tant que cela à en faire partis, tu vas devoir t'y habituer et apprendre très vite, nous sommes bien loin d'Arcadia. Cette galaxie est remplie de peuples et de cultures différentes, sois toujours sur tes gardes, ne fais pas confiance au premier venu ... Sers-toi de la Force pour rester en vie... mais avec modération tout de même. »
« C'est noté... mais ... la Force ? Pourquoi avec modération ? »
« Les utilisateurs de la Force ne sont pas forcément bien vue partout, alors fais attention. Nous t'expliquerons tout ce que tu as besoin de savoir avec Sarisa. »
« Ta vie n'est pas simple. »
« Je n'ai jamais dis qu'elle l'était. »

Je fermais le canal et reprenais ma position initiale, c'est-à-dire debout derrière le siège qu'occupait K9, le regard rivé vers l'horizon où se dessinait désormais Foamwander City. C'était là-bas que se trouvait l'amirauté de la Confédération des systèmes libres ... Et plus nous nous en rapprochions, plus il me semblait sentir de ... l'excitation dans l'air, un certain empressement. Que ce passait-il ici ? ... Fronçant les sourcils, je laissais mon droïde poser le Galeniël, sous une pluie torrentielle, puis rejoignit l'arrière du vaisseau, attendant le feu vert de mon compagnon de métal pour descendre.

La passerelle s'abaissa lentement... Je demeurais en haut de la rampe de longue seconde, comme perdue dans mes pensées, avant de rabattre mon capuchon sur ma tête... Je sentais un certain froid régnait dans le hangar. Descendant ensuite du Galeniël, je posais ma main sur le bras d'Aeris, dont le regard se baladait absolument partout... Ce qui n'était pas forcément des plus discrets, il fallait l'avouer.


« Juste ... Essaye de faire comme si tu ne débarquais fraîchement dans cette galaxie. »

Peut-être avait-il le sentiment que je le prenais pour un idiot, mais je n'étais pas forcément très à l'aise ici, en sa compagnie. Pour ma part, je pouvais aisément feindre de ne pas être l'épouse de Sarisa, mais ce n'était pas un exercice auquel Aeris était habitué, loin de là... Celui-ci hocha tout de même la tête et se plaça à ma droite, un peu en retrait. Mon regard se porta alors sur la silhouette tout de blanc vêtue de ma femme, qui nous attendait à quelques mètres de là, escorté par quelques wookies. Franchissant l'espace qu'il y avait entre nous en quelques enjambés, je m'inclinais devant elle, imité par Aeris une fraction de seconde plus tard.

« Amiral Shi'Sima. »

Aeris ne prononça aucune parole, se contentant d'un signe de tête. Nous embarquâmes alors à bord du speeder avec lequel Sarisa était venue, en silence, et gagnâmes ses appartements privés. Le trajet fut court et silencieux, personne n'esquissa le moindre mot. Aeris se contentait d'observer la ville en feignant un certain ennui, comme s'il avait déjà vu cela. Je devais tout de même avouer qu'il savait jouer la comédie... Pour ma part, je regardais droit devant, par-dessus l'épaule de ma femme, me remémorant par la même occasion toutes les fois où je l'avais embrassé à cet endroit ...

Notre arrivée à destination coupa court à mes réflexions et je descendais du speeder à la suite de ma Hapienne de femme. Les wookies restèrent à l'extérieur tandis que nous entrions tous les trois à l'intérieur de ses appartements, endroit où je n'avais d'ailleurs jamais mis les pieds. Lorsque la porte fut close, un silence s'installa, silence que je brisais après quelques secondes tout en ôtant mon capuchon.


« Tu m'as manqué. »

Esquissant un sourire, je franchissais le peu de distance qu'il y avait entre nous et venais poser mes lèvres sur les siennes, oubliant momentanément la présence d'Aeris ... que celui-ci nous rappela en se raclant la gorge, un petit sourire mis moqueur mi attendrit aux lèvres. M'appuyant contre le bureau qui se trouvait là, je croisais les bras sur ma poitrine, mon regard se fixant sur mon ancien beau frère.

« J'ai sentis que nous arrivions au mauvais moment, excuse nous pour cela... » Déclarais-je à l'attention de Sarisa. « Bien ...qu'allons nous faire de toi... »


Dernière édition par Arsenicia S. Ombrelune le Mer 22 Mai - 5:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Sam 11 Mai - 16:00

Curieusement, la météo tourna d'un seul coup, passant d'un soleil radieux a une pluie de mauvaise augure. Les éléments eux-mêmes souhaitaient-ils donner un avertissement et sonner le glas d'une période de paix galactique relative ? Sarisa n'en savait rien, elle préférait ne pas le savoir et restait concentrée sur son objectif, lorsque l'on est un officier de haut rang, il est nécessaire d'agir avec une pensée rationnelle et laisser ce genre de superstitions aux rangs inférieurs, même si lorsque la bataille venait, il était nécessaire de les faire taire le plus vite possible. L'espace d'un instant, Sarisa cru toutefois que tout allait tourner a la catastrophe : en effet, le navire de son épouse venait de se poser et lorsqu'ils sortirent, Aeris ne semblait faire aucun efforts pour avoir l'air normal, il observait tous ses paysages inconnus avec une curiosité et se repris seulement lorsque Arsenicia lui fit un signe pour le faire. Curieusement, le cœur de l'Hapienne fut soudainement étreint d'un sentiment de culpabilité : il allait probablement les trouver ridicules, ce qui d'un certain sens était vrai, mais comment faire comprendre a un peuple dont les mœurs étaient si étrangères a celle galactique le fonctionnement d'une coalition de peuple et les impératifs politiques de l'image publique ? Elle essayerait, mais sentait qu'elle se couvrirait probablement de ridicule a ses yeux.

Le salut fut d'une rigueur digne du protocole. Les deux extragalactiques s'inclinèrent comme le voulait celui des Jedi, alors que Sarisa, plus martial, se plaça au garde a vous, imiter par ses gardes du corps. Cela donnait une scène quelque peu burlesque : petite, Sarisa était encadrée par deux Wookies, bien plus grand que des humains qui eux avaient l'air particulièrement gauche dans une position de Garde a Vous, ce qui rendait tout ceci assez amusant il fallait bien l'admettre.Toutefois, personne ne fit de remarque et chacun retrouva silencieusement sa place dans le speeder après les présentations d'usage. Ils n'échangèrent que quelques mots, les Wookies restant eux obstinément muet, Sarisa observant le paysage avec une certaine inquiétude, cette pluie lui plombant quelque peu le moral. Pourtant, depuis qu'elle supervisait les troupes de la Confédération, elle se rendait bien compte que la victoire était a portée de main, il suffisait qu'elle tende son bras afin de pouvoir s'en saisir. Mais elle savait que quelque chose d'aussi capricieux pouvait se dérober des doigts alors que l'on pensait le tenir fermement, alors elle restait tout de même prudente, car la prudence restait mère de sûreté. Le chemin jusqu'à ses appartements ne furent guère très long et l'Hapienne descendit la première pour guider son épouse et son beau frère dans ceux-ci.

La première chose que l'on pouvait constater était que le décorum était loin, très loin des fastes d'Hapès et de celui du bureau qu'elle avait dans son croiseur de classe Nova personnel. Le confort y était en effet bien plus spartiate que celui que l'on pouvait attendre d'un officier supérieur de l'armée, en réalité, c'était typiquement ce que l'on pouvait trouver dans une chambre de Jedi, avec tout de même quelques menus douceur en plus, comme de l'alcool ainsi que des étagères contenant diverses tablettes, des traités de stratégies divers que Sarisa lisait et relisait afin de s'imprégner de leurs cultures. Il y avait également quelques cadeaux qu'elle avait reçu suite a divers services rendu a des planètes Confédérée et une photo d'Anaïs bien visible, mais rien de plus... Arsenicia retira son capuchon dès qu'elle fut assurée que personne ne pouvait plus les entendre et marqua son manque autant en parole qu'en acte, attirant son épouse vers elle pour un chaste baiser. Oui, pour elle aussi, le manque existait bien sûr, elle se sentait soudainement bien mieux ainsi dans les bras de la demoiselle, s'abandonnant a cette chaleur réconfortante... Mais elle n'en aurait guère l'occasion longtemps, la présence masculine se rappela bien vite au souvenir des deux épouses d'un son assez clair, il signifiait « ne m'oubliez pas ».

S'appuyant sur le bureau, Arsenicia expliqua qu'elle sentait bien qu'elle arrivait au mauvais moment et son épouse haussa les épaules, pas besoin d'être Jedi pour sentir qu'il se passait quelque chose de particulier sur Mon Calamari, il suffisait de regarder le comportement des personnes présentes, mais l'Hapienne imaginait que cela devait être comme cela dans de nombreux mondes, surtout pour l'Alliance, pour qui la situation venait de grandement se compliquer... D'un signe de main, elle indiqua que cela n'était pas un problème, en réalité, elle avait bien besoin d'une petite pause, même si elle considérait que l'idée du jeune homme était carrément stupide, voire suicidaire. La réplique qu'elle lança a son frère était amusante, le voilà soumis aux caprices de deux épouses qui allaient décider de son destin... Mais avant, Sarisa tenait a s'assurer de sa motivation et lui offrir une ultime porte de sortie. Pour l'instant, elle se dirigea vers l'étagère ou elle rangeait les différents alcool, prit trois verres et servit un verre a chacun avant de les tendre. Une fois qu'elle eue fini et remplit ses devoirs d'hôtesse de maison, elle se décida enfin a prendre la parole afin de pouvoir être claire.


« Pour ne rien vous cachez, je pense qu'il s'agit d'une mauvaise idée. Il n'y a plus d'échappatoire possible, nous marchons vers la guerre désormais. Je ferais ce qu'il faut pour qu'elle ne s'éternise pas, mais je ne puis garantir notre succès de manière assurée, peut-être que ce conflit durera, qu'il sera violent et destructeur, comme il peut-être court et foudroyant... Tu est sûr de vouloir faire cela ? Sur de vouloir risquer ta vie pour des personnes que tu ne connaît ni d’Ève, ni d'Adam ? Tu sais, je doute que cela suffise a impressionner Anaïs... »

Cela serait probablement difficile a entendre, mais Sarisa ne comptait pas dissimuler la réalité a propos de sa sœur. Lorsque l'on avait une espérance de vie aussi limité que celle d'un humain, l'on embrassait souvent pleinement la vie et s'offrait a toutes sortes de plaisir. Il fallait faire les choses vites, le temps manquaient et la sagesse n'était pas facilement accessible, même pour un humain Jedi. Anaïs ne serait jamais quelqu'un de sage, c'était un animal politique, qui utilisait les hommes comme des jouets et pouvait même se montrer cruelle envers eux lorsqu'elle avait obtenue ce qu'elle voulait. Pour la cadette, le danger était justement de voir le jeune homme s'engager dans une cause qu'il ne connaissait même pas juste dans l'espoir de séduire la jolie rousse du Conseil Confédéré. Anaïs Shi'Sima ne s’imaginait probablement même pas qu'il était présent a l'heure qu'il est, car elle devait donner encore un discours avec beaucoup de punch au sénat. Elle se démenait pour faire changer les choses et en même temps faisait de sa vie personnelle un chaos indescriptible... Toutefois, le choix lui revenait, elle ne faisait qu'énoncer des faits...

« Si tu est décidé... J'aurais besoin de savoir dans quoi tu est le plus a l'aise, puis je t'expliquerais ce que tu dois savoir sur la Confédération. Mais alors, plus de retour en arrière possible, alors réfléchit bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Mer 22 Mai - 5:10

[Flemme de corriger x)]

    Aeris m’affrontait du regard. Il me connaissait, il savait ce que je pensais de tout cela et il s’avait aussi que je n’allais pas accepter qu’il rentre ainsi dans … ma vie, dans cette vie, comme cela. Mais quelque chose me disait que c’était un combat que j’avais perdue d’avance, celui que je considérait comme mon frère allait rester, que je le veuille ou non … Enfin, après tout c’était sa vie et je ne pouvais pas me soucier de tout le monde. Finalement, il fut tout de même le premier à détourner le regard, posant celui-ci sur mon petit bout de femme, celle-ci étant occupée à servir trois verres d’alcool. Bonne idée. Je fis doucement léviter le mien jusqu’à moi à l’aide la Force, le saisissant ensuite délicatement entre mes doigts avant de le porter à mes lèvres, goûtant le breuvage du bout des lèvres avant d’en prendre une véritable gorgée. Délicieux !

    Tandis mon épouse revenait près de moi, je posais de nouveau mon regard sur Aeris, qui l’affronta une fois de plus avant de détourner les yeux, Sarisa captant son attention en prenant la parole d’une voix claire. Au moins, elle et moi étions d’accord… J’approuvais d’un hochement de tête successif lorsqu’elle eu terminé, mon regard croisant une nouvelle fois celui de mon ex beau frère, qui semblait lui toujours aussi décidé. La mention d’Anaïs semblait tout de même l’avoir fait réagir, je sentais un léger trouble en lui … ainsi la belle rousse n’était pas tout à fait étrangère à sa venue, bien qu’il y avait d’autre motivations tout de même plus … intéressantes. Cela me rappelais tout de même que je l’avais déjà mis en garde contre Anaïs, lorsque nous étions sur Arcadia … mais comme à l’accoutumé, il n’en faisait qu’à sa tête … cette manie me rappelait beaucoup Eltarys, qui partageait ce trais de caractère avec son frère, bien qu’avec le temps il c’était assagit, Jedi oblige.

    Enfin, la balle était dans son camp. Tandis que prenais délicatement la main de Sarisa dans la mienne, j’avais besoin de ce contact qui m’avait tant manqué, Aeris réfléchissait. Nous le scrutions, silencieuses, nous attentions qu’il se décide … Après une trentaine de seconde, il s’anima de nouveau, commençant à faire les cent pas dans la salle, les mains croiser dans le dos à la manière d’un amiral arpentant le pond de son vaisseau, réfléchissant à une stratégie.

    « Je sais ce que vous vous dites, ce que vous pensez. Je n’ai pas décidé de quitter Arcadia comme cela, du jour au lendemain. J’y réfléchis depuis longtemps, Arsenicia. » Dit-il en croisant mon regard. Le fait qu’il utilise mon prénom et non un surnom avait quelque chose de déstabilisant. « Tu nous as quitté lorsque tu avais cinq ans, tu n’es revenue que plusieurs années plus tard. Tu nous parlais de cette galaxie et de tout ce qu’il y avait à voir, mais surtout à faire. J’y réfléchis depuis près d’un demi-siècle. Il m’a fallut du temps pour me décider et je dois t’avouer que la mort de mon frère m’a beaucoup refroidis… Mais à ta venue, Sarisa, j’y ai songé de nouveau. Je veux … faire quelque chose. Certes, ce n’est pas mon combat...pour le moment. Je ne suis pas le seul à le penser, tu sais. Beaucoup le pense, chez nous. Pense qu’il est temps que nous sortions de l’ombre pour commencer, doucement à faire parler de nous…. De la bonne façon... A commencer par aider ceux dont nous pensons la cause juste. »

    Je demeurais silencieuse, quelque peu scotchée, mais surtout pensive. Dans ma tête, j’imaginais ce que la venue d’Arcadia sur le devant de la scène pourrait donner et je devais avouer que cela avait quelque chose d’agréable mais aussi de dangereux. A mon humble avis, la Galaxie n’était pas encore prête à accueillir une civilisation telle que celle dont j’étais issue. La culture était très différente, la technologie très avancée, très meurtrière au besoin… Notre technologie entre de mauvaises mains donnerait de véritables carnages.

    « Pour te répondre, Sarisa… Je me débrouille très bien en commande d’un vaisseau… et je maîtrise la Force, c’est un atout non négligeable pour un pilote. Oh et … Je me fiche de ta sœur, je ne suis pas là pour elle. »

    Son ton était ferme, presque froid. D’un coup, je me souvenais qu’il était bien plus vieux que moi. J’avais tendance à oublier ce détail, tant il pouvait être gamin parfois … mais c’était un homme, un vrai, un soldat sur ma planète. Il connaissait la discipline et était pourvue d’une certaine sagesse, malgré tout… Mais au fond, il ne pouvait pas me tromper. Malgré tout ces pouvoirs, il n’avait pas reçu ma formation et ses pensées véritables ne m’étaient pas cachées. Je tentais rien pour les lires, je n’avais pas besoin de savoir exactement ce qu’il pensait pour savoir qu’il espérait tout de même revoir Anaïs. Il pouvait tromper Sarisa, dont les talents c’était émoussés, mais pas moi.

    « Bien, cela a le mérite d’être claire. Sarisa ? »

    Je baissais les yeux vers ma femme, serrant doucement ses doigts tout en espérant que la froideur d'Aeris ne l'ai pas froissé, nul besoin qu'il y ait de tensions entre eux, surtout pas à l'heure actuelle.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Jeu 23 Mai - 14:18

L’isolationnisme... Le discours de l'Arcadien eu le mérite de réveiller quelques cordes de l'âme de l'Hapienne, pour qui cette notion était également ancrée au sein de la culture de son peuple. Beaucoup d'Hapien regrettaient encore l'époque ou le Consortium se contentant simplement de défendre ses frontières ainsi que d'espionner les autres régimes galactique. Voir les Arcadiens sortir de l'ombre... La jeune femme pensait sincèrement, pour eux, qui s'agissait d'une mauvaise idée. Même s'ils disposaient d'une technologie puissante, ils n'étaient pas prêt a faire face a une galaxie complète et les Mandaloriens étaient déjà bien suffisant en tant que gendarmes galactique, pour qu'une autre donnée viennent perturber l'équation. Toutefois, elle ne se sentait pas de donner son avis, chaque peuple avait le droit a l'autodétermination. Un jour ou l'autre, elle le savait, ils finiraient par sortir de l'ombre, sous l'impulsion d'un leader curieux et éclairé comme le fut le prince Isolder en son temps. Toutefois, la jeune femme n'était pas a même de savoir quel répercussion cela aurait exactement, elle n'était pas politique. En revanche, elle était persuadée qu'Anaïs y avait déjà réfléchie. Peut-être qu'elle lui demanderais son avis, ou peut-être pas, parfois, il était préférable de ne pas éveiller la conscience politique de sa grande sœur, ses instincts de prédatrice n'étaient jamais loin.

Quoi qu'il en soit, il semblait décidé. Elle pouvait comprendre son choix, il souhaitait être actif, ne plus être le simple spectateur des événements que lui racontait sa sœur, mais qu'il ne souhaitait pas revoir Anaïs lui semblait incroyable, même s'il l'annonçait avec froideur et sérieux, Sarisa ne pouvait pas le croire tout simplement parce qu'elle connaissait le talent inimitable de la rouquine pour crocheter, parfois même contre son gré, les hommes. Il fallait faire contre mauvaise fortune bon cœur, et puis le jeune homme serait suffisamment occupé par la vie de militaire pour oublier la rousse, peut-être même qu'il croiserait une autre jolie fille et alors... Bon, il faudrait quand même qu'elle lui conseille d'éviter les Hapiennes, elles avaient tendance a répondre a la séduction par les poings quand il s'agissait de militaire. Elle sirota doucement son verre, de l'alcool de très bonne qualité, tout en tenant la main de son épouse dans la sienne, qui devait craindre probablement les conséquences de ce choix, mais c'était a lui de le faire. Il mit en avant ses compétences de pilotes comme celle dans la Force. Elle pouvait exploiter les premières, mais pas les secondes : il n'était pas si fréquent de croiser des Jedi dans la galaxie et les armées n'avaient jamais exploiter ce talent, a vrai dire, le casse tête des stratèges militaires était plutôt de le combattre.


« Très bien, cela semble mûrement réfléchit. Comprend bien que je ne recherche pas a te juger en tant qu'homme, j'ai simplement besoin de m'assurer que tu ne craquera pas au moment le plus critique. Je te ferait transférer au sein d'une unité de chasse sur un navire de guerre, tu connais déjà les contraintes de la vie militaire, et tu ne manquera pas de voir du pays vu ce qu'il se prépare. Cependant, je ne saurais que trop te conseiller de garder ta sensibilité a la Force pour toi. Même au sein de la Confédération, cela n'est pas bien vu par tous, les Hapiens par exemple s'en méfie. Si cette sensibilité est généralisé au sein de ton peuple, ce n'est pas le cas des peuplades galactiques, ce qui rend les choses plus complexes qu'elle n'y paraisse. Soit prudent. »

La jeune femme marqua une pause, elle s'était contentée de généralité, mais elle laissait a son épouse le loisir de compléter, en tant que Grande Maîtresse Jedi, elle était plus a même de le faire de toute façon. Reprenant quelques gorgées de son verre, elle se demanda soudain ce qui pouvait pousser Aeris vers l'armée plutôt que l'Ordre Jedi lui-même. En effet, chez les utilisateurs de la Force, il pourrait exploiter ses talents a plein potentiel, trouverez une communauté pensant comme lui ainsi qu'un endroit ou il ne serait pas jugé sur ses apparences ou ses choix de vies. Les deux seules explications possible pour un choix aussi curieux ne pouvait être que l'assurance d'être dépaysé ainsi qu'Anaïs elle-même... Elle lâcha un soupir, tout tournait autour de sa sœur, c'était parfois frustrant, mais il fallait qu'elle fasse avec. Elle n'était toutefois pas du genre a se froisser pour si peu, elle avait prit l'habitude de rester dans l'ombre des autres et s'en était finalement très bien accommodée. La demoiselle croisa les bras et réfléchit au vaisseau sur lequel elle allait le placer. Un Mon Calamari serait l'endroit le plus sur : les membres de cette espèce ne jugent pas les autres et sont très ouvert, cependant, il n'aura pas de joli fille... En clair, un vrai casse tête ! Mais elle décida tout de même de poser une dernière question avant tout.

« Mais dis-moi, pourquoi nous choisir nous plutôt que les Jedi ? Ici, tu sera obligé d'utiliser le vaisseau réglementaire, suivre un cadre strict et les ordres, alors que les Jedi sont bien plus souple et plus proche de l'idéologie d'Arcadia. Oh si tu a des questions, n'hésite pas, car c'est maintenant ou jamais... »

Posant son verre sur son bureau, elle tira un datapad d'un tiroir et commença a tourner les pages holographique avec célérité. Elle consultait son tableau d'effectif d'escadron, recherchant ceux ou il manquait des pilotes pour compléter les effectifs. Il faudrait qu'elle voit également les appareils qui serait disponible pour lui, lui assurer une identité dans l'armée... Enfin en clair, la paperasse administrative quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Mer 5 Juin - 1:38

    Arsenicia observait Aeris, pensive. Toute la scène c'était déroulée sous ses yeux sans qu'elle ait véritablement besoin d'intervenir ou donner son avis ... Ici, seule son épouse pouvait décider bien qu'elle aurait beaucoup aimé pouvoir en parler avec elle ... L'extra galactique allait probablement désapprouver jusqu'à la fin, jusqu'à voir son « frère » en tenue militaire... Et prier la Force de le garder en vie ensuite. Quant à la rouquine de belle soeur, la Grande Maîtresse Jedi espérait seulement qu'Aeris n'allait pas trop en souffrir ... car elle doutait fortement qu'il arriver un jour à la faire changer. De ce que Sarisa lui avait dit, sa soeur était la femme Hapienne typique, une véritable tigresse en politique et guère prévenante avec les hommes qu'elle séduisait... le portrait de la parfaite croqueuse d'hommes, en fait...

    Une fois de plus, elle laissa son épouse parler, posant son regard sur cette dernière, sa main toujours dans la sienne. Arsenicia décida, alors que sa Hapienne de femme évoquait son lien avec la Force, de lui expliquer clairement la situation de l'Ordre dans la galaxie et celle des utilisateurs de la Force en général. Toute la formation de combattant d'Aeris était basée sur l'utilisation de la Force, don dont il pouvait être privé dans certaine circonstance comme par exemple par l'utilisation des Ysalamiri ... aussi adorable pouvaient être ces bestioles, Arsenicia ne les aimaient guère à cause de leur capacité à générer une bulle où la Force n'existait simplement pas ...

    « Je t'expliquerais rapidement pourquoi il est déconseiller de faire usages de ses dons à tord et à travers ... ainsi que la situation de l'Ordre, si cela t'intéresse. »

    L'intéressé hocha la tête, accompagnant son geste d'un sourire se voulant surement rassurant avant de tromper ses lèvres dans le verre que lui avait précédemment servi l'Hapienne... Il retint une grimace, soit devant le gout, sois parce que l'alcool était trop fort... il était vrai que les boissons alcoolisées d'Arcadia étaient très sucré, jamais amer ou alors très peu. Il avait fallu un petit moment à Arsenicia pour savoir apprécier l'alcool de cette Galaxie, même si, bien sûr, certain peuple en produisaient d'excellent qui rivalisaient sans peine avec ceux de son monde natal. En tout cas, Aeris parvint à faire sourire la Grande Maîtresse Jedi, bien que ce soit malgré lui... le premier vrai sourire de l'extra galactique depuis qu'il était arrivé.

    Revenant au présent, l'Arcadienne devait avouer que la question de sa femme était pertinente, elle se demanda même pourquoi elle ne lui avait pas posé elle-même dès leurs retrouvailles. Enfin, la Jedi ne s'inquiétait pas vraiment pour ce qui était du strict et des ordres. Aeris était un soldat dans l'âme et ce depuis un bon siècle au moins, ce n'était pas cela qui allait le rebuter, loin de là ! Celui-ci humidifia ses lèvres avant de répondre à l'Hapienne, s'étant au préalable rapprochée d'elle en une enjambée. Encore plus grand qu'Arsenicia, Aeris dominait Sarisa d'un bon trente centimètres, si ce n'était plus, mais la proche-humaine gardait toute sa prestance et malgré sa taille, paraissait tout aussi noble, tout aussi grande que lui dans sa stature ... Comme quoi la taille n'était pas dès plus importante.


    « Cela va peut-être t'étonner, mais je ne me vois pas aux côtés d'Arsenicia, sans vouloir te vexer » Ajouta t-il rapidement en regardant celle-ci. « Il est vrai que par bien des points les Jedi sont la voie idéale ... mais je suis militaire de formation, même si je n'ai jamais connue de vrais guerres. Je suis habituée au strict, aux ordres, ce n'est absolument pas quelque chose qui me dérange tant qu'ils sont justes. J'espère que vous êtes satisfaite, Amiral Shi'Sima. »

    Un sourire éclaira son visage de vingt-ans tandis qu'il se tournait vers Arsenicia. Il perdit aussitôt son sourire, ce que la Grande Maîtresse Jedi ne manqua pas de remarquer, tandis qu'il sortait une enveloppe de l'intérieur de son manteau. Il la garda entre les doigts quelques secondes, pensif, avant de la tendre à la Jedi, qui la prit délicatement, comme si elle avait peur de se bruler. Elle ne cherchait pas à savoir ce qui s'y trouvait en sondant l'esprit de son « frère » car au fond, elle avait l'impression de déjà le savoir. Leurs regards se croisèrent.

    « Nul besoin de ma présence pour que tu l'ouvres. » Il se tourna une nouvelle fois vers sa « belle-soeur ». « Je peux disposer ? »

    Et Aeris disparu, laissant les deux femmes seules. Il y a eu un léger blanc de quelques secondes avant que la Grande Maîtresse pose son fessier sur le bureau de Sarisa, les yeux rivés sur l'enveloppes qu'elle tenait entre ses doigts, la tournant et retournant. La Force ne lui disait rien, rien dont elle devrait s'inquiéter, du moins... Alors, lentement, elle déchira l'enveloppe et déplia la lettre qui s'y trouvait. Arcadia possédait la technologie, une technologie très avancée même, mais la mère d'Arsenicia avait un certain gout pour les vielles choses. Le papier était couvert d'une écriture fine et délicate, légèrement penchée ... Ses yeux parcoururent les lignes et diverses expressions traversèrent son visage ... Surprise, incrédulité, joie ... Lorsqu'elle eu terminé, la Grande Maîtresse Jedi posa son regard sur son épouse, qui l'observait sans rien dire.

    « Je suis grande soeur. »

    Saisissant un bout de papier plus petit qu'elle avait manqué en ouvrant la lettre, elle porta celui-ci sous les yeux et découvrit le visage de sa petite soeur ... soixante-quatorze ans la séparée de ce petit être qu'elle ne verrait probablement pas avant un moment, si ce n'est jamais ... Ses parents posaient avec sa soeur nouvelle née ... Soniä.

    « Une soeur que je ne verrai peut-être jamais... Je ne sais pas si je dois être heureuse ou triste. » Elle esquissa un sourire après quelques secondes de ce qui parut être une intense réflexion. « Je suis de soixante-quatorze ans l'ainée de ma soeur. Kyla a une tante de cinquante ans plus jeune qu'elle et une belle-mère de plus de la moitié de son âge et toi, une belle-soeur de trente ans plus jeune ... Dans le genre famille originale, je pense que nous avons la palme. »

    Elle préférait le prendre du bon côté. Peut être ne verrait-elle jamais cette soeur, mais quitte à ne jamais la rencontrer, autant tout faire pour que sa vie ne soit jamais menacée. L'extragalactique remit ensuite la lettre et la photo dans l'enveloppe et se pencha vers sa femme, venant déposer ses lèvres sur les siennes avec un peu plus d'insistance, maintenant qu'elles étaient seules. Bien vite, ses bras vinrent entourer sa taille, attirant la jeune Hapienne contre elle. C'est qu'elle lui avait manquée et pour l'instant, Arsenicia ne semblait plus vouloir penser à l'offensive que sa femme était en train de préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Jeu 6 Juin - 13:12

Il semblait réellement décidé. Le cadre militaire lui convenait mieux que celui plus libre des Jedi, ou au moins il y était davantage habitué. Sarisa ne pouvait contester son propre choix, fait en âme et conscience et n'avait d'autre choix que de s'incliner. Elle lui trouverait une place dans un escadron, d'autant plus que ce n'était jamais cela qui manquait, elle espérait juste qu'elle n'aie guère le besoin de le sacrifier un jour pour une raison X ou Y, sinon, cela risquait d'être un motif de dispute, mais elle ne pouvait pas laisser sa vie personnelle interférer sur la vie professionnelle... A mélanger travail et plaisir, l'on fini toujours par se brûler les ailes. Le voir ainsi avoir du mal a boire l'alcool qu'elle avait servie était amusant, d'autant plus que les saveurs Hapienne était loin, très loin d'être les pires. S'il fraternisait avec ses camarades d'escadron, il aurait l'occasion de découvrir des goûts bien plus fort et difficile a absorber que ceux la, ce qui laissa un petit sourire se dessiner sur les lèvres de l'Hapienne qui s'imagina la scène, mais elle le chassa rapidement. Au final, il tendis une lettre a sa « sœur », quelque chose que l'on ne voyait plus dans la galaxie connue depuis des milliers d'années et demanda s'il pouvait disposer. Sarisa répondit rapidement

« Vous pouvez. Je vous ferez transmettre rapidement votre affectation. Oh un dernier conseil : habituez-vous vite a l'alcool fort, la troupe en raffole... »

Sarisa n'était pas une femme coincée, elle était capable de s'encanailler un peu avec la troupe quand elle en avait l'occasion, ce qui était tout de même rare, car les beuveries dans les cantinas ne faisaient pas vraiment partie de l'idéal Hapien, très loin de là. Et puis, il s'agissait probablement de la dernière fois ou elle pourrait se permettre une petite blague de ce genre, alors elle avait bel et bien l'intention de se faire plaisir. La jeune femme croisa les bras et pencha la tête, l'air satisfaite un instant, puis quand il fut finalement partie, elle tourna son attention vers sa femme qui tenait donc la lettre qui lui était destinée. Elle sembla hésiter un instant, probablement était-elle en train d'estimer la nouvelle afin d'essayer de savoir s'il s'agissait d'une menace, mais tel n'était pas le cas, bien au contraire. Au final, elle ce décida, elle ne pouvait pas savoir avant d'avoir ouvert la lettre après tout, puis prit le temps de lire le message sur ce papier magnifique, qui aurait toutefois briller de mille feux sous l'effet d'un point de rupture, fort probablement. Lorsqu'elle leva le nez de sa lecture, ce fut pour annoncer une bonne nouvelle : elle venait de devenir grande sœur.

Elle tira une photo de la lettre et cette fois, la petite Hapienne se hissa sur la pointe de ses pieds afin de pouvoir observer le visage de l'enfant... Dans le fond, elle trouvait cela plutôt cocasse, sa nouvelle famille était, a l'échelle humaine, un chaos indescriptible, mais elle aurait pariée que les Arcadiens devaient être habituer a ce genre d'imbroglios totalement improbable pour l'humanité. Pourtant, quand Arsenicia ouvrit la parole, elle constata que ce n'était pas forcément le cas. Elle était partagée entre la tristesse liée au fait qu'elle n'aurait peut-être jamais la possibilité de voir cette sœur en vraie et l'amusement de sa situation familiale. C'était dans le fond plutôt drôle qu'elle est cette réaction alors qu'elle devrait au contraire trouver cela normale, mais elle ne laissa guère le temps a son épouse de pouvoir lui faire remarquer puisqu'elle l'attira contre elle pour pouvoir l'embrasser, plus longuement cette fois, elle ne risquait pas d'être interrompue par le jeune homme, qui était parti pour sa nouvelle vie. L'Hapienne ne refusa guère l'étreinte, fermant les yeux et nouant ses mains derrière la nuque de son épouse, se laissant elle aussi glisser tendrement vers le contentement après avoir souffert de l'absence de cette dernière. Pourtant, bientôt, cela serait probablement pire...

Qu'il était tentant de s'abandonner a cette douceur, souhaiter qu'elle soit éternelle, la pousser dans ses plus intenses retranchements et s'y abandonner pour l'éternité... Malheureusement, tel ne pouvait être le cas. De plus, l'Hapienne savait que pousser ceci de manière obsessionnel pouvait devenir dangereux, raison pour laquelle elle ne comprenais guère le point de vue Zeltron sur la vie. Elle sépara donc, a regret, ses lèvres de celle de son épouse, mais garda un instant son regard pourpre si particulier dans le sien. Elle afficha un petit sourire mutin avant de reprendre la parole afin d'exprimer son point de vue sur la question précédente, dont elle n'avait put parler, ses lèvres étant occupée par une tâche bien plus agréable que celle du discours jusqu'à présent. Mais maintenant, elle pouvait, tout en caressant tendrement la joue de son épouse, avec un air presque mutin


« Allons, je pensais que vous étiez habituée a ce genre de chose les Arcadiens. Ma petite femme aurait-elle passée trop de temps dans cette galaxie ? »

Elle laissa échapper un petit rire amusé avant de se reprendre et de se masser la tempe. La jeune femme était dans l'ensemble satisfaite, mais elle ne serait peut-être pas la meilleure compagne pour la journée, son esprit restait trop préoccupée. Et cela, sa femme ne saurait jamais ce que cela faisait, avoir tant de vie qui ne dépendent que de vos simple décisions, le sort d'un régime, d'une galaxie entière, qui repose entre vos mains... La jeune femme ferma les yeux un instant, soupirant, puis elle conclue d'une manière sobre.

« Nous irons voir ta petite sœur... J'en finirais rapidement, et l'on mettra tout cela de côté, je crois qu'on a bien méritée quelques vacances... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Jeu 13 Juin - 19:53


    Ce baiser, aussi délicieux était-il, ne pouvait durer éternellement. Pourtant, la Grande Maîtresse Jedi ce serait volontiers abandonné aux douceurs de sa femme en cet instant précis... Au moins, son Hapienne de femme acceptait l'étreinte, nouant ses mains derrières la nuque de l'extra galactique, qui dès lors sentis une douce chaleur se rependre en elle. Il était bon de se laisser un peu aller de temps en temps... Néanmoins, ce baiser avait un arrière gout amer... Il s'agissait probablement de l'un des derniers baisers que la Jedi serait en mesure d'offrir à sa douce... Le temps des combats... ou pire.

    Sarisa détacha ses lèvres de celle de son épouse, mais demeura proche de celle-ci. Les yeux dans les yeux, l'Hapienne caressant doucement la joue de la Jedi... Celle-ci se surprit à fermer les yeux quelques instants, comme pour s'imprégner de cette douce sensation et la garder aussi vive que possible ... Malgré tout, les quelques mots que sa femme prononça ne manqua pas de la faire sourire et, alors qu'elle rouvrait les paupières pour plonger au plus profond du regard rubis qui lui faisait face, elle lui répondit.


    « Peut être. Je n'ai pas réellement grandis sur ma planète, tu sais, alors je n'ai pas vraiment l'habitude. »

    Sarisa reprit, affirmant qu'elles iraient ensemble voir la petite soeur d'Arsenicia. Celle-ci se contenta d'un maigre sourire et s'éloigna de son épouse, allant se poster devant la baie vitrée du bureau, qui donnait une vue imprenable sur l'océan... Cet endroit lui rappelait énormément sa planète natale. Négligemment, elle leva la main et fit doucement léviter l'un de ses sabres lasers au-dessus de celle-ci, sans véritablement s'en rendre compte. L'Hapienne était sûre d'elle et c'était son droit... contrairement à la Grande Maîtresse Jedi, celle-ci ne pouvait voir l'avenir... La Jedi, elle, savait que les ennuis ne faisaient qu'arriver... et elle décida de l'en informer.

    « Sarisa... Peut être parviendra tu rapidement à vaincre l'Alliance... mais... Il y a quelque chose, là-bas dans les ténèbres. Maîtresse Kuat et moi-même l'avons toutes les deux vues et sentit. Quelque chose approche, quelque chose de meurtrier, quelque chose qui parvient à nous échapper avec une facilité tout à fait déconcertante. Ce ne sont pas les Sith, ni toutes autres menaces que nous avons déjà combattu. C'est nouveau et vient pour nous massacrer, jusqu'au dernier. »

    La Jedi ferma brièvement les yeux, la tête légèrement penchée en avant. Elle semblait soudainement perdue très loin dans la Force. Cette menace lui glaçait le sang, parfois, lorsqu'elle parvenait à l'effleurer sans parvenir à percer le voile de ténèbres qui l'entourait. Finalement, elle se retourna vers l'Hapienne, rangeant dans un même mouvement son sabre laser à sa ceinture.

    « Lorsque tu seras victorieuse de ta première bataille... Ne baisse surtout pas ta garde ou tu le payeras de ta vie. » La Jedi fit un pas en avant, revenant ainsi auprès de sa femme, et déposa un baiser sur son front. « Je ne suis pas prête à devenir veuve. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Lun 17 Juin - 18:51

Lorsque vous êtes un officier, être sûr de vous n'est pas un droit, il s'agit d'un devoir. Vous devez être capable de vous affichez droit et impitoyable, donnant vos ordres de manière implacable. Malgré son âge plus avancé, Arsenicia n'avait jamais été que Jedi et ne se rendait probablement pas compte de tous les impératifs qu'imposaient le commandement, l'Ordre ne se dirigeait pas comme la gestion d'une armée. Il fallait balayer ses doutes un moment ou un autre et se lancer, si l'on hésitait constamment, alors l'on devenait un mauvais officier. Le bon soldat n'obéira sans poser de questions que si l'officier commande sans connaître le doute... L'Amiral Shi'Sima l'avait compris depuis longtemps, bien avant qu'elle n'accepte ses galons. Malgré tout, elle avait fait tout ce qu'elle pouvait pour pouvoir tout préparer, s'était remise plusieurs fois en question, mais alors que l'exécution de son plan était désormais différé simplement de quelques heures, elle ne pouvait guère se permettre le luxe de douter encore, ce qui la ferait passer pour faible. Elle n'était au fond d'elle-même pas vraiment sûre de son plan, mais n'avait pas le droit d'afficher son doute et s'en tenait donc a sa résolution. Toutefois, elle sentait bien le trouble chez sa femme, elle-même s'inquiétait de savoir si elles se reverraient un jour, elle ne serait pas la seule a prendre des risques.

Arsenicia s'éloigna d'elle et fit voler son sabre-laser au-dessus du bureau de l'officier qui arqua un sourcil, certes, il lui était déjà arrivé de faire voler quelques objets pour s'amuser, mais... Oh et puis pourquoi pas après tout ! Quelque chose semblait la hanter et donc la faire douter, peut-être craignait-elle de lui parler de quelque chose. Toutefois, son épouse n'était pas disposée a la presser de question, c'était a elle de décider si elle lui faisait confiance. L'Arcadienne prit finalement la parole, mais pas pour parler de l'Alliance, mais de quelque chose qui se dissimulait dans les ténèbres avec une faim dévorante, quelque chose qui n'avait rien d'autre qu'une puissante volonté de destruction et qui n'était pas connu. Massacrer jusqu'au dernier... L'expression avait de quoi faire froid dans le dos, la galaxie n'avait jamais réellement connu de maux semblable, hormis les Vong, mais la jeune femme ne les avaient pas connu elle... Elle croisa les bras, c'était grave, mais pour l'instant, elle ne pouvait pas faire grand chose, hormis préserver le plus possible ses réserves stratégiques. En effet, depuis l'affaire du complot manqué, elle n'avait plus la main-mise sur les choix stratégiques et devait composer avec la hiérarchie, ce qui lui causait quelques problèmes.

Elle pouvait certes faire un rapport a sa hiérarchie... Mais sur quoi ? « Deux Grand Maîtres Jedi ont eue une vision sur une hypothétique menace extra-galactique », ce n'était pas sérieux, on l'enverrait simplement errer dans la rue comme une vulgaire démente. Aussi respectée soit maîtresse Kuat et sa femme, elles ne pourraient convaincre sans preuve, car il était bien plus facile de fermer les yeux en pensant que le lendemain serait meilleur que la veille. Elle savait que poser des question sur par exemple le temps restant avant l’émergence de cette menace était futile. Elle ferait ce qu'elle pourrait afin de préparer ses forces a un combat contre un ennemi qu'elle ne connaissait guère et dont elle ne pouvait prévoir les mouvements. Elle réfléchissait aux minces possibilités qui s'offraient a elle, mais Arsenicia se retourna vers elle en attirant son sabre-laser vers elle et en lui adressant un conseil : celui de ne pas baisser sa garde a sa première victoire, sinon, elle ne trouverait que la mort au bout du chemin... C'était risqué, savoir démêlé le vrai du faux d'une prophétie était la chose la plus complexe chez un Jedi et l'avenir n'était pas écrit, mais après tout, Arsenicia était Prophète de formation, elle devait savoir ce qu'elle faisait et Sarisa ne prendrait pas le risque de prendre a la légère un avertissement de son épouse.

Celle-ci se rapprocha et déposa un baiser sur son front avant d'affirmer qu'elle n'était pas prête d'être veuve. Ironiquement, malgré la gravité des nouvelles qu'elle venait d'annoncer, c'était un petit rire amusé qui était sortie des lèvres de Sarisa alors qu'elle enlaçait de nouveau son épouse pour plonger son regard grenat dans le sien. Oui, elle comprenait bien ce qu'elle ressentait, mais la Grande Maîtresse aux Grandes Oreilles ne semblaient pas avoir un seul instant pensé qu'il s'agissait d'un sentiment et d'une inquiétude réciproque. Sarisa ne se sentait pas prête a affronter l'éternité sans son épouse et ne savait pas ce qu'elle deviendrait, elle devait encore s'habituer a l'idée que sa sœur ne l'accompagnerait pas dans cette éternité, alors sans Arsenicia...Elle remonta ses mains afin de pouvoir caresser tendrement sa chevelure et lui fit un sourire, elle tenait pour une fois a se montrer rassurante et jouer le rôle de la protectrice, après tout, les couples étaient fait pour être quelque chose de réciproque, il était hors de question qu'elle joue le rôle du maillon faible ayant besoin de protection, surtout pas avec des gardes du corps Wookie et un Stardreadnought...


« Je ne mourrais pas si facilement tu sais, et puis je pourrais te retourner cette inquiétude, que deviendrais-je sans toi ? Tu n'est pas plus invincible que je le suis moi-même, mais si nous ne gardons pas la foi en l'avenir vivre ne nous servira a rien. Je ferais le nécessaire pour que nous ne soyons pas au plus mal lorsque cette menace arrivera, alors je te demande de prendre soin de toi aussi. Ma vie n'aurait plus aucun sens si tu disparaissait... »

Se plaçant sur la pointe des pieds, Sarisa retourna embrasser sa femme, peut-être avec plus de fougue, s'abandonnant totalement a ses sentiments. Cela lui faisait terriblement de bien et elle savait qu'il s'agirait définitivement de la dernière fois avant de nombreuses épreuves, alors elle était décidée a en savourer chaque instant jusqu'à la fin, car après, l'heure du jugement viendrait et l'ennemi serait impitoyable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   Sam 22 Juin - 8:18

    C'était un poids que la grande maîtresse Jedi venait d'ôter de ses épaules et de son coeur. Elle s'était promise de mettre en garde sa femme avant le début des combats et c'était désormais chose faite. Bien entendu, il était clair qu'elle aurait préféré s'abstenir, pouvoir la garder dans l'ignorance pour que l'Hapienne soit concentrée sur son objectif actuel seulement celui-ci ... mais après mur réflexion, Arsenicia c'était dit que sa femme était tout à fait capable de garder la tête froide, d'agir avec raison et sagesse. En cas de manquement, Sarisa pouvait être certaine de recevoir un avertissement de sa femme, ce n'était pas forcément son rôle... quoi que, les Jedi étaient gardiens de la paix, non ? Elle pouvait donc ce le permettre, en tant que Jedi et en tant qu'épouse.

    Cependant, Arsenicia ne c'était pas attendue à ce que sa femme en rigole... et cela ne manqua pas de lui faire hausser un sourcil, l'air de se dire « tu te fou de moi ? ». Néanmoins, la Jedi n'eut guère le temps de formuler une phrase, car sa femme vint l'enlacer, plongeant son regard dans le sien. L'extra galactique appréciait beaucoup ces moments où Sarisa faisait le premier pas vers elle, cela lui donnait le sentiment d'être... important, à ses yeux. C'était peut-être égoïste de réclamait l'attention d'une Amiral juste avant la guerre, mais elle en avait besoin. Même du haut de ses soixante-quatorze ans, Arsenicia avait parfois besoin de laisser son rôle de Grand Maître de côté...

    Peu à peu, la Jedi sembla saisir quelque chose... en se concentrant un minimum sur son épouse, elle parvint à saisir son inquiétude... Si ses mains n'avaient pas été occupées à tenir la taille de sa femme, la Jedi se serait surement frappée le front du plat de la main. Comment avait-elle pu passer à côté de cela ? Sarisa l'avait aidé à sauver sa fille, l'avait épousée... Il était normal qu'elle s'inquiète, elle aussi. Arsenicia se laissa doucement faire, fermant les yeux lorsqu'elle sentit les doigts de sa femme dans ses longues mèches brunes... S'il y avait une chose qui avait le don de l'apaiser, mis à part la méditation, c'était bien cela...

    Les mots de Sarisa arrivèrent aux oreilles de la Jedi, qui rouvrit les yeux pour regarder sa femme. Celle-ci avait parfaitement raison, malgré tous ses pouvoirs, malgré le fait qu'elle pouvait voir l'avenir, Arsenicia n'était pas plus invincible qu'un autre, ce qu'elle avait tendance à oublier, parfois... Ce qui lui avait valu quelques mésaventures, étant plus jeune... Finalement, un sourire se dessina sur les lèvres de l'extra galactique lorsque la voix de sa femme cessa de résonner. Un sourire qui ne manqua pas de s'agrandir lorsque l'Hapienne vint déposer ses lèvres sur celle de la Jedi, qui répondit à son baiser avec beaucoup de douceur... Néanmoins, elle l'interrompit quelques instants plus tard, tenant toujours Sarisa par la taille.

    L'extra galactique posa ses fesses sur le bureau de l'Amiral Confédérée, attirant celle-ci entre ses jambes. Maintenant, elles étaient à peu près à la même hauteur, ce qui était tout de suite bien plus pratique et surtout, bien plus agréable. Doucement, Arsenicia posa sa main sur la joue de son épouse et la caressa doucement du pouce.


    « Parfois j'oublie que je ne suis pas invincible. Pas que je me crois surpuissante... mais j'ai tellement l'habitude de protéger les autres que j'ai tendance à m'oublier, cela m'a d'ailleurs causé quelques soucis, plus jeune. » Termina telle avec un sourire, posant le bout de son nez contre celui de l'Hapienne.

    Dans le dos de Sarisa, il y eu un déclic et le sourire qu'aborder Arsenicia s'agrandit. La porte était bloquée. Elles étaient seules, cela faisait longtemps qu'elles ne c'étaient pas vu. S'écartant légèrement pour replacer une mèche de cheveux d'ailleurs l'oreille de sa femme, la Jedi prit la parole.

    « Est-ce que l'Amiral Shi'Sima Ombrelune est disposée à me donner un peu de son temps ? »

    Mais la jeune Hapienne ne put répondre. L'extra galactique attira sa femme un peu plus contre elle, n'hésitant pas à poser une main sur son postérieur, avant de capturer ses lèvres pour un baiser remplit de fougue... et de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enrolement [PV : Sarisa] [Terminé, reprise en saison 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: