Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débriefing [PV Celestine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Débriefing [PV Celestine]   Sam 18 Mai - 17:02

La bordure extérieure. Un endroit charmant pou qui n'avait pas peur de tomber sur des pirates, des pillards ou n'importe quelle autre racaille qui grouillait dans cette galaxie. Et elle vous montrait à quel point la galaxie allait mal, et que tous les habitants du noyau étaient bien chanceux d'avoir une belle maison, de la nourriture et un confort relatif.

Mais ce n'était pas pour ça que Kel était venu ici. Non, bien au contraire. Il rentrait d'une mission pour le compte du Covenant, et se préparait à faire son rapport, avant de prendre quelques jours de repos amplement mérités. Une mission simple en apparence, mais qui s'était révelée bien plus dure que prévu. Il s'agissait de se rendre sur Phaeda pour alléger la collection d'un gros industriel local d'un artefact qui était en réalité d'origine Sith. Mais lorsqu'il était arrivé à trouver l'objet, il se l'était fait voler sous le nez par un gangster payé pour récupérer le fameux objet. S'en était alors suivi une course poursuite à travers Chinesti, la capitale de la planète , ou il avait passé plus de temps à éviter des swoops qu'à pourchasser son inconnu. Il avait finalement réussi à lui tobmer dessus, et avait récupéré l'artefact avant de livrer son gars aux forces de sécurité de la planète. Puis il était monté à bord de son vaisseau et vait quitté la planète aussi vite qu'il y était arrivé. Histoire de ne pas se faire arracher l'artefact des mains par quelqu'un d'autre.
Maintenant, il était tranquillement assis dans son siège, regardant la frégate furtive du Covenant grossir à vue d'oeil. Cet endroit était ce qu'il considérait le plus comme une maison après le Temple Jedi. Ici au moins il n'avait pas à se méfier de tous ceux qui se trouvaient à moins de cent mètres de lui, et il était sûr de trouver au moins une personne qui comprendrait son point de vue et ses idéaux. Après tout, ils partageaient tous au moins un point commun: Tous les membres du Covenant voulaient voir la galaxie meilleure qu'elle ne l'était actuellement. Le plus simple aurait été de régler le problème à la source, de débusquer les Sith et de les attaquer chez eux, mais dans le cas d'un affrontement direct, la victoire n'était pas garantie. Et si jamais les Jedi perdaient cette guerre, les conséquences en seraient désastreuses pour la galaxie.
Activant le comlink du vaisseau, il bascula sur la fréquence cryptée utilisée par la frégate, avant de lancer la communication:

- Contrôle, ici Maitre Zallow. Demande la permission d’atterrir pour vous livrer un petit paquet cadeau.

- Quel genre de cadeau?

- Du genre qui pue le Côté Obscur, répondit Kel en commençant à décéllerer.

La réponse fut longue à venir, mais Kel savait pourquoi. Le nombre de personnes connaissant l'existence de vaisseau étant assez réduit, les mesures de sécurité prises pour le protéger et empêcher un éventuel intrus d'y entrer étaient...plutôt efficaces. Mais l'Ombre Jedi n'avait pas à s'en faire. À moins qu'un mystérieux virus informatique ait effacé son nom de la base de données, il pourrait se poser sans problèmes.
Et évidemment, la réponse qu'il reçut fut celle qu'il attendait.

- Autorisation accordée. Je suppose que ce n'est pas la peine de vous dire ou vous poser n'est-ce pas?

- En effet, vous n'avez pas à vous donner cette peine.

Kel se dirigea vers le hangar de la frégate, réduisant la poussée des moteurs au fur et à mesure qu'il s'en approchait, avant d’atterrir. Puis il coupa les moteurs, s’effondra sur son siège avant de pousser un soupir de soulagement. Au moins, il en avait fini avec ça. Plus que quelques heures et il pourrait prendre une douche brulante, une tasse de caf pleine à ras bord, avant d'enchainer par une bonne nuit de sommeil.
Le mantellien déboucla son harnais, se leva de son siège, avant d'appuyer sur le bouton d'ouverture de la soute. Il pénétra dans cette dernière au moment ou plusieurs Jedi grimpaient la rampe d'accès. Ils étaient probablement venus pour récupérer l'artefact, ou pour lui remonter les bretelles. Peut-être même les deux à la fois. De toute façon, il n'avait jamais vraiment compris pourquoi on l'envoyait sur des missions qui réclamaient finesse et discrétion, alors qu'il en était presque totalement dépourvu. Le milieu naturel de Kel, c'était les champs de bataille, pas les ruelles sombres ou on attendait pendant des heures qu'un pauvre inconscient tombe entre vos griffes.
S'approchant du conteneur ou il avait entreposé l'artefact Sith, il posa une main dessus avant de dire:

- Débarrassez-moi de ce truc, je ne veux plus le voir.

- Il est si dangereux que ça? Demanda l'un des Jedi.

- Nan, j'ai juste été obligé de lui courir après sur dix kilomètres. Et j'ai horreur qu'on me fasse courir.

Une fois que l'artefact eu quitté la soute du Savrip Claw, Kel descendit de son vaisseau, avant de quitter le hangar. Il allait être obligé de faire l'une des choses qu'il aimait le moins, même si c'était une étape essentielle. Mais tout le monde, même lui, devait faire un débriefing. Poussant un nouveau soupir, il monta dans le turbo-ascenceur le plus proche, avant d'appuyer sur le bouton qui le mènerait jusqu'à l'une des salles de réunion de la frégate. Le court trajet qu'il eut affaire jusqu'à l'une d'elle se passa sans encombres, et dans un calme absolu. Une fois arrivé à destination, il s'assit dans l'une des chaises entourant la table, avant d'attendre. Kel espérait simplement que l'attente ne serait pas trop longue, il avait un rendez-vous urgent avec une tasse de caf et un matelas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Lun 20 Mai - 17:33

Il y avait des signes qui ne trompaient jamais et ce mystérieux Datapad en faisait définitivement parti. Je ne savais pas vraiment ce que j'étais censée en faire, mais les données qu'il contenait m'avait convaincu qu'il était préférable pour le moment de ne rien en faire : il s'agissait de plan de machine de destruction très avancée, les différents fléaux que les Seigneurs de Guerres Impériaux avaient déchaînes sur la galaxie lors de leur quête insensé afin de pouvoir obtenir le pouvoir, les armes secrètes de Palpatine ainsi que celle de Natasi Daala elle-même, qui avait causé en une année la destruction de plus de monde que pendant quatre mille année d'histoire. Toutefois, lorsque la menace des Yuuzhan Vong atteint finalement les mondes connus de la galaxie, alors une Étoile de la Mort par exemple aurait révéler tout son potentiel et cela, je le savais également. Je ne pouvais négliger cette option, mais je me devais de l'employer avec la plus grande prudence. Pour l'une des premières fois de ma vie, si ce n'était pas la première, je craignais certaines décisions que j'aurais a prendre dans le futur, même si, bien entendu, je n'en montrais pas un seul aspect sur mon comportement dans la vie de tous les jours, Iyanna Arienal m'avait appris a dissimuler mes sentiments et prendre les décisions qui s'imposaient pour le bien commun, si million doivent périr pour la survie du milliard, qu'il en soit ainsi.

Pour le moment, je restais sous ma douche, essayant encore et encore de profiter de l'effet bénéfique de l'eau sur mon corps afin de pouvoir remettre mes idées en place et sonder la Force a la recherche de cette ombre que je n'arrivais pas a toucher de mon esprit. Le voile du côté obscur de la Force était trop grand, trop dense, il brouillait naturellement mes efforts de vision et cela me dérangeait. Quelque soit ce qui recherchait a se dissimuler, cela le faisait très bien et même nous étions impuissant, je ne pouvais que prendre des mesures préventives en espérant qu'elle suffise. Dans le même temps, je songeais a cette étrange femme, si jeune et pourtant si dure, mais encore naïve et idéaliste. Dans l'état actuelle des choses, Severnaya Daala ne pouvait pas représenter le même genre de menace que sa grand mère pour l'ordre Jedi, déjà car elle était tout de même moins extrémiste que son aînée a ce sujet, mais aussi parce qu'elle ne disposait pas de son pouvoir et avait encore des idées trop haute des idéaux ainsi que de l'Alliance. Voire son évolution prochaine serait intéressant, car les lignes de l'Arbre des Possibles ne pouvaient pas tromper : l'Alliance Galactique était condamnée, dans quelques semaines, elle aurait purement et simplement cesser d'exister.

L'intercom de la cabine du capitaine, la mienne donc, sonna soudain, c'était Ernest qui me faisait savoir quelque chose... Toutefois, il n'insistait guère, ce qui signifiait qu'il s'agissait d'une opération de routine et que je disposait encore d'un peu de temps devant moi. Je me laissais allez, chose très rare pour ma personne, a flâner encore un peu, a laisser les gouttelettes d'eau parcourir mon corps nue, elles devaient bien être les seules autorisée a ce privilège tant la simple idée de former un couple ou de faire l'amour me répugnait. J'avais encore de quoi séduire, mais je ne souhaitait pas le faire et je laisserais la vieillesse faire son œuvre sans rechercher a la retarder. J'avais acceptée le fait d'être différente, de mener une vie solitaire, sans épaules pour pouvoir reposer ma tête, sans amant a désirer les attentions, laissant mon être focalisée sur le bien être de la galaxie. Bien que j'étais désormais l'une des seules a défendre cette idée, je restais persuadée que l'amour détournait des objectifs, que seul une vie de célibataire, sans attache, permettait de pouvoir observer la galaxie du mieux possible. Il ne me restait donc plus qu'à espérer que la discipline a laquelle je m'astreignait me permette d'être capable d'appréhender les événements galactiques avec plus de recul et donc prendre les bonnes décisions.

Sortant de la cabine de douche, j'attrapais une serviette rapidement afin de l'enrouler autour de mon corps, la nouant au dessus de ma poitrine, et ensuite seulement, j'appuyais sur le bouton de l'intercom. Ernest me répondit rapidement, affirmant que je « Faisais bien trop souvent l'amour a ma cabine de douche ! », une attitude bien digne de lui qui eue le mérite de m'arracher un sourire, avant de m'expliquer la raison de son appel. Kel Zallow était de retour de sa mission, une mission réussie puisqu'il avait ramener un mystérieux artefact Sith que nous pourrions rapidement étudier et neutraliser. La galaxie subirait ainsi moins de déprédation sans l'influence corruptrice de l'objet, nos hommes étaient eux entraîner a résister aux tentations lorsqu'ils neutralisaient ses objets maudits. Cela signifiait toutefois toujours la même chose : un débriefing en règle afin de pouvoir savoir les difficultés éventuelles ainsi que discuter de choses et d'autres. Toutefois, vous vous en doutez, il est hors de question que j'aille a un briefing dans cette tenue, aussi était-il temps que j'enfile ma bure afin de pouvoir rejoindre le pont. Mais avant cela, j'attrapais une autre serviette afin de pouvoir me sécher les cheveux, qui venait de retrouver leurs couleur noire d'origine.

Une fois cette tâche fastidieuse effectuée, j'ai simplement laissée tomber les serviettes sur le sol avant de reprendre ma tenue de Jedi et de m'habiller rapidement. Je savais bien qu'un droïde de maintenance viendrait s'occuper de faire le ménage, ce qui m'évitait de le faire moi-même, une touche de confort que j'avais su adapter de mes habitudes de vie lorsque je me trouvais a Kuat Drive Yard. D'ailleurs, une fois habillée, j'avais prit le temps de surveiller le cours de mes actions, forcément en hausse, afin de pouvoir m'assurer que nos finances n'auraient aucun problèmes lors des mois suivants. Une fois prête, je me hâtais vers l'ascenseur, sachant que Kel voudrait probablement connaître un peu de repos après une mission, ce qui était somme toute assez naturel et compréhensible, moi-même je me l'octroyais lorsque je revenais d'une mission sur le terrain, je n'avais pas l'endurance ni la prescience de mon ancienne maîtresse qui sortait simplement de tous les cadres de l'humanité. L'ascenseur était rapide et après un parcours relativement court, me laissant guider vers mon agent grâce a la Force, je dénichais rapidement la salle qu'il avait choisit pour prendre place, captant une certaine impatience chez lui.


« Bonjour maître Zallow. J'espère ne pas vous avoir fait attendre trop longtemps... »

J'inclinais la tête en signe de respect et de salut, comme le faisait n'importe quel Jedi. Dans ce genre d'instant, les rapports de grades ne comptait plus et je n'étais pas du genre a me formaliser d'écart dans le protocole, sinon, j'aurais depuis longtemps quitter le Nouvel Ordre Jedi, même si avec les plus jeunes, j'insistais toujours sur la notion de respect. Prenant place a mon tour sur le siège au bout de la table ovale, je croisais les bras avant de regarder mon interlocuteur dans les yeux, autant ne pas le faire attendre et lui faire croire que je n'étais qu'une sadique, j'en venais donc directement au fait.

« Je vous en prie, faite votre rapport. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Ven 24 Mai - 17:39

Kel s'occupait comme il pouvait, consultant les messages qu'il avait sur son datapad. Quelques rapports de ses divers contacts au sein de la flotte ou de l'armée confédérée, lui signalant des évènements dont il avait déjà eu connaissance. Mais tous montraient la même chose. La fragile entente qui régnait entre les deux camps était en train de partir en morceaux. Et l'Ordre risquait de se retrouver pris entre deux feux si il ne choisissait pas vite fait un camp. De toute façon, quelque soit l'avenir de l'Ordre, Kel ferait tout son possible pour qu'il survive le plus longtemps possible. Ou même tout simplement pour qu'il survive.
Mais le Jedi n'eut pas le temps de cogiter plus longtemps sur ce sujet, car la porte de la salle de réunion s'ouvrit pour laisser passer le Grand Maitre Celestine Kuat. Alors il allait faire son débriefing devant celle qui dirigeait le Covenant. Autant dire qu'il passait au tableau avec le directeur dans la salle. Lui qui avait l'habitude de raccourcir ses rapports, pour ne pas dire qu'il allait même jusqu'à se contenter du strict minimum, il allait devoir être bien plus précis pour une fois. Ou en tout cas, il essayerait de l'être.

« Bonjour maître Zallow. J'espère ne pas vous avoir fait attendre trop longtemps... »

Kel se contenta d'un salut poli de la tête, plus occupé à rassembler ses souvenirs en vue de son débriefing. Même si ils étaient encore clairs, il préférait être sur de ne pas oublier quoi que ce soit, afin de ne pas dire de bêtises. Le Maitre Jedi regarda sa supérieure s'asseoir au bout de la table, avant de soutenir le regard de la kuati sans ciller. Et par chance, elle ne s’embarrassa pas de formules de politesses ou d'autres formalités, et décida d'en venir directement aux faits. Tant mieux, au moins il en aurait plus vite fini avec ça.

« Je vous en prie, faite votre rapport. »

Kel inspira, avant de laisser échapper un soupir. Rassemblant une dernière fois ses idées, il se tourna complètement vers Maitre Kuat, s'installa un peu mieux sur son siège, avant de commencer son récit.

- Hé bien...comme prévu, je suis arrivé sur Phaeda sans aucuns problèmes. Pour ça, je me suis fait passer pour un contrebandier Atzerri venu livrer une quelconque cargaison d'épices. Ensuite, je n'ai pas eu trop de problèmes à localiser l'artefact Sith. Ce truc pue le Côté Obscur à trois kilomètres. Une fois l'objet localisé, j'ai fait un petit tour des systèmes de sécurité dans le bâtiment. On m'avait demandé d'être le plus discret possible, alors je n'allais quand même pas y aller de la façon habituelle.

Kel fit une pause, le temps de laisser à son interlocutrice se souvenir de ce qu'il voulait dire en parlant "d'y aller de la façon habituelle". Et si elle ne s'en souvenait pas, il se ferait un plaisir de ne pas le lui rappeler. Plus d'une fois, il avait été critiqué à cause de ses méthodes trop directes et de son manque flagrant de discrétion. Mais il avait toujours été comme ça, et il n'avait franchement pas l'intention de changer. Autant demander à un Jawa d'arrêter de jouer au ferrailleur. Surtout que si il y avait bien une personne à réprimander, c'était le père de Kel. C'était lui qui avait fait de son fils ce qu'il était actuellement.
Kel inspira profondément, se préparant à reprendre son récit là ou il l'avait laissé. Maintenant qu'il était lancé, il n'allait quand même pas s'arrêter en plein milieu.

- C'est lorsque j'ai tenté de récupérer l'artefact que les choses se sont...compliquées. Un rodien est parvenu à s'en emparer avant moi, ayant pris beaucoup moins de soins que moi à préparer son crime. Malgré l'alarme et les nombreux gardes en effervescence dans le bâtiment, je me suis lancé à la poursuite du voleur, afin de récupérer l'artefact. Ce que j'ai finalement réussi à faire après que ce type m'ait fait courir sur plusieurs kilomètres. Puis je suis retourné à mon vaisseau sans encombres avant quitter la planète sans aucuns autres problèmes. J'ai laissé le voleur aux bons soins des forces de sécurité de Phaeda, se décida-t-il à ajouter.

Ce n'était certes pas un exposé très complet de sa mission, mais Kel n'avait jamais été l'archétype du parfait orateur. Même si il avait parlé de tous les points clés de sa mission, il n'en avait fait qu'une brève description, évitant d'entrer dans des détails qu'il jugeait trop... rébarbatif. Et puis, Maitre Kuat pourrait toujours lui poser toutes les questions qu'elle voudrait. Et il se résoudrait bien à y répondre. Même si Kel était une forte tête qui n'y allait pas avec le dos de la cuillère, il n'était quand même pas du genre à manquer de respect à l'un des leader de l'Ordre, et qui était qui plus est la chef du Covenant. Autant se jeter dans le prochain soleil qui passerait à portée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Mar 28 Mai - 16:49

Parfois, je me demandais ce qui avait poussé nos recruteurs a sélectionner quelqu'un comme Kel. Si sa haine du côté obscur était indéniable, il ne faisait également aucun doute qu'il s'agissait d'un homme a la patience limitée dont l'action était plutôt directe que subtile, l'inverse même d'Exio en réalité. Mais chaque Ombre développait sa propre technique, pourvu qu'ils ne mènent pas des actions inconsidérés pour la simple raison d'accomplir leurs missions, risquant par la même de faire tomber toute notre organisation. Apparemment, cette fois, la première partie de la mission s'était bien déroulée, il avait trouvée facilement l'artefact a son odeur, probablement s'agissait-il de quelque chose de corrupteur et dangereux, et il avait prit le temps de s'occuper des systèmes de sécurité. Voilà deux bons point, mais je n'étais pas née de la dernière pluie et je savais que les missions se déroulant sans accroc étaient bien plus que rare... Je ne tirais donc aucune conclusion hâtive avant la fin du rapport. Certes, j'aurais très bien put essayer de lire dans la Force la fin, mais quel intérêt alors qu'il allait me l'exposer d'ici quelques instants ? Il me suffisait d'être patiente, ce que j'avais toujours été, et d'attendre qu'il termine afin de pouvoir en savoir plus.

Il s'était en effet fait doubler par un Rodien qui avait prit l'artefact avec beaucoup moins de précaution que lui-même. Le voleur débutant avait provoqué une course poursuite qui, bien évidemment, avait attiré l'attention des forces de sécurités de la planète... Comme a l'accoutumée, cela s'était donc terminée par une bataille en bonne et due forme... Je soupirais, sachant tout ce que cela pouvait provoquer comme problème. Cependant, il était parvenu a livrer l'artefact jusqu'ici et le voleur aux autorités avant de quitter la planète sans encombre, cela éliminait les possibilités de problèmes dans l'immédiat. La situation galactique évoluait, les récents événements risquaient de provoquer une guerre a chaque instant et ce n'était clairement pas l'instant d'attirer l'attention sur nous. Le conflit perturberait suffisamment comme cela nos opérations pour être en plus surveillé, que ce soit par les Jedi que les grands régimes politiques, les Ombres ne se nommaient pas Ombre par hasard. Ce rapport, bref et concis, ne présentait que peu de détail et j'étais naturellement curieuse, il me fallait donc en savoir plus sur cette mission, car la fin soulevait des questions qui réclamerait peut-être d'autre interventions sur la planète pour nettoyer quelques preuves.

En premier, il me fallait savoir s'ils avaient vu son visage, aussi bien le voleur que les forces de sécurité. S'il s'était fait passer effectivement pour un Jedi, cela nourrirait sûrement les soupçons de l'Ordre et je devrais trouver une excuses pour éviter qu'ils n'enquête trop longtemps sur ce sujet (le plus simple restant de faire confier l'enquête a un membre du Covenant infiltré dans l'ordre), s'il s'agissait du voleur, alors le faire assassiner sera probablement la méthode la plus simple pour le faire taire... Quoi qu'il en soit, il faudrait que je trouve une réponse adaptée selon le problème posé, mais je ne m'inquiétais pas vraiment sur ses détails, ce n'était pas la première fois et bien qu'il s'agissait de contre-temps regrettable, je devais admettre que c'était souvent nécessaire, les impondérables d'une mission sur le terrain faisait que rien ne se déroulait exactement comme prévu et qu'il y avait donc toujours plus ou moins des déchets qu'il fallait nettoyer afin de nous assurer de notre anonymat. Je repris donc la parole afin de pouvoir en savoir plus et adopter rapidement les mesures qu'il faudrait prendre en cas de problème.


« Quelqu'un a vu votre visage ? Quel genre de couverture avez-vous adoptez pour tromper les autorités de la planète ? Je sais que vous devez être fatigué, mais il ne nous faut négliger aucun détail, le moindre début de piste risque de mener nos frères Jedi ou nos ennemis vers notre piste. Inutile de rappeler quel sort ils nous réserverons si nous sommes découvert... »

Les Jedi nous rejetterais pour tout ce que nous endurions au nom de la paix galactique, nous considérerais comme mauvais, parce qu'ils n'étaient pas assez pragmatique pour accepter les sacrifices qui devaient être accompli au nom de la paix dans la galaxie. Les régimes politiques en profiterait pour nous chasser comme des chiens et nous serions donc perdu a jamais, même si je parvenais a garder une main de fer sur Kuat, ce qui me paraissait peu probable... Toutefois, je me doutais bien qu'il risquait fort de me prendre pour une vulgaire moralisatrice ou quelqu'un d'ennuyeux, trop pointilleuse sur les détails. Il devait déjà savoir ses risques et je doutais fort qu'il aie envie que je lui rabâche sans cesses. Toutefois, j'attendais sa réponse en conservant un regard qui indiquait une neutralité absolue, preuve que malgré tout, je n'étais pas plus inquiète que cela, même si hormis mon cas personnel, je savais garder mon calme en toute circonstance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Mer 26 Juin - 1:04

Une fois son rapport fini, Kel attendit que maitre Kuat lui pose la foule de question qu'il s'attendait à recevoir. Ce qui était normal quand on faisait un rapport de mission tel que le sien. Mais après tout, Kel était habitué à ce que ses interlocuteurs trouvent ses rapports de missions un peu...vides. Ça avait toujours été comme ça. Kel n'avait jamais été très amateur de toute cette parlote, même si elle était essentielle. Et il s'y pliait à chaque fois, sans broncher. Ruminer pour un rien ne serait bénéfique pour personne, et surtout pas à lui. Surtout qu'il aurait encore moins envie de faire son rapport,

« Quelqu'un a vu votre visage ? Quel genre de couverture avez-vous adoptez pour tromper les autorités de la planète ? Je sais que vous devez être fatigué, mais il ne nous faut négliger aucun détail, le moindre début de piste risque de mener nos frères Jedi ou nos ennemis vers notre piste. Inutile de rappeler quel sort ils nous réserverons si nous sommes découvert... »

Kel afficha un sourire satisfait. Il avait déjà les réponses à ces deux questions. Même si le Rodien avait vu son visage, jamais il ne pourrait être associé au nom de Kel Zallow. Et il n'avait pas laissé le temps aux Forces de Sécurité de Phaeda de voir son visage. Une fois l'artefact récupéré et le voleur neutralisé, il s'était immédiatement enfui en direction du spatioport, et avait quitté la planète avant que ce dernier ait pu être bouclé. Un départ certes rapide et qui ferait naitre de nombreux soupçons, mais le contrôle au sol de Phaeda aurait une sacrée surprise en constatant que son vaisseau avait été identifié par leurs senseurs comme étant l’Étoile Noire. Pour faire simple, du point de vue officiel, le maitre Jedi Kel Zallow n'avait jamais posé le pied sur Phaeda.

- Le Rodien a vu un visage, mais c'était celui d'un homme d'une cinquantaine d'années, les yeux marrons et les cheveux bruns, avec une cicatrice au niveau de la lèvre. Et j'étais déjà loin quand les FSP sont arrivés sur les lieux de mon...affrontement avec le voleur. Et comme je l'ai dit plus tôt, je me suis présenté comme étant un contrebandier Atzerri, pas comme un Maitre Jedi. La discrétion n'est peut-être pas mon fort, mais je me débrouille plutôt bien en matière de déguisements.

Kel s'installa un peu plus confortablement sur son siège, attendant que maitre Kuat digère bien les réponses qu'il venait de lui fournir. Et cela lui donnait aussi un peu de temps pour mettre ses idées au clair, ainsi que réfléchir au dernier commentaire de sa supérieure. Oui, il savait très bien que l'existence du Covenant devait rester un secret absolu. Il n'avait eu aucun mal à le comprendre, et il était plus qu'inutile qu'on le lui rappelle. Et il fallait bien avouer qu'il n'aimait pas qu'on le prenne pour quelqu'un passant son temps à mettre le secret entourant le Covenant en danger à chaque fois qu'il ouvrait la bouche ou qu'il partait en mission.

- Madame, je sais bien que l'Ordre ne doit en aucun cas savoir que nous existons. Mon père plusieurs autres membres du Covenant me l'ont suffisamment répété ces vingt dernières années. Je pense qu'on pourra s'estimer heureux si le Conseil ne fait que nous botter le derrière. Même si je trouve qu'il serait plus... utile à notre cause que nous réussissions à convaincre le Conseil du bien-fondé de nos actions. Tâche très fastidieuse et quasiment impossible, malheureusement...

Le mantellien soupira, avant de regarder maitre Kuat dans les yeux, attendant sa réaction. Ça n'était pas un secret que Kel avait toujours été partisan d'un changement plutôt radical concernant la politique de l'Ordre, prétextant qu'il fallait que les Jedi soient un peu plus actifs dans la lutte contre toutes les manifestations du Côté Obscur, mais aussi en arrêtant de subir sans broncher toutes les mesures de l'AG. Ça faisait plusieurs années qu'il défendait cette idée, bien qu'elle soit en grande partie liée à son appartenance au Covenant. Mais jusqu'à présent, il n'avait jamais eu beaucoup de personnes pour l'écouter, ce qui ne l'empêchait pas de continuer à défendre cette idée. Et il la défendrait probablement jusqu'à la fin de ses jours, même si ils devaient être particulièrement brefs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Dim 14 Juil - 17:46

Celestine ne pouvait pas se permettre de laisser passer la moindre faille de sécurité, il fallait qu'elle reste alerte afin d'être certaine de pouvoir effacer les traces de ses agents si cela s'avérait nécessaire. D'où cette question, qui pouvait paraître futile face a des Maîtres Ombre connaissant parfaitement leurs métier, mais qui avait pourtant un caractère essentiel dans le secret de l'organisation. Toutefois, le sourire du jeune homme laissait penser qu'il n'y aurait pas de problème, ce qui faciliterait la vie de la prophétesse qui avait déjà assez de problème comme cela entre la gestion de Kuat et cette menace étrange dont elle ne parvenait pas a briser le voile. Elle ne désespérait pas, avec l’entraînement complet d'Iyanna Arienal et un talent plus affirmée que chez les autres prophètes, elle savait qu'elle finirait par percer le secret, mais elle craignait simplement qu'il soit trop tard lorsqu'elle en viendrait a bout, mais entretenait ce qui se dissimulait derrière. Le savoir avait beau être le pouvoir, connaître quelque chose d'une puissance inimaginable ne la sauverais peut-être pas, bien au contraire... Mais elle devait le faire, c'était le rôle de vigie que s'était octroyée le Covenant depuis son retour et elle ne comptais pas faillir a sa mission.

L'homme débuta ses explications : il avait adopté un déguisement qui avait permis de tromper le Rodien sur son identité réelle ainsi que les forces de sécurité de la planète, de cette façon, ni son visage, ni son identité de Jedi n'avait était découverte : ses deux points étaient essentiel pour ne pas alerter l'Ordre Jedi, ce qui poussait Celestine a conseiller a ses agents d'aller jusqu'à avoir recours a des vibro-lames plutôt que des sabres-lasers lorsque cela était possible, évitant ainsi de laisser des évidences supplémentaires qui ne serait pas du meilleur goût pour la discrétion. L'homme fit remarquer que si cette notion n'était pas sa plus grande qualité, il restait toutefois très bon en déguisement, ce qui lui permettait de passer inaperçu et de ne pas prendre de risque pour la sécurité du Covenant. L'héritière Kuat approuva de la tête, il avait su faire preuve malgré tout d'une bonne préparation et d'une certaine sagesse et sa mission était accomplie, voilà ce qu'il fallait retenir. Elle n'aurait donc pas besoin de mobiliser les rangers ou d'autres ombres pour aller effacer les traces et faire taire les témoins oculaires potentiels, ce qui représentait un gain de temps, de ressource et un baume pour le moral, il n'était jamais simple d'éliminer quelqu'un pour la simple raison qu'il était présent « au mauvais endroit ainsi qu'au mauvais moment. »

Kel repris la parole en évoquant le fait qu'il savait fort bien que l'existence même de Covenant devait rester secrète : en effet, son père ainsi que d'autre membres de l'organisation ne faisait que lui répéter depuis plus de vingt ans ! Il faisait donc partie de ceux de la première génération, déjà en fonction dans les environs de la seconde guerre civile galactique... Il évoqua le fait qu'ils pourraient s'estimer heureux si le conseil se contentait de les punir, mais regretta également qu'il soit impossible de les convaincre du bien-fondé de l'action de la secte. Kuat s'autorisa un petit rire amer avant de joindre ses mains en dessous de son menton afin de pouvoir reposer ce dernier dessus. Elle y avait déjà songé bien entendue, mais cela ne semblait pas un objectif réalisable. La mentalité du Nouvel Ordre Jedi avait fait son œuvre, même si chacun était en train de réaliser qu'il faudrait s'investir, l'on ne pouvait demander a un idéaliste d'agir de manière pragmatique et lucide. C'était a eux, le nouveau Covenant, de porter sur leurs épaules le poids de ce fardeau, celui qui permettaient aux bien-heureux et aux rêveurs de continuer a dormir la nuit sur leurs deux oreilles et d'entretenir leurs rêves sans crainte du lendemain...


« Nous n'avons aucune chance d'obtenir leur appui, l'idéalisme de Luke Skywalker est bien trop ancrée dans leurs culture, même si les positions tendent vers un certain pragmatisme aujourd'hui, nous ne pouvons, ni ne devons, leur demander d'accepter notre existence. La leur est aussi utile a la notre que la réciproque est vraie. »

Elle maintint une pause, sachant que cette affirmation allait probablement provoquer quelques réflexions dans l'esprit du Jedi, mais c'était voulu. Celestine avait sa propre idée sur l'existence même des deux ordres, leurs rôles distincts et le rôle qu'ils jouaient l'un pour l'autre, et cela malgré la volonté de chacun. Elle ferma les yeux un instant, se concentrant, recherchant peut-être une vision quelconque, a moins qu'il ne s'agisse simplement d'un geste de méditation et de repos passager. La jeune femme était fière de sa Frégate Furtive, un navire capable de l'emmener partout a très grande vitesse et dans un silence et un camouflage absolu, lui permettant de ne jamais être repéré par le nombre croissant de ses ennemis. Certes, l'Alliance était en train de subir un revers sérieux, elle allait probablement disparaître... Mais cela ne signifiait pas pour autant que Celestine devait se relâcher, d'autres ennemis viendrait et compliquerait encore la tâche du Covenant : la destruction pure et simple des Sith. Rouvrant les yeux, elle décida toutefois d'expliquer son propre point de vue, qui devait avoir quelque chose de surprenant pour son subordonné.

« Nous avons accepté de porter le fardeau d'accomplir les tâches nécessaire a la survie de la galaxie. C'est un travail difficile qui nous honore, mais nous devons prendre garde a son influence corruptrice. En restant aussi candide, l'Ordre Jedi tempère notre position et même si cela nous complique la tâche, je pense qu'ils nous permettent d'équilibrer notre âme. Nous savons dans quel objectif nous nous battons, pourquoi nous avons suivit ce chemin dans la Force a chaque fois que nous contemplons nos frères et sœurs naïf jouant les idéalistes dans une heure sombre, afin que cette joie de vivre puisse être préservée partout dans la galaxie. »

[HS > Mes excuses pour le très long retard, ta réponse m'a échappé avec le bond temporel éè]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Mar 23 Juil - 19:49

« Nous n'avons aucune chance d'obtenir leur appui, l'idéalisme de Luke Skywalker est bien trop ancrée dans leurs culture, même si les positions tendent vers un certain pragmatisme aujourd'hui, nous ne pouvons, ni ne devons, leur demander d'accepter notre existence. La leur est aussi utile a la notre que la réciproque est vraie. »

Maitre Kuat marquait un point. Les principes de Luke Skywalker étaient trop profondément ancrés dans l'Ordre pour qu'on puisse y opérer un réel changement. Surtout si il consistait à leur faire accepter un ordre secret, qui évoluait dans l'ombre depuis des années, et dont toutes les pratiques allaient à l'encontre des leçons de maitre Skywalker. Mais Kel restait persuadé qu'il fallait au moins ouvrir les yeux à l'Ordre sur la menace que représentait les Sith.
Laissant son doigt glisser le long de la surface polie de la table, Kel attendait que son maitre reprenne la parole. Car il en était certain, la kuati n'avait pas fini d'exposer ses arguments. Et il tardait au Jedi de les entendre. Son point de vue étant souvent très différend de celui de la Jedi,  cela pouvait parfois donner des confrontations plutôt intéressantes.

« Nous avons accepté de porter le fardeau d'accomplir les tâches nécessaire a la survie de la galaxie. C'est un travail difficile qui nous honore, mais nous devons prendre garde a son influence corruptrice. En restant aussi candide, l'Ordre Jedi tempère notre position et même si cela nous complique la tâche, je pense qu'ils nous permettent d'équilibrer notre âme. Nous savons dans quel objectif nous nous battons, pourquoi nous avons suivit ce chemin dans la Force a chaque fois que nous contemplons nos frères et sœurs naïf jouant les idéalistes dans une heure sombre, afin que cette joie de vivre puisse être préservée partout dans la galaxie. »

Kel sourit, avant de passer sa main dans ses cheveux dans un geste qui se voulait nonchalant. Les arguments de son interlocutrice étaient efficaces. Et pour la plupart véridiques. L'existence d'un Ordre Jedi à des années lumières du Covenant permettait à ce dernier de se préserver de l'influence corruptrice du Côté Obscur, avec lequel ils étaient souvent en contact. Et cela empêchait aussi les Ombres de recourir à des pratiques trop extrêmes, afin que l'Ordre n'ait pas à payer les pots cassés. C'était un peu parce qu'il y avait l'Ordre Jedi que Kel évitait de provoquer des dommages collatéraux lors de ses missions. Et pas parce qu'on lui avait rentré dans le crâne durant toutes ses années en tant que novice qu'il fallait défendre les habitants de la galaxie. Habitants qui étaient les premiers à cracher sur les Jedi quand quelque-chose n'allait pas. Ca c'était vu lors de la Guerre contre les Yuuzhan Vong et après la Seconde Guerre Civile Galactique. Mais là n'était pas la question.
Le Jedi se redressa quelque peu sur son siège, avant de croiser les bras en travers de sa poitrine.

- Je dois bien avouer que vous avez raison sur certains points. Sans l'Ordre pour nous montrer le droit chemin, nous ne vaudrions surement pas mieux que les Sith. Mais ne pensez vous pas que nous pourrions au moins leur ouvrir un peu les yeux concernant la menace que représentent les Sith?

Kel fit une courte pause, le temps de remettre un peu d'ordre dans ses idées. Puis il posa les mains sur la table, avant de se pencher un peu au-dessus de cette dernière.

-J'ai parfois l'impression que l'Ordre suit le même chemin que celui de l'Ancienne République. À trop fermer les yeux, ils ne verront la menace que lorsqu'elle lui tombera sur le coin du nez. Et à ce moment-là...j'ai bien peur qu'il soit trop tard pour qu'on puisse arranger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Lun 29 Juil - 17:01

[Tien j’ai écrit mon dernier post a la troisième personne alors que Célestine est à la première… Mais quel boulet xd]

Il était vrai que nous étions dans une position difficile : nous devions faire un travail clandestin et nous assurer du secret de notre existence et préserver une galaxie qui se montrait hostile envers les Jedi. Que diraient-ils s’ils avaient connaissance de notre existence ? Il était préférable de ne pas le savoir, parfois, il était préférable que je ne fasse pas usage de ma divination pour en savoir plus et cela, je le savais. En tout cas, Kel semblait voir le vrai dans ma démonstration, ce n’était pas très difficile à comprendre : élevé dans la haine du côté obscur sous toutes ses formes, les Ombres Jedi avaient tous besoin de quelque chose auquel se raccrocher pour ne pas sombrer : la protection de leurs frères et sœurs Jedi était un bon objectif et j’essayais également de les encourager à garder la tête froide. Je ne devais toutefois pas oublier une chose très importante : je n’étais pas meilleure qu’eux et moi aussi, je me trouvais sur le fil du rasoir, devant sans cesse jongler entre des responsabilités terriblement opposées. Après tout, en dirigeant Kuat, j’assurais la fabrication et la vente de machine de guerre dont le potentiel était capable de détruire plusieurs fois la galaxie !

Il approuva l’idée que nous avions besoin de nos frères Jedi afin de ne pas nous perdre nous-même, toutefois, il se demandait si nous n’avions pas intérêt à essayer de les guider vers la menace Sith. C’était une question pertinente. Notre rôle était celui d’une vigie, nous surveillons les moindres recoins de la galaxie à la recherche du côté obscur et lorsque nous le pouvons, nous nous attaquons à lui et le détruisons avant qu’il ne cause trop de dégâts dans la galaxie. Toutefois, nous étions si peu et les corrompus étaient légion. Il nous fallait donc combattre sur plusieurs fronts et nous ne pouvions vaincre nous-même la corruption parfois. Lorsque nous tiendrons les preuves formelles de l’existence des Sith, l’ordre principal, il nous reviendra de guider discrètement nos frères vers eux, afin qu’ils s’y dirigent sans pour autant réaliser notre existence. Une tâche difficile dans laquelle nous devrons faire confiance une nouvelle fois dans la Force afin qu’elle nous guide et nous offre la marche à suivre, ou des avertissements sur les choses que nous ne devrons pas faire, par l’intermédiaire de ses visions, cette partie du travail, c’était le domaine du premier cercle de surveillance et donc en partie le mien.


« Nous le ferons, mais il nous faudra le faire en temps utile, en disposant des bons éléments de preuve et en nous assurant qu’ils ne nous découvrirons pas en même temps. Nous sommes encore nous même dans l’impasse, mais nous nous rapprochons de notre objectif. Maître Oblivarion à capturer un prisonnier lors d’un incident sur la prison Confédéré Star’s End qui semble avoir beaucoup de choses à nous apprendre sur les Sith. Il n’est pas très coopératif, mais j’ai bon espoir qu’il finisse par parler. »

Je fermais les yeux un instant, me demandant bien ce qu’il serait capable de nous offrir, mais cela ne représentait pas totalement mon problème. Il y avait aussi cette menace lointaine qui me préoccupait énormément, mais sur laquelle je ne disposais d’aucune piste. Impossible d’envoyer quelqu’un enquêter sur du vide, j’étais coincée et cela me frustrait. Je ne pouvais qu’espérer déchirer ce voile de ténèbres avant qu’il ne soit trop tard, même si je devais admettre que tout n’était pas si noir, en rencontrant Severnaya Daala, je venais probablement de prévenir au moins une dizaine de catastrophe galactique au vue des plans que j’avais obtenue de mon entrevue avec elle. Zallow poursuivit sur le fait qu’il avait l’impression que l’Ordre suivait le même chemin que celui de l’Ancienne République et risquait donc à long terme la même punition… Il craignait que nous ne soyons impuissants à les sauver le moment venu, ce que je pouvais comprendre, mais je n’étais pas vraiment inquiète de ce côté-là. Les augures ne semblaient pas mauvais et les conditions qui avaient permis l’Ordre soixante-six n’étaient pas réunie. Je me demandais combien de Jedi réalisaient que parmi les ordres implanter au sein des Clones, l’on en trouvait un pour assassiner le chancelier… Si nos ancêtres avaient compris l’intérêt du pragmatisme…

« Je ne crois pas que cela soit exact. Au contraire, nos frères Jedi sont devenus plus replié sur eux-mêmes, ce qui les expose a d’autre menace. La Confédération n’est pas l’ancienne république, elle utilise plusieurs armées, dont nos amis Wookie. Nous ne risquons pas dans l’immédiat un nouvel Ordre soixante-six. En revanche, ils commencent à bouger. S’ils s’investissent enfin dans la politique ainsi que dans la guerre, car elle sera bientôt déclenchée, alors nous pourrons peut-être éviter la prochaine catastrophe majeure, même si je ne sais pas encore de quoi il s’agit exactement… »

Je marquais une pause, fermant les yeux. Il ne fallait pas que j’oublie quelque chose de très important : je n’étais pas parfaite, ma vision était plus limitée que celle qui fut mon mentor, et cela malgré mon rang. Cela signifiait donc que je ne pouvais me permettre de balayer sa suggestion aussi facilement, une chose que je ne souhaitais pas faire de toute façon, préférant largement être à l’écoute de mes subordonnés et accepter leurs suggestion, parfois très pertinente et permettant d’éviter des erreurs grossières, aussi répondis-je rapidement

« Mais je prends en considération votre avis, je concentrerais mes prochaines méditations sur cette éventualité, nous ne devons en aucun cas relâcher notre vigilance. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Jeu 1 Aoû - 17:25

« Nous le ferons, mais il nous faudra le faire en temps utile, en disposant des bons éléments de preuve et en nous assurant qu’ils ne nous découvrirons pas en même temps. Nous sommes encore nous même dans l’impasse, mais nous nous rapprochons de notre objectif. Maître Oblivarion à capturer un prisonnier lors d’un incident sur la prison Confédéré Star’s End qui semble avoir beaucoup de choses à nous apprendre sur les Sith. Il n’est pas très coopératif, mais j’ai bon espoir qu’il finisse par parler. »

Ainsi donc, ils avaient capturés quelqu'un capable de fournir des renseignements sur les Sith? Voila qui était une excellente nouvelle. Ainsi, ils n'auraient peut-être plus besoin de tâtonner pour pour débusque les Sith.. En tout cas, il obtiendraient des informations plus qu'intéressante. Et ce malgré le manque de coopération de l'homme. Le Covenant réussirait tôt ou tard à lui tirer les vers du nez, que ce soit grâce à la méthode douce ou pas. Il fallait parfois savoir laisser de côté l'éthique et la morale, quand cela s'avérait nécessaire. Et Kel se serait volontiers proposé pour faire le sale boulot, si il n'était pas certain qu'il y avait des gens plus compétents dans le domaine que lui. Son domaine de prédilection, c'était la traque, pas les interrogatoires. Et puis il manquait cruellement de patience, qualité presque indispensable lorsqu'on interrogeait quelqu'un.

« Je ne crois pas que cela soit exact. Au contraire, nos frères Jedi sont devenus plus replié sur eux-mêmes, ce qui les expose a d’autre menace. La Confédération n’est pas l’ancienne république, elle utilise plusieurs armées, dont nos amis Wookie. Nous ne risquons pas dans l’immédiat un nouvel Ordre soixante-six. En revanche, ils commencent à bouger. S’ils s’investissent enfin dans la politique ainsi que dans la guerre, car elle sera bientôt déclenchée, alors nous pourrons peut-être éviter la prochaine catastrophe majeure, même si je ne sais pas encore de quoi il s’agit exactement… »

Voila qui était intéressant. Ce n'était pas la première fois que ses pairs faisaient référence à cette mystérieuse menace. Que maitre Kuat en parle elle aussi n'était donc pas surprenant. Mais quoi que ça puisse être, c'était le genre de chose auquel ils allaient devoir faire extrêmement attention. Car la dernière fois que cette galaxie avait été confrontée à une menace jusqu'alors inconnue, elle avait subie l'assaut d'une race extragalactique qui avait manqué de peu d’anéantir tout ce pourquoi l'Ordre s'était battu.  

« Mais je prends en considération votre avis, je concentrerais mes prochaines méditations sur cette éventualité, nous ne devons en aucun cas relâcher notre vigilance. »

Kel hocha la tête, avant de se lever. Pas parce qu'il souhaitait mettre fin à cet entretien, mais parce qu'il avait besoin de se dégourdir un peu les pattes. Rester assis à ne rien faire trop longtemps finissait par lui taper sur le système.
En tout cas, ils étaient d'accord. Le Covenant ne devait en aucuns cas baisser sa garde. Et se montrer prêts à réagir au premier signe de danger. Kel ne voulait pas d'un autre conflit semblable à celui contre les Yuuzhan Vong. Rien que de s'en rappeler lui hérissait le poil. Lui qui était encore jeune à l'époque, il avait subi de plein fouet toutes les perturbations de la Force liées à la guerre. Même si il avait vécu beaucoup de choses depuis cette époque, il préférait tout faire pour éviter à d'autres padawans de ressentir la même chose.

- Maitre Kuat, je vous remercie de m'avoir écouté. Comme vous devez le savoir, mon père, en vieux Jedi qu'il est, m'a élevé avec l'espoir que je sois capable d'aider à défendre l'Ordre contre n'importe quelle menace. Et comme la plupart des membres de ma famille, il a vu d'un très mauvais oeil les...évènements qui ont vu naitre l'Empire. C'est donc pour ça que m'inquiète tant du...laxisme apparent de l'Ordre. Je ne tiens pas à voir un fanatique de Daala orchestrer un nouvel Ordre Soixante-six.

Kel posa ses mains sur ses hanches, avant de fermer les yeux quelques instants. Il ne pouvait s'empêcher de penser à ce que maitre Kuat avait dit quelques instants plus tôt. Les Jedi qui allaient s'impliquer directement dans une guerre. Cette idée ne déplaisait pas à Kel, mais il se demandait tout de même ce qu'eux deviendraient. Allaient-ils combattre aux côtés de leurs frères Jedi, ou bien allaient-ils continuer à régler leurs propres problèmes?

- Je me demandais...qu'allons-nous faire une fois la guerre déclenchée? Je sais que notre rôle est avant tout de protéger l'Ordre contre les menaces liées au Côté Obscur, mais nombreux sont les membres du Covenant qui ont encore des attaches au sein de l'Ordre. Est-ce qu'ils devront se battre pour la Confédération, vu que nous semblons être sur le point de dire adieu à l'Alliance, ou bien devront-ils privilégier avant tout leur rôle au sein du Covenant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   Sam 3 Aoû - 19:17

Kel se leva incapable de rester assit plus longtemps. Le pauvre n’aurait probablement jamais été capable de supporter un conseil des Jedi en entier, tellement les discussions pouvaient devenir longue et nous étions contraint et forcé de rester assit durant toute la durée des débats, mais je le comprenais, il m’étais parfois difficile de rester moi-même assise lors de ses conseils, mais surtout, je restais persuadée que je n’étais point à ma place dans ce genre d’assemblée. Même si j’avais de la patience, l’on m’avait formée dans l’unique objectif d’agir et de s’occuper du Covenant et c’était bel et bien ce que je faisais. Lui-même, avec sa formation d’Ombre, était un agent de terrain que l’on avait instruit pour mener des actions et non pour être un simple sage donnant son avis sur des questions d’arbitrage diverses et variées. Il devait méditer sur mes paroles et je lui en laissais volontiers le loisir, sachant bien qu’il lui faudrait un certain temps pour les digérer et peser le pour et le contre. Peut-être souhaitait-il poser d’autre question a sa supérieure et je serais alors dans le devoir de lui répondre, dans la limite des connaissances auquel il avait accès bien sûr, nous entretenions plusieurs cercles de secret, une mesure nécessaire à notre sécurité, il le savait bel et bien de toute façon.

Il me remercia d’avoir répondu à mes questions et parla quelque peu de sa propre vie, évoquant l’éducation de son père dans la défense de la galaxie ainsi que le mépris qu’il pouvait ressentir envers les évènements ayant conduit à l’Ordre soixante-six, cette blessure encore si vive dans la psyché de l’Ordre Jedi, même après plus de quatre-vingt ans. Mais l’homme semblait surtout craindre qu’un fanatique de Natasi Daala complote pour créer un nouvel épisode sanglant de ce type. Mon visage s’illumina soudain d’un mince sourire, je le comprenais, mais j’imaginais mal quelqu’un voulant suivre l’exemple de Natasi faire ceci, car je connaissais cette dernière dans le cadre de mes activités de chef d’entreprise a Kuat. Elle n’avait jamais été capable de voir qui j’étais réellement sous mes habits de Kuat de Kuat, mais de plus, il s’agissait de quelqu’un d’impulsif qui avait plutôt tendance à foncer tête baisser plutôt que de prendre le temps de construire et dérouler un plan de longue haleine, ce qui expliquait pourquoi j’étais dubitative. J’exprimais mon doute en parole, qui sait, peut-être que celui-ci aurait un certain don pour le rassurer et apaiser une partie de ses craintes à ce sujet, sinon, eh bien tant pis, j’aurais essayée.


« S’ils suivent vraiment Natasi jusqu’au bout, alors nous n’aurons pas de problème, c’était une femme impulsive pour qui l’action se faisait de manière directe et brutale. L’Ordre soixante-six était quelque chose de plus subtil, bien plus lent aussi à mettre en place. Ceux qui suivent Natasi comme un modèle en sont totalement incapable. »

Puis la paranoïa était devenue telle que parvenir à recréer un mouvement aussi impressionnant serait impossible. En tout cas, Kel me posa une autre question, à savoir notre rôle dans la guerre à venir. Il tenait à savoir si je comptais me lancer dans le conflit ou au contraire ne rien changer à mes méthodes habituelles. En réalité, il était très difficile de faire une réponse binaire à cette question : en effet, certains de nos membres disposaient d’une double identité au sein de l’ordre Jedi et serait donc des membres actifs du conflit, ce qui signifiait qu’ils ne seraient plus très disponible pour notre organisation. J’avais choisis la manière de faire la plus simple : le cas par cas. C’était certes le plus long, mais ainsi, tout le monde trouverait rapidement sa place et les opérations continueraient de fonctionner sans aucun problème. Je repris donc la parole en espérant que cela dissiperait ses craintes, je nous pensais dans cette affaire gagnant sur tous les plans.

« Il n’y aura pas de problème. Nous ne nous engagerons pas officiellement dans le conflit, nous somme une vigie de l’ombre et avons vocation à poursuivre notre travail dans la clandestinité. Cependant, nos membres également chez les Jedi prendrons par au conflit et nous feront des rapports réguliers de la situation sur le front. Les Sith ne manqueront probablement pas une si belle occasion de profiter du chaos que cette dernière générera pour intervenir et nous serons après prêts à les intercepter. Oui, cela signifie que ceux qui ne travaille que pour le Covenant aurons plus de travail, mais nous en tirerons plus grand bénéfice à long terme. »

J’osais espérer qu’il comprendrait notre position, celle qui avait semblé la plus sage au premier cercle de surveillance, mais il fallait tout de même dire que nous avions moins de problème d’insubordination que chez les Jedi, ou plus de membres osaient contester ouvertement les décisions du conseil, peut-être simplement parce nous étions par notre clandestinité plus proche de notre base qu’eux, où que nos membres réalisaient que nous prenions les décisions qui nous semblaient les plus sages face aux périls nous menaçant au sein de cet univers…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Débriefing [PV Celestine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débriefing [PV Celestine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Espace-
Sauter vers: