Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Event] L'Arsenal Secret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Event] L'Arsenal Secret   Ven 24 Mai - 19:24

Adas... Un nom connu de tous les Sith... Craint et respecté à la fois, des millénaires encore après sa mort. Les apprentis Sith murmurent à peine ce nom du bout de leurs lèvres tremblantes tant ils craignent une malédiction. Le puissant, l'ultime Adas, le Sith'Ari. Ce Sith est le seul et unique de son espèce, et même de tous les utilisateurs du Côté Obscur, a avoir été non auto-proclamé mais réellement choisi et adulé comme un Dieu. Trois cents longues années marquèrent le règne de l'Unificateur des Tribus Sith et le Vainqueur des Rakatas. Du haut de ses trois mètres de haut il inquiétait par sa simple présence sur Korriban et sa hache de guerre, capable de trancher n'importe quel matériau. Et à sa mort son esprit avait survécu mais aussi son corps. Des années durant il avait eu des esclaves, puissants dans la Force, sacrifiant leurs essences vitales pour pouvoir garder le Sith'Ari en vie. Du moins presque.

Lentement... Seconde après seconde son esprit puisa dans le Côté Obscur. Jusqu'à ne faire qu'un avec lui. Il n'était plus le Sith'Ari, serviteur ultime du Côté Obscur. Non il était le Côté Obscur. La puissance et la mort incarnée. Oh comme il aimait répéter ces mots dans son éternel sommeil. Enfin il s'était réveillé. Voilà des centaines d'années qu'aucun homme ne s'était sacrifié pour lui mais il gardait encore vigueur et chaque personne qu'il tuait lui rendait un peu plus de puissance. Ces derniers jours avaient été particulièrement fructueux lorsqu'il avait tué ces intrus. Il ne reconnaissait son tombeau, auparavant couvert de richesses mais désormais utilisé comme simple entrepôt. Mais il savait que sa vengeance serait terrible lorsque le responsable.

Il les avait trouvé. Ils étaient cinq. Cinq petits êtres qu'il dominait mais ils restaient puissants dans la Force. De véritables Sith, dignes d'être tués et non pas la chair à canon dont il s'était contenté jusqu'alors. Pendant son sommeil Adas avait réfléchi, longuement et savait s'exprimer en de nombreuses langues, tel le basic mais sa nature l'obligeait à parler en Sithesse. ET c'est en ces termes qu'il s'exprima lorsque la porte s'ouvrit devant eux.


"Nuo nun zhol zuti kia tave doleful miestas
Nuo nun zhol zuti kia tave eternal kesmas
Nuo nun zhol zuti kia tave wandering vele
Teisybe inspire nuyak bajoras sareas
Nu sua tave savaka iv divine midwan
Tave sith wisdom ir nulis
Negu nun niekas meo evitika
Ar nenx eternal ir nu galas dekomet
J'us kuris dalyva abandon visa lausk

Nu sua tave geras-kissai; zo tsis"


Spoiler:
 

Alors il apparut aux Sith, qu'ils fussent dissidents ou loyalistes. Un pas calme, des mouvements gracieux. Ils avaient affaire au plus grand Sith que le monde ait connu. Ils le sentaient tandis qu'il appuyait sur le Côté Obscur pour leur imprimer la peur. Adas était vêtu d'une armure encombrante, mais extrêmement solide d'un curieux noir aux reflets rouges. Son casque ne laissait apparaître que deux yeux entièrement noircis et striés de jaune ainsi qu'une peau rouge orangeâtre pervertie par le Côté Obscur. Sa hache, immense, tournoyait avec rapidité dans sa main, comme si il s'agissait d'un simple sabre laser. Lorsque les deux chefs de file qui s'opposaient l'attaquèrent par la voix il ria. Ce fut un rire sans joie, guttural et surtout plein de mépris.

"Dary j'us manyta anas nu naile j'us rixik vulti nun ir j'us valia ziur tave midwan iv tave jen' garthaz"


Le Sith'Ari écarta les bras et, n'attendant pas de réponse, passa à l'attaque. Il envoya une vague de Force vers les deux dissidentes puis courut vers le trio fidèle à Nelius. Il bondit par dessus le Nagaï, récoltant une violente douleur à ses genoux et sa hache fila vers la tête de celui qui se trouvait à terre tandis que sa main gauche crépitait d'éclairs dirigée vers Reylos et Nelius...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret   Lun 27 Mai - 20:00

    Il se dressa alors devant elle. La chagrienne malgré toute son assurance et sa puissance retint son souffle et fit un pas en arrière tout en voyant sous son regard ébahi l’apparition d’un Sith au sang pur qu’elle croyait être mort depuis plusieurs millénaires : Adas. Sa seule présence dans la Force semblait obscurcir celle-ci davantage et mis mal à l’aise Styxana, était-elle de tailler à affronter le premier à avoir mérité le titre de Sith’Ari ?

    La stupeur la paralysa une poignée de secondes avant qu’elle ne retrouve ses esprits, car la Force lui murmura qu’elle n’était pas seule ici et pour cause, Darth Nelius ainsi que ses chiens de garde étaient arrivés en même temps. Darth Calisomnus tourna la tête dans leur direction, les maudissant d’avoir pu atteindre l’arsenal sans trop d’encombres visiblement. L’œil avisé de Styxana reconnut un dénommé Akacen Tarlan, un piètre humain dont Darth Acies lui avait parlé et fait la description en chemin avant de pénétrer dans la grotte par laquelle elles étaient entrées. La chagrienne n’eut aucun mal à reconnaître le Nagaï, mais la troisième personne, de noir vêtue et au visage masqué lui était totalement inconnue même si son aura lui était, paradoxalement, familière.

    Ce fut à cet instant qu’elle comprit d’autant plus l’importance de Darth Acies. Cette dernière, toujours camouflée et dissimulée serait le joker dans le jeu de la chagrienne. Les trois autres Sith ne voyaient qu’elle dans la salle, alors que sa main armée, son poignard était bien entre ses doigts, et allait frapper au moment le plus opportun. Plissant ses éclats d’âme entre ses paupières bleues Styxana se concentra sur le combat à venir. La sensation de frayeur qu’elle avait pu avoir s’estompa rapidement.

    La Dame Noire fut la première attaquée. Elle avait été soudainement propulsée en arrière. Son corps pourtant massif fut littéralement soulevé par une puissance invisible qui lui coupa le souffle l’espace d’un instant jusqu’à ce qu’elle touche l’arche de la porte par laquelle elle était arrivée. L’impact lui arracha une grimace ainsi qu’un cri. Impossible de savoir si Kialani avait également été percutée par la vague de Force, mais il était fort probable qu’elle n’ait pas été épargnée.

    Choquée et un peu groggy, elle se réceptionna de son mieux lorsqu’elle rejoignit le sol, se réceptionnant avec un genou à terre, la cape blanche de sa bure flotta quelques instants dans les airs avant de caresser le sol de poussière. Darth Calisomnus reprit sa respiration et releva son regard qui vers Adas qui avait littéralement chargé Darth Nelius ainsi que son acolyte masqué. La chagrienne se redressa d’un bond et la paume de ses mains caressa instantanément la froideur du métal composant les deux sabres laser qu’elle avait. Les miroirs de son âme passèrent alors au mordoré, abandonnant leur teinte bleutée naturelle. Peut-être était-ce l’influence du Roi Adas ? Elle l’ignorait. Toujours silencieuse, la Dame Noire de la Sith esquissa un sourire mauvais et invoqua la Force.


    - Vous ne méritez aucunement les pouvoirs que vous possédez Nelius. Votre existence est une injure à la Force !

    Elle s’enfonça à nouveau dans son mutisme tandis qu’elle alluma les deux lames rougeoyantes de ses sabres laser, son visage se fit sévère et dur. Continuant d’invoquer la Force elle se concentra afin de déchainer un pouvoir qu’elle n’employait que très rarement mais dont elle maîtrisait les tenants et aboutissants : la Destruction de Force. Et celle-ci visait directement Darth Nelius. Malgré la bonté qui pouvait émaner de Styxana, cette dernière n’en n’était pas moins une Sith pour autant, et ce genre de coups tordus devrait bien prouver à l’usurpateur que Darth Calisomnus n’était pas à sous-estimer. Privé de ses capacités, le Nagaï ne tiendrait sans doute que peu de temps face à un adversaire de la réputation d’Adas, il allait devoir compter sur ses chiens de garde… sauf que voilà : s’ils étaient vraiment des Sith –comme ils se plaisaient à le rabacher- , la chagrienne estima alors qu’il était probable que les propres lieutenants de Nelius l’abandonnent à son sort en face du Roi.

    Après tout, l’occasion n’était-elle pas inespérée pour des serviteurs méprisés ? Styxana venait de faire saigner un requin dominant au milieu d’un banc d’autres requins. Et ainsi, le tragique destin du Nagaï viendrait s’ajouter à la longue liste des Sith froidement trahis par leurs propres sujets, payant ainsi le coût de leur tyrannie. Une sombre histoire de laquelle, personne hormis Styxana n’allait en tirer des conclusions hélas. A moins que la chagrienne n’ait sous-estimé l’asservissement d’Akacen et de l’inconnu… néanmoins, elle venait d’offrir la tête de leur maître sur un plateau, une chance qui ne se reproduirait pas de sitôt.
    Restait à savoir s’ils allaient être suffisamment intelligents pour saisir le titre de Sith’Ari, synonyme de pleine puissance sur l’Ordre Sith : une chose que tous les membres de l’Ordre convoitaient secrètement et ardemment. Darth Acies était toujours présente, et c'est à elle que les pensées de Styxana s'adressèrent.


    * Occupez vous d’Akacen. Neutralisez le rapidement et venez me rejoindre ma sœur. Puisse la Force vous guider. *

    Restait un détail important à régler : Adas. Darth Calisomnus se mit en position de garde et déclencha une puissante vague de Force dans la direction des trois adversaires qui s’affrontaient. Ils pensaient que l’Imploratrice de la Force les aiderait ? Non. Pour Styxana, tous excepté Darth Acies étaient ses ennemis. On pouvait apercevoir sous sa bure immaculée, une armure mandalorienne intégrale peinte en noir et bleue.
    Puis elle s’élança dans l’affrontement, ses deux lames crépitant d’impatience de pouvoir mordre les chairs ennemies, tournoyant et virevoltant avec une vitesse d’exécution foudroyante, la chagrienne poussa un cri dans le dialecte des mandaloriens : ceux qui l’avaient éduquée.


    - Ash'amur !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret   Mer 29 Mai - 23:39

Enfin... Le dénouement de cette excursion approchait à grands pas, mais nul doute qu'ils leur faudrait affronter une menace comme ils n'en avait jamais connu jusqu'à présent. C'était certain, bien que pour le moment, le trio n'eut as bougé d'un pouce. Le Seigneur Noir déchu s'était attendu à ce que quelque chose surgisse dès l'ouverture de la porte, mais il n'en était rien. Au lieu de ça, le "propriétaire" des lieux s'adressa à eux. Pendant son petit discours en Sithese - que Reylos trouva ridicule- il senti une autre présence, elle aussi très puissante. Du coin de l’œil, il aperçut une chagrienne, Darth Calisomnus. Était-ce elle qu'ils avaient entendu combattre dans les couloirs adjacents précédemment ? Sans doute que oui, il n'y avait personne d'autre dans les environs. Le zabrak se demanda si elle serait une menace pour eux ou si elle était de leur côté. Bien que cela fusse peu probable. Il restait tout de même une inconnue : que faisait-elle sur Korriban ? Et plus encore, que faisait-elle en ces lieux ? Toutes ces questions ne concernaient pas Reylos, mais elle lui vinrent tout de même à l'esprit. Où était-elle lorsque le nagaï avait décidé de prendre le pouvoir ? Cette question était de celles qui hantaient le déchu. Avec son aide, il aurait pu triompher du traitre. Mais la Force en avait décidé autrement. Devrait-il la tuer ? En serait-il capable ?
Ses pensées furent bien vite concentrées sur tout autre chose. l'aura d'Adas devient plus puissante. L'Obscurité dans toute sa magnificence. Et il se serait agenouillé, si cette ombre du passé, cette gloire déchue était plus crédible. Un Sith se targuant de l'être, prétendant représenter l'Obscur, mais incapable de quitter le lieu où reposait son corps. Sans compter son Sithese. Il s'attendait à mieux venant d'un prétendu Sith'Ari.
Et "Il" apparut. De toute sa hauteur, il dominait tous les Sith présents. Et Reylos, malgré son pouvoir, ressenti quand même les effets de la puissance d'Adas lorsque celui-ci se servit du Côté Obscur pour instiller la peur en eux. Cette réaction était tout à fait normale, Adas les dépassait tous d'un bon mètre, était recouvert d'une armure imposante et les Ténèbres suintaient à travers lui. C'était là un défi à sa hauteur. Avec un sourire malsain caché par son casque, il se prépara à se lancer dans la bataille, en faisant tout de même attention à l'immense hache que maniait l'adversaire. Nelius et Kel lui importaient peu. Mais le rire qui émana de la bouche du Sith le refroidit quelque peu, pas longtemps, mais cela lui fit retenir son assaut. Par surprise, principalement. Ainsi, il ne craignait point qu'ils puissent l'attaquer ? Une fois le combat lancé, il verrait qu'il n'était guère plus qu'un mythe des temps passés, une légende servant seulement à inspirer les Sith des générations ultérieures à son règne. Il semblait oublier qu'il était seul face à trois, voire quatre Sith en pleine possession de leurs moyens.



Seulement voilà. De son côté, Calisomnus semblait elle aussi puiser dans la Force, malgré la puissante vague qu'elle venait de recevoir de la part d'Adas. Et cela n'augurait rien de bon. Il fut ramené à son combat par la vision du Sang Pur arrivant vers le trio, et la main pleine d'éclairs en sa direction. Alors, puisant au plus profond de lui-même et de l'Obscurité, le zabrak sorti son sabre en un instant et contre la foudre Sith avec sa lame. Mais il n'avait pas en face de lui le premier acolyte venu. On parlait du premier Sith'Ari. Seuls, aucun ne faisait le poids, il leur faudrait allier leurs forces pour le vaincre. Il du libérer toute sa puissance pour contrer les éclairs que lui lançait Adas. Pendant ce temps, la chagrienne semblait avoir rejoint le combat. D'une façon très tentante pour Reylos. Elle venait tout simplement de couper le lien du nagaï avec la Force. Enfin ! Il avait une chance de prendre sa revanche. Mais l'aide du traitre pouvait s'avérer utile dans la lutte contre Adas. Sauf que Reylos savait qu'il n'aurait pas d'autre chance avant longtemps, Nelius prenant toutes les précautions pour être intouchable en temps normal. Quel dilemme. Assouvir sa vengeance ou vaincre l'antique esprit Sith ?
D'autant plus qu'en agissant ainsi, il se retrouverait seul contre Calisomnus et Darth Kel. Ce dernier ne représentant pas une grande menace pour lui, mais la chagrienne était déjà d'un niveau plus élevé. Le zabrak devrait déployer toute sa maitrise du Côté Obscur et ses compétences martiales pour la vaincre - si elle tentait quoi que ce soit contre lui. Pour l'heure, le plus important était de renvoyer les éclairs à l'envoyeur. Chose que le déchu fit en relâchant toute sa rage et sa noirceur. Cela ne fit quasiment rien à l'ennemi, mais Darth Reylos put s'écarter du Sith pour mieux contre-attaquer.

Malheureusement, une vague de Force arriva dans leur direction, lancée par la chagrienne. Ainsi, elle s'en prenait à eux, alors qu'elle était seule ? Quelle folie la prenait ? Le zabrak la prit de plein fouet, mais se rétablit de justesse en utilisant un mur pour rebondir sur ses jambes et se jeter à nouveau dans la mêlée. Il évita la hache d'Adas et ralluma son sabre en voyant Calisomnus se diriger vers eux, ses lames virevoltant pour trancher dans leurs chairs. Elle était encore à bonne distance, aussi il en profita pour puiser dans le Côté Obscur et lancer à son tour une vague de Force en sa direction. Qu'elle se la prenne, qu'elle la contre ou bien l'évite, cela suffirait à la retarder, même si cela ne lui prendrait pas plus de quelques secondes. Et c'était exactement ce qu'il lui fallait. Il jeta un regard vers Nelius. Celui-ci semblait aux prises avec Adas, mais la chagrienne l'ayant privé de la Force, il avait quelques difficultés. Enfin, le moment qu'il attendait depuis la traitrise du nagaï arrivait !
En un éclair, Reylos fut sur lui. Mais cela l'impliquait de subir lui aussi les assauts du Sith'Ari millénaire. Semblant lutter de pair contre Adas avec Nelius, le zabrak attendait le meilleur moment pour en finir avec son rival. La hache du Sith passa à quelques centimètres de son crâne, laissant temporairement le champ libre à son sabre. Grâce au Côté Obscur, il passa rapidement d'un point à l'autre, sans oublier au passage de planter l'une de ses lames dans le corps du traitre. Il aurait préféré un vrai duel, sans handicap de la part de l'un d'eux, mais la tentation avait été trop fort. Il n'avait que pu saisir sa chance. Seuls restait le Seigneur Kel, qui ne représentait pas une réelle menace pour Reylos. La vraie menace viendrait de la part de Calisomnus. Mais seule, elle n'aurait aucune chance contre Adas. Les pensées du zabrak allèrent avec celles du nagaï.


* Ton erreur aura été de me laisser vivre et de penser que je serais un chien docile comme Kel... Rejoins cette obscurité que tu chérissais tant, Nelius...*

Mais Nelius ne l'avait pas tué lorsqu'il en avait l'occasion. Fatale erreur... Assiéger Reylos aura été sa dernière grande folie, sans que personne ne le sache... Le nagaï n'était pas encore mort, mais il allait devoir user de toutes ses forces pour espérer sortir vivant de cet endroit. Mais au vu du niveau de leur ennemi, il était peu probable que cela arrive. Si Kel survivait, il aurait le loisir de recueillir les derniers mots de son maitre. Il se reporta sur le combat contre Adas, qui restait l'adversaire le plus dangereux. Il allait devoir faire son possible pour que Calisomnus comprenne que seule, elle ne ferait pas grand chose contre leur puissant adversaire. Toujours vigilant à ce que faisait Adas, il tenta de s'adresser à elle de sa voix rauque, quelque peu modifiée par les appareils respiratoires de son casque.

- Nuyak kerstas kash dinora, mes zinot kia fasona jri alijansa kia anuloti Adas, Calisomnus. Ax nie wo valia itik del iv stai nazeta... Kash anas kam j'us noret ?

Bien sûr, il aurait pu dévoiler son visage, lui parler en basic, mais elle devait certainement avoir reconnu la façon qu'il avait de se battre. Kesmas n'était plus, et Reylos reprendrait bientôt sa place. Celui qu'elle croyait sûrement mort était bel et bien en face d'elle, mais choisirait-elle de l'éliminer, ou de l'ignorer ? La question demeurerait en suspens jusqu'à ce qu'elle agisse... Le zabrak, lui, n'avait aucune raison de la tuer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret   Mar 4 Juin - 15:00

De dire qu’elle se serait attendue à ce qui était en train de se passer, cela aurait été mentir. À moins d’avoir pris la peine de s’arrêter, de réfléchir de façon très pointue et d’utiliser l’ensemble de ses dons dans la Force, encore qu’elle douta d’avoir pu y parvenir même avec la pleine totalité de ses compétences, jamais elle n’aurait pu ne serait-ce qu’entrevoir pareil scénario. Après les pièges, les bizarreries et autres étrangetés de l’endroit… Ça. Un être venu d’un autre temps, aussi réel qu’elle ou sa maitresse et qui parlait dans une langue que bien peu pouvaient encore comprendre. Voilà un imprévu qui lui déplaisait fortement. Il y avait bien assez de variables inconnues dans cette opération. Quand elle avait soulevé des objections quant à la réalisation de cette mission, ce n’était pas ce qu’elle avait eu en tête.

Maintenir sa non présence dans la Force et son invisibilité avait failli être une chose compromise pour la Codru-Ji. Comme l’Imploratrice, elle avait fait les frais des manœuvres de ce nouvel ennemi et aussi solide puisse-t-elle être sur ses jambes, une telle puissance ne pouvait que vous faire tomber. Rien ne vous empêchait, cependant, de vous relever. Ne jamais baisser les bras, ne jamais se rendre, toujours continuer à avancer. Reculer stratégiquement mais jamais pour bien longtemps. Ici plus que nulle part ailleurs, le repli stratégique ne pouvait exister. S’il venait à exister, les conséquences en seraient catastrophiques. La situation était loin d’être commune. Ici, contrairement à bien des cas, une erreur pouvait être fatale. Il faudrait non pas suivre des directives mais sa propre logique. Agir dans la précipitation serait catastrophique.

Darth Acies avait toujours favorisé l’observation. Malgré l’ordre de Styxana, elle ne pouvait se résoudre à obéir. Selon toute vraisemblance, il était plus utile de frapper cet ennemi surpuissant que de concentrer ses efforts sur un laquais très certainement désorienté par la trahison d’un de ses propres alliés. Sith ou non, les revirements de situation ont tendance à interférer dans vos propres manigances. Non. La cible la plus logique en cet instant était ce nouvel ennemi, commun celui-là. Oui, on pouvait considérer comme suicidaire que de porter le premier coup ou tout du moins un des premiers coups à ce fantôme du passé mais si l’on ne profitait pas de l’élément de surprise, c’était alors gaspiller tout un avantage stratégique. Oh loin de là l’idée de prétendre qu’elle pourrait faire grand-chose pour assister sa maitresse.

Ceci dit, essayer était déjà plus productif que ne rien faire. Attaquer directement ce Adas était pure folie. Il faudrait attaquer à distance, ce qui était une meilleure garantie de survie. Plus la distance entre eux deux serait grande, plus elle serait difficile à localiser. Oui, cela indiquerait aux autres protagonistes sa présence, à défaut de pouvoir la voir mais bon. La surprise est un luxe qu’on ne peut garder éternellement lors d’un combat. C’est dommage mais c’est ainsi. Adas était d’une puissance phénoménale mais les chances étaient qu’il était bien plus concentré sur les plus puissants du lot : le seigneur déchu Reylos, sa maitresse et peut-être sur ce Nelius agonisant. Le seigneur Kel étant négligeable dans la balance, tout du moins si elle se fiait aux ordres de sa maitresse, ne représentait pas de menace directe. La question à se poser maintenant…

Quel serait l’angle d’attaque? Elle pouvait frapper virtuellement d’où elle le désirait. De partout à la fois ou d’un point précis. Elle n’allait pas utiliser ses disques, non. Elle allait user d’une tactique similaire à son duel contre le seigneur Kel. Ses billes explosives pouvaient faire au moins un minimum de dommage ou au moins surprendre l’ennemi suffisamment longtemps pour permettre une attaque d’envergure aux belligérants restants. Évidemment, elle aurait bien pu faire s’effondrer une partie des lieux sur la tête de cet adversaire mais en même temps, cela serait volontairement saboter leur mission. Une chose était certaine : si victoire il y avait, elle se réservait la hache d’Adas en guise de trophée. Ce serait bien là une des rares fois où elle ne pourrait hélas ramener un corps complet pour prouver sa victoire, ce qui lui fit un petit pincement au cœur.

C’était probablement pure folie mais toute armure a des joints pour permettre le mouvement. Au vu de l’armure travaillée de ce Sith, c’était autant de petites niches pour coincer ses billes explosives. Autant de points vulnérables à exploiter. Elle ne s’attendait pas à grand-chose mais au moins elle ferait quelque chose de constructif. De fou, nous l’avons déjà établi, probablement suicidaire mais elle était déjà morte. Morte avec son maitre lors de ce jour maudit. Les morts ne meurent pas, on ne peut mourir deux fois. C’était ce qui expliquait en partie le fait que Darth Acies semblait très peu considérer sa survie dans le résultat d’une mission. De toute façon, qu’était-elle en comparaison de l’Imploratrice? Très peu de choses, trop peu de choses. Sacrifice de pièces inférieures pour sauver la reine. Styxana devait survivre, à n’importe quel prix.

Et elle s’exécuta. Le lancer dénotait une maitrise et une expertise longuement acquise et ce n’est qu’au summum de leur arc que les billes redevinrent visibles. En temps normal, il était trop tard pour réagir et c’était probablement au moins en partie vrai pour Adas. Il ne semblait pas avoir invoqué de bouclier de Force et rien ne sembla venir interrompre la trajectoire de ses projectiles. Peut-être aussi s’en moquait-il. Elle n’avait pas les données techniques de son armure. Coupée de la Force et invisible, peut-être ne l’avait-il pas remarquée, pour le moment. Tant de facteur qui pouvait expliquer cette curieuse facilité. Les paroles de son défunt maitre ne cessaient de s’imposer dans son esprit. Dis-moi ce qui ne fonctionne pas, Kialani. Pourquoi ceci ne peut pas fonctionner Kialani. Où se trouve la faiblesse d’Adas, Kialani. Elle s’accrochait à ses paroles.


« Pardonnez mon impertinence, Imploratrice mais votre survie importe bien plus que la destruction d’un pion. Adas et Adas seul constitue une véritable menace à votre sécurité. J’ai prêté serment et vous défendrai jusqu’à la mort. Toutes les batailles ne peuvent être remportées mais je ne crains pas la mort. Je suis morte il y a des années de cela. J’apporterai à mon maitre votre souvenir, si j’échoue. »

La première détonation se fit entendre, suivit de quelques autres. Avait-elle réussit à blesser Adas, à défaut de le tuer? Avait-elle au moins réussi à endommager son armure pour permettre à sa maitresse de triompher plus aisément? Elle l’ignorait. Cela n’avait pas d’importance, au fond. Il était temps d’engager le combat au corps à corps, la surprise passée. Elle trouvait regrettable de devoir sacrifier son as d’atout, sa véritable nature, le fait qu’elle soit une Codru-Ji et non une humaine mais pour sauver Styxana, son secret était une bien petite chose. Elle allait s’emparer de ses sabres et passer aux actes quand quelque chose d’inattendu se produisit. Quelque chose qui semblait presque… Surréaliste dans une situation comme celle-ci. Styxana avait dit à Darth Acies que la Force était pleine de mystères mais dans ce cas ci…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret   Mer 5 Juin - 19:00


Le Seigneur Noir des Seigneurs Noirs était déçu. Les hommes qui se trouvaient face à lui n'étaient que créatures infâmes. Ils n'avaient même pas osé se défendre. Et même face à la puissance des puissances, face à l'incarnation vivante, ou du moins morte mais revenue à la vie, du Côté Obscur ils se combattaient, n'hésitant pas à braver Adas par la même occasion. Le Sith'Ari sentit que l'effet qu'il voulait mettre en oeuvre pour affaiblir et apeurer ses victimes allait échouer lorsqu'une Chagrienne surgit face à lui pour attaquer le plus puissant des Sith. Ce dernier fut quelque peu surpris devant la double attaque face à lui et se fut à peine si il réussit à contre attaquer, s'affaiblissant par le même coup. Mais dans un même temps son allié jaillit sur lui, l'attaquant de toute part. Et bientôt une des lames traversant l'auto-proclamé Sith'Ari. Ainsi Nelius s'écroula au sol, laissait pour moi tandis que ses entrailles le brûlaient, cautérisées par la lame du Seigneur Reylos. Dans un mouvement brusque Adas joua de sa hahce et le Nagaï vit son bras armé volait à travers le sol avant que l'avant bras du Sith millénaire ne le sonne. Ce dernier se retourna et entrevit une pause dans le combat. Être stupide que ce Zabrack, lui qui osait demander une alliance et surtout en tournant le dos à son adversaire. Adas fut sur lui en un rien de temps et le souleva avant de le jeter à l'extérieur de la salle par la porte qu'il avait emprunté quelques instants plus tôt.

"j'us aras nenx kaina anas nuyak jengat massassi sucks tu'iea vital esencija j'us kuris rixik uzpra nuo tarnas kia tu'iea opponents j'us zo coward !"


Adas se tourna alors les deux Sith qui avaient attaqué ses premiers adversaires et grogna, grognement qui se transforma en véritable cri de guerre alors qu'il chargeait vers les deux femmes. Ce fut alors que l'homme qu'il pensait mort durant le combat jaillit devant lui brandissant son sabre. Il ne le savait pas mais Akacen Tarlan n'était ni un couard ni un faible. C'était un puissant Seigneur Sith et il se battit jusqu'au bout. Son sabre trancha quelques centimètres de l'épaisse armure du Sith'Ari millénaire et la foudre qu'il lâcha lui arracha de nombreuses brûlures. Mais si Nelius avait pu être vaincu en quelques secondes par Adas le Seigneur Kel n'avait aucun espérance de survie face à lui. L'imposante arme du guerrier en armure siffla dans l'air et dessina un nouveau sourire au second de Nelius avant que, sous la force du coup, son chef n'aille voler au côté de son maître.

Mais son action finale permit à Kialani de réagir et les billes réussirent à pénétré dans les jointures de l'armure d'Adas. Lorsqu'elles explosèrent l'antique Seigneur Sith souffrit le martyr et il s'arrêta pour absorber cette horrible mais délicieuse souffrance leur laissant le temps de fuir. Mais pour lui rien n'était fini et puisant dans la Force il lança sa hache vers la tête de la jeune femme. Quelle vision d'horreur... Une armure déchiquetée, aux morceaux de chairs pendouillant par ses blessures et un regard entièrement noir mais entouré d'un aura rouge vous fixant d'un air maléfique. Et une hache vous plongeant dessus à plusieurs kilomètres heures. Voilà de quoi paralyser les plus courageux des guerriers. Mais les deux Sith valaient mieux que ça encore et Kialani, aidé de l'Imploratrice réussi à attraper la hache d'Adas en vol. Voilà un magnifique trophée pour oublier le goût doux-amer de l'échec tandis qu'elles réempruntaient le chemin qui les avait mener jusqu'ici, récupérant au passage l'apprenti.

Ainsi il ne resta plus qu'Adas dans la sombre salle. Adas, un cadavre sanguinolent mais également un homme autrefois fort qui désormais geigner, souffrant le martyr et tenant son moignon. Adas lui attrapa le crâne et le serra délicatement arrachant des cris de douleur et d'agonie à l'être impie qui se tenait agenouillé face à lui. Puis il l'envoya contre un mur, arrachant d'odieux craquements aux os malmenés. Adas bien que désarmé était loin d'être sans défense et le Seigneur Nelius ne tenta aucun baroud d'honneur tandis qu'il volait d'un bout à l'autre de la pièce, dans de pitoyables gémissement. Enfin Adas le souleva et l'attrapa par chacun des extrémités de son corps.


"Vous ne valez rien Sith. Ni même cette appellation esclave. Misérable être. J'ai vite fait de vous écraser pitoyable homme. Tu ne vaux guère mieux que les autres. Je ne quitterai ces souterrains et régnerait en dieu sur eux. Mais tu ne seras plus là pour le voir."


Adas tira un grand coup et le corps de l'ancien Sith'Ari se déchira en deux parties, ses organes s'écrasant au sol dans un bruit spongieux. L'agonie du Sith'Ari fut longue, quelques dizaines de seconde après que sa tête eut de nouveau percuté le sol froid, si froid de l'Arsenal Secret. Il s'était cru pour un dieu, pour le Sith'Ari réincarné et son ambition lui avait fait échoué. Et se fut dans le déshonneur et la honte que Nelius ferma les yeux.

Le Sith n'était plus...


[Event terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event] L'Arsenal Secret   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] L'Arsenal Secret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: