Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre de crise [PV Thron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Rencontre de crise [PV Thron]   Mer 29 Mai - 14:23

Mort...

Le Seigneur Nelius était mort. Katlynn Greenlight ne s'en remettait toujours pas tandis qu'elle errait, comme un lion en cage, dans ses appartements. La nouvelle était arrivée une vingtaine de jours plus tôt par un de ses nombreux espions qui surveillaient jusqu'au Sith'Ari même. Et lorsque l'homme avait pénétré dans sa salle de travail sans même frapper à la porte Katlynn avait compris. Le dirigeant de l'Ordre avait échoué dans sa quête de pouvoir mais également à mener le Côté Obscur à son apogée. La Dame Zehir avait serré les dents en regardant les fichiers qu'elle avait composés pour mettre les plans de son chef à exécution. Elle ne savait que faire maintenant que Nelius avait disparu. Sans le Nagaï l'Ordre Sith avait plus de chances de disparaître dans une longue guerre civile que de combattre ses ennemis. Une nouvelle fois les serviteurs du Côté Obscur s'auto-détruiraient dans un déchaînement de violence qui n'était pas dirigé vers les bons protagonistes.

Finalement elle avait trouvé la solution et après de longues heures de réflexions avait décidé de faire reculer l'annonce de la nouvelle au plus loin. Le retour du Sith'Ari n'était alors pas prévu avant un mois standard. Maintenant il ne lui restait plus qu'une dizaine de jours pour accomplir ses plans. Au fond le pouvoir n'attirait pas la Haute Inquisitrice mais si, au nom du Côté Obscur, elle devait se l'approprier elle était prête à faire ce sacrifice. Dès lors elle avait fouillée les fichiers du Seigneur Noir, après s'être introduit avec discrétion dans les appartements de son feu dirigeant. Là elle avait trouvé l'identité de ses alliés et ses ennemis. Lentement mais sûrement elle avait convoqué en toute discrétion certains de ses lieutenants et les avait acheté pour gagner une force prête à agir rapidement mais aussi que son ascension au pouvoir soit tout à fait légitime et sans effusion de sang. Elle avait longuement hésité à mettre le Seigneur Kel au courant mais avait finalement laissé le sorcier se débrouiller seul, savourant l'avance qu'elle prenait ainsi.

Or Zehir s'était rendu bien vite compte que malgré son charisme et sa puissance elle n'était qu'une guerrière de l'ombre et n'aimait pas être mis sous le feu des projecteurs. Il lui fallait trouver un Sith capable de se montrer à tous comme le meneur mais aussi le sauveur de l'Ordre, un homme ou une femme qui saurait montrer aux autres membres l'Ordre sa loyauté mais aussi son rôle de gardien de la légende Sith'Ari. Quelqu'un de charismatique qui serait la façade des Sith tandis que Katlynn, avec son aide, les gérerait. La Haute Inquisitrice avait fait de longues recherches, très longues qui lui avaient pris des heures. Non des jours. Mais finalement elle l'avait découvert. Darth Fames. La Dame Sith ne savait pour ainsi dire rien sur lui mais elle ressentait quelque chose à penser à ce mot ci. Comme si il pouvait être cet homme, cette façade protectrice.

Et maintenant elle allait le rencontrer. Pour l'occasion Darth Zehir avait mis une belle armure tout d'acier mêlé au carbone mais aussi de maille, rendant un air martial peu commun surtout que l'armure était d'un gris foncé. Ses beaux cheveux d'ébène était recouverts d'une capuche pourpre délavée par le temps et ses yeux étaient maquillés tandis qu'il brillait d'un rouge montrant son appartenance au Côté Obscur. Ses lèvres étaient recouvertes d'un rouge à lèvre foncé, proche du bordeaux. Un joyaux, un rubis taillé, montrait son appartenance au Directorium Securitas Cultus, bien que son interlocuteur n'en saurait rien, le symbole n'étant connu que par les membres de la police secrète et utilisait en public seulement par Katlynn. La Dame Zehir entra enfin dans la nouvelle salle du Conseil Noir et regarda le trône auparavant occupé par Nelius puis son regard glissa sur les différents sièges. Cette époque lui semblait si lointaine. Mais une rencontre de crise allait avoir lieu et lorsque son invité entre dans la pièce Katlynn ferma les portes à l'aide de la Force et sourit à Darth Fame.


"Bienvenu Seigneur Sith. Je suis Katlynn Greenlight, Darth Zehir. J'appartenais au cercle fermé du disparu Seigneur Nelius... Si je t'ai invité ici c'est que l'heure est grave. Assieds toi donc, veux tu boire ou manger quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Mer 26 Juin - 14:43


(A écouté en boucle tout le long de la lecture du post Very Happy)

« Il est temps d’y aller, capitaine. »

A silhouette frêle de Thron se détachait légèrement dans l’obscurité et celle, plus massive de son chef de la sécurité, lui emboitait le pas. Mais où allaient-ils ? Cette question à toute son importance dans la mesure où Fames ne quitte jamais Anaxes, c’est l’une de ses règles et il est en train de l’enfreindre. Habituellement, le sith n’enfreint jamais ses règles, elles sont son garde-fou et empêche quiconque, jusqu’à une certain imite, de découvrir sa nature de sith. Pourtant, aujourd’hui il allait faire une exception et prendre de grands risques. La navette dans laquelle il se préparait à monter avait le transpondeur d’un transporteur de la KL et sa cargaison n’était normalement composée que de quelques rations de survie tout juste sorties de la branche innovation de l’entreprise. La vraie raison de ce vol était tout autre, Thron devait se rendre sur Almas, planète apparemment sith, dont il avait connu le nom dans sa prime jeunesse, lors de ses recherches sur l‘histoire sith et qu’il avait depuis longtemps oublié.

Pourquoi Almas ? Durant sa méditation matinale habituelle, Fames avait eu une vision, comme souvent, mais contrairement à d’habitude, c’était une vision de l’actuel seigneur noir. La masse sombre qui représentait Nelius dans les visions du chef d’entreprise se retrouvait découpée et morcelée, petit à petit par une lumière vive, un faisceau de lumière rouge semblable à un sabre laser. La vision dura plusieurs secondes, jusqu’à ce que la masse qui représentait Nelius disparaisse totalement. Thron avait annulé tous ses rendez-vous de la journée pour rester méditer et interpréter sa vision. A la tombée de la nuit, il n’y avait qu’une seule conclusion possible : Nelius était mort. A ce moment-là, Fames se dit que les sith, qui se considéraient comme puissants, se faisait finalement tous écrasés comme des mouches. Il commençait à regretter d’avoir accepté l’invitation de Nelius au sein de l’ordre. Fames se reposa peu cette nuit-là. Utilisant et déployant tout son pouvoir dans sa salle de méditation, il fouilla l’espace et le temps à la recherche de réponses et c’est alors qu’Almas lui apparut. Sa mémoire fit le reste. Nelius, lors de sa venue sur Anaxes, en avait rapidement parlé, des écrits, anciens, décrivaient la planète comme impropre à la vie, d’autres faisaient état de plantes rendant l’atmosphère respirable, d’autre encore parlaient d’un lieu de perdition où le côté obscure rongé la surface, empêchant la vie de s’y développer. La mémoire infaillible du vieil homme lui permit de retrouver tout ce qu’il avait un jour su sur la planète et toutes ces informations réunies le poussèrent à organiser un voyage là-bas.

Les deux silhouettes montèrent dans la navette et cette dernière décolla. Son réacteur ne devint vite qu’un point lumineux dans le ciel. Le capitaine attendit de quitter l’espace d’attraction d’Anaxes pour enclencher l’hyper-propulsion. Le voyage allait durer plusieurs jours et serait composé de plusieurs sauts, plus d’une dizaine, pour brouiller les pistes et être sûr que personne ne suivait le sith. Les trois derniers sauts avaient pour but de rapprocher le sith de la planète sans pour autant rentrer dans le système de cette dernière, il voulait la ressentir pour revivre tout ce qui s’était passé dessus. Le capitaine dans tout ça, qu’allait-il faire ? Rien, seulement obéir à son patron. Thron et Dagwel se connaissaient depuis plus de vingt ans. Le militaire avait rencontré le chef d’entreprise au cours d’un banquet organisés par l’une des puissantes familles d’Anaxes. Ils étaient comme des frères, Dagwel connaissait tout de la nature de Fames, il savait que le sith n’était pas comme les autres, qu’il ne désirait pas semer la mort et la destruction sur son passage, mais belle et bien construire quelque chose de stable et d’inébranlable pour permettre à cette galaxie de survivre à tous les mots qui l’attendaient encore. De plus, le capitaine avait reçu une formation partiel à la force, lui donnant un petit plus par rapport à n’importe quel être vivant standard. Rendu insensible à la persuasion, il était aussi devenu meilleur combattant et disposait d’un instinct plus développé, faisant de lui un redoutable combattant et garde du corps. Présentement, il avait u mauvais pressentiment sur ce voyage, mais il ne voulait pas déranger Fames durant ses méditations, elles étaient aussi importantes que dangereuses.

Le sith quant à lui, avait capté la présence obscure de la planète. Elle n’était pas visible à l’œil nue et pourtant, Thron la sentait grâce à la force. C’est alors qu’il se plongea dans une méditation qui durerait plusieurs heures voir jours. Le seigneur allait utiliser son pouvoir favori et remonter le temps pour revivre l’histoire de cette planète, trier le vrai du faux des rumeurs qui circulent sur la lointaine Almas et se préparer à une visite pleine de surprises. Le temps défilait devant l’esprit du sith, il remonta si loin que Rivan n’était pas encore apparu. Almas était vierge de toute vie, un énorme caillou à l’atmosphère irrespirable. Thron avait l’impression de se déplacer à sa surface, d’effleurer le sol rocailleux, de sentir les vapeurs qui constituait l’atmosphère de l’astre. Le temps se remit à défiler puis il ralentit de nouveau sur un passage précis, sur Rivan. Le sith plantait les premiers germes de la vie, ses étranges plantes qui rendaient l’atmosphère de la planète respirable. Fames ne connaissait rien de l’alchimie sith et il se délecta de chacune des visions qu’il avait de l’ancien seigneur sith. La puissance de ce dernier se ressentait à travers le temps, gelant le corps de Fames, forçant ce dernier à se réveiller. Le sith ouvrit lentement les yeux, regardant à travers le hublot de la navette, Almas l’attendait là-bas, perdue au milieu de ces nombreuses étoiles. Le chef d’entreprise se releva, aidé par son ami.


« Combien de temps cette fois-ci ? »

« Plus de huit heures, votre repas est près, reposons nous pour le moment, scruter l’espace fatigue… et voyager dans le temps aussi je suppose… »

« Oui… »

Thron et Dagwel mangèrent en silence. Le premier était obsédé par Rivan. L’ancien seigneur sith perturbait le nouveau au point de le forcer à quitter sa séance de méditation. Thron se pencherait un peu plus sur ce personnage qui allait certainement se révéler être une mine d’information. Le glissement temporel ne permettait pas au sith de revivre la vie d’une personne, mais elle permettait de suivre l’histoire d’un lieu, poussé à l’extrême comme e faisait Thron, ce pouvoir pouvait permettre d’étendre ce lieu à une planète entière pour peu qu’elle soit imprégner de la force, c’était le cas d’Almas. Thron et Dagwel décidèrent de se reposer l’équivalent d’une nuit entière, soit douze heures complètes avant de reprendre le voyage. La navette se rapprocha encore de plusieurs années lumières de la planète. Thron la ressentait désormais plus intensément et il espérait que cela suffirait à contrer la signature que Rivan avait laissée dans la force à cet endroit-là.

Le seigneur sith reprit son voyage là où il l’avait arrêté. Rivan était toujours là, il regardait son petit germe de plante prendre racine. Le voyage dans le temps pouvait déformer les faits, se fut le cas ici. L’ancien sith resta debout à côté de sa plante et cette dernière grandie encore et encore, puis se multiplia encore et encore, l’atmosphère s’adoucis et une forteresse apparu, pierre par pierre, elle s’éleva devant les yeux de Thron à l’emplacement même ou Rivan avait planté sa première plante. Puis le sol se mit à se modifier, mourant petit à petit. La corruption du côté obscure anéantissait la vie, y compris la vie végétale et très vite un cercle se format autour de la forteresse du seigneur sith. Thron accéléra le temps, il ne voulait savoir comment Rivan allait disparaître, par peur d’être de nouveau forcé d’arrêter sa méditation. Il avança jusqu’à l’établissement d’une base sur la planète par la république. Il regarda quelques heures durant, les jedi et les scientifiques étudier les plantes de Rivan. Fames savait que jamais ils ne perceraient le secret de l’ancien seigneur sith. Le temps avança encore jusqu’à aujourd’hui. Quelques semaines auparavant, il vit Nelius établir l’ordre sith sur la planète, puis il vu cette femme qui le suivait. Il ne la connaissait pas mais mémorisa son visage, son instinct lui disait de ne jamais l’oublier.

Fames sortit de sa méditation, cette fois si il était resté plongé plus de treize heures durant. Il mangea, se reposa et la navette repris son envole vers Almas, avec pour objectif cette fois-ci, de s’y poser. L’arrivée dans le système fut quelque peu mouvementée. Thron et Dagwel ignoraient qu’une ceinture d’astéroïdes était présente entre Amas et son soleil et ils faillirent foncer droit dedans. Le capitaine fit traverser la ceinture par la petite navette d’une main habile. Quand ils en sortirent, ils purent découvrir Almas. La planète résonnait sombrement dans l’espace et Thron ressentait toute l’étendue de la puissance du côté obscure de la force qui émanait de l’astre. La petite navette fit plusieurs fois le tour de la planète avant que Thron de décide de la direction à prendre. Il souhaitait l’observer un peu et la comparer à ce qu’il avait vu avant d’y atterrir.


« Posez-vous en bordure du cercle » dit-il en montrant du doigt le cercle sans vie formé par le côté obscure. « La corruption a gagné beaucoup de chemin sur la vie durant l’histoire de cette planète. Je prépare le speeder, vous redécollez dès que je suis descendu. »

« Très bien monsieur. »

Dagwel n’aimait pas la situation mais même lui sentait que l’énergie présente dans le cercle pouvait le tuer ou, au mieux, lui faire perdre l’esprit. Thron s’activait à l’arrière de la navette, préparant la moto jet qui lui permettrait de rejoindre la forteresse. Il s’empressa également d’enfiler un masque à gaz. Il ne savait pas si l’air de la planète était toujours respirable, le côté obscure avait grignoté une grande partie de la vie sur la planète, peut-être trop pour que des êtres vivant puisse y évoluer. La navette se posa à deux kilomètres de la frontière avec le cercle.

« Redécollez immédiatement après mon départ et aller vous cacher dans la ceinture d’astéroïde. Désactivez ensuite tous les systèmes qui ne vous seront pas utile pour survivre. Si dans trois jours je ne suis pas de retour, retournez sur Anaxes et annoncez ma mort. Déclenchez aussi le rapatriement de tous les transporteurs et suivez les indications qui apparaîtront dans mon bureau. Surtout, ne risquez pas votre vie inutilement en vous aventurant dans ces terres désolées pour me retrouver, cela pourrait être la dernière initiative de votre vie. A bientôt. »

Dagwel n’eut le temps de répondre que la moto jet fusa hors de la navette en direction de la forteresse. Thron avait plus de soixante ans et pourtant il avait l’impression de retrouver ses vingt ans. Le sith s’arrêta a quelques centaines de mètres de la navette et la regarda décollé et s’envolé vers l’espace. Il esquissa un petit sourire de satisfaction, il savait que Dagwel tenterait quand même de venir le chercher, il pouvait compter sur l’ancien militaire pour ne jamais laisser tomber un frère. Fames tata le manche de son sabre laser à travers son épais manteau puis se remis en route. Le chef d’entreprise s’arrêta à la lisière du cercle de corruption et mit pied à terre. Il se pencha et retira son gant pour toucher le sol corrompu. Chaque grain de sable, chaque morceau de pierre étaient imprégnés par le côté obscure de la force. Il se redressa et retira son masque. L’air était difficilement respirable, mais après quelques minutes et l’utilisation de la force, le sith finit par respirer aussi bien que sur Anaxes. Il enfourcha sa moto jet et se dirigea de nouveau en direction de la forteresse. Pus il se rapprochait de l’édifice et plus le seigneur sith libérait son pouvoir. Il le ressentait comme une libération. Thron était très puissant dans la force, suffisamment pour combler quelque une de ses lacunes dans le maniement du sabre laser. Le sith n’était pas un combattant né, il était un spécialiste de l’interprétation de la force et utilisait divers moyens pour réparer son corps vieillit et meurtrit par leur temps, néanmoins, sa maitrise de la foudre sith lui assurait une défense plus que conséquente face à n’importe quel adversaire. Pourtant, l’aura du seigneur sith, même totalement relâchée, finit par être totalement engloutie par la présence obscure de la forteresse de Rivan. Elle se dressait là, devant Fames telle qu’il l’avait vu dans ses méditations. Il poussa la lourde porte et entra dans l’édifice. Le sith ressentait la présence d’autres êtres vivants et se focalisa sur l’un d’eux. Il avançait dans les sombres couloirs, nourrissant de plus en plus d’admiration face au génie de Rivan, puis il finit par arriver à sa destination. Une femme l’attendait et il la reconnu aussi tôt. Il ne savait qui elle était, mais une chose est sure, c’était celle qu’il avait vu aux côtés de Nelius. Elle se présenta après avoir refermé les portes derrière Fames. Ce dernier regarda la femme en armure et se prépara au pire avant de se présenter à son tour.

« Darth Fames, enchanté Dame Zehir et surpris aussi de vous voir ici. » Thron fit une pause pour réfléchir quelques instants. « J’ai dû partir avant de recevoir votre invitation, voilà plus de treize jours que j’ai ressenti la mort de celui que l’on prénomme Nelius et que je suis en chemin pour Almas. Pour l'heure, je ne boirai ni ne me restaurerai, je l’ai fait il y a peu. » Thron parcouru la salle du regard avant de revenir à Zehir. « Edifice impressionnant, n’est-ce pas ? Il me faudra faire des recherches sur Darth Rivan et son œuvre dans un avenir proche, je vais certainement devenir l’un des passionnés de son travail. »

L’expression du visage du vieil homme changea pour devenir plus dure.

« Que me voulez-vous Dame Zehir ? Si vous me connaissez et m’avez invité, c’est que vous avez une idée derrière la tête et j’aimerai en avoir connaissance. » La voix du sith était froide et tranchante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Mar 2 Juil - 9:54

 
L'homme qui faisait face à Katlynn était étrange. Déjà son âge avancé était une surprise parmi les Sith, rares étaient ceux qui survivaient aussi longtemps mais il dégageait un puissant aura charismatique demandant à lui faire presque aussitôt confiance. Il était à l'inverse de Katlynn qui semblait se méfier de tout et prête à vous faire tuer, ou à vous tuer de ses propres mains, plutôt que vous faire confiance ne serait ce que pour lui préparer un cocktail ou le repas. Mais il restait un Sith et au fond un guerrier qui avait appris à planter des couteaux dans le dos de ses adversaires et à éviter d'être à son tour poignarder. 


Il était bien étrange.. Il semblait passionner de l'histoire des Sith, demandant presque aussitôt à la Dame qui lui faisait face si il pouvait faire des recherches sur Dark Rivan, enfin c'était ce que Katlynn avait cru comprendre. La jeune femme n'était plus très sûre d'elle depuis la mort du Seigneur Nelius et chacun de ses pas étaient hésitants mais elle devait se battre ne serait que pour montrer aux Sith qu'ils avaient toujours un commandant. Pour les simples guerriers le Sith'Ari était toujours en vie et commandait actuellement une mission contre les dissidents alors qu'en réalité son corps gisait au fin fond des catacombes de Korriban. De tous les hommes qui étaient parti découvrir le mystérieux arsenal secret aucun n'était revenu.


Et c'était cela que craignait Katlynn. Elle ne se souvenait que trop bien du désordre qui avait précédé l'arrivée du Seigneur Nelius, de la guerre civile qui régnait dans l'Ordre dominé par Darth Reylos qui n'osait risquer sa place pour unifier les Sith. La mission du Sith'Ari était de ramener armes et vaisseaux à l'Ordre montrant ainsi sa puissance et donnant une place encore plus importante dans son rôle de guide. Mais il avait échoué et désormais l'Ordre était au bord du gouffre. Dame Zehir n'avait d'autres choix que de s'allier à des êtres qui comme elle ne désirait que l'Ordre par l'ordre et non le chaos. C'était pourquoi elle avait invité le Seigneur Fames à se présenter ici dans les profondeurs du Temple Sith.

"Dark Rivan appartient au passé. Mais il est bon d'apprendre des erreurs mais également des succès de ses ancêtres. La bibliothèque mais également l'ensemble de notre Temple hormis certaines ailes vous seront ouvertes si vous le désirez Seigneur Fames."

Par ses mots Katlynn montrait à l'homme qu'il était digne de sa confiance, chose tout à fait erroné à vrai dire, mais également qu'elle était elle aussi intéressée par le passé. Peut être découvrirait il armes et autres objets pouvant servir l'Ordre Sith. Mais avant elle devait mettre en place son Ordre.

"Si je vous ai fait venir ici c'est parce que le Seigneur Nelius est mort. Je vois que vous avez ressenti sa mort... Une tragique, si l'on peut dire, perte qui amène notre Ordre au bord du gouffre. Si nous ne faisons rien pour unifier les Sith lorsque la mort du Sith'Ari sera connue elle mettra le feu à une poudrière qui n'attends qu'une petite étincelle pour exploser. C'est pourquoi je vous ai convoqué. Nous devons trouver un moyen de prendre le pouvoir et sauver l'Ordre..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Mar 2 Juil - 11:38


« Et pourquoi devrais-je vous aider à prendre le pouvoir Dame Zehir ? Quel intérêt aurais-je à le faire ? Vos seigneurs tombent comme des mouches. Nelius est venue me voir et s’est décrit comme étant le plus fort, il avait besoin de mes services, mais maintenant qu’il est mort, donnez-moi une bonne raison d’aider l’ordre. J’ai vécu loin des sith pendant quarante ans, je peux encore le faire pour les quelques dizaines d’années qu’il me reste à vivre. Je ne suis pas le genre de personne que l’on peut amadouer avec quelques promesses et vous vous en rendrez compte bien vite. »

Thron n’aimait pas l’ordre sith, sa fourberie, ses assassinas et tout ce qui fait des sith, des sith. Il avait, en lui une autre façon de voir les choses, plus stable et plus acceptable pour le commun des mortelles, mais ça, les sith actuels n’étaient, il le pensait, pas encore prêts à changer leur manière de fonctionner. Leur formation les rendaient envieux et immature, incapable de prendre et de garder le pouvoir comme il le faut. Ils n’étaient que des animaux à ses yeux, cherchant à savoir qui aurait le plus gros bout de viande. S’en était pathétique, tout comme Zéhir qui cherchait à sauver son ordre décadent, elle finirait elle aussi par mourir des mains de ceux qu’elle considérait comme des alliés. Les jedi n’avaient pas trop de soucis à se faire si l’ordre restait tel quel.

Et pourtant, voilà que Katlynn demandait l’aide de Thron pour prendre le contrôle des sith. La situation était certainement unique dans l’histoire de l’ordre, Fames en aurait mis sa main à couper, mais alors, pourquoi faire ça, pourquoi demander de l’aide alors qu’elle semble suffisamment puissante pour prendre le pouvoir sans aucun problème ? Le sith l’ignorait, mais il tenait à le savoir. Il tenait aussi à connaître la femme qui se tenait devant lui. Elle qui considérait le passé avec une bien piètre opinion, qui était-elle ? La discussion allait certainement être longue et pleine de surprise pour Thron, mais il était prêt à tout.

Il se tourna vers la pierre qui composait le mur et il l’effleura. Sa vision du temple en construction lui revint et sa main lui donna l’impression d’être électrique au contact de l’édifice sombre et froid. Il sourit doucement, il le savait, de nombreuses choses restaient à découvrir ici. Il ignora la sith quelques instants pour ressentir la pleine puissance du côté obscure. Il n’avait jamais ressenti cela, il voulait savoir comment le temple et les plantes fonctionnaient, le pourquoi du cercle sans vie qui entourait le bâtiment, il voulait connaître Rivan et ses secrets, apprendre les secrets les plus sombres des sith. Tel était son nouvel objectif, sa nouvelle passion. Il aurait ainsi de quoi s’occuper pendant de nombreux mois en attendant que l’ordre chute, en attendant de pouvoir instaurer sa propre vision des sith.

Il tourna la tête pour regarder Katlynn. Elle lui semblait frêle sous sa grosse armure et il ne lui faisait absolument pas confiance, en même temps, qui ferait confiance à un sith ? Fames savait que c’était réciproque. Dame Zehir devait certainement se méfier au plus haut point de Thron parce que ce dernier était vieux et que les sith arrivent rarement à un âge avancé. Il reprit la parole, chuchotant presque, comme s’il tenait à ce que même les murs n’entendent rien.


« J’irai où je juge nécessaire d’aller Dame Zehir, que ce soit ici ou ailleurs. »

La phrase, pourtant prononcé faiblement, tonnait comme un avertissement, une promesse de mort si jamais on l’empêchait de faire ce qu’il désirait. Il finit par se tourner totalement vers la jeune femme. Fames avait libéré sa puissance en entrant dans le temple et le côté obscure faisait son œuvre. Les yeux de vieil homme n’étaient plus bleus, mais orangés, brulant d’une ambition énorme.

« Si Nelius est mort, c’est qu’il n’était pas le Sith’Ari. En soixante ans et dans le plus grand j’ai pu étudier l’histoire des sith. Le Sith’Ari doit nous dominer tous, nous rallier sous sa coupe et imposer une dynamique à l’ordre que nul ne pourra contester. Darth Bane était le Sith’Ari de son époque et son intelligence et sa force lui ont permis de remanier l’ordre et de le faire perdurer mille ans de plus. Darth Sidious l’était lui aussi à sa manière, fondant un empire sans précédents, montrant l’ordre sith aux yeux de tous, écrasant ses ennemies, il a réalisé, durant un temps en tout cas, ce que les sith cherchaient à faire depuis des millénaires, à savoir vaincre les jedi. Mais Nelius lui, qu’a-t’il fait ? Il a rallié quelques sith sous sa coupe, éventuellement renversé un seigneur noir, mais rien de plus. La preuve en est, vous essayer de vous sauver et de sauver l'ordre d’une destruction imminente, chose qui aurait été impossible si Darth Nelius avait été le Sith’Ari de notre époque et s’il avait eu la force d’imposer une dynamique à votre ordre. »

Le vieil homme s’approcha de la jeune femme. Il s’arrêta à un mètre à peine, plongeant son regard jaune dans celui de son interlocutrice. Il resta ainsi quelques secondes avant de retourner se promener dans la salle, effleurant les murs de la forteresse de Rivan.

« Le passé nous en apprendra bien plus que ce que vous semblez croire, nombres de savoirs ont été perdus et c’est dans le passé que nous les retrouverons. J’étudierai Rivan et tous les seigneurs sith qui ont réussi à avoir un impact sur notre histoire. Si vous voulez sauver votre ordre, il faudra en passer par là. Il vous faudra aussi le reconstruire et le restructurer. L’organisation vieillissante de l’ordre et les formations que les adeptes reçoivent, doivent être changés, il en va de la survie de l’ordre, mais aussi de votre propre survie. »

Le sith continuait de tourner dans la salle.

« J’ai vécu pendant soixante ans et depuis que les sith sont revenus avec Caedus, les soit disant seigneurs noirs se succèdent sans discontinu. Trois seigneurs noirs sont morts ces cinq dernières années, débrouillez-vous pour ne pas être le sixième, sans quoi les sith seront finis. »

Finissant sa phrase, Fames lâcha le mur pour regarder la femme qui lui faisait face.

« Il existe cependant plusieurs solutions pour remédier à ce problème et je suis certainement la plus sûre, n’est-ce pas ? Je suis un vieux sith, j’ai un passé de chef d’entreprise et je m’y connais quelque peu en politique, j’ai été formé en marge de l’ordre par un maître qui pensait différemment. Vous aimez à penser que je suis différent des autres sith et que ma vision des choses et mes compétences vous aiderons à régner sur cet ordre, n’est-ce pas ? »

La voix du sith était douce, comme celle d’un père parlant à son enfant et le père attendait des réponses à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Lun 8 Juil - 9:45

 



Cet homme parlait beaucoup. Pour ne rien dire. Pour ce que Katlynn en voyait pour le moment il refusait tout bonnement d'apporter son aide tout en la proposant. Ce qui faisait des Sith des êtres aussi auto-destructeurs était leur paranoïa. Experte dans ce défaut la Dame Sith devait s'en affranchir et convaincre le Seigneur Fames. Cela était vital pour l'Ordre Sith. Mais tout d'abord il n'irait pas où il le jugerait nécessaire. C'était tout bonnement impensable. Tout homme qui se disait appartenir aux Sith, qu'il eusse vécu pendant des années à l'extérieur des intrigues internes de l'Ordre se devait de tenter le tout pour le tout pour le maintenir à flot. Sinon il devrait s'attendre à périr dans d'atroces souffrances dans les profondeurs d'Almas.


Fames intriguait Katlynn il fallait l'avouer. Sa façon d'être passionné dans l'histoire mais également son ton de conspirateur et la doucereuse colère qu'elle pouvait ressentir à travers la Force montraient qu'il était un véritable Seigneur Sith. Il n'avait pas tort par ailleurs. Si Nelius gisait désormais dans les catacombes de Korriban, corps pourrissant et oublié, il n'était point le Sith'Ari que tous avaient voulu voir en lui. Comme il était facile de se tourner vers un homme fort qui savait créer une si parfait illusion. Un être vorace et stupide tel avait été réellement Nelis durant tout son règne. Malgré sa puissance, son ingéniosité et son contrôle son ambition, sa soif de pouvoir et de richesse l'avaient perdu et désormais il avait payé le prix de qui avait eu les yeux plus gros que le ventre.


"Vous êtes vieux, et je témoigne de votre don pour la survie. Vous avez réussi à cacher votre véritable nature des années durant et je respecte votre talent pour cela. Mais pour le moment vous êtes seul. Et dans ce monde, que ce fusse parmi nous ou parmi les autres, un homme seul est un homme mort. Cela est plus particulièrement vrai dans notre culture."


Katlynn marcha le long de la table laissant un temps pour réfléchir à ce qu'elle pouvait bien répondre à l'homme qui lui faisait face. Si il pensait différemment le Seigneur Sith était loin d'être une tare, il pouvait rafraîchir l'Ordre mais également former un véritable gouvernement. Tel était le but de l'ancienne Haute-Inquisitrice. Un simple clan dont les ressortissants se battaient pour en prendre le pouvoir ne devaient plus exister et la Règle des Deux étaient désormais désuète devant l'afflux important de Sith dans leurs rangs. C'est pourquoi ils devaient avancer.

"Pendant des heures... Des jours... Des mois je me suis plongée dans de profondes méditations. J'ai vu la vraie nature du Côté Obscur. J'ai découvert certaines vérités cachées qui ne devraient être dites. J'ai également compris quelque chose de grand et de puissant. L'union d'un gouvernement, l'esprit solidaire. Nous prêchons le chaos mais le chaos ne peut vivre dans le chaos."

Katlynn s'arrêta quelques secondes et plongea son regard droit dans les yeux du vieil homme. Elle hocha la tête et sourit d'un air malicieux tandis qu'elle énonçait sa plus grande découverte, du moins selon son intime conviction.

"De l'Ordre naît le Chaos."

La salle resta silencieuse tandis que les derniers échos de sa phrase s'amenuisaient, inaudibles dans un si petit espace, insuffisant pour les amplifier. La Dame Sith sortit une datacarte de sa ceinture et la posa devant Fames. Enfin elle s'assit à son siège habituel, qui se situait à la gauche de l'ancien trône de Nelius, qui ne tarderait pas à disparaître de la salle du Conseil. 

"Mais pas seulement. Nous devons créer deux choses Seigneur Fames. Tout d'abord l'Ordre Sith doit devenir une véritable institution ordonnée où les talents de chacun seront mis à profit et où l'entente, mais également une pointe de compétition seront de mises. Mais nous devons également créer un gouvernement où les hommes devront se montrer méritants sous notre joug..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Mar 9 Juil - 11:02

Le vieil homme commençait sérieusement à s’énerver. Dame Zéhir ne l’écoutait pas, elle préférait continuer à déblatérer ineptie sur ineptie, elle parlait d’un gouvernement, d’alliance et de sombres secret, mais Thron se foutait de tout cela, cette conversation était semblable à celle qu’entretiendrait deux murs et le sith avait d’autres choses à faire, plus urgente, que d’écouter Katlynn. Fames fit le vide dans ses pensées pour retrouver son calme habituel et se planta bien en face de la femme.

« Vous osez me dire ça, à moi ? Que je ne serai pas capable de vivre seul ? » Le sith se rapprocha de la jeune femme. « Cela fait 60 ans que je suis seul, 60 ans que je manipule mon monde et je pense, que contrairement à beaucoup de sith, dont vous, je m’en suis plus que bien sorti. » Il leva les bras et tourna sur lui-même tout en haussant le ton. « Regardez, soixante ans, toujours entier, toujours en vie et pourtant, j’ai côtoyé des jedi, des sith, des militaires, des politiciens, des pires criminels de la galaxie à la plus douce compagnie possible… » Il s’arrêta et approcha son visage à quelques centimètre de celui de la jeune femme. « Alors ne me sortez pas que je risque de mourir, cette tare n’est présente que dans vos rangs, tous ceux que j’ai formés me servent loyalement ou sont parti vivre leur vie quelque part dans la galaxie. »

Le sith se redressa et reprit ses distances avec Katlynn. Puis il l’écouta parler de ses méditations et de ce gouvernement. En soi, ce n’était pas une mauvaise idée, mais Thron voulait savoir s’il pouvait y trouver un intérêt à rejoindre les sith. En aucun cas il n’était prêt à former un simulacre de gouvernement et surtout pas avec Katlynn pour alliée. Il l’écouta encore et encore et laissa échapper un grand sourire quand elle prononça une phrase qui se voulait forte « De l’ordre naît le chaos ». Le sith coupa son interlocutrice en pleine tirade pour lui répondre.

« Vous dites que vos méditations vous on fait découvrir de sombres secrets ? Quel dommages que ces derniers ne vous aient pas préparés à un débat avec moi. Contrairement à ce que vous dite, le chaos peut vivre dans le chaos, le chaos s’autoalimente lui-même et dans le cas précis d’une galaxie dans laquelle le chaos règne, les sith alimentent ce chaos en créant leur propre chaos. Cependant, je suis au regret de constater que nos objectifs divergent une nouvelle fois. Vous voulez le chaos après avoir restaurer l’ordre, je veux la domination et un ordre parfait, sans aucun chaos d’aucune sorte à l’intérieur. Finalement, vous êtes comme tous les sith issu de cette ordre et formés à la va vite, vous ne voulez que déclencher l’apocalypse, ce qui n’est aucunement une solution viable à long terme. Pensez à Darth Sidious, il est le seul d’entre nous qui a su régner durablement sur la galaxie toute entière, savez-vous pourquoi ? Simplement parce qu’il avait instauré un ordre plus puissant que le précédent. Votre recherche du chaos n’est bonne que pour les sith de bas étages et je n’ai pas l’intention d’aider des gens qui prônent la trahison et le chaos. Vous êtes une espèce en voie d’extinction Dame Zéhir et je serais certainement encore en vie le jour où vous mourrez. »

Fames sentait que les choses pouvaient déraper. Il se prépara donc, silencieusement et méticuleusement à infiltrer l’esprit de la sith pour y envoyer nombre d’hallucination et ainsi pouvoir couvrir une éventuelle retraite ou, s’il y était forcé, pouvoir tuer Katlynn sans risquer quoi que ce soit. Aucun geste parasite ne vint trahir son plan, il fixait juste la jeune femme droit dans les yeux. Ne disions-nous pas que les yeux étaient une porte ouverte sur l’âme d’une personne ? Une fois sa préparation finie, il prit une longue inspiration avant de reprendre la parole.

« Vous voyez, vous voyez, mais vous ne faites que voir en fait, vous n’avez aucune notion en politique ou en gestion, vous ne savez pas ce que c’est et vous ne savez pas que créer un gouvernement n’est pas sans risques. Vous voulez un ordre sith ordonnée, en faire une institution ou tout le monde se respect et s’entend ? C’est totalement impossible, en tout cas pas avec quelqu’un comme vous à la tête de ce dit ordre. Le chaos attire le chaos et vous êtes une personne chaotique madame Zéhir, vous mourrez, comme vos prédécesseur car vous ne pourrez insuffler une dynamique suffisamment puissante pour casser le cercle infernale dans lequel les sith se sont enfermés. Seul le Sith’Ari le pourra, et ce n’est ni vous, ni moi. »

Encore que le sith était désormais convaincu d’être le Sith’Ari de cette époque. Il était le seul à ne pas penser chaos mais ordre, le seul à vouloir insuffler quelque chose de fort au sein de l’ordre sith pour que ce dernier renaisse de ses cendres et redevienne fort. Une chose était néanmoins certaine, Dame Zéhir allait devoir changer sa manière d’être si elle voulait pouvoir compter Thron comme l’un de ses alliés. Le sith n’avait pour le moment aucunement l’intention d’aider Katlynn et il le lui avait prouvé tout au long de cette discussion.

« Vous avez de nobles idées et vous rejoignez les miennes sur certains points, néanmoins, vous n’êtes pas faite pour diriger, ce n’est pas une critique mais un constat. Vous devriez apprendre à vous adapter à la personne qui est en face, car ce n’est pas en l’écoutant à moitié que vous réussirez à l’amadouer. Je vous ai demandé de me convaincre, pas de me parler de vos plans en détails. Votre esprit est encore trop enraciné dans les vieilles mœurs de l’ordre pour pouvoir réellement envisager quelque chose sur le très long terme. Sur ce, je vous laisse le temps de réfléchir à ce que je dis, élevez-vous au-dessus de votre simple condition de sith et revenez me voir quand vous serez prête à m’écouter. »

La voix du sith était douce, il s’était même presque montré souriant sur la fin. Il regarda une dernière fois la salle puis Katlynn, assise sur son siège.

« Les secrets de la forteresse de Darth Rivan m’appellent, vous pourrez me trouver tous les soirs dans la bibliothèque »

Il lui sourit puis fit demi-tour, ouvrit la porte de la salle avec la force et quitta la pièce, il lui restait encore bon nombre de choses à faire ici.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Lun 22 Juil - 9:43

Quelques jours plus tard, au plus profond de la bibliothèque de la Citadelle Sith,

"Dame Zehir !"

Katlynn leva la tête et regarda le jeune guerrier Sith qui approchait, regardant autour de lui d'un air sceptique les antiques manuscrits qui se trouvaient sur les étagères et d'un air plus dubitatif encore les holocrons qu'elle avait posé près d'elle. Voilà plusieurs jours qu'une folie l'animait dans le but d'apprendre et comprendre la récente dispute qu'elle avait eu avec cet étrange vieillard qui se disait Sith. Ces paroles, brusques et franches, l'avaient blessée mais également surprise et surtout remise en place. La Dame Sith avait peu à peu analyser les paroles de l'homme et, tout en l'épiant lorsqu'elle le croisait durant leurs pérégrinations entre les étagères de la bibliothèque, compris le sens de ses mots. Il était vrai que le chaos était une chose que le Côté Obscur aimait à créer. Mais au lieu d'être un objectif, que partageait bien des siens et, jusqu'à récemment, Katlynn y compris mais un obstacle qu'il se fallait de balayer sans une once de pitié. Si le chaos devait exister ce n'était pas au sein de l'Ordre Sith et de ses alliés mais de ses ennemis. Telle était la véritable voie que désirait le Côté Obscur. Cet étrange homme venait de loin et avait une expérience que Katlynn n'avait pas : la politique. La Dame Sith était une guerrière, une chasseresse mais également une meneuse mais, si elle était belle, elle était d'une rare froideur et si elle pouvait guider l'Ordre elle n'avait pas le charisme propre à certaines chefs nés pour commander et être aduler. Lors de ses lectures mais également en écoutant l'enseignement des anciens Sith la Dame Sith avait compris que peu à peu ce n'était pas l'Ordre Sith qui était destiné à dominer mais ses alliés. Alliés que l'Ordre contrôlait. Un exemple, qu'elle avait par ailleurs repris de Fames, était Sidious qui peu à peu avait amener corruption et pourriture au sein de l'Ancienne République, attendant que cette dernière s'écroule sur elle même pour enfin prendre le pouvoir. C'est pourquoi il fallait un gouvernement que les Sith pouvaient contrôler... Mais fi de cela ! Elle devait répondre à ce jeune guerrier.

"Oui Guerrier ?, lança Katlynn d'un air distant tandis qu'elle lisait les dernières lignes d'un texte écrit par Dark Ruin.
- Maîtresse, le Sith pose un genou au sol et baissa la tête, des ambasseurs de Ziost, Dromuund Kaas et de Korriban sont arrivés. 
- Bien. Qu'ils attendent en compagnie du Seigneur Ragnark."

Le Seigneur Ragnark... Une parodie de ce que pouvait être un Sith. Certes il était puissant dans la Force et sa connaissance des poisons avait fait de lui un homme craint mais son impressionnant ventre, ses doigts boudinés et sa bouche éternellement recouverte de gras ou de chocolat en plus de son visage bouffi et ses yeux vitreux faisait de lui quelqu'un de repoussant. Mais il avait une certaine expérience des ambassadeurs et de la politique et il saurait occuper les invités de la Dame Sith. Cette dernière fit signe au guerrier de partir et se leva. L'air sec et froid de la salle commençait à lui peser, après plusieurs jours presque continus dans la bibliothèque, elle n'en sortait que pour dormir bien que des fois elle soit restée, se contentant d'une simple méditation Sith. Attrapant un holocron elle se dirigea vers le fond de la bibliothèque, longea la salle pressurisée dans laquelle se trouvait des artefacts Sith ainsi que bien des holocrons et enfin trouva le Seigneur Fames. Ne désirant pas le gêner durant ses études elle le regarda longuement, dissimulant sa présence dans la Force. Cet homme semblait si frêle de part son visage marqué par le poids des ans mais également ses épaules voûtées. Mais elle avait beaucoup à apprendre de lui... Peut être était ce le maître qu'elle avait désiré durant son apprentissage et qu'elle n'avait jamais eu...

"Seigneur Fames, j'ai trouvé d'intéressantes informations dans cet holocron. On y parle de Dark Rivan mais également de la Citadelle dans laquelle nous nous trouvons. Peut être trouverez vous votre bonheur."

Le bonheur... Quelle étrange chose se dit intérieurement Katlynn. Elle ne savait ce qu'était réellement la joie tant elle cherchait à se plonger dans ses émotions les plus sombres et les plus violentes. Faisant venir une chaise jusqu'à elle la Dame Sith s'assit près du Seigneur Sith et se racla discrètement la gorge avant d'entamer la conversation.

"J'ai... réfléchi à vos paroles Fames. Et vous aviez raison. Ces derniers jours j'ai lu les paroles de nos anciens et vous n'avez pas tort. Mais je sais avoir raison dans une de mes idées. De l'Ordre naît le Chaos. J'avais simplement mal interprété ce que voulait le Côté Obscur... Nous devons être unis et puissants pour créer le Chaos dans la Galaxie. Mais il doit être contrôler pour que nous étendions notre puissance et également pour survivre... Bien des nôtres ont perdu leur existence au fil des années de guerres internes et c'est pourquoi nous devons nous arrêter et recréer un nouvel Ordre, unifié et puissant.  J'ai besoin de votre savoir pour cela et de votre expérience politique. Je... J'aimerais créer un gouvernement qui n'appartienne aux Sith mais qui serait notre vassal. Vous comprenez je pense..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Mer 24 Juil - 15:15

Cela faisait des heures et des heures que Thron épluchait chaque livre et chaque holocron qu’il trouvait dans la bibliothèque sith. La salle était bien garnie en documents, mais ces derniers effleuraient à peine les thèmes qu’ils abordaient. Fames en était triste, triste que tant de connaissances aient été perdues et triste aussi que personne ne cherche à les retrouver. Aujourd’hui, le vieil homme cherchait une information particulière, dans un domaine particulier de la force qu’il ne maîtrisait pas. Rivan avait protégé l’étage inférieur et inconnu du temple par des sortilèges et le sith voulait savoir lesquels, mais à chaque fois qu’il trouvait une piste, cette dernière d’arrêtait abruptement, comme si quelqu’un avait cherché à supprimer les moyens de neutraliser les défenses du temple. Le sith en était bouleversé, où qu’il regarde, des informations étaient manquantes, aucun des holocrons ne parlaient de ce que lui avait vu en remontant le temps, rien ne semblait concorder avec les informations dont il disposait. Néanmoins, certaines de ses lectures lui en apprenait un peu plus sur Rivan et ses recherches, sur les plantes qu’il avait créé, mais aussi le reste et plus le temps s’écoulait et plus Thron sentait qu’il avait raison et que l’esprit de l’ancien seigneur sith était enfermé dans la première plante qu’il avait fait germer. Tout ce savoir qu’accumulait le vieil homme mettait son esprit en ébullition, plus il lisait et plus il voulait lire, plus il apprenait et plus il voulait en apprendre. Pas uniquement sur Rivan, mais sur les sith, sur ce qui les avaient poussés à la déchéance qu’ils connaissent, sur ce qui avait entraîné cette perte de puissance et de connaissance, mais aussi sur la force. Cette force, invisible mais omniprésente, était certainement la chose la plus magnifique qu’ai pu contempler le vieil homme dans sa vie. Quand il méditait, il la voyait, sous différentes formes, parfois sombres, parfois lumineuse, mais toujours magnifique. Fames s’intéressait de plus en plus à cette puissance mystique, il voulait contrôler toujours plus de chose grâce à elle, il voulait certes plus de pouvoir, mais ce n’était pas sa motivation première, en effet, il voulait juste tout savoir sur elle, il voulait la comprendre et comprendre pourquoi lui avait des pouvoirs et nombre d’autres. Thron avait trouvé un nouveau sens à donner à sa vie maintenant qu’il avait réussi sa vie de mortel, il était temps de réussir celle du sith.

Aujourd’hui, Thron se trouvait donc dans la bibliothèque. Il pensait aussi à la rencontre qu’il avait eu avec cette jeune sith dont il ignorait toujours le nom. Elle était fougueuse et ambitieuse, le sith s’en était rendu compte. Elle était aussi puissante, à sa manière, d’une manière totalement différente du vieil homme, mais il respectait ça, il la respectait parce qu’elle s’était montrée motivé, hargneuse et déterminée, c’était des qualités qu’il admirait chez une personne. Il ne put s’empêcher de sourire quand il la revit dans son esprit. Elle fera une alliée de choix, il le savait, mais il savait aussi qu’elle ne lui pardonnera aucune erreur, elle était une sith et les sith ne laissent jamais passer la moindre erreur. Comparant sa jeunesse à elle à sa vieillesse à lui, le sith se rendit compte qu’il avait fait beaucoup de chemin jusqu’à maintenant mais qu’il lui en restait encore beaucoup à faire s’il voulait un jour atteindre ses objectifs les plus secrets. Abandonnant la jeune Nam quelque part dans son esprit, il pense à Katlynn. Zéhir, il ne pouvait s’empêcher d’avoir une mauvaise opinion de la jeune femme, pourtant, il savait qu’elle n’était arrivée à ce poste par hasard et qu’elle avait certainement des cartes en réserve. Le vieux sith jugea bon de ne pas se mettre la femme à dos, même si leurs opinions divergeaient sur de très nombreux points, il ne voulait pas s’en faire une ennemie. Voilà maintenant plusieurs minutes qu’il laissait aller son esprit à autre chose que le savoir qu’il tentait d’accumuler. Alors qu’il allait se concentrer de nouveau sur les mots qui se trouvaient devant lui, Dame Zéhir fit son apparition. Elle lui apportait un holocron sur Rivan, holocron qu’il était sûr d’avoir déjà étudié, mais il accepta le présent avec un sourire aussi sincère que possible, au moins, ce n’était pas un poignard dans le dos qu’elle lui plantait.


« Je ne vous avais pas senti venir Ma dame. » Il lui sourit. « Effectivement, il peut m’être utile, je l’ai déjà survolé, mais peut être pourrais-je recroiser mes nouvelles connaissances avec ce qu’il contient et en tirer de nouvelles conclusions. » Il prit l’holocron et le déposa sur le bureau devant lui. « Je vous remercie Dame Zéhir. »

Thron tenait tout de même à garder une certaine distance avec la sith et employé son titre à chaque fois qu’il l’appelait par son nom participait à cette sécurité. Comme quand il sortait de la salle du conseil, Thron se prépara à une éventuelle attaque. Il concentrait dans un coin de son esprit toutes les atrocités qu’il pouvait envoyer grâce à son pouvoir d’illusion. Ce pouvoir était certainement le plus puissant et le plus utile de son arsenal, il pouvait lui permettre de disparaître, de se démultiplier, de faire apparaître des monstres de tous côté, de faire sombrer un esprit dans la folie en somme. Il espérait ne pas avoir à l’utiliser contre son acolyte sith, l’heure n’était pas au combat. Il la regarda, elle portait toujours son armure, cette dernière faisait certainement parti du personnage qu’elle voulait montrer à tous les sith. Le vieil homme lui, avait laissé son manteau noir pendre lourdement sur la chaise qu’il occupait, laissant ainsi voir ses autres vêtements. Il portait une chemise bordeaux, sur laquelle étaient fixés des petits boutons noirs et des petites épaulettes de la même couleur. E sith se retourna complètement quand la jeune femme pris la parole, il la fixait droit dans les yeux et buvait ses paroles. Fames aimait de plus en plus la politique et la discussion qu’il entretenait avec Katlynn était justement basée sur ce sujet. Il l’écoutait et remarqua rapidement que leurs opinions divergeaient toujours, mais celle de la jeune femme s’était adoucis, elle avait compris une partie de ce que voulait dire le vieux sith. Ce dernier sourit avant de lui répondre d’une voix mielleuse :

« Cette conversation commence d’une bien meilleure façon que la précédente. »

Thron était sincèrement enchanté, mais il retrouva bien vite son visage sombre et sérieux qu’il arborait généralement.

« Néanmoins nous pensons une nouvelle fois différemment sur de nombreux point. Je tiens néanmoins à saluer votre réflexion, prendre du temps avant de nous revoir nous a fait du bien à tous les deux je pense. »

Le vieil homme pensait à Nam, la jeune sith en laquelle il avait trouvé une alliée de choix et des opinions convergentes.

« Entrons dans le vif du sujet voulez-vous ? Quelque chose me chagrine dans vos propos. Vous parlez sans cesse de… Chaos, je sais que je l’ai évoqué lors de notre rencontre, mais il n’est pas un objectif en soit, nous devons mettre un terme au chaos qui règne dans notre ordre, là-dessus je suis d’accord. Nous devons également pousser nos adversaires au chaos, mais notre but final, ou en tout cas celui que je me suis fixé, n’est pas de générer toujours plus de chaos de la galaxie, mais bien de l’endiguer définitivement en proposant une alternative viable pour tous les habitants de la galaxie. » Thron fit une pause, repensant à l’un de ses illustres prédécesseurs. « Darth Sidious a tenté de diriger la galaxie, mais l’ordre qu’il a voulu instauré était trop extrême, et ses techniques bien trop mortelles aux gouts de tous. Il nous faut trouver le juste milieu, comme la république a su le faire en son temps sauf qu’au lieu d’avoir des jedi au sein de ce gouvernement, nous aurions des sith. » Le vieil homme sourit. « Je sais, cela paraît extravaguant comme idée, mais pourtant, elle est réalisable si tout le monde s’efforce de faire son travail. »

Thron fit une pause pour laisser le temps à la jeune femme de prendre en compte toutes les informations et toutes les débouchées qu’amènent un tel projet, puis il reprit.

« Vous souhaiter utiliser mon expérience politique pour fonder un gouvernement vassal de l’ordre sith ? Là-dessus, je ne suis pas d’accord, il faut, qu’aux yeux du peuple, les sith n’aient rien à voir avec ce gouvernement, si ce n’est être une potentielle aide en cas de problème. Nous devons créer un gouvernement contrôlé par un ou des sith, mais personne ne devra savoir qu’ils le sont, par contre, tout la galaxie sera que ce gouvernement aura des liens avec les sith, vous comprenez ce que je veux dire ? Il nous faut des liens entre l’ordre et le gouvernement, mais en aucun cas une forme quelconque de vassalité. Avec votre vision des choses, les gens verront une nouvelle version de la république d’antan, sauf que les dirigeants, au lieu d’être les jedi, seront les sith et ils ne voudront pas de ça. »

Thron fit une pause pour réorganiser ses idées et respirer un coup, puis il reprit, avec plus de conviction.

« Proposer une alternative aux autres gouvernements est une bonne idée, assumer nos liens avec les sith l’est aussi, mais impliquer de manière visible, les sith dans le gouvernement, ne peux conduire qu’à notre perte et je vous parle par expérience. Mon entreprise a pu se développer et pérenniser parce que les gens savaient qu’ils pouvaient avoir confiance en moi et en la KL, ils savaient que les divers gangs qui me contactaient pour X ou Y raisons, n’avaient aucune influence sur ma politique. Il nous faut faire de même pour le gouvernement que vous voulez fonder. »

Thron tourna sa chaise pour être en face de la jeune femme et faciliter l’échange. Il prit un holocron qui était posé sur le bureau et le fit léviter devant lui.

« Cet holocron, retrace brièvement l’histoire de l’empire de Darth Sidious et nous permet d’analyser ses erreurs et réussites. Nous pouvons notamment remarquer que très peu de personne savaient que Darth Sidious était un sith et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les gens ont acceptés qu’il change la république en empire, personne ne voulait d’un autre manieur de sabre laser à la tête du pouvoir. Les sith, aux yeux des gens, n’existaient que via Vader et uniquement lui. Vous voyez où je veux en venir ? Il nous faut une tête de gouvernement n’ayant, en apparence, aucun lien avec un quelconque ordre, par contre, l’histoire nous montre que l’on peut avoir des généraux, sith dans notre cas, sans que cela ne pause de problème, il nous faudra juste éviter de mettre un homme qui commettra les même horreur que Darth Vader à la tête de notre armée. »

Thron fit léviter le petit cube jusqu’aux mains de son interlocutrice.

« Étudiez le et vous verrez qu’il est riche en enseignement. »

Puis il lui sourit de nouveau.

« Comme vous pouvez le voir, j’ai moi aussi réfléchit à vos paroles, même si certaines d’entre-elles m’énervaient. Nous pouvons certainement créer quelque chose de grand ensemble, il nous suffit de trouver un terrain d’accord et définir la ligne de conduite à tenir. »

Fames laissa sortir un long soupire, se préparant à écouter la réponse de la jeune femme qu’il avait en fasse de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Ven 26 Juil - 18:23

 Le vieil homme était très intéressant... Sa façon de s'exprimer et de concéder certaines choses, alors qu'il dominait amplement la conversation, intriguait, non subjugué Katlynn tandis qu'elle écoutait son aîné s'avançait dans son exposé. Il réfléchissait avec minutie à ses paroles, sur le ton avec lequel il les prononcerait. La Dame Sith comprenait désormais ce qui lui avait fait défaut des années durant. Toujours camouflée dans l'ombre elle avait été crainte par ses ennemis, mais également par ses alliés, car ses mots pouvaient prononcer votre sentence et votre fin mais non pas respectée. Elle était belle mais froide comme la glace qui éternellement recouvre Hoth, elle était puissante mais n'inspirait pas le respect. Certains chefs avaient été aimés, et adulés, et avaient péris. Mais cela n'était pas la seule cause de leur chute comme le pensait Katlynn des années durant. Il leur manquait l’inflexibilité et la cruauté. Non pas la cruauté... La droiture qu'il faut pour être un bon leader. Et Katlynn, tout comme le Seigneur Fames, étaient proches de cet idéal de ce que pouvait être un commandant. Dure comme l'acier et froid comme la glace elle s'opposait à Thron, toujours avenant et dont le grand âge forçait le respect. Comme la nuit et le jour elle était inflexible et droite comme la pierre immuable tandis qu'il était caresses et dureté sous ses paroles de miel. Voilà qui était étrangement complémentaire et qui pouvait créer de grandes choses, comme le disait par ailleurs le vieil homme. 


L'échange d'informations par l'intermédiaire des dons d'holocrons montrait clairement, du moins selon l'avis de Katlynn, qu'ils désiraient l'un et l'autre avançait dans l'impasse que créait leur récente dispute, mais également la mort de leur ancien chef. Par ailleurs elle avait lu de nombreux textes, plus ou moins objectifs sur Darth Sidious au cours des jours qui s'étaient écoulés et avaient crée sa propre opinion. Mais comme l'adage dit : "Goûts et couleurs sont multitudes au sein des hommes." Et chez les Sith c'était on ne peut plus vrai. C'était pourquoi Katlynn comprenait l'effort de l'homme à garder la Galaxie en équilibre. Tout être qui cherchait à garder en vie ses proches ressentait cela. La Dame Sith ressentait de plus en plus ce sentiment... Par ailleurs elle ne s'accordait que peu à l'idée de laisser un gouvernement s'éloigner de l'Ordre Sith mais encore une fois les enseignements du passé montraient que c'était la meilleure des idées.

"Bien Seigneur Fames... Vous avez raison. En effet les Sith ne devraient pas contrôler ce gouvernement mais nous le surveillerons. Comprenez bien que notre Ordre est souvent craint; ce qui ajoute à la haine qu'entretienne les Jedi à notre égard; et bien des planètes seraient contente de pouvoir nous éradiquer en connaissant nos points faibles. Je pense qu'il faudrait garder une certaine compétition au sein de ce gouvernement. Une sorte de... droit au pouvoir. Katlynn réfléchit quelque temps et comprit soudainement. Si l'Ordre Sith était instable venait du fait que les plus forts dominaient. Seuls les plus méritants, que nous aiderons discrètement bien entendu, sauront arriver au pouvoir. La corruption devra être éviter."

Katlynn se mordilla les lèvres, hésitant à livrer son secret, quelque chose qu'elle avait lu et ressenti au sein de la Force. Le côté Obscur le désirait mais il était difficile de lire les message qu'il lui envoyait.

"Il faudrait également que l'Ordre Sith se dévoile et qu'un homme, doué et charismatique, nous représente à travers la Galaxie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Sam 10 Aoû - 12:03

« Il nous faut de toute façon créer un gouvernement sans faille ni corruption c’est obligatoire si l’on veut passer pour meilleur que ce que nous sommes. »

La voix du vieil homme était devenue dur et tranchante.

« Pour ce qui est de nos ennemis, il sera beaucoup plus dur pour eux d’attaquer un gouvernement, surtout si ce dernier ne s’est pas montré belliqueux ou dangereux d’une quelconque manière. De ce fait, il nous faut une planète d’importance dans nos rangs… Quelque chose qui montre notre force tout en interdisant toute attaque, quelle que soit sa nature, contre nous. »

Le vieux sith sembla réfléchir quelques instants. Il savait pertinemment quelle planète serait parfaite pour servir l’objectif sith, mais il ne voulait pas montrer l’étendue de sa réflexion à son interlocuteur, il prit donc son temps. Il regarda Katlynn, puis sorti un petit objet de sa poche, un datapaad. Il pianota quelques mots dessus puis le tendit à la sith. Sur l’objet apparaissait en gros plan une planète du nom d’Anaxes.

« Je viens de cette planète et elle regroupe tout ce dont nous avons besoin. Ses défenses ont repoussées la flotte vongs qui a ensuite déferlée sur Coruscant et anéanti ses protections. Anaxes nous offrira une armée fraichement formée dans l’une des académies les plus prestigieuse de la galaxie et le système Axum nous offre la possibilité d’être indépendant dès la création de notre gouvernement, puisque qu’Anaxes et les deux autres planètes du système ont réussi à se détacher du commerce galactique pour vivre. Axum représente l’industrie, Anaxes la force de frappe et la troisième planète fournie une partie de la nourriture et du minerai nécessaire à l’entretient d’une armée. »

Le vieil homme sourit à son interlocutrice avant de reprendre.

« De plus, le siège de mon entreprise se trouve sur place, ce qui nous fait déjà un pied à terre pour nous rassembler et je connais les dirigeants de la planète, qui ne sont autres que les chef des grandes familles. Rallier Anaxes, c’est rallier le système entier et rallier le système, c’est nous assurer une force politique au sein du noyau. »

L’idée se précisait de plus en plus. Il était maintenant tant pour le vieil homme de réagir sur la dernière phrase de la jeune femme. Il la regarda droit dans les yeux. Il avait pour lui l’expérience de la gestion d’une grande entreprise, des connaissances en politique, mais aussi la connaissance du terrain. Il était tout indiqué pour prendre la tête du gouvernement et allait le faire savoir. Le sith allait enfin avoir accès aux sphères du pouvoir et pouvoir étendre son influence de manière significative.

« En ce qui concerne la personne qui doit prendre la tête de ce gouvernement, je pense être le plus indiqué de notre duo. J’ai la connaissance du terrain et de la politique, vous avez celle des sith, restons dans nos domaines de prédilection et nos projets ne s’en porteront que mieux. »

Thron avait volontairement utilisé le mot duo pour se rapprocher de la jeune femme et faire penser à un lien plus puissant que le simple fait d’être du même ordre. Travailler en duo signifiait se faire confiance et bien que Fames n’ait aucune confiance en la jeune femme, il devait au moins tenter de le lui faire croire. Le sith regarda de nouveau son datapaad puis Dame Zéhir.

« Avez-vous une quelconque idée pour le nom de ce gouvernement ? Il ne nous faut pas quelque chose de trop sombre, sinon on ne nous fera pas confiance et il nous faut oublier tout ce qui touche les empires, cela serait mal vu… »

Laisser le choix à l’autre, alors qu’on est en position de dominateur était l’une des techniques de bases pour laisser penser que l’interlocuteur disposait d’une marge de manœuvre et de décision. Le terme Reculer pour mieux sauter prenait ici tout son sens. Fames attendait avec une impatience non feinte la réaction de Zéhir.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   Ven 23 Aoû - 16:55

" Un gouvernement sans faille ni corruption ? Voilà qui sera difficile Seigneur Fames. L'essence même de nombreux de nos Sith est la trahison et la traîtrise. Certes cela permettra de donner une bonne image des Sith mais nous devrons absolument placer des hommes de confiance à des emplacements clés. Du moins des non-Sith."

A l'inverse de la voix du Seigneur Sith la voix de Katlynn était devenue plus sensuelle et chaude, laissant courir les syllabes dans sa bouche et accentuant légèrement certains mots.

"Il existe de nombreuses planètes de part la Galaxie mon ami. Il faut simplement réfléchir à..."

Mais Katlynn fut interrompue par l'activation d'un datapad et la découverte d'une planète sur l'écran. Ainsi donc Fames avait déjà réfléchi à ses plans. Voilà qui faisait de lui un adversaire dangereux, préparant toujours un coup d'avance. Mais également un allié précieux en effet la Prophétesse avait ouïe dire qu'Anaxes avait bel et bien repoussé les Vongs, près de trente années auparavant. S'imaginer qu'à l'époque le Seigneur Fames était un peu moins âgée qu'elle fut difficile mais Katlynn sourit tout de même.

"C'est une planète puissante et qui semble indépendante. Mais un profond esprit républicain, doublé d'un impérialisme règne encore dans l'esprit de ces citoyens n'est ce pas ? Or une République montrerait que les sith cherche la démocratie. Par ailleurs, même si nous voulons un gouvernement d'apparence plus juste et moins violent, offrant des libertés nous ne voulons pas d'une République. Qui plus est tout ses éléments font qu'elle refusera peut être de rejoindre ce gouvernement préférant faire chemin seul."

La Prophétesse écouta les paroles du vieil homme. Voilà donc ce qu'il désirait : un pouvoir politique en plus de celui que lui conférait son entreprise. Voilà qui était intéressant et que Katlynn pourrait retourner contre lui. Mais l'idée d'un Duumvirat la séduisait. Mais bien entendu elle devrait faire en sorte qu'elle réussisse à garder sous sa coupe les Sith mais également le gouvernement à venir.

"En effet vous êtes extrêmement bien placé pour diriger ce gouvernement, du moins à ses débuts. Par ailleurs dans un but de mieux gérer l'Ordre je pensais diviser celui ci en différents... groupuscules. Cela est déjà mis en place n'ayez crainte. Sachez cependant que le Conseil Noir sera formé de leur plus haut gradé. Un homme, ou une femme, sera choisi pour faire le lien entre le Conseil et vous."

Voilà qui écartait plus ou moins Thron des affaires de l'Ordre. De part cette action Katlynn le coupait de l'organe dirigeant de celui-ci et montrait ainsi que le gouvernement et l'Ordre étaient deux factions différentes, bien qu'alliées et nécessaires à la survie l'une de l'autre.

"Nous souhaitons un gouvernement qui sera crée ici sur Almas, lorsque nous aurons fini d'y réfléchir. Or nous voulons également que les plus méritants y soient les mieux récompensés, empêchant une majeure partie de la corruption. Ne voulant ni Alliance ni Empire et encore moins d'une République pourquoi la Méritocratie d'Almas ? C'est un nom simple, clair et qui montre directement une volonté de...justice."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre de crise [PV Thron]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre de crise [PV Thron]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Almas [Ordre Sith] :: Temple Sith-
Sauter vers: