Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]   Mer 12 Juin - 14:27

Suite de Liberté retrouvée

Spoiler:
 


En hyperespace, il fallu peu de temps au Scimitar du Seigneur Noir Déchu pour rejoindre cette partie de la galaxie. Sa fille - et son apprentie - semblait toujours endormie dans la soute du vaisseau, qui avait été aménagée en chambre. Un mélange de fatigue de d'inanition. Il lui faudrait se sustenter sous peu pour retrouver le plein usage de ses capacités. Lui-même s'était octroyé un peu de repos et de méditation au cours du temps écoulé. Et cela aurait pu continuer jusqu'à ce qu'ils arrivent en vue de Malagarr. Il avait ainsi eu assez de temps pour réfléchir. Après les récents évènements, il lui était désormais très risqué, voire impossible, de revenir parmi les Sith. De toute manière, l'Ordre actuel ne l'intéressait plus. Sans Nelius à sa tête, il pouvait s'avérer difficile pour les autres de s'unir sous un nouveau chef. Avec de la chance, ils s'entretueraient pour prendre la place du défunt nagaï. Le paria qu'il était sans doute devenu s'était levé pour veiller sur l'état de son apprentie. Si elle y restait, il lui serait un peu plus difficile de retrouver quelqu'un de ce niveau. Qui plus est, elle était aussi sa fille. Et même si le zabrak était un Sith réputé pour son manque de pitié, quelque chose en lui souhaitait la voir survivre. L'instinct paternel ? Une fois assuré qu'elle allait plus ou moins bien, il retourna méditer jusqu'à la fin du voyage. Mais leur vaisseau quitta l'hyperespace sans raisons à portée d'une autre planète, Targonn. L'alarme retentit tout aussitôt dans la cabine du pilote et les autres pièces.
Avec un grognement de surprise mêlée à du mécontentement, il jeta un œil à chaque commande, à chaque écran du vaisseau. Mais rien d'anormal ne s'affichait. Tout semblait fonctionner parfaitement, sauf qu'il était impossible de repasser en hyperespace. La seule solution restante était de se poser sur la planète la plus proche, et d'espérer pouvoir régler cela assez facilement. Au vu du problème, il s'agissait sans doute d'une mauvaise connexion quelque part, ou quelque problème du genre. Pour parer à toute éventualité alors qu'il approchait de l'orbite de Targonn, il activa le générateur d'invisibilité. Il ne sentit pas de présence assez puissante dans la Force pour prendre la peine de dissimuler la sienne. De toute manière, il aurait besoin de tous ses talents pour poser le vaisseau au mieux. Non pas qu'il risquait de s'écraser, mais on n'était jamais à l'abri d'une autre avarie. Et puis... Reylos avait beau être assez bon pilote, il n'avait jamais trop aimé ce genre de situations. Il préférait se fier au Côté Obscur de la Force si les machines décidaient de le lâcher plus que c'en était déjà le cas.


L'infiltrateur Sith entra rapidement dans l'atmosphère, trop rapidement. L'avarie devait être plus importante qu'il n'y paraissait. Le Sith émit un son montrant son agacement. Fort heureusement, le vaisseau resta invisible lors de sa descente. Au bout de quelques instants, le déchu, voyant que les machines ne lui seraient d'aucun secours, décida de faire appel à ses talents naturels pour améliorer la situation. Il fit ralentir tant bien que mal l'objet lancé à pleine vitesse, et aussi bien grâce à la Force qu'aux machines qui avaient décidé - enfin ! - de fonctionner, il réussit.
Et bien que l'engin arriva avec une vitesse élevée, il finit par se poser sans trop de problèmes. Les systèmes étaient tous un peu en surchauffe, mais en laissant le tout se refroidir, il pourrait aller voir ce qui n'allait pas.
Le relief montagneux de la planète avait accueilli leur atterrissage dans ce qui semblait être un plateau surplombant une petite forêt. Darth Reylos éteignit tout. Il inspira profondément, et souffla avant de quitter le siège du pilote. Gaëa s'était elle aussi levé, sans doute réveillée par la secousse ressentie lors de l'entrée dans l'atmosphère de Targonn, puis de l'atterrissage un peu musclé. Elle semblait aller mieux.


- Que se passe-t-il, maître ?
- Ce n'est rien, Gaëa, retourne méditer. Garde tes forces pour le moment...

Il lui fit signe d'y aller, et lorsqu'elle s'éclipsa en acquiesçant, il se dirigea vers la sortie. Songeur, il réalisa qu'en ayant transformé la soute en cabine, il avait du laisser de côté le speeder. Mais cela était un détail trivial. Il remit son casque. S'il devait aller en ville, mieux valait qu'il n'effraye pas trop les personnes qu'il pourrait éventuellement croiser. Seulement, il n'y avait pas de ville se trouvant près du lieu où ils se trouvaient. Il lui faudrait marcher pendant un petit moment avant de rejoindre celle qu'il apercevait au loin.
Mais cela n'était pas un problème en soi. Grâce à la Force, il y serait bien plus rapidement qu'une personne normale. De plus, il était préférable que ce genre de vaisseau ne soit pas aperçu par le reste de la galaxie. L'endroit était donc parfait, il manquait seulement un speeder pour couvrir la distance plus rapidement. Il fixa son casque et vérifia son armure. Tout était bon. Enfilant enfin sa bure, il sorti du vaisseau et se laissa investir par l'entité qui régissait toute forme de vie. Avec un air satisfait, il se dirigea vers le bord du plateau rocheux et se laissa tomber dans la forêt....


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]   Mar 18 Juin - 20:10

[Désolééééééééé pour le retard !]


    En général, le doux vrombissement des moteurs bercé quiconque essayait de dormir, à bord du Galeniël, mais même en cette heure avancée, l'unique occupante, de chaire et de sang, de l'appareil ne semblait pas vouloir dormir. Quelque chose retenait son attention, semblait-il. Quelque chose dans la Force, une vision de l'avenir, surement ... sans le moindre doute, en fait. Ces derniers temps, les visions se faisaient plus nombreuses. La Grande Maîtresse Jedi se trouvait assise sur son lit, les jambes en tailleur. Ses mains reposées sur ses genoux et son dos était parfaitement droit... Malgré cette position quelque peu tendue, la Jedi ne semblait pas faire d'effort pour la maintenir, son visage était paisible, ses paupières closes et son esprit surement à des années lumières de là.

    Quelque chose semblait avoir attiré son attention, ou la Force avait jugé bon de lui montrer quelque chose, un évènement inattendu... Un crash, à première vu... mais non, comme par magie, l'appareil avait réduit sa vitesse de façon considérable... l'oeuvre de la Force, sans le moindre doute. Ce vaisseau... il lui rappelait les infiltrateurs Sith, mais inutile de faire des conclusions hâtives...

    Lorsque l'extragalactique rouvrit les yeux, sa chambre était toujours plongée de le noir, très faiblement éclairée par une agréable lueur bleutée... Elle se leva, récupéra sa bure qui trônait sur le dossier d'un fauteuil, puis rejoignit le poste de pilotage. K9 s'y trouvait, bien sûr, comme à son habitude, et ne fit aucun commentaire à l'arrivée de sa maîtresse. Celle-ci pianota pendant plusieurs minutes sur un écran tactile, cherchant apparemment des coordonnées ... Ses visions lui avaient révélé un paysage familier, un endroit où elle était déjà allée par le passé ...Targonn, c'était ça, voilà... Assez proche d'Ossus, en vérité... Le voyage ne serait pas trop long. Toujours en silence, elle entra les coordonnées puis fit un signe à son droïde. Le Galeniël changea aussitôt de cap.

    Lorsque le vaisseau quitta l'hyperespace, la Grande Maîtresse leva son regard vers la baie vitrée, observant l'immense masse sphérique devant elle. Cet endroit était très montagneux... Laissant la Force circuler en elle, Arsenicia prit les commandes et guida le vaisseau jusque dans l'atmosphère.

    Mais rapidement, la Jedi quitta les commandes. Elle ignorait de qui il s'agissait et préférait, que ce soit Jedi, Sith ou autre chose, ne pas se faire reconnaitre... la Jedi décida donc qu'il était temps de tester l'armure que Celestine avait réussi à faire construire pour elle. De toute façon, elle devait impérativement la tester... Quittant donc les commandes, elle traversa le vaisseau et se rendit dans la soute où l'armure était entreposée... Elle enfila celle-ci et la trouva tout de suite confortable, elle épousait parfaitement ses formes, à l'intérieur, mais à l'extérieur cela lui donnait l'apparence d'un homme. La voix était également modifier, en plus de sonner synthétique, c'était celle d'un homme également. Par-dessus cette combinaison, elle enfila un manteau noir arrivant à mi-cuisse, puis regagna sa chambre où elle prit deux sabres lasers, armes qu'elle n'utilisait jamais. Ce n'était pas les siens, mais ceux de son ancien compagnon, le père de Kyla. Leurs lames étaient orange, leurs manches fait de matériaux de cette galaxie... Ils étaient bien plus passe partout que ceux d'Arsenicia, selon cette dernière. En plus, elle emporta un blaster qu'elle fixa à sa cuisse, puis ordonna à K9 de rendre le vaisseau invisible avant de s'approcher du sol...

    Mais le Galeniël n'allait pas se poser. A une bonne cinquantaine de mètres d'altitudes, la Jedi sauta dans le vide sans rien pour freiner sa chute, si ce n'est la Force. Ses pieds touchèrent le sol et la Force de l'impact, tout de même très réduite, provoqua de légères fissures dans le sol... Mais l'armure avait très bien amortie le reste de l'impact et elle se releva sans dommage. Son premier réflexe fut de mettre la caméra intégrée à son casque en route, puis elle sonda la Force, cherchant la bonne direction à prendre... tout en masquant son lien avec l'entité supérieure qui régissait plus ou moins son existence.

    Mais elle n'eut guère besoin de la Force pour trouver la route à suivre. En effet, de sa position elle distinguait un nuage de fumée... ou de poussière, l'un ou l'autre. Ce devait être sans nul doute l'endroit qu'elle cherchait... Elle se mit aussitôt en chemin, courant trop vite pour que cela soit possible sans la Force... et pourtant, elle n'utilisait que les fonctions de son armure, en l'occurrence celle qui boostait ses capacités physiques.


L'armure:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]   Ven 28 Juin - 0:12

Grâce à la Force, au Côté Obscur, le zabrak avançait sans grands efforts parmi la forêt. Il avait couvert en quelques minutes une distance qui lui aurait demandé deux à trois fois plus de temps sans cela. Voire plus. La cime des arbres cachait à moitié le soleil, rendant toute progression difficile, fort heureusement son armure était dotée de différentes visions. Aussi, Reylos, Seigneur Noir déchu, se mouvait sans peine parmi les racines des arbres centenaires et autres obstacles naturels. Il ne vit nulle trace d’animaux. Etait-ce sa venue qui les avait fait fuir ? Possible, le bruit d’un atterrissage d’urgence tel que le sien avait sans doute du effrayer les bêtes alentours. Dommage, certains étant comestibles, il aurait rapidement pallié à la faim qui tenaillait Gaëa. Chemin faisant, il se mit à penser.
Jusqu’ici, son parcours avait été sombre, plus sombre qu’il n’aurait pu le penser alors qu’il n’était encore qu’un jeune apprenti rempli d’ambition. Son ascension avait été rapide, très rapide. Peut-être trop. Il aurait dû savoir qu’un jour ou l’autre, lui aussi serait trahi par un Sith désireux d’avoir le pouvoir. Et Nelius avait presque réussi à le tuer. Il avait presque réussi à asservir Reylos. Il aurait pu le ranger de son côté, en faire un allié, mais il avait choisi une autre voie. Et cette voie avait mené à sa perte, dans le tombeau d’un Sith mort depuis des millénaires. Dorénavant mort aux yeux de tout l’Ordre, il en tirait néanmoins un avantage indéniable. N’existant plus, il avait toute une nouvelle palette de possibilités. Il était libre de ses mouvements comme aucun Sith fidèle à l’Ordre ne le serait jamais. Et c’était un point à prendre en considération. Dans l’ombre, il pourrait travailler à sa vengeance, à éliminer tous ceux qui avaient suivi le nagaï pour le trahir. Oui, il utiliserait sa discrétion pour assouvir une vengeance totale à l’encontre de tous les pions de Nelius. Certes, seuls les plus hauts placés dans sa hiérarchie désormais sans chef paieraient. Mais à la fin, il aurait eu satisfaction.
Cependant, il en avait fini avec les Sith pour sa part. Il trouverait un autre moyen de faire régner le Côté Obscur sur la galaxie qui lui revenait de droit. Ce ne serait pas l’œuvre d’une vie, tous faisaient cette erreur en voulant être eux-mêmes au pouvoir quand cela arriverait. Mais l’Histoire avait prouvé que les ascensions trop rapides étaient suivies d’une chute tout aussi rapide. Et malgré sa réputation de brute épaisse, le zabrak en était venu à cette conclusion : pour que les Sith règnent, ils devraient se montrer patients, plus que ne l’avait été Palpatine à son époque. Cette future mainmise devrait se faire dans le temps, en préparant les générations futures de Sith à cette fin. D’ici peu, il s’occuperait de mettre en place ce qu’il faudrait pour cela.

Mais pour le moment, la génération qui était censée lui succéder luttait grâce à la Force pour ne pas mourir d’inanition. Gaëa tiendrait, mais il valait mieux la garder en bonne forme physique pour qu’elle puisse progresser. Pour cela, Darth Reylos fit le vide en lui, pour mieux laisser la Force l’imprégner, et ainsi améliorer encore son allure. Fait étrange… Lui qu’on qualifiait de bestial, d’insensible, et de nombreux autres termes tout aussi flatteurs, semblait soudainement se soucier d’une autre personne que lui-même. Peut-être était-ce parce qu’elle était la seule chose qu’il pouvait qualifier de famille. A l’opposé de l’Ordre Sith, envers lequel il ne se sentait plus aucun lien pour l’heure. Mais sans doute aussi parce qu’elle était sa fille, le sang de son sang. L’un des héritages les plus durables qu’il ait laissé à ce jour. Certes, il en avait son apprentie sans lui révéler la vérité. Mais sur Korriban, cette information aurait été très dangereuse si elle n’avait pas été cachée. Certainement… De tout ce qu’il avait fait, malgré de nombreux faux pas, il avait tout de même de belles réussites. Avec un sourire, Reylos chassa ces pensées de son esprit. Nulle place pour cela chez un Sith. Toute sa vie n’avait été que violence, mensonge, trahison, meurtre, peur,…

Et soudain… Une forme apparut au loin. En mouvement. Cela n’aurait pas dérangé le Sith le moins du monde, s’il n’avait pas zoomé avec la vision de son casque pour remarquer que c’était un humanoïde. Là encore, il aurait pu passer son chemin sans même prendre le temps de s’arrêter. Le problème était tout autre. L’individu courait bien trop vite pour que cela soit naturel. Pourtant, Reylos ne remarqua rien dans la Force. Un humanoïde ne pouvait courir à cette vitesse, cela était impossible. De plus, le genre d’armure que l’autre portait lui était totalement inconnu, qui pouvait savoir si au final, il n’avait pas été suivi par un des laquais de Nelius ou un autre de ses lieutenants ? Après tout, rien n’était jamais sûr avec cette engeance-là, surtout que la tenue sombre de « l’intrus » prêtait à confusion.  Mieux valait rester sur ses gardes. Il ralentit et rajusta sa tenue, cachant le haut de son casque et son sabre. Oui, le zabrak était sans doute un peu paranoïaque pour le coup, mais il n’avait point d’autre choix actuellement.
Il finit par s’arrêter, à peine essoufflé par sa course. Il aurait pu tracer sa route, mais en voyant la course de l’autre, il avait l’impression qu’il allait droit sur lui, ou sur la colonne de poussière que son vaisseau avait probablement formée en atterrissant. Dans tous les cas, il sentait qu’il devait s’arrêter et s’assurer des intentions de l’inconnu. Debout entre les hauts arbres au pied d’une des montagnes de Targonn, il attendait à présent dans le calme. Sans cacher sa présence dans la Force. Pourquoi le devrait-il, aussi loin de Korriban ou des Jedi ? Ce n’était pas avec cet étranger qu’il ferait montre de sa maitrise de la Force. Normalement, car après tout, rien n'était jamais certain…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]   Mar 6 Aoû - 1:39


    Arsenicia maintenait une allure constante. Les rayons du soleil peinaient à percer le voile que les feuilles formaient au dessus de sa tête, mais grâce aux différentes visions que possédaient son casque, elle voyait parfaitement sa route. En relevant les yeux, elle parvenait, par intermittence, à apercevoir la colonne de fumée précédemment repéré s'élever dans le ciel. Son visage était couvert, mais elle captait toujours les odeurs et les sons. Naturellement, les sens de la Jedi étaient déjà plus sensibles que ceux des Hommes, mais ils se retrouvaient encore amplifiés par la technologie de l'armure... Ainsi, au loin, elle aperçue une silhouette humanoïde se diriger vers elle à grande vitesse. Arsenicia ne pouvait voir de détails, mais elle remarqua sans mal que l'individu qui s'approchait courait bien trop vite pour que cela soit naturel... Il portait également une armure, une toge noire par-dessus et un masque... Il utilisait la Force, sans le moindre doute et sa tenue lui rappelait que trop les Sith... Mais l'extra galactique ne devait pas tirer de conclusion hâtive, aussi elle décida de s'approcher et d'engager la conversation avec cet homme, ou ce qui semblait en être un.

    L'extragalactique s'assura que son sabre laser était dissimulé, précaution qu'elle ne prit pas pour son Gun Of Command qui reposait donc dans son holster, au niveau de la cuisse droite. Celui-ci ne pouvait être dégainé qu'en tirant à la verticale, ainsi quelqu'un qui essaierait de le prendre de force en tirant dessus dans le mauvais angle n'y parviendrait pas, sauf en possédant une force hors du commun. L'inconnu c'était à présent arrêté, aussi Arsenicia commença à ralentir doucement... Même si à présent elle pouvait voir les détails de l'armure, ceux-ci ne lui apprirent absolument rien... La Force, cependant, murmurait un avertissement à l'oreille de la Grande Maîtresse Jedi, qui sentait un petit picotement familier à la base de la nuque. Serrant les poings, elle s'arrêta finalement à quelques mètres de l'inconnu et termina en marchant, se décontractant le plus possible pour afficher une posture passive, chose qui restait difficile engoncé dans cette armure.

    Sa dernière rencontre avec un Sith, un puissant et véritable Sith, remontait à plusieurs années maintenant... C'était une Twi'lek, à l'époque, à la peau rouge et aux tatouages rituels noirs. Une combattante redoutable qui avait failli lui ôter la vie... Ce duel, elle l'avait finalement gagné, mais cela lui avait presque coûté un bras. Au final, Arsenicia s'en était sortit avec le bras droit bariolé de cicatrices et le dos profondément marqué également... L'homme qui lui faisait face sentait la Force obscur à plein nez, mais encore une fois, en Jedi qu'elle était, l'extra galactique n'engagea pas les hostilités. C'était là une différence qui la démarquait des autres membres du Covenant... Bien sûr, en cas de besoin Arsenicia n'hésiterait pas, elle ne tenait pas à revivre les évènements qui avaient, au final, fait d'elle une Grande Maîtresse Jedi ...

    La Jedi s'arrêta à un mètre, gardant ainsi une distance de sécurité qui lui donnerait assez de temps pour réagir en cas de besoin. A présent, elle pouvait détailler l'armure de l'homme et cela ne faisait que lui rappeler de plus en plus celle d'un Sith... Cela plus l'aura obscure qui émanait de lui, elle ne pouvait pas réellement se tromper... Mais la question était que faisait-il ici ? Et aussi qui était-il ? Pour l'heure, il était préférable pour la Jedi que celle-ci garde pour elle son lien avec la Force ainsi que son allégeance... Elle pouvait toujours se faire passer pour un Chasseur de Prime, son armure aiderait à prouver ses dires... Un Chasseur de Prime avec un compte en banque bien garnis, certes.


    « Holà, voyageur. Vous semblez perdu. C'est votre vaisseau que je devine là-bas ? » Dit-elle en désignant du doigt la colonne de fumée qui s'élevait dans le ciel. « Vous avez besoin d'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Targonn] La Force guide-t-elle nos pas ? [Arsenicia Ombrelune]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Autres Planètes-
Sauter vers: