Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mar 25 Juin - 20:55

Après plusieurs mois d'enquêtes acharnées qui n'avaient jusqu'alors rien donné, c'est avec bonne humeur que Nÿx Somens émergea de son lit ce matin. Ses pieds nus touchèrent le sol froid de son vaisseau et c'est avec un bâillement sonore qu'elle s'étira, grognant de plaisir en écoutant chacun de ses os craquer sous l'effort. Elle sortit de sa cabine avec une démarche rappelant une personne sous l'emprise de l'alcool et se fraya un chemin jusqu'à une cafetière improvisée. Une fois le liquide noir dans sa tasse, elle la porta à ses lèvres et se sentit tout de suite mieux. Le goût amer était un bon stimulant pour elle dès le matin, ainsi que la chaleur qui l'irradiait de l'intérieur lorsque le liquide sombre plongeait au fond de son estomac. Passant sa langue sur ses lèvres, elle se trouva un siège et sortit son datapad pour consulter l'Holonet. Elle fronça les sourcils. Chaque jour que la Force faisait, elle avait l'impression que la galaxie s'assombrissait davantage. La guerre, les morts...quand cela prendrait-il fin ? Si fin, il y avait...

Elle soupira et se dirigea vers l'une des cabines de son vaisseau, dans lequel elle vivait depuis quelques années pour raisons pratiques et frappa à la porte. Un grognement retentit.

«  Cheekara, c'est l'heure. Bouge-toi. Il reste des pancakes d'hier. »

Elle n'attendit pas que le Wookie se lève pour se diriger vers la salle de bain de fortune et prendre une douche rapide et froide. Elle n'avait pas encore remis en place le ballon d'eau chaude et devrait se contenter de frissonner pour être propre. Lorsque cela fut fait, elle enfila ses vêtements habituels : couleur noire pour mieux se fondre dans l'obscurité, car c'était ainsi qu'elle aimait opérer. Elle sortit fraîche et revigorée et s'installa aux commandes de l'appareil. Le Wookie se trouvait à la place de copilote, engloutissant une galette sèche et beige. Il la darda d'un regard amical.

« Wyaaaaaa. Ruh ruh »
« Salut, Cheek. Prêt pour l'aventure ? »
« Hnn-rowr yrroonn nng rarr... »
«Je sais. C'est normal de ressentir cela. C'est la première fois que je t'emmène avec moi.  Tout va bien se passer...du moins, je l'espère. »

L'Ombre Jedi mit fit démarrer le vaisseau et décolla quelques instants plus tard. Elle se trouvait actuellement sur Kashyyyk où elle avait récupéré Cheekara qui tenait à partir avec elle, arpenter la galaxie. Malgré ses réticences et ses avertissements, elle n'eut d'autre choix que de céder à la demande du Wookie. Après tout, il était un grand guerrier, un grand chasseur et un peu de compagnie mettrait un peu de lumière et de joie dans sa vie de traqueuse de ténèbres. Il était aussi la personne sur laquelle elle pouvait le plus compter, même s'il ne maîtrisait pas la Force. Un allié de taille dans une lutte sans merci contre le Côté Obscur. Elle eût l'étrange impression de revivre les aventures de Han Solo et Chewbacca -d'autant qu'elle avait le même type de vaisseau : un cargo léger YT-1300 - , à ceci près qu'elle faisait partie du Covenant et ne faisait pas dans la contrebande de marchandises.
Ce qu'elle aimait particulièrement chez ce type de vaisseau, c'est que l'on pouvait facilement le personnaliser en rajoutant diverses pièces détachées que l'on pouvait trouver à prix raisonnables chez de petits revendeurs sur des planètes isolées. C'est ce qui l'avait poussée à acheter celui-ci à moitié prix, ayant fait elle-même la majorité des réparations après s'être renseignée sur le sujet. Cheekara l'avait aidée à plusieurs reprises, les Wookies étant réputés bons bricoleurs, et il n'avait pas dérogé à cette rumeur. Ainsi, elle se voyait affublée d'un vaisseau en bon état, pratique, rapide. Il ne manquait plus que l'eau chaude et ce serait parfait de son point de vue. Elle l'avait nommé « le Purificateur», ce qui lui convenait plutôt bien étant donné qu'elle-même éliminait les Sith et autres manifestations du Côté Obscur.




Elle venait de quitter l'atmosphère de Kashyyyk et entra les coordonnées qu'on lui avait donné. Cap sur Anzat, Bordure Médiane. Selon ses sources, cette planète aurait été régulièrement visitée ces derniers mois et l'odeur du Côté Obscur se serait faite sentir. Une vieille relique y aurait été dissimulée et elle comptait bien la retrouver et la rapporter au Covenant. Elle calcula les données pour entrer en hyperespace pendant que le Wookie rapportait deux tasses de café. Elle ne remarqua la sienne que bien après, concentrée comme elle était sur les commandes de l'appareil. Elle leva la tête et remercia son ami d'un simple signe. Lorsque la planète fut en vue, elle accéléra et pénétra dans l'atmosphère. De l'espace, Anzat ressemblait à un unique caillou, avec quelques rares forêts qui la teintaient d'un vert foncé, se mariant à la couleur des multiples montagnes qu'elle abritait en son sein. L'on disait de terribles choses au sujet des natifs d'Anzat, des histoires à faire froid dans le dos. Nÿx ignorait si ces rumeurs étaient fondées, n'ayant jamais mis les pieds là-bas et si une curieuse sensation prenait vie au fond de son estomac, elle n'en montrait rien, impassible selon ses habitudes.

Ayant consulté son datapad, elle savait que selon les ethnologues, les Anzati vivaient principalement dans les hauteurs des chaînes montagneuses et qu'ils n'en descendaient que rarement. Il y avait manifestement des spatio-ports, mais elle estima qu'il était plus sage et surtout plus prudent de les éviter. Elle opta donc pour un atterrissage en douceur au milieu d'une forêt, noyée dans les brumes. Elle avait un excellent sens de l'orientation et une bonne mémoire, elle ne s'inquiétait pas de ne plus retrouver son appareil, la seule explication dans ce genre de situation étant le vol, pur et simple.

« Prêt pour une longue balade, Cheek ? » lança-t-elle, de bonne humeur.
Le wookie poussa une série de grognements et de cris. Il était certes heureux d'être avec son amie mais il craignait que les choses tournent mal. Elle haussa les épaules et prit ses armes avant de quitter le Purificateur qu'elle verrouilla et tous deux s'en éloignèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Jeu 27 Juin - 3:04

[Pas super ><]


    Coruscant, la planète-ville. Voilà bien des années qu'Arsenicia n'avait pas foulée ce sol, n'avait pas regardé le soleil se coucher entre deux immenses grattes ciels et observer le flot incessant de speeder en tout genre voler ici et là, a une vitesse ahurissante mais toujours de façon ordonné. Le calme d'Ossus n'était plus et l'Ordre Jedi avait retrouvé son Temple sur la Capital du Directoire ... Beaucoup de choses avaient changés en deux mois. Deux mois de guerre... C'était là ce qui donnait à la Grande Maîtresse Jedi une humeur maussade. La guerre, encore et toujours. Elle y avait prit part, bien sûr... En l'occurrence, elle avait conduit les troupes alors encore Confédérée vers les centres stratégiques du commandement ennemi pour les neutraliser, un par un. Sa consoeur, Elena Zeltana, avait également prit part à cette tâche en utilisant sa méditation de combat, offrant ainsi aux troupes du Directoire un avantage non négligeable sur l'ennemi...

    Mais depuis ce jour, tout c'était enchaîné. Les combats, encore et toujours. Elle n'y avait pas vraiment prit part, préférant envoyer des Jedi taillés pour cela, de vrais chef, aider les troupes du Directoire. Non, l'extra galactique méditait énormément, ces derniers temps, à un tel point qu'elle ne dormait plus beaucoup, d'où cet air très fatigué qui ne la quittait plus depuis quelques semaines. Arsenicia avait connue meilleure forme, c'était certain. En plus de cela, elle avait toujours une pensée pour son épouse, pour son presque frère Aerys, pilote dans un escadron du DSU, et pour sa fille, qui aidait au pilotage.

    Mais aujourd'hui, la Force semblait avoir prévue autre chose pour la Grande Maîtresse Jedi, qui eu une vision assez net de l'avenir d'une consoeur Covenant, la sombre et talentueuse Nÿx Somens. L'extra galactique ne connaissait pas personnellement la jeune femme, mais plutôt ses parents, l'un Prophète, l'autre Ombre. Arsenicia était plus proche du père, étant donné que c'était lui le Prophète de la famille... Mais lorsqu'elle était parmi les membres du Covenant, Arsenicia portait souvent son armure, simple mesure de précaution... ainsi, peu connaissait son visage, même là-bas. Contrairement à Célestine ou Elena, l'extragalactique n'avait pas de double identité « officielle ». Pour en revenir à Nÿx, celle-ci devait se rendre sur Anzat, sans le moindre doute, car la vision montrait clairement plusieurs êtres appartenant à ce peuple redoutable, rien de forcément très engageant... Mais peut-être qu'un peu d'action aller lui faire du bien.

    Quittant donc ses quartiers du Temple, elle traversa celui-ci pour se rendre au hangar, où le Galeniël stationnait sous la bonne garde de K9. Sa bure fouettait l'air à chacun de ses pas tandis qu'elle attachait ses cheveux avec une certaine agilité, ceux-ci ayant encore poussé et lui arrivant désormais quasiment aux fesses... Le Galeniël était pareil à lui-même, étincelant et sans la moindre marque de combat malgré sa petite participation à l'attaque de Coruscant... En vérité, c'était Elena qui s'y était trouvée à ce moment, sous occulteur afin de pouvoir utiliser sa méditation de combat dans les meilleures conditions possibles. S'il y avait une chose à quoi Arsenicia tenait, c'était son vaisseau, seul lien avec sa planète natale et surtout, il lui était extrêmement utile ! A peine fut-elle à bord qu'elle ordonnait à son droïde d'entrer les coordonnés d'Anzat... quelques minutes plus tard, le Galeniël passait en hyper espace.

    Pendant le voyage, Arsenicia décida de se retirer dans sa cabine afin de s'y reposer. Les Anzati n'étaient pas spécialement sociable avec les étrangers, mais ils étaient extrêmement dangereux, même pour des Jedi expérimentés, après tout ce n'était pas pour rien que ce peuple formait les meilleurs assassins de la galaxie... La Grande Maîtresse Jedi n'avait jamais eu l'occasion de se frotter à l'un d'entre eux et c'était très bien ainsi ... mais en se rendant sur leur planète d'origine, elle prenait ce risque... Mais si la Force avait prit la peine de l'avertir, c'était qu'elle avait un rôle à jouer là bas. Allongée sur son lit, les mains posées sur son ventre et les paupières closes, l'extra galactique entra dans une stase de Force afin de se reposer un maximum ...

    Le réveille fut long, il lui fallut quelques instants pour émerger des méandres de la Force et reprendre contact avec le monde des vivants... Dans l'intercom, la voix robotique de K9 résonnait, lui indiquant qu'ils arrivaient à destination. Se levant, Arsenicia fut heureuse de se sentir en pleine forme et quitta sa cabine d'un pas rapide. Avant de rejoindre K9, elle devait enfiler son armure... Avec son droïde, ils avaient travaillé sur un système pour l'enfiler plus rapidement... Ainsi, lorsqu'elle arriva dans la soute, elle tapa un code sur un clavier tactile et l'engin se mit en route. Pour sa part, elle ne fit que lever les bras et écarter légèrement les jambes. L'armure était confortable, faite pour épouser parfaitement son corps. Elle lui permettait d'effectuer de véritable prouesse physique sans l'aide de la Force, lui évitant ainsi de se fatiguer. Dans un petit coffre, elle attrape deux sabres lasers ainsi que son Gun Of Command et les accrocha à sa ceinture, puis passa un par-dessus noir. Ainsi vêtue, il n'y avait plus aucune ressemblant avec la Grande Maîtresse Jedi Ombrelune... Tout ce qu'on pouvait deviner, c'était un homme dans une armure, une constatation très inexacte, mais c'était l'effet recherché.

    Le Galeniël, sous occulteur, se posa parmi les brumes d'une forêt. Après avoir sondé les environs, Arsenicia quitta l'abri du vaisseau et s'en éloigna, jetant tout de même un regard dans son dos pour s'assurer que son appareil était toujours invisible... K9 le gardait, certes, mais ce n'était pas de vulgaire humains, vivant sur cette planète. Après une dizaine de minutes de marche dans la brume, qu'elle parvenait à percer grâce aux équipements de son casque, elle sentit une présence dans la Force, puis une seconde. L'une d'elle avait un petit quelque chose de familier, l'extra galactique déduisit donc qu'il s'agissait de Nÿx Somens et décida de faire route sur celle-ci, tout de même sur ses gardes et bien sûr, en dissimulant son lien avec la Force Lumineuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Jeu 27 Juin - 6:14





Cela faisait plusieurs heures que Nÿx Somens et Cheekara arpentaient les bois de la planète Anzat. Il était difficile de voir à plus d'un mètre à cause de la brume sinistre qui entourait nos deux compagnons, mais cela n'était pas pour déplaire à l'Ombre Jedi car de cette façon, ils risquaient moins d'être repérés par d'éventuels prédateurs qui sévissaient probablement dans les environs. Et au vu de l'importance de la mission, mieux valait jouer la carte de la discrétion. Nÿx et le Wookie marchaient côte à côte en silence, se frayant un passage parmi les ronces et les racines des arbres. Ceux-ci avaient l'air extrêmement vieux et leur silhouette tordue se dessinait parmi le brouillard, leur donnant l'apparence de quelques géants maléfiques, sinistres monstres issus des contes pour enfants. Toutefois, l'Ombre ne se laissa pas emporter par son imagination, se focalisant sur l'instant présent, ses sens à l'affût du moindre bruit suspect, en bon agent de la Force qu'elle était. Cheekara était également sur ses gardes et cette escapade lui rappelait un peu les chasses que ses congénères donnaient dans les Terres d'Ombres. Sauf que les créatures de cette planète étaient sans doute bien plus dangereuses et vicieuses que celles que l'on trouvait dans la noirceur des Kashyyyk. Même les oiseaux et autres petits animaux arboricoles semblaient s'être tus. Le faible vent qui murmurait auparavant, sifflant parmi les noirs feuillages une mélodie funeste, avait cessé de chanter. Nÿx n'entendait que le propre battement de son cœur, calme et régulier, ainsi que la mousse qui s'enfonçait sous leurs pieds et le craquement de quelques souches humides lorsqu'ils marchaient dessus. La jeune femme aux cheveux d'ébène n'avait pas sorti ses sabres laser, mais sa lance fabriquée avec la longue dent d'une créature affrontée durant son enfance dans les Terres d'Ombres. Cette arme, bien que moins meurtrière que la lame argentée de ses sabres, garantissait néanmoins leur survie puisqu'elle ne produisait pas les bourdonnements caractéristiques des armes Jedi qui les auraient fait repérés à coup sûr et permettait de se défendre d'une manière plus que convenable. Elle avait été renforcée en phrik au niveau du manche, ce qui lui permettait de résister aux coups des sabres laser si elle devait bloquer l'attaque et Nÿx y avait incorporé un système similaire à celui des vibro-lames, avec un générateur ultrasonique toutefois moins performant que celui utilisé majoritairement dans la galaxie, mais qui se défendait dans les dégâts qu'il infligeait à la chair comme aux objets et aux armures.

Un craquement sonore retenti au-dessus de leurs têtes et Nÿx se jeta à terre par réflexe, lance pointée en direction de la provenance du bruit. Elle posa son index sur ses lèvres lorsque Cheekara croisa son regard et l'invita par un geste vif à se mettre à couvert. Elle fronça les sourcils et ferma les yeux. Elle sentait une présence dans la Force, mais elle ne venait pas d'aussi près. La personne ou la chose qu'elle sentait semblait se trouver loin derrière eux, peut-être deux heures de marche à vue de nez. Mais aucune indication sur ce qui se passait au-dessus, dans les branchages des arbres. Nÿx se redressa avec lenteur et posa ses mains sur le tronc avant d'y coller son oreille. Elle avait l'impression d'entendre battre le cœur de l'arbre et de l'entendre chuchoter. Mais ce ne devait être que son imagination et elle devait en avoir le cœur net. Aussi, elle commença à escalader le conifère avec moult précaution. Lorsqu'elle put se hisser à une branche, elle y demeura deux minutes en silence, les yeux grands ouverts et les oreilles attentives, tentant de dénicher le moindre danger. Finalement, rien ne s'était passé et aucune présence hostile ne s'y trouvait. Mais elle ne devait pas baisser sa garde pour autant car si elle était réputée pour être l'une des plus discrètes de son rang, elle savait que d'autres étaient bien plus doués qu'elle dans cet art.

Elle descendit de l'arbre de la même façon qu'elle y était grimpée, sans faire usage de la Force. Si un utilisateur de cette entité se trouvait à proximité et avait dissimulé son lien avec elle, il pouvait néanmoins la sentir elle, même sans savoir à quelle faction elle appartenait. Or, elle ne connaissait pas l'affiliation de cet individu -si c'en était un- et se doutait encore moins ses intentions. Elle avait fait de même afin de limiter davantage les risques de se faire repérer et focalisait son attention sur la piste qui la conduirait à cette fameuse relique. Elle sentait un lien puissant avec le Côté Obscur à quelques kilomètres d'elle et de Cheekara et n'avait dévié de sa trajectoire que pour prendre un chemin plus difficile encore. En effet, elle fit ce choix en partant du principe que si prédateurs intelligents il y avait, ils penseraient sans doute que des étrangers prendraient une route plus « sûre » aux premiers abords et plus facile à arpenter. Ainsi, lesdits étrangers étaient des proies faciles car prévisibles dans leurs actions. La vie d'Ombre Jedi lui avait appris à se montrer paranoïaque et de privilégier la discrétion par n'importe quel moyen et de n'importe quelle façon.



Les deux protagonistes reprirent leur chemin parmi les fourrés de plus en plus denses et finirent par sortir de la forêt. Devant eux, une grande plaine s'étendait sous leurs yeux, pauvre en végétation en dehors de quelques arbrisseaux sauvages et fragiles. L'Ombre distingua un couple de rongeurs qui batifolaient quelques mètres plus loin mais ne leur prêta pas plus d'attention. Dans son esprit se discernait une voix qui lui chuchotait qu'ils étaient suivis. Elle sentait encore la présence dans la Force qu'elle avait ressenti plus avant, mais ce n'était pas cela qui lui mettait la puce à l'oreille, elle était encore bien trop loin pour que cela vaille la peine de s'en inquiéter pour le moment. D'autant qu'à présent, ils allaient être en terrain découvert ce qui leur conférait un désavantage notable. Les montagnes se dessinaient plus loin, teintée par la lueur orangée d'un soleil sanguin qui avait déjà entamé sa descente et se rapprochait de leur sein. Le ciel avait de splendides couleurs bleu roi et les nuages arboraient une robe incarnadin. Nÿx aimait beaucoup ce mariage de couleurs et lorsque la situation s'y prêtait, elle aimait rêvasser sous de tels cieux, une boisson fumante à la main, nichée parmi de vertes et fraîches herbes, aux bords d'un lac. Elle trouvait ce genre de paysage d'une poésie sans pareille à vous faire vibrer votre personne dans sa totalité.

Cheekara prit soudainement la parole, exposant sa pensée en tentant de « parler » aussi doucement que possible, chose guère aisée pour un Wookie, ces créatures ayant la fâcheuse manie de s'exprimer relativement fort. Selon lui, il était préférable de se trouver un endroit pour dormir quelques heures en alternant les tours de veille. Nÿx n'était pas d'accord, en revanche et optait pour continuer leur mission. Le Wookie grogna de mécontentement et haussa les épaules. Son ventre grognait depuis un moment déjà et il le fit bien comprendre à son amie. L'Ombre soupira.


«  Et où suggères-tu que nous dressions un camp ? Tu vois bien qu'il n'y a aucun abri aux environs ! Et ne me parle pas d'allumer un feu pour faire griller tes saucisses, c'est l'idée la plus stupide que tu aies proposée jusqu'à maintenant. De toute façon, on est déjà repérés, je le sens. Donc se reposer pour mieux se faire égorger : non merci.  J'ai d'autres priorités pour le moment que de penser à mon estomac ou au tien. »

Cheekara poussa un grognement de désappointement mais n'insista plus et se contenta de suivre la Jedi. Ils parcoururent toute la plaine et la nuit levait son voile étoilé. La lueur sélénite baignait les pics d'un halo fantomatique et quelques oiseaux nocturnes entamaient leur traversée haut dans les cieux de velours noir. Nÿx Somens sentait qu'ils se rapprochaient davantage des émanations du Côté Obscur. Selon ses estimations, cela devait se trouver vers les montagnes. Elle n'aimait pas cela. Cela puait le piège à des kilomètres mais elle n'était pas venue sur Anzat pour une promenade touristique. Ils parvinrent au pied des montagnes une heure et demie plus tard et Cheekara s'était contenté de grignoter ses saucisses crues. Nÿx lui en prit également, n'ayant pas mangé de la journée, son estomac réclamait d'être rempli un minimum et il cessa de manifester son mécontentement lorsqu'elle ingurgita les premières bouchées.


«  Bon, à présent il va nous falloir redoubler de prudence, mon ami. J'ignore sur quoi nous allons tomber mais mets-toi dans le crâne que c'est vicieux, malsain et que si tu trouves un objet étrange en premier, tu ne dois le toucher sous aucun prétexte.  Je te connais assez pour savoir que ton intérêt pour ton estomac n'a d'égal que ton besoin de toucher tout ce qui se trouve à ta portée... »


Cheekara encaissa la pique sans broncher et se contenta d'acquiescer. Nÿx s'en voudrait énormément s'il arrivait quelque chose au Wookie. Il était son meilleur ami et l'un des seuls sur qui elle pouvait compter. Même s'ils étaient de races différentes, cela ne l'empêchait pas de le considérer comme son frère. Sauf qu'il était manifestement le plus velu de sa famille, comme le faisait remarquer sa mère avec amusement. Même si elle se faisait vieille et qu'elle en avait vu de toutes les couleurs au cours de sa vie, sa génitrice ne manquait jamais de lancer une boutade pour amuser la galerie et détendre l'atmosphère. C'était ce qu'elle aimait le plus chez elle et chaque seconde avec elle était un baume pour le cœur. Elle était cependant moins proche de son père, le voyant trop peu à son goût. Ce n'était pas avec lui qu'elle risquait de partir en mission et doutait que cela soit aussi prenant qu'avec sa mère. Comme cette fois où...

« HUUUAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRGGGGGGG !!!!! »


Nÿx manqua de faire une attaque cardiaque lorsque Cheekara poussa ce hurlement à réveiller une légion de morts et qui aurait été capable de rendre sourde une personne qui l'était déjà. Une silhouette se dessinait derrière lui, armée de deux lames incurvées et prête à ôter la vie de son ami.


« CHEEKARA ! BOUGE ! » Hurla-t-elle en jetant sa lance en direction du Wookie.

Le projectile atteint son but et se ficha dans l'abdomen de l'agresseur non identifié qui poussa un cri strident, faisant écho dans les montagnes. Nÿx n'eût pas le temps de demander au Wookie comment il se portait qu'elle fut éjectée violemment au sol. D'un regard, elle constata que Cheekara était aux prises avec deux autres silhouettes et se battait vaillamment. Elle eût tout juste le temps de retenir les poignets de son agresseur avant qu'il ne la décapite de ses deux lames. Avec sa jambe libre, elle réussit à le frapper avec force dans l'entrejambe. Manifestement, son attaquant n'était pas une femme, elle en était sûre à présent. Elle se redressa promptement et exerça une poussée de Force sur les adversaires de Cheekara, les projetant plusieurs mètres plus loin.



« DOS À DOS ! »



Elle et le Wookie se regroupèrent ainsi et après avoir récupéré sa lance qu'elle rangea, elle dégaina ses deux sabres et les activa, générant deux lames argentées tirant sur le blanc. Elle ne se souciait plus de discrétion à présent, puisqu'un groupe de créatures humanoïdes se dirigeait vers eux. Ils se déplaçaient avec une étonnante rapidité et le combat qui s'en suivit ne dura pas longtemps puisque ce fut le trou noir. Peu avant de perdre connaissance, elle vit que ses agresseurs avaient assommé le Wookie et l'attachait solidement. Elle constata que l'on faisait de même avec elle et qu'on l'embarquait par-dessus une épaule. La dernière vision qu'elle eût avant de sombrer fut les cinq cadavres de ses ennemis et l'un de ses sabres laser qui s'en alla rouler en direction d'un amas de pierres. L'autre en revanche lui avait été pris tout comme sa lance et le reste de ses affaires. Seule la Force pourrait lui venir en aide, à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Jeu 27 Juin - 17:39

    Cette forêt n’avait rien de rassurante, bien au contraire. Ses arbres étaient vieux, mort pour beaucoup, noircit et biscornu, comme les monstres des livres pour enfant. Cet endroit donnerait la chair de poule à n’importe qu’elle personne un peu froussarde de nature, mais pour ce qui était d’Arsenicia, ça allait. Dire qu’elle se sentait parfaitement à l’aise serait mentir, mais elle n’avait pas peur pour autant, elle était simplement sur ses gardes… plus que d’habitude. Par change, elle avait un avantage sur de potentiels assaillants : Elle voyait très bien, et grâce à la Force, elle ne pouvait pas réellement être surprise …

    Cela faisait surement plus d’une heure qu’elle marchait, aussi silencieuse que possible. Arsenicia pratiquait le même chemin que Nÿx, par endroit elle parvenait même à voir ses traces de pas, ainsi que de biens plus grands, son ami Wookies en déduisit la Jedi. Mais l’extragalactique était plus grande et, surtout, plus large à cause de l’armure, il lui arrivait donc de faire craquer une branche de trop … Son avancée était donc plus lente qu’elle l’aurait voulu, étant donnée qu’elle s’arrêtait quelques secondes assez souvent afin d’écouter la nature environnante.

    Après encore une heure de marche dans le brouillard et les fourrés de la forêt, Arsenicia tomba directement sur une vaste plaine à la végétation désolante. Un terrain parfaitement découvert, immense et dangereux… Grâce à son armure, elle parvenait plus ou moins à distinguer deux formes humanoïdes, au loin… L’une était très grande, surement plus grande qu’elle-même, et l’autre plus petite… Nÿx et son ami Wookie, dont elle ne se rappelait pas le nom, sans le moindre doute. La Grande Maîtresse Jedi ne perdit pas de temps et se mit en route, marchant désormais bien plus vite étant donné qu’il n’y avait plus d’obstacle sur son chemin. Au loin, elle sentait, de plus en plus forte, la présence du Côté Obscur de la Force… Tandis que les oiseaux volaient haut au dessus d’elle, Arsenicia utilisa les fonctions de l’armure pour booster sa vitesse de course et rattraper l’Ombre Jedi et son compagnon … Néanmoins, proche du but, elle sentit une présence, rien à voir avec des Jedi ou même des Sith… Des Anzatis ? La Prophète se mit à couvert, les oreilles et les yeux grands ouverts, et écouta… Quelques bruits de lutte lui parvinrent, le vrombissement d’une lame de sabre laser ainsi que sa lueur argenté, le grognement d’un Wookie puis … plus rien, le silence total, morbide, annonciateur de mort. Mais non, elle parvenait encore à sentir le lieu de Nÿx avec la Force, mais celle-ci ne répondait pas à ses appels mentaux… Assommée, elle devait l’être, sans doute.

    Quand elle n’entendit plus rien, si ce n’est les bruits de la nature, Arsenicia quitta le couvert de l’immense pierre ou elle avait trouvé refuge et s’avança doucement vers le lieu du combat. Presque aussitôt, son regard fut attiré par un objet brillant sur le sol, à demi caché par des feuilles mortes. Elle récupéra donc l’objet et se rendit aussitôt compte qu’il s’agissait de l’un des sabres lasers de Nÿx Somens, elle l’avait sans doutes perdu pendant l’affrontement … L’extra galactique l’accrocha donc à sa ceinture, avec les siens et son Gun Of Command, puis examina le reste de la scène… cinq corps gisaient là, inanimé, tandis que d’autres traces de pas s’éloignaient. L’un des humanoïdes creusait un peu plus la terre que ses congénères à chaque pas, il devait porter une charge assez lourde… Nÿx, peut-être. Arsenicia s’assura qu’ils étaient tous mort avant de suivre les traces des survivants, à une distance assez raisonnable…

    La Prophète et Grand Maître suivit donc leur piste pendant un long moment, les minutes s’écoulaient inlassablement et jamais ils ne s’arrêtaient… Pire encore, le chemin qu’ils empruntait grimpé dans la montagne... Cela n’augurait rien de bon, mais au moins, elle se rapprochait encore et toujours de la source du Côté Obscur… Peut être que ces Anzati avaient un quelconque rôle, là bas. Après encore une bonne heure de marche, elle remarqua que les traces de pas commençaient à créer des trainés dans le sol, la fatigue gagnait peu à peu les assassins … Tant mieux, Arsenicia allait peut être avoir l’occasion de tirer Nÿx et le Wookie du pétrin. Mais avant tout, elle devait trouver un endroit susceptible de lui offrir une vue parfaitement dégagé sur le campement ennemi …

    L’extra galactique trouva cet endroit assez facilement, une corniche surplombant le campement. L’accès à ce perchoir était assez périlleux il fallait escalader la paroi de pierre puis marcher en biais pour finalement posé le pied sur la corniche, qui était suffisamment large pour une seule personne. Allongée sur le ventre, elle se servait une fois de plus de son casque et de ses fonctionnalités pour observer à la jumelle le campement… Les prisonniers se trouvaient dans une tente en peau, un Anzati montait la garde tandis que les deux autres survivants dormaient. Bien … Elle allait tenter de sauver d’abord Nÿx et le Wookie… Malgré tout ses pouvoirs, Arsenicia ne préférait pas combattre trois Anzati seule, simple mesure de précaution.

    Sans utiliser la Force, l’extra galactique quitta son perchoir et s’approcha du campement… à la faveur de la nuit et aussi discrète que possible, elle se glissa dans la tente où se trouvait les prisonnier. Ceux-ci étaient encore dans les vapes et elle en profita pour défaire leurs liens. A peine détaché, elle sentit le regard de Nÿx sur elle et vint placer son doigt sur ses lèvres… ou l’endroit où elles se trouvaient sur le casque. Arsenicia allait très rarement sur le vaisseau destinait au Covenant, aussi elle ne s’avait pas si l’Ombre Jedi l’avait déjà vu … Arsenicia espérait donc qu’elle ne tenterait rien contre elle, même si elle venait tout juste de la libérer ainsi que son compagnon. L’extragalactique décrocha ensuite le sabre laser qu’elle avait trouvé et le lui donna, puis indiqua de manière tout à fait silencieuse le nombre d’ennemi se trouvant au dehors, à savoir trois, dont deux qui dormaient…  La Grande Maîtresse Jedi prit également ses sabres lasers et se prépara à sortir, tournant le dos aux deux anciens prisonniers.

    Elle plongea hors de la tente avec une rapidité époustouflante et, arme sortie, parvint à embrocher l’Anzat qui était de garde sans qu’il ait le temps de répliquer. Néanmoins, les deux autres se levèrent aussitôt, armes sorties et s’avancèrent vers la Grand Maître Jedi, qui leva ses deux sabres lasers aux lames orangés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Jeu 27 Juin - 20:51




Les Anzati que Nÿx n'avait pu éliminer les emmenèrent peu après s'être occupés d'eux. Ils gravirent la montagne en file indienne, souples comme des cabris, malgré les charges qu'ils portaient à plusieurs. Autant Nÿx pouvait être portée sans difficulté, autant il en allait tout autrement pour son ami Cheekara qui dépassait la centaine de kilogrammes. Sans compte que sa taille imposante le rendait relativement difficile à manipuler.
Cependant, ils étaient encore cinq et pouvaient se relayer chacun leur tour pour disposer du grand Wookie. L'un d'entre eux portait la lance de l'Ombre Jedi, son deuxième sabre laser, son comlink et le reste de ses affaires. Arrivés au sommet, un canyon s'offrait sous leurs yeux. Un point d'eau s'y trouvait et tout autour, les Anzati avaient dressé un campement. Les agresseurs descendirent et pénétrèrent dans la troisième tente de la deuxième rangée avec nos deux compagnons. Ils jetèrent ceux-ci comme des sacs de pomme de terre et entreprirent de les attacher solidement après un pilier, l'un d'eux gardant les prisonniers et veillant sur eux jusqu'à l'extraction de « la soupe », qui pour eux signifiait aspirer leur cerveau, et plus particulièrement celui de Nÿx qui paraissait avoir un goût excellent en raison de sa connexion avec la Force. C'était un met de choix pour les Anzati qui s'en régalait d'avance. Mais pour l'heure, certains avaient besoin de sommeil et s'en allèrent sombrer dans les bras de Morphée. Nÿx ouvrit les yeux à ce moment et, bien que sonnée, elle tenta d'analyser la situation. Cheekara était à ses côtés, encore inconscient, mais bien vivant. Elle n'avait plus ses armes et ignorait où elles pouvaient bien se trouver pour le moment. La tente sous laquelle ils se trouvaient était circulaire et de couleur sombre, assez grande et faiblement éclairée par endroits. Un pilier central soutenait l'abri et des matelas improvisés se trouvaient disposés l'un à côté de l'autre.  Personne à l'intérieur mais elle discerna la silhouette d'un Anzati à l'extérieur, droit comme un i.

Un frottement retentit derrière elle et lorsqu'elle tourna la tête, un homme de grande taille en armure venait de pénétrer par un interstice de la tente et s'avançait vers elle. Elle tenta de se débattre mais il s'approcha d'elle et mis un doigt au niveau de ses lèvres dissimulées par le casque. L'Ombre ferma la bouche et le laissa faire lorsqu'il entreprit de la délivrer de ses entraves et fit de même avec le Wookie. Par signes, il lui indiqua le nombre de personnes se trouvant dehors et décrocha un objet de sa ceinture, le tendant à Nÿx. Elle reconnut là l'un de ses sabres laser, sans doute celui qu'elle avait perdu en cours de route. Quelqu'un ayant de mauvaises intentions ne l'aurait pas délivrée et lui aurait encore moins rendu son arme. Sauf si cette personne voulait rassurer l'Ombre et tenter de l'amadouer. Elle le remercia d'un signe de tête sans un mot et se releva. Si cet homme voulait l'aider à combattre les Anzati, elle en profiterait. Mais ensuite elle s'occuperait de le neutraliser et de l'interroger sur son identité et ses intentions. De sa réponse son sort dépendrait mais la priorité était avant tout de s'échapper et Nÿx lui emboita le pas lorsqu'il sortit hors de la tente. Elle nota cependant qu'il était armé de sabre lasers, elle devrait redoubler de prudence avec lui.  

Les Anzati se réveillèrent soudainement et se ruèrent sur eux derechef. Ils étaient armés avec des lames en phrik ce qui compliquait quelque peu les choses, d'autant qu'ils étaient très rapides dans leurs mouvements. Nÿx se tenait à bonne distance de l'homme aux sabres et affrontait ses ennemis avec fougue. En effet, d'autres Anzati émergeaient des tentes et rappliquaient dans leur direction, la mine revêche et leurs regards étincelants de mauvaises intentions. Cheekara poussa un hurlement sauvage destiné à les dissuader de s'approcher de lui, mais ce n'était pas nécessaire : ils ne s'en souciaient pas et continuaient d'avancer. Nÿx se servit à maintes reprises de la Force pour accroître ses capacités de combat et créer des illusions pour mieux déboussoler ses ennemis. Elle sentait également qu'à quelques mètres, le Côté Obscur irradiait de sa puanteur malsaine si caractéristique. Ce qu'elle cherchait se trouvait ici, il n'y avait pas l'ombre d'un doute.

Elle remarqua que l'un des opposants portait son deuxième sabre laser. Elle tendit la main et lorsque son arme vint s'y nicher, elle l'activa également. Elle entama alors une danse mortelle, faisant tournoyer ses deux lames. Elle trancha à la verticale l'Anzati qui eut le malheur de se jeter sur elle au même moment, para la lame vicieuse qui aurait pu glisser le long de sa colonne en rabattant son sabre derrière son dos. Elle fit volte-face et décapita celui qui se trouvait derrière elle. Cheekara avait sorti ses lames Rykk et faisait fureur avec. L'homme aux sabres orangés se battait remarquablement bien également. Nÿx poussa un grognement lorsqu'elle tomba à terre après que l'un de ses adversaires lui ai fait perdre l'équilibre en la balayant avec le manche de sa lance. Deux autres la plaquèrent derechef et l'un monta sur son corps, son visage extrêmement près du sien, leurs nez se touchant. Il ouvrit la bouche et deux étranges appendices tubulaires en sortirent et se dirigèrent vers les narines de l'Ombre Jedi. Celle-ci ne se laissa pas faire et au prix d'un grand effort de souplesse, parvint à planter violemment ses dents dans l'un d'eux. L'Anzat qui avait tenté de violer ses narines poussa un cri de douleur suivit d'un second lorsque Cheekara intervint pour lui planter un poignard dans le dos. Nÿx en profita pour le repousser avec ses jambes tandis que l'homme décapitait l'un de ceux qui la maintenaient à terre. L'Ombre se redressa et asséna sur le dernier un coup mortel en diagonale avec ses deux sabres. Sur le corps de l'Anzati une croix due à la brûlure des sabres apparut et il tomba en morceaux. Le combat à présent terminé, l'Ombre Jedi se tourna vers l'homme en armure complète, pointant ses sabres dans sa direction. Cheekara l'imita, poussant des grognements menaçants.


«  Bien, maintenant que nous avons pu évaluer nos capacités au sabre, passons aux choses sérieuses : qui es-tu et pourquoi es-tu là ? » l'interrogea-t-elle d'un ton méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Sam 29 Juin - 0:52

    Le corps de l’Anzati ne touchait même pas le sol lorsque d’autres survinrent, armés jusqu’aux dents et près à en découdre. Ils avaient au fond de leur regard, cette lueur si caractéristique, celle qui ne voulait dire qu’une chose : « Vous allez mourir ». La Jedi fronça les sourcils sous son armure, mais sa posture demeura ferme, elle n’avait pas peur d’eux, ou c’était ce qu’elle voulait leur faire croire. Dans un vrombissement caractéristique, elle activa ses deux sabres lasers dont la lueur orangés vint éclairer la végétation alentour. Après cela, se fut une danse mortelle. Arsenicia possédait une certaine agilité en combat au sabre et un savoir assez poussé sur les différentes formes de combats aux sabres lasers, l’âge et l’envie de s’avoir obligeant. Cette armure était très maniable, pas du tout encombrante, aussi elle ne ressentait pas de réel gêne en maniant ses armes. La seule chose qui pouvait la déranger était le fait qu’elle utilisait les sabres lasers d’un autre et non les siens, qui étaient parfaitement adapté à sa façon de combattre… Dans un coin de son esprit, elle nota qu’il serait bon d’en fabriquer de nouveau pour aller avec l’armure. A côté d’elle, Nÿx ne semblait pas avoir vraiment besoin d’aide, elle se battait avec fougue et dextérité, un peu comme Arsenicia en temps normal, lorsqu’elle utilisait son double sabre laser.

    Soudainement, la Prophète chuta sur le ventre. Il lui fallut quelques longues secondes pour se rendre compte qu’un Anzati avait réussit à passer sa garde et la surprendre par derrière jusqu’à lui faire perdre son équilibre. Sonné, elle ne fit d’abord rien, puis tenta de bouger, son succès alors que l’ennemi tenter de lui ôter son casque… Fermant les yeux et soufflant un bon coup, elle calma son rythme cardiaque et retrouva son calme, puis appela la Force à l’aide et parvint, sans un seul mouvement, à projeter son assaillant loin derrière. Elle ne vit pas sa chute, mais entendit cependant à merveille le son que ses os produisirent au contact brutal avec la pierre. Rapidement, elle fut de nouveau sur pied et attira ses armes à elle, celles-ci ayant glissées un peu plus loin lors de sa chute. Vive, elle leva la jambe et donna un magnifique coup de pied retourné dans l’estomac d’un Anzati, utilisant un mouvement caractéristique du Teräs Käsi. Il ne se releva pas, les cottes enfoncés et probablement à l’agonie. Sa lame, ardente et meurtrière, transperça l’abdomen d’un dernier Anzati avant de se désactiver. Le corps, percé d’un trou encore fumant, tomba mollement dans le feu, amplifiant aussitôt les flammes. Celles-ci éclairaient l’armure, donnant à la Grande Maîtresse Jedi une allure encore plus menaçante, néanmoins elle ne fit aucun geste lorsque Nÿx pointa ses sabres dans sa direction.

    Pendant plusieurs secondes, Arsenicia demeura silencieuse, jaugeant l’Ombre Jedi, avant de lever doucement les mains en l’air, à hauteur des épaules, et de s’approcher. Lorsqu’un seul mètre les sépara, la Jedi s’arrêta, les mains toujours levées en signe de bonne foie. L’extra galactique devait bien choisir ses mots, à présent, car Somens n’hésiterait surement pas à la transpercer de ses sabres lasers au moindre signe suspect… Mais la Force serait peut être avec elle et soufflerait à l’Ombre que l’être en armure qui se trouvait là n’était pas une menace.


    « Tu es Nÿx Somens, mais tu es née en tant que Khali Tanoshi. Tu pensais tes parents mort jusqu’à récemment, mais ils sont en vérité Prophète et Ombre du Covenant. Tu as étais élevé sur Kashyyyk et tu as rejoins le Covenant en donnant la mort à un guerrier Sith du nom de Darth Venum. Ton maître fut Ned Lovecraft. Tu n’as rien à craindre de moi, car je fais aussi partit du Covenant, et seul un membre haut placé de notre organisation peut connaître ces informations. Ecoute la Force, tu sais que je dis la vérité. » termina-telle en baissant les mains.

    Un étrange grognement retentit alors et des fourrés sortie un Anzati. En piteuse état, certes, mais bien vivant… S’il avait entendu ce qu’Arsenicia venait de dire, c’était très mauvais, mais en même temps peut être que sa survie allait être utile. Tirant son Gun Of Command de son holster, elle pointa l’arme Hapienne vers le suceur de cerveaux. N’hésitant qu’une fraction de seconde, l’extra galactique fit feu, réduisant à néant la volonté de l’humanoïde, qui tomba à genoux. Cette arme ne courait pas la galaxie et coutait une petite fortune sur le marché noir, mais fort heureusement Arsenicia n’avait pas eu à débourser le moindre crédit, puisqu’il s’agissait de son cadeau de mariage de la part d’Anaïs Shi’Sima, la sœur de Sarisa… un cadeau vraiment utile, car même le plus puissant des Seigneur Sith ne pouvait résister au Gun Of Command. Sans un mot, la Jedi rangea son arme et saisit le bras de l’Anzat, qui n’émit aucune protestation, et le traina près du feu pour voir son visage.

    « Pourquoi toi et les tiens avez attaqué cette jeune femme et son compagnon wookie ? Que gardez vous et pour qui travaillez vous ? »

    Incapable de ne pas répondre à celle qui était désormais sa maîtresse, l’Anzati s’empressa de lui donner satisfaction …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mer 3 Juil - 3:14

Qui était cet homme en armure ? Nÿx n'allait pas tarder à le savoir, du moins elle l'espérait. D'aucuns préféraient trancher dans la chair et poser les questions ensuite. L'Ombre Jedi n'était pas de ceux-là mais si l'homme manifestait le moindre signe agressif à son égard, elle n'hésiterait pas une seule seconde à l'abattre. Celui-ci fit d'ailleurs mine de s'approcher en douceur en levant les bras et la Jedi le laissa faire, se tenant toujours sur ses gardes et ne le quittant pas de ses yeux bleus électriques. Il se mit alors à prendre la parole et la surprise pouvait se lire sur le visage de la jeune femme à chaque mot qu'il prononçait.

« Tu es Nÿx Somens, mais tu es née en tant que Khali Tanoshi. Tu pensais tes parents morts jusqu’à récemment, mais ils sont en vérité Prophète et Ombre du Covenant. Tu as été élevée sur Kashyyyk et tu as rejoins le Covenant en donnant la mort à un guerrier Sith du nom de Darth Venum. Ton maître fut Ned Lovecraft. Tu n’as rien à craindre de moi, car je fais aussi partit du Covenant, et seul un membre haut placé de notre organisation peut connaître ces informations. Ecoute la Force, tu sais que je dis la vérité. »

Nÿx prit une profonde inspiration. Cet inconnu avait raison : personne d'autre que les membres du Covenant ne pouvaient avoir accès à son histoire, à ses relations. D'autant qu'elle avait modifié son apparence physique grâce aux merveilles de la chirurgie. Elle était méconnaissable, si ce n'était par ses yeux si étranges et pénétrants. Toutefois, elle n'abaissa pas sa garde pour autant et prit la parole à son tour :

« Tu sembles connaître certaines choses de moi, je te l'accorde. En revanche, moi je ne sais pas qui tu es. Enlève-donc ce casque, il révélera sans doute un visage familier. Donne-moi ton nom également ainsi que certaines informations sur toi (comment es-tu entré au Covenant? Quel est ton rôle en son sein? Qui dirige le Covenant? Où siège-t-il?) et seulement alors, j'abaisserai mes sabres. »


Certes, elle avait écouté la Force et celle-ci lui murmurait de sa douce voix que la personne en face d'elle n'était pas son ennemie. Cependant, on pouvait la moduler et créer des illusions visuelles et sensitives, or, Nÿx Somens était d'un naturel extrêmement méfiant et préférait donc savoir à qui elle avait à faire. Mais elle n'obtint pas la réponse tout de suite car un grognement avait retenti derrière le buisson et un Anzati en était sorti, prêt à en découdre malgré l'état dans lequel il se trouvait -guère en forme, c'était le moins que l'on pouvait en dire-. L'homme en armure s'avança vers lui et sorti une arme étrange de sa ceinture que Nÿx ne reconnut pas tout de suite. Puis un éclair lui traversa l'esprit : un Gun of Command. Cette arme, originaire de la planète Hapès, était extrêmement dangereuse car elle générait des ondes qui traversaient l'esprit de leur cible, la déstabilisant grandement. Une fois touchée, celle-ci obéissait au doigt et à l'œil de quiconque prenait la parole à son encontre. C'était une arme rarissime et qui coûtait extrêmement cher si l'on avait la chance de pouvoir se la procurer. Nÿx, bien que n'ayant fait aucune remarque, ne pouvait s'empêcher de se demander où cet homme avait bien pu obtenir une telle arme... Celui-ci ramena l'Anzati déboussolé près du feu et l'interrogea sur la nature des activités de ses compagnons. Et c'est avec l'innocence d'un enfant que la créature répondit docilement aux questions qu'on lui posait, dans un basic parfait. Il pointa Nÿx d'un long doigt blanchâtre et osseux :

« Elle nous traquait. Elle se dirigeait vers nous. Elle a un lien fort avec la Force et c'est ce genre de proies que nous aimons par-dessus tout. Le cerveau des Sith et des Jedi est si délicieux...C'est pour ça que nous l'avons embarquée avec ce Wookie...  Mais nous ne travaillons pour personne, nous sommes revenus ici après avoir absorbé le cerveau d'un Sith et...»

« Et où est la relique Sith ? » Le coupa Nÿx en le regardant sévèrement.
« Là-bas... » répondit-il en pointant son index vers une tente, plus loin.



Nÿx releva la tête et regarda dans la direction qu'il indiquait. Elle fit un signe de tête à Cheekara qui après avoir poussé un grognement, lui emboita le pas sans plus tarder. Dans sa course, les pans de son manteau lui battaient contre ses bottes en un rythme régulier. À mesure qu'elle se rapprochait, elle sentait l'odeur oppressante du Côté Obscur qui s'insinuait dans ses entrailles. N'y prêtant pas attention, elle fit glisser avec prudence la toile de la tente et pénétra à l'intérieur. Elle activa l'un de ses sabres laser pour faire un peu de lumière et se laissa guider par la Force pour retrouver l'objet qu'elle cherchait. Elle se dirigea au fond de la tente et souleva un tas de draps et tissus divers pour y trouver un coffre. Nÿx le sentait presque vibrer d'énergie négatives tant il paraissait obscur. Avec précaution, elle s'accroupit pour observer le coffre, tenant toujours son sabre laser à lame blanche en main. Elle passa son autre membre au-dessus du coffre, paume tendue pour mieux ressentir les énergies ténébreuses qui se diffusaient tout autour de lui. Elle eût un petit rire et se tourna vers Cheekara avec un sourire.

« Cheekara, mon ami, je crois bien que notre chère Célestine sera ravie de notre petite trouvaille. C'est mauvais à deux-cent pour cent. Personnellement, je lui laisserai le soin de l'ouvrir, c'est plus prudent. Je ne prendrai pas ce truc à mains nues, même si c'est un coffre. Allez, on l'embarque. »

Nÿx tendit son sabre à Cheekara et sortit des gants de sa poche qu'elle mit aussitôt. Puis, elle enleva son manteau de cuir noir et en enveloppa le coffre avec précaution. Lorsqu'elle fut certaine de ne pas entrer directement en contact avec celui-ci, elle le prit sous son bras et récupéra son sabre qu'elle désactiva puis sortit de la tente avec Cheekara. L'homme se tenait à l'entrée et ne l'avait pas suivie davantage. Elle se tourna vers lui et lui adressa une nouvelle fois la parole.

« Je crois qu'il y a des questions auxquelles tu n'as pas répondu puisque nous avons été interrompus. Il me semble que c'est le moment de blablater un peu... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mer 3 Juil - 4:49


    L’heure n’était pas encore aux réponses venant d’Arsenicia, l’Anzati offrait pour l’instant une merveilleuse distraction. Grâce au Gun Of Command, il sa volonté avait été annihilé sans le moindre effort et, docilement, tel un chien, il répondit aux questions que l’extra galactique lui avait posées d’une voix sèche. Ainsi, les deux femmes et le wookie apprirent que ces Anzati ne travaillaient pour personne, aucun Sith à l’horizon apparemment… ils avaient juste aspiré le cerveau de l’un d’eux, ce qui expliquait pourquoi ils s’en étaient si violement prit à Nÿx et Cheekara.
    Coupant court à la conversation, l’Ombre Jedi demanda où se trouvait la relique. Mollement, l’humanoïde leva son bras et pointa une tente de l’index. La Prophète emboita donc le pas à l’Ombre, sans un mot, et demeura à l’extérieur de la tente tandis que la jeune femme s’engouffrait dedans. Arsenicia sentait parfaitement les émanations du côté obscur, quelqu’un de non entrainait aurait été tout bonnement pervertit ... c’est ce qui était surement en partit arrivé aux Anzati, d’ailleurs. Elle entendit la conversation de l’Ombre avec son compagnon à poil. Il était vrai que Celestine serait satisfaite, mais de là a les féliciter… il y avait encore beaucoup d’artefact et cette menace dans l’ombre… la Kuat de Kuat aurait autre chose à faire que féliciter qui que ce soit… Cela fit également penser à Arsenicia qu’elle devait impérativement savoir où en était l’ancienne Grande Maîtresse avec sa… descendance, un sujet sensible pour la Grande Prophétesse du Covenant qui répugnait plus que de tout de devoir devenir mère.

    Dehors, l’extra galactique de put voir l’objet, celui-ci étant emmitouflé dans le manteau de l’Ombre, mais elle savait à quoi s’en tenir et ne demanda pas à le voir. Au contraire, elle demeura immobile, attendant que Nÿx revienne à la charge, ce qu’elle fit sans surprise alors qu’une minute ne c’était même pas écoulée… Alors, l’armure se mit à bouger, elle passa à côté de la Jedi sans rien dire et s’approcha du feu, où gisait toujours l’Anzati, qui regardait les flammes sans réellement les voir. Sans pitié, Arsenicia lui brisa la nuque et laissa le corps retomber dans l’herbe humide, les yeux grands ouverts. Dans sa tête, elle récita tout de mêmes une petites prière à la Force dans sa langue natale, c’était la moindre des choses même pour un assassin. Enfin, elle se tourna vers Nÿx et, une fois de plus, pesa ses mots, elle ne devait pas se trahir temps que les deux femmes ne se trouvaient pas dans un espace contrôlait et sur, tel que le Galeniël.


    « Ces informations sont sensibles, je ne peux parler ici. Si je porte cette armure c’est bien pour ne pas être reconnu dans un milieu non contrôlé comme cet endroit. Suis-moi à bord de mon vaisseau et tu sauras tout. Si tu choisis de ne pas me suivre, alors nous repartirons chacun de notre côté. »

    Coupant les hauts parleurs de son casque, Arsenicia contacta K9 et lui demanda de venir. L’échange ne fut pas audible pour Nÿx, mais à la position que prit la Jedi, celle-ci put se douter de ce qu’elle faisait. Le Galeniël demeura sous occulteur, mais sa présence se fit bien sentir car il déplaçait une masse assez importante de vent. Néanmoins, pour prouver sa bonne fois à Nÿx, l’extra galactique prit une poignée de terre et la jeta sur le vaisseau, dont le camouflage ondula à l’impact, révélant sa présence. Ensuite, sans un mot, la Grande Maîtresse Jedi pénétra à l’intérieur, retirant son casque quelques secondes avant de disparaitre à la vue de l’Ombre, lui dévoilant seulement une crinière brune avec quelques sombres reflets peu visibles. A l’intérieur, elle se dirigea vers la soute pour ôter son armure et sentit clairement la présence de l’humaine la suivre à bord. K9 avait ordre de se poser près du vaisseau de l’Ombre afin de lui faciliter le trajet de retour.

    Tandis qu’elle ôtait l’armure, Arsenicia sentit le regard de son invitée dans son dos avec, sans le moindre doute, Cheekara non loin de là. Elle voyait toujours son dos alors que la Grande Maîtresse Jedi déposait son Gun of Command dans le coffre, avec les sabres lasers. Sous l’armure elle portait une combinaison bleutée qui épousait parfaitement ses formes généreuses et offrait une seconde couche de protection. Enfin, l’extra galactique se retourna et dévoila son identité à Nÿx, sans un sourire, son regard azuré plongé dans le sien.


    « Cela faisait bien longtemps, Nÿx. La dernière fois que tu m’as vu sous mon vrai visage, tu étais bien plus jeune, aussi laisse moi te rappeler qui je suis… Arsenicia Ombrelune, Grand Maître de l’Ordre Jedi et Maitre Prophète du Premier Cercle de Surveillance du Covenant. La personne qui m’apprit à contrôler mon don de Divination fut également le maître de cette chère Celestine, pour reprendre ton expression, mon rôle tu le connais donc. Qui dirige le Covenant ? Celestine Kuat, bien sûr. Où siège t-il ? Principalement dans une frégate spécialement construite par les chantiers Navals de Kuat sous l’ordre de Celestine… Tu à d’autres questions, à présent ? Ou suis-je hors de danger ? »

    Ironie, bien sûr. A la moindre attaque, Arsenicia s’en serait sortie sans trop de problème, sans le moindre doute. Elle ne voulait pas particulièrement se montrer froide, mais si Nÿx avait prit la peine de sonder la Force comme il faut, elle n’aurait jamais eu besoin de poser toutes ces questions, car la Force savait, elle, et aurait appuyée les dires de l’extra galactique… Pour un Jedi il est facile de démêler le vrai du faux … sauf quand les talents en matière de maniement de la Force laisse à désirer, bien sûr, ce qui était peut être le cas de l’humaine, après tout, ou celle-ci négligeait son entrainement.

    « Tu devrais écouter davantage la Force, cela nous aurez fait gagner du temps. Néanmoins tu m’as suivi à bord sans poser de question, je dois t’accorder cela. Aller, suis moi.»

    Passant à côté d’elle, la Prophète invita la jeune femme et le wookie à la suivre jusqu’à une pièce bien plus confortable située à l’avant du vaisseau. Dans un coin, une cuisine, dans l’autre, un salon pourvue du canapé le plus confortable de la galaxie. Au centre de la pièce se trouvait un projecteur holographique qui, en cet instant, montrait la carte galactique et la position du vaisseau sur celle-ci.  

    « Je te sers quelques choses ? À toi où à ton compagnon ? » Demanda telle tout en se servant elle-même un verre d’un étrange liquide ambré, une boisson venant de son monde. « Avant que tu me pose la question, se sont mes visions qui m’ont guidées jusqu’à toi et j’ai eu raison de les suivre. Ces Anzati sont vraiment… Je préfère me tenir loin d’eux. »

    La Jedi aimait bien répondre aux questions avant qu’elles ne soient posées. Faisant signe à ses inviter de s’asseoir, elle prit elle-même place dans un fauteuil, deux verres et la bouteille sur la table basse, le sien à la main. Après quelques secondes, Arsenicia reprit la parole.

    « Pardonne moi pour toute à l’heure, mais je ne possède pas de double identité et ne peux pas décemment faire croire à ma mort, l’Ordre Jedi à besoin de moi et je tiens à conserver ma double casquette… Ainsi, cette armure et la seule façon pour moi d’œuvrer pour le Covenant en toute quiétude et de continuer à diriger l’Ordre, je ne peux pas prendre le risque de griller cette couverture. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mer 3 Juil - 6:09

Nÿx Somens attendit que l'homme réponde à ses interrogations mais celui-ci ne semblait pas enclin à le faire. Du moins, pas tant que tous trois seraient en lieu sûr. Il avait raison sur ce point bien que tout danger eût été écarté pour le moment. Mais Anzat était une planète bien mystérieuse qui recelait nombre de dangers qui pouvaient les prendre par surprise. L'homme lui proposa de le suivre ou de reprendre sa route. Nÿx fit un signe de dénégation et s'avança vers lui.

« Je te suis. Ma curiosité est attisée et je ne voudrais manquer ces révélations pour rien au monde... »


L'homme fit venir son vaisseau, du moins c'est ce qu'en déduisit l'Ombre par sa position. L'homme jeta un poignée de terre qui fit onduler le camouflage de son engin spatial et révéla sa présence. Nÿx hocha la tête et le suivit à l'intérieur, suivie de près par Cheekara. C'était un beau vaisseau, élégant, racé et Nÿx ne se rappelait pas en avoir jamais vu un de la sorte dans cette galaxie. Elle darda l'homme d'un regard insistant tandis qu'il déposait ses armes dans un coffre. Lorsqu'il retira son casque, il révéla une importante masse de cheveux aussi sombres que ceux de l'Ombre Jedi puis il se retourna vers elle. Ou plutôt elle. Car ce n'était non pas un homme comme son armure le laissait croire, mais une femme de grande taille aux oreilles effilées. Nÿx haussa un sourcil d'étonnement tandis que les deux femmes se dévisageaient mutuellement. La non-humaine reprit la parole après plusieurs minutes de silence. Elle disait se nommer Arsenicia Ombrelune. Il était inutile de le lui rappeler car on n'oublie pas un visage aussi particulier ni un regard d'une telle profondeur. Si jeune et pourtant ses yeux trahissaient de nombreuses années à parcourir les mondes, tant de choses qu'elle avait vues et vécues. Elle répondit bien sûr parfaitement à ses questions et Nÿx hocha la tête. Elle ne broncha pas lorsque la  Grande Maîtresse Jedi lui envoya une pique mais au contraire esquissa un sourire et rétorqua:


« J'écoute la Force. Seulement, il est facile de la moduler selon nos désirs pour montrer aux autres ce que l'on veut qu'ils voient ou ressentent, vous le savez aussi bien que quiconque, vous qui la maîtrisez depuis longtemps. D'où toutes ces questions un peu dérangeantes je vous l'accorde, mais il est de mon devoir de m'assurer que vous n'êtes pas un agent du Côté Obscur qui aurait essayé de me doubler. Je vous ai sentie dès que vous avez posé les pieds sur Anzat, sans parvenir à déterminer de quel côté vous étiez. D'où ma vigilance à votre égard.. Je ne suis pas réputée pour accorder ma confiance aussi facilement sachez-le.  Toutefois,  je me souviens de vous, Grand Maître Ombrelune, même si cela fait longtemps et je suis heureuse de me retrouver face à vous aujourd'hui. »


Sur ces mots, elle s'inclina respectueusement et lui sourit. Elle lui emboita le pas lorsque l'extra-galactique l'invita à la suivre dans une autre pièce qui paraissait bien plus douillette que la précédente. Nÿx projeta un regard circulaire. C'était véritablement un beau vaisseau. Bien qu'elle ait connue le Grand Maître Ombrelune il y a des années, elle n'avait jamais vu ni n'était entrée au sein du Galeniël auparavant. La Jedi aux oreilles effilées lui présenta un canapé aux allures chaleureuses dans lequel Nÿx s'enfonça avec bonheur suivie de Cheekara qui poussa un grognement de plaisir. L'Ombre apprécia ce côté moelleux et rustique et acquiesça lorsque la Jedi lui proposa un verre.


« Oui, avec plaisir. Cheekara aussi a une petite soif. »

Elle observa l'extra-galactique lui verser un liquide ambré qu'elle goûta. Elle n'avait jamais bu quelque chose d'aussi délicieux qui coulait avec chaleur dans la gorge. Elle reposa le verre et s'apprêta à ouvrir la bouche lorsque Arsenicia répondit à la question qu'elle était sur le point de poser. Elle hocha la tête en souriant.

« Ces visions furent bienvenues en tout cas, je n'aurais pas donné cher de nos cerveaux sans votre intervention.  Les Anzati sont dangereux, surtout pour un Jedi ou un Sith. Les légendes racontent qu'ils préfèrent la « soupe » des utilisateurs de la Force. Je me demande quel goût nous devons avoir pour eux, mais je préfère en ignorer la réponse» dit-elle en souriant.  

Après quelques secondes, Arsenicia lui expliqua la raison du port de cette armure et Nÿx acquiesça.


« Je comprends. Pour ma part, j'ai changé de visage. Sauf les yeux. Ainsi, je ne risque pas d'être reconnue par d'anciennes connaissances. Khali Tanoshi est morte depuis longtemps. »


Nÿx esquissa un sourire en regardant le plafond puis reposa son regard sur Arsenicia.

« Jamais je n'aurais pensé devenir Ombre Jedi auparavant. Ned Lovecraft a été un bon maître, il m'a bien entraînée et son enseignement m'a sauvée la vie plus d'une fois. Ce que j'aimais bien chez lui avec le recul, c'était sa façon si particulière de me tester à mon insu. Il me mettait volontairement en danger pour développer mon instinct de survie. Au début je ne l'aimais pas et me méfiait de lui. Je le trouvais fou. Il l'est un peu, bien sûr mais ça m'a été utile. Et aujourd'hui nous sommes très bons amis. Il est comme un second père pour moi, bien que le mien soit moins fantaisiste et mystérieux que lui. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mar 16 Juil - 22:34

[Pas génial. Et désoler pour le retard et je n'ai pas relu, la flemme ! xD]


    Pareil à elle-même, Nÿx répondit à la pique de la Jedi sans relever, y ajoutant même un sourire auquel Arsenicia répondit. Celle-ci était loin d’être agacée par la méfiance de l’Ombre Jedi, au contraire ! Nÿx se montrait très prudente, n’accordant pas sa confiance aveuglement… Enfin, si celle-ci l’avait fait, la Grande Maîtresse Jedi aurait été plus qu’étonnée et, bien sûr, n’aurait pas manqué de lui faire comprend que cela était dangereux… Même le plus doux des agneaux peur en vérité s’avérer être un monstre qui vous attaquera par derrière au moment opportun.

    Désormais confortablement installé dans la pièce, ou partie d’une pièce plutôt, qui faisait office de séjour à bord, Arsenicia toisait ses deux invités d’un regard bienveillant, ses azurs brillants d’une lueur étrange, celle qui prouvait que l’extra galactique, malgré son apparente jeunesse, était plus vielle qu’il n’y paraissait.
    Jouant avec l’alcool de son verre, faisait tourner celui-ci dedans pour être exacte, comme s’il elle s’apprêtait à gouter un bon vin, la Maître Jedi observa l’Ombre boire cet alcool, qu’elle sembla grandement apprécier d’ailleurs. Après lui avoir expliqué, avant même que Nÿx le demande, le pourquoi et le comment de sa présence sur Anzat, Arsenicia laissa la parole à l’Ombre alors qu’elle glissait quelques mèches rebelles derrières son oreille droite. Il était vrai que les Anzati adoraient particulièrement la soupe issue des utilisateurs de la Force, celle-ci avait, apparemment, un gout délicieux mais y gouter avait aussi quelque effet que certain Anzati préféraient ne pas ressentir …


    « Il est vrai que nos cerveaux ont bon gout, néanmoins y gouter occasionne ensuite une dépendance à vie, comme une drogue très forte, aussi certain Anzati préfère laisser nos cerveaux tranquilles et rester maître d’eux même en toutes circonstance. »

    Nÿx ajouta ensuite qu’elle-même avait modifié son apparence pour être méconnaissable et ainsi, faire croire à la mort de Khali Tanoshi … Enfin, après tout, d’un certain point de vu celle-ci était véritablement morte, comme Anakin Skywalker était mort au profit de Darth Vader… Nÿx avait changé du tout au tout en devenant une Ombre, conduisant ainsi Khali à la mort et donnant vie à Nÿx Somens. Quoi qu’il en soit, beaucoup de Jedi n’apprécierait surement pas cette idée, mais bon … Beaucoup de vérité auxquels nous tenons dépend d’abord de notre propre point de vue, avait dit un jour un grand et sage Maître Jedi.

    « Ned a toujours était ainsi. Je ne travaillais pas vraiment avec le Covenant à l’époque, mais j’en connaissais l’existence depuis très longtemps … Mais en te choisissant puis en te formant de cette façon … Je n’ai guère était surprise lorsqu’il nous a annoncé la mort de Khali Tanoshi. Tu ne regrette pas ? L’Ordre Jedi, j’entends. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   Mar 13 Aoû - 16:11


[HS : Pas terrible, pas super inspirée pour le coup ^^]


La discussion allait bon train tandis que les deux Jedi ressassaient le passé en sirotant leur verre, aux côtés de Cheekara qui était devenu bien silencieux. Elles en vinrent à parler de l'histoire de Nÿx et de sa formation en tant qu'Ombre Jedi auprès de Ned Lovecraft, que Nÿx avait longtemps considéré comme une sorte de bourreau ou de croque-mitaine, ses leçons étant assez spéciales. Lorsqu'Arsenicia lui demanda si elle regrettait l'Ordre Jedi, Nÿx prit un moment de réflexion et finit par hausser les épaules d'un air nonchalant.


« C'est au sein de l'Ordre que je me suis épanouie, certes. Je m'y suis fait quelques amis, j'ai appris nombre de choses mais... là n'était pas ma place. J'ai toujours préféré l'action aux bonnes paroles naïves des membres de l'Ordre -sans vouloir vous offenser-. C'est essentiellement par les actes que l'on fait changer les choses, pas par les mots. Ils ont leur importance certes, mais face au Côté Obscur, inutile de faire de belles paroles. Du moins il est rare que cela fonctionne et c'est aussi pour cela qu'il faut des gens comme nous. Des gens prêts à faire le nécessaire pour rétablir la paix et protéger les pacifistes de leur naïveté. Donc pour répondre à votre question, non je ne regrette pas l'Ordre. Même si je risque bien plus ma vie qu'un Jedi lambda, c'est un mode de vie qui me plaît et je ne le regrette pas. »

Nÿx n'était pas du genre à rester au même endroit trop longtemps, c'était pour cela qu'elle préférait vivre dans son vaisseau personnel, le Purificateur. Il était confortable et lui permettait de voyager d'un bout à l'autre de la galaxie et de passer relativement inaperçu, étant d'une marque passe-partout. Par ailleurs, elle n'aimait guère que les conversations s'éternisent et bien qu'appréciant le Grand Maître Ombrelune, elle avait des choses à faire, notamment rapporter la relique au Covenant, se reposer quelques jours à la base et repartir ensuite à l'aventure, ainsi qu'elle l'avait toujours fait.
Elle posa son verre et se redressa, imitée par Cheekara et se tourna face à Arsenicia Ombrelune avant de s'incliner.


« En tout cas, Maître, ce fut un plaisir d'avoir pu vous retrouver et discuter avec vous. Je vous remercie pour le verre et espère que nos chemins se recroiseront à nouveau un de ces jours. »

Elle sourit puis se dirigea vers la sortie afin de rejoindre son propre vaisseau. Le Galeniel se trouvait à proximité et c'est avec grand plaisir qu'elle vint reprendre les commandes de son fidèle YT-300. Cheekara avait déposé le coffret à l'abri dans un espace aménagé pour les chargements précieux et qui y étaient soigneusement dissimulés afin d'éviter tout risque de vol et avait rejoint son amie aux commandes. Leur prochaine destination était Kuat et la base du Covenant et c'est avec un dernier coup d'œil à la planète Anzat que Nÿx et Cheekara décollèrent en douceur et s'élancèrent dans l'espace, afin d'accomplir la dernière partie de leur mission.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Anzat] À l'aventure, compagnons ! [PV Arsenini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Autres Planètes-
Sauter vers: