Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   Lun 1 Juil - 13:36


    [STATION CERBERUS – QUELQUE PART  EN ORBITE D’UNE ÉTOILE DU NOYAU]



    Morianis Pelzan était une twi’lek qui avait selon de nombreux critères galactiques réussi brillamment sa carrière. La jeune femme à la peau azurée était la secrétaire personnelle du cabinet de l’Empereur. Aussi elle fréquentait ce dernier quotidiennement depuis qu’elle avait été choisie par sa majesté. Arrachée à une vie d’esclave depuis plusieurs décennies, Morianis était une fidèle de son éminence alors même que celui-ci n’était pas encore gouverneur d’Empress Têta. A vrai dire, la twi’lek avait été recrutée lorsqu’Althas Octhellian quitta l’armée impériale à cause de son handicap visuel. La jeune femme avait été séduite par le magnétisme qui émanait de cet homme trouble aux yeux crevés, et ce dernier malgré sa cécité avait pu voir en elle son professionnalisme. Depuis, Morianis de cinq ans plus jeune que l’Empereur avait suivi ce dernier dans l’ascension au pouvoir de son employeur. Au fil des années, une relation particulière s’était tissée entre les deux êtres, au point qu’Althas était devenu plus qu’un simple employeur aux yeux de la twi’lek...
    Le claquement de ses talons comme seul son l’accompagnant, Morianis se déplaçait jusqu’au bureau de son maître, lequel semblait être plongé dans une contemplative observation de l’astre se présentant à lui. Le rayonnement de l’étoile entourait la silhouette d’Althas d’un halo de lumière donnant l’impression qu’il était la source de cet éclat visible à travers la noirceur du vide interstellaire. Sa silhouette à contrejour obscurcissait son faciès et ses vêtements étaient difficilement identifiables. Un brouillard trouble semblait l’envelopper et à travers lequel, seule la lumière bleue de deux points au niveau de son visage semblait pouvoir traverser cet écran opaque dressé entre l’Empereur et ses interlocuteurs.

    La twi’lek s’avança vers le fauteuil de l’Empereur qui lui tournait le dos. Elle inclina la tête, en guise de salut, sachant qu’Althas la saluerait une fois qu’elle se serait suffisamment approchée de lui. Sa démarche gracile et silencieuse la laissa glisser sur le sol noir jusqu’à arriver dans le dos de son maître. Là elle se pencha en avant, Althas la salua. Morianis laissa échapper quelques mots dans l’oreille de son excellence qui sembla prendre une expression satisfaite. Il remercia et congédia sa secrétaire poliment qui ressortit sans un bruit.






    Althas déposa son datapad dans un compartiment secret de son fauteuil qui pivota, tournant le dos à l’étoile et se positionnant face à l’émetteur holographique. L’appel allait commencer d’ici quelques secondes, et un rapide coup d’œil à l’écran holographique confirma à l’Empereur que l’origine de l’appel serait émise depuis Bastion. Excellent. Maintenant qu’il était à la tête des Vestiges de l’Empire, Althas allait devoir commencer à tisser d’éventuelles alliances afin de mener sa guerre contre le Directoire des Systèmes Unis qui avait eu l’audace d’arracher Coruscant, le joyau galactique aux mains de l’Alliance. Ce système, Althas le revendiquait de plein droit comme étant possession impériale. Le D.S.U. n’avait strictement rien à y faire.

    Sa campagne contre les ennemis des Vestiges de l’Empire commencerait par la reprise de Coruscant, Althas en était convaincu. Ce monde avait la réputation symbolique d’être la capitale galactique, le centre de toutes les attentions, aussi celui qui contrôlait Coruscant s’assurait un avantage certain dans la guerre à venir. Le plan de l’Empereur allait sans doute durer plusieurs décennies, mais il comptait bien profiter de sa position pour parvenir à mettre le D.S.U. à terre par tous les moyens : y compris les plus inhumains. Jagged Fel aurait reproché à son ami l’emploi de certaines méthodes, pourtant le prédécesseur d’Althas n’avait sans doute jamais saisi que certains sacrifices étaient nécessaires pour atteindre son but.
    Qui veut la Paix doit préparer la Guerre, Fel avait toujours voulu la Paix Galactique, cependant il semblait ne pas avoir compris –au grand regret d’Althas- que toute chose à un prix à payer… L’Empereur souhaitait d’abord prendre contact avec le Nouvel Empire de la Main, gouvernement qui avait repris de l’influence depuis peu et dont la participation au conflit en cours n’était qu’une question de temps. Mieux valait s’assurer de quel côté il serait dès le début afin d’établir une stratégie viable.

    La liaison avec Nirauan venait d’être établie. Rapidement l’hologramme bleuté d’un Chiss bien moins âgé qu’Althas se matérialisa devant lui. Le rendez-vous avait été établi à l’avance, mais peut-être que le dénommé Azaren pensait rencontrer son homologue des Vestiges en face à face…
    Les deux Empereurs étaient l’un devant l’autre, l’humain se décida à prendre la parole le premier afin de saluer son interlocuteur.


    - Empereur Ryaaz’are’Nuruodo. Enchanté de faire enfin votre connaissance.



Dernière édition par Althas Octhellian le Mar 9 Juil - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   Mar 2 Juil - 19:08


    [MAIN DE THRAWN - NIRAUAN]



    Comment décrire Nirauan sans évoquer ses paysages interminables, ses étendues désertiques ponctuées de canyons renfermant les seules formes de vie qui puissent vivre sur la planète ? Comment décrire Nirauan sans être admiratif devant la dominance de cette roche rougeâtre dont on dit d'elle qu'elle absorbe les tirs de turbolaser ? Comment décrire Nirauan, enfin, sans parler de la Main de Thrawn, îlot de civilisation et de technologie sur une planète vide, dont les quatre tours encore debout lancent un défi au ciel environnant qu'elles semblent saisir, telles des phalanges levées dans un acte rebelle.

    Ryaaz' are' Nuruodo, souverain éclairé, était pensif, ce jour-là, dans ses appartements que le froid n'avait quitté que depuis deux mois, période pendant laquelle l'ancienne forteresse de Thrawn avait été recolonisée par le NEDM. Cette structure qui avait abrité un clone du Grand Amiral servait maintenant de bunker et de résidence privée à l'Empereur Azaren, soucieux de renier avec le passé. Il avait fait tout réaménager, que ce soit la garnison de soldats ou le hangar avec un contingent de griffes Nsiss, en passant par les sous-sol servant de centre de recherche ou de commandement quand besoin était. Depuis cette planète d'apparence inhabitée, le chiss pouvait donner des ordres aux quatre coins des Régions Inconnues, et il avait une gigantesque carte galactique mise à jour en temps réel et connectée à tous les réseaux de senseurs ou de balises dont disposait le NEDM.

    Azaren ne comprenait toujours pas pourquoi Nakan, son prédécesseur, avait laissé Nirauan, planète ô combien symbolique, à l'abandon, ne se décidant jamais à la faire réhabiliter. Sans doute avait-il peur de la comparaison qui ne manquerait pas de se faire avec le Grand Amiral, et cette comparaison ne pouvait être qu'à l'avantage de ce dernier. Ou peut-être avait-il pensé que cette forteresse faisait partie d'un passé révolu et qu'il fallait la conserver en l'état, mais le nouveau dirigeant de la Main n'était pas de cet avis. Le passé avait sa place, quand il apportait une valeur nouvelle au présent. Aussi il n'avait pas hésité quand il avait consulté les dossiers des Renseignements et constaté que la planète était inhabitée : une flottille avait amené des matériaux d'exploitation minière et de rénovation, plus de l'équipement technologique militaire de pointe, et tout ce beau monde avait servi pour redonner sa gloire d'antan à la Main de Thrawn, dont le nom était resté inchangé.

    L'Empereur attendait un appel, ou plutôt une conversation holographique. Les assistants du nouveau dirigeant des Vestiges de l'Empire, Althas Octhellian, avaient pris contact quelques temps auparavant pour fixer cet entretien, et cela laissait au chiss un sentiment mitigé. D'un côté, il se sentait coupable, car la présence d'Octhellian à la tête des Vestiges était due à la mort de Jagged Fel, ancien Empereur des Vestiges et mentor d'Azaren, qui avait fait les frais d'un coup d'état lancé par un moff et une directrice des renseignements de l'AG. Bien sûr, le chiss aurait pu intervenir et lancer  sa flotte ainsi que ses troupes à l'assaut du centre Armand Isard de Coruscant, mais la volonté de préserver le secret sur l'existence du NEDM avait primé. Mais de l'autre côté, l n'y avait en vérité pas que cela, car le but principal fixé par l'Empereur de la Main était aussi le réarmement de masse de sa nation. Pourquoi cette volonté militariste ? Une planète, Ilum, connue pour ses étendues glaciales, avait été récemment découverte à l'état de caillou, annihilée par une force inconnue sur laquelle le SRN s'arrachait les cheveux en essayant d'en déterminer l'origine. Il était impossible de rester là à ne rien faire face à une possible menace capable de raser des planètes, aussi les flottes de la Main étaient restées sagement dans les Régions Inconnues, se préparant à tout ce qui pouvait arriver. Fel était donc mort, et le NEDM était resté neutre dans la guerre qui faisait rage entre le DSU, évolution ultime de la CSL, et les Vestiges de l'Empire. Or, Althas Octhellian devait savoir que son interlocuteur et homologue de la Main avait une dette envers les Vestiges, qui l'avaient plus ou moins porté au pouvoir dans le régime qu'il gouvernait maintenant. Et s'il se montrait persuasif sur un certain nombre de points, il n'était pas exclu qu'un pacte scelle les relations entre les deux puissances dont l'origine était si liée. Mais si le chiss s'alliait avec les Vestiges maintenant, sa politique attentiste aurait été évitable, et il s'en voudrait d'avoir laissé Fel mourir. Enfin, ce n'était pas Octhellian qui allait le lui reprocher, il avait eu sa position en partie grâce à l'inaction d'Azaren.

    - Monsieur, la liaison va s'établir dans quelques secondes.

    - Merci, vérifiez bien les codes de cryptage puis laissez-nous.

    Les assistants pianotèrent quelques commandes sur le terminal holocom, puis s'en furent, alors que Ryaaz' are' Nuruodo, Empereur de la Main, se levait en réajustant sa tenue blanche immaculée ornée d'épaulettes en or, en directe référence à celle du fameux Grand Amiral. Un humain d'âge relativement plus avancé qu'Azaren apparut, ses yeux bleus lui donnant un air dérangeant.

    - Empereur Ryaaz’are’Nuruodo. Enchanté de faire enfin votre connaissance.

    Un léger sourire sardonique sur les lèvres, Azaren fit rougeoyer ses yeux en répondant.

    - Althas Octhellian, Empereur des Vestiges. De même, j'étais assez curieux de voir qui pouvait remplacer Jagged Fel, et je dois dire que d'après ce que j'ai pu lire sur vous, je n'ai pas été déçu.


Dernière édition par Ryaaz' are' Nuruodo le Dim 4 Aoû - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   Mar 9 Juil - 19:54


    Althas Octhellian se tut et laissa le Chiss s’exprimer. Silencieux, il resta assis au creux de son fauteuil. L’Empereur écouta avec attention les paroles de son interlocuteur tandis que ses yeux étincelants de bleu observèrent avec précision l’attitude et le visage du Chiss. Celui-ci bien que jeune ne semblait pas pour autant manquer d’assurance. Le sourire sardonique qu’il adressait à Orphée trouva une réponse lorsque celui-ci étira ses lèvres dans un sourire d’amusement.

    - Vraiment ? Et que peut-on lire à mon sujet ?

    Quoiqu’il en soit, comme avant chaque entrevue, Althas avait prit la peine de se renseigner sur l’ancien amiral qui lui faisait face. Il y a un an, il n’était encore que commandant au sein de l’escadron de la Mort de l’Alliance Galactique, puis avait été promu au rang d’amiral avant de devenir Empereur suite à un arrangement avec le prédécesseur de l’homme au regard azur.
    Grâce à son ascension au pouvoir, Orphée avait pu avoir accès aux dossiers les plus sensibles et secrets de l’Empire, et en recherchant des données sur Ryaaz’are’Nuruodo, il avait eu la surprise de voir que celui-ci avait collaboré avec les Vestiges afin d’accéder au trône du gouvernement fondé par l’amiral Thrawn il y a plusieurs décennies. Cette collaboration était des plus surprenantes car il était mentionné dans le rapport que les Vaagaris semblaient avoir été anéantis : au moins Althas et Azaren partageaient la même haine de cette race indigne. Leur coopération avec les Yuuzhan Vong avait été sévèrement punie, et le châtiment qu’ils avaient reçu était à la hauteur de leur crime.

    Quoiqu’il en soit, sa participation à cette expédition punitive menée par le Chiss força le respect de l’Empereur Octhellian. Un bon point pour lui compte tenu des mésaventures d’Althas avec les Vaagaris. Sans cette rencontre impromptue, le destin d’Orphée aurait été tout autre. L’Empereur continua d’observer Azaren quelques instants avant de s’éclaircir la voix : il avait préparé à l’avance son discours et comptait bien convaincre son homologue du Nouvel Empire de la Main de sceller un pacte avec les Vestiges de l’Empire.
    La diplomatie et la politique étaient un art dont Althas était un fervent admirateur. Il savait que Ryaaz’are’Nuruodo était un militaire et ne devait avoir que de brèves notions de politique, l’humain devait donc appuyer sur certains points, trouver les cordes sensibles afin de le persuader du bien fondé de sa main tendue vers lui.

    L’humain au regard transcendant s’empara alors d’un verre contenant une liqueur froide non identifiée de couleur rosâtre, laissant  filer l’alcool entre ses lèvres charnues, il redéposa le verre et décida d’aller droit au but non sans avoir tiré une nouvelle bouffée de tabac sur sa cigarette. Le ton de sa voix était posé et d’un calme à tout épreuve, mais l’on pouvait distinguer chez  lui un soupçon d’autorité, comme si chaque mot avait été soigneusement préparé à l’avance.


    - Votre action contre les Vaagaris force l’admiration. J’ai déjà eu à les affronter vous savez. Bien que vos actes vis-à-vis d’eux auraient pu être qualifiés d’ignobles par le Directoire des Systèmes Unis, vous avez été en mesure de prendre les dispositions qui s’imposaient afin de garantir la sécurité de votre territoire ainsi que de votre peuple. Il s’agit là d’une qualité bien rare et peu reconnue en ces temps de politiquement correct si vous voulez mon avis là-dessus. Et si je vous accorde aujourd’hui toute mon attention, c’est bien parce que je suis suffisamment clairvoyant pour distinguer les véritables meneurs comme vous, des imposteurs à l’instar de ceux qui dirigent aujourd’hui le Directoire des Systèmes Unis. Notre existence est bien plus fragile qu’on ne veut le croire, plus fragile qu’ils le prétendent. La guerre contre les Yuuzhan Vong aurait du servir de leçon : une menace d’ampleur galactique nous frappera sans avertissement. Mais la corruption rampante et consanguine de ces bureaucrates risque fort de nous mener une fois de plus à la ruine tant ces charognards se battront entre eux pour conserver leurs privilèges ainsi que leur petit confort tandis que le cœur de notre peuple subira de plein fouet le conflit.

    L’Empereur garda le silence quelques instants afin que chacun de ses mots s’imprime dans la tête d’Azaren. Althas planta son regard dans celui de son « invité » holographique avant d’ajouter quelques mots d’une voix un peu plus grave mais dans la même intonation que la précédente.

    - Nous sommes en guerre contre le Directoire des Systèmes Unis. Comme vous, nous avons à cœur les intérêts et la préservation de notre population. Aussi je suis venu vous demander plusieurs choses : quelle sera votre position dans la guerre à venir ? Accepteriez-vous de collaborer avec nous afin de nous préserver du D.S.U. ainsi que de la menace représentée par les Sith ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   Dim 4 Aoû - 17:28


    L'humain qui se trouvait virtuellement en face d'Azaren savait de toute évidence parler, et sa rhétorique était efficace en présence d'un militaire comme le chiss. Si les deux interlocuteurs le savaient, il n'y avait pas encore de signe décisif de tension d'un côté où de l'autre. Cela permettrait, avec un peu de chance, d'avoir une saine conversation et non pas un affrontement verbal aussi lassant que peu constructif.
    Sa première question, posée sur le ton de la mondanité, n'émut pas l'Empereur une seconde. Pour ne pas brusquer Octhellian, il se contenta de simuler un rire discret et de répondre d'une voix inchangée.

    - Bien assez de choses pour savoir de quoi nous allons parler dans un instant.

    Il fallait bien que l'un des protagonistes annonce la couleur, et le chiss n'avait que peu de scrupules à s'en charger. De plus, cela établissait un statu quo, chacun sachant que l'autre était tout sauf un imbécile arrivé là par hasard. Et si la conversation était cordiale et sans animosité, c'était aussi dû a un certain équilibre justement. Se laisser marcher sur les pieds aurait signifié partir perdant dans la négociation qui allait avoir lieu, et il ne pouvait pas laisser sa faiblesse impacter les vies de milliards d'êtres vivants.

    Au moins, la phrase d'Azaren était une invitation plus qu'expresse à entrer dans le vif du sujet. L'expression de l'Empereur des Vestiges ne s'altéra pas et il porta un verre de liquide sans doute alcoolisé ainsi qu'une cigarette à sa bouche, avant de commencer la tirade tant attendue. Son homologue de la Main, toujours debout les mains derrière le dos, écoutait attentivement.

    Il hocha la tête à la mention de ses actes face aux Vagaari, se rappelant avoir lu un rapport de mission sur Octhellian où le mot Vagaari apparaissait plusieurs fois. Un ennemi commun, quoi de mieux pour unir deux hommes ? Même si ledit ennemi avait été rayé de la carte grâce à l'action combinée de l'Escadron de la Mort et de plusieurs flottes de la Main. Il hocha de nouveau la tête lorsqu'il entendit son interlocuteur parler du Directoire, dernier ersatz de la Rebellion que Thrawn avait failli éradiquer. Lentement, l'Empereur des Vestiges avait avancé ses pions et dévoilé ses cartes, plaçant le chiss dans une situation qui ne pouvait se résoudre que d'une seule façon. Mais Azaren devait s'assurer que tout serait mis en oeuvre pour mettre en place une coopération durable entre leurs deux factions.

    L'Empereur de la Main s'autorisa quelques secondes de reflexion, permettant de structurer sa pensée. Il retira ses mains de derrière son dos, puis prit la parole d'une voix doucement modulée.

    - Voilà une proposition serieuse, Octhellian. Vous savez sûrement que si mes flottes n'ont pas quitté les Régions Inconnues pendant les mois qui ont suivi mon ascension au pouvoir, c'est que j'avais des priorités dépassant grandement les simples luttes de pouvoir du Noyau Galactique. Et ces priorités n'ont malheureusement pas changé avec le temps. Ilum ne répond plus : nos éclaireurs l'ont dévouverte à l'état de vulgaire astéroïde, aussi vous comprenez que je soie quelque peu réticent à employer mes forces pour autre chose que de la consolidation. Mais cela ne veut pas dire que je me vois contraint de refuser votre offre, simplement j’aurais besoin de certaines… garanties, si l’on peut les appeler ainsi. Je conçois la nécessité de ne pas reculer face aux assauts du Directoire, et je sais pertinemment que si votre camp venait à être en difficulté, le mien ne serait que le prochain sur la liste, mais je dois m’assurer de la sécurité de mes citoyens. De plus, si par hasard il y avait effectivement une menace et que nous ne sommes pas prêts, sachez que les Vestiges souffriront autant que la Main, si ce n’est plus. Deux options s’offrent à nous. Soit concentrer toute notre puissance commune dans une guerre totale acharnée contre le Directoire afin d’avoir une galaxie unie et prête à faire front face à ce qui semble en approche. Ou bien au contraire, continuer à consolider nos forces en essayant d’éviter les batailles ouvertes avec le DSU pour être mieux préparé qu’eux. Et au pire, nous aurons toujours de quoi occuper leurs politicards. Nos Empires ont une origine commune, et leurs buts convergent, à un certain degré.

    Je ne sais pas pour vous, mais je ne compte pas rester immobile en attendant que des saloperies inconnues me tombent dessus. J'ai pu vous paraître attentiste, mais si j'engage mes vaisseaux et que je les perds dans une maudite guerre interne, qui se dressera pour stopper la menace? Qui saura faire les sacrifices qui s'imposent? Je me tourne vers vous car nous savons tous les deux que la bonne réponse n'est pas le DSU.


    L'Empereur avait parlé. Il savait qu'il ne disposait pas des capacités d'éloquences de son interlocuteur, cependant il voulait essentiellement traduire sa pensée en paroles, et au diable la forme. Restait à voir ce que l'humain aurait à objecter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   Jeu 8 Aoû - 16:04


    L’Empereur plissa les yeux.

    - Ilum ne réponds plus dites-vous ? Voilà qui est intéressant car je doute que ce soit le Directoire ou les Jedi qui auraient attaqué cette planète ayant si peu de valeur stratégique de part sa position ou ses ressources. Quant aux Jedi, en dehors des cristaux de ses entrailles, Ilum n’a qu’une valeur symbolique dans la formation de leurs padawan…

    Althas était particulièrement intrigué et ne le cachait pas à son interlocuteur. L’annonce que venait de lui faire Azaren semblait l’avoir marqué bien qu’il exagéra faussement sa stupeur afin de paraître plus sensible qu’il ne l’était vraiment. Il est vrai cependant qu’il n’avait pas prévu  que le Chiss lui transmette cette information qui constituait une inconnue dans l’équation galactique que l’Empereur souhaitait résoudre. Assis dans son fauteuil, il sembla réfléchir quelques peu. Son analyse sur Ilum à propos des Jedi semblait poussée et particulièrement précise, et très peu de personnes connaissaient les Jedi suffisamment bien pour connaître ce fait les concernant. Selon toute vraisemblance, l’humain s’était intéressé à l’Ordre Jedi jusqu’au point d’être informé que le mythe à propos de la planète aux cristaux de sabre laser était réelle.
    La situation se complexifiait avec cette nouvelle inconnue en périphérie du problème, sans alliés la reprise du Noyau Galactique et à terme, la destruction du Directoire des Systèmes Unis serait bien plus longue et difficile. Il fallait qu’Althas Octhellian parvienne à convaincre Azaren à ne pas rester passif tout en s’assurant qu’il puisse se défendre d’une éventuelle menace extérieure car le Chiss n’avait pas tort : en cas de menace surprise, les Vestiges Impériaux se retrouveraient entre le D.S.U et cette menace inconnue.

    Quoiqu’il en soit la réponse d’Azaren était amené à reconsidérer de nombreux facteurs pour trouver une solution adaptée, chose qu’il fit presque instantanément car il lui suffit d’une gorgée d’alcool pour ajouter à ses paroles précédentes, un petit rappel incitant le jeune Chiss encore novice en politique à agir avec prudence et pragmatisme. Une oreille attentive entendrait un conseil avisé et sincère venant d’un vieil ami dont la bienveillance ne saurait être remise en question.


    - Je comprends votre prudence également. Votre clairvoyance vous a cependant mis en garde contre le danger représenté par le Directoire des Systèmes Unis : cette démocratie autoritaire à l’appétit insatiable en matière de ressources se tournera très vite vers votre nation si jamais les Vestiges Impériaux venaient à tomber. Mais vous omettez un détail. Si mon Empire venait à tomber, leurs dirigeants pilleront nos ressources et s’accapareront des restes de notre flotte pour renforcer la leur avant de lancer leur offensive sur votre territoire. Même si Ilum a  été de toute évidence frappée par quelque chose, vous ignorez encore de quoi il s’agit. Attendez que l’enquête que vous allez mener détermine la cause du cataclysme ayant secoué ce monde, rien ne dit qu’une comète ou qu’un projectile suffisamment volumineux ait atteint cette planète. Si vous consacrez des ressources à une menace non avérée, le conflit contre le Directoire des Systèmes Unis risque de nous coûter cher… A moins que vous n’en savez  plus que ce que vous m’avez déjà dit dessus Azaren ?


    Le natif d’Empress Têta resta silencieux une seconde, le temps pour lui de tirer une nouvelle fois sur sa cigarette avant de reprendre la parole d’une voix calme mais plus déterminée afin d’exposer son point de vue et avancer de nouveaux arguments pour faire réfléchir l’Empereur de la Main.

    - Quoiqu’il en soit et malgré ce que vous pouvez penser, je n’écarte pas la probabilité d’une invasion extra-galactique imminente. Et si c’était le cas, vous représenteriez effectivement un rempart entre ma nation et ces envahisseurs, tout comme je constitue une muraille entre votre peuple et le Directoire des Systèmes Unis. Aussi dans la pire des hypothèses : celle d’une offensive en tenaille entre un ennemi inconnu et le DSU sans que ce dernier ne donne de cesser le feu, nous serions contraints de lutter ensemble dos à dos pour faire face à chacune des menaces mettant en péril nos valeurs et notre système ainsi que notre population. Comprenez bien une chose : le DSU détient le Noyau Galactique, mais dans leur fougue, ils ont prit des risques. Leur flotte n’est pas assez importante pour sécuriser leurs territoires. Leurs possessions sont trop étendues, leurs forces dispersées seront incapables de se réunir à temps pour contrer une offensive rapide et brutale sur certains mondes isolés dont les ressources pourront nous servir de tête de pont pour une attaque suivante.


    Althas marqua une courte pause tandis que les rouages de son cerveau humain assimilait, traitait et répondait à ses questions pour que le fil de son argumentation trouve sa suite de façon fluide et limpide. L’Empereur écrasa le mégot de sa cigarette dans un cendrier et joignit ses mains avant de reprendre la parole.

    - Bien entendu, certains mondes sont plus protégés que d’autre. Cependant retenez-bien ceci Ryaaz’are’Nuruodo : chaque jour que nous ne passons pas à attaquer le Directoire est un jour que nous leur offrons pour produire des vaisseaux qui iront renforcer leur flotte. Et si la menace que vous avez détectée arriverait par Ilum, cela signifie que le Directoire des Systèmes Unis serait le dernier gouvernement intact debout pour défendre ce qu’il restera de la galaxie. Il sera isolé et sans allié mais surtout confronté à un choix : celui de capituler (ce qu’ils feront après quelques défaites militaires) ou alors la guerre totale. Si nos rescapés sont toujours en vie, nous n’aurons plus la moindre ressource à consacrer dans une reconquête, que ce soit contre l’envahisseur ou le Directoire.

    L’humain allait devoir la jouer fine pour sa nouvelle proposition car il ignorait si le Chiss qui se tenait virtuellement en face de lui allait se montrer réceptif à sa demande. L’art de la rhétorique se travaille, et en tout bon politicien qu’il était, Althas connaissait suffisamment l’ancien amiral qui se tenait devant lui pour savoir sur quelles cordes jouer pour obtenir sa sensibilité: la sécurité des troupes, de son territoire et de ses ressources. Non pas qu’Althas avait l’envie de doubler son homologue sur Nirauan, il était honnête dans sa proposition, mais il voulait s’assurer que l’Empereur de la Main soit convaincu par les arguments avancés. Orphée esquissa un léger sourire et reprit son discours d’un ton plus posé et serein.

    - Comme vous l’avez souligné Azaren, nos empires respectifs ont des racines communes et leurs buts convergent jusqu’à un certain degré. Que diriez-vous d’un pacte unissant nos ressources communes dans la guerre à venir dans un nouvel ordre qui profitera tout aussi bien à vos citoyens, vos intérêts que les miens ? Rassemblons nos efforts de guerre sous une même bannière : celle du Nouvel Empire Galactique. La crise qui approche ne nous épargnera pas, et c’est unis que nos valeurs, notre population et nos intérêts survivront.

    Althas se tut, laissant la parole à son futur allié potentiel tout en sirotant une nouvelle gorgée d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui veut la paix prépare la guerre. [Nirauan] / PV Azaren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Nirauan [NEDM] :: Main de Thrawn - Forteresse-
Sauter vers: