Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Secrets du Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Les Secrets du Passé   Jeu 4 Juil - 11:56

Thron fait partie des gens qui pensent que le passé peut nous enseigner des choses, qu’il y a toujours quelque chose à tirer de nos prédécesseurs, que ce soit en bien ou en mal. C’est cette pensée qui occupait actuellement l’esprit du sith et c’est cette pensée qui le poussait à quitter la forteresse sith pour s’éloigner dans le désert. Il souhaitait apprendre et marcher sur les traces de Darth Rivan, plus par curiosité que par envie de pouvoir. Fames était quelqu’un de naturellement curieux et ses pouvoirs lui permettaient d’accomplir de grandes choses pour assouvir sa soif de connaissances et son envie d’apprendre. Ce trait de caractère, il l’a toujours eu, depuis sa plus tendre enfance sur les bancs de l’école à maintenant, le chef d’entreprise a toujours cherché à en apprendre plus sur le monde qui l’entoure. C’est ainsi qu’il devint technophile et xénobiologiste, mais aussi un expert sur certaines parties de l’histoire sith. Darth Rivan restait une énigme à ses yeux et il comptait bien en connaître d’avantage sur l’ancien seigneur.

Darth Fames enfila sa lourde bure noir en sortant du temple, cachant ainsi totalement ses vêtements de politicien et rabattit sa capuche sur son visage pour se protéger du vent. Il resta quelques secondes immobile pour contempler la désolation qui s’étendait sur Almas. Le côté obscure ravageait la planète, mettant fin à toute vie autour du temple. Ce phénomène étrange avait été étudié par de nombreux jedi et scientifiques républicains, Thron l’avait vu lors de son voyage dans le passé, sur les traces de l’histoire de cette planète. Personne ne comprit jamais pourquoi le cercle de mort s’étendait ainsi autour de la forteresse sith, il en allait de même pour le fonctionnement des plantes de Rivan, qui restaient un mystère irrésolu depuis le jour de leur création. Plus tard, Fames se jura d’aller voir de plus près ces plantes, afin d’en comprendre le fonctionnement.

Le chef d’entreprise avança d’un pas décidé, puis enfourcha la moto-jet sur laquelle il était venu avant de s’éloigner de la forteresse. Le vent balayait le désert, soulevant des volutes de fumées tourbillonnantes du sol et les envoyant frapper le sith lorsqu’il passait à proximité. La moto-jet fendait l’air tel une flèche, avançant sans ralentir, quel que soit l‘état du sol, franchissant aussi bien les ravins que les anciens lits de rivière. Profitant d’une longue et large plaine, le sith contacta son ami et pilote, resté dans l’espace, pour le rassurer sur son état de santé et lui donner de nouveaux ordres.


« Dagwel, ici Thron, tout va bien, je risque de rester sur Almas pour une durée indéterminée, retourne sur Anaxes et donne les commandes de l’entreprise au comptable. Assure-toi qu’il ne fasse pas de bêtises, je te recontacterai quand tu devras revenir me chercher. »

« Très bien monsieur, bonne chance à vous »

La communication fut coupée par Thron et le sith décida de s’arrêter à l’entrée de ce qui devait être un bois à une époque. Même ici, à une dizaine de kilomètres du temple, Fames ressentait les pulsations du côté obscure, comme si un cœur immense battait quelque part sur la planète pour envoyer son sang noir et corrompue étendre le cercle de mort. Le sith était encore loin de la frontière qui délimitait l’influence du côté obscure, il souhaitait pouvoir utiliser la puissance de la force présente ici pour explorer le passé. Il aurait pu le faire depuis le temple me direz-vous, mais lui était convaincu que non. En plein milieu de la forteresse de Rivan, Thron sentait que tenter de percer les secrets de l’édifice ou ceux de son bâtisseur était dangereux et voué à l’échec et que la mort l’attendait au tournant.

Le sith s’agenouilla à même le sol et pris une poignée de terre qu’il garda serré dans sa main. Le voyage recommença, mais cette fois si, il était dans l’esprit du sith. Il remonta loin en arrière, le sol semblait défiler sous les pieds de Fames, encore et encore, de plus en plus vite, jusqu’à ce qu’il arrive sur le site de construction de la forteresse, là où la première plante de Rivan avait germée. L’ancien seigneur sith construisait sa forteresse, prenant bien garde de ne pas abimer sa plante. Elle se retrouva très vite enfermée dans un sarcophage de pierres noires, liées par le béton, mais aussi par le côté obscure de la force. Le temps s’accéléra de nouveau et l’édifice grimpa prodigieusement haut dans le ciel. La construction était finie, Fames décida de suivre Rivan dans les dédales de la forteresse.

Il marchait derrière le Zélosien, sans que celui-ci ne le sache, plusieurs siècles séparaient les deux êtres, l’un pouvait voir l’autre, l’épier et le suivre sans que l’autre ne puisse s’en rendre compte. Rivan se déplaçait à vive allure et visita chacune des pièces de sa forteresse. D’abord, celles que Thron surnommera les communes. C’était celles qui étaient désormais ouvertes à tous les sith, celles que tout le monde pouvait voir. L’ancien sith passa ensuite dans une aile qui était fermée, il y avait plusieurs pièces, dont un laboratoire et une chambre. C’était, à n’en point douter, les quartiers personnels du sith, là où il faisait ses expérimentations, c’est en tout cas ce que pensait Thron. Le temps s’accéléra un peu, Fames n’avait que faire des appartements du sith, ils avaient certainement été pillés par Katlynn et ses prédécesseurs.

Rivan marchait toujours dans sa forteresse et se retrouva devant un mur. Il invoqua la force pour ouvrir une porte cachée dans la pierre. Le mur entier se souleva, donnant vue sur un immense escalier noir qui descendait profondément dans la terre. Rivan s’éloigna alors à une vitesse extraordinaire, le temps semblait se distordre, Thron finit par perdre sa trace. C’est alors qu’il comprit que l’ancien sith avait mis un sortilège, érigé une protection pour empêcher quiconque de voir ce qui se trouvait sous la forteresse. Fames avait l’impression d’avancer au ralentit. Il canalisa, dans son esprit, la puissance du côté obscure qui l’habitait et continua d’avancer. L’air se réchauffait et fini par le bruler, le vieil homme avait l’impression de bouillir, de brûler aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, mais il persévéra, dans le pire des cas, il se soignera après, grâce à une méditation curative. Il avança encre et encore, renforçant à chaque marche sa détermination et sa concentration. Thron, poussa un cri, qu’il pensait n’être que dans son esprit, mais que son corps, loin d’ici, répéta.

Soudain, tout devint lumineux, la résistance disparue, la fin de l’escalier apparu, le sith avait dépassé le sortilège de son prédécesseur. Il retrouva d’ailleurs ce dernier au bas des marches. Il recommença à le suivre et il découvrit un atelier d’alchimie encore plus grand, avec des alambiques gigantesques et des plantes totalement inconnues. Thron aurait voulu pousser son investigation plus loin, mais il ne le put. Une petite sirène se mit à sonner dans sa tête. Le temps se remit à défiler, s’accélérant de plus en plus et l’esprit retrouva le corps qu’il occupait habituellement. Thron se redressa, dégaina et alluma son sabre laser, il n’était plus seul.


« Montre-toi sith » cria-t’il au loin.

Il ne voyait personne, mais ressentait une présence, une sombre présence. Fames se prépara à en découdre, quel que soit l’adversaire qu’il aurait à affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Dim 7 Juil - 16:54

Le Temple Sith... Sublime édifice aux sombres et obscures origines... Nam'ska y possédait, naturellement, des appartements privés comme la plupart des membres de l'Ordre Sith qui agissait régulièrement et activement pour la Gouvernement Méritocratique d'Almas. Elle avait pris possession des siens quelques moi auparavant. Si par le passé elle s'était toujours contentée de ses miséreux quartiers sur son ancien vaisseau, depuis son changement de poste, elle s'était retrouvée dans une situation bien plus avantageuse. On lui avait offert ce luxueux logement sur Almas et une rentrée d'argent suffisante pour lui permettre de faire quelques folies : notamment un nouveau vaisseau bien plus performant que le précédent et qu'elle n'aurait jamais pu imaginer pouvoir s'offrir.


Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas pris de « vacances ». Enfin, le terme était sans doute inadapté d'ailleurs. Après tout, un Sith n'était jamais complètement au repos : la soif de pouvoir, d'aventure et d'action reprenait vite le dessus. Pourtant, Nam'ska était étrangement lasse. Quand elle avait ouï parler du fameux statut de Lame d'Ebène et des responsabilités que cela encourait, elle s'était de suite sentie attirée par un travail aussi alléchant... Et pourtant, repérer, poursuivre, traquer puis tuer les Jedi – acte bien que jouissif auparavant, l'avait finalement lasser. Sans doute était-ce un désintérêt passager comme elle en ressentait si souvent. Cette fâcheuse manie de prendre goût aux choses un jour et de s'ennuyer d'elles le lendemain avait toujours fait partie de ses traits de caractère. La jeune femme éprouvait toujours ce perpétuel besoin de mouvement et de changement.

Ainsi avait-elle choisi d'abandonner sa traque l'espace de quelques jours, après tout, les Jedi pouvaient bien attendre une petite semaine ? Elle était arrivée en début de semaine sur la sulfureuse planète des Sith et s'était de suite rendue au Temple afin de s'y reposer et de réfléchir en silence. Nam'ska parcourait la longue pièce qui servait de séjour avec une démarche proche de l'errance. Elle ignorait certainement elle même ce qui la torturait ainsi. Était-ce son persistant dégoût de l'ennui qui la poussait ainsi à faire les cent pas ? Comme si chacune des tâches qu'on lui proposait d'accomplir lui semblait indigne de sa personne, elle désirait s'élever à des recherches d'ordre supérieures. Plus qu'ennuyée par l'idée de se claquemurer dans les choses qu'on lui destinait, elle en voulait bien plus que cela...


D'un geste presque tendre, elle posa la main contre le mur de pierres glacées. Comme par fatigue, elle y colla son front et ferma les yeux un moment. Ce lieu l'avait toujours intrigué au plus haut point... Almas... Le Temple... Le Côté Obscur y était présent dans une mesure presque inimaginable. Si pour tout Sith, être envahi par ces ondes ne faisaient qu'accroître la volonté, Nam'ska se trouvait parfois plus troublée qu'autre chose quand, soudainement, l'énergie des lieux s'emparait d'elle. Il subsistait en cet endroit une aura mystérieuse dont le caractère malsain éveillait sa curiosité... Elle ne connaissait l'histoire de ce temple et de cette planète qu'assez vaguement... Et cet étrange sentiment d'inconnu ne faisait qu'accroître son désir de connaissance en la matière. Rivan, elle ne connaissait celui qui, de par ses talents, avait rendu Almas habitable que très peu. Un Sith dont elle n'avait jamais entendu parler de par ses victoire, non. Lui, semblait s'être tourné vers une autre voie, celle de la science et tout particulièrement de la biologie...

Ainsi, Nam'ska décida de quitter ses appartements pour rejoindre la bibliothèque du plan où, elle l'espérait, elle saurait enrichir sa culture de nouveaux éléments qui parviendraient sans doute à l'éclairer... Pendant de longues heures, elle se pencha sur de gros volumes poussiéreux à la recherche du passé. Chaque page qu'elle tournait lui apportait un peu plus et, petit à petit, elle se surprit à s'intéresser à l'histoire Sith par laquelle, jusque là, elle n'avait jamais vraiment été attirée. Ce long moment d'étude ayant pris fin, elle regagna ses quartiers, un sourire satisfait aux lèvres et, sereinement, entreprit de méditer sur ses découvertes...

Prenant place à genoux sur le sol froid, elle ferma les yeux et, sans un mot, se plongea dans les méandres de la Force. Cette fois-ci pas de rites, ni de prières. Juste une longue concentration à la recherche de ce qui la perturbait tant... Soudain, elle sentit son cœur s'accélérer et le sang battre à sa tempe. Une perturbation dans la Force la poussa à ouvrir les yeux... Quelque chose l'avait surpris dans sa méditation : quelqu'un, quelque chose, elle l'ignorait... Mais elle devait le découvrir. Sans qu'elle en soit totalement consciente, elle sentit son corps prendre le dessus et ses jambes la porter vers une direction inconnue. Se laissant aller à ce que son esprit lui dictait, elle quitta le temple Sith et marcha longuement à travers les plaines jusqu'à pénétrer dans un immense bois aux allures obscures. Et là, comme si, soudainement, ses sens l'abandonnaient, cette force inconnue qui avait guidé son corps l'abandonna. La jeune femme était arrivée là où la Force avait voulu la mener : là où elle était censée découvrir ce qu'elle recherchait.

Elle poussa un long soupir et regarda autour d'elle à la recherche d'un détail qui révélerait l'importance de ce lieu. Sans savoir où cela la mènerait, elle continua sa marche à travers l'étrange forêt. Alors qu'elle s'apprêtait à pénétrer dans ce qui semblait être une clairière, elle eut une étrange sensation. Le Côté Obscur était ici plus fort qu'ailleurs : quelque chose se tramait. Elle s'avança discrètement vers la source de son malaise et aperçut un homme agenouillé au sol et plongé dans une profonde méditation. Il s'agissait d'un homme d'âge mûr dont l'aura et l'apparence trahissait immédiatement son appartenance à l'Ordre Sith. Elle commença à s'approcher quand brusquement, il sortit de sa transe et, dégainant son arme, lui cria de se montrer. La jeune femme ressentait très fortement la présence de l'homme et lui aussi avait dû s’apercevoir de son arrivée. Intriguée, elle sortit de sa cachette et se présenta à l'homme. D'un geste sûr, elle alluma la première lame de son arme et le toisa d'un air vaniteux en défaisant son capuchon :


« Alors, c'est ainsi que l'on salue ses camarades ? » lança t-elle d'un ton ironique.


Elle fit quelques pas dans sa direction et se stoppa à quelques mètres de lui :


« Mes méditations m'ont menées ici. J'ignore si vos obscurs travaux n'ont fait que me perturber ou si elles ont réellement un rapport avec ce que je recherchais, mais j'aimerais en savoir plus... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Dim 7 Juil - 22:30

« Pour en savoir plus, il faut le mériter jeune sith. »

C’était donc elle que Fames avait senti pendant son voyage temporel. Une jeune sith, puissante à n’en point douté, sinon elle n’aurait pas senti la présence de Thron, il fallait donc se méfier. Le vieil homme la regarda quelques secondes. Il sentait en elle l’arrogance et l’orgueil de la jeunesse, traits typique de ceux qui n’ont encore jamais échoués. Fames savourait ce moment, il se revoyait quelques années plus tôt, imprégné du même sentiment de puissance que la jeune femme et de la même confiance. Elle portait son armure de combat, e sith n’était pas un expert du combat au corps à corps, mais il la devinait très légère et propices au déplacement rapides, une vraie guerrière se tenait face à lui. Si combat au sabre il y avait, il ne doutait pas de sa probable défaite, mais il avait d’autres armes avec lui et surtout, il avait la force. Il lança sa phrase comme un ultimatum :

« Rengaine ton sabre jeune sith, j’ai le pouvoir de te tuer sur le champ, avant même que tu ais le temps de bouger. »

Thron rabaissa sa garde, laissant son bras armé pendre le long de son corps. La lame rouge transperçait toujours l’air, le sabre crépitait, prêt à en découdre, tout comme celui qui le maniait. Le sith regarda le sabre de son potentiel futur adversaire. Il remarqua la taille inhabituelle du manche, il n’en avait jamais vu de pareil. Un sabre à double lame peut être ? Son maître l’avait évoqué mais pas formé à combattre contre de tels armes, seul son instinct et son expérience ferait la différence. Le seigneur sith intensifia sa sombre aura, augmentant ainsi sa présence dans la force, pour la rendre implacable.

« Considérer les sith comme tes camarades, c’est mettre un pied dans la tombe. En cinq ans, trois seigneurs noirs se sont succédés, un ordre aussi traitre est dangereux, il ne fait pas bon de dire le mot camarade avec les sith. Si tu m’as senti à travers la force et qu’elle t’a guidé jusqu’ici, c’est que tu es suffisamment puissante pour comprendre ce que je veux dire. »

Thron n’avait qu’une bien piètre opinion de son ordre et de la traitrise de ses membres. Comme il l’avait dit, trop de seigneurs noirs s’étaient succédé pour que vivre au sein de l’ordre soit une bonne option à long terme. Le sith comptait se démarquer de la masse, comptait créer quelque chose de plus important que le pouvoir personnel aux yeux des sith qui le suivraient pur ainsi, instauré un ordre durable et puissant et mettre un terme aux manigance et à la liberté des jedi. Caedus n’était que la partie hébergé de l’iceberg, les pires utilisateurs de la force obscure devaient encore se montrer et Thron était l’un d’eux.

Le sith repensa brièvement à son voyage dans le temple. Il allait avoir besoin d’aide pour avancer et déjouer les pièges de Darth Rivan. Et si la raison de la venue de la jeune sith, c’était justement de permettre à Fames de trouver l’aide dont il allait avoir besoin ? Le vieil homme en doutait. Il fixa la jeune femme, puis ferma quelques instants les yeux. Il sentait le vent balayer la zone, le soleil, ardant, frapper sa bure et le sol, faisant régner une température écrasante. Le sith rouvrit les yeux pour regarder l’astre lumineux, puis il regarda de nouveau la jeune femme.


« Connaissez-vous le pouvoir de cette planète, plus précisément de celui du cercle de non-vie où nous nous trouvons ? » Sans attendre de réponse, il poursuivit :

« Ce cercle est causé par la corruption du côté obscure qui émane de la forteresse de l’ancien seigneur sith. Pour une raison inexpliquée, le cercle s’étant et corrompt petit à petit la surface de la planète, kilomètre par kilomètre, il repend la mort et le côté obscure. D’ici quelques siècles, la planète ne sera plus habitable, l’air sera redevenu irrespirable et la seul chose qui subsistera de ce qu’a été Almas, sera la forteresse de Darth Rivan. Notre temple sera la seule trace de civilisation encore visible sur cette planète. »

Thron fit une pause pour laisser le temps à la jeune femme de tout comprendre avant de reprendre.

« Almas nous rend fort et élimine les faibles. Toute personne non sensible à la force ou n’en maîtrisant pas le côté obscure et voué à mourir ou, dans le meilleur des cas, à perdre l’esprit si elle pénètre dans le cercle. J’ai le pouvoir de supprimer la force chez un être vivant, pour une durée limité, mais suffisamment longtemps pour que ladite personne soit dévorée par l’obscurité de la planète. »

Fames savoura quelques temps son effet.

« Maintenant, range ton sabre et tu rejoindras les ossements qui on sévit à bâtir la forteresse. »

La dernière phrase avait été prononcée avec une intonation empêchant toute contradiction ou rébellion. Le sith éteignit son propre sabre laser, mais concentra tout de même la force dans ses mains, près à foudroyer la jeune femme au moindre mouvement, pour ensuite supprimer la force en elle et la laisser perdre l’esprit et mourir.

« Je me nomme Darth Fames et je suis celui que nous appelons le Méritocrate. Quand à tes recherches, sur quel sujet portent-elles ? Je ne suis pas de ceux qui volent les découvertes des autres et je dispose d’un certain savoir que je me dois de partager si je veux que tes « camarades » évoluent en une espèce civilisée. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Lun 8 Juil - 12:32

« Vous avez une bien piètre façon d'aborder les femmes, mon cher ami. » déclara la jeune femme en esquissant un sourire plein d'ironie.


Elle toisa longuement la lame écarlate de l'arme de son adversaire qui éclairait le sol d'une sombre lueur sanguine et dont le crépitement caractéristique lui procurait un étrange plaisir auditif. Oh oui. S'il voulait la guerre, il l'aurait. Elle ignorait tout simplement si son ultimatum n'était qu'un énorme coup de bluff ou si, réellement, il était aussi puissant qu'elle le prétendait. Elle l'observa baisser sa garde dans un mouvement qu'elle estimait complètement amateur de la part d'un duelliste. Ce qui l'étonnait d'autant plus, c'était son étrange agressivité qui semblait totalement déplacée. A aucun moment elle n'avait cherché à le provoquer et elle n'avait d'ailleurs même pas tenté d'interrompre sa méditation...

« Je vous trouve bien offensif pour quelqu'un qui n'a rien à cacher... Auriez-vous quelque chose à me reprocher qui puisse justifier une telle agressivité ? »


La jeune femme se mit à marcher, lentement, effectuant de courts allés-retours tout en maintenant sa garde. Son Maître avait toujours pris le temps de lui apprendre ces petites choses qui font l'entrée d'un combat et qui, mine de rien, ont parfois plus d'impact qu'on ne le pense... Nam'ska ne parvenait à comprendre ce qui l'avait mené là. Il était évident que la méditation du vieil homme en était responsable, mais est-ce qu'elle s'était contentée d'interférer dans la Force ou avait-elle réellement un rapport avec ce que la jeune femme cherchait ?... Le temps n'était pas aux questions... De toute façon, l'homme lui avait bien fait comprendre qu'il n'était pas décidé à lui répondre.

Une nouvelle fois, elle le détailla du regard, plongeant ses grands yeux bleus dans les siens. Il commençait à se faire vieux : d'ailleurs, c'était assez étonnant étant donné qu'un Sith ne dépassait que très rarement la quarantaine. Des cheveux grisonnants et des traits ridés qui endurcissait son visage lui donnaient des airs de patriarche. Lui aussi était puissant dans la Force... Elle le sentait.

« Au fond, vous avez raison et je partage votre avis. » répondit-elle à sa critique de l'entraide des Sith. « Mais en ces temps de guerre, mieux vaut se faire des alliés que de se créer des ennemis, n'est-ce pas ?... »


Elle comprenait parfaitement ce qu'il avait voulu dire. Il était vrai que les Sith étaient des créatures égoïstes et individualistes qui ne pensaient de manière collective que quand leur Ordre était menacé. A l'inverse des Jedi, les homicides au sein même de notre faction étaient monnaie courante... Et c'était cet éternel conflit qui les hantait qui, Nam'ska en était sûre, finirait par les perdre. L'Ordre n'avait jamais été aussi affaiblie qu'en ces temps de guerre où s'étaient succédés sans résultat des dirigeants dont les pouvoirs n'avaient été à la hauteur. Une nouvelle organisation devenait nécessaire, les Sith en étaient conscients, mais chacun tenait bien trop à sa puissance personnelle pour sacrifier ne serait-ce qu'un peu pour rétablir l'ordre.

Nam'ska ne parvint à saisir ce qu'il tentait de lui faire comprendre en lui comptant une nouvelle fois l'histoire du cercle de non-vie qu'elle connaissait pourtant sur le bout des doigts. Au fur et à mesure qu'il débitait sa science, elle commençait cependant à deviner ce qu'il cherchait à lui dire... Elle admirait cette rhétorique de qualité avec laquelle il venait de lui retracer l'histoire d'Almas : cet homme avait tout d'un grand orateur, mais ses propos n'en étaient pas pour le moins plus rassurants.



« Loin de là l'idée que vous m'ennuyez, mais je n'ai guère besoin d'un cours d'histoire dont je connais déjà les lignes... » lança t-elle, vaniteuse.


Quand enfin il lança sa dernière déclaration, Nam'ska comprit où il voulait en venir. Il s'agissait d'une ultime menace qu'elle ne pouvait ignorer. Il était trop puissant dans la Force pour tenter un coup de bluff... Non, ce type était sans doute capable de faire ce qu'il déclarait... La jeune femme poussa un soupir quand, dans un dernier ultimatum, il lui fit comprendre que les issues étaient minces, pour ne pas dire nulles... Nam'ska n'était pas de celles qui paniquaient facilement, ainsi ne se laissa t-elle pas submerger par la peur. Elle afficha un sourire narquois et, dans une grimace plus amusée que terrifiée, émit un léger rire.

« Dites moi... Ne trouvez-vous pas étrange de menacer de mort les membres d'un Ordre dont vous reprochez la bestialité ?... Ne seriez-vous pas en train de vous contredire ?... »


Elle marqua une pause tandis que, d'un geste précis, elle fit pivoter son arme pour en allumer la seconde lame.

« Méritocrate, c'est cela ? Alors c'est à vous que nous devons la direction chaotique de l'Ordre ? Je partage votre opinion vous savez... L'Ordre doit changer, et vite, s'il ne veut pas s'autodétruire. »


La jeune femme s'avança d'une démarche sûre vers l'homme. Elle remarqua l'air qui, déjà, s’électrisait autour des mains de son interlocuteur... Elle allait devoir se montrer prudente...


« Je suppose que vous êtes fier de votre petit discours. Oui, vous m'impressionnez, mais cela n'est pas pour autant que je me plierai au moindre de vos désirs... Vous savez, moi aussi, je déborde de ressources... »


Un nouveau sourire aux lèvres, elle s'écarta et usa de la Force pour paraître invisible au vieil homme. Masquant sa présence dans la Force, elle venait de se rendre indétectable à l'oeil nu et désormais, seule l'indiscrétion de ses mouvements pourraient la trahir... Elle le contourna discrètement et, défaisant le voile de Force dont elle était couverte, réapparut derrière lui et passa la tête par dessus son épaule :


« Je m'intéresse à Almas, à ses origines et à son créateur : Darth Rivan. Je ne cherche pas la guerre, juste la connaissance... Et quelque chose me dit que vos talents d'historien pourraient m'en dire plus... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Lun 8 Juil - 22:26

« Vous êtes une femme, mais le côté sith prime et me force à ignorer les civilités » répondit du tac au tac le vieil homme avec un trait d’humour dans la voix.

Thron se savait observé, il savait que la jeune femme le détaillait des pieds à la tête et savait que le fait qu’il ait baissé sa garde pousserait son adversaire à l’attaquer avec son sabre. C’est ce que voulait le sith, être attaqué physiquement pour pouvoir ainsi tromper son ennemie et l’éliminer d’un simple geste. Néanmoins, la jeune femme fit preuve de contrôle et continua à garder quelques mètres de distance en elle et le chef d’entreprise. Il l’écoutait, répondant à chaque fois du tac au tac pour occuper son esprit et la pousser à penser à autre chose qu’au combat. L’instinct poussait parfois à faire des erreurs qu’un esprit attentif et entraîner n’aurait pas fait.

« Je n’ai jamais dit que je n’avais rien à cacher, bien au contraire, je suis un sith et comme tout sith, j’ai toujours quelque chose à cacher. » rétorqua-t-il sur le même ton que précédemment, puis il redevint sérieux. « Je n’aime pas savoir que quelqu’un m’observe et se cache au loin et encore moins quand je médite. Néanmoins, si vous êtes ici, c’est que votre pouvoir est suffisamment important pour sentir les perturbations qu’implique le mien. Vous étiez réceptive, ce qui démontre une certaine ouverture d’esprit et une connexion permanente et assumée avec la force, ce qui est loin d’être le cas pour bon nombre des sith. Vous l’avez sans doute remarqué, beaucoup de sith considère la force comme quelque chose qui leur est dû et ne l’écoutent pas, ce qui n’est pas mon cas et ne semble pas être le vôtre. C’est quelque chose que j’apprécie. »

Thron fit une courte pause, puis repris :

« Excusez mon agressivité, mais je préfère être agressif et méfiant qu’être trop ouvert et mort. »

Les fines lèvres du vieillard formèrent un petit sourire. Il regarda la jeune femme faire les cent pas. Il remarqua qu’elle avait sa garde toujours levée, elle se méfiait bien plus que ses paroles ne le laissaient sous-entendre et son air taquin et innocent avait certainement trompé plus d’un adversaire. Il était désormais sur que celle qui se trouvait devant lui avait reçu une formation martiale que lui n’avait jamais eu. Il fallait la maintenir à distance et profita du long regard qu’il échangea avec Nam pour utiliser l’un de ses pouvoirs favoris. Elle ne verrait rien si la situation restait telle quelle, mais en cas de combat, quelques surprises l’attendraient.

En plus de la formation martiale, Fames savait que le jeune âge de la sith lui donnait un net avantage. En effet, Thron approchait les soixante ans et ses mouvements étaient moins vifs que dans sa jeunesse. Il lui fallait ruser pour garder la sith à distance et éviter les échanges au corps à corps. Thron, après une certaine concentration pour infiltré l’esprit de la jeune femme et préparer son éventuelle défense, reprit la discussion comme si de rien n’était.


« Je suis heureux de vous l’entendre dire et je dois admettre que vous avez raison sur ce point-là. Néanmoins, je préfère ne pas considérer les sith comme d’éventuels alliés et tous ceux qui ne sont pas mes alliés sont de potentiels ennemies, comme vous avez pu le remarquer. »

Fames considérait Nam avec un peu plus d’intérêt qu’il y a quelques minutes. Ses réactions, sa présence, sa probable puissance, tout en elle laissait entendre qu’elle n’était pas une sith imbus d’elle-même, mais bien une sith accomplit qui a déjà traversé nombre d’épreuves. Pourtant, la dernière phrase de Nam prononça pendant que le vieil homme racontait l’histoire de la planète le fit tiquer.

« Ne soyez pas prétentieuse jeune femme, même quand on croit tout connaître d’une histoire, il peut s’avérer intéressant d’entendre quelqu’un d’autre la conter, on peut parfois y découvrir de nouvelles informations. »

Sa voix tonnait dans l’air comme celle d’un père réprimandant son enfant après une bêtise. Le maître de Thron employait le même ton quand le vieil homme, lors de sa formation, se montrait trop confiant et au-dessus de tout.

« Enfin, pour votre remarque, je ne suis que contradiction, vous vous en rendrez compte si vous voulez en savoir plus sur moi. Néanmoins, le fait que votre garde soit toujours là alors que ma garde est baissée indique que je ne peux vous faire confiance et que ma menace est justifiée. Dans les faits, votre sabre levé à mon encontre est une plus grande menace de mort que mes paroles. »

Il regarda la jeune femme et lui sourit. Son sourir disparu bien vite quand la seconde lame de l’arme de la jeune femme apparu. Le moment d’en découdre semblait donc venu. Fames éteignit tout de même son sabre pour ne pas cacher son léger malaise.

« Je ne suis en aucun cas responsable de l’état actuel de l’ordre, je n’ai aucun pouvoir dessus. Je ne suis qu’un politicien charger de donner une meilleure image aux tueurs qui composent les rangs des sith. Si vous avez des déclarations ou des plaintes à faire remonter, Dame Zéhir est toute indiquée. »

Fames ne voulais en aucun cas endosser les responsabilités des actes de ses prédécesseurs. Il n’était pas vraiment un sith, ou du moins, il ne s’identifiait pas à l’ordre tel que les autres le conservaient. Le GMA était son ordre, le reste, que Katlynn s’en charger. Le sith se méfia encore plus de Nam lorsqu’elle évoqua ses ressources. Il sera bientôt heureux d’avoir déjà préparé sa défense.

« Vos pouvoir sont grands et digne d’un grand assassin jeune femme, néanmoins la force est mon domaine et je maîtrise certains pouvoirs à la perfection. Et, pour votre gouverne, je suis bien plus qu’un simple historien. »

Terminant sa phrase, Thron utilisa son pouvoir d’illusion pour se démultiplier. Un nouveau Thron sortit du corps du premier, puis un autre, puis encore un autre et ainsi de suite jusqu’à ce que la jeune femme soit totalement encerclée. Puis ils se mirent à parler à l’unisson, activant dans le même temps leur sabre laser.

« Nos centres d’intérêts semblent converger, car je m’intéresse moi aussi à Darth Rivan et à ses secrets. Néanmoins, votre dernière action vous a fait perdre quelques points et me pousse à réagir. Personne ne me tient tête. »

Les voix s’éteignirent et tous les Thron levèrent la main vers la jeune femme. Les éclairs crépitèrent au bout de leurs doigts puis foncèrent sur la jeune sith, traversant et faisant disparaître au passage le Thron qui se trouvait à côté d’elle. Les illusions ne pouvaient causer de dommages et avec de la chance, la jeune sith pouvait contrer le bon éclair. Cependant, il était impossible de différentier le vrai Fames des faux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Mer 10 Juil - 14:01

Nam'ska considéra les compliments qu'il lui fit avec respect. D'un geste presque traditionnel, elle s'inclina légèrement :


« Ravie de voir que vous avez une meilleure opinion de moi que la plupart des gens... Je ne suis pas comme les autres Sith, non. Mais après tout, ne sommes nous pas tous différents à notre façon ?... » répondit-elle.


Elle connaissait les rumeurs qui couraient au sein de son propre Ordre. Beaucoup parlaient d'elle comme d'une femme écervelée plus apte à la débauche qu'à la défense des Sith, d'autres la prétendaient grande guerrière mais aussi personnage exécrable et empli de vanité. Au fond, les seconds étaient bien plus proches de la vérité que leurs congénères... Elle n'aimait pas voir ses collègues faire passer ses goûts personnels devant ses aptitudes de combattante, mais c'était propre à la nature humaine de dépraver les autres en ne retenant que le négatif.


Fames ne semblait pas de cela. Elle lui adressa un second sourire plus naturel que les précédents et entreprit de lui expliquer ce qui l'avait poussée ici :


« Le Temple m'intrigue. Que dis-je, cette planète m'intrigue... ! Votre présence m'a sorti de la longue méditation à travers laquelle j'espérais trouver des réponses et c'est votre aura qui m'a guidé dans la Force jusqu'ici. Cela n'est pas un hasard, je suis sûre que vous êtes d'accord. »


Nam'ska était finalement ravie de découvrir en cet inconnu une personne qui partageait son point de vue. Enfin, rares étaient ceux qui s'opposaient à l'idée de métamorphoser l'Ordre Sith. Mais tout ceux qui se prétendaient pour n'apportaient rien à la création d'un quelconque projet. Les Sith avaient besoin d'hommes et de femmes d'action, de grands orateurs, de puissants combattants et de fins stratèges... Pas d'imbéciles aux maigres capacités ou de beaux parleurs. Le temps des négociations étaient finies : ils étaient temps de devenir quelque chose...

Elle haïssait cette manie qu'avait les Sith de toujours vouloir semer le chaos sans même en connaître la raison. L'anarchie ne menait qu'à la destruction. La destruction, elle ne la voulait pas. Ce qu'elle désirait, c'était la soumission tout simplement parce qu'un monde détruit ne vaut pas la peine d'être dominé. Elle haïssait ses congénères qui hurlaient au scandale chaque fois que le GMA entreprenait de nouvelles actions : lui reprochant son manque d'ambition et l'absence de manœuvres violentes. Beaucoup criaient sans cesse qu'ils devaient prendre leurs ennemis à la gorge, à cela Nam'ska répondait qu'avant de déclarer une guerre aux clans adverses, il fallait d'abord régler cette guerre interne qui, depuis des décennies, faisait rage...


Quand il lui parla de sa position au sein de l'Ordre, Nam'ska laissa échapper un petit rire :


« Diriger l'Ordre Sith demande de la poigne. Il est inutile de tenter de sauver les apparences, cela fait des millénaires qu'on nous pointe du doigt !... Nous sommes et avons toujours été les méchants de l'histoire. Nous ne sommes pas prêts de devenir autre chose aux yeux des gens... ! »


Elle marqua une pause lorsqu'elle entendit sonner le nom de Dame Zehir :


« Dame Zehir a fait son temps. C'est une grande Sith. Mais jamais elle ne redressa l'Ordre seule. »


Elle admirait la prophétesse pour la qualité de son parcours et la puissance encore impressionnante qu'elle dégageait. Seulement, elle savait qu'il était inutile d'en attendre trop de sa part, elle échouerait dans son plan si personne ne venait lui venir en aide... Ou prendre sa place bien sûr.


Un long silence s'installa. Nam'ska n'avait pas attaquée et elle n'en avait pas l'intention. Seulement, son interlocuteur semblait plus offensif qu'elle n'avait pu l'imaginer. Soudain, elle se sentit mal tandis qu'il se démultipliait autour d'elle par elle ne savait quelle magie. Tournant sur elle même à la recherche d'une faille, elle remonta sa garde attentivement.



« N'est-ce pas une réaction quelque peu démesurée ? Le Grand Darth Fames serait-il susceptible ? » lâcha t-elle sur un ton ironique teinté d'une certaine inquiétude.


Elle ferma les yeux, cherchant la concentration dans la Force. Elle vit l'éclair se diriger vers elle, pivota sur elle et braqua de son sabre celui qu'elle imaginait être originel. La Force l'ayant guidée dans sa recherche, elle échappa de peu à une la décharge qui lui était destinée. Toujours incapable de définir laquelle de ces copies étaient celles de Fames, elle ferma à nouveau les yeux, fit disparaître les lames de son sabre et, dans un mouvement lent mais précis, écarta les bras autour d'elle provoquant ainsi une poussée de Force qui projeta ses ennemis au loin. Elle ignorait si une feinte aussi évidente fonctionnerait, mais elle n'avait rien à perdre. Elle esquissa une moue puis installa un air plus dur sur son visage tandis qu'elle commençait d'un ton sérieux :



« Notre combat est ridicule. Vous l'avez assez dit : nos intérêts convergent vers Rivan et ses recherches. Assez de ces coups par honneur, ils ne sont dignes que des Sith imbéciles que nous déplorons ! Je suis prête à partager ce que j'ai appris, à condition que vous acceptiez vous aussi de m'en faire part... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Dim 21 Juil - 14:30

Le vieil homme sourit quand la jeune femme s’inclina et lui rendit son geste. C’était la première fois que le sith était sincère depuis le début de la conversation. Son sourire disparut bien vite quand elle reprit la parole.

« Nombres de sith aimeraient être unique, mais c’est loin d’être le cas. La plupart ont été façonnés par l’ordre auquel nous appartenons et ne sont rien de plus que des boules de colère et de haine. Ils croient être unique et plus puissant, ils croient avoir brisés leur chaine, comme le dit si bien le code, mais en fait, il n’en est rien, ils sont esclave de l’enseignement de leur maître, esclave de leur sentiments, ils réagissent comme des drogués, comme des chiens qui se battent pour un bout de viande. En l’occurrence, le bout de viande c’est la direction de l’ordre. »

Thron fit un sourire entendu avant de reprendre.

« Beaucoup de sith lisent les livres de la bibliothèque, mais très peu vont eux même faire des recherches sur les lieux, sauf si on leur demande. Vous au moins, êtes différente de ce côté-là, vu que vous cherchez à trouver les secrets de notre ancêtre commun. » Fames repensa a son voyage spirituel dans le temple. « Et je puis vous assurer qu’ils sont nombreux. »

Thron ne savait rien de son interlocutrice, ni son nom, ni son rang, rien. Il ne pouvait que la juger sur les faits et sur les capacités qu’elle dévoilait et le sith était loin d’être déçu. Tout le monde pouvait vivre sa vie comme il le souhaitait,  qu’elle soit une dépraver ou une none, le vieil homme n’en avait cure, ce n’était pas là-dessus que l’on jugeait un sith. Il la regarda et du néanmoins admettre qu’elle devait être belle sans son armure. Il écouta la jeune femme quand elle parla de ses recherches.

« Alors nous sommes deux et je ne puis qu’être d’accord avec vous, la force ne réunit pas deux utilisateurs de la force sans raison. Nous avons certainement quelque chose à faire ensemble et très certainement en rapport avec ce temple et ce que nous a légué Rivan. Je ne serais même pas surpris que notre rencontre ait été orchestré par l’ancien seigneur sith. Après tout, nous avons tous qu’il a lié son esprit à sa forteresse ou, tout du moins, à une partie de l’édifice. »

Thron repensa à la première plante de Rivan, celle qui était scellé dans la pièce la plus enfouit du bâtiment. Le sith fit immédiatement le lien entre la plante et l’esprit du seigneur sith. Rivan avait certainement lié son esprit à la plante, c’était certainement pour cette raison que le cercle de corruption grandissait, L’esprit de Rivan se nourrit du côté obscure de la force et les plantes, issues de l’alchimie sith, utilisent le côté obscure pour convertir le méthane en oxygène. Le sith sourit de toutes ses dents quand il se rendit compte de sa découverte, puis il regarda la jeune femme.

« Rivan devrait être un exemple d’intelligence et d’inventivité pour tous les sith… »

Fames repartit dans ses pensées mais en fut tiré par la jeune femme qui se mit à parler de l’ordre.

« Palpatine a réussi de grande chose et peu de gens savaient, au début de son règne, qu’il était sith. Les ennemies étaient les jedi et c’est certainement là qu’est le coup de maître de Sidious. Pour beaucoup à cette époque, les sith n’étaient toujours qu’une légende. Hélas nous somme redevenu les méchants avec les résurrections de l’empereur et Caedus. Bien que sa vie ait été courte, il a rappelé notre existence aux yeux de l’univers. Néanmoins, ce que Palpatine a fait, je peux le refaire avec le GMA, les gens ne font pas la différence entre sith et jedi, pour eux, nous sommes pareil. C’est pour cette raison que nous pouvons inverser l’ordre des choses, montrons nous magnanime et proche du peuple, montrons nous plus indulgent que les jedi et nous ne serons plus les ennemies n°1. C’est sur ces bases que j’ai créé le GMA, nous sommes des sith, mais je compte être l’évolution de notre ordre, le déclencheur de quelque chose de nouveau et de durable. Tuer et massacrer n’a jamais été une solution viable sur le long terme. Pourrissons les jedi et l’univers est à nous, les jedi seront détruit comme ils l’ont été à la fin de a république et nous ne serons l’alternative a plus viable et la plus sure de la galaxie. »

Fames croyait vraiment ce qu’il disait.

« Néanmoins, je laisse la direction de cet ordre décadent à Zéhir. Elle est peut être dépassé, mais elle concentrera mes jalousies et sera la cible des attaques des chiens qui composent notre ordre. »

Thron n’aimait pas Zéhir, il la haïssait presque. Elle ne valait pas grand-chose à ses yeux et méritait d’être sacrifier, quitte à lui laisser le pouvoir pendant un temps. Puis le combat arriva et les sarcasmes de la jeune sith poussèrent Fames à laisser échapper un petit rire.

« Il faut de la poigne et ne rien laisser passer si vous voulez atteindre un âge avancé, je suis surement susceptible, mais je suis aussi le plus vieux sith de l’ordre, ce qui prouve que la susceptibilité n’est pas forcément une mauvaise chose. »

Puis l’éclair jaillit de ses mains. La jeune femme réussit à le parer, ce qui surprit, dans le sens positif du terme, le vieux sith. Il sourit légèrement, mais ce sourire disparu bien vite quand il fut projeter à une dizaine de mètres. Il n’était plus tout jeune et ne put se rétablir correctement. Il tomba sur le dos et en eu la respiration coupée.

« Vous êtes pleine de surprise jeune sith. » Dit-il alors qu’il se relevait. Tous ses clones avaient disparu. « Néanmoins, maintenant que je suis dans votre tête, je suis sûr de gagner, mas vous avez raison, notre combat n’a pas lieu d’être, comprenez juste qu’on ne me tient pas tête et que je ne laisse jamais passer une provocation de trop. »

Le sith remis sa capuche qui s’était enlevée lors de son « vole » et la rabaissa jusqu’à ses yeux. Ces derniers étaient redevenus bleus, Fames avait diminué sa présence dans la force jusqu’à être l’équivalent d’une personne normale. Il sourit à la jeune femme et fit disparaître son sabre laser dans sa tunique.

« Je ne suis hélas pas tellement différents des sith que nous déplorons, j’ai été formé par un maître qui venait du même moule que le leur, seul mon environnement à changer, ce qui m’a permis d’être différent sur un certain nombre de points. Pour ce qui est des secrets de Rivan, comprenez que mes méthodes d’investigation sont loin d’être orthodoxes. Je dispose de certaines capacités qui me permettent de découvrir à peu près n’importe quel secret et je pense avoir percé celui de Rivan, ou en tout cas, la raison d’être de ce cercle de non-vie. »

Fames était fier, mais il espérait aussi que la jeune femme avait compris l’avertissement. Il resta à une dizaine de mètre de la jeune femme et se prépara à supprimer une partie de son lien avec la force. Après tout, rien ne pouvait assurer au vieil homme que la sith en face de lui n’allait pas lui sauter dessus.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   Mer 24 Juil - 0:39

Depuis de longues minutes déjà, leur conversation continuait son cours. Petit à petit, Nam'ska découvrait en le Seigneur Fames autre chose qu'un vieillard puissant dans la Force, aux pouvoirs inconnus et dont la vanité semblait presque dépassait la sienne. Cet homme était sans doute bien plus que cela : quelqu'un d'éloquent, soit, et dont la culture et les connaissances semblaient riches et vastes. Quelqu'un qui, du peu qu'elle avait entendu, semblait défendre des valeurs et des idéaux justes, avait un point de vue parfaitement censé et partageait parfaitement son avide besoin de changement. Il était sans doute bien plus intéressant qu'elle n'avait osé l'imaginer...

Un troupeau de bêtes... N'était-ce pas ce qu'étaient devenus les Sith ?... Des animaux indisciplinés et individualistes dont la soif de sang était infondée et qui avançait aveuglément dans un brouillard dont il ne percevait les limites ?... Certains d'entre eux ne connaissaient pas leurs racines. D'autres n'avaient même pas connaissance de dirigeants ou de règles, ou du moins s'en moquaient bien. L'ambition et la traîtrise étaient propre aux Sith. Les complots et les coups d'état s’enchaînaient : c'était le destin qui le voulait. Là n'était pas le principal problème. L'ennemi de l'Ordre en cet instant : c'était le chaos qu'il créait de lui même. Un chaos qui devait vite prendre fin pour ne pas amorcer une longue descente vers sa perte.

Étrangement, malgré tout le mystère qui planait au dessus de cet inconnu dont elle ne savait rien, elle nourrissait envers le Seigneur Fames de l'admiration. De plus, pour une raison qui lui semblait insensée, elle lui faisait étrangement confiance. Dieu savait pourtant qu'elle n'était pas de celle à se laisser abuser si facilement. Peut-être son apparence de papy gâteaux était-il censé la rassurer ? A cette pensée, Nam'ska étouffa un rire presque forcé. Décidément, cet homme lui offrait une nouvelle issue : une autre alternative, sans doute plus intéressante que celles qui s'ouvraient déjà à elles... Si elle interprétait bien ses dires, c'était bien d'une collaboration qu'il s'agissait.


« Habituellement, je ne crois pas au destin. Mais je suis dans l'obligation d'avouer qu'il m'a bien forcé la main aujourd'hui. De grandes choses nous attendent, Seigneur Fames. Et c'est avec un grand plaisir que je vous aiderai dans votre quête des secrets de Rivan. Quant à la suite, le temps des décisions n'est pas venu. »


Parlait-il d'un travail commun au long terme ? Ou uniquement de quelques recherches menés ensembles ? Elle l'ignorait mais espérait vite le découvrir. Un instant, elle tenta de s'imaginer jusqu'où cette collaboration pourrait la mener... Être venu en aide au Méritocrate : un homme riche, puissant et fortuné, cela devait bien pouvoir s'avérer utile...

Elle l'écouta patiemment parler de Rivan, de cette fameuse plante, responsable de la colonisation d'Almas et des secrets que retenaient le Temple Sith. Seul reste du règne de Rivan et sans doute tombeau de ses plus sombres secrets. Elle ne connaissait que peu l'édifice : c'était à peine si elle parvenait à rejoindre ses appartements et elle ne savait rien des fondations et de ces mystérieuses catacombes dont les légendes parlaient. Sa lecture à la bibliothèque ne lui avait apporté que de minces éléments, mais après cette discussion, elle se trouvait en possession d'une base de données toute autre.

« Je ne pense malheureusement pas pouvoir vous apporter plus d'informations pour le moment. Je ne sais que peu de choses sur cet endroit, mais j'espère vite les découvrir. »


Mais pour tout cela, le temps viendrait. Pour le moment, elle profitait de cet instant exceptionnel pour discuter, enfin, avec quelqu'un dont l'opinion semblait intelligente. Elle peinait à comprendre comment il pouvait espérer voir les Jedi et les Sith échanger leurs rôles. D'un côté, des chevaliers républicains, défenseurs de la paix sous leurs armures claires, de l'autre, de sombres seigneurs aux allures effrayantes, aux pouvoirs obscurs et aux lourdes carcasses métalliques sombres. Rien, chez les Sith, n'inspirait la confiance. Cependant, son idée restait intéressante. Faire des Jedi des criminels pourraient grandement pousser à un changement de statut. L'Ordre Sith, longtemps chassé par les Jedi, se retrouverait à la place de la victime, et non à celle du barbare... Bien mené, cette action pouvait porter ses fruits.


« Nos ennemis sont trop nombreux à travers cette Galaxie. Les Jedi nous haïssent, soit, mais nous allons vite devoir jouer de notre influence pour rallier à notre cause des systèmes et organisations. Vous me parliez de Palpatine, dans ce cas, songez à Dooku qui, dans une habile manœuvre politique sublimement orchestré, voyait les systèmes quitter la République et rejoindre ses rangs. C'est d'un prétexte, dont nous aurions besoin. De quelque chose suffisamment important pour nécessiter une insurrection... »


L'Univers ne faisait que se diviser. Impossible de savoir qui de l'Empire ou de la Confédération ralliait à sa cause le plus de militants. Mais renverser l'un de ses deux géants provoquerait de telles conséquences, qu'enfin, les Sith pourrait faire leur grand retour sur la scène... Les grandes lignes étaient là. Restaient à calculer ces infimes détails qui faisaient d'une opération un complot réussi...

Sensiblement, Thron ne semblait pas porter la Prophétesse Dame Zehir dans son cœur. Dans son ton, il n'avait lu que la haine et ses paroles suggéraient qu'il ne voyait en elle qu'un pion sur son échiquier. Juste un mannequin, destiné à subir les attaques des membres de l'Ordre tandis qu'il tirait les ficelles. Elle ignorait tout de ses relations et s'en fichait pas mal. Mais Dame Zehir était sa supérieure, bien qu'elle n'irait sans doute pas la tenir au courant de ce qu'il se tramait. Elle était bien trop curieuse de découvrir la suite pour cela...


Fames semblait s'être enfin calmer. Fini les éclairs et les attaques perfides. Ils n'avaient pas de temps à perdre dans les enfantillages. Ainsi s'écartèrent-ils, lui rabaissant son capuchon, elle, s'adossant à un objet qu'elle crut identifié comme ce qui avait été un tronc d'arbre. Elle le regarda encore longtemps, l'hypnotisant de ses yeux bleus féminins :


« Votre fougue me plaît, Fames. Tout comme votre soif de connaissance. C'est pourquoi je vais vous accompagner. Que diriez-vous de commencer dès demain ?... Le Temple et ses secrets nous attendent ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les Secrets du Passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Secrets du Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Almas [Ordre Sith]-
Sauter vers: