Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Malagarr] Une préparation minutieuse... [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Malagarr] Une préparation minutieuse... [SOLO]   Sam 3 Aoû - 0:30

Suite de La Force guide-t-elle nos pas?

Thème:
 

Quelle étrange rencontre que celle qu'il venait de faire... Mais au moins, elle lui avait permis de pouvoir sauver son apprentie à temps. Et sans remords, il avait aidé cette personne en retour. Après tout, pourquoi cacherait-il ce qu'il savait actuellement sur les Sith ? Nul doute que la plupart des renseignements qu'il avait donné étaient caduques, mais au moins, il y avait une chance que certains de ceux qui avaient participé au siège de Korriban. Après Nelius et Kel, il ne restait guère que Zéhir à éliminer. Et c'était précisément l'un des seuls objets de son attention, de son ire implacable. Il lui faudrait cependant faire très attention, d'ici à ce qu'il parvienne à ses fins, des changements seraient à prévoir chez les Sith. Serait-elle toujours accessible ou se terrerait-elle dans un quelconque endroit ? Difficile à dire, mais il serait patient, et ensuite, il serait satisfait. Il ne lui resterait plus qu'à décider de ce qu'il ferait de l'Ordre à ce moment-là. Reprendrait-il son trône ou le laisserait-il vacant, préférant s'éloigner des Sith actuels pour repartir de zéro ? Patience, il avait d'autres choses à gérer pour l'heure...
Arrivant en orbite de Malagarr, Darth Reylos réactiva la furtivité de son vaisseau et pianota sur son tableau de bord. Sur l'écran devant lui apparurent les coordonnées du lieu où il pourrait atterrir sans problèmes. Mais n'ayant pas prévenu les gens qui pouvaient être là, ils risquaient d'avoir une surprise. Bonne ou mauvaise, tout dépendrait de leur réaction. La descente se passa tranquillement. Son apprentie quitta son lit et se posta à ses côtés dans le cockpit. Ne connaissant que le basic pour le moment, il se contenta de lui parler en cette langue. Bien qu'un jour, elle maitriserait elle aussi le sithese.


- Tout va bien mon apprentie?
- Oui, maître...
- Quelque chose semble te tracasser, dis-moi tout.
- Pensez-vous qu'il y ait encore du monde ici ? Je veux dire, des Sith n'ayant pas rejoint Nelius après son coup d'état ?
- Je vois... Difficile à dire, on ne peut que sentir leurs présences dans la Force. Mais si eux aussi ont rejoint les traitres, alors nous nous en chargerons.
- Espérons que nous ayons encore des alliés...
- ... Je l'espère...

Il lui fit signe qu'il en avait fini. Qu'elle parle si elle le souhaitait, lui, ne répondrait plus. Il dirigea le Scimitar sur la plateforme et coupa les moteurs. L'heure de vérité arrivait enfin. Pour son "retour", il décida de retirer son armure, des vêtements plus légers seraient plus adaptés. Il garderait cependant le casque, et le retirerait une fois qu'il serait certain qu'aucune fuite n'annonce qu'il n'était pas mort, mais bel et bien vivant. Des bruits se firent entendre dehors, ce qui arracha un léger sourire au Déchu. Ainsi, il y avait donc encore des Sith dans ce repaire ? Bien... Très bien... Il était temps de leur montrer que leur chef était toujours en vie et décidé à prendre sa vengeance. Que ce soit avec ou sans eux. Il prévint son apprentie. Elle resterait dans le vaisseau jusqu'à ce qu'il lui fasse signe. Elle sortirait en cachant son visage, elle était trop repérable par d'éventuels traitres.
Quelques instants plus tard, la porte du vaisseau s'ouvrit et le zabrak enfila son casque et rabattit sa capuche avant de s'y diriger. Sa bure se souleva lorsque la forte brise arrive sur lui. Son sabre, quant à lui, était resté caché dans les plis du vêtements. Il fut accueilli par une dizaine de soldats, tous le tenant en joue. En retrait, il pouvait voir une silhouette noire, tout comme lui.



- Vous n'êtes pas autorisé à atterrir ici. Identifiez-vous et partez, ou nous ouvrirons le feu.

Sans un mot, Reylos les désarma grâce à la Force. Ils ne purent qu'être spectateurs lorsque leurs armes quittèrent leurs mains et s'élevèrent avant de se "jeter" derrière celui qu'ils pensaient être un intrus. Puis, d'un geste de la main, il les mit à genoux devant lui avant de leur faire perdre connaissance. Toujours en silence, il continua d'avancer. L'autre reprit la parole.

- Intéressant... Je vois que nous n'avons pas à faire à quelqu'un d'ordinaire... Dois-je envoyer des personnes plus compétentes, ou allez-vous enfin vous décider à me répondre ?
- Nu byloti ar nu noret, Ari Curum. Dabar, vosti xok, nu adata j'us kia klazje kia nun.
Je parlerais si je le souhaite, seigneur Curum. Maintenant, taisez-vous, je veux que vous m'écoutiez.


Hébété, Darth Curum ne put que regarder avancer vers lui la silhouette noire masquée. Il ne connaissait que trop bien cette voix. Ainsi donc, son maître était vivant ? Souriant sous son casque, le seigneur Reylos lui fit signe de le suivre à l'intérieur. Et déjà l'humain reprenait la parole.

- Meistras, mes ideja anas Nelius ir jiso th'grotthu zin zudijas j'us. nuo th'mekuo mes sesie lausk anas j'us tapti' atgal. Mes lytekias j'us mrias.
Maitre, nous pensions que Nelius et ses laquais vous avaient tué. Pendant longtemps, nous avions perdu espoir que vous reveniez. Nous vous avons senti mourir.

- Zhol vykti vel anan zo kelet asilas kia zudyti nun... Dabar ja'um atgal, ir guvus kia vykti kerstas, ant visa edoui kuris isdavijas nun...
Il faut bien plus que quelques déchets pour me tuer... Maintenant, je suis revenu et prêt à prendre ma vengeance, sur tous ceux qui ont osé me trahir...


Oui, il était plus que prêt à prendre sa vengeance sur ces traitres. Nelius et Kel avaient déjà péri, pas de sa main, mais au moins il n'y était pas étranger. Idiots... Ils pensaient vraiment qu'une "armée" de lâches suffirait à le mettre hors d'état de nuire ? Quelle erreur le nagaï avait-il fait en soignant son rival, en pensant que cela aiderait à le rallier à lui. Tsss, après l'avoir attaqué et avoir tué une partie des effectifs Sith comptant parmi les meilleurs de l'Ordre ? L'ambition avait obscurci son jugement. Cette histoire fera toujours sourire un peu le déchu. Finalement, avoir été destitué lui avait permis de savoir qui étaient réellement ses ennemis parmi les Sith. De plus, étant officiellement mort, il n'aurait personne pour l'empêcher de faire ce qu'il devrait pour assouvir sa vengeance. En plusieurs points, il était presque chanceux. Sauf qu'il devait justement garder sa survie secrète le plus longtemps possible, et qu'il se retrouvait du coup avec des effectifs très réduits par rapport à ceux qu'il avait auparavant, ou ceux qui composaient l'Ordre actuel. Mais ce n'était pas grave, il avait plus d'un tour dans son sac.
Celui qu'il allait utiliser dans les temps à venir serait de rallier tous ceux qui avaient échappé à la purge du prétendu Sith'Ari. Mais d'abord il aurait quelques petites choses à régler avant de repartir en quête de ses sujets. Il contacta sa fille à travers la Force, lui indiquant qu'elle pouvait sortir. Ce qu'elle fit, cachée sous sa bure. Elle les rejoints assez rapidement, tandis que Reylos reprenait la parole.


- Karuvis, nu noret kia zenoti ar j'us kaari tave th'vadinti ir th'fadetis iv edoui kuris  nuotekij tave asipra iv Nelius. Ar xaz, mes aras bukle kia tegu savimi zenoti anas ja'um nazeta, ir guvus kia kojasi kalv tave galas geras isdavkal iv nagai, Zehir...
Premièrement, j'aimerais savoir si vous avez gardé les noms et les localisations de ceux qui ont échappé à la purge de Nelius. Si oui, nous leur ferons savoir que je suis toujours en vie et prêt à traquer la dernière "grande" traitresse du nagaï, Zehir...

- Kair aras guduma, kair zinot vengti. Ir tave galas th'wo... J'us aras tave tik wo kuris gal zenoti zhol.
Certains sont morts, certains ont fui. Quant aux derniers... Vous êtes le seul à pouvoir le savoir.

- Nu lausk duobe'... Dary j'us zinot kair th'kitok lig zeon Irya ? Ax kamz kitur ?
Je l'espère bien... Avez-vous des nouvelles de dame Irya ? Ou de qui que ce soit d'autre ?

- Nie, galas amzi mes girdim lig ji, m'tye meo mezdimas Dromund Kaas. Mes zinot nie savoka tikurzi m'tye gal buti dabar.
Non, la dernière fois que l'on a entendu parler d'elle, elle quittait Dromund Kaas. Nous n'avons aucune idée d'où elle peut être maintenant.

- Xauti ji ir nesti ji kia nun. Nu lausk m'tye dary nenx eile garthaz su elan laikas, m'tye kash vel elgsus nazeta anas guduma...
Cherchez la, et ramenez la moi. J'espère qu'elle ne s'est pas rangée du côté de nos ennemis, elle m'est plus utile vivante que morte...

- Kair zodis m'tye kash tu'iea silpnuma. Ar sis kash tiesa, kait gal mes buti tikra anas j'us aras gabus kia buti zo vadovas kia mus ?
Certains disent qu'elle est votre faiblesse. Si cela est vrai, comment pouvons-nous être sûrs que vous toujours apte à être un leader pour nous ?

- Mes visa zinot zo silpnuma, Curum. Mes gal naudot zhol ax vykti zhol tolus salini. Kad zh'ae tik mus kuris  gal eile zhol je'as zo tyûk, zhol adata mus kia mada virsuz zhol. Kairikuny lauke th'silpnuma darytis jiso  savas silpnuma.
Nous avons tous une faiblesse, Curum. Nous pouvons l'accepter ou l'éloigner. Mais nous sommes les seuls à pouvoir la transformer en force, il suffit de regarder au delà. Quelqu'un sans faiblesses devient sa propre faiblesse.


Sans crier gare, Darth Reylos souleva Curum d'un mouvement de main, le faisant quelque peu suffoquer à cause de son respirateur artificiel. C'était un bon élément, mais il tenait à lui rappeler comment fonctionnait le rapport de force entre eux. Cela vaudrait pour tout les autres, qu'il veuillent se servir de son entourage ou non pour le faire plier.

- Niekada anmanyta  lig nun darval "nuyak dolega", zhol valia tik threx j'us kia nevizkas, ir mazo mirtis... Dovanoti kuris nu sua, zhol valia sainti j'us kair th'nustia "th'tikraiza"...
Ne doutez plus jamais de moi "mon ami", cela vous conduirai seulement à l'échec, et donc, la mort... Souvenez-vous qui je suis, cela vous évitera de mauvaises "surprises"...


Il reposa l'humain au sol, sans gestes brusques. Celui-ci se mit à tousser. Son seigneur avait parfaitement sous-entendu qu'au moindre faux pas pouvant faire échouer ses plans, le zabrak le trouverait et l'éliminerai lentement, lui faisant ressentir jusqu'au dernier moment une lente et douloureuse agonie. Certes, d'autres excellaient dans ce domaine par rapport à lui, mais nul ne souhaitait tomber du côté des ennemis de Reylos, ou d'être considérés comme des traitres. D'un mouvement du bras, il ouvrit la porte et entra, suivi de près par son apprentie toujours cachée par sa bure. Le déchu se dirigea sans attendre vers la salle des communications. Il ne fallait pas que quelqu'un transmette par erreur ou par "joie" le fait de sa survie. Brusquement, il ordonna à la personne chargée des communications de couper toute transmission entrante ou sortante. Du moins, tant qu'il n'aurait pas signalé aux personnes présentes l'intérêt de garder le secret. Il s'adressa en basic au Bith.

- Faites-moi passer en holovideo dans toute la base. Il est l'heure que je reprenne le contrôle des lieux.

L'officier acquiesça, jouant de ses doigts sur les boutons en face de lui. Reylos s'éclaircit la gorge, gardant son casque pour l'instant. Dans quelques secondes, il devrait parler à tous les Sith présents, sans savoir lesquels lui étaient réellement fidèles, ou encore dans la base. Bien que normalement, tous étaient assignés à Malagarr en secret depuis un petit moment, avant que Nelius et ses sbires ne décident de le trahir. Fort heureusement, personne ne pourrait capter ce qu'il allait dire de l'extérieur. Il se plaça là où il le fallait, et attendit qu'on lui fasse signe qu'il pouvait s'adresser à ses hommes. Trois, deux, un.

- Nuyak vina brolis ir sessunas is jena'tes, Mes chers frères et sœurs dans l'obscurité ici le Seigneur Kesmas. Certains me connaissent sous d'autres noms, mais je ne suis pas là pour ça. Il y a quelques temps, l’infâme Seigneur Nelius, accompagné de Kel et Zehir ont décidé que le premier était le Sith'Ari. Ils ont assiégé Korriban, vaincu votre armée et Nelius a affronté votre chef en duel. Malheureusement, il s'en est fallu de peu pour que le Seigneur Reylos triomphe de son adversaire. Puis, son ennemi a réussi à prendre le dessus, et en finir avec lui. Darth Curum a ensuite pris la tête de ce qu'il restait des partisans du zabrak, les mettant hors de la purge de Nelius. Certes, tous n'ont pas eu cette chance, notamment ceux qui étaient présents sur Korriban lors de l'attaque, mais les troupes de Nelius n'ont pas eu vent de votre existence. Pendant tout ce temps, vous avez pu vous renforcer en secret, profitant de chaque instant pour mettre en œuvre un plan. Un plan qui montrerait à ces lâches qu'on ne trahit pas impunément les forces du Seigneur Reylos.
Malheureusement pour vous, pour votre vengeance, Nelius a trouvé une fin "tragique" alors qu'il explorait le tombeau du Sith'Ari Adas. De même, Darth Kel lui aussi a péri. Aujourd'hui, les rumeurs courent que Dame Zehir ait décidé de créer un nouvel Ordre Sith, à son image. Peu d'informations me osnt parvenues à ce sujet, mais je suis certains que certains d'entre vous sont capables de s'infiltrer dans cet ordre. Car le pseudo Sith'Ari, dans son ambition, a commis une erreur qui lui aura été fatale, et qui le sera aussi pour cette traitresse.
Il retira son casque, révélant son visage à ses sujets. Il a pensé pouvoir me rallier à sa cause... Kam zo zioplys ... Mes frères, aujourd'hui marque mon retour. Ensemble, nous traquerons ces traitres jusqu'au dernier, ils périront pour avoir osé suivre ces fous, pour avoir osé penser qu'ils pourraient nous vaincre. Nous leur montreront ce qu'est vraiment l'obscurité. Notre fureur les balayera comme s'ils n'étaient que des ewoks.
Mais chaque chose en son temps... Pour l'heure, nous devons retrouver tous nos agents éparpillés dans la galaxie et les informer de la situation. Restons secrets sans l'être. Les communications pouvant être entendues ou lues par d'autres, il s'agira de se rendre en personne, avec discrétion, chez eux. Inutile de préciser que le moindre acte de trahison sera repéré et sanctionné. Je convoque tous les seigneurs présents en salle de réunion.
Pour l'heure, nous resterons quelques jours encore pour dresser une liste de nos alliés à rencontrer. Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts, n'oubliez pas que Zehir a sans doutes tout un Ordre avec elle. Mais cela ne lui suffira pas. Nous nous unirons, nous rassemblerons nous aussi une armée, une flotte. Nous serons patients, dans l'ombre nous grandirons. Ir mes valia mokyti savimi tave tiesa prasme iv naile ! Et nous leur apprendrons le vrai sens de la peur !


A cet instant, il se retira et faisant signe discrètement au Bith de couper la transmission. Se retournant, il vit les quelques personnes dans la pièce à genoux devant lui. Il n'avait pourtant pas fait un discours exceptionnel. Il n'était d'ailleurs pas réputé pour être quelqu'un de bavard. Mais là, il lui avait fallu marquer le coup. Il leur fit signe de se relever, l'heure n'était pas aux courbettes et autres flatteries. Il y avait beaucoup de travail à faire. Son apprentie toujours sur les talons, il se dirigea vers la salle de réunion, lieu de rendez-vous par excellence lorsqu'une nouvelle importante arrivait. Et là, la nouvelle était plus qu'importante.
Curum aussi suivait le duo, accompagné lui aussi par son apprenti. Bientôt, ils arrivèrent dans la salle, en comité restreint certes, mais suffisant. Tous prirent un fauteuil, leurs apprentis se plaçant derrière eux. Le zabrak salua les deux nouveaux venus de la journée : un klatooinien et un phindien. Deux races diamétralement opposées. L'un gérant l'entraînement des troupes, l'autre s'occupant d'avantage de l'espionnage et autres joyeusetés du genre pour le compte de Reylos.


- Zhelosa, ari Sharkû, ari Melkor.
- Zhelosa atgal, Ari Reylos.
- Zhelosa atgal...
- Vi j'us zenoti tave amzi kash kietas. Tave cezura iv tave tvarka Sith gvilden mus kais th'isdavkal. Kad TAU ara tave th'isdavkal. Anas kash kodel mes arasbukle kia vykti kerstas. Nu adata j'us is nuyak faejon kia xauti edoui kuris nuotekij  asipra Nelius, ir fasona savimi guvus tikazi amzi valia tapti' kia fetiz atgal. Valia j'us buti su nun nuo sis.
Comme vous le savez, l'heure est grave. Le reste de l'ordre Sith nous considère comme des traitres. Mais ce sont EUX les traitres. C'est pourquoi nous allons prendre notre revanche. J'ai besoin de vous pour trouver ceux qui ont échappé à la purge de Nelius, afin qu'ils soient prêts quand viendra l'heure de contre attaquer. Serez-vous avec moi pour cela ?


Question cruciale s'il en était. Si l'un d'eux disait "non", les choses seraient plus compliquées. Curum avait toujours été avec lui, cela ne changerait pas. Mais Sharkû et Melkor... Ils n'avaient pas des profils de traitres, cependant ils n'étaient à son service que depuis peu de temps. De plus, ils avaient eux aussi une certaine ambition.

- J'us neviz is drasak iv Nelius ir j'us minti j'us gal threx mus darval ?
Vous perdez face à Nelius et vous pensez encore pouvoir nous diriger ?[size]

- Kodel setup mes garthaz su j'us ? Mes gal tezn zudyti j'us ir nesti tu'iea ikuny kia Zehir. Pagal visa, m'tye valia buti dasixa su zo rodyti kais anas.
[size=9]Pourquoi devrions nous être de votre côté ? Nous pouvons simplement vous tuer et apporter votre corps à Zehir. Après tout, elle sera contente d'un tel cadeau.

- Dary j'us fashita minti m'tye valia tegu j'us nazeta pagal j'us meo is nuyak garthaz ? Zioplys...
Pensez-vous vraiment qu'elle vous laisserait en vie après que vous ayez été de mon côté ? Crétin...

- Tu'iea amzi kash prie, Reylos...
Votre temps est fini, Reylos...


Sans plus de mots, les deux sortirent leurs lames et tentèrent de s'en prendre à Reylos. Malheureusement pour eux, ils étaient en sous-nombre. Les tonfas laser de sa fille s'allumèrent et vinrent rapidement parer la lame du sabre du klatooinien. De son côté, Melkor le phindien fut stoppé dans son élan par son apprentie, une dévaronienne qui semblait avoir vu la une opportunité. Son fouet laser vint couper lui couper le bras au niveau de l'épaule, puis dans un autre mouvement, elle sépara le haut du torse du reste du corps. Curum lança son sabre dans le crâne de celui qui luttait avec Gaëa. Ainsi, il y avait des traitres même ici ? La mort de ces deux là serait suffisante pour dissuader les autres de faire de même.
La dévaronienne avait éteint son arme, et s'était inclinée. Ainsi, elle s'assurait de ne pas se faire attaquer par les survivants. Restait l'apprenti - humain ?- de Sharkû. Qu'allait-il faire ? Sagement, il décida de se mettre du côté de Reylos et ses alliés. Bien... Les deux apprentis avaient décidé de ne pas faire la même erreur que leurs maitres. Dorénavant, ils allaient prendre les places laissées vacantes.


- Bien... A qui ai-je l'honneur ?
- Darth Hunter, à votre service, seigneur Reylos...
- Darth Selama, sso  tu'iea prievole...
Darth Selama, à votre service...


Un bon point pour elle, la dévaronienne parlait le Sithese. L'autre, c'était trivial, il apprendrait avec le temps, il semblait encore jeune. Certes un peu plus âgé que Selama, mais ses défauts seraient vite corrigés. Après tout, au vu de certains, Reylos lui-même était encore jeune.


Hunter et Selama, nouvellement Entraîneur des recrues et Directrice des renseignements au service de Reylos.

- Bien... Vous prendrez la place de vos anciens maîtres, soyez-en dignes. Cette ascension ne fera pas que des heureux. Nombreux seront les envieux à vouloir vous la prendre, directement ou non.

Ils le remercièrent d'un mouvement de tête. Il leur faisait là un cadeau certes empoisonné, mais s'ils savaient se montrer à la hauteur, ils n'auraient des problèmes qu'occasionnellement.

- Hunter, vous pouvez disposer, il y a sûrement des recrues à qui vous devez parler.

Le nouvel entraineur des recrues Sith s'éclipsa en marmonnant son accord.

- Selama, nu noret j'us kia nesti nun tave th'vadinti iv visa edoui kuris  gal grizti mus, nuo rytojus . Ir kia zaveti tu'iea Sith th'sekti ziureti mes th'laikas.
Selama, je veux que vous m'ameniez les noms de tous ceux qui pourraient nous rejoindre, pour demain. Et que vous envoyiez vos espions Sith surveiller nos ennemis.

- Zhol valia buti dinora, nuyak'ari...
Cela sera fait, monseigneur...

- Zyemus... Dabar, zuti ir fasona nun virsune iv vadinti j'us sso sis aikste.
Bien... Maintenant, allez-y et rendez moi fier de vous avoir nommé à ce poste.


Elle le salua, et il ne resta plus que Curum et son apprenti, Gaëa et Reylos dans la pièce. Finalement, cette réunion avait plutôt été de courte durée. C'était parfait, ils pourraient ainsi tous passer plus vite à l'action. Reylos donna les dernières directives.

- Curum, pradme kia taisytis kair th'karis. Nu adata tave th'verciau mes zinot,nu minti mes aras bukle kia adata savimi veek. Nu valia kontakta j'us tikazi tave amzi valia tapti'.
Commencez à préparer quelques soldats. J'ai besoin des meilleurs que nous ayons, je pense que nous en aurons besoin sous peu. Je vous contacterais quand le moment sera venu.

- Zhol valia buti dinora, Reylos. Aras mes bukle kia karza ?
Cela sera fait, Reylos. Partons-nous en guerre ?

- Sso karza ? Kad sis tariam zemas anas mes leisti savimi kia rajidona. Ir mes aras tezn bukle kia tsyok savimi kais kam tau aras : mazet anas niekas, asilas. Kaza tave galas iv savimi. Mes valia nenx zinot xalone nuo temias th'isdavkal...
En guerre ? Mais cela impliquerait que nous les autorisions à se rendre. Et nous les écraserons simplement comme ce qu'ils sont : des moins que rien, des déchets. Jusqu'au dernier. Nous n'aurons aucune pitié pour ces traitres...


Le sourire de Curum suffit en tant que réponse. Ce dernier s'éloigna, se dirigeant sans doute vers ses nouvelles occupations. Enfin, le zabrak se leva, signifiant à son apprentie qu'elle devait le suivre. Quel rôle allait-elle jouer dans les évènements à venir ? Elle était certes une apprentie douée et assez puissante, mais son père, et son maître trouvait que le danger était trop grand pour elle, elle devait encore progresser pour espérer survivre au massacre prévu. Enfin, sa vengeance prenait une forme réelle. Il penserait à la suite plus tard. Les derniers jours l'avaient quelque peu épuisé, il avait besoin de dormir.

- Gaëa, dans quelques jours nous repartirons en quête de nos alliés. Je te laisse quartier libre. Profites-en pour cultiver ton corps et ton esprit, ton art du combat et du discours. Je sens que cela ne sera pas de trop.
- Bien, maître, je ne vous décevrai pas.
- Comme d'habitude, mon apprentie, comme d'habitude. Le contraire t'aurai déjà mené à la mort. Je suis fier d'être ton maître.
- Merci, mon maître. A bientôt.

Le maitre et l'apprentie, le père et la fille se saluèrent et prirent chacun un chemin différent. L'un allait méditer et consulter la copie incomplète de son holocron, l'autre allait se renforcer pour trouver son rôle dans ce qui allait suivre.
Ainsi, l'affront des Nelius et ses esclaves serait puni, ainsi Reylos et ses hommes auraient assouvi leur vengeance. Tave jen' garthaz meo fasonimas jiso ipros...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[Malagarr] Une préparation minutieuse... [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Autres Planètes-
Sauter vers: