Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Avertissement / LIBRE TOUS SITH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: L'Avertissement / LIBRE TOUS SITH   Mer 7 Aoû - 0:54


PNJ
STYXANA MIRKWIND alias DARTH CALISOMNUS

- Dame Noire de la Sith / Dissidente et traîtresse à l'Ordre -.


    Nelius n’était plus. Akacen Tarlan, son serviteur le plus proche également. En retirant les pouvoirs du prétendu Sith’Ari, l’Imploratrice de la Force avait contrebalancé le rapport de forces entre les différents représentants de l’Ordre Sith. Darth Nelius n’aurait jamais écouté les préceptes de la Symphonie, la mouvance dissidente de l’Ordre. Et pourtant peut-être serait-il toujours en vie si son arrogance et sa malfaisance gratuite n’avaient pas entravé sa raison. Malheureusement pour lui, en choisissant de soumettre Darth Reylos par vanité d’avoir un serviteur sous ses ordres, le Nagaï avait creusé sa propre tombe et scellé son sort.
    La théorie de Styxana Mirkwind s’était, une fois encore, montrée véridique. Et Darth Nelius le comprit à ses dépens. Il avait suffit de fragiliser le pouvoir de Nelius pour que ses serviteurs réprimés par sa volonté en profitent et se rebellent contre leur maître. Du Triumvirat originel, il ne restait plus qu’un membre : Darth Zehir.
    La Dame Noire de la Sith n’avait aucune haine vis-à-vis de Katlynn Greenlight, cependant elle avait choisi de suivre Nelius, et sans doute se savait-elle menacée désormais. Après tout : Styxana avait disparu en même temps que le Seigneur Noir, cependant on n’avait jamais retrouvé son corps, et son vaisseau a été signalé quittant Korriban sur les écrans radars. Aussi, la chagrienne avait été responsable de la mort du Sith’Ari dans l’imaginaire collectif de l’Ordre.

    Elle avait profité de son départ afin de remplir une mission pour le compte du Premier Conseiller de la Confédération des Systèmes Libres par intérim et gouverneur de Raxus. Ce dernier l'avait contacté sous le nom de code d'Artifex afin qu'il perpétue l'assassinat du chef des renseignements Bothans puisque ceux-ci semblaient être plus préoccupés par espionner leurs propres alliés que l'Alliance, d'autant plus que ce même personnage avait fait un affront au gouverneur Treadwell...
    Et en échange comme convenu, celui-ci l’avait récompensée en lui offrant un vaisseau de classe Lucrehulk dont l’équipement et l’armement ont été modernisés pour pouvoir faire réfléchir un croiseur impérial II à deux fois avant de s’y frotter. Mais plus encore, Styxana avait également reçu plusieurs milliers de droïdes de combat de catégorie variée. Ainsi, en l’espace d’un contrat rudement mené, les Dissidents s’étaient retrouvés en possession d’un arsenal et d’une armée face à laquelle, l’Ordre Sith ne saurait faire face.

    Mais contre toute attente, l’heure n’était pas à la vengeance pour Styxana. La Force en avait décidé autrement, et en tant que servante de cette entité, la Dame Noire se devait d’accomplir sa volonté. Ce n’était pas en dangereuse vengeresse qu’elle se rendait sur Almas, mais en tant que prophète. La Force guidait ses pas.
    L’imposant croiseur de classe Lucrehulk émergea de l’hyperespace et se plaça en orbite basse de la planète, suffisamment pour être visible comme étant un satellite lugubre dont les turbolasers pouvaient réduire en cendre les efforts des Sith pour survivre. Une navette datant de la CSI mais au modèle modernisé quitta les hangars, escortée par quatre tri-chasseurs droïdes. A son bord la Chagrienne observait la planète de Darth Rivan avec une imperturbable sérénité.
    Elle portait une bure gris sombre dissimulant une armure mandalorienne  aux couleurs rouge et blanc cassé à laquelle il ne manquait qu’un jet-pack ainsi qu’un casque.
    Ne demandant aucune autorisation d’atterrissage, la navette se posa sur le spatioport  à un espace réservé. La rampe de débarquement ne tarda pas à s’ouvrir pour laisser passer quatre magnagardes aux bâtons électriques ayant posé tant de problèmes aux Chevaliers Jedi de la Guerre des Clones, parmi cette escorte menaçant se trouvait un droïde de protocole plutôt peureux accompagnant la redoutable Darth Calisomnus. Bien évidemment un tel atterrissage non autorisé attira la méfiance des Sith présents tout comme le menaçant Lucrehulk en orbite. D5-TO trahissait une certaine angoisse à l’idée d’affronter des Sith, même s’il avait été équipé de rayons laser au bout de ses doigts. La Chagrienne menait sa petite troupe jusqu’à ce qu’elle se heurte à un tandem de Sith qui semblaient se démarquer du reste de la meute (des apprentis sans doute) qui restaient en retrait tant l’aura de Darth Calisomnus semblait les intimider.


    - Hors de mon chemin. C’est à vos maîtres que je viens m’adresser. Je ne vous le redirais pas…

    Sonna la voix étrangement sévère mais sereine de l’ancienne mandalorienne. Les deux guerriers Sith semblaient décidés à ne pas bouger d’un poil et libérèrent les lames écarlates enfermées dans leurs sabres laser. Automatiquement les magnagardes escortant Styxana activèrent leurs bâtons électriques et frappèrent le sol une fois de façon synchronisé pour mettre en garde les deux agresseurs. La Dame Noire leva son bras droit pour leur ordonner de ne pas attaquer.
    Les machines obéirent. La chagrienne abaissa son capuchon dans son dos, révélant ses deux yeux d’un bleu trop étincelant pour être naturel. Elle fixa les deux Sith et sans un geste, il y eut une onde dans la Force. Les deux humains furent soulevés du sol sans un geste par un invisible tentacule obscur. Ils portèrent leurs mains à leur gorge, lâchant leurs sabres à terre avant de retomber inertes, face contre la dalle de pierre.


    - Je ne vous le redirais pas. Faites venir vos maîtres immédiatement, je dois m’entretenir avec eux. Et il n’y aura pas d’autres morts.


    Le timbre dans la voix de Darth Calisomnus n’avait pas changé. Elle restait sûre d’elle malgré l’écrasant rapport de force en sa défaveur et se décida d’attendre en croisant les bras qu’un interlocuteur vienne à elle ou qu’un individu ose la défier.
    Après tout, aux yeux de l’Ordre Sith, c’était elle qui avait éliminé simultanément Darth Nelius ainsi qu’Akacen Tarlan, mieux valait se montrer coopératif… sauf si l’un des Sith présent désirait s’attirer les faveurs de la dernière membre du Triumvirat en rapportant la tête de la plus sérieuse menace interne de l’Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Avertissement / LIBRE TOUS SITH   Sam 10 Aoû - 1:22

Darth Medeus se trouvait à bord d'une navette de l'Empire, qui se trouvait actuellement dans la haute atmosphère d'Almas. Le Sith allait de nouveau poser le pied sur la planète Sith, après des semaines passées à bord de son vaisseau. Il profitait que le Vindicateur soit à quai pour réparations pour s'éclipser discrètement et aller gérer ses affaires chez les Sith en personne. Et des affaires, il en avait de nombreuses à gérer ces derniers temps. Les Sith étaient en effervescence depuis la mort de Darth Nelius, se rangeant soit derrière Dame Zehir, soit derrière Darth Fames. L'une ancienne alliée de Nelius, l'autre sorti de l'ombre tout récemment. Les nombreux espions que Medeus possédait à travers la galaxie ne disposaient que de peu d'informations sur ce Fames, mais le peu qu'il savait lui avait appris que c'était le genre d'homme qu'il valait mieux avoir dans ses amis plutôt que contre soi. Même si pour Medeus, les notions d'amis et d'ennemis et d'ennemis étaient désuètes. Il n'avait aucun amis. Seulement des pions qu'il n'était pas nécessaire de sacrifier sur l’échiquier géant qu'était son existence. Tous les autres étaient des pertes acceptables. Son maitre avait été une perte acceptable, et nécessaire. Tout comme son père. Deux sacrifices nécessaire pour que Medeus puisse accéder au pouvoir. Même si selon lui, le véritable pouvoir résidait dans la connaissance. De soi-même, de son ennemi, et de tout ce qui vous entourait. La connaissance était la plus dangereuse des armes, bien plus que n'importe quel superlaser. Certes, un superlaser faisait de nombreuses victimes, mais utilisée correctement, la connaissance permettait de gagner une bataille avant même de l'avoir commencée.
Mais Medeus fut tiré de ses pensés par une voix venant de la cabine de pilotage de la navette.

- Monseigneur, nous sommes arrivés.

- Bien. Assurez-vous que la navette soit prête lorsque je partirais.

Medeus releva son capuchon, avant de quitter la navette, flanqué de quatre soldats vêtus d'armure semblables à celle qu'il portait lorsqu'il se présentait sous le masque de l'amiral Alliser. Il savait que la navette serait prête. L'équipage de cette dernière serait prêt à tout pour satisfaire les désirs de leur maitre. Les deux hommes n'étaient pas des impériaux. Eux et sa petite troupe faisaient parti de la garde personnelle de Medeus, ces hommes qu'il avait passé vingt ans à entrainer et à conditionner pour qu'ils soient à jamais fidèle à lui seul. À bord du Vindicateur, ils étaient les seuls à connaitre son secret. Et ils étaient à la fois ses plus fidèles espions, mais aussi ses assassins. Chargés de faire taire les "oreilles" de Medeus lorsqu'elles devenaient un peu trop loquaces.
Alors que Medeus quittait le spatioport, il sentit de légers remous dans la Force. Rien d'inhabituel sur Almas, mais il préférait se prémunir de tous dangers. Indiquant d'un bref signe de tête à ses hommes de se tenir prêt à agir, il continua d'avancer, ses yeux scrutant les environs à travers la visière de son casque. Mais il n'eut pas à chercher bien longtemps. Il aperçût rapidement un Sith, ou plutôt une Sith à en juger par sa corpulence, faire étalage de ses pouvoirs sur deux Guerriers, devant un groupe d'individus plus jeunes. S'approchant prudemment, il ordonna d'un geste à sa garde de ne pas intervenir, avant de se placer dans le champ de vision de la Sith, sans gestes brusques.

- Qu'ont donc pu faire ces deux larves pour s'attirer la colère d'une Dame aussi puissante que vous? Partez, avant que je n'envoie vos dépouilles à vos maitres, ajouta-t-il en se tournant vers les apprentis.

Il regarda les jeunes détaler, souriant derrière son casque. Ils avaient sûrement peur de finir comme leurs compères suspendus dans les airs, ou de voir Medeus mettre sa menace à exécution. Même si il ne s'agissait que de bluff. Tuer ces apprentis ne lui causeraient que du tort, et pourrait à terme le priver de ressources plus utiles vivantes que mortes.

- Je me présente, je suis Darth Medeus, Spécialiste de l'Ordre Sith. C'est à moi qu'incombe la lourde tâche de fureter et d'espionner chez quiconque se révèlerait être une menace pour l'Ordre.

Et voila, il avait fait le premier pas. Concession nécessaire dans cette situation. Il ne savait pas quelle pouvait être la réaction de la Sith, alors il fallait bien qu'il se dévoile un peu. Même si il n'aimait pas être trop exposé. Il se retrouvait dans ce qu'il considérait être une situation de vulnérabilité, et son interlocutrice pourrait se servir de la moindre bride d'information contre lui. Même si il n'en avait pas dit assez pour se voir réellement menacé.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Avertissement / LIBRE TOUS SITH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 2 :: Almas [Ordre Sith] :: Temple Sith-
Sauter vers: