Forum RPG Star Wars prenant place 400 ans après la Bataille de Yavin. La Galaxie a bien changé.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kanto b' Kote [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Kanto b' Kote [Terminé]   Jeu 21 Fév - 18:45

Valek n'était guère homme à rire et lorsqu'il se trouvait au sommet du dral des Beviin b'Tracyn. Sa peau habituellement sombre et mate brillait dans la douce lueur de l'aube Mandalorien. Les grandes plaines de l'équateur de Mandalore baignaient sous l'aube estival. Les derniers troupeaux de nerfs reculaient vers les forêts pour s'abriter sous la fraîcheur relative de leur feuillage. Si Valek semblait briller ce n'était par la chaleur, la salle de contrôle du véhicule blindé était climatisée, ni même par une peau saine. Non. C'était les douloureuses larmes de colère et de tristesse qui coulaient sur son visage et ce sans son avis. Le résultat de quarante de combats presque incessants, de la douleur subies par ses nombreuses blessures et le sentiment de perte, cette sensation d'avoir une partie de soi lorsque ses frères, ses verd et vode, qui l'avaient accompagné et qui bientôt souvent avaient péri sous le feu ennemi, parfois même dans les bras de Valek. Le silence planait dans la pièce tandis que les larmes coulaient doucement sur ses joues, sans un sanglot sans un bruit. Comme toujours le guerrier était vêtu de sa Beskar'Gam et avait posé son beskad, ainsi que sa seule compagne, sa carabine, sur la table qui se trouvait face aux verrières de la salle de commande.

Aujourd'hui était un jour plus important que les autres. Pour la première fois depuis bien des années, depuis qu'il avait pris son poste de chef de clan, de Al'Verde il se rendait à Keldabe pour prendre la parole au Conseil des Clans. Depuis bien trop d'années le Mand'alor qui se prélassait dans la ville mandalorienne n'avait pas cherché à faire avancer son peuple et sa culture. Il était l'heure du changement. Mais avant il devait gagner des points aux côtés des différents clans et jouer de son influence, c'était pourquoi il avait pris plaisir à graver le nom de chaque planète vaincue aux côtés d'alliés, de chaque ennemi tué qu'il soit important ou non et garder à son antenne comlink la tresse du seul Jedi qu'il eut rencontré et tué, un jeune Padawan au nom oublié depuis bien des années et qui avait pensé pouvoir vaincre Valek sur son torse. Mais aujourd'hui il allait montré à tous et toutes qu'il était capable de s'investir dans la vie politique mandalorienne et surtout de la dynamiser. Son peuple se ramollirait il ? Impossible. Et l'état de la Galaxie était on ne peut plus parfait pour enfin montrer de quel beskar étaient faits les mythiques guerriers mandaloriens !


"Buir ? Il est l'heure."

Valek ne se retourna pas, ne voulant pas montrer cette faiblesse et redressa ses épaules. Il fit tourner son casque, qu'il contemplait depuis bientôt une heure et l'enfila. Ses larmes sécheraient d'elle même. Puis il fit enfin face à l'Ori'ramikad mais aussi son fils adoptif Ulrik Beviin b'Tracyn, vêtu de son impressionnante armure peinte aux couleurs de la justice et vengeance : or et noir. Et cela depuis que sa femme et ses enfants avaient été tués lors d'une escarmouche contre des pirates. Depuis il ne recherchait qu'une chose : la mort du commandant de son pirate. Un certain Amiral pirate Frey opérant pour une obscure pointure du crime. Valek était fier de son fils, il combattait comme un véritable mando'ade mais sa soif était trop puissante et s'approchait bien trop de la folie pour être sensée. Non Ulrik avait perdu une trop grande part de lui lorsque les êtres qu'il aimait le plus au monde avaient disparus.

"Merci ad."

Valek descendit les marches à la suite d'Ulrik après rangé son beskad dans son fourreau, lui même positionné dans son dos et après avoir rengainé sa carabine dans le holster de sa cuisse. Et tout en allant vers les salles d'entraînement il ruminait ses pensées. Il respectait la dadita de son peuple. Mais il avait sauté quelques parties du Resol'Nare en ne créant pas une véritable famille. La chaleur d'un corps humaine contre le sien lui manquait, le doux parfum musqué et épicé d'une femme au sorti du lit aussi. Mais il avait un clan à gérer et l'amour ne se trouvait pas aussi facilement. En l'occurrence il allait prononcer un long et grand discours sur la puissance de son clan, sur la gloire Mandalorienne et surtout sur son importance et son prix. Il avait par la suite prévu de rencontrer une légende de la culture contemporaine mandalorienne, la grande gagnante de la Grande Traque : Ashelya Khor. Ses pas résonnèrent longuement lorsque ses bottes frappèrent durement le sol, d'un pas militaire sûr de lui. La centaine de Mandaloriens présents étaient au garde à vous et placé en rangs, selon un ordre du toit. Valek se tourna vers ses hommes et leva haut son poing.

"Vode, verde. Je suis fier d'avoir servi à vos côtés pendant toutes ses années. J'ai suivi les Resol'Nare et je sais que notre clan est glorieux. Pourquoi l'est il ? Car nous sommes tous de fiers guerriers Mandaloriens. Souvenez vous que vous avez tous prêté serment au dadita, notre code le plus sacré. Et sachez aussi que la gloire se gagne au combat et nous avons tous combattu contre les ennemis. Maintenant nous méritons d'être respectés et craints par les autres fils de Mandalore ! Aujourd'hui nous venons montrer notre dral et notre kote ! Mhi echoy'la haar Kanto b'Kote !"

Ses hommes applaudirent violemment et de nombreux cris de guerre mandaloriens traversèrent l'air tandis que Valek souriait sous son casque, rayonnant de fierté et de bonheur. Et maintenant il allait rencontrer cette légende, pourtant jeune et dont la valeur restait encore à prouver...


Dernière édition par Valek Beviin le Mer 20 Mar - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kanto b' Kote [Terminé]   Lun 25 Fév - 17:32

    Ashelya avait tout un programme aujourd'hui, elle n'avait jamais connu une journée aussi glorieuse, selon elle. Même le temps qu'il faisait à l'extérieur, semblait se réjouir. Le ciel était tout bleu avec seulement un peu de nuages par ci par là. Le soleil se levait à l'horizon et les feuilles des arbres semblaient danser quand le vent, très doux, sifflet sur elles. La Mandalorienne avait en effet reçu un appel d'un chef de clan Mandalorien, hier, sur son holo-terminal à l'intérieur de son vaisseau. Apparement il était intéressé par les qualités professionnelles d'Ashelya. Ce fut une première en tout cas, car jamais un seul Mando ne l'avait contacté, à part peut-être le Mandalore, lors de la compétition de la Grande Traque, sur la même planète qu'elle se trouvait aujourd'hui.


    Le Mandalorien s'était présenté sous le nom de Valek Beviin. Impossible de dire de quel race il était, car il portait son casque à la visière en forme de "T", comme Ashelya, quoi. Elle finit par atterir sur une plate-forme à vaisseau spatiale, avec son Einlanzer, un Chasseur d'Assaust Agressor, qu'elle avait justement acheté avec l'argent qu'elle avait gagné de la Grande Traque. Elle enfila son Beskar'Gam à nouveau et prit également ses gadgets et ses armes, comme tous bons Mandaloriens. Un fusil à lunette et sa beskade dans le dos ainsi que son arme préférée, son fidèle blaster de marque Manticore, puis finit enfin par sortir. ELle n'avait pas prit ses armes parce qu'elle se méfiait d'eux, mais simplement parce que certains Mandos faisaient passer des tests. En sortant, quelques Mandaloriens l'attendait sur la plateforme d'atterissage.


    Hé bien, qu'elle accueil! On voit que votre chef sait recevoir!


    Elle commença à avancer en direction de l'entrer du clan Ori’ramikad, un clan don elle n'avait jamais entendu le nom auparavant. Normal, cela faisait plusieurs années qu'elle n'avait pas mit les pieds sur cette planète. Même qu'en y allant, certains Mandos lui posait des questions sur sa vie.


    Eh, c'est vrai que tu es la seule survivante de la Grande Traque?!


    T'as vraiment gagné?


    Est-ce que je peux avoir un autographe sur mon armure s'il vous plaît?


    Oh, tous doux vous autres, je répondrai à vos questions avec plaisir, mais seulement après avoir rencontré votre chef.


    Visiblement, une grande partie des Mandaloriens de la galaxie semblaient connaître Ashelya pour son exploit. Elle finit enfin par entrer à l'intérieur de camp après qu'on l'ait harcelé de questions pertinentes sur sa vie. Il était pas mal ce clan selon elle, il manquait peut-être un peu de finitions, pensait Ashelya, mais à part ça il était plutôt bien construit. Elle s'avança enfin vers le chef de clan, Valek Beviin, qui avait fini sont petit discours.


    Bonjours Alor, c'est vous qui m'avez contacté deux jours plus tôt je crois? dit-elle en retirant son casque devant Beviin, révélant ses traits Mirialans
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kanto b' Kote [Terminé]   Mer 27 Fév - 19:55

Ashelya n'avait guère eu de chance. Elle avait été accueilli par les membres les plus jeunes et les civils du clan. Pour eux avoir vaincu ses adversaires lors de la Grande Traque, et part défaut l'avait gagnée, était montrer à tous que c'était une grande guerrière, une véritable tueuse. Une Mandalorienne en soit. Or la plupart des autres mandaloriens ne partager par cet esprit. Non pour eux c'était juste une véritable mascarade, certes bonne pour l'image que ça renvoyait d'eux mais dont les participants étaient souvent des mandaloriens qui craignaient de combattre sur le champ de bataille. L'heure de gloire de la Grande Traque était passé et Valek le savait parfaitement. C'était une chose de battre des adversaires qui s'annonçaient à force de trompes et de tambours, se pavanant dans leurs armures. C'en était une autre de se retrouver sur le champ de bataille sans jamais savoir si l'ennemi préparait un coup de chakaar au milieu de tous ses camarades morts. S'attacher à des soldats et à ses frères était bien différent de tirer sur tout ce qui bouger.

Lorsque Ashelya pénétra dans la salle où Valek avait réuni la crème de ses guerriers nombre furent les regards de désapprobation tournaient vers la jeune femme dans son armure tape à l'oeil, au milieu des beskar'gam cabossées et à la peinture écaillée, cependant en parfait état. Elle n'avait pas montré sa valeur ni suivi l'éducation stricte de tout ade et donc elle avait encore tout à prouver. Mais pour Valek cela ne comptait pas. Elle avait beaucoup d'honneur et malgré qu'il n'apprécie guère les valeurs de la Grande Traque cela restait une bonne combattante. Mais Ashelya aurait encore beaucoup de chemin à faire. Valek fut tout d'abord perturbé par la beauté de la jeune femme, il fallait dire aussi qu'elle l'était. Très sensuelle et féminine malgré le fait qu'elle appartienne aux Mandaloriens. Et qui plus est elle lui rappelait une amie qui l'avait suivi des années auparavant. Mais cette dernière était morte dans son chasseur, l'honneur grand.

"Olraom Ashelya Khor. Je suis très heureux de t'accueillir dans le dral des Beviin b'Tracyn. Je suis le Al'Verde et le Buir d'aliit b'Beviin b'Tracyn. Suis moi."

Valek tourna le dos à la jeune femme et ne chercha guère à savoir si elle le suivait ou non. Ce qui au bruit des pas qui suivirent ne laissait pas le doute sur le fait qu'elle le faisait. Il l'amena au plus haut du véhicule et la fit sortir sous le soleil de plomb qui tapait violemment sur les plaines. Là enfin il retira son casque, grimaçant légèrement à cause de la forte luminosité. C'était un geste amical, voir même plus, que de retirer son casque devant une simple Mando'ade qui plus est une étrangère au clan. Mais Valek savait ce qu'il faisait.

"Ni, Valek Beviin b'Tracyn, alor, Al'verde bal buir b'Beviin b'Tracyn aliit ni gar diryci haar stabi bah olaror lo ner aliit. Ni haar oritsi bat ner kote. Ni emuuri gar bar'jurir bal gar nari haar Mando'Ade goyust haa'taylir." [Moi Valek Beviin, chef, chef et père du clan des Beviin je te pose (t'autorise) le droit à rejoindre mon clan. Je le jure sur mon honneur. Je souhaite t'éduquer et te montrer la voie des Mando'ade.]

Maintenant tout allait se jouer. Accepterait elle de rejoindre le clan ? Ou peut être en demanderait elle plus, ce qu'elle y gagnerait hormis un grand honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kanto b' Kote [Terminé]   Ven 1 Mar - 0:09

    "Olraom Ashelya Khor. Je suis très heureux de t'accueillir dans le dral des Beviin b'Tracyn. Je suis le Al'Verde et le Buir d'aliit b'Beviin b'Tracyn. Suis moi."


    Oui bien sûr, Alor! C'est un honneur pour moi de vous rencontrer aujourd'hui.


    Elle le suivit ensuite sans même prononcer un seul mot, ce qui était bizarre parce que c'était plutôt une mandalorienne loquace, d'habitude. Il faut dire qu'elle était assez impressionnée également. Il faut dire qu'il faisait très soleil ce jour là, c'est à peine si Ashelya pouvait laisser ses magnifiques yeux bruns/rouges ouverts, tellement le soleil tapait fort. Heureusement qu'elle s'était apportée une paire de lunettes fumées, ses prunelles auraient fondu en un rien de temps, en plus de son Beskar'Gam qui était déjà un peu chaud. Au moins il y avait une légère brise qui faisait pas mal de bien à la Mirialan et sans doute à Valek également. Ce fut tout un honneur lorsqu'elle vit ce dernier ôter son casque, normalement un chef, en plus inconnu, ne ferait jamais cela.


    Wow, c'est vraiment un honneur monsieur Beviin. Jamais une seule personne, plus haute gradée que moi, n'avait fait ça, surtout pas un étrangé.


    Elle le trouvait très classe pour un humain, c'était le genre d'homme qu'elle trouvait à son goût. Un beau grand guerrier, très costaux (juste à voir la grosseur de son armure). Il était bâti avec des cheveux rasés noirs et des yeux qui tournaient vers le orange. Enfin la Mandalorienne rencontrait quelqu'un d'imposant qui avait des cicatrices (quelque chose qu'elle aimait bien chez un homme, elle les voyaient plus viril que sans cicatrices), il devait faire plus que six pied certainement, alors qu'Ashelya elle, ne mesurait que cinq pieds dix pouces. Bref, le genre de physique que la Mando aimait bien.


    Ni, Valek Beviin b'Tracyn, alor, Al'verde bal buir b'Beviin b'Tracyn aliit ni gar diryci haar stabi bah olaror lo ner aliit. Ni haar oritsi bat ner kote. Ni emuuri gar bar'jurir bal gar nari haar Mando'Ade goyust haa'taylir.


    Ashelya avait beau être une Mandalorienne maintenant, mais elle avait encore du chemin à faire avant d'être une "vrai" Mando. Cela ce vit très vite quand elle leva un sourcil: Elle ne connaissait pas encore tout à fait le langage mandalorien. C'est bien normal après tout, elle était devenu Mandalorienne alors qu'elle gagna la Grande Traque, ce n'était qu'une simple Chasseuse de primes avant, sans compté son enfance chez les Siths. Elle ne l'était pas de souche et elle n'eu pas vraiment le temps d'étudier la langue. Néanmoins elle connaissait quelques mots et elle compris ce que Valek lui dit.


    Si je comprends bien ce que vous dites..... pardonnez-moi ces une hontes pour moi de ne pas connaître la langue par coeur, vous me demandez de rejoindre votre clan. J'adorerais vous joindre, mais pensez-vous que j'en ai l'étoffe? Cela ne fait que quelques années seulement que je suis Mandalorienne, je ne le suis pas de souche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kanto b' Kote [Terminé]   Dim 17 Mar - 12:08

Comment ? Comment pouvait elle se monter d'une telle ignorance ? Pour commence cette aruetiise, car oui elle ne pouvait pas être considérée comme une mandalorienne avec autant de manquement envers la culture. Pour commencer elle ne parlait pas couramment le Mando'a, qui était tout de même une des Resol'Nare. La première des Six Actions était bafouée ? Les connaissait elle seulement ? Valek en doutait tandis qu'il serrait et desserrait les poings. La colère envahissait le chef militaire, politique et économique de son clan. Comment lui même avait il pu croire que c'était une combattante digne des Beviin b'Tracyn... Il avait de nombreux projets pour elle dont l'adopter dans sa famille, ce qui l'aurait protégée des jalousies et la colère de ses hommes envers les gagnants de la Grande Traque. Désormais Valek comprenait pourquoi ils haïssaient ces chanceux que la vie gâtait. Un véritable mandalorien se devait connaître sa propre culture. Le chef de clan, celui qu'on nommait Al'Verde et Buir, sentit un goût amer dans sa bouche, celui de la profonde déception. Aussi bien envers la jeune femme qu'envers le Mandalore qui avait osé lui donner une beskar'gam et faire d'elle une mandalorienne. Comment osait il ? Il aurait dû au moins lui apprendre la base, lui donner un père adoptif ou la confier à un guerrier. Elle aurait souffert, subie un long, très long entraînement mais elle serait devenue une véritable mandalorienne. Mais apparemment non il n'avait pas voulu. De toutes façons il avait péri depuis. Mais Valek refusait de bafouer l'honneur de son Mand'Alor auquel il devait obéissance. Au contraire il allait laver les rares tâches qui gâchaient le passé, presque sans accroche, du défunt. Et la battre ne serait que facilité. Valek banda ses muscles et frappa violemment à l'estomac la fausse mandalorienne qui se plia sous le choc. Aussitôt le guerrier l'attrapa par ses cheveux, l'amena contre le bord du toit du véhicule et frappa violemment sa tête contre le garde fou. Une fois, deux fois, trois fois. A la quatrième un odieux craquement attesta de la fracture du nez de la chasseuse de primes et du sang pourpre jaillit de son nez. Valek la jeta à terre et commença à la matraquer de coups de pieds et de poings. Puis il se redressa.

"Tu n'es pas digne de mon clan. Tu n'es pas digne d'être une mandalorienne. Ni même une guerrière."

Contre tout attente elle se releva et braqua sur lui un magnifique fusil Manticore. Il attrapa le canon tout en chassant sur le côté et il sentit le tir le frôler. Il lui tordit violemment le poignet et d'une vif torsion, doublé d'un mouvement de levier avec son coude et son épaule, il la renvoya au sol et la désarma. Puis il donna un grand coup de crosse à l'arrière de son visage, la retourna et s'assit sur son torse. Alors il lui cracha au visage et lui donna encore deux coups de poings. Puis il se leva et tira dans ses jambes, lui arrachant de terribles hurlements de douleur et d'accalmies. Valek garda un visage de marbre tandis que trois autres guerriers le regardaient faire. Ce n'était pas un plaisir de torturer une pauvre femme ainsi mais le monde des Mandaloriens était impitoyable.

"Pitié ! Pitié !
- Tu me demandes la pitié ? Un véritable Mandalorien ne broncherait pas, ne crierait pas sous la torture. Il irait face à la mort le sourire aux lèvres fier de sa kote ! Tu ne mérites même pas de vivre !"

A ces mots Valek jeta l'arme au sol et souleva la jeune femme. Après lui avoir donner un grand coup de tête il lui fit passer la moitié du corps par dessus le vide. Ce serait une chute rapide, une trentaine de mètres tout au plus. Ensuite ce serait fini pour elle. Mais le vieux guerrier ne pensait pas réellement jeter par dessus la rambarde. Il voulait juste lui faire peur, qu'elle voie la mort et qu'elle comprenne qu'une épée se tenait juste au dessus d'elle maintenu par un fil très fin et fragile, si fragile. Lorsque ses cris redoublèrent face à la chute imminente le fil cassa et Valek de colère la fit basculer. Le long cri aigue de la jeune femme résonna encore longtemps dans les plaines, bien après que le craquement hideux de son corps se disloquant ai terminé. Valek se retourna, insensible et prit le fusil. C'était un beau modèle, quel gâchis. Il lui serait utile au combat. Le guerrier Mandalorien le rangea à sa ceinture et entra dans le vaisseau. Il avait du travail à accomplir...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kanto b' Kote [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kanto b' Kote [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars : Dawn of the force :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: